Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Frédéric Mugnier à Montréal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Pierre Séguin le Mer 6 Jan 2010 - 12:15

Domaine Jacques-Frédéric Mugnier au Château de Chambolle-Musigny
Mardi 2 février 2010 à 19h00

Frédéric Mugnier est l’un des vignerons bourguignons les plus en vue. D’une part, en étant le second plus gros propriétaire en Musigny Grand Cru et secundo, par la qualité, l’élégance et la pureté de ses vins depuis plusieurs années. Mais c’est en 2004 que le Domaine Mugnier faisait parler de lui en intégrant dans les vignes du domaine, les 10 ha du Nuits-St-Georges 1er cru “Clos de la Maréchale”. “De la folie…, en Nuits Saint-Georges en plus” disaient les uns, “un immense défi” disaient les autres. Passer de 4 ha à plus de 14, c’était du jamais vu.
Propriété de la famille Mugnier depuis , le Clos de la Maréchale est situé sur la commune de Premeaux. Longtemps exploité par la maison Faiveley, il n’avait pas la réputation de produire de très grands vins. En 2004 donc, Frédéric Mugnier prend le pari de faire mieux avec ce patrimoine familial. La construction d’une nouvelle cuverie et de nouvelles caves s’impose. Frédéric se donne donc les moyens de réaliser son projet et c’est avec le millésime 2004, pas un millésime facile, qu’il baptise ses nouvelles installations. Un baptême réussi. Le Domaine Mugnier proposera certains des meilleurs vins du millésime. Coup de chance? Son carnet de route et les millésimes subséquents nous disent plutôt que nous avons là un très grand vigneron et un vinificateur hors pair.
C’est donc avec une grande joie que je vous convie à une belle soirée en compagnie de Frédéric Mugnier et à une petite dégustation verticale du Nuits-Saint-Georges 1er cru Clos de la Maréchale. Frédéric nous entretiendra sur son travail, son approche du vignoble, des différences qu’il y découvert entre le terroir de Nuits et ceux de Chambolle…
Une belle soirée en perspective et de grands vins à déguster :

Nuits Saint Georges 1er cru Clos de la Maréchale
2007, 2006, 2005 et 2004
Musigny Grand Cru
2004 et 1993
Mardi 2 février 2010 à 19h00
La Colombe, 554 avenue Duluth Est, Montreal,

Le coût de la dégustation : 175$
La dégustation sera suivie d’un repas
Le coût du repas ( 50$ approx.) n’est pas compris et devra être réglé au restaurant le soir même.
Réservation par retour de courriel au seguinrobillard@videotron.ca . Nombre de participant limité à 30 personnes.
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Frederick Blais le Mer 6 Jan 2010 - 16:43

J'y serai. Musigny 1993 miam miam miam!
avatar
Frederick Blais

Messages : 1882
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Michel Therrien le Ven 8 Jan 2010 - 8:29

Frederick Blais a écrit:J'y serai. Musigny 1993 miam miam miam!

Tu aimeras beaucoup Fred....nous l'avons dégusté l'an passé et ma blonde m'en parle encore!
J'ai hâte que tu me parles des coccinelles des 2004 si tu en trouves.......
Vraiment dommage que je ne puisse y assister mais croisière oblige.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7666
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 8 Jan 2010 - 9:38

Aurélia goûte le Clos de la Maréchale 2006 aujourd'hui: http://busurleweb.com/2010/01/la-bourgogne-selon-mugnier/

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Frederick Blais le Ven 8 Jan 2010 - 9:51

Michel Therrien a écrit:
Frederick Blais a écrit:J'y serai. Musigny 1993 miam miam miam!

Tu aimeras beaucoup Fred....nous l'avons dégusté l'an passé et ma blonde m'en parle encore!
J'ai hâte que tu me parles des coccinelles des 2004 si tu en trouves.......
Vraiment dommage que je ne puisse y assister mais croisière oblige.

J'ai déjà dégusté le 2004 de Mugnier en Clos Maréchale et il n'y avait pas de coccinelles... un des rares 2004 que j'ai mis en cave.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1882
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Julien Martel le Ven 8 Jan 2010 - 10:09

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Aurélia goûte le Clos de la Maréchale 2006 aujourd'hui: http://busurleweb.com/2010/01/la-bourgogne-selon-mugnier/

Je continue d'aimer ses capsules! Mais je souhaiterais davantage de profondeur dans ses analyses et ses commentaires de dégustation. Dans ce cas-ci, c'est un NSG, faut pas se surprendre qu'il soit fermé, il est très jeune!
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 8 Jan 2010 - 10:23

Julien, je ne crois pas qu'une capsule de la sorte soit le meilleur média pour une analyse en profondeur.

Le Clos de la Maréchale est certes un Nuits, mais vinifié par un vinificateur réputé pour l'élégance et la finesse de ses vins. Je crois également qu'une partie de sa surprise tient au fait que tant de 2006 se goûtaient si bien en jeunesse, au point de laisser croire qu'ils ne se refermeraient pas.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Julien Martel le Ven 8 Jan 2010 - 11:16

J'en arrive à la même conclusion depuis quelques semaines avec les 2006. Au départ je croyais qu'ils allaient me permettre d'attendre les 2005, avec un fruité croquant, faciles d'approche, etc. Les premiers dégustés se présentaient ainsi, mais ils se referment depuis quelques temps, avec une trame acide bien présente.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Invité le Ven 8 Jan 2010 - 13:03

Julien Martel a écrit:J'en arrive à la même conclusion depuis quelques semaines avec les 2006. Au départ je croyais qu'ils allaient me permettre d'attendre les 2005, avec un fruité croquant, faciles d'approche, etc. Les premiers dégustés se présentaient ainsi, mais ils se referment depuis quelques temps, avec une trame acide bien présente.

lors de mon transport, Bruno Clair m'avait signalé que 2007 permettrait d'attendre 2005 et 2006 qui étaient ou allaient se fermer. et qu'il ne fallait pas compter sur les 2008 pour boire jeune...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 8 Jan 2010 - 13:32

http://www.snooth.com/articles/winery-profiles/domaine-de-montille/

Dans cette entrevue (plutôt sombre), Etienne de Montille laisse entendre que les 2009 devraient être réjouissants jeunes.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Jean-Luc Marchand le Ven 8 Jan 2010 - 17:04

C'est la 1ere fois que je regarde une de ces capsules et l'animatrice est très charmante. Quel beau sourire!

Je ne sais pas quel est le marché cible, mais j'ai bien aimé l'équilibre entre sa description et l'émotion transmise. Après tout, ce n'est pas une grenouille qui est disséquée!

Jean-Luc Marchand

Messages : 57
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 2 Fév 2010 - 14:03

Bonne dégustation à ceux qui y participent!

J'espère que vous nous en parlerez!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Franz-E. Schürch le Mar 2 Fév 2010 - 14:56

J'ai trouvé le NSG de Mugnier très ouvert il y a deux semaines, du moins comparé au 2005.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 2 Fév 2010 - 15:11

Le 2005 bu à son arrivée et au printemps passé était terriblement accessible et séduisant. Rebu à l'automne, le vin était méconnaissable tellement il était fermé. Je ne sais si le 2006 empruntera une évolution similaire.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Frederick Blais le Mer 3 Fév 2010 - 13:42

Ce fut une soirée très intéressante agrémenté de très bon vins.

Frédéric Mugnier est un orateur d'un calme fou, qui pèse chaque mot et s'assure ainsi de livrer un discours précis et riche en information.

Pour le quatuor des Nuits St-Georges, si le 2007 avait de loin le nez le plus charmeur et invitant, le 2006 avait la bouche la plus droite et charpenté. Le 2005 quant à lui était plus équilibré avec une bouche soyeuse et dodue par son fruit riche et ses tannins murs bien enrobés et polis. Le 2004, un peu plus mature, a livré plus de complexité mais au fur et à mesure que les autres étaient servis, a certaintement soufert du peu de fruits qu'il offrait.

Pour les Musigny, le 2004 était fidèle au millésime, vin peu profond à la couleur clair et déjà très évolué. Les tannins complètements fondus, un fruit croquant en bouche, texture riche, mais encore ces notes végétales ...

Le 93 avait une couleur rubis/grenat profonde, aucun disque orangé. Le nez laisse paraître des notes intense d'encent, sous bois, fruits noirs, champignons. Le bouquet est large et complexe. En bouche, on sent vraiment la densité de ce cru, encore de beaux tannins soyeux au grain serré, plus de fruit qu'au nez, longue finale minérale. Grand vin et pour longtemps.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1882
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 4 Fév 2010 - 10:35

Ne pouvant assister à la dégustation de mardi soir, j’ai eu le privilège de me reprendre hier midi en dégustant en compagnie de M. et Mme Mugnier trois millésimes du Clos de la Maréchale.

M. Mugnier a repris le domaine au milieu des années 80. Les vignes sur le finage de Chambolle étaient alors retombées sous la responsabilité du domaine, alors que celles du Clos de la Maréchale allaient demeurer sous la direction de Faiveley. Les vignes du Clos – le plus important monopole de la Côte d’Or, avec ses dix hectares – allaient revenir au domaine à partir de 2004. Le défi n’était pas mince, faisant passer la superficie totale des vignes d’un peu plus de quatre hectares à 14. Une nouvelle cuverie, l’embauche de plusieurs employés permanents ainsi qu’une révision de la commercialisation allaient s’en suivre. Si initialement certains se sont montrés sceptiques quant aux chances du domaine de relever ce défi, tous s’entendent aujourd’hui pour reconnaître l’indéniable réussite.

Non seulement, et ce dès le premier millésime, le domaine a réussi à en tirer un vin de très bon niveau, tous ces changements ont permis une améliorations des autres vins, grâce notamment à une main d’œuvre plus abondante rendant possible une meilleure tenue de toutes les vignes. Cette croissance de la production a également permis à une nouvelle clientèle de se familiariser avec les vins de ce domaine prestigieux, tout en offrant la possibilité à plusieurs restaurateurs d’en référencer sur leur carte.

Une des questions concernant la reprise du Clos de la Maréchale concernait son expression stylistique, à la fois dans la gamme du domaine et par rapport à ses comparses nuitons. Une des leçons des 25 dernières années qu’a retenues M. Mugnier est de résister à la tentation de vinifier différemment les crus et les millésimes – travailler le Bonnes-Mares en douceur ou les Amoureuses en densité, le 2003 en fraîcheur et le 2004 en intensité. Il allait donc l’appliquer au travail du Clos de la Maréchale. Il est important de préciser que le finage de Nuits se divise en trois sections : le côté Vosne (Chaignots, Cras) produisant des vins intensément parfumés et veloutés, le cœur du finage (Vaucrains, Pruliers, St-Georges, Forêts-St-Georges) faisant naître des crus virils, puissants et sauvages et le secteur de Prémeaux (Clos de l’Arlot, Clos de la Maréchale) dont les vins sont marqués par un retour vers la finesse tannique et l’élégance aromatique. Il y avait donc une adéquation certaine entre la signature de ce terroir et la réputation d’élégance des vins du domaine.

Quant à la tenue des vignes, M. Mugnier faisait un commentaire très intéressant. Il remarque que ses vignes, aujourd’hui âgées de 45 ans en moyenne, sont plus vigoureuses que lorsqu’elles avaient 30 ans. Cette vigueur supplémentaire est due à des sols plus vivants. Il faut cependant éviter de trop les travailler, les retourner et les labourer afin de permettre à la vie qui s’y installe d’instaurer son propre cycle. Bien terre-à-terre et refusant les étiquettes, il accepte la part de mystère de son travail sans s’en remettre à des explications cosmico-émotives. C’est simplement que bien des lois qui régissent le vin – de son élaboration à sa dégustation – nous sont encore inconnues.

Un sourire en coin, M. Mugnier nous disait que pour faire du bon vin, la souffrance de la vigne ne suffisait pas, le vigneron devait souffrir également! Par cette boutade, il faisait référence au travail constant et minutieux de la vigne, au laisser-faire angoissant à la cave, à cet équilibre à préserver dans les interventions, autant viticoles que vinicoles, et tout ça dans un domaine où plusieurs « lois » ne sont pas connues, où l’expérience et la sensibilité, l’humilité et le labeur doivent primer sur les certitudes et les recettes, les absolus et les modes.

Ces intéressants échanges ne se sont toutefois pas faits la gorge sèche, loin s’en faut :

Mugnier Clos de la Maréchale nuits-st-georges 1er cru 2004 : Nez de fruits sucrés, voire compotés, de tabac brun, d’iris, avec une fraîcheur végétale. La bouche est en demi-corps, avec une certaine douceur à l’attaque, affichant une élégance naturelle. La finale se montre un poil mince, fraîche, avec une trace verte. Une belle réussite dans le contexte du millésime et qui fait sincèrement plaisir à table. Très bien.

Mugnier Clos de la Maréchale nuits-st-georges 1er cru 2006 : Nez juvénile au fruit mûr, sur des notes de framboises sauvages, de cerises noires, dégageant une impression crémeuse. L’aération confère au nez une dimension supplémentaire sur un registre fumé, un rien sauvage. La bouche est ample, pleine, démontrant une belle richesse. Ce qui frappe ici, c’est la pureté du fruit et l’éclat de la matière. La finale est longue, sur des tanins costauds, avec une fraîcheur minérale bienvenue. Excellent.

Mugnier Clos de la Maréchale nuits-st-georges 1er cru 2005 : Je gardais le souvenir d’un vin cadenassé. S’il le fruit s’est montré légèrement renfrogné hier encore, la texture du vin était indéniablement plus accueillante. Le nez est de fruits noirs mûrs, d’encens, de prune, de cacao, avec des notes de fleurs mauves. La bouche est volumineuse, dense, mais conserve une belle pureté. La finale est longue, structurée, affichant un bel équilibre, et montrant une réelle densité. Cette épaisseur en finale impressionne, sans alourdir. Excellent.

Au final, trois vins avec des caractéristiques de base qui les rapprochent (franche acidité, maturité présente, finale structurée, composante florale et légèrement fumée), mais qui joue également la partition de leur millésime. Si le 2005 révèle d’impressionnantes qualités structurelles, l’aromatique du 2006 m’a impressionné. Qu’il sera intéressant de suivre ces vins – ainsi que les millésimes futurs – au cours des années à venir!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Michel Therrien le Lun 8 Fév 2010 - 8:59

Merci Kazou et Vince pour vos CR. C'est un peu comme y avoir été. Cool

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7666
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 8 Fév 2010 - 11:09

M. Mugnier au chai et à la cuverie (nouvelle). Les photos ont été prises par Pierre Séguin.




_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frédéric Mugnier à Montréal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum