Derniers sujets
» Semaine du 19 février 2017
Aujourd'hui à 11:16 par Michel Therrien

» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Aujourd'hui à 10:38 par Alexandre Deslauriers

» Vente de vins sur IEGOR
Hier à 22:07 par Yves Martineau

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Hier à 20:08 par Stéphanie Chénier

» Chablis 2015
Hier à 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Lun 20 Fév 2017 - 9:00 par Pierre Beauregard

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

» Semaine du 5 février 2017
Mer 15 Fév 2017 - 0:26 par Frederick Blais

» Weber vs Subban
Mar 14 Fév 2017 - 21:51 par Ludwig Desjardins

» Dégustation du Domaine Michel Lafarge
Mar 14 Fév 2017 - 9:00 par Yves Martineau

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Nuits Saint Georges Clos de la Maréchale 1996 et 2000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuits Saint Georges Clos de la Maréchale 1996 et 2000

Message par Patrick Essa le Ven 12 Mar 2010 - 11:35

Nuits Saint Georges Clos de la Maréchale 1996 - Faiveley

Le Clos de la Maréchale, propriété exclusive de la famille Mugnier depuis 1902, a été exploité sur la base d'un contrat de fermage pendant 53 ans par la maison Faiveley de Nuits Saint Georges. L'origine du nom de ce clos nous est inconnue. En 1855, cette vigne est encore connue sous le nom de "Clos des Fourches", puis en 1892 comme "Clos Maréchal", avant de devenir au XXème siècle le "Clos de la Maréchale". On ignore ce qui a conduit a baptiser cette parcelle ainsi, aurait-elle été la propriété de la femme d'un marcéchal où s'agit-il d'une "fantaisie militaire" utilisée à une époque où l'armée était entourée d'un halo de "prestige"? Nul ne le sait.

Le Clos de la Maréchale est un climat de 9 ha 76 ares. iL s'agit du plus grand monopole (appellation n'appartenant qu'à un seul propriétaire) en Côte d'Or. Il est exploité depuis le millésime 2004 par le domaine Jacques Frederic Mugnier qui a sa cuverie à Chambolle-Musigny.

En 1996 le vin a été vinifié dans la cuverie Faiveley de Nuits sous la responsabilite de M. De Surel et de Madame Perrenoud. Des vinificateurs hors pairs qui ont toujours recherché des matières concentrées, exprimées avec des tanins abondants. Cela a longtemps conféré à ces vins des profils un peu austères, difficile à comprendre en jeunesse, mais d'un rare potentiel de garde et d'une capacité de maturation quasiment inégalée dans la région. 1996, année puissante, d'acidité assez haute, disposant en général de beaux degrés à donné des vins assez discrets mais forts concentrés et parfaitement en accord avec les options des vinificateurs.

Il en résulte un vin sérieux, massif, encore un peu fermé mais d'une puissance formelle assez impressionnante. la robe est sombre et peu évoluée vers de discrets reflets acajous. Le nez embaume la prune et le réglisse sur une touche épicée très racée et une fine ligne nasale fumée d'une complexité remarquable. Les arômes du nez se retrouvent en une bouche compacte et volumineuse, d'acidité franche mais non dérangeante. Les tanins sont encore un peu saillants mais j'aime l'équilibre de ce vin très classique qui n'a pas encore donné toute sa mesure et qui semble devoir encore patienter au moins dix années pour parvenir à sa vraie apogée. Un vin peu démonstratif, un peu rude mais d'une merveilleuse complexité finale. Très bien+.

Style classique

Nuits Saint Georges Clos de la Maréchale 2000 - Faiveley

En 2000 le vin a été vinifié dans la cuverie Faiveley de Nuits sous la responsabilite de M. De Surel et de Madame Perrenoud. Les fruits de ce millésime souple et élégant étaient marqués par des peaux peu épaisses et de tanins de ce fait trés mesurés. En conséquence le millésime a souvent un profil gourmand/croquant mais rarement une vraie plénitude de constitution et ne semble pas vraiment en mesure d'affronter la très longue garde. 10 après il est parfaitement à point et je vous conseille de commencer à boire les vins que vous avez en cave.2000 est un millésime de plaisir qu'il faut désormais consommer tranquillement.

Celui-ci se distingue nettement de ses pairs car il possède une couleur sombre à reflets acajous, si son évolution commence , elle n'entraîne en rien la couleur sur les sentiers de la "petite mort" aromatique. Les senteurs de noix de cajou, de ronce, de réglisse et de fruits rouges constituent un profil olfactif séducteur, ouvert et très élégant. La bouche est concentrée et construite sur une trame tannique assez serrée marquée par une très joie souplesse d'ensemble. Un vin aromatique et distingué qui a préservé une vraie jeunesse et un côté dynamique remarquable. Longueur de bon aloi pour un vin que lon peut boire ou attendre encore cinq années. Bien.

Style classique

Patrick Essa

Messages : 933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum