Derniers sujets
» Semaine du 19 février 2017
Aujourd'hui à 11:16 par Michel Therrien

» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Aujourd'hui à 10:38 par Alexandre Deslauriers

» Vente de vins sur IEGOR
Hier à 22:07 par Yves Martineau

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Hier à 20:08 par Stéphanie Chénier

» Chablis 2015
Hier à 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Lun 20 Fév 2017 - 9:00 par Pierre Beauregard

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

» Semaine du 5 février 2017
Mer 15 Fév 2017 - 0:26 par Frederick Blais

» Weber vs Subban
Mar 14 Fév 2017 - 21:51 par Ludwig Desjardins

» Dégustation du Domaine Michel Lafarge
Mar 14 Fév 2017 - 9:00 par Yves Martineau

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Pégau Réservée 2003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pégau Réservée 2003

Message par Olivier Collin le Sam 24 Mai 2014 - 20:05

Robe d'une coloration profonde, tout à fait intacte en matière de teinte pour un vin à dominante grenache de plus de 10 ans, texture visqueuse annonçant bien les 15.2% d'alcool déclarés, le tout suggère un vin jeune.
Le vin a besoin d'une bonne heure de carafe ou bien la demi-journée d'ouverture pour dévoiler toute sa complexité aromatique. A l'ouverture, c'est assez sévère avec de la garrigue, de la poussière, quelques notes animales qui se dissipent rapidement. Deux heures après l'ouverture, le vin est plus frais, avec des notes dominantes de kirsch, de figue confite, fleur d'oranger, un peu de sauce soya ainsi qu'une pléthore d'arômes se succédant au cours de la dégustation sur 2 heures. L'impression de "porto sec" que le vin laissait en jeunesse s'est passablement dissipée puisque le fruité primaire s'est assez résorbé. Mais on sent clairement l'année solaire et un vin que certains diraient sur-dimensionné tant au nez qu'en bouche.
Au palais, l'équilibre est foncièrement vers l'axe tannins-moelleux, mais le vin n'est pas lâche pour autant, puisque l'imposante rétro (herbes séchées, réglisse, girofle, pointe très légère de cacao) équilibre rapidement les impressions gustatives. La puissance du vin est surprenante pour le millésime extrême, probablement conséquence des méthodes très traditionnelles pratiquées au domaine et des rendements que l'on imagine minuscules. Mais cette puissance est toute naturelle, elle ne donne pas l'impression d'un calcul mais bien plutôt d'un respect des conditions offertes par le millésime.
La finale est stupéfiante, la persistance aromatique et structurelle se relancent mutuellement de manière tout simplement prodigieuse. Le côté minéral (goudron de bois, assez rare à Châteauneuf) et les tannins finissent par l'emporter, ce qui confirme que le vin est encore dans sa phase adolescente. Prochaine bouteille dans 10 ans, à maturité!

Avec les années, ce 2003 rendre un peu dans les rangs selon le baromètre du domaine, suivant un peu le chemin inverse du 2005. C'est pour moi un monument du vin castelneuvois à l'ancienne sur un millésime atypique, un tour de force équilibrant la haute maturité par une sauvagerie parfaitement maîtrisée! 97pts


Dernière édition par Olivier Collin le Sam 24 Mai 2014 - 21:56, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Olivier Collin

Messages : 1955
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pégau Réservée 2003

Message par Pierre Beauregard le Sam 24 Mai 2014 - 20:24

Lecture rafraichissante, contenu différent à propos de cette bouteille, plaisir soutenu, constat photographique d'un grand moment. J'ai vraiment le goût d'ouvrir la dernière ... malgré le commentaire qui suggère d'attendre encore un peu.

Pierre Beauregard

Messages : 1750
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pégau Réservée 2003

Message par Richard Philippe Guay le Sam 24 Mai 2014 - 21:03

Heureux de te lire Olivier. J'ai passé à 2 doigts d'ouvrir cette bouteille ce soir, optant pour un vieux Donjon 2005. Je vais définitivement suivre tes conseils et attendre une dizaine d'années, surtout qu'il s'agit du millésime de Raphaël, mon plus jeune.

Je vais essayer d'écrire un cr demain mais ce n'est pas ma tasse de thé...

Richard Philippe Guay

Messages : 890
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pégau Réservée 2003

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 26 Mai 2014 - 16:08

Je l'ai bu le mois dernier et il m'a fait excellente impression. Ma dernière bouteille sera gardée encore: http://www.lapaulee-enligne.com/t3022p30-semaine-du-20-avril-2014#46102

Question théorique, comment le comparerais-tu au Clos des Papes du même millésime?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7151
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pégau Réservée 2003

Message par Olivier Collin le Lun 26 Mai 2014 - 17:58

Vincent : je n'ai pas bu le Clos des Papes 2003 récemment. De mémoire, c'était un vin laissant moins transparaître de notes sauvages, et les tannins étaient nettement plus polis. J'imagine que le côté glycériné, kirsch ressort plus dans le Clos des Papes 2003 que dans le Pégau 2003.

Richard : Si tu n'as pas aimé Vieux Donjon 2005, je laisserais tomber les chateauneuf à base de grenache : c'est un style élégant pour l'appellation, vraiment plus raffiné que Pégau 2003.

Pierre : je devrais préciser que le potentiel compte vraiment dans mon évaluation de ce vin aujourd'hui. Si tu veux l'ouvrir aujourd'hui, n'hésite pas à lui donner de l'air. Il est rare que les tannins soient aussi massifs à Châteauneuf, sauf sur certaines cuvées ambitieuses.

Olivier Collin

Messages : 1955
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pégau Réservée 2003

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum