Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 23 août

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Yves Martineau le Dim 30 Aoû 2015 - 16:49

Merci pour le partage Olivier.
Des descriptions très vivantes et claires. Pour un coup d'essai c'est un coup de maître!
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par PhilippeGingras le Dim 30 Aoû 2015 - 19:11

Très fort Olivier et merci pour le partage !!
avatar
PhilippeGingras

Messages : 715
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Stéphanie Chénier le Dim 30 Aoû 2015 - 20:40

Olivier Russell a écrit:...J'ai donc profité du souper de mon 30ème pour vous fournir mes tous premiers CRs à vie. Merci de votre indulgence  Embarassed ... je me dis que ça ira en se peaufinant...

Franchement Olivier, c'était super à lire, divertissant, comique et informatif - bravo pour ton 1er CR!  J'ai bien hâte de te relire!

Very Happy
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1237
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Stéphanie Chénier le Dim 30 Aoû 2015 - 21:03

Une petite gâterie hier:

Domaine Groffier Chambolle Musigny 1er cru Les Amoureuses 2009



Ouvert et servi immédiatement.
Meilleur le 1er soir, un peu refermé le lendemain.
Les descriptions dans Cellar Tracker et par Allen Meadows en 2012 parlaient de réduction de quelques minutes mais ça semble s'être complètement réglé, si ce n'est que le 1er nez est très discret.  Dès qu'on agite la coupe, le parfum explose!  On est dans la déclinaison des cerises, passant des cerises rouges aux noires puis aux griottes...  Il y a une touche florale sur les violettes.  En bouche, chaque gorgée est différente, d'abord sur les fruits, puis les épices et finalement les arômes de sous-bois (encore plus le lendemain).  C'est frais, soyeux, complexe, minéral, avec des tannins souples.  Et quelle longueur!  Je crois que c'est mon premier vin dont le goût est plus grand après l'avoir avalé: littéralement exponentiel!  Un seul mot: WOW!
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1237
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Yves Martineau le Lun 31 Aoû 2015 - 0:05

Après la superbe bouteille de ce vin pris la semaine dernière, je croyais le succès assuré en récidivant.... scratch

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos de la Servoisine 2009

Un nez floral, envoûtant, un peu poivré
La bouche montre une très bonne acidité pour le millésime. Les tanins paraissent plus serrés et incisifs que sur la dernière bouteille prise tout récemment. Le vin possède encore ce fruit joufflu mais la finale est assez dure, le vin a encore besoin de temps, en tout cas sur cette bouteille. 91+ pts

Étrange cette différence avec la bouteille prise il y a une semaine, mais la prudence est de mise, il vaut mieux attendre quelques années encore.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par daniel.seriot le Lun 31 Aoû 2015 - 8:59

Une belle rencontre auteur d'un déjeuner avec des amateurs pointus.

Les deux premiers vins blancs ont été apportés par nos hôtes :

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Grand Cru Pfersigberg 2014
Mis en carafe, avant la dégustation
La robe de couleur or très clair est brillante. Le nez net et bien ouvert évoque les agrumes ( citron dominant) avec des notes de mirabelles, de peau de pêche, et florales. La bouche est droite, délicatement charnue, un peu plus arrondi dans un centre fruité, bien tenue par une colonne vertébrale acide mûre, qui étire une finale ciselé, tendue, pure plus marquée par des saveurs d'agrumes, saline, et crayeuse. Note potentielle 16,5/17, note plaisir 16

Alsace : Trimbach : Riesling : Frédéric-Emile 2005
Mis en carafe avant la dégustation
La robe est dorée, l'olfaction est expressive, avec des arômes de naphte au premier plan qui font place à l'aération à des parfums d'oranges ( pulpe et peau), de safran, de léger curry, et de fleurs séchées. L'attaque est charnue, le vin se développe assez riche dans un milieu de bouche plein, ample, fruité et épicé. Une fraîcheur de bon aloi allonge une finale ( davantage le lendemain) soutenue, d'une bonne persistante aromatique avec la rémanence des saveurs décelées à l'olfaction, et ponctuée d'une note saline. Note potentielle 17, voire un peu plus dans quelques années, note plaisir 16. A attendre cinq années de plus.

Chablis : Dauvissat : La Forest 2008
carafé deux heures avant la dégustation
La robe offre une teinte or soutenu. Le nez est net et d'une bonne intensité, avec des arômes de citron, de verveine, de tilleul, de fleurs blanches, et de très légères touches de miel. La bouche est charnue, la matière est pure, serrée et d'une bonne densité, bien tenue par une acidité mûre qui met en exergue les fruits. La finale est longue, tonique , dynamique, bien dessinée, persistante, fruitée, florale, saline, et crayeuse. Note potentielle 17/17,5, note plaisir 16,5. A attendre son dixième anniversaire, au moins en toute sérénité
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Michel Therrien le Lun 31 Aoû 2015 - 9:02

Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Groffier Chambolle Musigny 1er cru Les Amoureuses 2009


Ouvert et servi immédiatement.
Meilleur le 1er soir, un peu refermé le lendemain.

Tu sembles déguster plusieurs vins sur deux jours. Question
De notre côté, plus que rare sauf si vraiment pas bon....j'essaie soit le lendemain ou l'évier le prend à notre place, le même soir.
Sinon, bouteille ouverte se vide le même soir. cheers

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 31 Aoû 2015 - 9:46

Olivier Russell a écrit:C’est bien beau de prendre gratuitement…mais il faut aussi DONNER.

L'idée même d'une communauté. Bien content de te lire Olivier.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par daniel.seriot le Lun 31 Aoû 2015 - 9:55

Je pratique la même méthode que Stéphanie pour les vins jeunes, et dans une grande majorité des cas, il y a davantage de plaisir le lendemain. on peut bien sûr évaluer le potentiel d'un vin sur une seule première dégustation, mais le plaisir n'est pas toujours au rendez vous, même si le vin peut être doté d'un grand avenir très positif....
Généralement j'ai toujours deux bouteilles en cours de dégustation une ouverte pour la première dégustation, et celle de la veille pour la deuxième dégustation.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Stéphanie Chénier le Lun 31 Aoû 2015 - 10:57

Michel Therrien a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:

Domaine Groffier Chambolle Musigny 1er cru Les Amoureuses 2009


Ouvert et servi immédiatement.
Meilleur le 1er soir, un peu refermé le lendemain.

Tu sembles déguster plusieurs vins sur deux jours. Question
De notre côté, plus que rare sauf si vraiment pas bon....j'essaie soit le lendemain ou l'évier le prend à notre place, le même soir.
Sinon, bouteille ouverte se vide le même soir. cheers

J'aime bien faire honneur à la bouteille en un soir mais mes responsabilités m'obligent à limiter la quantité...

Ça devient une occasion d'apprentissage.

Neutral
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1237
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Gael Giraud le Lun 31 Aoû 2015 - 16:42

daniel.seriot a écrit:J'ai moi même encore des châteaux des Tours 2007 ( j'en avais acheté une caisse de 12 bouteilles). Un vin richement doté en alcool, qui était assez peu buvable dans sa jeunesse, un peu mieux maintenant.
Il faut arrêter les fantasmes avec les entrées de gamme des vins de Reynaud, comme on le lit sur des fora viniques français, c'est un Côte du Rhône mieux fait que d'autres, certes, mais qui ne mérite pas les prosternations observées par çi ou par là...

Daniel,
je pense que si euphorie et prosternation il y a, c'est surtout sur l'entrée de gamme du domaine, Le Domaine des Tours, en rouge en particulier, qu'elles ont lieu. Et cela me parait justifié tant ces vins-là livrent la marchandise, sur la jeunesse mais aussi dans le temps, et ce, pour un prix plus qu'amical.
Le domaine vend tous les ans d'anciens millésimes, entre 10 et 15 ans, et c'est souvent superbe.

Et inversement, le Parisy en rosé, les blancs et le Vacqueyras prennent régulièrement quelques bonnes volées de bois bien vert.
Gaël
avatar
Gael Giraud

Messages : 1884
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 96
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Ian Champagne le Lun 31 Aoû 2015 - 20:00

Chablis Vent d’Ange 2013 Domaine Pattes Loup

Assemblage de plusieurs parcelles sur la commune de Courgis dont « Les Menardes », « Les Malentes » et « Pattes Loup » (d’où le nom du Domaine)

Dégustation: Un nez frais et zesté qui arbore des notes de coquillage, de menthe, de citronelle et de melon. La bouche possède le gras que l’on s’attend du millésime 2013 (et du producteur!) mais il y règne une tension et une densité qui élève le vin presqu’au-dessus de son appellation. Finale ciselée, sur la poussière de roche et les agrumes. Sans aucun doute le meilleur Chablis Villages bu sur 2013 à date. Il vaut les 33$. 2*1/2
avatar
Ian Champagne

Messages : 756
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 42
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Sébastien Desforges le Mar 1 Sep 2015 - 8:57

Yves Martineau a écrit:Après la superbe bouteille de ce vin pris la semaine dernière, je croyais le succès assuré en récidivant....  scratch

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos de la Servoisine 2009

Un nez floral, envoûtant, un peu poivré
La bouche montre une très bonne acidité pour le millésime. Les tanins paraissent plus serrés et incisifs que sur la dernière bouteille prise tout récemment. Le vin possède encore ce fruit joufflu mais la finale est assez dure, le vin a encore besoin de temps, en tout cas sur cette bouteille. 91+ pts

Étrange cette différence avec la bouteille prise il y a une semaine, mais la prudence est de mise, il vaut mieux attendre quelques années encore.

J'ai eu le même constat avec un Cellier aux moines bu en fin de semaine dernière. Pas du tout la même bouteille que celle bue la fds suivant son arrivée. Mes autres bouteilles attendront.
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 376
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 30
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par daniel.seriot le Mer 2 Sep 2015 - 11:03

Suite du déjeuner avec nos amis grands amateurs

Saint Emilion : Troplong Mondot 2000
carafé trois heures avant la dégustation
La robe est profonde, avec des reflets de teinte sanguine. Le bouquet net et intense, évoque les cerises, la mûre sauvage, la boite à épices ( dont la cannelle ) avec des notes de thé fumée, une pointe de truffe noire, et un élevage qui se fond en retrait. La bouche est charnue, les tannins mûrs se trament dans un corps sphérique, ample et concentré rehaussé de fruits purs et étincelants. La finale est longue, soutenue, avec des tannins légèrement plus crayeux, harmonieuse, persistante ( très beaux fruits épicées) Note potentielle 18, note plaisir 17. A attendre son vingtième anniversaire pour un vin totalement épanoui.

Saint Julien : Léoville Barton 2001
Mis en carafe trois heures avant la dégustation.
Dès l'ouverture le nez n'est pas net. La bouteille est sérieusement contaminée par les Brettanomycès, les six ou sept autres du même millésime étaient impeccables. C'est la première bouteille défectueuse sur la cinquantaine bues ( millésimes 1990 à 2003)

Pauillac : Lynch- Bages 1996
Mise en carafe avant la dégustation
Le spectacle continu. Cette bouteille est également affecté par les Brettanomycès (deuxième de suite dans ce millésime). C'est fort dommage, derrière il y avait du vin.

Pauillac : Pontet Canet 1996
le vin est mis en carafe avant d'être goûté et servi un peu frais
La robe est assez profonde, de couleur pourpre à violine. Le nez est net et expressif , avec  des arômes de cassis écrasé, d'épices douces, de cèdre, et de tabac froid. L'attaque est souple, les tannins mûrs sont enrobés par une chair délicate et se trament dans un corps fuselé plein qui gagne en étoffe avec la remontée des température, agrémenté de belles saveurs de cassis. La finale est allongée, fraîche, d'un bon maintien avec des tannins quasiment fondus, d'une très bonne persistance aromatique. Noté 16,5, même note plaisir. Nos hôtes ayant apprécié, le vin n'a pas été regoûté le lendemain. Bien que desservi par une température de service un peu fraîche, il n'a pas l'énergie et la puissance des grands Pauillac du millésime.

Vignoble Laplace : Maydie Tannat Vintage 2010 ( vin de liqueur)
La robe est saturée avec des reflets de couleur violine. L 'olfaction est intense et généreuse, avec des arômes de soupe de fruits noirs (myrtilles et cassis dominants ) d'épices variées ( baies de genièvres et une touche poivrée) et une pointe de tapenade. La bouche est très veloutée à soyeuse, et se développe assez large et ample dans un milieu de bouche charnu et très fruité. La finale est très persistante, équilibrée, très fruitée et épicée. Noté 15,5, même note plaisir. Très bon mais un peu simple dans son expression aromatique.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Gael Giraud le Mer 2 Sep 2015 - 17:19

Bu aussi Barton 2001 ce week end, somptueux, jeune, frais, élégant.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1884
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 96
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Pierre Beauregard le Mer 2 Sep 2015 - 19:22

Beaucoup de beaux vins ces derniers jours (semaines) dont entre autres : Penfolds RWT 2003, Montrose 2004, les valpo de Dal Forno 1996, 2001 et 2003 mais je retiens plutôt deux vins, d'une valeur modérée, qui m'a procuré les plus grands plaisirs.  Le Gérard Boulay Monts Damnés 2009 ainsi que le domaine Charles Joguet Clos du Chêne Vert 2010.

Le Monts Damnés 2009 possédait une robe plus foncée, jaune pâle, par rapport aux millésimes plus récents, des effluves délicats de fleurs blanches et d'agrumes nous sont transmis pendant que la bouche se présente sur des notes minérales et surtout assorties d'une ampleur et d'un gras inattendus.  Grand plaisir.  93 pts.

Tandis que le Chêne Vert 2010 a procuré autant de plaisir olfactif de cassis et du tabac blond au nez que de par son côté soyeux, délicat et fin exprimé en bouche.  92 pts.  J'ai toujours un 2005 en cave.  Un autre plaisir au programme (croise les doigts).

Deux vins sous la barre des 50 $.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1785
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Jonathan Marquis le Mer 2 Sep 2015 - 20:21

Pierre Beauregard a écrit:Beaucoup de beaux vins ces derniers jours (semaines) dont entre autres : Penfolds RWT 2003, Montrose 2004, les valpo de Dal Forno 1996, 2001 et 2003 mais je retiens plutôt deux vins, d'une valeur modérée, qui m'a procuré les plus grands plaisirs.  Le Gérard Boulay Monts Damnés 2009 ainsi que le domaine Charles Joguet Clos du Chêne Vert 2010.

Le Monts Damnés 2009 possédait une robe plus foncée, jaune pâle, par rapport aux millésimes plus récents, des effluves délicats de fleurs blanches et d'agrumes nous sont transmis pendant que la bouche se présente sur des notes minérales et surtout assorties d'une ampleur et d'un gras inattendus.  Grand plaisir.  93 pts.

Tandis que le Chêne Vert 2010 a procuré autant de plaisir olfactif de cassis et du tabac blond au nez que de par son côté soyeux, délicat et fin exprimé en bouche.  92 pts.  J'ai toujours un 2005 en cave.  Un autre plaisir au programme (croise les doigts).

Deux vins sous la barre des 50 $.

Je serais curieux de connaitre aussi tes impressions sur les autres vins Razz
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 890
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 30
Localisation : Terrebonne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Yves Martineau le Mer 2 Sep 2015 - 21:33

Lors de n-ièmes célébrations .....
Château Cos d'Estournel St. Estèphe 1998
Un beau nez poivron mûr, cannelles et prunes. Bouche veloutée et délicieuse, c'est équilibré et fort agréable, sans être très complexe. Un bon Cos mais pas un grand. 90 pts

Château Sociando-Mallet Haut-Médoc 2005
(en magnum)
Excellent Sociando typé, avec une très belle profondeur qu'apporte le grand millésime. Il me semble prêt à boire maintenant et pour au moins 15 ans, c'est équilibré et racé. Délicieux. 92 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 16 Sep 2015 - 17:08

J’ai pas mal de retard dans mes CRs … mes souvenirs sont moins bons, mais je crois que ça vaut quand même la peine d’essayer, surtout pour laisser une trace de ce beau souper entre amis qui soulignait plusieurs anniversaires (deux de mariage et deux de naissance) :

Ostertag Muenchberg Vendanges Tardives riesling alsace grand cru 2007 : Je commente rarement la couleur des vins et encore plus rarement celle des bouteilles! Je vais ici faire une exception car la bouteille tout en long en verre transparent servait admirablement bien le liquide d’un jaune doré brillant qui y séjournait. Nez de pêche au sirop, de tarte tatin, avec de la fumée et cette impression de minéralité chaude. Bouche riche, plutôt sucrée, mais sans être lourde, la vigueur du cépage procurant beaucoup de tenue. Finale large, parfumée et souple. Je l’aurais davantage vu sur des fromages qu’à l’apéro, mais, gourmand que je suis, je n’ai pas boudé mon plaisir et me suis régalé! Très bien, voire plus.

Dom Ruinart champagne brut 2002 : Couleur bien pâle et bulle active. Nez de mie pain, de brioche chaude, de sablé breton et de fleur blanche. La bouche est intense et précise, large, mais sèche, vineuse mais sans être grasse. Finale longue, acide et précise, détaillée. Un vin pur et éclatant, puissant et ciselé. Superbe.

Raveneau Valmur chablis grand cru 2007 : Nez avec un peu d’élevage, sur fond de fruits jaunes et blancs, fleur jaune et crème anglaise. Bouche offrant une jolie matière, ronde sans être grasse, de belle tenue. Finale linéaire, moyennement complexe, mais de bonne longueur. Nettement meilleur que lors de ma dernière rencontre avec ce vin. Très bien, voire plus.

Dauvissat Preuses chablis grand cru 2007 : Nez avec un peu de soufre, voire un caractère réduit. Nez d’agrumes, de pierre chaude, de fleur blanche et quelques touches salines. Bouche avec un bon volume et une réelle impression de puissance. Finale longue et sérieuse, finement crayeuse. Digne de son rang. Excellent, voire plus.

Raveneau Montée de Tonnerre chablis 1er cru 1999 : Couleur plutôt jeune et nez fringant. On y trouve de la crème fraîche, de la poire, de la pêche blanche et des fleurs blanches. La bouche est droite et fine, mais le temps a apporté une jolie patine procurant une impression tactile satinée. Finale longue, fraîche et ciselée, aux accents de cire et de fumée. Je n’ai pas toujours trouvé une très grande régularité à la garde sur les Raveneau, mais cette bouteille-là étant grande! Superbe.

Ponsot clos de la roche grand cru 2001 : Couleur sombre et nez un peu viandeux à l’ouverture. L’aération apportera des notes sanguines, de viande fumée, de cassis, de cacao et d’encens. La bouche est plutôt droite, bien que concentrée, sérieuse et tannique, elle n’assèche pas et demeure fidèle au Clos de la Roche en tant que vin de cailloux! Finale longue, sanguine, sur des notes d’encre. Pas le vin le plus aimable, mais beaucoup de race et de caractère. Excellent.

Groffier bonnes-mares grand cru 2001
: Couleur plus pâle et nez explosif! On y trouve des notes de santal, d’épices orientales, de petits fruits rouges, de chocolat à la cerise et d’eau de fleur d’oranger. La bouche est ample, juteuse et gourmande, mûre et assez boisée. Un vin très expressif, entêtant, un peu travaillé peut-être et n’ayant pas forcément l’éclat et la précision des meilleures années. Je chipote ici pourtant, parce que ce vin était délectable et jouissif, à condition d’aimer ce style un peu tonitruant. Excellent, voire plus.

Giuseppe Mascarello Monprivato barolo 2001 : Pas facile de passer après un tel vin et celui-ci était tout à l’opposé! Une fois remis du décalage gustatif, j’ai beaucoup apprécié ce vin précis, rigoureux et digeste. Notes de fleur fanée et de cerise séchée au nez, avec des nuances de vieux cuir et une fraîcheur mentholée. La bouche est large, mais sèche, avec un caractère craquant issu de la combinaison d’une acidité vibrante et de tanins sentis. Longue finale salivante, finement amère. Excellent.

Zind-Humbrecht Clos Jebsal Vendanges Tardives pinot gris 2004 : Deux alsaciens au cours d’un même repas, ça mérite d’être souligné (de même que l’accord d’anthologie entre ce vin est une Époisses de course servie avec du pain d’épices … j’en bave encore!). Nez d’agrumes confits, de fruits exotiques, de miel fin et de pain d’épices justement! Bouche moelleuse, mais sans excès, finement minérale et d’une grande fraîcheur malgré la richesse de l’ensemble. Longue finale fumée envoûtante. L’Alsace à son meilleur! Excellent, voire plus.

Selosse Substance extra-brut blanc de blancs : Une folie de fin de soirée … fallait bien une p’tite bulle pour la route! Première expérience avec ce vin mythique (pur chardonnay d’Avize en méthode solera remontant à 1987). Nez de citron confit au sel, de fumée, de sablé breton, de craie humide et de mousseron. La bouche est intense, puissante et concentrée, à la bulle très présente. La finale est plus assise, riche et vineuse, très longue, complexe. Un champagne de table à n’en pas douter … qui devra être regoûté plus frais (pas lui, mais nous!). Excellent, voire plus … mais à revoir surtout!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 août

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum