Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Semaine du 8 janvier 2012

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 8 Jan 2012 - 13:34

Hier soir, entre autres, lors d’un souper entre amis plutôt festif :

Stéphane Tissot Les Graviers chardonnay arbois 2007 : Nez dans un registre moyennement oxydatif, sur des notes de pomme chaude, de cannelle, avec quelques relents de fruits blancs séchés de même que d’acacia. Le tout affiche une bonne complexité. Bouche qui a intégré son acidité, permettant à la chair de se déployer de manière suave, mais sans impression grasse. Léger creux et milieu de bouche, puis finale de bonne longueur, équilibrée, sur des notes de pomme golden et de miel épicé. N’eut été de ce léger passage à vide, le vin aurait été encore meilleur. Et, alors que le producteur parle d’une garde de 20 ans, je ne vois pas l’intérêt de le garder plus encore. Bien, voire plus.

Château La Nerthe châteauneuf-du-pape 2000 : Fort joli nez, bien ouvert et typique, avec des nuances qui parlent de l’évolution du vin, dans un registre de figue, de fraise compotée, de datte et d’épices douces. La bouche offre un joli volume, doté d’une certaine suavité que j’associe au grenache mûr et à point. Moyennement complexe, bien équilibré, mais dans un style plutôt léger pour l’appellation. Finale évanescente qu’on souhaiterait davantage énergique, relevée. Bien, voire plus.

Vincent Girardin Vieilles Vignes chambolle-musigny 2007 : Nez intense de fruits rouges frais (canneberge, framboise), avec quelques nuances végétales et poivrée. La bouche est croquante, offre un fruit pur et une acidité rafraîchissante. Longueur correcte, portée des tanins fins et une bonne fraîcheur. Un vin de soif. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Patrick Ayotte le Dim 8 Jan 2012 - 14:54

Château Bastor-Lamontagne Sauternes 2007 , Code SAQ : 11131410



Le vin est doré /paille de faible intensité. Nez de fruits comme l'abricot et l'orange. En bouche ce sont des saveurs d'écorces d'orange, d'abricot, un peu d'épices et de caramel, puis beaucoup de botrytis (trop à mon goût). Aimé mieux le 2003 bu il y a deux ans. Bien.

Cépages: Sémillon 80 %, Sauvignon blanc 17 % et Muscadelle 3%
Élevage: 13 à 18 mois en barriques
Alcool: 13,5%


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Frederick Blais le Dim 8 Jan 2012 - 15:58

Patrick Ayotte a écrit:, puis beaucoup de botrytis (trop à mon goût). [/i]

Patrick

Pas sur que ce que trouve "trop" soit du au botrytis. Car un vin qui a beaucoup de botrytis aura une couleur beaucoup plus dorée et intense, Tokaji essencia est l'exemple extrême.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1824
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Frederick Blais le Dim 8 Jan 2012 - 18:03

Granato 1988
Une bouteille drolement plus en forme que la précédente. Joli bouquet de notes de fruit noir, fruits confis sucré, pain d'épices, vieux tabac, notes balsamiques. En bouche, les tannins sont fondus, c'est assez léger avec ses 12% d'alcool. Malgré tout le vin présente une belle intensité, jolie acidité bien équilibré apporte une tension sur des notes de vieux bois, fruits secs, finale sur le tabac. À boire d'ici 2-3 ans. 16.5/20
avatar
Frederick Blais

Messages : 1824
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Patrick Ayotte le Dim 8 Jan 2012 - 21:49

Frederick Blais a écrit:
Patrick Ayotte a écrit:, puis beaucoup de botrytis (trop à mon goût). [/i]

Patrick

Pas sur que ce que trouve "trop" soit du au botrytis. Car un vin qui a beaucoup de botrytis aura une couleur beaucoup plus dorée et intense, Tokaji essencia est l'exemple extrême.

Possible. Faut dire que mon expérience avec les Sauternes est assez limitée...

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Julien Martel le Lun 9 Jan 2012 - 9:59

1996 Château d'Yquem
Un format 375ml ouvert le 31 décembre en regardant les émissions de fin d’année. Bouquet plus ou moins complexe, mais envoûtant, sur les abricots, le zeste d’orange, accompagné d’une pointe de fumée. Bouche d’un équilibre magistral, riche, opulente, mais également élégante et digeste. Ce vin se révèle, se définit même, par sa finale digne des plus grands, d’une puissance comme on en rencontre rarement, rappelant un volcan qu’on croyait éteint, faisant éruption, explosant à la toute fin, avant de s’étirer très longuement sur des arômes de marmelade. Le cliché de la main de fer dans un gant de velours prend tout son sens avec ce vin. 94
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Alain Roy le Lun 9 Jan 2012 - 12:20


Gmajne 2005, Collio, Maison Primosic, acheté en 2011, 28$.

Ça s'en vient bien mon affaire, voilà un deuxième vin blanc dont je ne me lasse pas ! Par contre mon vocabulaire pouvant traduire mes impressions en vin blanc est assez limité...Que dire ? Sec, gras, harmonieux, peu acide...anyway, une lampée appelle l'autre jusqu'à la dernière goutte !
avatar
Alain Roy

Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Patrick Ayotte le Lun 9 Jan 2012 - 12:22

Henri Prudhon et fils Saint-Aubin 1er cru Les Frionnes 2009 , Code SAQ : 11482789



Vin rubis très pâle et translucide (plus pâle que certains Beaujolais bu dernièrement). Nez d’intensité modérée où des arômes de fruits rouges, épices et un petit côté minéral (terre) peuvent tout de même être perçus. En bouche, c’est beaucoup plus expressif. Baies rouges (fraises, franboises, cerises), épices (cannelle, muscade), terre brune et une certaines rusticité. L’acidité est bien plaisante et rafraichissante, mais bien contrôlée. Le vin prend du volume avec le temps d’aération. Très bien +

Cépage: 100% Pinot Noir
Vignoble: 98 ares 69, parcelles de vignes âgées de 30 à 60 ans
Élevage: Fût de chêne pour 8 à 10 mois avec très peu de fûts neufs
Alcool: 13,5%


Patrick


Dernière édition par Patrick Ayotte le Lun 9 Jan 2012 - 21:16, édité 1 fois
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Julien Martel le Lun 9 Jan 2012 - 13:16

Dégusté hier soir:

2007 Jacques-Frédéric Mugnier Nuits St. Georges 1er Cru Clos de la Maréchale
Dès l’ouverture, dès la première gorgée, les ressemblances avec le Chambolle-Musigny 2007 de Mugnier sont évidentes, acclamé par pratiquement tous ceux qui ont y goûtés ici, et disparu des tablettes de la SAQ Signature en quelques heures à son arrivée. Intéressante comparaison, surtout quand on pense qu’il reste plusieurs bouteilles de ce NSG sur nos tablettes, quoiqu’un peu plus cher, mais définitivement dans le même style et tout aussi bon! Le bouquet évoque la gourmandise, avec des arômes de cerises, de fruits rouges et de violette. La bouche est un brin plus austère et sérieuse que le Chambolle-Musigny, mais elle évoque le plaisir qu’on associe aux vins de ce millésime en Bourgogne. Matière ronde, fruité tendre, et pointe terreuse. Finale soutenue sur la liqueur de kirsch. Deux heures d’aération apporte à ce vin une autre dimension avec des arômes de fruits rouges d’une belle pureté, m’indiquant que ce vin méritera à séjourner en cave, même s’il sera toujours plus accessible que sur les millésimes 2005 ou 2006. 90+
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Charles Tarzi le Lun 9 Jan 2012 - 13:58

Quelques vins dégustés au cours des derniers jours.

Domaine Sébastien Magnien, Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune Clos perrière 2009
Robe clair aux reflets rubis scintillants. Le nez, d'intensité moyenne, s'affirme par des arômes de fruits rouges mûres, une touche animal rappelant le cuir ainsi que des notes fumées. La bouche est vive, souple avec une structure tannique qui se veut discrète. En rétro, on note des épices (poivre blanc, cannelle) et de la pomme grenade. De longueur moyenne, la finale s'articule autour du fruit et l'acidité. Bien +

Domaine Chateau Chorey, Bourgogne VV 2009
Robe aux reflets rubis plus soutenue que le vin précèdent et d'apparance légèrement trouble faisant vin nature. Le nez présente des arômes de fruits rouges cuits, d'épices douces, de bois ainsi qu'un côté animal (écurie). La bouche est vive, munie de tannins présents mais souples. Le touché de bouche veloutée fait le charme de ce vin. En rétro on perçoit des familles d'arômes suivant celles perçues au nez. Une finale moyennement longue marquée par l'acidité et une légère astringence. Très Bien.

Domaine Billaud-Simon, Chablis Tête d'Or 2009
Robe clair aux reflets jaunes pailles. Le nez, bidimensionnel, s'articule autour des agrumes (citron. lime), des fruits à chaire blanches (pêche, poire) ainsi que des notes de pierre à fusil. En bouche, l'attaque est vive mais avec une certaine rondeur, une certaine amplitude. En rétro, on retrouve surtout de la pomme verte. Finale assez longue marquée par l'acidité. Dans l'ensemble un vin simple mais finement orchestrée. Très Bien.

Cave de la Reine Jeanne, Arbois Savagnin 2008
Élevage de 24 mois de type oxydatif
Robe soutenue aux reflets dorées. Le nez, de bonne intensité, présente des arômes de pomme verte oxydé, de noix, d'épices (cumin) et des notes rappellant certains Oloroso. En bouche, l'attaque est ample et texturée sans déséquilibre au niveau matière/ acidité. En rétro, on retrouve de la noisette et une touche moka. La final est longue, persistante. Très Bien +

Enfin , j'ai une question pour les dégustateurs expérimentés de La Paulée. Comment peut-on envisager le potentiel de garde d'un vin comme le savagnin précédemment décrit? C'est-à-dire, que peut-on envisager comme arômes suite à une certaine garde?

avatar
Charles Tarzi

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 28
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 9 Jan 2012 - 17:36

Charles Tarzi a écrit:Enfin , j'ai une question pour les dégustateurs expérimentés de La Paulée. Comment peut-on envisager le potentiel de garde d'un vin comme le savagnin précédemment décrit? C'est-à-dire, que peut-on envisager comme arômes suite à une certaine garde?

Aucune idée!

J'avais lu que les grands vins jaunes, après des décennies de garde, semblaient se départir un peu de leurs arômes oxydatifs et enrichissaient leur palette aromatique ... à moins que ce ne soit l'effet des attentes envers un vieux vin au profil si inusité dès le départ ...

Pour avoir garder en cave quelques vins de Tissot (ouillés, mais dont le profil évoquait quelque peu la région!), les notes oxydatives se complexifiaient certes, mais prenaient également plus de place.

Tu nous le diras ... dans quelques années!!


_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 9 Jan 2012 - 17:36

Domaine des Roches Neuves Terres Chaudes saumur-champigny 2005 : Couleur brillante, présentant encore des reflets violacés, mais sans être opaque. Nez toujours primaire qui demande un peu d’air pour se dégourdir. Il s’articule autours de notes de mûres, de suie, de terre noire, ponctué de quelques notes de tabac brun et de poivron rouge grillé. La bouche est compacte, concentrée, séveuse, avec beaucoup d’éclat, une réelle densité, sans toutefois que ça ne semble forcé. Longue finale, pleine, fraîche et musclée. Vin à la fois de plaisir et de garde, il est encore d’une étonnante jeunesse. J’aurais aimé le voir dans une dégustation de Bordeaux 2005! Étant en plein déménagement de cave, je ne sais s’il m’en reste … mais je serais des plus heureux d’en découvrir une ou deux bouteilles supplémentaires. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Alain Roy le Lun 9 Jan 2012 - 19:26



Château Chasse-Spleen 2008, Moulis en Médoc, acheté en 2011, 40$.

Grosse déception pour ce 2008 d'un de mes crus favoris: aqueux, acide, unidimensionnel. Fermé ? En tout cas pas de plaisir...pour le moment ! On reverra dans cinq ans !
avatar
Alain Roy

Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 10 Jan 2012 - 13:34

Domaine de la Cadette La Châteleine bourgogne vézelay 2010 : Issu de chardonnay, élevé 80% en cuves et 20% en fûts. Nez appétissant sur des notes d’agrumes mûrs, de fumée, de craie, avec une pointe d’ananas frais et de coquillage qui n’est pas sans rappeler le chablisien voisin. La bouche offre un fruit pur, délié, bien frais et franc. Si l’attaque est de bon volume, la finale est cristalline, marquée de nuances marines et citronnées. Un vin fort plaisant qui se positionne avec les meilleurs vins de bourgogne vendus aux alentours de 20$ (avec les Champs Royaux de Fèvre, le St-Bris de Goisot et l’Aligoté de Buisson-Charles). Bien, au moins!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Pierre Séguin le Mar 10 Jan 2012 - 13:55

Patrick Ayotte a écrit:Henri Prudhon et fils Saint-Aubin 1er cru Les Frionnes 2009 , Code SAQ : 11482789



Vin rubis très pâle et translucide (plus pâle que certains Beaujolais bu dernièrement). Nez d’intensité modérée où des arômes de fruits rouges, épices et un petit côté minéral (terre) peuvent tout de même être perçus. En bouche, c’est beaucoup plus expressif. Baies rouges (fraises, franboises, cerises), épices (cannelle, muscade), terre brune et une certaines rusticité. L’acidité est bien plaisante et rafraichissante, mais bien contrôlée. Le vin prend du volume avec le temps d’aération. Très bien +

Cépage: 100% Pinot Noir
Vignoble: 98 ares 69, parcelles de vignes âgées de 30 à 60 ans
Élevage: Fût de chêne pour 8 à 10 mois avec très peu de fûts neufs
Alcool: 13,5%


Patrick

Bonjour Patrick,
Belle description du Saint-Aubin 1er cru Les Frionnes du Domaine Prudhon.
Pour information, les Saint-Aubin rouges sont de plus en plus rares. La tendance actuelle est à arracher les pinots pour replanter du Chardonnay. Plus facile et plus rentable. Les rendements en pinot noir sont en général beaucoup plus bas qu'en Chardonnay. D'ailleurs comme dans les villages voisins (Auxey-Duresses, Monthélie et St-Romain, les vins rouges de Saint-Aubin ont tendances à être très tanniques et demandent beaucoup de temps en bouteille. Les vins tanniques n'ont plus la cote et les rouges sont bus de plus en plus jeunes. Donc, deux solutions: arracher et replanter du Chardonnay ou faire comme les Prudhon (qui aiment beaucoup leurs vieux pieds de Pinot fin) et "d'adapter" leur mode de vinification en réduisant les pigeages et les temps de macération avec le résultat que les couleurs sont aujourd'hui plus pâles mais les vins moins austères et plus parfumés. Cette tendance se retrouvent un peu partout maintenant surtout lorsqu'on observe le succès des vins peu colorés à la Rousseau, Dujac, Mugnier...
Pierre
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Patrick Ayotte le Mar 10 Jan 2012 - 15:37

Intéressant commentaire Pierre. Merci !

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 14 Jan 2012 - 11:44

Lors d’une soirée entre amis hier, petite comparaison entre deux millésimes de Haut-Lieu sec de Huët. Le 2005 était tout simplement magnifique, complexe, fin, ouvert aromatiquement, mais encore très jeune, sur des notes de pomme jaune, de melon miel, de houblon, de roche humide. La bouche suggère la richesse du millésime, mais demeure fraîche, pure et nette. Très belle longueur avec quelque chose d’aérien qui rend l’ensemble si digeste. Le 2010 était plus réservé, avec une acidité plus prononcée, sur des notes d’agrumes frais, de silex et de fleur blanche. La bouche faisait toutefois montre d’une grande concentration, de beaucoup de fond et d’une très bonne longueur. Un vin replié sur lui-même, qui se montre plus structurel, mais indéniablement promis à un bel avenir. Pour finir la soirée, un barbera d’alba Pairolero de Sottimano 2006, vin qui m’avait beaucoup impressionné à son arrivée sur les tablettes, et qui m’a encore impressionné hier. Nez plus ouvert sur des notes de fruits noirs, de réglisse, de viande rôtie et d’épices douces. La bouche est généreuse, charnue, plutôt complexe, encore jeune et fort bien équilibrée. Mais c’est la texture de ce vin de chair qui me ravit. Une bien jolie soirée!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Alain Roy le Sam 14 Jan 2012 - 12:10



[/b]Barral 2009, Collioure, Dom.Berta-Maillol, acheté en 2011, 20$.

Bof à l'ouverture
Menum après 4 jours !
J'aime Collioure.


Teurons 2009, Beaune 1er Cru, Bouchard, acheté en 2011, 45$.[b]

Wow, quel superbe nez...Explosion de fruits rouges, épices, comment dire...le nez est long et bon ! Puis la bouche suit: quelle classe ! Raffiné, élégant, féminin...quelle soie ! Ce vin m'émeut...je le déguste avec tendresse !

45$ ? encore wow...super excellent !
avatar
Alain Roy

Messages : 1845
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Yves Martineau le Sam 14 Jan 2012 - 13:08

A. et P. de Villaine Bourgogne La Digoine 2005
Un nez ou se côtoient les arômes de fruit rouge de poivre, d'autres plus sauvages, herbacés et animal.

La bouche est d'une densité et d'une vigueur étonnantes. Un vin qui a de la structure, des tanins solides, voire durs, il est loin de la maturité! Il a une belle fraîcheur et du fruit, et promet de faire une belle bouteille une fois assagi. Mais pour l'instant il y a une barrière de tanins imposante qui doit se résorber et s'intégrer, car elle nuit au charme de l'ensemble. Devrait-on s'inquiéter d'un tel profil à 6 ans? Sans doute pas mais la question se pose car il m'a semblé plus dur qu'il y a deux ans. En tout cas il faut l'attendre au moins 3 ans. 88 + pts

Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos de la Servoisine 2006
Bouche assez tannique, acidité marquée, il manque de fruit et de charme p/r aux standards habituels du crû. Il s'affinera sans doute d'ici quelques années mais le fruit semble manquer de maturité. Un millésime difficile pour Givry, ou simplement un vin qui n'est pas prêt? Correct, sans plus. 85 pts

Château Bouscassé (Alain Brumont) Madiran Vieilles Vignes 2001
La robe est très colorée, sombre et brillante. Encore jeune.
La bouche montre une attaque d'apparence ronde et souple, presque tendre....mais c'est trompeur car le vin est charpenté et tannique. C'est qu'il y a beaucoup de fruit qui cache les tanins. Un vin qui impressionne par son extraction bien maitrisée. La finale est sur l'encre et le fruit noir, avec des tanins solides, un peu amers. très bel exemple du style Brumont, qui sait dompter les bêtes du Madiran. Ce vin donne pas mal de plaisir dans son style puissant et fruité, il me rappelle que si je n'en bois plus beaucoup, il m'en faudra toujours en cave. Je vais donc acheter quelques 2005 et 2009, pour prendre la relève des autres que j'ai en grande quantité. Excellent, encore un ado, loin de son sommet. J'aurais aimé le comparer à l'excellent au 2002, face à face. 91 pts

Château Lagrezette Cahors 2000
Une couleur sombre et brillante, jeune pour un vin de cet âge. nez de prunes, un peu de chocolat.
Un bouche qui montre encore des tanins et une bonne vigueur, mais c'est civilisé et frais. Pas très complexe mais un bon vin assoupli, une bonne présence en bouche, dans un style bordelais. Encore plusieurs années devant lui. Très correct pour le 22$. 87 pts

Domaine de l'Ecu (Guy Bossard) Muscadet de Sèvre-et-Maine Expression de Granit 2007
Quel beau vin! Si facile à boire, mais en même temps sérieux et complexe, avec ces notes minérales et cette subtilité, qui s'étirent dans une finale dont la longueur étonne. Il s'est affiné depuis la dernière prise il y a deux ans. 90-91 pts


Dernière édition par Yves Martineau le Sam 14 Jan 2012 - 13:13, édité 2 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5047
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Yves Martineau le Sam 14 Jan 2012 - 13:10

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Lors d’une soirée entre amis hier, petite comparaison entre deux millésimes de Haut-Lieu sec de Huët. Le 2005 était tout simplement magnifique, complexe, fin, ouvert aromatiquement, mais encore très jeune, sur des notes de pomme jaune, de melon miel, de houblon, de roche humide. La bouche suggère la richesse du millésime, mais demeure fraîche, pure et nette. Très belle longueur avec quelque chose d’aérien qui rend l’ensemble si digeste.

Très heureux de lire ça, j'en ai quelques unes qui me font de l’œil!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5047
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 14 Jan 2012 - 14:48

Yves Martineau a écrit:A. et P. de Villaine Bourgogne La Digoine 2005
Un nez ou se côtoient les arômes de fruit rouge de poivre, d'autres plus sauvages, herbacés et animal.

La bouche est d'une densité et d'une vigueur étonnantes. Un vin qui a de la structure, des tanins solides, voire durs, il est loin de la maturité! Il a une belle fraîcheur et du fruit, et promet de faire une belle bouteille une fois assagi. Mais pour l'instant il y a une barrière de tanins imposante qui doit se résorber et s'intégrer, car elle nuit au charme de l'ensemble. Devrait-on s'inquiéter d'un tel profil à 6 ans?

Pas à mon avis ... les 2005 de Bourgogne, comme ceux du Rhône Nord, se montrent encore sous un jour d'une tannicité féroce. J'ai arrêté depuis un bail d'en ouvrir et je ne recommencerai à ouvrir même les plus petits, dans quelques années seulement.

Yves Martineau a écrit:Château Bouscassé (Alain Brumont) Madiran Vieilles Vignes 2001
La robe est très colorée, sombre et brillante. Encore jeune.
La bouche montre une attaque d'apparence ronde et souple, presque tendre....mais c'est trompeur car le vin est charpenté et tannique. C'est qu'il y a beaucoup de fruit qui cache les tanins. Un vin qui impressionne par son extraction bien maitrisée. La finale est sur l'encre et le fruit noir, avec des tanins solides, un peu amers. très bel exemple du style Brumont, qui sait dompter les bêtes du Madiran. Ce vin donne pas mal de plaisir dans son style puissant et fruité, il me rappelle que si je n'en bois plus beaucoup, il m'en faudra toujours en cave. Je vais donc acheter quelques 2005 et 2009, pour prendre la relève des autres que j'ai en grande quantité. Excellent, encore un ado, loin de son sommet. J'aurais aimé le comparer à l'excellent au 2002, face à face. 91 pts

Tout à fait d'accord avec cela! Je ferai de même.

Yves Martineau a écrit:
Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Lors d’une soirée entre amis hier, petite comparaison entre deux millésimes de Haut-Lieu sec de Huët. Le 2005 était tout simplement magnifique, complexe, fin, ouvert aromatiquement, mais encore très jeune, sur des notes de pomme jaune, de melon miel, de houblon, de roche humide. La bouche suggère la richesse du millésime, mais demeure fraîche, pure et nette. Très belle longueur avec quelque chose d’aérien qui rend l’ensemble si digeste.

Très heureux de lire ça, j'en ai quelques unes qui me font de l’œil!

C'était ma première et j'ai l'incroyable envie d'en ouvrir d'autres!! Mais le vin sera bon pour un bon bout de temps encore!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7357
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Patrick Ayotte le Sam 14 Jan 2012 - 21:35

Domaine Vincent Paris St-Joseph 2009 (IP)



Rubis moyennement opaque. Nez typique de Syrah avec de belles notes fruitées, des épices, un petit côté floral et animal ainsi qu'une touche de bois. En bouche le vin est au début assez sévère et ne montre pas la gourmandise retrouvée dans certains 2009 bus jusqu'à date. Mais quelques heures (et la fin de la bouteille bue le lendemain) montre un vin avec potentiel, mais qui prend un peu de temps pour se placer. Dès ce moment, un fruit rouge assez expressif, un côté épicé multidimentionnel (pas juste sur le poivre), viandé, floral, bien balancé par une acidité rafraichissante et une longueur moyennement longue donne du plaisir. Excellent.

Cépage: 100% Syrah
Vignoble: 1,5H
Rendement: environ 35 Hl/ha (8000 bouteilles par an)
Élevage : 3 mois de cuve puis 2/3 en fut pendant un an. Alcool: 12,5%


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Ludwig Desjardins le Dim 15 Jan 2012 - 19:53

Yves Martineau a écrit:Domaine Joblot Givry 1er Cru Clos de la Servoisine 2006
Bouche assez tannique, acidité marquée, il manque de fruit et de charme p/r aux standards habituels du crû. Il s'affinera sans doute d'ici quelques années mais le fruit semble manquer de maturité. Un millésime difficile pour Givry, ou simplement un vin qui n'est pas prêt? Correct, sans plus. 85 pts

Je bois présentement le Grand Marole 2006 et franchement c'est pas fort... Mince, acidité trop présente et très court. Bien des Bourgogne générique s'en sorte mieux dans ce style "joli fruité croquant" et c'est bien peu de vin pour 39$. Bien content que ce soit ma seule et dernière.

Ludwig Desjardins

Messages : 4345
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Julien Martel le Dim 15 Jan 2012 - 20:06

Les Joblot 2006 ne sont pas les plus grandes réussites du domaine, du moins dans leur forme actuelle. J'en ai encore plusieurs en cave et je les conserve encore pour plusieurs années. On s'en reparlera après 7-8 ans de garde. J'ai espoir que le résultat soit bien, mais seul le temps nous dira si je suis naïf ou non.
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Luc Rodrigue le Dim 15 Jan 2012 - 21:38

Hier soir

Chablis La Forest JC Bessin 2008 Très typé chablis par ses arômes citrins et salins. Texture grasse et dense. Excellent

Marsannay Vaudenelles Bruno Clair 2007 Du fruit, du fruit et encore du fruit sur une finale fraiche et acidifiée. Prochain release:c'est un strong buy en paquet de 6. Vraiment très beau

Côte Rotie Jamet 2004 Autre bombe de fruits sur un fond de bonbons. Nez de cerise, de fleurs séchées, de terre humide, d'épices. Texture veloutée et goulayante et finale acidifiée et minérale. Fort impressionant

Luc Rodrigue

Messages : 647
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 50
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafond.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 janvier 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum