La Paulée en Ligne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Octobre 2021
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle?

3 participants

Aller en bas

Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle? Empty Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle?

Message par Invité Dim 8 Sep 2013 - 17:17

Un beau billet de Patrick sur les médias sociaux:

http://www.degustateurs.pro/article-phase-de-fermeture-stade-ou-vision-intellectuelle-119941696.html

Ma réponse sur Facebook:

"Un beau billet. Mais comment expliquer qu'un vin, tempéré de la bonne manière, bien aéré/carafé selon les circonstances, ouvert une bonne journée du calendrier lunaire et/ou biodynamique et avec un bouchon qualitatif demeure muet au nez ou l'ensemble compacte en bouche? Surtout quand on exclue la variation de bouteille pour les rares flacons dont on possède 12 exemplaires? Je persiste à croire qu'un vin peut avoir une phase de repli sur lui-même. J'accepte, comme consommateur, cette possibilité, et admet avoir remarqué cet état dans bien de "grands" vins que je connais bien."

Un beau fil de discussion en vue...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle? Empty Re: Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle?

Message par Ludwig Desjardins Dim 8 Sep 2013 - 19:23

Le vin "refermé" c'est le vin qu'on espérait meilleur mais qui s'avère décevant... Une excuse comme une autre.

Pour moi ça fait un peu parti des mythes du vin. Et content de voir un producteur l'affirmer.

Ludwig Desjardins

Messages : 5554
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle? Empty Re: Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle?

Message par Vincent Messier-Lemoyne Lun 23 Sep 2013 - 19:49

Je reviens à retardement sur cette question qui me semble très intéressante, mais sur laquelle je n’avais pu rebondir faute de temps.

Si l’excuse de la fermeture ne tient pas la route pour justifier qu’un vin faible paraisse comme tel, je ne conçois pas l’évolution en bouteille des vins de garde tel un processus linéaire, comme le prétend Patrick.

Qui n’a pas goûté de Bordeaux en prime jeunesse pour les retrouver quelques années plus tard coincés et boudeurs? Et si j’ai bu avec un immense plaisir plusieurs grands bourgognes 2009, je les trouve moins avenants qu’il y a douze mois à peine. On sent certes leur concentration, leur harmonie et leur puissance, mais ils se livrent avec moins d’évidence, d’exubérance et de gourmandise, non?

Là où je rejoins Patrick, c’est lorsque la fermeture est évoquée de manière aléatoire. Si je ne conçois pas l’évolution de manière linéaire, je ne la conçois pas davantage de manière chaotique.

Si un grand vin doit toujours se montrer digne de sa réputation, il me semble que des fois il me faut travailler plus fort pour en saisir toute la mesure. Lorsqu’un vin qu’on attendait de haut niveau ne se montre pas comme tel, il me semble qu’il faille davantage questionner l’ordre de service ou les accords (si dégusté à table) ou alors remettre en question sa prétendue grandeur plutôt que d’évoquer une fermeture toute passagère.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
Vincent Messier-Lemoyne
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 8428
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle? Empty Re: Phase de fermeture: stade ou vision intellectuelle?

Message par Alex Bélanger Mer 16 Oct 2013 - 16:39

Un nouvel élément de réponse paraît ces jours-ci, Marc-André Gagnon de vinquebec mentionne une nouvelle étude signée par l’équipe d’Hiroko Takeuchi (université d’Osaka) et soutenue par le PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America).

Selon ce papier, le TCA serait un inhibiteur d’arômes; des bouteilles en contenant de très faibles quantités pourraient alors paraître fermées. Les mécanismes divergeant entre «goût de bouchon» et «bouteille fermée» sont encore à éclaircir.

Pour lire l’article:
http://vinquebec.com/node/11271
«l’abstract» de l’article en question:
http://www.pnas.org/content/110/40/16235

À noter que l’un des trois signataires est employé par une entreprise d’emballage japonaise.
Alex Bélanger
Alex Bélanger

Messages : 655
Date d'inscription : 22/03/2010
Age : 36
Localisation : Montréal, Québec

http://www.alexandrebelanger.ca

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum