Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Semaine du 5 octobre 2009

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 5 octobre 2009

Message par Yves Martineau le Mar 6 Oct 2009 - 21:10

Deux bons rouges récemment.......

Clos Marie Coteaux du Languedoc Pic St. Loup L'Olivette 2007
Nez explosif de fruit rouge concentré, avec aussi un petit coté d’écurie qui ne plairait pas à tous.
Petit coté perlant dont il faut se débarrasser en agitant le verre ou mieux encore en carafant. Très belle pureté, avec la texture soyeuse habituelle des vins du domaine. Un vin gourmand, gorgé de fruit rouge, simple mais tellement frais et charmant. 88+ pts

Domaine Bois de Boursan Châteauneuf-du-Pape 2005
Ca sent joyeusement l'appellation! Fruit rouge et garrigue, un peu de viande.

Belle texture en bouche. Le vin a de la mâche, il est ample et possède une belle matière avec un brin de rusticité propre au cru. Malgré de bons tanins il se livre assez bien, avec de jolis aromes de fraise, de la réglisse et bien sûr des épices. La finale un peu amère demeure solide et à affiner.

Un beau Ch9 au style traditionnel, qui porte bien la structure et le caractère du millésime. Sera à point dans 4 ou 5 ans mais à en juger par la belle verticale que nous avions faite avec Martin Labelle, il se gardera sans doute sans problème jusqu'en 2030! 89+ pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4929
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Michel Therrien le Mer 7 Oct 2009 - 19:37

Vraiment peu de bouteilles ouvertes parmi tous......
Pouilly-Fuissé 2002, l'Ancestra
Une robe jaune or vers l'ambre. Tamara me dit: c'est foncé pour un vin blanc! Un nez très particulier. Je cherche l'oxydation mais je trouve plutôt de l'écorce d'orange et des pêches sur un fond de noisette. La bouche affiche un certain gras mais surtout une trame droite, bien vive puis une finale bien longue sur les agrumes. Vin déroutant au maximum! Jamais je n'aurais mentionné chardonnay! Vin très particulier fait par Cyril Alonso "Vinificateur Itinérant en Vins Naturels". Ai-je aimé......oui!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7418
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 7 Oct 2009 - 20:24

Après notre première rencontre fortuite lundi chez RN74, Kemiji m’avait fixé rendez-vous au restaurant La Mar près du Ferry Plaza. Ce restaurant plutôt récent sur la scène gastronomique de la ville est le premier du chef Gaston Acurio aux États-Unis. Acurio, sorte de Ducasse péruvien, a été proclamé chef le plus influent au monde par nul autre que Ferran Adria! Au cours des prochains mois, Acurio ouvrira des restaurants à New York et Londres, alors qu’il s’était principalement concentré sur l’Amérique du Sud et l’Espagne. Emmanuel Kemiji, sommelier de formation, s’est chargé de la carte du restaurant, exclusivement dédiée aux vins américains, espagnols, et surtout sud-américains. Bien qu’elle regorge de choix intéressants et curieux (dont un pedro ximenez du Chili et un mousseux brésilien!), nous avons partagé une bouteille que j’avais amenée et sur quelques vins de M. Kemiji.

Le repas s’est composé d’une suite de ceviche et de grillades, d’un une délicieuse brochette de cœur de bœuf!

Pour le vin déniché chez K&L que j’avais amené :

Domaine Roulot Les Luchets meursault 2007 : Terroir situé en sandwich entre Les Vireuils et les Meix Chavaux (dont Roulot tire également des cuvées), au dessus des Chevalières. Nez doux et frais, complexe et fin sur les fruits blancs (poire fraîche, pêche), une touche de fleur anisée, un soupçon de menthe douce et une légère note de noisette fraîche. L’attaque est fine, délicate, mais serrée. Le milieu de bouche est plus expansif, tout en demeurant contenu, faisant montre d’une suavité exceptionnelle procurant une impression satinée. Les saveurs restent franches, précises. La finale se resserre autour d’une acidité mûre, pour retrouver l’impression de puissance contenue et de précision dont témoignait l’attaque. Grande persistance aromatique pour ce vin racé et raffiné qui m’a littéralement renversé, particulièrement pour un villages! Je n’ai pas ressenti un tel coup de cœur pour un villages de bourgogne depuis le Limozin 2004 de Henri Germain! Superbe.

Comble du hasard, M. Kemiji suit le domaine Roulot depuis nombre d’années. Il m’a dit d’ailleurs vouloir s’inspirer de sa méthode pour élaborer son chardonnay cette année. Ce méthode consisterait à fermenter le vin en fûts neufs à 100%, puis à l’élever (partiellement?) en inox. Je n’avais jamais entendu parler d’une telle méthode … Si elle permet cependant de faire des vins comme ce que j’ai bu hier, c’est à reproduire … J’ai sincèrement de la difficulté à envisager que doivent être les premiers crus de Roulot sur ce millésime!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Michel Therrien le Mer 7 Oct 2009 - 20:42

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Domaine Roulot Les Luchets meursault 2007 : Terroir situé en sandwich entre Les Vireuils et les Meix Chavaux (dont Roulot tire également des cuvées), au dessus des Chevalières. Nez doux et frais, complexe et fin sur les fruits blancs (poire fraîche, pêche), une touche de fleur anisée, un soupçon de menthe douce et une légère note de noisette fraîche. L’attaque est fine, délicate, mais serrée. Le milieu de bouche est plus expansif, tout en demeurant contenu, faisant montre d’une suavité exceptionnelle procurant une impression satinée. Les saveurs restent franches, précises. La finale se resserre autour d’une acidité mûre, pour retrouver l’impression de puissance contenue et de précision dont témoignait l’attaque. Grande persistance aromatique pour ce vin racé et raffiné qui m’a littéralement renversé, particulièrement pour un villages! Je n’ai pas ressenti un tel coup de cœur pour un villages de bourgogne depuis le Limozin 2004 de Henri Germain! Superbe.


Vraiment Vince.....tu as une plume exceptionnelle! J'ai l'impression d'avoir un peu de ce vin dans mon verre en te lisant!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7418
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Yves Martineau le Mer 7 Oct 2009 - 22:47

Domaine Piron & Lafont Chénas Quartz 2006
Nez de griottes, poivré un peu comme un Rhône Nord. Vin dense et fruité, belle fraicheur, très minéral avec une finale et poivrée. Un joli cru du Beaujolais à prix doux, $ 21.40. 88 pts

De beaucoup supérieur au 2004 maigrichon. Quant au 2005, ne me le demandez pas, la SAQ ne l’a pas offert. Evil or Very Mad
avatar
Yves Martineau

Messages : 4929
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 8 Oct 2009 - 20:58

Petit all American pic-nic dans ma chambre d’hôtel ce soir en regardant la reprise du President’s Cup (disputée non loin d’ici) :

Du pain, bien sûr, des charcuteries de chez Boccalone (dont la devise est tasty salted pig parts ce qui était bien suffisant pour me séduire), un fromage genre comté mais du Wisconsin (le Pleasant Ridge Reserve Extra Old de la fromagerie Uplands Cheese) et du vin! J’ai déniché un flacon du chardonnay Parr Selection Sanford & Benedict santa rita hills 2007! Agréable surprise … seulement 13% d’alcool!
Des commentaires plus tard.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Julien Martel le Jeu 8 Oct 2009 - 21:50

Michel Gay Beaune 1er Cru Grèves 2005

Acheté dernièrement en IP chez Roucet à 56,35$. Le nez offre plusieurs déclinaisons de fruits rouges, sans réelle personnalités distinctes (cerises, cerises sûres, fraises, fruits des champs, etc.), avec une touche d’épices (trop?) discrète. Le fruit en bouche est pur, et appuyé par une acidité très présente. La finale épicée est juteuse et agréable. Un Beaune malgré tout facile d’approche, comme on en voit souvent. Le vin est jeune, mais montre un potentiel de vieillissement évident. Il gagnera grandement à séjourner 2 à 3 ans en cave.

Plus je découvre ce producteur, plus je trouve qu’il fait des vins de qualité, conçus pour être vieillit quelques années avant de se présenter sous leur meilleur jour. Ils sont surtout très beaux pour leurs prix encore accessibles considérant l’appellation. 89-90.
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Invité le Ven 9 Oct 2009 - 8:55

Première semaine "sèche" complète depuis... depuis je sais plus! scratch Faut bien "nettoyer" de temps en temps...

Chose certaine, long we arrosé de l'Action de grâce en perspective au chalet. Et MAP qui vient faire son tour en plus (et qui va me ramoner les oreilles avec son Cathelin 91 et ses Ermite de folie à faire pleurer d'envie - Hé! Ho! Parlez-nous en un peu bounce )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Olivier Collin le Ven 9 Oct 2009 - 9:11

Chave Cathelin 1991 Un des grands vins de ma vie, cueilli à son apogée, la perfection bourguignonne en termes de finesse et de puissance sans effort. 100pts

Chapoutier Le Pavillon 1995 Un autre monde, bordelais d'inspiration celui-ci, avec un Hermitage d'une telle profondeur et jeunesse, une matière à la fois riche, mûre et sérieuse, comme seul Chapoutier semble savoir le faire dans ce coin du monde. Une finale qui n'a rien à envier à un grand Latour. 99pts

Chave Cathelin 1995 Une autre face de la Cathelin, plus effacée aromatiquement, plus musclée également comme le millésime en offrait la possibilité. Une constante : l'interminable finale où rien n'accroche. Tout est en place pour une longue existence sans que cela n'enlève quelque plaisir que ce soit aujourd'hui, comme pour le vin précédent d'ailleurs. 99pts

De mémoire, le trio de vins consécutifs le plus impressionnant, contrasté qu'il m'ait été donné de savourer...
avatar
Olivier Collin

Messages : 1984
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Ludwig Desjardins le Ven 9 Oct 2009 - 9:34

Effectivement une magnifique série Olivier. J'ai tellement aimé le Pavillon 1995 que je vais tenter d'en acheter aux USA très bientôt. Je crois même que c'est celui qui se vend le moins cher parmis les PAvillon ceux que nous avons dégusté mardi. J'ai énormément appris sur ces grands vins (et sur le vin tout court...) en bonne compagnie lors de cette soirée!

(Je vais mettre mon CR de la soirée lorsque j'aurai le temps d'éditer le tout.)

Ludwig Desjardins

Messages : 4292
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Invité le Ven 9 Oct 2009 - 11:51

Olivier Collin a écrit:Chave Cathelin 1991 Un des grands vins de ma vie, cueilli à son apogée, la perfection bourguignonne en termes de finesse et de puissance sans effort. 100pts

Chapoutier Le Pavillon 1995 Un autre monde, bordelais d'inspiration celui-ci, avec un Hermitage d'une telle profondeur et jeunesse, une matière à la fois riche, mûre et sérieuse, comme seul Chapoutier semble savoir le faire dans ce coin du monde. Une finale qui n'a rien à envier à un grand Latour. 99pts

Chave Cathelin 1995 Une autre face de la Cathelin, plus effacée aromatiquement, plus musclée également comme le millésime en offrait la possibilité. Une constante : l'interminable finale où rien n'accroche. Tout est en place pour une longue existence sans que cela n'enlève quelque plaisir que ce soit aujourd'hui, comme pour le vin précédent d'ailleurs. 99pts

De mémoire, le trio de vins consécutifs le plus impressionnant, contrasté qu'il m'ait été donné de savourer...

Difficile de compter sur les pattes de mouche de Marc-Antoine... clown

Merci Olivier !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Michel Therrien le Sam 10 Oct 2009 - 0:02

Flaccianello 2000, Fontodi
Un vin issu d'un millésime plus difficile en Toscane. Une grande réussite à mon avis même si non partagé par les critiques américains. Une robe rubis de bonne intensité et avec peu d'évolution. Un bouquet fort complexe qui a évolué tout au long du repas sur deux heures. On débute avec des notes réglissées, une pointe de menthol, un peu de café noir et des pruneaux. La suite nous démontre des herbes séchées, du thé, des pruneaux et des olives noires. La bouche est bien fraîche, les tannins sont bien présents/non asséchants et la texture est un peu veloutée dans l'ensemble. Un profil droit mais avec un certain charme et une grande longueur. Il me fait penser au charme du 90! Est-ce que les critiques américains ont noté le vin ou le millésime? 89 pour le WA et 87 pour le WS. 17-17,5/20. Nous aurions aimé avoir 1 litre de vin au lieu de 750 ml! Idea Le 2006 serait offert via cellier de novembre......lu sur FDV!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7418
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 10 Oct 2009 - 1:52

Donc, ce petit pic-nic en regardant les joueurs internationaux s’en tirer tout de même bien, eux qui ont une fiche plutôt désastreuse pour la formule coups alternés (et pour la compétition en entier, mais bon, passons …).
D’abord, les victuailles. Bon fromage, pas exceptionnel, très goûteux, fermier, mais avec une texture un brin trop crémeuse, malgré son apparente friabilité. À près de 70$ le kilo, on est quand même loin du Beaufort! Les charcuteries par contre étaient absolument délicieuses. Leur version du cappicole constitue en fait une des meilleures charcuteries que j’ai mangée!
Pour le vin (Parr Selection Sanford & Benedict santa rita hills 2007), il se présentait avec un nez typique de poire chaude (presque poire william), crème pâtissière vanillée et fruits exotiques mûrs (papaye, mangue) procurant une impression crémeuse. Attaque qui montre de la vivacité malgré le gras, sur des notes de limette et de fruit de la passion. La bouche est assez contenue, parfumée, mais plutôt unidimensionnelle. Malheureusement, l’acidité s’essouffle plus rapidement résultant en une finale un peu lâche et chaleureuse. Un bel effort, un vin typique, mais un brin lourd à mon goût. Bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Yves Martineau le Sam 10 Oct 2009 - 9:07

Clos Saint-Michel Châteauneuf-du-Pape Cuvée Réservée 2006
Bon nez de viande grillée, fruit noir, épices.

Un Ch9 puissant, extrait, bien doté en fruit, avec une rondeur due à une récolte mûre, un brin d’alcool bien sûr mais l’équilibre avec le fruit et les tanins est correct. Style moderne, certes, mais bien fait et prometteur à moyen terme (revoir dans 4-5 ans). 89-90 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4929
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Julien Martel le Sam 10 Oct 2009 - 9:15

Huët Vouvray Sec Le Haut-Lieu 2007, Code SAQ : 00871814, 29,70 $

Nez sur le citron et la pomme verte en prédominance, avec une pointe rarissime de pâte d’amende et de fruits de mer. Ce nez nous laisse croire qu’on aura affaire en bouche à un monstre acide ouvert beaucoup trop jeune, mais cette impression s’avère rapidement non fondée. On retient plutôt de la bouche cette superbe texture souple, presque dense, et parfaitement équilibrée. Très peu de minéralité apparente, une acidité juste, avec un amalgame d’arômes (citron, lime, pomme verte) en harmonie. Sans surprise, le meilleur verre fut le dernier, beaucoup plus ouvert et complexe que les autres. Sera merveilleux dans quelques années. À acheter sans hésiter. 90+
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Ludwig Desjardins le Sam 10 Oct 2009 - 10:39

Michel Therrien a écrit:Flaccianello 2000, Fontodi
Un vin issu d'un millésime plus difficile en Toscane. Une grande réussite à mon avis même si non partagé par les critiques américains. Une robe rubis de bonne intensité et avec peu d'évolution. Un bouquet fort complexe qui a évolué tout au long du repas sur deux heures. On débute avec des notes réglissées, une pointe de menthol, un peu de café noir et des pruneaux. La suite nous démontre des herbes séchées, du thé, des pruneaux et des olives noires. La bouche est bien fraîche, les tannins sont bien présents/non asséchants et la texture est un peu veloutée dans l'ensemble. Un profil droit mais avec un certain charme et une grande longueur. Il me fait penser au charme du 90! Est-ce que les critiques américains ont noté le vin ou le millésime? 89 pour le WA et 87 pour le WS. 17-17,5/20. Nous aurions aimé avoir 1 litre de vin au lieu de 750 ml! Idea Le 2006 serait offert via cellier de novembre......lu sur FDV!

J'espère qu'ils ont réglé leurs problèmes, car la majorité des 2004 présentent des déviations aromatiques vraiment désagréables. 2 bouteilles sur 3 dans mon cas, et il faut lire sur FDV le nombre de mauvaises expériences, qui surpassent les bonnes!

Ludwig Desjardins

Messages : 4292
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Michel Therrien le Sam 10 Oct 2009 - 11:44

Ludwig Desjardins a écrit:
Michel Therrien a écrit:Flaccianello 2000, Fontodi
Un vin issu d'un millésime plus difficile en Toscane. Une grande réussite à mon avis même si non partagé par les critiques américains. Une robe rubis de bonne intensité et avec peu d'évolution. Un bouquet fort complexe qui a évolué tout au long du repas sur deux heures. On débute avec des notes réglissées, une pointe de menthol, un peu de café noir et des pruneaux. La suite nous démontre des herbes séchées, du thé, des pruneaux et des olives noires. La bouche est bien fraîche, les tannins sont bien présents/non asséchants et la texture est un peu veloutée dans l'ensemble. Un profil droit mais avec un certain charme et une grande longueur. Il me fait penser au charme du 90! Est-ce que les critiques américains ont noté le vin ou le millésime? 89 pour le WA et 87 pour le WS. 17-17,5/20. Nous aurions aimé avoir 1 litre de vin au lieu de 750 ml! Idea Le 2006 serait offert via cellier de novembre......lu sur FDV!

J'espère qu'ils ont réglé leurs problèmes, car la majorité des 2004 présentent des déviations aromatiques vraiment désagréables. 2 bouteilles sur 3 dans mon cas, et il faut lire sur FDV le nombre de mauvaises expériences, qui surpassent les bonnes!

Salut Ludwig,
Je vais ouvrir un 2004 dans les prochaines semaines. J'en ai 4 en cave! J'ai bien lu la rubrique sur FDV et peine à y croire. C'est un cru plus que sérieux et je doute fortement des coccinelles dans les 2004 en Toscane!


Dernière édition par Michel Therrien le Sam 10 Oct 2009 - 12:09, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7418
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Olivier Collin le Sam 10 Oct 2009 - 11:53

Je n'ai pas goûté au 2004, ni ne sais s'il s'agit de coccinelles, mais France, ma conjointe, avait très clairement identifié un gros problème sur plusieurs bouteilles ouvertes en succursale à la mise en vente.
avatar
Olivier Collin

Messages : 1984
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Pierre Beauregard le Sam 10 Oct 2009 - 12:09

Pas vraiment eu le temps de refaire ma réserve de vins de tous les jours depuis mon retour de vacances cette semaine. Alors, ouverture d'un Bouscassé Vieilles Vignes 1999. Malgré l'effet du temps (10 ans) pour peaufiner ses tanins, les amoindrir, ça demeure toujours un vin costaud, puissant et un brin astringeant. Pas vraiment étonné qu'aujourd'hui je néglige l'achat des vins du sud-ouest.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1805
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 10 Oct 2009 - 23:41

Pour terminer un bien beau séjour sur la côte ouest (et en faisant les bagages) :

Vincent Paris La Geynale cornas 2007 : Genre de « new kid around the block » du coin (avec Barret), Vincent Paris est le neveu de Robert Michel, dont, à ce que je comprends, il reprend progressivement les vignes. Si, par le passé, il offrait deux cuvées de Cornas (Granit 30 et Granit 60), une troisième s’ajoute à partir de 2007 et vient se positionner tout en haut de la hiérarchie de ce domaine. La parcelle située sur le terroir de La Geynale fait environ 1.25 hectare et est issue de deux plantations, une du début des années 1950 et une maintenant centenaire. Ce vin chez Robert Michel avait la réputation d’être difficile d’accès en jeunesse. Sachant que Paris travaille de manière un peu plus moderne et ne craignant rien, je me suis procuré la bouteille pour la boire! Nez explosif d’abord, sur la cerise noire, l’encens, l’encre, la viande grillée, les épices et de fortes notes fumées. C’est jeune, puissant, assez complexe, suffisamment salace pour rendre le tout séduisant (je confesse un penchant pour les syrah un peu animales!), bref pas rébarbatif du tout! À l’attaque, c’est mûr, riche et ample, très fruité. Puis ça s’allonge, s’allège aussi et culmine en une belle finale minérale, large et droite. À l’aération, le vin se resserre, devient plus pur au nez, plus serré, mais dense en bouche et plus long aussi. Peut-être pas aussi sauvage que ce que l’appellation produit habituellement, mais franchement bon, accessible, et l’évolution dans le verre me laisse croire que le vin possède des réserves que son « gras de bébé » semblait peut-être caché à l’ouverture. Excellent.

D’ailleurs, cette évolution dans le verre m’en a rappelé quelques autres me menant à me questionner sur l’utilité d’une longue aération pour goûter des vins très jeunes. La sagesse populaire dit que le dernier verre est le meilleur. Or, n’est-ce pas surtout vrai pour les vins à maturité (et je ne parle pas ici des vins palliatifs qu’on souhaiterait tant qu’ils se goûtent magnifiquement)? J’ai quelques fois eu l’impression, sur des vins très jeunes et essentiellement rouges, qu’après une certaine aération (quelques heures) dans la carafe, le verre ou la bouteille entamée, le vin avait plutôt tendance à se refermer qu’à s’ouvrir, comme s’il suivant son évolution sous verre (donc avec une phase ingrate et sévère – et sans arriver à l’apothéose de la maturité), mais en accéléré. Je suis dans le champ ou ça vous interpelle??

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Patrick Ayotte le Dim 11 Oct 2009 - 8:28

Je continue le ménage de ma cave et j'ouvre des bouteilles achetés il y a quelques années...

Hier soir ce fut:

Penfolds Thomas Hyland Cabernet-Sauvignon 2005, South Australia

La robe est rubis foncé, mais pas si intense que ca. Le nez lui est très arômatique et se fait sentir dès l'ouverture de la bouteille. On y retrouve surtout un beau mélange de fruits rouges et noirs, un brin d'épices qui rappelle le bois, mais le tout se fait en douceur. La bouche est dans la même veine, soit légèrement raccoleuse sur le fruit, sans être sucrée ou "over the top" comme certains vin de cette région du globe, mélangeant beauté du fruit avec quelques notes d'épices sur une finale où les tannins mènent à une finale suave et plaisante. Un beau compagnon pour une viande pas trop relevée. Prêt à boire selon moi...


Plus d'informations prises ici et là, dont sur le site de Penfolds...

The Thomas Hyland Cabernet Sauvignon, a multi-district wine, draws fruit from Adelaide, Coonawarra, and Robe.

Whilst the style is essentially fruit-driven, Thomas Hyland Cabernet Sauvignon shows the classic varietal elements of ripe blackcurrant/cedar aromas and fine-grained tannins.

Maturation: 14 months in new and used French and American oak barrels.


Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2878
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Michel Therrien le Dim 11 Oct 2009 - 13:53

Plusieurs vins hier soir après une ballade autour de l'Esterel, Ste-Marguerite du Lac Masson, Ste-Adele, Saint Sauveur......paysages incroyables avec un maximum d'intensites au niveau des couleurs automnales!

Menetou Salon Les Morogues 2007, Henri Pelle
Une robe jaune paille. Une pointe de lime, du litchee et quelques notes lactees à l'evolution. Une bouche droite, precise et vive sans grande longueur. Un vin de plaisir et de soif....on en redemande si l'acidite ne nous derange pas trop. 15/20.
Malborough Sauvignon Blanc 2008, Kim Crawford
Des notes herbacees et du pamplemousse rose avec une intensite olfactive que l'on ne peut oublier! La bouche se veut large au départ, l'acidité est basse puis il ne reste plus rien. Vin caricaturale qui a souffert beaucoup de la comparaison. 13/20.
Meursault Clos de la Barre 2003, Comtes Lafon
Un accord plus que manqué avec le foie gras de canard en terrine. Un vin à la robe jaune or pâle. Le nez nous apporte des notes de pain grillé avec un peu de miel et de poires. La bouche est peu riche et peu grasse, l'acidité est bonne pour le millésime mais la finale se veut courte et sur des notes de caramel. Grande déception pour ce lieu-dit d'appellation communale que j'affectionne tant. 15/20 tout au plus.
Tignanello 1999, Antinori
Le grand vin de la soirée! Une robe rubis foncée. Un bouquet de feuilles de thé, du tabac blond, des cerises, un peu d'anis et quelques herbes qui ravit la tablée.....n'est pas ça le bon vin! La bouche offre un beau volume, l'ensemble est plutôt fondu, l'acidité est bonne et la finale sur une relance automnale est magique avec le reflet des arbres sur le lac! Un beau moment. 17,5/20.
IGT Toscana Giorgio primo 2003, La Massa
Alors là nous sommes en période moderne! Fruits noirs, espresso et des notes fumées intriguantes considéreant l'origine. Une bouche "sucreuse" et veloutée contraste vraiment avec le vin précédent. Une finale sur les fruits noirs de longueur moyenne conclut se vin fort moderne et d'origine quelquonque! Trouver à l'aveugle ce vin serait un bel exploit! 15,5/20.
Sauternes La Tour Blanche 2003
Abricots, écorce d'oranges, notes cendrées et un côté botrytisé/fumé bien présent. L'ensemble est certes riche et opulent mais avec une acidité adéquate pour harmoniser l'ensemble. Une belle bouteille cette fois-ci. 17/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7418
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Invité le Dim 11 Oct 2009 - 15:58

Belles bouteilles au chalet. Journées d’automne magnifiques ! Et orgie d'huître complètement malade avec MAP et la petite famille.

Roses de Jeanne Lieu-dit « Les Ursules » Blanc de noirs Champagne
Toujours cette prise de mousse impressionnante, un côté crémeux irrésistible, complexe et fin. 17.5

Fourchaume Premier Cru 2007 William Fèvre Chablis
Précis, juste assez tendu avec le côté rond de la maison qui lui procure beaucoup de charme. Belle expression du terroir en finale. 16

Bougros Grand Cru 2001 William Fèvre Chablis
Notes d’évolution palpables, bonne ampleur, complexe et harmonieux. Intéressante réussite dans un millésime plus difficile. 16.5

La Doriane 2003 E Guigal Condrieu
Belle exubérance au nez comme en bouche. Très frais malgré la richesse du millésime. Un peu court en finale. 17

Corton-Charlemagne 2002 Domaine Bouchard & Fils
Spectaculaire ! Proportions parfaites, intensité et complexité. Superbe finale. Grande bouteille. 18

Château de Beaucastel 2001 Chateauneuf-du-Pape
Encore sur la réserve, monte en intensité, large, bouche expansive, tanins élégants, finale réglissée et sur les épices. À attendre encore 3-5 ans. 17+

Domaine du Vieux Télégraphe 2001 Chateauneuf-du-Pape
En comparaison au précédent, se présente avec plus de finesse mais la même intensité. Plus accessible en ce moment. 17

Château Giscours 2003 Margaux
Élégant et raffiné, notes de cacao et espresso froid. Frais avec grande minéralité en finale. Étonnant. 17.5

Clos de la Perrière 2002 Domaine Bertagna Vougeot
Serré, très droit avec un boisé imposant malgré une richesse indéniable. Un peu dur en ce moment. À revoir dans 3-5 ans au minimum. 16+

Santenots Premier Cru 2007 Buisson-Charles Volnay
Bouteille offerte par Patrick Essa lors de notre visite en mai dernier. Style très pur et aérien jouant sur la finesse et la minéralité. Sans être spécialement profond, le vin garde un charme irrésistible et… disparaît en le temps de le dire ! 17

Castello di Pomino 2003 Frescobaldi Vin Santo Pomino
Peu de souvenirs drunken mais assurément bon et sans lourdeur. Style léger parfait pour l'été me dit ma douce. Autour de 15-16

On poursuite ce soir! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Pierre Beauregard le Dim 11 Oct 2009 - 18:03

Hier soir, pour accompagner l'excellent Ossu-Bucco du beauf :

Château Canon la Gaffelière 1997
Belle bouteille, arrivée à maturité. Odeurs de tabac blond et de cèdre. La bouche est soyeuse avec ses tanins enrobant et la longueur nous faire apprécier le tout pendant un bon moment. 93 pts.

Shafer - Firebreak 1999 - Napa Valley
Vin fait à 95% de Sangiovese et c'est ce que ça prenait pour bien marier le vin et le plat. Bonne attaque en bouche et le vin est rond, fondu et de belle élégance. Sur son plateau. 92 pts.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1805
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Gael Giraud le Dim 11 Oct 2009 - 20:38

Moussière 2007 Mellot : nez fermé, l'air lui donne un peu de poire et d'agrumes, beaucoup beaucoup d'acidité, déséquilibré, grosse déception suite aux nombreux commentaires positifs.

Chablis 1er cru 2005 Cotes de Léchet : belle minéralité, gras qui tapisse bien la bouche, longueur correcte. Bouteille plaisir.

St Joseph Offerus 2006 de JL Chave : petite déception sur ce Saint Joseph un peu trop alcoolisé, manquant de précision. De beaux fruits rouges et des épices au nez, bouche puissante mais manque un peu de longueur et d'élégance.

Cotes du Vivarais 2005 Alain Galetty : beau fruit, nez explosif, bouche soyeuse, beaucoup de fruits. Un peu sirupeux et sucré. Bon vin plaisir.

Pic St Loup Métairies du Clos 2005 VV : vin puissant, beau nez exubérant. Longueur mais un peu de volatile en finale. Dommage.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1887
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 96
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 octobre 2009

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum