Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Vous buvez... Semaine du 10 août

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Pierre Beauregard le Dim 16 Aoû 2009 - 22:02

Avec le bôf, servis côte à côte accompagnés d'une bavette :

Roc de Cambes 1998 et Sociando-Mallet 1998. La robe du RdC est rubis tandis que le S-M est toujours aussi foncé avec des reflets violets. Les arômes du RdC sont un mélange de cèdre, de grillottes et de pains grillés avec une légère et très agréable note de fruité. Pour le S-M, la puissance aromatique est étonnante sur le cèdre également mais s'ajoute du cassis et un peu viandé. La bouche du RdC est souple avec des tanins toujours présents mais également dotée d'une souplesse agréable et élégante. Le S-M est encore bien droit, une bonne dose de tanins et d'une longueur importante. Intéressant l'idée de boire de front les deux vins maintenant agé de 11 ans. Un beau 90 pts pour le Roc de Cambes et une légère note supérieure pour le Sociando-Mallet avec un 91 pts.

Ensuite, l'ouverture d'un Clos des Jacobins 2004. Fort agréable mais n'a pas encore atteint l'équilibre des deux premiers. Mais je ne doute pas qu'il y arrive dans quelques années.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1790
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Franz-E. Schürch le Lun 17 Aoû 2009 - 0:45

Arnaud Lafaurie a écrit:
Franz-E. Schürch a écrit:
Arnaud Lafaurie a écrit:
Yves Martineau a écrit:

J’aurais pu surévaluer le vin, vu mon affection pour le producteur et la région. Maintenant le doute s’installe, il va falloir que je tente à nouveau pour voir si j’ai sous-évalué. Mais pour le moment, je n'achèterai pas la quantité initialement prévue.

huummm, c'est un risque que de pas acheter, ou je dirais plutôt conservateur. Je connais un Père Nico qui te dirai comment peut-on juger un vin aussi jeune. il y a déjà eu d'ailleurs sur Montcalmès 2005 un débat plutôt houleux à ce propos. http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=11271&KW=montcalm%E8s

je ne connais pas les proportions des différents cépages dans la cuvée, mais j'ai gouté la "G" et c'était plutôt encourageant même si trop jeune.

J'aimerai maître que vous revoyez votre position dans 4 ans, le temps de laisser ce vin "se faire" tout comme le 2005 d'ailleurs.

Une petite question pour tout le monde ici, à cet égard: ne pensez-vous pas qu'un dégustateur expérimenté se doit d'être capable d'évaluer la qualité d'un vin qu'on pourrait dire "fermé"? En d'autres termes, ne pensez-vous pas que d'affirmer qu'un vin est trop jeune lorsque des dégustateurs expérimentés le jugent défavorablement constitue souvent un moyen bien facile de prémunir ce vin contre toute forme de critique.
C'est un peu ce que Parker disait des vins de Bordeaux à l'époque à laquelle il a commencé, que cette excuse servait souvent à ce qu'on ne remette pas en question les hiérarchies.

bien d'accord avec toi que l'on peut juger un vin jeune, de là à avoir un jugement arrêté sur ces qualités, je suis un peu moins d'accord. De là à juger les qualités d'un vin fermé, on peut dire qu'il est à revoir car il est fermer! sauf si l'on s'appelle un magicien ou un astrologue pointu, on peut prédir qu'un vin jeune magnifique sera magniifque, et qu'un vin jeune qui ne plait pas ne plaira pas dans 4 ans.
Combien de fois, les dégustateurs professionnels, apportent sur des vins jeunes avec un potentiel probable des jugements définitifs, c'est plutôt rare. Il n'est pas rare de voir évoluer les jugements sur quelques années, je pense par exemple à Allen Meadows qui porte des jugements précis et n'hésite pas à revoir les vins plus tard.
Quant à Robert Parker, je ne trouve pas qu'il mette beaucoup en cause les hierarchies.
Dans le cas de Montcalmès, je sens dans ta réponse, une envie de débattre sur sa non qualité, mais ne peut on pas dire qu'étant donné le millésime, il est moins prêt que le 2005 ou le 2004 et qui mérite un peu de bouteille pour s'arrondir?

Non, non, T'inquiètes, je ne voulais pas du tout débattre de la qualité de Montcalmès. J'ai suffisamment donné. C'est un sujet qui m'intéresse en soi, de savoir dans quelle mesure on peut ou doit juger d'un vin jeune même s'il paraît fermé. En fait, justement, il me semble qu'un vin fermé se goûte comme tel, ce qui commande bien sûr des réserves dans son jugement (tout en n'empêchant rarement de mesurer son potentiel), mais lorsqu'un vin nous paraît avoir un défaut ou un manque d'équilibre, il me semble qu'il est assez rare que cela s'arrange vraiment avec l'âge. Au vieillissement, les vins s'arrondissent, développent leur profil arômatique et parfois même s'étoffent à cause de cela, mais un déséquilibre franc se corrige rarement.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 17 Aoû 2009 - 10:33

Domaine de la Charmoise gamay touraine 2008 : J’étais tombé sous le charme du 2007, en ayant éclusé plus d’une caisse au cours de la seconde moitié de l’année dernière. J’avais bien hâte de regoûter ce vin dans cette nouvelle mouture. Nez similaire au 2007, sur le poisson rouge (le bonbon, pas l’aquarium), la cerise fraîche, la cannelle et les fleurs. C’est simple, joyeux, fruité et bougrement appétissant. La bouche est acide, franche, sur la canneberge, avec une pointe d’amertume en finale et quelques relents épicés. Alors que le 2007, bien que léger, avait quelque chose d’explosif en plus de son côté rafraîchissant, celui-ci accuse une maigreur certaine. Le nez est tout aussi génial, la bouche un peu en retrait … peut-être en reboirai-je … j’attends pour sûr de pied ferme le 2009! Correct.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7213
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une paulée chez Jolaine et Luc Rodrigue!

Message par Michel Therrien le Lun 17 Aoû 2009 - 13:03

Nous avons été invité à une paulée chez Jolaine et Luc Rodrigue, jeudi dernier le 13 août.
Nous avons pris beaucoup de vins et plusieurs bouteilles ont défilé.
Un bref CR mais sans prises de notes véritables......je donnais plutôt une note globale.

Cidre Poiré Granit 2008, Éric Bordelet : fraîcheur et beaucoup de poires. Peu de nuances mais agréable. Merci Karl et heureux d'avoir 4 bouteilles en cave.

Chardonnay Les Noisetiers 2006, Kistler: du bois, pas d'acidité et de la lourdeur. Merci Luc mais vraiment pas dans ma mire comme achat futur.

Macon Pierreclos Le Chavigne 2007, Guffens: vinaigré....un autre produit défectueux de notre malchanceux Pat Désy. Non pas ermité mais vinai-muté!

Meursault Charmes 2004, Henri Germain: Un beau gras en retenu avec grande longueur. J'avais misé sur Combettes à Puligny....un chemin les sépare! Excellent vin et sans compétition en blanc lors de cette soirée. Merci Frédéric. 17-17,5/20

Meursault Clos des Perrières 2002, Albert Grivault: encore oxydée pour la première et tout juste bon pour la seconde. Heureusement je n'en ai plus!

Beaune 1er cru Clos des Ursules 2005, Jadot: Ça pinotte bien. Belle fraîcheur, peu de mâche et finale un peu plus ferme. Je pensais Morey. Un très beau vin. Faudra faire une dégustation exclusive des grands négoces un de ces jours. Merci Isabelle et fait attention à la promixité des bouteilles de Patrick car la contamination existe! Laughing 16-16,5/20. Un bel achat et encore disponible.

Échezeaux 2002, Bouchard Père et Fils: Une première bouchonnée. Une seconde bien agréable, épicée, toute en douceur mais sans la densité du cru. J'avais misé sur un 1er cru de chambolle. Merci Karl. Pas au niveau habituel de ce grand cru. 16,5/20.

Charmes Chambertin 2001, Geantet Pansiot: Griottes, épices dont la réglisse. Vin rond, une certaine mâche avec un côté charnu. Très beau vin sans être grand. 16,5-17/20.

Vosne Romanée 1er cru Clos des Réas 2004, Michel Gros: une offrande de Patrice et ainsi plus difficile à juger. Vin épicé avec un fruité rouge. Vin charmeur, un côté aérien en milieu de bouche et belle finale toute féminine. J'avais misé sur Amoureuses ou du moins le sud de l'appellation chambolle. Un monopole de Michel Gros d'un peu plus de 2 hectares. J'ai beaucoup aimé. merci Patrice. 17-17,5/20.

Vosne Romanée 1er cru Duvault Blochet 2002, Domaine de la Romanée Conti: robe trouble (sortie de la cave rapidement) et quasi sans couleurs....Dujac? Rousseau? Domaine Romanée Conti? Le vin est bien frais, plutôt droit et bien ferme en finale (le plus tannique à date). Merci Luc. 16,5-17/20.

Clos St-Denis 2002, Charlopin: En douceur mais plus plein que l'Échezeaux du début. Une belle allonge. J'aime beaucoup. Merci Karl? 17/20.

Gevrey Chambertin La Justice 2002, Charlopin: Une bombe de fruits avec ces notes réglissées. Plutôt droit malgré un beau gras derrière la tension du vin. Merci Frédéric. 16,5/20.

Corton Pougets 2003, Rapet: Fruits noirs et notes épicées. Droit et fin....ne souffre nullement du millésime. 16,5/20.

Gevrey Chambertin Mes Favorites 2005, Alain Burguet: Un vin juteux et épicé derrière une bonne dose de bois. Très beau vin mais souffre un peu des vins précédents. Merci Luc? 16/20.

Smith Haut Lafitte 2005: Catastrophe dans mon cas....un peu le seul du moins à ce que j'ai entendu à table. Austère, sévère et sans chair avec une bonne dose de fumée. Mauvais placement dans l'alignement à mon avis. Merci Luc.

Vosne Romanée 1er cru Reignots 2002, Liger Bélair Le bouquet de la soirée et mon vin préféré. Une touché de bouche plutôt sensuel malgré la droiture. Une grande fraîcheur et surtout une belle rétro florale et sur les fruits rouges. Merci Luc. 17,5-18/20.

Mon podium:
VR 1er cru Reignots 2002, Liger Bélair
VR 1er cru Clos des Réas 2004, Michel Gros
Clos St-Denis 2002, Charlopin.
Meursault Charmes 2004, Henri Germain.


ps: on remet cela n'importe quand mais la levée du lendemain fut un peu pénible à plus de 30°....... au golf!


Dernière édition par Michel Therrien le Lun 17 Aoû 2009 - 13:22, édité 1 fois (Raison : ajout du millésime)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7390
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 17 Aoû 2009 - 13:20

Quel millésime le Duvault-Blochet?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7213
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Michel Therrien le Lun 17 Aoû 2009 - 13:22

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Quel millésime le Duvault-Blochet?

2002 et j'ai édité le message ci-haut.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7390
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Lun 17 Aoû 2009 - 14:02

Michel Therrien a écrit:Nous avons été invité à une paulée chez Jolaine et Luc Rodrigue, jeudi dernier le 13 août.
Nous avons pris beaucoup de vins et plusieurs bouteilles ont défilé.
Un bref CR mais sans prises de notes véritables......je donnais plutôt une note globale.

Cidre Poiré Granit 2008, Éric Bordelet : fraîcheur et beaucoup de poires. Peu de nuances mais agréable. Merci Karl et heureux d'avoir 4 bouteilles en cave.

Chardonnay Les Noisetiers 2006, Kistler: du bois, pas d'acidité et de la lourdeur. Merci Luc mais vraiment pas dans ma mire comme achat futur.

Macon Pierreclos Le Chavigne 2007, Guffens: vinaigré....un autre produit défectueux de notre malchanceux Pat Désy. Non pas ermité mais vinai-muté!

Meursault Charmes 2004, Henri Germain: Un beau gras en retenu avec grande longueur. J'avais misé sur Combettes à Puligny....un chemin les sépare! Excellent vin et sans compétition en blanc lors de cette soirée. Merci Frédéric. 17-17,5/20

Meursault Clos des Perrières 2002, Albert Grivault: encore oxydée pour la première et tout juste bon pour la seconde. Heureusement je n'en ai plus!

Beaune 1er cru Clos des Ursules 2005, Jadot: Ça pinotte bien. Belle fraîcheur, peu de mâche et finale un peu plus ferme. Je pensais Morey. Un très beau vin. Faudra faire une dégustation exclusive des grands négoces un de ces jours. Merci Isabelle et fait attention à la promixité des bouteilles de Patrick car la contamination existe! Laughing 16-16,5/20. Un bel achat et encore disponible.

Échezeaux 2002, Bouchard Père et Fils: Une première bouchonnée. Une seconde bien agréable, épicée, toute en douceur mais sans la densité du cru. J'avais misé sur un 1er cru de chambolle. Merci Karl. Pas au niveau habituel de ce grand cru. 16,5/20.

Charmes Chambertin 2001, Geantet Pansiot: Griottes, épices dont la réglisse. Vin rond, une certaine mâche avec un côté charnu. Très beau vin sans être grand. 16,5-17/20.

Vosne Romanée 1er cru Clos des Réas 2004, Michel Gros: une offrande de Patrice et ainsi plus difficile à juger. Vin épicé avec un fruité rouge. Vin charmeur, un côté aérien en milieu de bouche et belle finale toute féminine. J'avais misé sur Amoureuses ou du moins le sud de l'appellation chambolle. Un monopole de Michel Gros d'un peu plus de 2 hectares. J'ai beaucoup aimé. merci Patrice. 17-17,5/20.

Vosne Romanée 1er cru Duvault Blochet 2002, Domaine de la Romanée Conti: robe trouble (sortie de la cave rapidement) et quasi sans couleurs....Dujac? Rousseau? Domaine Romanée Conti? Le vin est bien frais, plutôt droit et bien ferme en finale (le plus tannique à date). Merci Luc. 16,5-17/20.

Clos St-Denis 2002, Charlopin: En douceur mais plus plein que l'Échezeaux du début. Une belle allonge. J'aime beaucoup. Merci Karl? 17/20.

Gevrey Chambertin La Justice 2002, Charlopin: Une bombe de fruits avec ces notes réglissées. Plutôt droit malgré un beau gras derrière la tension du vin. Merci Frédéric. 16,5/20.

Corton Pougets 2003, Rapet: Fruits noirs et notes épicées. Droit et fin....ne souffre nullement du millésime. 16,5/20.

Gevrey Chambertin Mes Favorites 2005, Alain Burguet: Un vin juteux et épicé derrière une bonne dose de bois. Très beau vin mais souffre un peu des vins précédents. Merci Luc? 16/20.

Smith Haut Lafitte 2005: Catastrophe dans mon cas....un peu le seul du moins à ce que j'ai entendu à table. Austère, sévère et sans chair avec une bonne dose de fumée. Mauvais placement dans l'alignement à mon avis. Merci Luc.

Vosne Romanée 1er cru Reignots 2002, Liger Bélair Le bouquet de la soirée et mon vin préféré. Une touché de bouche plutôt sensuel malgré la droiture. Une grande fraîcheur et surtout une belle rétro florale et sur les fruits rouges. Merci Luc. 17,5-18/20.

Mon podium:
VR 1er cru Reignots 2002, Liger Bélair
VR 1er cru Clos des Réas 2004, Michel Gros
Clos St-Denis 2002, Charlopin.
Meursault Charmes 2004, Henri Germain.


ps: on remet cela n'importe quand mais la levée du lendemain fut un peu pénible à plus de 30°....... au golf!

Merci Michel pour le CR. Smile

Un peu plus que toi, j'ai rapidement abandonné la prise de note pour me concentrer sur l'aspect humain de la soirée. Autrement dit, je suis bien content de savoir qu'il y avait au moins un élève plus sérieux pour prendre des notes! D'autant que ce n'est pas moi qui conduisait ce soir-là...

Magnifique soirée d'été! Merci encore à Jolaine et Luc pour leur accueil généreux.

* De mon côté, un peu de mal avec le Duvault Blochet 2002 de DRC - un vin dur qui m'a semblé nettement meilleur dans le passé. Phase ingrate? Bu trop vite? 16/20

* Déception avec Échezeaux 02 Bouchard - (Trop?) Fin mais manque de fond. Mon père aurait maudit une telle bouteille pour me parler de la magie des Côte-Rôtie et du rapport Q/P Twisted Evil 15/20 en étant généreux...

*Contrairement à Mike, bien apprécié le SHL 05 (que j'ai pris pour Haut-Bailly 05). Certes, difficile de passer après autant de largesse (de corps, s'entend) mais la profondeur et la subtilité du cru m'ont bien plu. 17+/20

*Sur les Noisetiers 2006 de Kistler, c'est effectivement assez "big" comme genre mais ceux qui aiment, comme ma mère, vont se régaler. Lui donner un peu de temps aussi pour qu'il digère son bois. 15/20

*Aussi beaucoup aimé Mes Favorites 05 de Burguet (de fred Valboncoeur, je pense) tout comme le Clos de la Justice 02 (encore de Fred) : Des vins généreux, profonds et encore bien jeunes (surtout Mes Favorites) qui devraient donner bcp de plaisir d'ici 4 ou 5 ans. 16.5-17/20 dans les deux cas.

*Adoré le Charmes 04 de Germain (que j'ai deviné à un millésime près - disons que ça aide d'en avoir bu la veille...). Superbe blanc 17/20

*Vais faire provision de Clos des Ursules 05 de Jadot - sur l'étiquette, on indique une provenance de vignes franches... Un vin plein, un peu rustique mais d'une belle allonge. Fera une belle bouteille dans 4 ou 5 ans. 16.5+/20

*Mon top3 - similaire à Mike:
1. Aux Reignots 02 LB (grand vin, minéralité à couper le souffle! 18/20)
2. Clos St-Denis 02 Charlopin (certes un peu "pute" comme style mais finesse et race au rdv 17.5/20)
3. Clos des Réas 02 M.Gros (que j'ai pris pour un grand Chambolle - 17.5/20)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Luc Rodrigue le Lun 17 Aoû 2009 - 15:09

Michel Therrien a écrit:
ps: on remet cela n'importe quand mais la levée du lendemain fut un peu pénible à plus de 30°....... au golf!

La trainée de mon corps s'est avéré fort difficile durant toute la journée de vendredi. Pas de golf, mais une tentative de rétablissement par un 15 km de vélo se résultant par une incapacité crasse de maintenir un rythme satisfaisant.

Sans tout répéter, mon top 3 est le même que celui de Pat. Le Aux Reignots VR LB 2002 nous a présenté le nez le plus profond de la soirée. La bouche nous a présenté un fruit d'une belle pureté étincellante. La finale était longue et persistante. Un vin magnifique!

Merci à toutes et à tous!

Luc Rodrigue

Messages : 647
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 50
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafond.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Luc Rodrigue le Lun 17 Aoû 2009 - 22:09

Patrick Desy a écrit:
*Contrairement à Mike, bien apprécié le SHL 05 (que j'ai pris pour Haut-Bailly 05). Certes, difficile de passer après autant de largesse (de corps, s'entend) mais la profondeur et la subtilité du cru m'ont bien plu. 17+/20

J'avoue que je t'ai trouvé très fort lorsque tu as affirmé avec détermination: " Ça c'est du Pessac 2005!! ". J'ai bien aimé ce bordeaux que j'ai trouvé effectivement subtil et sensuel, mais je suis d'avis avec Mike que ce SHL 05 n'était pas super bien placé dans le line-up. Un manque de perspective, peut-être pas une catastrophe, mais bon... Humblement, c'est vrai que c'était un peu comme quand coach Therrien (l'autre ... Razz ) avait envoyé Bill Lindsay sur une mise en jeu cruciale contre la Caroline en 2002.

Luc Rodrigue

Messages : 647
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 50
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafond.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Invité le Mar 18 Aoû 2009 - 11:59

Luc Rodrigue a écrit:
Patrick Desy a écrit:
*Contrairement à Mike, bien apprécié le SHL 05 (que j'ai pris pour Haut-Bailly 05). Certes, difficile de passer après autant de largesse (de corps, s'entend) mais la profondeur et la subtilité du cru m'ont bien plu. 17+/20

J'avoue que je t'ai trouvé très fort lorsque tu as affirmé avec détermination: " Ça c'est du Pessac 2005!! ". J'ai bien aimé ce bordeaux que j'ai trouvé effectivement subtil et sensuel, mais je suis d'avis avec Mike que ce SHL 05 n'était pas super bien placé dans le line-up. Un manque de perspective, peut-être pas une catastrophe, mais bon... Humblement, c'est vrai que c'était un peu comme quand coach Therrien (l'autre ... Razz ) avait envoyé Bill Lindsay sur une mise en jeu cruciale contre la Caroline en 2002.

Je suis bien d'accord pour dire que le vin a plutôt mal passé puisque placé après des vins beaucoup plus larges de corps et de texture assurément plus fine mais... les qualités intrinsèques de ce SHL 05 demeurent indéniables: richement constitué, profond, une sève énergique et un côté fumé très typé Pessac. En cela, il mérite pleinement ses 17 points, voire plus. Il fera une merveilleuse bouteille qu'on prendra soin d'ouvrir avant une kyrielle de beaux bourgognes!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous buvez... Semaine du 10 août

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum