Derniers sujets
» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Hier à 17:07 par Yves Martineau

» Semaine du 19 février 2017
Hier à 11:16 par Michel Therrien

» Vente de vins sur IEGOR
Mar 21 Fév 2017 - 22:07 par Yves Martineau

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Mar 21 Fév 2017 - 20:08 par Stéphanie Chénier

» Chablis 2015
Mar 21 Fév 2017 - 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Lun 20 Fév 2017 - 9:00 par Pierre Beauregard

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

» Semaine du 5 février 2017
Mer 15 Fév 2017 - 0:26 par Frederick Blais

» Weber vs Subban
Mar 14 Fév 2017 - 21:51 par Ludwig Desjardins

» Dégustation du Domaine Michel Lafarge
Mar 14 Fév 2017 - 9:00 par Yves Martineau

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Michel Therrien le Mer 3 Nov 2010 - 20:38

Nous avons dégusté hier soir un Château Figeac 2000.
Une bouteille bue au Club Med avec de la bavette et que j'ai apporté pour faire plaisir à Élise et Michel Dunberry qui aiment beaucoup ce domaine. D'ailleurs Michel avait écrit ceci suite au décès de M. Manoncourt.

Re: Décès de Thierry Manoncourt
par Michel Dunberry le Mer 8 Sep - 13:31


J'ai eu la chance de croiser M.Manoncourt lors d'une visite au château en 1990.
Je me souviens de l'homme d'une grande simplicité, encore très droit, qui parcourait les rangs de vignes comme un passionné.
Il nous avait accueilli malgré notre arrivée non annoncée (comme un cheveu sur la soupe dit-on au Québec),nous néophytes qui ne connaissions à peu près rien au vin et qui ignorions qu'il est de mise de prendre rendez-vous pour visiter les vignerons.
Cette visite, menée ensuite par son gendre, devait ne durer qu'une trentaine de minutes (vous étiez occupés à replanter de nouveaus pieds de vignes).
Deux heures plus tard, monsieur d'Aramon, nous étions toujours pendus à vos lèvres(et à un verre de Figeac 1978 dont il fallait deviner le millésime), à suivre ce qui était dans les faits mon premier cours de dégustation 101.
Cette passion que vous avez attisée vous et votre beau-père dure toujours.
Merci à vous deux.

Michel Dunberry


Poue en revenir au vin, nous avons tous bien aimé! Une robe pourpre peu évoluée. Un fruité noir avec chocolat brun, un peu de poivron rouge, des notes ferrugineuses et une pointe de menthol. La bouche est relativement droite, les tannins sont fins et serrés, la texture est assez grasse pour un vin aux allures médocaines et l'ensemble est sec, surtout frais et de bonne longueur. 17/20.

J'avais lu sur Parker avant le voyage et j'avais peur! J'estime beaucoup Parker sur les vins bordelais mais là plusieurs questions?

* Comment "peut-il planter" un vin de cette façon après l'avoir encensé?

* Comment peut-il parler de finesse, pureté et précision pour ensuite mentionner végétal et dilué?

* Une chicane au domaine?????????????????

Je ne le fais pratiquement jamais, publication des notes aux sites où je suis abonné, mais je voulais vous faire part des commentaires de dégustations de Parker.


Wine Advocate # 189
Jun 2010 Robert Parker
85
I rated this wine 93 in the post-bottling report for the vintage, but in two separate recent tastings, I scored the wine 86 one time and 84 the second time. A disappointment, for sure, and how I overrated it so dramatically begs many questions, but I certainly blew it on this one. Medium ruby, already displaying some rust and orange at the edge, the wines exhibits crushed and roasted vegetables, licorice, and black cherries in a herbaceous, thin, washed-out style. Of course, there are those who would defend this wine as a quintessentially elegant, old-style, classic wine, but dilution is dilution, vegetal is vegetal, and the wine frankly lacks concentration and is a major disappointment. I will keep my fingers crossed that there may be a few 93-point bottles out there, but neither of these were, and that’s calling it the way I see it. If you own it (and sadly, I do), try one and see what you think.
Add to Print List

Wine Advocate # 146
Apr 2003 Robert Parker
93
Figeac has become a more consistent wine over the last few years. A profound effort, the surprisingly full-bodied 2000 Figeac has an opaque purple color accompanied by a terrific bouquet of camphor, graphite, black currants, licorice, and smoked herbs. With well-balanced, powerful tannin, concentration, and pinpoint precision, finesse, and purity, this expressive as well as textured effort will drink well between 2004-2018. When Figeac hits on all cylinders, one can understand why some tasters believe it is as complex as Cheval Blanc. This is undeniably the estate's finest effort since 1996.

Wine Advocate # 139
Feb 2002 Robert Parker
(92-94)
A profound effort, the 2000 Figeac's opaque purple color is accompanied by a terrific bouquet of camphor, graphite, black currants, licorice, and smoked herbs. With well-balanced, powerful tannin, concentration, and pinpoint precision, finesse, and purity, this expressive effort will drink well between 2004-2018.

Wine Advocate # 134
Apr 2001 Robert Parker
(92-94)
While always a wine of finesse, it can sometimes underwhelm tasters because of a sense of dilution. That is not evident in the gorgeous 2000, which boasts tobacco-tinged black currant fruit intertwined with Asian spices, new oak, and earth, fabulous purity, medium to full body, gorgeous freshness, and a long, concentrated, classy style. A wine of grace, purity, harmony, and complexity, it is a sensational Figeac. Anticipated maturity: 2002-2020.



_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7360
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Ludwig Desjardins le Mer 3 Nov 2010 - 21:26

Alors tu est tombé sur:

"I will keep my fingers crossed that there may be a few 93-point bottles out there, but neither of these were, and that’s calling it the way I see it."

C'est complexe car avec des vins de 10 ans c'est moins évident. J'aime quand même mieux que Parker soit honnête et révise son score plutôt que de le conserver par orgeuil.

Ludwig Desjardins

Messages : 4215
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Ludwig Desjardins le Mer 3 Nov 2010 - 21:28

Et en plus, 17/20 donne exactement 85! Very Happy

Ludwig Desjardins

Messages : 4215
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Ludwig Desjardins le Mer 3 Nov 2010 - 21:33

Ca semble être une histoire récurrente avec ce domaine, a propos du 2004:

"This wine brings to mind the old Burger King advertisement, “Where’s the beef?” Figeac can hit superb heights of subtlety and nobility (i.e., 1982, 1990, 2000), but too often it lacks concentration and intensity. Those are fatal flaws in 2004."


Ludwig Desjardins

Messages : 4215
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Patrice Breton le Jeu 4 Nov 2010 - 10:44

Intéressant .. Surtout lorsqu'on compare ses notes à celles des amateurs .. voir CellarTracker .. 48 notes, 91pts de moyenne, mediane 91 pts. Drôle également que Jeff Leve (grand disciple de Parker) ai attribué au 2000 la note la plus faible du lot ... 84 pts!

Personnellement, je consulte de plus en plus les notes des amateurs, lesquelles correspondent souvent davantage à mon expérience de dégustation. À titre d'amateur, j'ai été trop souvent déçu d'avoir fait confiance aux critiques professionnels. Les blogs, les sites publiant des notes d'amateurs et l'éducation croissante des amateurs ont un impact grandissant sur l'industrie ... et cela contribue à diminuer l'impact de Parker, Laube et cie.

J'ai rencontré, discuté et dégusté avec plusieurs sommeliers de restaurants étoilés Michelin à Vegas et Napa dernièrement. Tous se plaignent de Parker et Laube en ce qui concerne leur préférence pour les vins surfaits. La sucrosité, la surmaturité et le bois masquent le terroir.

_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.

Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 49
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 4 Nov 2010 - 10:48

Mais de la part de sommelier, je crois que ce qui les dérange davantage, c'est la difficulté de prendre de tels vins à table, avec un beau repas fin.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7151
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Patrice Breton le Jeu 4 Nov 2010 - 11:18

Oui et non ... Plusieurs plats sont très goûteux et peuvent se marier avec des vins très puissants. D'ailleurs, les grosses bombes sont sur toutes les listes. Le vrai problème est l'absence de terroir quand les vins sont masqués par trop de sucrosité, surmaturité et chêne. De plus, les commentaires sont généralement d'un point de vue personnel.

Je ne dis pas que Parker a tout faux, plutôt que son influence se dilue.

_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.

Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 49
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 4 Nov 2010 - 12:10

Capsule décapante et irrévérencieuse, mais oh combien distrayante:

http://www.rezin.com/telerezin/index.php


_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7151
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Michel Therrien le Jeu 4 Nov 2010 - 12:19

Ludwig Desjardins a écrit:Et en plus, 17/20 donne exactement 85! Very Happy

Selon la conversion, du temps de TWA,

17/20 donne 91.
15=85
15,5=87
16=88
16,5-90
17,5=93
18=94
18,5=96
19=97
19,5=99
etc......

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7360
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 4 Nov 2010 - 14:42

Je sais je rigolais Michel Wink

Ludwig Desjardins

Messages : 4215
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum