Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Les grands de Bordeaux en 2002

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Michel Therrien le Dim 23 Jan 2011 - 22:30

Yquem 2002?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Invité le Dim 23 Jan 2011 - 22:43

Alain Landry a écrit:Bref CR de la soirée:

Mission HB, belle bouche, assez tannique et des tanins un peu rugueux - 15

HB, très semblable au Mission mais un peu plus sphérique, de la cerise et du cuir - 16

Lafleur, belle bouche et plus de longueur que les deux vins précédents, c'est bien fait - 16

Latour, légèrement bouchonné mais belle acidité, ce qui le démarque est la qualité des tannins, impeccables! TB - 18

Cheval Blanc, onctueux, fumé, boisé et un nez superbe, je pensais avoir faire à Mouton à cause de l'opulence du nez, le vin de la soirée - 19

Lafite, très corsé en bouche, très expressif mais l'alcool est visible. On a poussé la machine mais pas pour moi - 16

Margaux, torréfié, boisé, des aromes de fond de veau, très beau vin mieux équilibré que le Lafite - 17

Mouton, balsamique en bouche, très beau fondu des tannins et une belle longueur, TB - 18

Clairement, pour ma part, Cheval Blanc est le grand gagnant suivi de Mouton et d'un bronze pour Latour.

Alain, je te connais depuis longtemps et je te sais assez sévère quand vient le temps d'attribuer une note sur 20 (les 6 ou 8 sur 20 ne sont pas rares...). Comment expliquer un 18 pour un vin défectueux ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Dim 23 Jan 2011 - 23:49

Salut Alain,

Je suis étonné comme Patrick concernant Latour, je ne savais pas que tu le soupçonnais d'être bouchonné. De mon coté je n'ai pas perçu de bouchon ni de défaut. À mon humble avis, il est impossible qu'un vin bouchonné même légèrement puisse donner un vin aussi beau dans le verre.

Quant au Mouton 1990, ma seule expérience fut en 2008 et j'étais du même avis que Frédérik:


Château Mouton Rothschild, Pauillac 1990

8/24/2008: Nez absolument envoûtant de sous-bois, tellement subtil, avec des champignons, du poivron et un peu de cassis. Très charmeur.

La bouche est d’une magnifique délicatesse, avec un petit coté sucré, des saveurs de cuir et du cassis, une texture caressante. La finale est suave et complexe, avec une multitude de saveurs qui s’étirent. Ce n’est pas un vin puissant ni concentré mais il est un modèle d’élégance et de finesse. Les convives croyaient à un Margaux.

Parker prédisait que ce vin ne perdrait jamais assez de ses tanins ni n’atteindrait l’harmonie. Je crois humblement qu’il s’est royalement trompé. Même s’il n’atteint pas les sommets d’autres millésimes, je constate qu’aujourd’hui les tanins sont fondus et que le vin est d’un équilibre magique. On remarque que le vin n’est pas très concentré, ce que décriait Parker, mais j’ai néanmoins personnellement été conquis par la finesse du vin. 93-94 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Landry le Lun 24 Jan 2011 - 11:43

Pour moi le défaut au nez du Latour était léger, je suis un des rares qu'il la noté. Une perception plus de carton mouillé et d'humidité, le tout rappelant le bouchon.

Pour mes notes, c'est vrai que je note de 1 à 20, donc les notes sont très bonnes. En fait, pour ma part, pour la majorité des vins il n'y a aucun effet millésime. Je ne serais pas surpris de noter moins bien les 2001 Jeudi, mais c'est à voir.

Vraiment impressionné par Cheval Blanc dans la dégustation, Yquem 2002 aussi était en grande forme!

Pour Mouton 1990, je ne peux vous répondre autre chose, j'ai bu les miennes et je n'en racheterais pas.
avatar
Alain Landry

Messages : 657
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Denis Brassard le Lun 24 Jan 2011 - 20:46

Suberbe soirée avec des convives de très grande qualités.

Aucune notes de prise, préférant me concentrer sur l'atmosphère, les comparses et les vins.

De mémoire,

Les vins d'entrés, un blanc somptueux de délicatesse et finesse et un rouge tout en corps mais avec élégance.


HB encore à l'état d'ado tandis que MSB se laissait prendre avec volupté.

Pour le reste, je ne saurais vous dire tant la qualitée était présente et complètement incappable de dire lequel j'ai le plus ou le moins aimé, mis à part une petite déception avec Lafleur. Si l'on insiste, le dirais.Cheval, Latour suivie de près de Lafitte.


Denis





Dernière édition par Denis Brassard le Mer 26 Jan 2011 - 15:02, édité 1 fois
avatar
Denis Brassard

Messages : 222
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Landry le Lun 24 Jan 2011 - 20:58

Le rouge dont Denis parle était Sociando Mallet 2001. Pour ma part, très boisé, peut-être trop, je pensais au nouveau monde. Que voulez-vous, je dois faire mon age, et je suis résolument Bordeaux classique (quoique souvent surpris!).
avatar
Alain Landry

Messages : 657
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Sylvain Gagnon le Lun 24 Jan 2011 - 21:39

Mes impressions sur cette superbe dégustation.

st- Péray de Pic et Chapoutier 2001 frais, vivifiant,prépare bien la bouche pour les rouge.merci Gael

Sociando Mallet 2001 nez sublime de grand Bordeaux,du cèdre,boîte à cigare,bouche moins expressive que le nez mais très plaisant.merci Yves

Mission H-B et H-b

Mission nez discret qui se révèle difficilement même à l'agitation mais montre une grande élegance et de la race,le côté négatif est sa bouche acidulé et rèche,cela lui confère une très belle longueure en bouche,excellent vin,mais donne une impression de verdeur.

Haut-Brion un grand nez,puissant et séduisant à la fois,la bouche montre encore ce côtè acide mais moins dérangeant que Mission,elle est bien construite et plus soyeuse,et quelle finale majestueuse,tgv

Lafleur Nez plutôt fin,on en voudrait un peu plus,mais ne s'épanouira pas d'avantage,la bouche est sans défaut et sans grande complexité non plus,c'est lisse et soyeux,on pourrait en boire des litres sans s'en lasser.

Latour Nez riche et changeant,ça évolue bien dans le verre,la bouche n'est pas très bavarde au départ mais l'aération lui fait du bien et il s'exprime sur des notes viandés et de fruits noirs mais toujours en sourdine,belle longueure et grande élégance

Cheval Blanc un nez qui m'a semblé un peu bretté et c'est pas désagréable,un peu animal pour pas dire viandeux,sanguin,une bouche incroyablement structurée,c'est gras et onctueux,presque crémeux,c'est presq'une sauce bordelaise,et une finale qui ne veut pas finir,un moment magique dans la soirée.

Lafite toujours ce nez fabuleux de cèdre et une petite touche de torréfaction fidèle à Lafite,bouche bien droite et plus sévère que les 2 précédants,je n'y ai pas perçu la plus grande complexité mais le vin est délectable et solidement constitué,peut encore traverser une décénie sans problème

Margaux belle torréfacion au nez,tout est bien dosé,rien n'acroche,un beau fruit mur,une acidité bien calculé,une classe incroyable tout en équilibre et une bonne mache,un vin plus sphérique que plusieurs.

Mouton nez d'épice douce,du café,on sent toute cette chair autour de l'os,bouche ample et très gouteuse,grande complexité et trop long pour être vrai,quelle jouissance que de boire ce nectar,j'en aurais volontier bu un autre verre.

Yquem un instant gravé dans ma mémoire à tout jamais,frais,limpide,sucre dosé à merveille,une douceure indescriptible qui m'enmène au septième ciel avec comme accompagnement un délicieux foie gras,la vie est parfois meilleure qu'un rêve.

Cette dégustation était plus que satisfaisante,la disparité entre les vins a rendu l'exercice passionnant et prêtait le dégustateur à reconnaitrent les vins selon des caractéristiques très précises.

Merci Gael et Franz pour l'organisation.c'était grandiose cheers


Dernière édition par Sylvain Gagnon le Mer 26 Jan 2011 - 14:27, édité 3 fois

Sylvain Gagnon

Messages : 141
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 52
Localisation : Anjou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Gael Giraud le Mar 25 Jan 2011 - 22:50

En blanc en entrée, c'était le St Péray 2008 de Pic et Chapoutier
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

cr

Message par Gael Giraud le Ven 28 Jan 2011 - 15:10

Grands Bordeaux 2002
21 janvier 2011

En guise de bienvenue :

St Péray 2008 Pic et Chapoutier : miel, fleurs, amandes, long et gras, très joli blanc de mise en bouche

Sociando Mallet 2001 : nez engageant, généreux, riche, sur les fruits rouges, le cassis et le tabac. La bouche n’offre pas la même qualité, un poil diluée et pas très longue. Bon vin +.



1er volet:

Château La Mission Haut-Brion, Pessac-Léognan, 2002
Nez lacté un poil fermé, un peu de vanille et sur la réserve. Bouche légèrement tannique qui manque un peu d’expression malgré une structure assez imposante. A revoir dans 4 ou 5 ans. Dans l’état, ne justifie ni son prix ni sa réputation.

Château Haut-Brion, Pessac-Léognan, 2002
Nez chocolaté, élégant, plein, sur la finesse.
Plus velouté et fin que son voisin, il est encore très jeune et par forcément très accessible non plus. Deuxième expérience avec ce vin. La première m’avait emballée, celle-là moins.

Deux beaux vins, relativement homogènes et assez difficile à différencier et choisir à l’aveugle.


2e volet:

Château Lafleur, Pomerol 2002
Nez un peu vert, lacté, réservé et peu expressif.
En bouche, c’est bizarre, assez moderne avec un peu de sucrosité, assez fruité, un peu tannique. Impression d’un gros vin un peu gauche qui ne fait pas rêver.
Ma première rencontre avec ce vin mythique.


Château Latour, Pauillac 2002
Un vin superbe, puissant et doté d’une grande finesse. Voilà une belle représentation de mon idéalisation d’un grand vin. Equilibré, long, riche sans écoeurer, frais, intellectuel. Grande et belle bouteille.
1er de cette vague



Château Cheval Blanc , St. Émilion Grand Cru, 2002
Nez viandeux, animal, un petit peu confituré, bouche solide, large, longue, de la mache mais là encore, de la finesse et de la classe. Encore un grand vin.


3e volet:

Château Lafite Rothschild, Pauillac 2002
Nez de mine de crayon, avec du cèdre et du cuir.
Nez d’une grande finesse mais légèrement fermé au début. Un vin un peu plus austère, moins démonstratif mais de grande race.

Château Margaux, Margaux 2002
Mon apport et ma première rencontre avec Margaux:
Torréfié, café, fruits rouges. Léger boisé.
Bouche longue, chaude, généreuse. Encore une grand vin.

Château Mouton Rothschild Pauillac 2002
Certainement le vin de la soirée. Le nez est bien sûr élégant et légèrement animal, énorme… La bouche est magnifique, puissante, élégante…Superlatif


Puis…

Yquem 2002, là-aussi première rencontre avec ce mythe.
Le nez ne donne pas tout, assez discret sur la coconut, l’ananas, un peu de citron…
Gras, très gras, légère pointe alcoolique en finale. Ca dure très longtemps en bouche
C’est superbe en plus d’être émouvant.


Face à ce millésime réputé faible, les grands n’ont pas déçus. Première rencontre pour moi avec nombre d’entre eux. Malheureusement, elles seront rares ces rencontres. Merci à ceux qui ont bien voulu « sacrifier » une bouteille pour cette dégustation incroyable. Et la preuve une fois de plus qu’il n’est pas indispensable d’attendre 25 ans pour profiter pleinement d’un grand Bordeaux.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Gael Giraud le Jeu 3 Fév 2011 - 16:11

avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Roy le Lun 7 Fév 2011 - 12:56




Dieu que je ne regrette pas d'avoir participé à cette soirée ! En ce qui me concerne, la dégustation d'une vie, de ma vie ! Mais malgré cette joie, je ne recommencerais pas...une fois suffit ! C'est comme si, confronté à tous ces grands vins en même temps, ils en devenaient plus banals...ouch, qu'on ne me mécomprenne pas !!! Tout ces vins étaient hallucinants ! Mais c'est difficile de faire fi des contextes, sans vouloir relancer le débat...Bref non, je ne regrette rien. Mais le peu de grands crus qu'il me reste, je vais les affronter un par un, avec maximum 4 personnes ! Je n'ai pas vraiment pris de notes, mais il y a une seule chose dont je tiens à témoigner : je ne suis pas encore amateur de liquoreux, mais YQUEM, C'EST UN VIN MAGIQUE !!! Maudit qu'y'en avait pas assez dans mon verre ....

Encore une fois, une soirée festive avec des gens de grande qualité, sympathiques et joyeux !

avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Richard Philippe Guay le Lun 7 Fév 2011 - 12:58

Je suis du même avis que toi Alain, trop de belles et grosses fioles en même temps pour les apprécier pleinement mais maudit que c'était plaisant.

Richard Philippe Guay

Messages : 925
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum