Derniers sujets
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Vous buvez... Semaine du 10 août

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Julien Martel le Mar 11 Aoû 2009 - 21:18

Vincent Dauvissat Chablis 1er Cru La Forest 2005

Acheté à 67$ en IP chez Séguin & Robillard. Deuxième rencontre avec ce vin… La première avait été offerte par Michel en mai dernier lors d’un souper au O’Thym. Est-ce parce que j’avais toute ma tête et ma concentration pour apprécier le vin ce soir, mais je l’ai trouvé légèrement supérieure aujourd’hui, bien qu’il se fût montré déjà excellent 3 mois auparavant.

Au nez, un Chablis en jeunesse : un boisé délicat qui s’intègre aux arômes de lime, de citron, de fruits de mer, de pierres à fusil, de minéralité et de fleurs blanches. Très agréable et devrait être superbe après quelques années de repos. La bouche est d’un équilibre parfait, avec une rondeur qui m’a surpris, surtout que mes souvenirs lui conféraient davantage de minéralité. La finale est rafraîchissante et soutenue par une dose d’acidité qui balance bien le tout. À ce prix, on parle difficilement de RQP, mais c’est un achat très avisé et je suis bien heureux qu’il m’en reste plusieurs. Je risque d’être un acheteur régulier de cette cuvée. 92.
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Claude Boulanger le Mar 11 Aoû 2009 - 23:59

Chateau St-Jean Cinq Cepages, 1997

Plaisir total que m'a procuré ce vin bu sur deux soirées. Dommage que son côté 'sucre brûlé' éminemment perceptible trahisse son origine... J'aurais aimé l'ouvrir avec les potes et le comparer à l'aveugle avec quelques médocs bien faits. Jeunesse surprenante dans cette bouteille. PResque aucun dépôt, d'ailleurs. Du cassis à revendre, du cèdre et de la vanille au nez. Sur le palais une texture soyeuse, chaude et charmeuse, on en redemande. La finale est persistante, laissant s'épancher longuement une trainée de fruits rouges, comme d'une purée de framboises vanillée... Très agréable, la dernière lampée apporte une certaine tristesse: sensation d'avoir connu la plénitude... Seul son souvenir demeure alors que s'évanouissent les dernières effluves du vin. Du solide. Très (très) bien, sur l'échelle winston-messier-lemoyne!

ZIn. Smile
avatar
Claude Boulanger

Messages : 57
Date d'inscription : 19/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Frederik Boivin le Mer 12 Aoû 2009 - 9:08

j'avais adoré aussi. bu chez Champlain Charest... du bonbon...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1777
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Mario Vaillancourt le Jeu 13 Aoû 2009 - 18:43

Chateau Beauregard, Pomerol 2003:

Aromes de cèdres, de fumée, de fruits un peu cuits (millésime sans doute), la bouche est ample et assez puissante, on perçoit bien les caractéristiques et la chaleur du millésime en bouche, les tannins ont quand même une agréable texture, le vin a une une belle longueur, ce n'est pas un grand vin mais quand même fort bon et a bien accompagné des grillades.

Mario
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 866
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Jeu 13 Aoû 2009 - 22:30

J’avais très hâte de goûter cette nouvelle mouture d’un excellent domaine, après quelques lectures de cr enthousiastes sur les sites français ainsi que de David Schildknecht (93-94 pts!)….J’ai trouvé un beau vin, certes, mais pas à la hauteur des grandes attentes.

Domaine de Montcalmès Coteaux du Languedoc 2006

Nez expressif qui évoque certains Châteauneuf du Pape, où dominent les arômes de fruits rouges (+ noirs après aération!), avec de la viande, des herbes séchées, du poivre. Il n’a pas le petit coté balsamique exotique qui me semblait caractéristique du cru.

Bouche charnue, le vin est puissant, avec une bonne richesse en fruit. Au niveau du style, il me semble beaucoup plus « sudiste » que les 2004 et 2005, plus chaud et mûr, savoureux mais moins élégant et raffiné. Finale ample et généreuse, mais avec une pointe de chaleur atypique.

Un bon vin du Languedoc, assurément, mais pas autant que mes lectures me le suggéraient. À vrai dire, il me semble inférieur à l’excellent Clos Marie cuvée Simon 2006 voire le Mas Laval 2006 et j’aimerais bien les comparer en semi-aveugle (calling Karl??). 89 pts

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Franz-E. Schürch le Jeu 13 Aoû 2009 - 23:01

Wink
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Ludwig Desjardins le Ven 14 Aoû 2009 - 9:15

Yves Martineau a écrit:J’avais très hâte de goûter cette nouvelle mouture d’un excellent domaine, après quelques lectures de cr enthousiastes sur les sites français ainsi que de David Schildknecht (93-94 pts!)….J’ai trouvé un beau vin, certes, mais pas à la hauteur des grandes attentes.

Domaine de Montcalmès Coteaux du Languedoc 2006

Nez expressif qui évoque certains Châteauneuf du Pape, où dominent les arômes de fruits rouges (+ noirs après aération!), avec de la viande, des herbes séchées, du poivre. Il n’a pas le petit coté balsamique exotique qui me semblait caractéristique du cru.

Bouche charnue, le vin est puissant, avec une bonne richesse en fruit. Au niveau du style, il me semble beaucoup plus « sudiste » que les 2004 et 2005, plus chaud et mûr, savoureux mais moins élégant et raffiné. Finale ample et généreuse, mais avec une pointe de chaleur atypique.

Un bon vin du Languedoc, assurément, mais pas autant que mes lectures me le suggéraient. À vrai dire, il me semble inférieur à l’excellent Clos Marie cuvée Simon 2006 voire le Mas Laval 2006 et j’aimerais bien les comparer en semi-aveugle (calling Karl??). 89 pts

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.


Je vais en ouvrir une très prochainement, et probablement en acheter 3-4 ce weekend. Je suis étonné par ton CR puisque je m'attendais à plus également, à lire un peu sur le web 2006 ressortait comme meilleur que 2005.

Parlant des notes balsamiques typiques, c'est ce qui m'avait un peu déçu dans le 2004, ces notes étaient trop envahissantes selon moi.

Comme nous en discutions après la dégustation C9P2006, c'est vrai qu'un match avec Clos Marie serait très intéressant! Probablement plus pertinent qu'une récente confrontation que j'avais organisé avec Grange des Pères sur les millésimes récents. Je serais partant, mais je n'ai pas de Clos Marie sous la main.

Ludwig Desjardins

Messages : 4345
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Claude Boulanger le Ven 14 Aoû 2009 - 23:21

Châteuneuf-du-Pape, Cuvée Spéciale, Tardieu - Laurent, 2006

L'enthousiasme ressenti lors de l'obtention de quelques bouteilles il y a quelques semaines s'est transformée en doute, récemment, à la lecture de quelques commentaires plutôt mitigés sur ce vin. J'ai décidé d'en avoir le coeur net, et d'immoler une première bouteille ce soir! Prise de court, la bouteille sacrifiée a livré un vin somme toute assez agréable, bien que très (trop?) alcooleux, et doté d'attributs auxquels je ne m'attendais pas vraiment. Une jolie robe, jeune et bien brillante, annonce un chateauneuf de race. Le premier nez explose sur l'alcool, au point oü les narines se contractent presque! À l'agitation, les épices s'expriment, le nez dans l'armoire à épices, le poivre domine, suivi par...la pâte d'amandes??? Une structure tannique, et, à la fois une texture déjà soyeuse, jumelées à une longueur appréciable me laissent croire que ce vin est fait pour durer. COmment évoluera tout cet alcool en bouteille? Actuellement, en dépit d'arômes agréables d'épices et un beau fruité en bouche, le deuxième verre est déjè lourd et coupe-soif.... Hummm... Je n'en sais rien...


ZIn
avatar
Claude Boulanger

Messages : 57
Date d'inscription : 19/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Sam 15 Aoû 2009 - 10:51

Claude, mes impressions du même vin: Nez très boisé, avec un coté pop corn au beurre! Bouche trop boisée, vanillée, belle texture mais semble hyper moderne, bof! Pas mon style de CNP mais probable que l'âge améliorera les choses...

Pour ma part, je suis resté en Languedoc hier soir

Jean-Baptiste Senat Minervois Le Bois des Merveilles 2004
Nez de mûres et bleuets, avec du cacao et graphite.

Plutôt rude à l’ouverture il gagne beaucoup en carafe. Bonne texture, le vin est concentré, puissant, avec un coté minéral, bien fait, hormis une pointe de chaleur en finale. Gagnerait à vieillir deux ou trois ans encore. 88 pts

Bien meilleure que la dernière qui était probablement cuite.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Sam 15 Aoû 2009 - 10:54

[quote="Ludwig Desjardins"]
Yves Martineau a écrit:
Comme nous en discutions après la dégustation C9P2006, c'est vrai qu'un match avec Clos Marie serait très intéressant! Probablement plus pertinent qu'une récente confrontation que j'avais organisé avec Grange des Pères sur les millésimes récents. Je serais partant, mais je n'ai pas de Clos Marie sous la main.

J'en ai un peu mais je connais le gars qu'il nous faut....je vais reprendre mon harcèlement! Yououououououhououhouououououououou.....Kaaaaaaaaarrrrrrrlllll viens jouer Basketball
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 15 Aoû 2009 - 11:03

En rafale, quelques vins bus cette semaine :

Cloudy Bay sauvignon blanc marlborough 2008 : Nez de fruit exotique bien mûr, avec une touche fraîche qui rappelle l’herbe coupée et le bourgeon de cassis. Bouche riche, vineuse avec une certaine fraîcheur. Finale de longueur correcte. Plus cher que le fameux Kim Crawford certes, mais pas le même niveau qualitatif non plus. Reste que moi, ce vin manque de complexité pour susciter du plaisir sur quelques verres. Bien.

Olivier Merlin La Roche Vineuse Vieilles Vignes mâcon 2005 : Nez sur les fruits jaunes mûrs, une touche de crème pâtissière et une nuance minérale fraîche. Bouche plaisante, juteuse, bien ronde avec un certain gras, sans impression de lourdeur. Du fruit mûr, une pointe d’acidité, une sympathique évolution dans le verre et une excellente tenue après deux nuits de frigo. Que demander de plus? Je regrette de ne pas en avoir acheté davantage, c’était mon deuxième et dernier flacon … Je l’ai servi à un ami qui en est à ses premières armes dans le vin (mais qu’il apprend vite!) et c’est exactement le genre de vin qui permet de faire le pont entre les chardonnays du Nouveau-Monde et ceux de Bourgogne car il fait montre à la fois de maturité, de douceur, mais également de nuance et d’équilibre. Très bien.

Grivault Clos des Perrières meursault 1er cru 2002 : Complètement oxydée au nez. Bouche avec encore du gras et une bonne longueur. L’aromatique est pourtant complètement ravagé. Ma dernière … enfin!

Fougeray de Beauclair Aux St-Jacques marsannay 2005 : Bouteille amenée par ce fameux ami en plein apprentissage. Nez de fruit rouge, une pointe de fourrure, d’épices, qui nous rappelle, que sur un millésime si avantageux, marsannay, ce n’est franchement pas loin de gevrey! Bouche avec de la matière, mais sans lourdeur, procurant l’impression d’un vin juteux. Fruit un peu monolithique, mais franchement plaisant. Longueur adéquate. Dans un style moins ciselé et précis que ceux de Bruno Clair, mais fort agréable néanmoins. Bien.

Chanson La Dominode savigny-lès-beaune 1er cru 2002 : Nez de petits fruits des bois, de cuir, d’épices douces, avec une pointe de tabac blond. À l’aération, de fines nuances réglissées complexifient l’ensemble. Bouche droite, tonique, montrant une belle complexité aromatique, malgré la rigueur du vin. Finale d’excellente longueur avec une fort belle persistance aromatique. Excellent.

Beaulieu Vineyards Georges de Latour napa valley 1998 : Nez aux notes boisées de vanille, voire de crème de marron, avec, en toile de fond, du havane, du chocolat et du cassis bien mûr. Bouche aux proportions plutôt classiques, avec une sympathique acidité et de l’allonge. Le profil est certes mûr et la finale un brin chaleureuse, sans que ça n’incommode réellement, c’est cependant l’empreinte du bois qui pointe vers la Californie, plutôt que la constitution de l’ensemble. Ces notes aromatiques finiront-elles par se fondre un jour? Je n’en sais rien, et en doute un peu après 11 ans de bouteille. On pourrait en ce cas avoir une très, très belle bouteille de vin, tant le reste m’a paru intéressant. Très bien.

Inniskillin Icewine vidal niagara 2003 : Nez peu expressif sur des notes de fruit sec, de fumée et une légère nuance médicinale. Bouche de texture très riche, mais avec une belle précision des saveurs qui ne se révèlent pas de l’intensité attendue sur ce cépage, que je n’affectionne pas particulièrement. Finale de bonne longueur et plutôt équilibrée malgré la richesse de la liqueur. À l’aveugle j’aurais probablement opté pour un vin à base de pinot gris. J’ai été déconcerté par ce style atténué, mais d’un certain raffinement. Comme quoi, si l’on accepte tout à fait à autre chose que le style débonnaire, voire bonbon, du vidal en jeunesse, on peut avec un intérêt certain mettre quelques flacons de ces vins en cave pour quatre à sept ans. Si je comprends le caractère risqué de cette production, et les rendements qui viennent avec, je demeure quand même réticent face au prix … Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7355
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Sam 15 Aoû 2009 - 11:10

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Grivault Clos des Perrières meursault 1er cru 2002 : Complètement oxydée au nez. Bouche avec encore du gras et une bonne longueur. L’aromatique est pourtant complètement ravagé. Ma dernière … enfin!

Evil or Very Mad bom Sad

(ça manque d'emoticones violents ici!)

Vincent, si tu veux nous nous torturerons ensemble avec une ou deux des miennes cette année, histoire de faire de la place au cellier et qui sait, peut-être gagner à cette loterie.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 15 Aoû 2009 - 11:21

Yves, garde-les pour la dégustation d'Olivier sur le thème ''un vin qui ne vous rentre pas dans la bouche'' ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7355
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 15 Aoû 2009 - 11:22

Tu pourras t'en servir comme faire valoir pour ton vin jaune 83!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7355
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Michel Therrien le Sam 15 Aoû 2009 - 14:02

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Grivault Clos des Perrières meursault 1er cru 2002 : Complètement oxydée au nez. Bouche avec encore du gras et une bonne longueur. L’aromatique est pourtant complètement ravagé. Ma dernière … enfin!


Deux bouteilles ouvertes cette semaine....la première complètement oxydée et morte alors que la seconde ne l'est pas mais tout juste bonne. Un producteur à oublier dans mon cas! Car j'ai tout de même entendu de la part d'un copain l'ayant visité, que le problème d'oxydation n'était pas pour arriver chez eux en raison de vinification plutôt traditionnelle. Faudrait lui dire que mes bouteilles furent achetées au tout début, à plus de 100$, et donc l'hypothèse de VES est exclue. Les vins ont été très bien conservé dans ma cave. Un vin qui était plus qu'agréable en jeunesse avec un beau gras, une grande tenue mais pas typé "perrières" comme cru. C'était vraiment excellent mais combien de bouteilles oxydées après moins de 7 ans! Tout de même une constance dans l'oxydation des 2002 chez ce producteur.
Heureusement, je n'ai plus de vins de ce producteur dans ce millésime.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7465
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Olivier Collin le Sam 15 Aoû 2009 - 18:46

Je ne sais pas si on peut qualifier les vinifications traditionnelles chez Grivault, mais certainement pas à haut risque côté oxydation prématurée : bonnes doses de soufre, peu voire très peu de bâtonnage. Il est difficile de dire que l'oxydation prématurée n'arrivera pas à un domaine dans la mesure où l'on ne sait pas encore quelles sont toutes les possibilités de problèmes liées à ce fléau. Lafon, Ramonet, Roulot vous diront que ça arrive dans les meilleures familles!

En tout cas c'est très décevant ces mauvaises bouteilles de 2002 au prix payé et étant donné ce que le vin donnait en jeunesse. A quelques jours d'intervalle j'ai eu la chance de comparer un Clos des Perrières 2002 (bouteille correcte mais plutôt évoluée) au Corton Charlemagne de Bouchard du même millésime. Ce dernier s'est montré d'une telle jeunesse, jaune avec encore quelques reflets verts, nez très expressif mûr et frais à la fois, encore retenu en bouche... Un des rares 2002 que je garderais 15-20 ans après le millésime.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2005
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Sam 15 Aoû 2009 - 19:05

Yves Martineau a écrit:

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.

huummm, c'est un risque que de pas acheter, ou je dirais plutôt conservateur. Je connais un Père Nico qui te dirai comment peut-on juger un vin aussi jeune. il y a déjà eu d'ailleurs sur Montcalmès 2005 un débat plutôt houleux à ce propos. http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=11271&KW=montcalm%E8s

je ne connais pas les proportions des différents cépages dans la cuvée, mais j'ai gouté la "G" et c'était plutôt encourageant même si trop jeune.

J'aimerai maître que vous revoyez votre position dans 4 ans, le temps de laisser ce vin "se faire" tout comme le 2005 d'ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Sam 15 Aoû 2009 - 20:24

Mais si on ne peut juger les vins jeunes, où s'en va le monde? Smile

La différence cher Comte Arnaud-de-la-Caisse tient au fait que j'ai beaucoup aimé les 2004 et 2005 au même âge pour leur coté aérien, évoquant presque Côte Rôtie. Je trouve dans ce 2006 un bon vin mais au style très différent, plus commun, puissant et un brin alcooleux.

Je vais en garder en cave bien sûr et y revenir mais le premier contact était plutôt décevant, malgré mon préjugé favorable.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Sam 15 Aoû 2009 - 21:10

Domaine du Château de Chorey (Germain) Beaune 1er Cru 2005
Il se vend une vingtaine de dollars de moins que les Cras et Teurons mais n’est pas pour autant à négliger.

Après un peu de caramel qui témoigne de l’élevage, l’aération permet à de beaux arômes de fruit rouge de se libérer, ça pinote joyeusement. En bouche, le vin est sérieux, belle ampleur, dense, terreux, très digeste. Pas le plus exubérant mais belle présence en bouche, avec une texture fort agréable, du fruit et de la classe. Excellent. 89-90 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2009 - 5:07

Yves Martineau a écrit:Mais si on ne peut juger les vins jeunes, où s'en va le monde? Smile


c'est vrai, je dirai donc on ne peut pas enterrer un vin avant sa naissance

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Franz-E. Schürch le Dim 16 Aoû 2009 - 12:39

Arnaud Lafaurie a écrit:
Yves Martineau a écrit:

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.

huummm, c'est un risque que de pas acheter, ou je dirais plutôt conservateur. Je connais un Père Nico qui te dirai comment peut-on juger un vin aussi jeune. il y a déjà eu d'ailleurs sur Montcalmès 2005 un débat plutôt houleux à ce propos. http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=11271&KW=montcalm%E8s

je ne connais pas les proportions des différents cépages dans la cuvée, mais j'ai gouté la "G" et c'était plutôt encourageant même si trop jeune.

J'aimerai maître que vous revoyez votre position dans 4 ans, le temps de laisser ce vin "se faire" tout comme le 2005 d'ailleurs.

Une petite question pour tout le monde ici, à cet égard: ne pensez-vous pas qu'un dégustateur expérimenté se doit d'être capable d'évaluer la qualité d'un vin qu'on pourrait dire "fermé"? En d'autres termes, ne pensez-vous pas que d'affirmer qu'un vin est trop jeune lorsque des dégustateurs expérimentés le jugent défavorablement constitue souvent un moyen bien facile de prémunir ce vin contre toute forme de critique.
C'est un peu ce que Parker disait des vins de Bordeaux à l'époque à laquelle il a commencé, que cette excuse servait souvent à ce qu'on ne remette pas en question les hiérarchies.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2009 - 13:29

Franz-E. Schürch a écrit:
Arnaud Lafaurie a écrit:
Yves Martineau a écrit:

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.

huummm, c'est un risque que de pas acheter, ou je dirais plutôt conservateur. Je connais un Père Nico qui te dirai comment peut-on juger un vin aussi jeune. il y a déjà eu d'ailleurs sur Montcalmès 2005 un débat plutôt houleux à ce propos. http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=11271&KW=montcalm%E8s

je ne connais pas les proportions des différents cépages dans la cuvée, mais j'ai gouté la "G" et c'était plutôt encourageant même si trop jeune.

J'aimerai maître que vous revoyez votre position dans 4 ans, le temps de laisser ce vin "se faire" tout comme le 2005 d'ailleurs.

Une petite question pour tout le monde ici, à cet égard: ne pensez-vous pas qu'un dégustateur expérimenté se doit d'être capable d'évaluer la qualité d'un vin qu'on pourrait dire "fermé"? En d'autres termes, ne pensez-vous pas que d'affirmer qu'un vin est trop jeune lorsque des dégustateurs expérimentés le jugent défavorablement constitue souvent un moyen bien facile de prémunir ce vin contre toute forme de critique.
C'est un peu ce que Parker disait des vins de Bordeaux à l'époque à laquelle il a commencé, que cette excuse servait souvent à ce qu'on ne remette pas en question les hiérarchies.

bien d'accord avec toi que l'on peut juger un vin jeune, de là à avoir un jugement arrêté sur ces qualités, je suis un peu moins d'accord. De là à juger les qualités d'un vin fermé, on peut dire qu'il est à revoir car il est fermer! sauf si l'on s'appelle un magicien ou un astrologue pointu, on peut prédir qu'un vin jeune magnifique sera magniifque, et qu'un vin jeune qui ne plait pas ne plaira pas dans 4 ans.
Combien de fois, les dégustateurs professionnels, apportent sur des vins jeunes avec un potentiel probable des jugements définitifs, c'est plutôt rare. Il n'est pas rare de voir évoluer les jugements sur quelques années, je pense par exemple à Allen Meadows qui porte des jugements précis et n'hésite pas à revoir les vins plus tard.
Quant à Robert Parker, je ne trouve pas qu'il mette beaucoup en cause les hierarchies.
Dans le cas de Montcalmès, je sens dans ta réponse, une envie de débattre sur sa non qualité, mais ne peut on pas dire qu'étant donné le millésime, il est moins prêt que le 2005 ou le 2004 et qui mérite un peu de bouteille pour s'arrondir?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2009 - 13:41

je viens de trouver un exemple de ...faut l'attendre et j'aime bien l'expression il "syrahte" peut être que justement Yves a été déboussolé ou décu car en 2005 il pinottait Very Happy

http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=14880&KW=montcalm%E8s

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Yves Martineau le Dim 16 Aoû 2009 - 14:19

Arnaud, une partie du problème que j'ai eu avec ce 2006: il m'a semblé plus ouvert que le 2005, il ne s'agit donc pas à mon avis d'un vin fermé, d'ailleurs je l'aurais écrit si c'était le cas.

Bien sûr, il y a un beau risque à prendre en le faisant vieillir mais comme c'est l'alcool qui m'a un peu dérangé, je ne crois pas qu'il atteindra la même qualité d'équilibre des deux millésimes précédents et, chose certaine, il a un style différent qui me plait moins. Mais bon, 89 pts c'est pas mal.

p.s.: "risque de pas acheter", mais qui a dit que je n'achèterais pas? D'ailleurs c'est fait, nah!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5044
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Julien Martel le Dim 16 Aoû 2009 - 21:32

Faiveley Mercurey 1er Cru Clos des Myglands 2005

Bu dans un resto en format 375ml. Un vin masculin, à la structure rustique et virile, le fruit est discret, et la finale est légèrement asséchante. Pas le genre de Bourgogne qui me fait chavirer; à l’occasion, j’avais même l’impression de boire un vin du Rhône en jeunesse, marqué par un boisé discret mais notable. Je préfère grandement mes pinots sur la délicatesse, mais après plusieurs années en cave, j’ai l’impression que ce vin en offrira beaucoup plus qu’il m’en a offert, puisque la matière est présente et en a beaucoup dans le corps. À revisiter dans 3 ou 4 ans minimum. 87-89.
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum