Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Semaine du 28 février

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 28 février

Message par Frederick Blais le Dim 28 Fév 2016 - 17:15

Morey St-Denis La Riotte 2002, Domanie Taupenot-Merme:
Couleur grenat, dense, presque opaque au centre, pourtour briqué d'environ 2mm.  Bouquet très expressif changeant entre la griotte confite, poivre blanc, origan, truffe noire, cèdre, vraiment envoutant!  En bouche, c'est plus restreint, les tannins osseux se font sentir rapidement, encore très serrés avec une acidité vive, la bouche n'a pas la puissance aromatique du nez, malgré tout nous donne de belles saveurs poivrées et animales.  Bonne finale sur le poivre et la griotte.  Si les tannins peuvent s’adoucir et laisser cette richesse de texture et de saveurs s'exprimer en bouche ce sera un grand vin, pour le moment il me laisse perplexe sur son avenir et le plaisir immédiat, mais grâce à son nez il gagne beaucoup de points.  17/20+?
avatar
Frederick Blais

Messages : 1794
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Alain Roy le Dim 28 Fév 2016 - 20:28

Bois de Boursan 2012, Châteauneuf, acheté à cause d'eux-autres ce samedi, 45$.

Rubis bourguignon peu à mi-dense et very limpide. Nez bourguignon de petites baies rouges fraîches et poivrées parmi un champs de fleurs et d'épices. Entrée franche et en souplesse sur une tension vive amenant une explosion de fruits rouges frais, le tout se terminant sur des amers de caractère. Je n'ai pas l'impression de boire un Châteauneuf, perso je les aime plus cochons...Je le trouve très beau tout de même mais un peu rude et asséchant. Il appelle la garde et j'ai confiance en lui.
avatar
Alain Roy

Messages : 1756
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Patrick Ayotte le Dim 28 Fév 2016 - 21:47

Pierre-Marie Chermette Les Griottes Beaujolais 2014

Rubis assez dense. Arômes de fruits rouges, de terre ainsi qu'un soupçon de fleur. Mois d'acidité en bouche que lors de précédents millésimes, mais offre une belle concentration de fruit ainsi qu'une réelle gourmandise. J'en veux encore et c'est tellement bon dès maintenant! Très bien+ (90)
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2873
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par daniel.seriot le Lun 29 Fév 2016 - 12:17

Une dégustation,  assez décevante de vins blancs de Sancerre, à l'aveugle.

Gérard Boulay : les Monts Damnés  2011
La robe offre une teinte or vif. Le nez est ouvert avec des arômes d'oranges, de camomille, de safran, et des notes florales et de léger buis . La bouche est assez grasse, et charnue en attaque jusqu'en milieu de bouche, rehaussé de fruits exotiques puis une fraîcheur de bon aloi retend le vin dans une finale persistante ( fruits exotiques, légères épices et notes florales) qui ne parvient pas à trouver un bon équilibre entre la richesse du vin et cette acidité gustative un peu vive ; elle est ponctuée par les notes miellées, une sensation de légers sucres résiduels, et une touche végétale. Note plaisir 13, moyenne du groupe 12,21

Domaine Fouassier : Les Chasseignes 2013
La robe de couleur or fin est brillante. l'olfaction  expressive évoque le citron, la verveine, le cumbawa, l'orange, nuancés d'un touche de miel. La bouche est riche , bien en chair, avec une fraîcheur bien intégrée à la matière, qui met en exergue les fruits. La finale est caractérisée par une palette aromatique séduisante ( fruits, fines épices, note florales) ; une acidité gustative un peu basse limite l'allonge qui n'est pas en adéquation avec la première partie de bouche. Elle est ponctuée par des notes miellées. Note plaisir 13, moyenne du groupe 13,07

Anthony Girard : Le Clef du Récit 2014
La robe est jaune clair avec des reflets or. Le nez est net et bien ouvert, avec des arômes de clémentine, d'oranges, de léger safran, de fleurs blanches, et des notes anisées. La bouche est charnue, veloutée, avec davantage d'étoffe dans un centre frais et fruité. La finale est étirée, dynamique, allongée par une juste acidité mûre, qui donne du relief à la palette aromatique (fruits exotiques, fines épices douces et notes florales). Note plaisir 15, moyenne du groupe 14,07

Vincent Pinard : Harmonie 2012
La robe de couleur jaune claire est brillante. Le nez est assez fermé, avec à l'agitation des arômes de citron et des notes de bonbons anglais. La bouche est souple, linéaire, légère, portée par une acidité un peu mordante, peu expressive aromatiquement. La finale dans la continuité est vive essentiellement citronnée, avec des notes étonnantes de guimauve, et laisse une sensation de dissociation. Note plaisir 10, moyenne du groupe 11,30 . Deux dégustateurs n'ont pas noté

Gérard Boulay : Les Monts Damnés 2010
La robe offre une teinte jaune or. L'olfaction est dominée par des arômes grillés qui masquent de léger fruits, avec des notes d'asperges. La bouche est plate sans relief avec des fruits très discrets, manquant de netteté. La finale est très vive, avec une acidité gustative mordante. Non Noté. Cinq dégustateurs n'ont pas noté

Alphonse Mellot : La Moussière 2014
La robe jaune pale offre des reflets or. L'olfaction est élégante et expressive avec des arômes, de fruits exotiques ( citrons et oranges), de fleurs blanches, de camomille, avec des notes d'épices douces et de miel léger. La bouche est délicatement charnue, dans une construction longiforme, plus dense dans un centre rehaussé de fruits expressifs et mûrs. La finale est allongée, fraîche, harmonieuse, élancée, persistante ( fruits exotiques, fleurs, et notes d'épices) et saline. Note plaisir 16,5, moyenne du groupe 15,42

Domaine Vacheron : Sancerre 2013
La robe de couleur or vif est brillante. Le nez est séduisant et expressif, avec des arômes d'agrumes ( orange, pamplemousse rose et citron mûr), de fleurs sauvages, de léger miel raffiné et d'une touche fumée. La bouche est pure, précise, bien en chair, dense, tonique, agrémentée de fruits juteux et mûrs. La longue  finale est  intense,  salivante, bien dessinée, harmonieuse, très persistante ( agrumes : chair et peau, florales, et notes de miel) et ponctuée de nettes notes saline. Note plaisir 17, moyenne du groupe 17
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Michel Therrien le Lun 29 Fév 2016 - 14:43

Beaujolais-Villages VV 2013, Jean-Claude Lapalu
Robe cerise foncée avec pourtour moins intense.
Fruit noirs, épices dont la réglisse et notes florales.
Un nez de bonne intensité et qui me semble frais et pur.
La bouche est délicate, beau volume, les tannins sont fins.
L'ensemble est fin, attrayant et d'un équilibre d'école.
Peut-être pas très dense et profond mais combien agréable!
Ça se boit rapidement et on en redemande....qu'une bouteille achetée au Federal Wines de Boston après une course de 13 km sur le bord de la Rivière Charles par un beau samedi ensoleillé.
16,5/20. Disponible au Qc?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7407
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Yves Martineau le Lun 29 Fév 2016 - 15:07

Lapalu est chez Vini-Vins.
avatar
Yves Martineau

Messages : 4915
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Patrick Essa le Mar 1 Mar 2016 - 7:44

Salut Daniel,
  Si tu cherches un producteur sancerrois de haute qualité, je te conseille Hervé Baudry. Son vignoble à Sainte Gemmes est sur calcaire mais également dans certains secteurs sur silex. Ce dernier secteur donne depuis peu une cuvée "Étincelles" d'une race sidérante. Mais la cuvée générique et celle élevée sous bois - La Romaine - sont également délicieuses. L'homme est également d'une rare probité et unanimement respecté par ses pairs dont il est président de l'ODG. Bref... un bon! Et les prix sont angéliques.
avatar
Patrick Essa

Messages : 938
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Ludwig Desjardins le Mar 1 Mar 2016 - 8:34

Daniel j'ai l'impression que tu as eu des bouteilles défectueuses...

Ludwig Desjardins

Messages : 4284
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par daniel.seriot le Mar 1 Mar 2016 - 10:27

Merci Patrick, pour cette information, tu es le deuxième à m'en parler, un gars de Saint Emilion me l'a également évoqué. Je vais m'y intéresser.
Ludwig , nous avons certainement noté sec, et c'est surtout la somme de plusieurs défauts sur un  même vin ( sans avoir un gros défaut majeur) qui a fini par agacer.
J'ai tout de même quelques vins de cette série dans ma cave. Je parlerai de vins "caméléon " au sens large, et le vieillissement sous verre nous en dira plus.
A moins que cette dégustation se soit déroulée un jour racine, comme disent les biodynamistes...
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Jonathan Marquis le Mar 1 Mar 2016 - 22:07

gauby coume gineste blanc 2011
Ouf ce vin est hors de ma zone de confort
Nez intense pomme verte, fleur blanche, épices orientale, ananas et agrumes, mais c'est surtout bien weird
En bouche, c'est gourmand et gastronomique, citron, pomme, minéralité, belle texture
Finale bien vive, ananas, fleur blanches
Ma première expérience avec du grenache blanc, j'hésite encore à dire si j'aime ou pas, mais ce vin est bien fait . 90 pts
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 895
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 30
Localisation : Terrebonne

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Patrick Essa le Mer 2 Mar 2016 - 2:03

La pomme annonce une probable fermentation malique pas terminée...ou alors qui a été très longue à se faire. Souvent le cas de raisins cueillis en légère sous maturité phénolique.
avatar
Patrick Essa

Messages : 938
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Alexandre Trudel le Mer 2 Mar 2016 - 13:18

Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2007
Encore sur le fruit primaire, avec de légères notes d'évolution. Le nez est assez timide, sur les fruits noirs, la fraise et les épices. La bouche est stricte, avec des tannins bien présents mais assagis. Petit creux au milieu, longueur moyenne. Le tout semble un peu fermé, même le deuxième jour. C'est très bon, mais un peu unidimensionnel. C'est élégant et balancé, mais il manque un je-ne-sais-quoi de sauvage pour évoquer le sud. Malgré l'encépagement, le style s'approche plus de Bordeaux que ce qu'on connait du Languedoc. En ce sens, le seul équivalent pour comparer est peut-être le Mas de Daussac Gassac. Ce vin va-t-il s'ouvrir davantage un jour? 91

Alexandre Trudel

Messages : 948
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Karl Duval le Mer 2 Mar 2016 - 13:20

Alexandre Trudel a écrit:Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2007
Encore sur le fruit primaire, avec de légères notes d'évolution. Le nez est assez timide, sur les fruits noirs, la fraise et les épices. La bouche est stricte, avec des tannins bien présents mais assagis. Petit creux au milieu, longueur moyenne. Le tout semble un peu fermé, même le deuxième jour. C'est très bon, mais un peu unidimensionnel. C'est élégant et balancé, mais il manque un je-ne-sais-quoi de sauvage pour évoquer le sud. Malgré l'encépagement, le style s'approche plus de Bordeaux que ce qu'on connait du Languedoc. En ce sens, le seul équivalent pour comparer est peut-être le Mas de Daussac Gassac. Ce vin va-t-il s'ouvrir davantage un jour? 91

J'ai tendance à penser que oui...deux 2004 bu dans la dernière année me le confirme. Ce vin demande une tonne de patience.
avatar
Karl Duval

Messages : 288
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 47
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 14:56

Karl Duval a écrit:
Alexandre Trudel a écrit:Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2007
Encore sur le fruit primaire, avec de légères notes d'évolution. Le nez est assez timide, sur les fruits noirs, la fraise et les épices. La bouche est stricte, avec des tannins bien présents mais assagis. Petit creux au milieu, longueur moyenne. Le tout semble un peu fermé, même le deuxième jour. C'est très bon, mais un peu unidimensionnel. C'est élégant et balancé, mais il manque un je-ne-sais-quoi de sauvage pour évoquer le sud. Malgré l'encépagement, le style s'approche plus de Bordeaux que ce qu'on connait du Languedoc. En ce sens, le seul équivalent pour comparer est peut-être le Mas de Daussac Gassac. Ce vin va-t-il s'ouvrir davantage un jour? 91

J'ai tendance à penser que oui...deux 2004 bu dans la dernière année me le confirme. Ce vin demande une tonne de patience.

+1

Pour ma part, des 94, 96 et 97 dégustés lors d'une visite du domaine, il y a deux ans, et un récent 2003 me donnent à penser que oui.


Dernière édition par Patrick Désy le Mer 2 Mar 2016 - 14:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 14:58

Patrick Essa a écrit:La pomme annonce une probable fermentation malique pas terminée...ou alors qui a été très longue à se faire. Souvent le cas de raisins cueillis en légère sous maturité phénolique.

C'est possiblement le cas, en effet. Je passe lui rendre visite bientôt. Je vais demander à Lionel.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Stéphanie Chénier le Mer 2 Mar 2016 - 19:36



Domaine Bachelet-Monnot Puligny-Montrachet 1er cru Les Referts 2013

Une première expérience avec les frères Bachelet.  Ouvert et épaulé une heure, non carafé.  Bu sur quelques heures.  Avec l'aération, un vin d'un équilibre exemplaire se déploie: arômes de fruits jaunes, minéralité modérée, boisé léger, une belle rondeur, et ce malgré sa jeunesse.  Très bon.


Dernière édition par Stéphanie Chénier le Jeu 3 Mar 2016 - 19:59, édité 1 fois
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1281
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Stéphanie Chénier le Mer 2 Mar 2016 - 20:03



Domaine Henri Germain & Fils Meursault Chevalières 2008

Ouvert et bu sur 2 heures, sans carafe.
Le nez est discret et linéaire sur les pêches et les nectarines mûres. En bouche, l'acidité a été digérée: il est à point. On est sur les mêmes arômes de fruits, avec une rondeur légèrement mielleuse. Il y a encore une belle finale: à boire maintenant avec beaucoup de plaisir. Chapeau au vigneron qui a réussi ce tour de force avec une appellation village dans un millésime moins classique!


Dernière édition par Stéphanie Chénier le Jeu 3 Mar 2016 - 20:00, édité 1 fois
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1281
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Alexandre Trudel le Mer 2 Mar 2016 - 20:15

Patrick Désy a écrit:
Karl Duval a écrit:
Alexandre Trudel a écrit:Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2007
Encore sur le fruit primaire, avec de légères notes d'évolution. Le nez est assez timide, sur les fruits noirs, la fraise et les épices. La bouche est stricte, avec des tannins bien présents mais assagis. Petit creux au milieu, longueur moyenne. Le tout semble un peu fermé, même le deuxième jour. C'est très bon, mais un peu unidimensionnel. C'est élégant et balancé, mais il manque un je-ne-sais-quoi de sauvage pour évoquer le sud. Malgré l'encépagement, le style s'approche plus de Bordeaux que ce qu'on connait du Languedoc. En ce sens, le seul équivalent pour comparer est peut-être le Mas de Daussac Gassac. Ce vin va-t-il s'ouvrir davantage un jour? 91

J'ai tendance à penser que oui...deux 2004 bu dans la dernière année me le confirme. Ce vin demande une tonne de patience.

+1

Pour ma part, des 94, 96 et 97 dégustés lors d'une visite du domaine, il y a deux ans, et un récent 2003 me donnent à penser que oui.

Merci pour vos commentaires. Pas touche avant 2018!

Alexandre Trudel

Messages : 948
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Frederick Blais le Mer 2 Mar 2016 - 20:36

Kopke Tawny 30 ans embouteillé en 2015 :Superbe couleur fauve, claire, uniforme et étincelante. Au nez, c'est fin et puissant, d'une belle complexité, dominé par la crème caramel, sucre grillé, noisette grillée et appuyée par des notes boisées et de marmelade d'orange. La bouche est en dentelle, superbe équilibre en attaque, bonne acidité qui donne l'impression presque d'un Porto demi-sec, milieu de bouche avec légère amertume qui encore une fois aide à équilibré le sucre, les saveurs détales en étages pour terminer en queue de paon sur cette finale explosive et caressante et empreinte d'une chaleur qui ne brule aucunement! Miam miam!!! 18.5-19/20
avatar
Frederick Blais

Messages : 1794
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 2 Mar 2016 - 20:40

Dimanche soir, avec Lucie et Yves :

Henri Germain Charmes meursault 1er cru 2007 : Un peu de réduction à l’ouverture, avec un élevage fin, mais pas invisible. Fruits blancs, fleur blanche et amande fraîche. Bouche fine, avec un certain volume, mais sans impression grasse, avec une légère impression satinée. Belle longueur, beaucoup de fraîcheur, mais sans le côté mordant de beaucoup de vins de ce millésime. Encore d’une grande jeunesse. Très bien, voire plus.

Domaine de l’Écu Expression de Granit muscadet-sèvre-et-maine-sur-lie 2002 : Une « curveball » servie à l’aveugle! Couleur passablement doré, sans être matte. Nez de pomme, de cire, de cailloux frottés, avec un petit côté champignons séchés. Bouche patinée, avec du volume, une certaine puissance et une longueur conséquente. Moyennement complexe et à maturité, le tout se montre encore bien fringant. Une curiosité qui a bien évolué. Bien, voire plus.

Henri Delagrange Clos des Chênes volnay 1er cru 2005 : Magnifique nez de fruits noirs et rouges, de pivoine, d’encens et d’anis. Ensemble nuancé, précis et profond. Bouche pleine, croquante, savoureuse, encore d’une prime jeunesse. Finale encore structurée, mais sans dureté, longue et minérale. Vin mûr et ciselé à la fois, dont l’éclat et la complexité se montrent digne de son rang et fidèle à la réputation du millésime. Au tout début de son plateau. Excellent.

Cécile Tremblay Les Cabottes chambolle-musigny 2010 : Nez explosif, avec des notes de vendange entière, sur la ronce, les fruits rouges, la rose, la terre brune et le poivre blanc, avec un soupçon d’élevage en arrière-plan. La bouche est ample, gourmande et mûre, témoignant d’un millésime généreux (j’y voyais un 2009 à l’aveugle). Finale généreuse, souple et aromatique, de bonne tenue. N’a peut-être pas la complexité et la précision du précédent, mais compense en gourmandise. Très bien, voire plus.

Quintarelli amabile del cere 1988 : Couleur fauve, bien brillante. Nez de raisins blonds, de figue, de miel de sarrasin, de tabac, de cannelle … un nez enivrant, complexe et changeant. La bouche est riche et aérienne à la fois, avec une finale envoûtante, vaporeuse et saline, d’une pénétrante rémanence. Un vin immense et délicat, tout en contrastes. Superbe, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Alain Roy le Mer 2 Mar 2016 - 20:40

Frédérick, est-ce le 1975 dont on a parlé récemment sur La Paulée ? Ça doit pas si c'est un 30 ans ?
avatar
Alain Roy

Messages : 1756
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Frederick Blais le Mer 2 Mar 2016 - 20:50

Alain Roy a écrit:Frédérick, est-ce le 1975 dont on a parlé récemment sur La Paulée ? Ça doit pas si c'est un 30 ans ?

Le 1975 est un Colheita ou tawny millésimé, celui ci est vraiment un Tawny de 30 ans d'âge qui en fait est un assemblage de plusieurs millésimes. Le but est d'assembler du jeune et du vieux et d'en faire le mélange homogène le plus complexe possible. Chez certains producteurs on y trouve 1-2% de vieux Porto de plus de 80 ans dans ces vieux Tawny.

Le 1975 est définitivement plus riche et puissant, le 30 ans plus sec, complexe et élégant. Pense à Bordeaux vs Bourgogne ici Smile
avatar
Frederick Blais

Messages : 1794
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 3 Mar 2016 - 8:00

Lundi soir, en la baronnerie de St-Charles-Borromée :

Cherisey Hameau de Blagny puligny-montrachet 1er cru 2012 : Un peu de bois au nez, avec cette note de crème anglaise, sur fond de fruits blancs frais, d’agrumes fins et de fleurs printanières. Bouche étonnement ouverte, assez fine et droite, fraîche, avec une certaine ampleur, un joli grain, mais sans gras. Finale harmonieuse, gracile, de longueur correcte. Très bien.

Comtes Lafon Clos de la Barre meursault 2009 : Après un Genevrières 2009 déstabilisant, voici une expérience rassurante avec un Lafon 2009. Nez de fruits jaunes bien mûrs avec une petite touche exotique, du nougat, un soupçon de vanille et de pain grillé. La bouche est ample, riche, mais avec de l’éclat et de la tenue. Ensemble vineux, puissant, mais sans lourdeur, long et savoureux, encore résolument jeune. Un peu baroque, certes, mais semble tirer profit adroitement des qualités du millésime, sans en accuser les excès. Excellent au moins.

Barthod Les Charmes chambolle-musigny 1er cru 2006 : Nez frais, intense, encore jeune, qui demande de l’attention, mais qui se révèle d’une précision rare. On y trouve des notes de fruits noirs, de fleur mauve, d’épices douces, avec une petite nuance fumée. Bouche magnifiquement construite, tendue, classique et étincelante. Un vin cistercien, mais à l’éclat éblouissant, qui me semble être un tour de force dans ce millésime humide, parfois terne, voire diffus. Excellent, voire plus.

Mugnier Les Fuées chambolle-musigny 1er cru 2006 : Nez de fruits rouges et de cannelle, avec des nuances terreuses et végétales en arrière-plan (chanvre et menthe). Attaque pleine, suave et généreuse. Milieu de bouche avec de la profondeur et finale avec du souffle, de l’ampleur et beaucoup de finesse. Structurellement, ce vin est un ravissement, mais aromatiquement, je le trouve moins précis et pur que le précédent, accusant, il me semble, certaines faiblesses de l’année. Un vin qui a pris du poids en bouteille et se révèle des plus agréables à boire, mais pas tout à fait au niveau de sa réputation il me semble. Excellent.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Stéphanie Chénier le Jeu 3 Mar 2016 - 11:32



Domaine des Lambrays Morey-St-Denis 1er cru Aux Loups 2009

Après une bouteille bouchonnée, celle-ci était intacte. Une robe brique et un nez de pruneaux séchés, mais encore une belle minéralité et une longueur modérée.  Très bien en cet état donc personnellement, je ne le garderais pas davantage.

Domaine Bertagna Clos St-Denis 2007

Un souvenir de voyage d'il y a quelques années.
Bu il y a quelques jours sans note: je serai brève.
Un vin complet et équilibré - je les qualifie de grand quand je suis émue, et c'était le cas.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1281
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Stéphanie Chénier le Jeu 3 Mar 2016 - 11:53

Château Canon St-Émilion Grand Cru 2002

Cette bouteille était beaucoup mieux conservée que la dernière. En effet, il reste encore de légers tannins, malgré les arômes tertiaires de cuir et de terre, qui se marient à merveille avec les champignons et les fromages forts à pâte ferme.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1281
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 28 février

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum