Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Les grands de Bordeaux en 2002

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Franz-E. Schürch le Ven 21 Jan 2011 - 23:38

Je ne promettrai pas de retranscrire toutes mes notes, mais j'essaierai. Pour faire vite, et pour les intéressés, nous avons goûté à de très beaux vins en 2002, un peu herbacés et acerbes dans l'ensemble, mais droits et expressifs. Le Lafleur a déçu, les Lafite, Mouton et Cheval Blanc ont été excellents, Latour et Haut-brion un peu en dessous tout en se montrant très sérieux. J'ai bien aimé le Mission, étonamment plus fin que le Haut-Brion. Le Margaux m'a un peu déçu, mais il a plu à plusieurs. Mon vin de la soirée: Lafite, que j'avais prix pour Margaux à l'aveugle, suivi de près par Mouton.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Frederik Boivin le Sam 22 Jan 2011 - 11:03

bien hâte de lire vos notes et impressions...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Michel Therrien le Sam 22 Jan 2011 - 11:08

Bien content de la performance du Mouton..............mon seul millésime en cave!

Pour Lafleur, vraiment pas surpris! Parker, un fan inconditionnel de Lafleur, n'en parle pas en bien......
An austerely-styled Lafleur, the 2002 possesses high tannin, a dark ruby/purple color, an angular personality, sweet mineral-infused black cherry fruit, dusty tannins, and considerable grip and structure. There is a certain nobility to the aromatics and flavors, but the dry, hard tannins are cause for concern. Keep a rabbit’s foot in your back pocket if you are going to buy this wine, as I have severe reservations about whether it will ever come into balance.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Frederik Boivin le Sam 22 Jan 2011 - 12:03

Michel Therrien a écrit:Bien content de la performance du Mouton..............mon seul millésime en cave!

Pour Lafleur, vraiment pas surpris! Parker, un fan inconditionnel de Lafleur, n'en parle pas en bien......
An austerely-styled Lafleur, the 2002 possesses high tannin, a dark ruby/purple color, an angular personality, sweet mineral-infused black cherry fruit, dusty tannins, and considerable grip and structure. There is a certain nobility to the aromatics and flavors, but the dry, hard tannins are cause for concern. Keep a rabbit’s foot in your back pocket if you are going to buy this wine, as I have severe reservations about whether it will ever come into balance.

ouch! albino (rabbit foot)
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Richard Philippe Guay le Sam 22 Jan 2011 - 14:38

Comment je fais pour récupérer un brouillon ???

Richard Philippe Guay

Messages : 925
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Sam 22 Jan 2011 - 15:15

1er volet: confrontation entre les deux géants de Pessac

Château La Mission Haut-Brion, Pessac-Léognan, 2002
Nez expressif et suave, avec de la tarte au fruit, des dattes et des figues, une pointe de muscade. Très joli.
L’attaque en bouche a de la fraicheur, la texture est assez souple, le vin est moins large que le second mais un peu plus long. Le style est assez austère, les tanins sont encore solides mais je trouve la finale plutôt sèche. Revoir dans 4 ou 5 ans. 91 pts

Château Haut-Brion, Pessac-Léognan, 2002
Nez chocolaté, sur la cerises et la fumée, très beau et typé Pessac.
Il me semble plus velouté, rond et frais que le premier, les tanins plus fins, avec une finale harmonieuse mais de longueur moyenne. Un joli vin élégant, mais pas un grand vin et en dessous des attentes dues à son rang et son prix. 91-92 pts

Deux beaux vins, avec surtout de très beaux nez, sans doute pas encore prêts mais qui ne me semblent pas avoir la matière voulue pour devenir grands et mériter même une fraction de leurs prix.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Sam 22 Jan 2011 - 15:51

2e volet: sur mon cheval blanc, je t’emmènerai….

Château Lafleur, Pomerol 2002
Le nez est herbacé, un peu lactique, avec du cuir et des prunes. Pas très agréable.
L’attaque en bouche est pas mal, le vin souple, il me semble relativement mince, la finale est sèche avec des tanins qui me semblent durs et verts. Un vin austère, sans charme ni profondeur. J’y suis retourné plusieurs fois dans la soirée sans noter d’amélioration. Au contraire le coté herbacé agaçant me semblait s’imposer davantage. Un vin très décevant, auquel j’ai préféré le Sociando Mallet 2001 pris en guise de bienvenue. 87-88 pts

Château Latour, Pauillac 2002
Nez sur le cuir, graphite (mine de crayon), avec du cassis.
La bouche est à la fois virile et ….d’une belle finesse! Je note un style Pauillac typé, droit, bien équilibré et long, avec des tanins de qualité, sans verdeur. Un vin authentique et plein, beaucoup de style. Enfin, un vin qui se montre à la hauteur des attentes. Je croyais à Lafite. Superbe. 93-94 pts


Château Cheval Blanc , St. Émilion Grand Cru, 2002
Nez sanguin, avec du cèdre, du cassis, un peu de poivron, subtil.
Très belle bouche, souple et élégante, un vin frais, juteux et savoureux, avec beaucoup de finesse. J’aime beaucoup ce vin authentique et franc, sans fioritures, délicieux. Wow! 94 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Roy le Sam 22 Jan 2011 - 16:01

[quote="Yves Martineau"]2e volet: sur mon cheval blanc, je t’emmènerai….



Hé, c'est MON cheval blanc !!! Evil or Very Mad king
avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Julien Delisle le Sam 22 Jan 2011 - 17:56

Yves Martineau,

Lorsque tu traites des prix du H-B et MHB 2002, est-ce en comparant ceux des 2002 ou bien ceux des derniers millésimes ? Je pose cette question puisque MHB 2002 était environ 159$ dans le CV ce qui est de loin inférieur aux autres vins de votre soirée (279$ pour Lafleur, 398-400$ pour Cheval Blanc de mémoire et 225$ pour les autres).

Julien Delisle

Messages : 174
Date d'inscription : 30/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Sam 22 Jan 2011 - 18:36

3e volet: le trio de rêve

Château Lafite Rothschild, Pauillac 2002
Nez de mine de crayon, avec du cèdre et du cuir.
Un vin plus gras que les précédents, racé et séveux, avec un très bel équilibre typiquement pauillacais, des tanins fins. Je croyais qu’il s’agissait de Mouton. La droiture et l’élégance d’un grand vin s’imposent, il n’a peut-être pas toute la profondeur des plus grands millésimes, mais il s’agit certainement d’un grand vin. 95 pts

Château Margaux, Margaux 2002
Nez de cèdre, avec du crayon de plomb qui me fait penser à Lafite, un peu de pâtes de tomates à l’évolution. Un vin un brin austère mais doté d’un très bel équilibre, droit (style Pauillac), séveux, authentique et fin. J’aime beaucoup sa finesse et sa longueur impressionne pour le millésime. 93 pts

Château Mouton Rothschild Pauillac 2002
Le nez le plus élégant et enivrant du lot, avec du cèdre, de la fumée, du cassis.
La bouche est magnifique, toute en dentelle, qui me fait penser à Margaux dans toute son élégance. Plein, aucune verdeur, il a une texture et un fruit de grands millésimes (style 1990 ou 2000). Un vin tellement savoureux et suave qu’il remporte pour moi la palme de cette très belle soirée. Grand vin! 96 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Sam 22 Jan 2011 - 18:40

Julien Delisle a écrit:Yves Martineau,

Lorsque tu traites des prix du H-B et MHB 2002, est-ce en comparant ceux des 2002 ou bien ceux des derniers millésimes ? Je pose cette question puisque MHB 2002 était environ 159$ dans le CV ce qui est de loin inférieur aux autres vins de votre soirée (279$ pour Lafleur, 398-400$ pour Cheval Blanc de mémoire et 225$ pour les autres).

Je suis impitoyable avec les vins de ce prix: je n'aurais pas donné plus de 100-125 $ pour ces deux vins.
Mais il y en aura beaucoup pour te dire qu'ils représentaient des aubaines, simplement parce qu'ils les comparent aux excès récents ou au prix du marché. Je raisonne différemment.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Julien Delisle le Sam 22 Jan 2011 - 19:38

Je suis entièrement d'accord avec ton propos. Cheval était vraiment à la hauteur ?

Julien Delisle

Messages : 174
Date d'inscription : 30/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Richard Philippe Guay le Sam 22 Jan 2011 - 21:43

oui mais avec un côté végétal trop présent 75 minutes suivant son ouverture.

Richard Philippe Guay

Messages : 925
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Olivier Collin le Sam 22 Jan 2011 - 22:06


Cheval Blanc 2002, c'est beaucoup de Cabernet Franc, donc le côté végétal à un peu plus de 8 ans d'âge c'est parfaitement normal... Un peu la même chose pour Lafleur d'ailleurs...

avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Julien Delisle le Sam 22 Jan 2011 - 22:14

Je ne suis pas un expert en notation de millésime, mais 1990 n'est pas censé être une mauvaise réussite pour Mouton Rothschild selon les pseudos experts du vin par rapport aux autres immenses vins bordelais ?

Julien Delisle

Messages : 174
Date d'inscription : 30/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Frederik Boivin le Dim 23 Jan 2011 - 9:39

merci Yves pour le CR
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Yves Martineau le Dim 23 Jan 2011 - 10:28

Julien, je ne pensais pas à Mouton spécifiquement quand j'ai fait mon commentaire à propos de 1990 et 2000. Mouton 1990 n'était en effet pas très apprécié de Parker.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 23 Jan 2011 - 10:46

Merci énormément Yves pour ce compte-rendu limpide et si rapidement rendu!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Frederik Boivin le Dim 23 Jan 2011 - 11:05

Yves Martineau a écrit:Julien, je ne pensais pas à Mouton spécifiquement quand j'ai fait mon commentaire à propos de 1990 et 2000. Mouton 1990 n'était en effet pas très apprécié de Parker.

j'avais fait un CR sur Mouton, me rappelle pas si c'était ici ou du temps de TWA, mais j'avais adoré, et ne comprenait pas trop l'opinion de Bobby sur ce vin...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Julien Delisle le Dim 23 Jan 2011 - 11:45

Effectivement, j'ai un ami qui a mis la main sur Mouton 1990 et en regardant les notes par plaisir, j'ai constaté RP84 mais aussi WS87. Disons que les 2 semblent assez surprenantes, même si rien ne devrait plus nous surprendre de par ces professionnels.

Julien Delisle

Messages : 174
Date d'inscription : 30/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Valerie Desyroy le Dim 23 Jan 2011 - 12:35

Franz-E. Schürch a écrit: J'ai bien aimé le Mission, étonamment plus fin que le Haut-Brion.

Pourquoi étonnamment ? J'ai toujours préféré Mission à HB, justement parce que je lui trouve un caractère plus féminin, moins lourd et riche... Je suis dans le tort !?

Valerie Desyroy

Messages : 7
Date d'inscription : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Landry le Dim 23 Jan 2011 - 13:17

Bon, pour répondre à la question sur Mouton 1990, il s'agit en fait d'une erreur du domaine (erreur qui s'est poursuivi aisément jusqu'au millésime 1995). Mouton a fait de très beaux vins dans les années 80, et pensait faire le vin du millésime en 1989. Les propriétaires ont été choqué de ne pas gagner la palme en 89 donc ils ont "adaptés" les vinifications de Mouton pour le millésime 90 et on drastiquement changer la chauffe des barriques. Le résultat final n'est pas génial, un vin à la "californienne", flou, lourdaud et trop boisé.

Ils ont pensé plaire à la Presse mais ce fut un échec.

Julien --> dans ce cas-ci, les professionnels ont raisons. J'ai bu Mouton 90 à plusieurs reprises et ce n'est pas du calibre d'un 1GCC.
avatar
Alain Landry

Messages : 657
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Alain Landry le Dim 23 Jan 2011 - 15:16

Bref CR de la soirée:

Mission HB, belle bouche, assez tannique et des tanins un peu rugueux - 15

HB, très semblable au Mission mais un peu plus sphérique, de la cerise et du cuir - 16

Lafleur, belle bouche et plus de longueur que les deux vins précédents, c'est bien fait - 16

Latour, légèrement bouchonné mais belle acidité, ce qui le démarque est la qualité des tannins, impeccables! TB - 18

Cheval Blanc, onctueux, fumé, boisé et un nez superbe, je pensais avoir faire à Mouton à cause de l'opulence du nez, le vin de la soirée - 19

Lafite, très corsé en bouche, très expressif mais l'alcool est visible. On a poussé la machine mais pas pour moi - 16

Margaux, torréfié, boisé, des aromes de fond de veau, très beau vin mieux équilibré que le Lafite - 17

Mouton, balsamique en bouche, très beau fondu des tannins et une belle longueur, TB - 18

Clairement, pour ma part, Cheval Blanc est le grand gagnant suivi de Mouton et d'un bronze pour Latour.
avatar
Alain Landry

Messages : 657
Date d'inscription : 28/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Frederik Boivin le Dim 23 Jan 2011 - 15:48

Alain Landry a écrit:Le résultat final n'est pas génial, un vin à la "californienne", flou, lourdaud et trop boisé.

Ils ont pensé plaire à la Presse mais ce fut un échec.

Julien --> dans ce cas-ci, les professionnels ont raisons. J'ai bu Mouton 90 à plusieurs reprises et ce n'est pas du calibre d'un 1GCC.

en total désaccord... je vais tenter de retrouver mon CR et en faire part... je ne l'ai bu qu'une seule fois par contre. et j'aime aussi les cali cab capiteux!!!
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1802
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Gael Giraud le Dim 23 Jan 2011 - 21:36

Alain, finalement, Margaux était bouchonné ou pas ?
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands de Bordeaux en 2002

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum