Derniers sujets
» Bonne fête Alex Bélanger
Aujourd'hui à 10:22 par Alexandre Deslauriers

» Arrivage Signature - 25 mai 2017
Aujourd'hui à 9:27 par mathieu Cloutier

» Semaine du 21 mai 2017
Aujourd'hui à 7:42 par Patrick Ayotte

» Bouchon DIAM
Aujourd'hui à 2:45 par Patrick Essa

» Dégustation Combat du Sud !
Hier à 23:16 par Jérôme Berlinguette

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Hier à 14:19 par Andrew Nevard

» Arrivage du 25 mai 2017 à la Signature Mtl
Jeu 25 Mai 2017 - 12:00 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 14 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 22:50 par Stéphanie Chénier

» Bonne fête Pat Essa
Mer 24 Mai 2017 - 6:42 par Patrick Essa

» It is happening again...
Mar 23 Mai 2017 - 23:15 par Patrick Pollefeys

» Foillard Côte de Py 2014
Lun 22 Mai 2017 - 19:53 par Patrick Ayotte

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Ven 19 Mai 2017 - 16:08 par Mario Vaillancourt

» Arrivage Signature - 18 mai 2017
Ven 19 Mai 2017 - 16:00 par Mario Vaillancourt

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Mer 17 Mai 2017 - 7:07 par Yves Martineau

» Arrivage du 18 mai à la Signature Mtl
Mar 16 Mai 2017 - 21:12 par Patrick Ayotte

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Freddie 2013: La griffe de Nuits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Freddie 2013: La griffe de Nuits

Message par Patrick Essa le Jeu 29 Jan 2015 - 13:47

Le Château de Chambolle, son parc, sa cuverie, une ambiance feutrée et paisible où les vins paraissent mûrir sans effort, un cadre reposant pour qui comme moi aime prendre le temps de ressentir les vibrations émanant d'un lieu chargé d'histoire.

Celle de ce bel ensemble palladien croise le chemin de dijonnais liquoriste, faiseurs habiles de cassis frais, de fraise des bois et de mûre sauvage et visionnaires investisseurs en ce modeste village niché sous le Grognot et en Maréchale non loin des sources de Prémeaux. Prendre pied en Musigny tout en courtisant un Clos de Nuits voilà qui n'est au fond point surprenant pour une famille Mugnier déjà sous influence des arômes sombres et mats de fruits rouges et noirs que la nature Orienne glorifie.

La première partie du vingtième verra ces vins vinifiés à Dijon non loin des entrepôts et récipients où les liqueurs naissaient mais les premières caves furent bâties à Chambolle sous le château selon le nouveau procédé du béton armé... En 1915. Quatre vingt dix ans plus tard elles trouveront une extension soignée selon des préceptes architecturaux similaires et recueilleront les quelques 15 hectares que le domaine aujourd'hui exploite. Franchir la porte qui unit ces deux "chapelles" impressionne et émeut, entre Nuits et Chambolle les effluves de cave imprègnent les sinus mieux que les règles,nombre d'or et cosinus ayant permis de les ériger.

J'aime, au cours de la dégustation, observer les incertitudes du maître des lieux, son soucis d'exactitude le conduisant à peser chaque mot faisant que ceux-ci sortent de sa bouche avec clarté ou dans un souffle selon qu'il soit convaincu de sa justesse ou qu'il ait l'ombre d'un doute. L'importance du propos est alors à relier à la conviction avec laquelle il est formulé. Voici le regard que j'ai eu sur les vins lors de ma patiente et respectueuse écoute...

...Chambolle Musigny 2013: assemblage des deux crus sis en des zones différentes du finage chambolois. Au Sud l'humide et ventée Combe d'Orveaux qui jouxte les Echézeaux de Flagey et au centre sous le village une parcelle du premier cru Les Plantes qui pourraient être en d'autres endroits revendiquées. Entre fruits rouges et noirs, tension et richesse, le vin trouve un juste équilibre évoquant fort bien la sensualité que l'on associe à la commune. Fin, souple, fruité, une friandise pour palais aimant la délicatesse.

...Nuits Clos de la Maréchale 2013 rouge et blanc: j'ai en tête pour ce cru le souvenir de vins rudes et anguleux, demandant garde et patience. Point de cela avec ce 2013 qui a la forme parfaite des crus nuitons de Premeaux, denses mais non dénués de finesse. Ce vin brille par sa netteté aromatique et son côté aérien, les tanins abondants sont fins et sans être identiques à ceux de Chambolle montrent une réelle douceur. Longue finale sur les fruits noirs sans la moindre aspérité excessive.
Le blanc ne ressemble en rien aux vins du beaunois. Pur et longiligne sur des accents de fruits blancs. Corps svelte et Joe allonge pour ce sui constitue une heureuse surprise sur ce terroir initialement dévolu au rouge mais qui - tout comme l'Arlot - se révèle être une terre mixte.
Notons que le second vin "Clos des Fourches" n'existe plus depuis 2008.

...Chambolle-Musigny Les Fuées 2013: ce cru qui prolonge les Bonnes-Mares au Sud est un peu moins argileux et en certains endroits marqué par des bans sablonneux. Assez fortement incliné, peu étendu et d'une régularité rare, cela fait dire à Frédéric Mugnier que le cru est régulièrement bon... Chez tous ses producteurs. Ici il se montre très pur sur des notes de griotte amères et de coulis de framboise mais avec une maturité froide très énergique. Bouche pleine et très souple qui culmine en une longue finale sanguine. Un délice.

...Bonnes Mares 2013: les terres rouges et blanches donnent ici un mélange harmonieux entre subtilité et intensité, finesse et densité. Parfois un peu monolithique dans cette cave le cru trouve ici une belle unité et complexifie ses arômes de fruits noirs en y associant des notes de poivre blanc et de réglisse en bâton. Un vin long et racé qui sans effort séduit par d'as svelte élégance.

...Chambolle-Musigny Les Amoureuses 2013 et 2010: personne n'ignore la douceur de ce cru unique et sa réputation de "grand" premier cru. Il est toutefois beaucoup plus irrégulier que Fuées et n'est pas toujours à la hauteur de son origine. Hélas. Chez Mugnier en cette année 2013 il ressemble un peu à un Musigny qui aurait affiné sa musculature pour aller vers une silhouette légère et aérienne. Cru distingué et soyeux à fine granularité tannique qui enveloppe le palais de son moelleux et séduit par une fougue finale impressionnante... Un gant de fer sur une main de velours! À moins que cela ne soit l'inverse. 2010 est un peu moins vif en finale et plus riche en milieu de bouche avec une très légère et agréable sucrosité naturelle, signe de cette grande année.

...Musigny 2013 et 2011: évidemment c'est un cru que l'on aborde avec respect car il est un des seuls à pouvoir toiser la Romanée sans baisser les yeux. Et puis dans cette cave c'est toujours un incomparable seigneur au naturel confondant. Je le retrouve dans ces deux millésimes comme je l'ai laissé, à savoir plein et séveux, loin de la finesse ultra délicate que son "image d'Epinal" habituelle véhicule. Au contraire dense, généreux et dominateur. Les deux millésimes se ressemblent mais 11 est un peu plus vif et 13 plus charnu et gourmand. Deux grands vins.

Merci Freddie Mugnier!

Patrick Essa - Domaine Buisson-Charles à Meursault
avatar
Patrick Essa

Messages : 946
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Freddie 2013: La griffe de Nuits

Message par Michel Therrien le Jeu 29 Jan 2015 - 14:23

Merci Patrick.
Fuées est vraiment un cru d'exception chez Mugnier.
Souvenir d'un quatuor de millésime dégusté avec vous à notre table de Joliette.
Est-ce-que l'Ancien a fait la visite avec vous au Domaine Mugnier? Doux souvenirs également....


Chambolle Musigny 2013: assemblage des deux crus sis en des zones différentes du finage chambolois. Au Sud l'humide et ventée Combe d'Orveaux qui jouxte les Echézeaux de Flagey et au centre sous le village une parcelle du premier cru Les Plantes qui pourraient être en d'autres endroits revendiquées. Entre fruits rouges et noirs, tension et richesse, le vin trouve un juste équilibre évoquant fort bien la sensualité que l'on associe à la commune. Fin, souple, fruité, une friandise pour palais aimant la délicatesse.

ps: tu sembles recommencer à faire des descentes de cave.....on en fera en novembre ensemble!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7443
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum