Derniers sujets
» Domaine Buisson-Charles
Aujourd'hui à 2:37 par Patrick Essa

» Bonne Saint-Jean!
Aujourd'hui à 0:57 par Jean-Philip Journeault

» Bordeaux 2016
Hier à 21:28 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 18 juin 2017
Hier à 10:33 par Stéphanie Chénier

» Martin Bouygues nouveau propriétaire du Clos Rougeard
Hier à 9:33 par Stéphanie Chénier

» Le Club Chasse et Pêche
Hier à 7:05 par Vincent Messier-Lemoyne

» Ce qui nous lie
Ven 23 Juin 2017 - 17:14 par Yves Martineau

» Vente de Domaine
Ven 23 Juin 2017 - 11:03 par Stéphanie Chénier

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 23 Juin 2017 - 0:31 par Michel Beauchamp

» Chablis 2015
Jeu 22 Juin 2017 - 23:25 par Yves Martineau

» Arrivage Signature/Cellier 22 juin
Jeu 22 Juin 2017 - 12:41 par Michel Therrien

» Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans
Jeu 22 Juin 2017 - 12:33 par Pierre Beauregard

» Bonne fête des pères
Jeu 22 Juin 2017 - 8:31 par Mario Vaillancourt

» Ne devrait-on pas voir les Raveneau ce jeudi 22 juin?
Mer 21 Juin 2017 - 23:11 par Simon Dagenais

» Les albums de 2016
Mer 21 Juin 2017 - 7:09 par PhilippeGingras

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Semaine du 21 novembre

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Patrick Ayotte le Dim 28 Nov 2010 - 20:49

Château Gruaud Larose Saint-Julien grand cru classé 2004

Passé en carafe 2 heures avant le service

La robe est d'un rubis sombre, mais qui n'est pas opaque. Le nez offre une classe qui fait Bordeaux. Cuir, cèdre, un touche minérale accompagne un beau fruit. En bouche, les saveurs montent en intensité vers une belle finale. Le fruit (cerise), un doux boisé, un peu d'épices et de cuir forment un tout d'une belle amplitude. Jeune, mais bien bon Wink

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2933
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Mario Vaillancourt le Lun 29 Nov 2010 - 14:16

Patrick Ayotte a écrit:
Mario Vaillancourt a écrit:Un Côte Rotie 2008 de Pierre Gaillard bu hier soir était bien décevant. Ayant visité le domaine lors des vendanges 2008, j'en ai acheté lors du solde du week-end dernier et n'ayant pu résister, je débouche afin de se remémorer de beaux souvenirs de voyages. Grosse déception, vous direz sans doute et non sans raison que nous avons bu ce vin bien trop jeune, mais ce vin ne montrait aucune promesse, pas de profondeur, finale rèche et asséchante avec bien peu de fruit à revendre, peu de promesse selon moi hélas.

As-tu aussi bu le 2007 ? Si oui, comment l'avais-tu trouvé ?

Patrick


J'avais bien aimé 2007, tout comme 2005 dont il me reste encore quelques fioles. Je savais que 2008 n'était pas un grand millésime, d'ailleurs le prix est en baisse un peu ce qui est plutôt rare, mais comme j'y étais lors des vendanges 2008, je n'ai pu résister, mais je n'ai acheté qu'une bouteille pour confirmer avant d'en acheter plus, ce qui ne se produira pas.

Mario
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 865
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 29 Nov 2010 - 15:09

Château Coupe-Roses Granaxa minervois 2008 : Dernier millésime arrivé de cette cuvée que j’essaie de goûter année après année. Nez de fruits rouges bien mûrs, de prune, de cacao et d’herbes aromatiques. Le tout est typique, sans être confituré, ni très profond. Bouche agile, pleine, mais sans excès, bien équilibrée. Un vin de plaisir, gourmand et séduisant. Bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Alain Roy le Lun 29 Nov 2010 - 17:33

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Château Coupe-Roses Granaxa minervois 2008 : Dernier millésime arrivé de cette cuvée que j’essaie de goûter année après année. Nez de fruits rouges bien mûrs, de prune, de cacao et d’herbes aromatiques. Le tout est typique, sans être confituré, ni très profond. Bouche agile, pleine, mais sans excès, bien équilibrée. Un vin de plaisir, gourmand et séduisant. Bien.

Un de mes favoris en bas de 25$...jamais déçu !
avatar
Alain Roy

Messages : 1843
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Alain Roy le Lun 29 Nov 2010 - 17:39

[quote="Gael Giraud"]

Patrimonio Arena Carco 2006 et 2007.

2007 m'a paru fermé, en phase un peu ingrate, malgré une grande pureté et une structure imposante également. A garder.

Patrimonio 2005 Yves Leccia
Vin d'homme, proche du 2006 d'Arena avec plus de puissance et de tannins. Beaucoup de fruit et de plaisir combiné, potentiel de garde conséquent. Un des secrets les mieux gardés de la SAQ.

*******
Mon père détient toujours mes Leccia en otage, mais je me suis procuré un Carco 2007, et fermé ou pas, j'y goûte, je suis trop curieux !
avatar
Alain Roy

Messages : 1843
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Julien Martel le Mer 1 Déc 2010 - 10:22

Quelques vins bus au courant des derniers jours/semaines:

2008 Arnaud Chopin & Fils Côte de Nuits Villages Les Monts de Boncourt
Un nez réservé et élégant, où tous les éléments s’expriment avec délicatesse, se complexifiant après une ouverture d’une heure, offrant des notes de beurre noisette, de citron, de citron confit, de silex, d’orange et de pâte d’amande. La bouche demeure toute aussi élégante, d’un bel équilibre, appuyée par une acidité qui me semble à point, avec prédominance aromatique de sésame, de silex et de citron. Ce vin se dégustait mieux à température ambiante. 90+

2008 Arnaud Chopin & Fils Côte de Nuits Villages Vieilles Vignes
Un nez initialement un peu racoleur, sur les fruits mûrs, les canneberges, les fraises mûres et séchées, s’ouvrant ensuite sur des notes torréfiées, légèrement animales, mais faisant place à un fruité aérien et une pureté qu’on espérait depuis le départ. La bouche est marquée par une densité et une matière de qualité impressionnante pour l’appellation, malgré un petit côté sucré et un léger profil acidulé. Considérant le prix, on peut parler d’une très belle surprise; ce vin demeure jeune, mais il sera très intéressant de suivre son évolution sur quelques années. À carafer si dégusté à court terme. 88-89+

2008 Les Héritiers du Comte Lafon Mâcon-Villages
Le genre de blanc sans prétention que je boirais à tous les jours : à la fois frais, élégant, modérément tendue, offrant une belle expression du Chardonnay, d’un gras et d’une rondeur très agréable après 60 minutes d’ouverture, sur le citron, la pomme verte, et les arômes métalliques. Certes un peu anonyme, mais très, très bien fait. 89-90

2005 Domaine du Château de Chorey (Germain) Beaune 1er Cru Les Cras Vieilles Vignes
Deuxième expérience avec ce vin, qui offre un nez initialement réservé, mais qui s’ouvrira rapidement sur des notes de vieux cuir, de canneberges, d’anis, accompagnés par une pointe de tabac et de biscuits au thé. Dans l’ensemble, le bouquet dégage l’impression d’un fruité pur et de qualité. La bouche confirme qu’on est en présence d’un vin extrêmement bien fait, fidèle au millésime où la concentration et la puissance rencontre la finesse et la délicatesse, avec une matière profonde et pleine, sans maquillage ou excès. La finale est soutenue, épicée, et modérément explosive. Avec les années, si ce vin se développe aromatiquement, il pourra devenir superbe. 92

2001 Cru Barréjats
Bu sur deux jours, avec impressions similaires le premier comme le second jour. Sans pour autant être sur la retenue, ce Sauternes ne possède pas le nez le plus exubérant, affichant plutôt un profil de contrôle, d’élégance, avec des arômes d’orange brûlée, d’abricots, de jus d’orange frais, de fumée, de biscuits au thé, accompagné d’une pointe de menthe. C’est en bouche que la magie opère, avec un équilibre tout simplement hors du commun, alliant à merveille le sucre, la richesse, la finesse et l’acidité, en plus d’être dotée d’une longue finale aromatiquement complexe, offrant des arômes de biscuits Amaretti, de réglisse noire, d’orange brûlée et d’épices. Si j’aime normalement mes Sauternes davantage botrytisés, celui-ci me plaît tout de même beaucoup. 93

2002 Louis Jadot Nuits St. Georges 1er Cru Les Boudots
Un vin qui a probablement souffert de V.E.S. Un nez qui s’ouvre principalement sur les canneberges, le caramel, le cassis, ainsi que quelques arômes associés aux fruits noirs. La bouche s’éloigne de l’idée que je me fais (à tort?) des Nuits-Saint-Georges qui sont tendus en jeunesse, sérieux, muets et peu expressifs, avec une matière lisse, presque fondue, équilibrée et balancée par une acidité à point. Sans être renversant, ce fut une belle bouteille, peut-être plus accessible en raison de son vieillissement sur les tablettes de la SAQ. 90

2004 Castelgiocondo (Marchesi de' Frescobaldi) Brunello di Montalcino
D’un format 375ml. Bu sur deux jours, et bien supérieur le second. Un nez frais, plus ou moins complexe, mais invitant et charmeur, offrant des arômes de fruits secs et mûrs, de caramel et de biscuits Amaretti. La bouche est caractérisée par une suavité et un soyeux d’ensemble surprenant, un grand équilibre, sans particularité autre. Bref, un beau fruité, sans surextraction. Sans être un expert des vins Italiens, celui-ci semble très bien fait, et voué à un bel avenir à qui sera patient. 89-91

2005 Bouchard Père et Fils Beaune 1er Cru Marconnets
Un vin au bouquet floral, sur les fruits bleus, les fruits sûrs, et les canneberges, possédant en plus un apport torréfié très présent qui dérange quelque peu initialement, mais qui s’estompe grandement après 60 minutes d’ouverture. La bouche est d’une belle intensité, au profil sauvage et masculin, tout en demeurant très soyeuse et suave, me rappelant de plus le fruité rouge, la gourmandise et la densité relative des terroirs de la Côte de Beaune. La finale offre un petit côté sucré racoleur, sur les épices douces. Aucune presse à ouvrir les prochaines bouteilles. 90

2007 Gérard Boulay Sancerre Clos de Beaujeu
Une belle expression du sauvignon, où l’on retrouve un bouquet de haut niveau, complexe, élégant, délicat, offrant au fil de la soirée des arômes de clémentine, de pâte d’amande, de pain blanc, de citron et de citron confit, de tisane camomille, de beurre, accompagné occasionnellement d’une pointe subtile de fougère. La bouche est d’un grand équilibre, d’une rondeur et d’une impression de gras surprenante, mais assurément agréable. Une réussite sans équivoque. 91-92

2008 François Lumpp Givry Le Pied du Clou
Notes assez fidèles à mes premières impressions. Un nez ouvert sur les épices douces, la cerise sûre et la rhubarbe. Une bouche un peu mince, certes facile d’approche et fruitée, mais non fidèle à l’idée de sérieux que je me fais du producteur. La finale est légèrement amère. Un vin à attendre, afin que s’installe la souplesse et la fluidité qui manquent actuellement. Demeure malgré tout un vin de plaisir, qui se boit bien présentement, mais il devrait gagner en harmonie à reposer un peu. 87-88
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Frederik Boivin le Mer 1 Déc 2010 - 20:31

Julien Martel a écrit:2005 Domaine du Château de Chorey (Germain) Beaune 1er Cru Les Cras Vieilles Vignes
Deuxième expérience avec ce vin, qui offre un nez initialement réservé, mais qui s’ouvrira rapidement sur des notes de vieux cuir, de canneberges, d’anis, accompagnés par une pointe de tabac et de biscuits au thé. Dans l’ensemble, le bouquet dégage l’impression d’un fruité pur et de qualité. La bouche confirme qu’on est en présence d’un vin extrêmement bien fait, fidèle au millésime où la concentration et la puissance rencontre la finesse et la délicatesse, avec une matière profonde et pleine, sans maquillage ou excès. La finale est soutenue, épicée, et modérément explosive. Avec les années, si ce vin se développe aromatiquement, il pourra devenir superbe. 92


julien,
si tu n'avais qu'une seule bouteille, tu l'ouvrirais jeune (i.e. dans les prochains mois) ou tu laisserait vieillir un peu?
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1777
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 42
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Julien Martel le Mer 1 Déc 2010 - 21:12

J'attendrais... Mais pas une décennie. Quelques années au plus, même s'il devrait se conserver très, très longtemps. (Une vraie réponse de politicien, n'est-ce pas?)
avatar
Julien Martel

Messages : 1699
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 novembre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum