Derniers sujets
» Bonne fête Alex Bélanger
Aujourd'hui à 10:22 par Alexandre Deslauriers

» Arrivage Signature - 25 mai 2017
Aujourd'hui à 9:27 par mathieu Cloutier

» Semaine du 21 mai 2017
Aujourd'hui à 7:42 par Patrick Ayotte

» Bouchon DIAM
Aujourd'hui à 2:45 par Patrick Essa

» Dégustation Combat du Sud !
Hier à 23:16 par Jérôme Berlinguette

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Hier à 14:19 par Andrew Nevard

» Arrivage du 25 mai 2017 à la Signature Mtl
Jeu 25 Mai 2017 - 12:00 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 14 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 22:50 par Stéphanie Chénier

» Bonne fête Pat Essa
Mer 24 Mai 2017 - 6:42 par Patrick Essa

» It is happening again...
Mar 23 Mai 2017 - 23:15 par Patrick Pollefeys

» Foillard Côte de Py 2014
Lun 22 Mai 2017 - 19:53 par Patrick Ayotte

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Ven 19 Mai 2017 - 16:08 par Mario Vaillancourt

» Arrivage Signature - 18 mai 2017
Ven 19 Mai 2017 - 16:00 par Mario Vaillancourt

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Mer 17 Mai 2017 - 7:07 par Yves Martineau

» Arrivage du 18 mai à la Signature Mtl
Mar 16 Mai 2017 - 21:12 par Patrick Ayotte

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Semain du 10 décembre

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semain du 10 décembre

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 11 Déc 2011 - 11:49

Joli souper entre amis, hier soir, chez À L’Os.

Egly-Ouriet Tradition Grand Cru brut champagne
Jacques Selosse Initial Blanc de Blancs Grand Cru brut champagne
François Jobard Genevrières meursault 1er cru 2002
Étienne Sauzet Combettes puligny-montrachet 1er cru 2009
Vieux Château Certan pomerol 1990
Château Calon-Ségur st-estèphe 3e GCC 1996
La Mondotte st-émilion 1999
Cru Barréjats sauternes 2001


Des commentaires plus détaillés, probablement demain!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7320
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Michel Therrien le Dim 11 Déc 2011 - 15:04

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Joli souper entre amis, hier soir, chez À L’Os.

Egly-Ouriet Tradition Grand Cru brut champagne
Jacques Selosse Initial Blanc de Blancs Grand Cru brut champagne
François Jobard Genevrières meursault 1er cru 2002
Étienne Sauzet Combettes puligny-montrachet 1er cru 2009
Vieux Château Certan pomerol 1990
Château Calon-Ségur st-estèphe 3e GCC 1996
La Mondotte st-émilion 1999
Cru Barréjats sauternes 2001


Des commentaires plus détaillés, probablement demain!



Selosse c'est géant. Merci Julie et Martin................nous allons en boire à nouveau avec l'allocation que je viens d'avoir!
La robe est jaune vieil or.
Bouquet de poires, noisette et pain grillé............un meursault avec des bulles!
La bouche est ample, beau gras, fines amères en fin de bouche et longue finale douce et noisettée.
Un vin plus qu'un champagne.............au sens que l'on a rarement un vrai vin derrière les bulles et la mousse.
17,5-18/20.



Pas de notes prises mais rapidement,

Meursault 1er cru Genevrières 2002, F et A Jobard Vieux rhum et épices. Bouche plutôt droite avec un léger gras et demeure bien frais. Finale noisettée, épicée de bonne longueur. Petite déception. 16-16,5/20.

Puligny Montrachet Combettes 2009, Sauzet Boisé grillé, droit, acidité moyenne, belle longueur. Pas sûr que je laisserais vieillir. 16,5-17/20. Merci Justine et Vincent.

Vieux Château Certan 1990 Ça sent bordeaux! Il y a de le truffe et du chocolat......nous sommes sur la rive droite. Bouche avec une certaine sucrosité, tannins fondus, belle longueur mais un peu trop sur les pruneaux. Une bouteille qui me semble vieille un brin et qui me rappelle une bouteille dégustée il y a quelques années avec Michel Dunberry. 17/20. Merci Justine et Vincent.

Calon Ségur 1996 Une bouchonnée originant de Bali. Dommage.

Mondotte 1999 Framboises et fraises confites avec un peu de cèdre. Bouche ample avec beau volume, fraîcheur, texture velouté et fort long. Grand vin charmeur et élégant. 18-18,5/20.

Cru Barréjats 2001 Fin botrytis, belle acidité......un liquoreux délicat et de grande buvabilité. 17-17,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7443
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Michel Larouche le Dim 11 Déc 2011 - 15:15

selon vous, est-ce que le Cru Barrejats peut tenir 5-10 ans...
avatar
Michel Larouche

Messages : 590
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 53
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Pierre Beauregard le Dim 11 Déc 2011 - 16:55

Michel Therrien a écrit:
Puligny Montrachet Combettes 2009, Sauzet Boisé grillé, droit, acidité moyenne, belle longueur. Pas sûr que je laisserais vieillir. 16,5-17/20. Merci Justine et Vincent.

Pour le non-vieillsement Michel, est-ce à cause du millésime ? 2009, il me semble qu'en blanc c'est beau. Question

J'ai cette bouteille mais dans un millésime un peu plus vieux et je ne souhaitais pas l'ouvrir avant quelques années.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1814
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Michel Therrien le Dim 11 Déc 2011 - 17:23

Pierre Beauregard a écrit:
Michel Therrien a écrit:
Puligny Montrachet Combettes 2009, Sauzet Boisé grillé, droit, acidité moyenne, belle longueur. Pas sûr que je laisserais vieillir. 16,5-17/20. Merci Justine et Vincent.

Pour le non-vieillsement Michel, est-ce à cause du millésime ? 2009, il me semble qu'en blanc c'est beau. Question

J'ai cette bouteille mais dans un millésime un peu plus vieux et je ne souhaitais pas l'ouvrir avant quelques années.

Simple "feeling" Pierre!
J'ai été déçu du boisé important pour la richesse de la matière qui m'a semblé peu marqué pour cet élevage appuyé.
Je pense que 2008 et 2010 seront de bien meilleurs vins de garde que le millésime 2009 en blanc.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7443
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Simon Grenier le Dim 11 Déc 2011 - 18:00

Bu samedi soir avec beaucoup de plaisir: Givry 1er cru, Clos Salomon, Cardin-Perrotto, 2009. Une bombe de fruit, un peu moins frais que dans certains autres millésimes mais sans que ce soit dérangeant. La robe est rouge cerise foncée. Le nez est sur la cerise, un côté presque cassis est évoqué également. On y retrouve des notes de graphite et un petit je ne sais quoi végétal, la ronçe??? Le touché en bouche est onctueux avec de beaux tannins fondus et du fruit, beaucoup de fruit. Pour reprendre les écrits de Pierre Séguin sur Joblot 2009, je ne me rappel plus lequel, on dirait de la crème de pinot. Très beau vin et excellent RQP.

Simon Grenier

Messages : 482
Date d'inscription : 23/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Patrick Ayotte le Dim 11 Déc 2011 - 19:09

La Face Cachée de la Pomme Neige Première cidre de glace 2009 , Code SAQ : 00733188



Le cidre est d'un beau doré. Nez de pommes bien mûres ainsi qu'un peu d'abricot et de caramel. En bouche les saveurs de pommes sont bien présentes avec une touche d'oxydation,l'abricot y est aussi tout comme du caramel légèrement épicé. Acidité moyenne qui contrebalance le sucre, le tout d'une belle longueur. Très beau produit ! J'en garde pour la cave et on verra le résultat dans quelques années. Excellent.

Composition du cidre: 80% McIntosh, 20% Spartan
Élevage: 6 mois en cuve d'inox
Alcool: 12%
Garde: Selon le site du producteur, de 2010 à 2030 !


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2907
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Yves Martineau le Dim 11 Déc 2011 - 23:18

Un samedi exceptionnel qui commence par une rencontre au sommet...mon plus grand vin d'une année bien remplie...

Château Mouton Rothschild, Pauillac 1982
La bouteille fut débouchée à midi, mise en carafe à 15h30 et dégustée de 16h30 à 18h30 sur une période de 2 heures. L'étiquette du cinéaste John Huston est abimée, mais heureusement il en sera autrement du contenu

Le pourtour est orangé mais le centre est étonnamment sombre, il est évident dès lors qu'on n'a pas affaire à un vieillard. Le nez est follement séduisant....avec des arômes typés de boite à cigare, de cèdre, mine de crayon, prunes et cuir. Il crie fièrement ses origines.
La première gorgée donne un grand coup! Elle épate par sa texture soyeuse, caressante, ses tanins très fins mais bien présents qui donnent l'impression d'un vin beaucoup plu jeune, circa 1996. C'est à peine un adolescent, mais avec le génie d'un Mozart.

Le vin est droit, avec cette austérité bien de Pauillac, mais aussi ce gras inhabituel, propre au millésime 1982 (et certains 1989). Les arômes en bouche nous renvoient aux parfums perçus au nez, avec en plus du cassis, de la fraicheur qui enveloppe le tout dans un ensemble parfaitement digeste. Il est tellement facile à boire. Mais il a surtout cette grâce exceptionnelle, cette plénitude propre aux très grands vins. Un ange passe et nous laisse émus.

S'il est un Pauilllac parfait, c'est sans doute celui-ci. Pour chipoter, on pourrait dire qu'il méritait 98 pts ce jour là et qu'il méritera certainement la note parfaite lorsqu'il aura atteint sa pleine maturité. 98 + pts


Et ma journée s'est poursuivie avec un excellent souper chez un couple d'amis

Beringer Vineyards Chardonnay Private Reserve 2009
Arômes de fruits exotiques et de butterscotch (élevage). Bouche très grasse, beaucoup de fruit et de matière, acidité basse, un 14.9 % d'alcool qu'on ne sent pas tellement il y a de fruit. Alors que je suis amateur de ce cru, ce millésime me semble un peu over-the-top avec toute cette richesse qui rend l'ensemble un peu lassant à la longue. 89 pts


Château Lagrange St. Julien 2000
Couleur brillante, tellement jeune que j'ai cru à un 2004. Nez typé que j'identifie avec un peu de chance à St.-Julien! Cassis noir, cuir, un peu de poivron, et de crayon feutre! Bouche ronde en attaque, droite ensuite, classique bordelaise, vraiment un très bel équilibre, avec des tanins encore solides en finale. Agréable ce soir, mais promis à un bel avenir, il faudrait le revoir idéalement entre 2015 et 2020. 92+ pts

Reconnu comme Lagrange au premier verre, comme quoi je connais bien mon ami et un peu la région :-)....j'ai cru au 2004, mais l'aération lui a permis de montrer plus de densité et de matière qui pointaient vers une année plus mûre.

avatar
Yves Martineau

Messages : 4979
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Invité le Lun 12 Déc 2011 - 8:39

Michel Therrien a écrit:
Pierre Beauregard a écrit:
Michel Therrien a écrit:
Puligny Montrachet Combettes 2009, Sauzet Boisé grillé, droit, acidité moyenne, belle longueur. Pas sûr que je laisserais vieillir. 16,5-17/20. Merci Justine et Vincent.

Pour le non-vieillsement Michel, est-ce à cause du millésime ? 2009, il me semble qu'en blanc c'est beau. Question

J'ai cette bouteille mais dans un millésime un peu plus vieux et je ne souhaitais pas l'ouvrir avant quelques années.

Simple "feeling" Pierre!
J'ai été déçu du boisé important pour la richesse de la matière qui m'a semblé peu marqué pour cet élevage appuyé.
Je pense que 2008 et 2010 seront de bien meilleurs vins de garde que le millésime 2009 en blanc.

J'abonde dans le même sens. Bu à deux occasions, ce Combettes 2009 m'a laissé sur ma faim.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Frederik Boivin le Lun 12 Déc 2011 - 10:55

Merci Yves pour un CR à faire rêver - mouton 82...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1775
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Ludwig Desjardins le Lun 12 Déc 2011 - 21:17

Jean-Marc Burgaud Morgon Côte du Py James 2009

Nez plus ouvert que le Javernières, avec un côté très fruité (bleuets, framboises) affirmé et des notes florales. La bouche est onctueuse, de grande densité et très mûre, rappelant certains vins de Syrah du Rhône. Assurément l'un des Beaujolais les plus dense que j'ai eu l'occasion de goûter. Une bête qui ne demande qu'à s'épanouir. Superbe. 92

Ludwig Desjardins

Messages : 4311
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Charles Tarzi le Mar 13 Déc 2011 - 11:23

Mikulski, Meursault 2009

Robe soutenue complétée par des reflets dorés. Au nez on retrouve des arômes d'amandes, de fruits exotiques notamment l'ananas, d'aubépine et de beurre. En bouche, l'attaque se fait sur l'amplitude et la rondeur appuyée par une texture grasse. S'en suit une acidité vive sachant disciplinée la matière, resserrant les rangs. En rétro, les fruits exotiques sont de retour secondés par quelques notes grillés. Dans l'ensemble, un vin gourmand sans lourdeur. Très bien voire +

Domaine de Montille, Beaune 1er cru Les Sizies 2005

Robe soutenue, au coeur dense, avec des reflets tirants sur le grenat. Un nez discret à l'ouverture à l'humeur oscillante pour les 30-40 premières minutes. Une fois le vin fin prêt à se dévoiler, il surprend par ces arômes de café fraîchement moulu, d'épices douces notamment la cannelle, de crème brûlée et de cerises de terre. La bouche est veloutée, satinée avec une structure tannique présente et légèrement asséchante. La finale est longue et harmonieuse, acidité et astringence en équilibre. Excellent.
avatar
Charles Tarzi

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 28
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Michel Therrien le Mar 13 Déc 2011 - 11:36

Charles Tarzi a écrit:

Domaine de Montille, Beaune 1er cru Les Sizies 2005

Robe soutenue, au coeur dense, avec des reflets tirants sur le grenat. Un nez discret à l'ouverture à l'humeur oscillante pour les 30-40 premières minutes. Une fois le vin fin prêt à se dévoiler, il surprend par ces arômes de café fraîchement moulu, d'épices douces notamment la cannelle, de crème brûlée et de cerises de terre. La bouche est veloutée, satinée avec une structure tannique présente et légèrement asséchante. La finale est longue et harmonieuse, acidité et astringence en équilibre. Excellent.

J'aime bien aussi et à prix doux!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7443
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Michel Therrien le Mar 13 Déc 2011 - 11:37

Michel Larouche a écrit:selon vous, est-ce que le Cru Barrejats peut tenir 5-10 ans...

Pas de craintes de mon côté.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7443
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Alexandre Trudel le Mar 13 Déc 2011 - 13:34

Ludwig Desjardins a écrit:Jean-Marc Burgaud Morgon Côte du Py James 2009

Nez plus ouvert que le Javernières, avec un côté très fruité (bleuets, framboises) affirmé et des notes florales. La bouche est onctueuse, de grande densité et très mûre, rappelant certains vins de Syrah du Rhône. Assurément l'un des Beaujolais les plus dense que j'ai eu l'occasion de goûter. Une bête qui ne demande qu'à s'épanouir. Superbe. 92

Merci pour le Cr Ludwig. Quand tu dis que le James est plus ouvert que le Javernières, veux-tu dire qu'il est plus expressif, moins tannique, plus prêt à boire que ce dernier? Sinon, combien de temps attendre afin d'atteindre le plateau de consommation?

Alexandre Trudel

Messages : 953
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Ludwig Desjardins le Mar 13 Déc 2011 - 13:41

Salut Alexandre, je m'attendais à un vin plus fermé car le Javernières était assez muet au nez et m'était apparu plus carré. Je ne l'avais également pas carafé, alors que le James a passé deux heures en carafe avant consommation. C'est clair qu'on demeure dans un style plus masculin qu'un Lapierre par exemple.

Pour la garde, je n'ai aucune inquiétude que ce vin sera meilleur dans 4-5 ans et qu'il se conservera longtemps.

Ludwig Desjardins

Messages : 4311
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Yves Martineau le Mar 13 Déc 2011 - 14:05

Ludwig Desjardins a écrit:Salut Alexandre, je m'attendais à un vin plus fermé car le Javernières était assez muet au nez et m'était apparu plus carré. Je ne l'avais également pas carafé, alors que le James a passé deux heures en carafe avant consommation. C'est clair qu'on demeure dans un style plus masculin qu'un Lapierre par exemple.

Pour la garde, je n'ai aucune inquiétude que ce vin sera meilleur dans 4-5 ans et qu'il se conservera longtemps.

Étonnant en effet, j'ai eu la même impression que toi du Javernière. C'est un détail important, 2 heures de carafe. Il faudra que j'en aie le coeur net!
avatar
Yves Martineau

Messages : 4979
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Frederick Blais le Mar 13 Déc 2011 - 21:26

Ce soir j'ouvre finalement le Vau Vintage 1997 de Sandeman:

Je n'ai pas caraffé puisque je prévois le boire sur quelques jours. Un bouchon parfaitement intacte avec à peine 1mm d'imbibé. La première demie-heure démontre de la réduction. Par la suite, un très joli profil aromatique se dégage, sans réelle profondeur mais très charmeur, avec des flaveurs de confiture de framboise, réglisse, chocolat, pruneaux. En bouche, l'attaque légèrement alcoolique se livre sur un fruité très mur, cerise et pruneaux. En milieu de bouche, c'est plein, les tannins encore bien présent, sont très murs, finale de bonne longueur sur le chocolat.

Un vintage définitivement produit pour mettre de l'avant la maturité du fruit. Les tannins sont biens murs, l'acidité très basse, ce qui fait que le vin est facile d'approche mais devient un peu lourdaud à la longue. Irréprochable pour le prix(depuis révision). On pourrait facilement penser en boire une par année sur les 10 prochaines sans faire de trou dans son budget! 16/20
avatar
Frederick Blais

Messages : 1816
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 14 Déc 2011 - 15:43

Avec un peu de retard, mais bon, j'y arrive!

Egly-Ouriet Tradition Grand Cru brut champagne : Nez de brioche, de fruits confits et de fleur séchée. La bouche est ample, vineuse, suave. Très beau champagne, à la fois d’apéritif et de table. Très bien.

Jacques Selosse Initial Blanc de Blancs Grand Cru brut champagne : Nez plus rancio, plus nuancé également, avec des notes de fruits jaunes, d’agrumes, de pierre chaude et de fumée. La bouche est spectaculaire. Ici, les bulles ne semblent servir qu’à magnifier l’expression aromatique du vin, alors que la texture est celle d’un vin blanc plein, concentré, minéral. Immense longueur racée. Une sorte de crémant de Meursault Perrières! Et c’est l’entrée de gamme du domaine … Époustouflant! Superbe.

François Jobard Genevrières meursault 1er cru 2002 : Nez complexe, ample, sur des notes de citron confit, de fumée, d’épices, de poire, avec quelques accents rhumés/miellés. Très belle attaque en bouche, ample, avec un poids réel. Milieu de bouche plus aérien, qui, sans être creux, apparaît léger. Finale un peu amère et décousue par contre … Un vin à l’équilibre pas tout à fait abouti – ce qui l’aurait réellement rendu magnifique. Très bien.

Étienne Sauzet Combettes puligny-montrachet 1er cru 2009 : Nez grillé sur des notes de sésame et de crème anglaise, avec des notes de fruits blancs mûrs et d’acacia. La bouche a de l’éclat, apparaît un peu légère pour le millésime, mais possède une vraie belle longueur, avec une finale racée. J’ai juste un point d’interrogation quant à l’intégration du bois – à moins que ce ne soit la maturité du fruit qui s’exprime sous ce jour. Si je trouve ce millésime en retrait par rapport aux deux précédents, cette bouteille est toutefois de bon niveau. Très bien, voire davantage.

Vieux Château Certan pomerol 1990 : Nez évolué, tertiaire, joliment fondu, sur des notes de pruneaux, de truffe et de chocolat au lait, avec quelques accents frais évoquant le cèdre ou la menthe. La bouche est suave, délicate, de bon volume, à la structure complètement fondue. Bonne fraîcheur, mais je me serais attendu à un peu plus de fond et de complexité. Mon expérience limitée avec les vins de la Rive Droite d’un certain âge m’amène quand même à conclure qu’ils arrivent à maturité avant leurs voisins d’en face, à l’exception des rares qui comportent une majorité de cabernet. Très bien, voire davantage.

Château Calon-Ségur st-estèphe 3e GCC 1996 : Malheureusement légèrement bouchonné.

La Mondotte st-émilion 1999 : Nez de cerise noire bien mûre, de prune fraîche, avec des notes de tabac brun, d’aftereight et de gâteau forêt noire. La bouche est charnue, mais demeure fraîche, costaude tout en étant gourmande. Un peu moins complexe en bouche qu’au nez, il n’en demeure pas moins impressionnant, structuré, séveux et profond. Très longue finale, bien enrobée, mais indéniablement virile. À l’aveugle, je l’ai pris pour une rive gauche un peu moderne d’un grand millésime. Il est encore d’une jeunesse confondante! Excellent, voire plus.

Cru Barréjats sauternes 2001 : Nez intensément grillé et fumé, avec quelques notes médicinales, sur une abondance de fruits exotiques et d’agrumes confits. La bouche est d’une puissance aromatique indéniable, moins précise que dans mon souvenir, mais d’une telle intensité. Finale à la persistance aromatique d’école. Je serai encore patient avec les miens! Excellent, voire davantage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7320
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Alexandre Trudel le Ven 16 Déc 2011 - 8:24

Vignerons d'Estézargues Côtes du Rhône La Montagnette 2010

Impressionnant pour son prix: concentré, droit, équilibré, grande pureté de fruit. Costaud mais bien supporté par l'acidité et l'amertume. Ça promet pour le millésime 2010 dans le Rhône sud! Moins aérien et parfumé que les 2007 et 2009, plus structuré et sérieux, mais toujours aussi digeste (malgré les 15% d'alcool, qu'on ne sent pas trop). Très beau vin de plaisir immédiat. 89-90+.

Alexandre Trudel

Messages : 953
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Ludwig Desjardins le Ven 16 Déc 2011 - 9:27

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Cru Barréjats sauternes 2001 : Nez intensément grillé et fumé, avec quelques notes médicinales, sur une abondance de fruits exotiques et d’agrumes confits. La bouche est d’une puissance aromatique indéniable, moins précise que dans mon souvenir, mais d’une telle intensité. Finale à la persistance aromatique d’école. Je serai encore patient avec les miens! Excellent, voire davantage.

Je crois être le seul à avoir eu une expérience moyenne avec ce vin. Je lui ai trouvé un certain manque de fraîcheur, au bout d'un verre j'en avais assez. C'est effectivement impresionnant au nez et très riche, mais toujours cette finale ou peu lourde. J'avais peut-être des attentes trop hautes vu les commentaires dythirambiques lus ici et là.

Ludwig Desjardins

Messages : 4311
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 16 Déc 2011 - 9:31

Ludwig, c'est vrai que le vin est d'une grande richesse. Mais je suis confiant que pour ceux qui aiment leur liquoreux plus frais, l'évolution le rendra plus élégant.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7320
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Julien Martel le Ven 16 Déc 2011 - 10:32

Il y aurait aussi, selon les lectures sur FDV, des variations entre les bouteilles.
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par André Laurendeau le Ven 16 Déc 2011 - 11:15

Ludwig Desjardins a écrit:Je crois être le seul à avoir eu une expérience moyenne avec ce vin. Je lui ai trouvé un certain manque de fraîcheur, au bout d'un verre j'en avais assez. C'est effectivement impresionnant au nez et très riche, mais toujours cette finale ou peu lourde. J'avais peut-être des attentes trop hautes vu les commentaires dythirambiques lus ici et là.
Expérience très moyenne ici aussi avec un Magnum de ce Cru Barréjats 2001.

André
avatar
André Laurendeau

Messages : 578
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 55
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Yves Martineau le Ven 16 Déc 2011 - 16:07

Quelques commentaires que je n'avais pas, sauf erreur, partagés ici....il s'agit de vins pris entre octobre et hier soir...

Luce La Vite Lucente Toscana IGT 2001
Bel équilibre, corps moyen, savoureux avec des accents vaporeux un peu mentholés qui évoquent presque le Piémont. Pas le plus long mais fort joli après plus d'une heure en carafe. 89 pts


Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) 2009
Joli nez de fraises, de viande grillée, de poivre et d'épices.
La bouche est fraiche, avec une belle attaque mais assez fermée. De bons tanins en finale. 88+ pts

Domaine de Trévallon Coteaux d'Aix-en-Provence Les Baux 1987
Joli nez de truffes, d'épices, de feuilles mortes et de thé, avec tout de même du fruit derrière. Porté par une acidité rafraichissante, le vin est de corps léger en attaque mais il surprend avec une densité et une longueur tout à fait admirables dans le contexte du millésime. La finale est très savoureuse et s'étire sur des notes de cerises de terre sucrées. Voilà un vin de finesse qui montre beaucoup de classe et d'originalité, surpassant toutes mes attentes eu égard au millésime. 89-90 pts

Marcel Lapierre Morgon 2005
Robe très pâle, avec à peine quelques reflets un peu plus mats, tuilés.
nez discret sur quelques notes de cerises fraiches, un peu de viande fumée et ce nez étrange de "roche pourrie" propre à l'appellation. La bouche est belle, de corps léger, assez dense mais moins tendue que par le passé. Il s'affiche avec une jolie rondeur, de la fraicheur et une finale subtile, très minérale. Les tanins sont bien fondus et je doute qu'il soit fait pour vieillir une décennie, mais il est très beau maintenant avec cette finesse charmante. Beaucoup moins bombe de fruit, mais aussi facile à boire, avec un supplément de complexité. Il a vraiment quelques accents de vieux Bourgognes. 89-90 pts

Château de Chamirey Mercurey 2009
Nez un peu renfrogné, résineux, des conifères, mais aussi du fruit rouge.
Le vin est tannique, concentré et acide, plutôt dur au palais à ce stade. Mais il y a un beau fruit derrière cette barrière, de la fraicheur et du coffre... je crois qu'il sera très bon après un peu de réclusion. 88+ pts
Pas le même coup de coeur que le 2005 à sa sortie :-(
avatar
Yves Martineau

Messages : 4979
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semain du 10 décembre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum