Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Semaine du 15 juillet 2013

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Lun 15 Juil 2013 - 20:19

Arrivage récent de la lettre circulaire et avant de laisser reposer quelques années, un petit sacrifice car on sait bien que les vins de Mugnier prennent du gras et du volume tout comme de la couleur avec un peu de cave....

" />

Chambolle-Musigny 2009, Domaine Jacques-Frédéric Mugnier
Assemblage de 2 parcelles: une du 1er cru Les Plantes et une du village La Combe d'Orveau.
La robe est rubis de moyenne intensité........un peu terne?
Un bouquet de fruits des champs qui à l'évolution est plus rouge, puis des notes épicées et terreuses. La bouche offre un certain volume en entrée de bouche, des tannins fins mais abondants, une belle fraîcheur, une certaine rugosité en finale (minéralité?) et des épices vertes.
Un vin un brin rustique au style plus traditionnel.
Plus de fond que 2008 et plus sérieux.............patience!
16,5/20

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Lun 15 Juil 2013 - 21:03

Mes courtes impressions du Chambolle de Mugnier dégusté à la signature de Québec :

Chambolle-Musigny Mugnier 2009

Nez typiquement Chambolle avec des notes terreuses et de groseille. Bouche bien lissé, élégante avec une bonne profondeur. Finale un peu raide sur l'amertume.
Bon vin 15,5/20

Aussi goûté:

Pierre Damoy Chapelle-Chambertin 2010
Nez légèrement fumé provenant de l'élevage avec aussi de la mure et du cassis. Bouche volumineuse, plus velouté et charmeuse que le Bèze. Acidité juste et fraîche avec des tanins présent mais bien enrobé. Un vin structuré et de garde. 18/20

Pierre Damoy Chambertin Clos de Bèze 2010

Nez dans la mêmes trames que la Chapelle, avec un élevage moins présent. Cerise, cassis mure. Gros volume puissance et présence en bouche. Acidité fraiche, grande persistance Avec beaucoup de tanin fin. À attendre longtemps pour l'apprécier. Le temps lii permettra de rattraper la Chapelle, le pedigree est là
17,5/20


Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 202
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michelle Champagne le Lun 15 Juil 2013 - 21:33

Michel Therrien a écrit:Arrivage récent de la lettre circulaire et avant de laisser reposer quelques années, un petit sacrifice car on sait bien que les vins de Mugnier prennent du gras et du volume tout comme de la couleur avec un peu de cave....

" />

Chambolle-Musigny 2009, Domaine Jacques-Frédéric Mugnier
Assemblage de 2 parcelles: une du 1er cru Les Plantes et une du village La Combe d'Orveau.
La robe est rubis de moyenne intensité........un peu terne?
Un bouquet de fruits des champs qui à l'évolution est plus rouge, puis des notes épicées et terreuses. La bouche offre un certain volume en entrée de bouche, des tannins fins mais abondants, une belle fraîcheur, une certaine rugosité en finale (minéralité?) et des épices vertes.
Un vin un brin rustique au style plus traditionnel.
Plus de fond que 2008 et plus sérieux.............patience!
16,5/20

Est -ce que j'ai bien lu: le vin prend de la couleur avec un peu de cave? scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1318
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Lun 15 Juil 2013 - 21:40

Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:Arrivage récent de la lettre circulaire et avant de laisser reposer quelques années, un petit sacrifice car on sait bien que les vins de Mugnier prennent du gras et du volume tout comme de la couleur avec un peu de cave....

Chambolle-Musigny 2009, Domaine Jacques-Frédéric Mugnier

Est -ce que j'ai bien lu: le vin prend de la couleur avec un peu de cave? scratch

Je ne sais pas pourquoi mais oui.........plus de couleur à l'évolution!
Rousseau aussi d'ailleurs.
Explication............Pierre? Patrick?.....


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Donnhoff, Volte et Morgon de Lapierre

Message par Patrick Ayotte le Lun 15 Juil 2013 - 21:42

Dönnhoff Kreuznacher Krötenpfuhl Riesling Kabinett 2011
À peine coloré. Dès l’ouverture de la bouteille, de beaux arômes sortent de la bouteille. Fruits mûrs, légère touche minérale avec une certaine richesse perceptible. En bouche, pomme mûre, pêche, melon miel, beaucoup de matière, mais pas aussi profonde que souhaitée. Le sucre est bien perceptible et une acidité timide parvient tout de même à éviter la lourdeur en bouche. Malgré tout, le vin est bien rafraichissant et se boit bien. Un cran sous les autres cuvées de Dönnhoff goûtées lors de la dégustation à la Signature. Très bien. Fait 10% d’alcool et aurait 40g/l de sucre résiduel…

Domaine Marcel Lapierre Morgon 2009
Rubis assez brillant et foncé. Nez sur les baies, la terre et un peu d’épices douces. En bouche, sans que la magie opère, un très beau fruit rouge, surtout sur la cerise, en fait un vin délicieux et à un poil d’être d’une « gouleyance » dangereuse. Suit un fin côté épicé et minéral. J’ai bien aimé (une première avec ce vin de Lapierre et seule bouteille en cave), mais pas assez pour me garocher en chercher lors de l’arrivage d’un autre millésime…Fait 13% d'alcool.

Tenuta dell'Ornellaia Le Volte 2011
Vin foncé, presque violet. Nez sur le fruit, les épices et un peu de bois. En bouche il y a beaucoup de fruit et est beaucoup plus agréable que le 2010 bu plus tôt cette année. La matière est bien contrôlée, le vin coule bien malgré la sensation que le produit a été poli. Possiblement ma meilleure expérience avec cette cuvée. Très bien.
Fait de 50% Merlot, 30% Sangiovese et 20% Cabernet Sauvignon. Élevé en barriques de 2 à 4 ans ayant servies à l’Ornellaia. Fait 14% d’alcool.
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2875
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 16 Juil 2013 - 13:55

Hier soir, entre amis :

Pinard Petit Chemarin sancerre 2009 : Nez de fruits blancs et jaunes exotiques et de fumée, agrémenté d’intrigantes notes de gingembre frais et de citronnelle. La bouche offre un beau volume et un grain à la texture suave qui me fait le rapprocher des styles de Cotat et de Boulay. Finale un rien lâche, mais soutenue, et belle persistance aromatique. Première rencontre réussie avec ce producteur. Certes typique du millésime, mais l’ensemble conserve un bel éclat. Très bien.

Roumier chambolle-musigny 2007 : Nez de fruits rouges, de terre brune, de pot pourri, avec une petite touche végétale qui évoque tantôt le menthol, tantôt le cèdre. La bouche combine à la fois un caractère croquant, à une sève de jolie épaisseur. Finale longue à la fois vaporeuse et juteuse. Pas le plus complexe, mais quelle bouche! Je suis toujours impressionné par les vins de ce producteur et son chambolle villages constitue pour moi le meilleur cru villages de la Bourgogne sur les deux couleurs! Excellent.

Allemand Chaillots cornas 2005 : Que dire de plus que ça sent Allemand? Ces notes de cassis frais, d’encre, de charbon, de poivre blanc, de violette. C’est mûr, pur, éclatant, profond, mais acide aussi … Je sais bien que l’acidité ne se sent pas, mais bon, je ne sais pas comment le dire autrement! Dugat-Py me donne cette même impression si ça peut aider à comprendre. Bouche svelte, puissante, mais harmonieuse, très jeune. Finale concentrée, minérale, sur l’encre de Chine et la violette. S’il peut affronter encore les années, je ne lui trouve pas la sévérité et le côté terne de tant de 2005. Excellent, voire plus.

Clusel-Roch Grandes Places côte-rôtie 2001 : Nez complexe, paré d’arômes secondaires. On y trouve encore des notes de fruits rouges (cerise), mais aussi du tabac, de l’encens, des fleurs fanées et des notes de viande fumée. La bouche est droite, fraîche et franche, longue, mais serrée. Si le nez m’a beaucoup plu, j’ai trouvé la bouche un peu sévère. J’avais gardé le souvenir d’un vin plus enveloppé. Je doute qu’il se soit refermé et je pense qu’il commence à se dépouiller. À l’exception des grandes Côte-Rôtie de Guigal, 10 ans me semble un âge idéal pour boire les vins de cette appellation. Très bien, voire plus.

Dönnhoff Oberhäuser Brücke auslese 2006 : Nez très jeune, de miel fin, de pêche, d’abricot, de lime et de poussière de roche. La bouche est ciselée, éclatante, savoureuse. L’ensemble paraît léger, mais imprègne la bouche un long moment. La finale est à la fois précise et vaporeuse, d’une légèreté envoûtante. Quoi de mieux en cette soirée caniculaire pour à la fois rafraîchir et embaumer le palais? Si ce vin n’est pas le plus complexe ou profond, et bien que je demeure interrogatif quant à son potentiel de complexité aromatique à maturité, sa fausse légèreté, son intensité et sa précision en font à mes yeux rien de moins qu’un grand vin. Superbe.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Mar 16 Juil 2013 - 14:06

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Hier soir, entre amis :

Pinard Petit Chemarin sancerre 2009 :
Roumier chambolle-musigny 2007 :
Allemand Chaillots cornas 2005 :
Clusel-Roch Grandes Places côte-rôtie 2001 :
Dönnhoff Oberhäuser Brücke auslese 2006 :

À 4 personnes dont une qui ne boit pas........vous aviez une bonne soif!drunken 

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 16 Juil 2013 - 14:26

Avec de telles chaleurs, la déshydratation guette! Mais Justine a quand même recommencé à boire un peu et toutes les bouteilles n’ont pas été finies quand même!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Sébastien Desforges le Mar 16 Juil 2013 - 15:07

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Hier soir, entre amis :

Roumier chambolle-musigny 2007 : Nez de fruits rouges, de terre brune, de pot pourri, avec une petite touche végétale qui évoque tantôt le menthol, tantôt le cèdre. La bouche combine à la fois un caractère croquant, à une sève de jolie épaisseur. Finale longue à la fois vaporeuse et juteuse. Pas le plus complexe, mais quelle bouche! Je suis toujours impressionné par les vins de ce producteur et son chambolle villages constitue pour moi le meilleur cru villages de la Bourgogne sur les deux couleurs! Excellent.


Je connais la réputation de Roumier et de ses vins, mais je suis content de t'entendre dire qu'il s'agit du meilleur village de toute la Bourgogne car j'ai réussi à avoir quelques bouteilles dans le dernier CV. Ma cave n'est pas très garnie en Bourgogne, mais j'ai du Roumier !
Bref, quelle est ton expérience avec ce vin en jeunesse ? Je pense pas que je puisse résister à la tentation d'en ouvrir une cette été !!
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 379
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 30
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 16 Juil 2013 - 15:58

La concentration des Roumier les rend accessibles, même en jeunesse. Mais ce serait une erreur de toutes écluser tes bouteilles rapidement. Je garde le souvenir ému d’un 1995 bu vers 2010 absolument renversant. Si je bois habituellement mes villages entre cinq et huit ans d’âge, ceux de Roumier peuvent facilement se bonifier sur 10 ans, surtout pour les beaux millésimes, comme 2010!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Sébastien Desforges le Mar 16 Juil 2013 - 16:54

Effectivement, toutes les boires en jeunesse serait une connerie, mais c'est bon de savoir que 10 ans de garde ne sera pas trop ! J'ai ai assez pour en ''sacrifier'' une, ce que je vais probablement faire. Un compte rendu viendra éventuellement.
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 379
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 30
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 16 Juil 2013 - 17:28

Bien hâte de te lire alors!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Marc-Olivier Vaillancourt le Mar 16 Juil 2013 - 17:30

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Allemand Chaillots cornas 2005 : Que dire de plus que ça sent Allemand? Ces notes de cassis frais, d’encre, de charbon, de poivre blanc, de violette. C’est mûr, pur, éclatant, profond, mais acide aussi … Je sais bien que l’acidité ne se sent pas, mais bon, je ne sais pas comment le dire autrement!.

L'acidité volatile oui par contre! Ca ne m'étonnerait pas que certaines de ses cuvées sur certain millésime en possède.

Marc-Olivier Vaillancourt

Messages : 202
Date d'inscription : 23/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Pierre Séguin le Mer 17 Juil 2013 - 2:27

Michel Therrien a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:Arrivage récent de la lettre circulaire et avant de laisser reposer quelques années, un petit sacrifice car on sait bien que les vins de Mugnier prennent du gras et du volume tout comme de la couleur avec un peu de cave....

Chambolle-Musigny 2009, Domaine Jacques-Frédéric Mugnier

Est -ce que j'ai bien lu: le vin prend de la couleur avec un peu de cave? scratch

Je ne sais pas pourquoi mais oui.........plus de couleur à l'évolution!
Rousseau aussi d'ailleurs.
Explication............Pierre? Patrick?.....


Au moment de la mise en bouteille, une faible dose de SO2 est ajouté, question de protéger le vin grâce aux propriétés anti-oxydantes du SO2.
"L'effet décolorant du SO2, exploité depuis des millénaires pour les tissus, est directement observable sur les vins, blancs et rouges. Cet effet résulte de la réduction chimique des composés bruns issu des oxydations (Exemple : quinones) et/ou un changement de structure des anthocyanes, des tanins. Ces effets sont progressifs, plus ou moins rapides et réversibles : le SO2 joue ainsi le rôle de « protecteur de la couleur ».

Lorsque le SO2 disparaît, par oxydation ou par combinaison avec un autre composé plus réactif  la coloration initiale revient.
" (tiré d'un site d'oenologie)

En vieillissant en bouteille, le vin retrouve sa couleur et sa profondeur initiales au fur et à mesure que le SO2 libre disparaît. Lorsque tout le SO2 est combiné, le processus inverse s'installe et la couleur va lentement s'oxyder et brunir avec les années.
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michelle Champagne le Mer 17 Juil 2013 - 7:41

Pierre Séguin a écrit:
Michel Therrien a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:Arrivage récent de la lettre circulaire et avant de laisser reposer quelques années, un petit sacrifice car on sait bien que les vins de Mugnier prennent du gras et du volume tout comme de la couleur avec un peu de cave....

Chambolle-Musigny 2009, Domaine Jacques-Frédéric Mugnier

Est -ce que j'ai bien lu: le vin prend de la couleur avec un peu de cave? scratch

Je ne sais pas pourquoi mais oui.........plus de couleur à l'évolution!
Rousseau aussi d'ailleurs.
Explication............Pierre? Patrick?.....


Au moment de la mise en bouteille, une faible dose de SO2 est ajouté, question de protéger le vin grâce aux propriétés anti-oxydantes du SO2.
"L'effet décolorant du SO2, exploité depuis des millénaires pour les tissus, est directement observable sur les vins, blancs et rouges. Cet effet résulte de la réduction chimique des composés bruns issu des oxydations (Exemple : quinones) et/ou un changement de structure des anthocyanes, des tanins. Ces effets sont progressifs, plus ou moins rapides et réversibles : le SO2 joue ainsi le rôle de « protecteur de la couleur ».

Lorsque le SO2 disparaît, par oxydation ou par combinaison avec un autre composé plus réactif  la coloration initiale revient.
" (tiré d'un site d'oenologie)

En vieillissant en bouteille, le vin retrouve sa couleur et sa profondeur initiales au fur et à mesure que le SO2 libre disparaît. Lorsque tout le SO2 est combiné, le processus inverse s'installe et la couleur va lentement s'oxyder et brunir avec les années.

Donc, le vin ne prend pas de couleur, il retrouve sa couleur initiale.  Pourquoi, ce phénomène qui semble tout à fait général, est particulier à Mugnier et Rousseau?

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1318
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Mer 17 Juil 2013 - 8:05

Michelle Champagne a écrit:
Donc, le vin ne prend pas de couleur, il retrouve sa couleur initiale.  Pourquoi, ce phénomène qui semble tout à fait général, est particulier à Mugnier et Rousseau?


Ces producteurs, Rousseau / Mugnier, font peu de couleur initialement.
Des producteurs comme Dugat-Py ou Perrot-Minot (quoique ça change) ou Mortet font des vins plus colorés et cette différence est moins perceptible.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Olivier Collin le Mer 17 Juil 2013 - 8:53

En fait de façon plus générale, cet effet du SO2 existe sur tous les vins, mais ce sera surtout sur les pinot noir et les vins de nebbiolo que l'on constate une reprise de couleur lorsque le producteur élabore des vins avec peu extraits.

Il me semble avoir lu quelque part que l'utilisation de la rafle avait un effet décolorant également.
avatar
Olivier Collin

Messages : 1979
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Mer 17 Juil 2013 - 9:12

Olivier Collin a écrit:En fait de façon plus générale, cet effet du SO2 existe sur tous les vins, mais ce sera surtout sur les pinot noir et les vins de nebbiolo que l'on constate une reprise de couleur lorsque le producteur élabore des vins avec peu extraits.

Il me semble avoir lu quelque part que l'utilisation de la rafle avait un effet décolorant également.

J'ai aussi cette notion.....moins de couleur avec vendange entière......mais est-ce qu'un retour de couleur se produit ensuite?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Pierre Séguin le Mer 17 Juil 2013 - 9:24

Michel Therrien a écrit:
Olivier Collin a écrit:En fait de façon plus générale, cet effet du SO2 existe sur tous les vins, mais ce sera surtout sur les pinot noir et les vins de nebbiolo que l'on constate une reprise de couleur lorsque le producteur élabore des vins avec peu extraits.

Il me semble avoir lu quelque part que l'utilisation de la rafle avait un effet décolorant également.

J'ai aussi cette notion.....moins de couleur avec vendange entière......mais est-ce qu'un retour de couleur se produit ensuite?
Non. Les pigments sont prisonniers de la rafle et disparaissent avec elle.
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 17 Juil 2013 - 9:33

Mais la couleur des vins élaborés en vendange entière n'est-elle pas plus stable à l'évolution?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Pierre Séguin le Mer 17 Juil 2013 - 9:35

Tout est question de SO2 libre et de pH. Vendange entière ou pas.
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Michel Therrien le Mer 17 Juil 2013 - 9:38

Pour accompagner une bavette saignante cuite sur le BBQ..........ma  blonde était déçue de voir la forme de la bouteille à mon retour de la cave!



Pomerol Château Rouget 2005
Vignoble composé de 85% merlot et 15% cabernet franc.
Rapidement mis en carafe pour décantation.......un peu de dépôts.
La robe est cerise moyennement foncée sans évolution franche.
Un joli bouquet de tarte chaude aux fraises, des notes fumées, une pointe vanillée et un peu de cèdre.
La bouche offre un beau volume, la texture est veloutée avec des tannins un peu ronds et dodus, l'ensemble est bien glycériné puis une certaine puissance en fin de bouche lui donne plus de caractère.
Un très beau vin de la rive droite qui arrive à maturité.
Une texture quasi bourguignonne!
J'ai vraiment beaucoup aimé......presque gourmand.
Je pense que le prix était entre 60-70$........excellent achat!
17-17,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7410
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Frederick Blais le Mer 17 Juil 2013 - 10:02

Pierre Séguin a écrit:Tout est question de SO2 libre et de pH. Vendange entière ou pas.

Il ne faut pas oublier l'acidité!!! L'acidité ralenti énormément le processus de vieillissement du vin et préserve la couleur. Dernièrement au Portugal un vin de 1934 de la région de Colhares servi à l'aveugle passait pour un jeune vin des années 90.

Encore plus étonnant, un vinho verde 1988 ayant une acidité décapante arborait toujours une couleur pourpre!!!
avatar
Frederick Blais

Messages : 1794
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 17 Juil 2013 - 10:15

Un vinho verde avec une couleur pourpre??

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 17 Juil 2013 - 10:16

Michel Therrien a écrit:ma  blonde était déçue de voir la forme de la bouteille à mon retour de la cave!

Rapidement mis en carafe pour décantation.......un peu de dépôts.

Va falloir mettre en carafe à la cave!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7273
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 15 juillet 2013

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum