Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Yves Martineau le Sam 28 Aoû 2010 - 15:04

L'autre rubrique étant déjà interminable, je pars celle-ci pour les commentaires à venir.
Contrairement à d'autres, j'ai trouvé les vins très approchables, avec des tanins ronds et bien enrobés. Un millésime qui donne déjà beaucoup de plaisir en rive gauche, ce qui n'empêche pas que les vins ont de la profondeur et l'étoffe pour une longue garde.

Première vague: le Médoc

Château Ducru-Beaucaillou Saint-Julien 2003
Nez avec du moka, cerises et fumée, un peu de cèdre. Bouche ronde, souple, la température est trop chaude. Belle concentration, élégant, un vin qui m’a semblé moderne mais superbe. Il fallait oublier sa température pour apprécier ses grandes qualités. 94 pts

Château Cos d'Estournel Saint-Estèphe 2003
Joli nez de cassis, de viande crue avec un coté fumé. Très jolie texture avec de la fraicheur et de l’élégance. Un vin dense, long, avec une finale sur la mine de crayon. Je croyais à un Pauillac, Pontet….
93 pts

Château Sociando-Mallet, Haut-Médoc 2003
Nez fermé, avec un peu de cerises et du poivron très discret.
La bouche est très dense, large et pleine, mais moins fine que les deux précédents, avec une bonne longueur. il m’évoque rapidement Sociando. Avec l’aération, le poivron me semble de plus en plus proéminent, c’est pourquoi je suis surpris que si peu l’aient reconnu. Un très beau vin mais sans la distinction des autres. 91 pts

Château Pontet-Canet Pauillac 2003
Nez très discret. Bouche dense et ample, longue, d’un style moderne, très exotique. Petit bijou d’élégance et de finesse dans un écrin moderne. 93-94

Château Lafite Rothschild, Pauillac 2003
Nez de cèdre et de cerises, avec un élevage assez présent (un peu de torréfaction)
La bouche est moderne mais droite et très élégante, avec une texture presque crémeuse. Un vin d’une classe folle et d’une longueur qui me fait immédiatement penser à un premier cru et donc Lafite, le seul que j’avais déjà goûté. Grand vin, qui aura toutefois besoin de temps pour intégrer pleinement son élevage. 95 pts

Château Montrose Saint-Estèphe 2003
Nez sur le café, le cassis et les cerises. La bouche est ronde, veloutée, large. Il a un style viril mais civilisé, qui me fait reconnaître St-Estèphe et Montrose. Savoureux, long et parfaitement équilibré, un grand vin en devenir, déjà très agréable. 94 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5310
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Michel Therrien le Sam 28 Aoû 2010 - 15:29

Bien d'accord Yves pour une nouvelle rubrique.
Un CR des vins maintenant.

Première série: La Rive Gauche

Saint-Julien, Ducru-Beaucaillou 2003, 2ième GCC 80% CS / 20% Merlot. RP 96.
http://www.chateau-ducru-beaucaillou.com/
Au premier nez, le vin est bien ouvert en comparaison avec les autres vins de la série. Des notes de cèdre, de fruits noirs et des notes sanguines. L’évolution le fait basculer vers le coconut et des notes grillées/fumées. La bouche offre un beau volume, des tannins bien enrobés, une acidité basse et une texture glycérinée. Le tout est racoleur et un peu « trop fait ». J’aurais misé sur un « cali-cab ». 16,5/20.
Merci Fred Boivin.

Saint-Estèphe, Cos d'Estournel 2003, 2ième GCC 68% CS / 3-% merlot et 2% CF. RP 98.
http://www.estournel.com/fr/
La robe la plus foncée et dense de cette série. Un nez envoutant de cassis sur un fond réglissé et de discrètes notes de cèdre. La bouche est puissante et fraîche avec une réelle vigueur. C’est très long et bien typé rive gauche. J’ai beaucoup aimé ce vin droit avec début de sève. 17,5 /20.
Merci Eric.

Haut Médoc, Sociando Mallet 2003, Cru Bourgeois 55% CS / 40% Merlot et 5% CF. RP 94.
http://sociandomallet.com/
Un bouquet typé Sociando avec cèdre, poivron sur un fond d’anis. J’y ai cherché la mine de crayon………..pas trouvé! Vin plutôt aérien à la texture vaporeuse, les tannins sont gras, l’acidité est normale et la finale est cependant un peu dure. Vin qui me semble prêt à boire! 17/20.
Merci Sylvain.

Pauillac, Pontet Canet 2003, 5ième GCC 65% CS / 30% merlot et les reste en CF et PV. RP 95.
http://www.pontet-canet.com/
Un bouquet de fruits confits avec un peu de boîte à cigare. Le vin est ample, il affiche une texture veloutée accompagnée d’une acidité basse à bonne et les tannins sont dodus. Vin enveloppant sur un beau volume mais avec une finale plus serrée sans être asséchante. Un vin complet. 18/20. Mon vin de cette série sans le lapin sorti du sac de Martin!
Mon offrande.

Saint-Julien, Léoville Poyferré 2003, 2ième GCC 65% CS/ 25% Merlot / 8% PV et 2% CF. RP 98.
http://www.leoville-poyferre.fr/
Malheureusement bouchonné.
Merci Franz………..dit l’homme en noir à la cravate serrée !

Pauillac, Château Lafite-Rothschild, 1er GCC 86% CS / 9% Merlot / 3% CF / 2% PV. RP 100
http://www.lafite.com/fre/Domaines-bordelais/Chateau-Lafite-Rothschild
Un vin bouchonné nous fait boire ce nectar en pure aveugle…………on avait de sérieux doutes, tout de même! Un bouquet très axé sur les fruits avec des notes de moka et d’encre. Le vin est droit et séveux tout en étant plus acide. Il est fort long et démontre une belle puissance contenue. Vin de structure avec élégance racée. Grand vin. 18,5-19/20. Air de famille avec le 96 et pourtant un millésime fort différent.
Merci Martin. Offrande hors norme et tellement généreuse à tout le moins.

Saint-Estèphe, Château Montrose 2003, 2ième GCC 62% CS / 34% Merlot, 3% CF / 1% PV. RP 97+.
http://www.chateau-montrose.com/
Fruits noirs et rouges plutôt confits sur un fond grillé. Ample et généreux au départ, il évolue vers densité et matière plus serrée. Un vin puissant, un rien rugueux, plutôt viril qui signe son origine. Bien typé Montrose…………je ne sais pas si je parle de la « marque » ou du terroir mais ça me semblait clair. 17,5-18/20.
Merci Yves.

Seconde série: La Rive Droite

Saint-Émilion 1er GCC B, Château Bélair 2003. 80% merlot et 20% CF. RP 86.
http://www.moueix.com/ Château Bélair-Monange depuis 2008.
La robe est fort pâle en comparaison des autres vins de cette série……………les autres étaient noirs! Le vin est droit et sévère, les tannins sont charpentés et la chair est faible (je ne parle pas d’Yves à mes côtés). Un vin que je considère un peu vert et trop tannique……………où est-ce les autres qui sont trop joufflus ? L’aveugle complète m’aurait orienté vers la rive gauche ou le sud ouest. 15,5/20.
Merci Alain Roy…………..j’espère que tu as bien aimé cette première soirée.

Saint-Émilion Grand Cru, Valandraud 2003. 50% Merlot / 40% CF et Malbec/CS. RP 93.
http://www.etsthunevin.com/index.php
Un bouquet de porto ! Figues, bleuets, épices et tabac. Ample et fin, fort long malgré un peu de chaleur en fin de bouche. L’ensemble est quasiment soyeux. Vin de plaisir et de tentation. Mon préféré de cette série. 17-17,5/20.
Merci Gaël……………je prends toujours ta bouteille restante.

Saint-Émilion GCC, Pavie-Macquin 2003, (1er GCC B ?). 70% Merlot / 25% CF / 5% CS. RP 95.
http://www.pavie-macquin.com/
Lavande et fruits confits qui évolue vers les notes de chocolats et de figues………….ça tourne au Porto! Il y a beaucoup de vin. C’est charnu, juteux et velouté mais ça demeure frais. Grosse cylindrée mais un peu « too much ». 17 (?)/20
Merci Martin Letarte

Saint-Émilion 1er GCC B, Château Pavie 2003. 70% Merlot / 20% CF / 10% CS. RP 98+.
http://www.chateaupavie.com/
À peu près comme le précédent mais plus glycérinée encore et évolue vers la mélasse. C’est « big ». 17 (?)/20.
Merci Patrice…..la bouteille bue au Yoyo il y a 1-2 ans étaient nettement plus équilibrée.

Saint-Émilion 1er GCC B, Château Angelus 2003 58% CF / 42% Merlot, RP 93.
http://www.chateau-angelus.com/
Malheureusement bouchonné.
Merci Pierre.

Quelques liquoreux !

Barsac 1er cru, Château Climens 2003. 100% sémillon. RP 97.
http://www.chateau-climens.fr/
Oxydé avec un équilibre de moelleux. Dommage car Climens est grand dans ce millésime (comme toujours d’ailleurs!).
Merci Sylvain.

Sauternes 1er cru, La Tour Blanche 2003. 83% Sémillon / 12% de Sauvignon / 5% de Muscadelle. RP 96.
http://www.tour-blanche.com/
La robe est jaune or pâle. Un bouquet de fleurs jaunes, de notes bien rôties et de fruits tropicaux. La bouche est très riche (proche de trop), l’acidité suffit tout juste à équilibrer l’ensemble et la finale se veut fort longue sur des épices douces. 17,5/20.
Mon offrande.


ps: pour les amateurs de classement et de règles: nous avions à Saint-Émilion pratiquement tous les rangs. Un grand cru (Valandraud), un grand cru classé (Pavie Macquin) et des (3) 1ers grands cru classé B. Il ne manquait que Saint-Émilion et un 1er GCC A (Ausone et Cheval Blanc).

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Patrick Pollefeys le Sam 28 Aoû 2010 - 15:43

Michel Therrien a écrit:
Barsac 1er cru, Château Climens 2003. 100% sémillon. RP 97.
http://www.chateau-climens.fr/
Oxydé avec un équilibre de moelleux. Dommage car Climens est grand dans ce millésime (comme toujours d’ailleurs!).

Ce commentaire sur un Climens déjà oxydé allume en moi certaines craintes. C'est quand même inhabituel, ce n'est un vin de la Bourgogne, mais bien un Sauternais.

La bouteille était-elle entreposée en cave depuis son arrivée à la SAQ ou bien il s'agit d'un achat récent donc VES?

avatar
Patrick Pollefeys

Messages : 604
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Michel Therrien le Sam 28 Aoû 2010 - 16:38

Patrick Pollefeys a écrit:
Michel Therrien a écrit:
Barsac 1er cru, Château Climens 2003. 100% sémillon. RP 97.
http://www.chateau-climens.fr/
Oxydé avec un équilibre de moelleux. Dommage car Climens est grand dans ce millésime (comme toujours d’ailleurs!).

Ce commentaire sur un Climens déjà oxydé allume en moi certaines craintes. C'est quand même inhabituel, ce n'est un vin de la Bourgogne, mais bien un Sauternais.

La bouteille était-elle entreposée en cave depuis son arrivée à la SAQ ou bien il s'agit d'un achat récent donc VES?


Salut Patrick,
Une bouteille VES selon ce que Sylvain Gagnon a dit "une des dernières sur les tablettes".

ps: l'oxydation n'esp pas propre à la Bourgogne........la Loire, l'Alsace (1999-2000-2001) et Pessac Léognan en ont aussi des vins oxydés.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Patrick Pollefeys le Sam 28 Aoû 2010 - 17:09

Merci pour la réponse, Michel. Cela me rassure.

Michel Therrien a écrit:
ps: l'oxydation n'esp pas propre à la Bourgogne........la Loire, l'Alsace (1999-2000-2001) et Pessac Léognan en ont aussi des vins oxydés.

Tout à fait, mon commentaire sur la Bourgogne t'était destiné en partie puisque tu es un passionné de cette région. Je voulais juste t'étrivé un petit peu... Amicalement bien entendu!


avatar
Patrick Pollefeys

Messages : 604
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Gael Giraud le Sam 28 Aoû 2010 - 17:43

les tannins sont charpentés et la chair est faible (je ne parle pas d’Yves à mes côtés). Un vin que je considère un peu vert et trop tannique……………


où est-ce les autres qui sont trop joufflus ?

Tu parles peut-être de moi et de mes joues "joufflues", également à tes côtés ? Very Happy
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Franz-E. Schürch le Sam 28 Aoû 2010 - 20:22

J'ai vu cette soirée un peu différemment. Les rive gauche m'ont un peu déçu à part Pontet (et Lafite, que je ne dégustais pas à l'aveugle puisque c'était ma bouteille de remplacement, soutenu dans ce remplacement par Martin bien sûr). Je les ai trouvé dans l'ensemble très asséchants et pas harmonieux, avec des notes un peu cuites mêlées à de la verdeur. J'aurais noté la plupart de ces vins entre 89 et 92.
Les rive droite m'ont surpris davantage: il faut dire que je m'attendais à pire que pour la rive gauche. Ils m'ont semblé plus harmonieux, bien que d'un style que j'apprécie moins en général et leurs tanins m'ont paru mieux intégrés. J'avais suivi le débat entre Robinson et Parker sur Pavie 2003 et je dois dire que, même s'il m'aurait plu d'être d'accord avec Jancis, et bien que ce Pavie n'incarne pas mon idéal Bordelais, ce fut pour moi le vin le plus intéressant de la soirée avec le Lafite.

PS. Michel avait raison, il eut été préférable de leur donner plus de carafe.
Par ailleurs, j'aurais été curieux du résultat d'un mélange gauche droite pour les deux séries à l'aveugle.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Yves Martineau le Dim 29 Aoû 2010 - 10:14

Deuxième vague: le Libournais

Cette série a confirmé à mon sens la réputation moindre du millésime sur la rive droite.

Château Bélair, St. Émilion Grand Cru, Premier Grand Cru Classé, 2003
De loin la couleur la moins foncée du groupe. Le nez est plutôt fermé. La bouche montre un vin rond, souple, pas très concentré, agréable mais qui manque de complexité par rapport au groupe précédent. La finale est fine, un peu diffuse. 88-89 pts

Château de Valandraud, St. Émilion Grand Cru, 2003
Nez discret sur la réglisse noire, peut-être un peu porto comme l’affirme le radio AM à ma droite. La bouche est dense, assez moderne, riche et compacte. Il fait presque nouveau Monde sauf pour sa finale droite. Bien fait, très mûr mais plutôt unidimensionnel et somme toute, un peu lourd. L’effet millésime se fait ici sentir. 90-91 pts

Château Pavie Macquin, St. Émilion Grand Cru, 2003
Nez de pâtisseries aux bleuets, de liqueur de cassis, extrêmement moderne, qui fait beaucoup plus Américain ou Australien que Libournais. La bouche est également très moderne, assez concentrée, avec l’élégance… d’une paripatéticienne! C’est bien fait mais je n’aime pas du tout le style, je m’en lasserais au bout d’un verre. 89-91 pts (89 pour moi mais il a des qualités objectives + élevées)
Je ne connais pas Pavie Macquin, est-ce toujours aussi moderne?

Château Pavie, St. Émilion Grand Cru, Premier Grand Cru Classé, 2003
Bouche droite, riche mais fine, dense et très savoureux, il survole le groupe avec insolence. Je crois y voir un peu de poivron rouge et pense ainsi qu’il s’agit de Valandraud. Dense, long et authentique, sans lourdeur malgré le millésime. Je n’aurais pas pensé que Pavie me paraitrait le moins moderne du groupe!
Superbe. 94-95 pts
[u]


Dernière édition par Yves Martineau le Dim 29 Aoû 2010 - 10:59, édité 1 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5310
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Ludwig Desjardins le Dim 29 Aoû 2010 - 10:44

Yves j'ai déguste Pavie-Macquin sur 2000, 2001 et 2003 avec la même impression que toi, vraiment pas un style que j'affectionne.

Ludwig Desjardins

Messages : 4482
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Alain Roy le Dim 29 Aoû 2010 - 12:45




Ce n'est pas évident de s'immiscer dans un groupe de gens qui se connaissent, de forts habiles dégustateurs par surcroît, mais franchement je ne regrette pas de l'avoir fait ! Merci de votre acceuil, de votre bonhomie et de votre extraordinaire générosité...Quelles offrandes !

Je n'ai pas les outils ni l'expérience pour tenter d'identifier nommément les crus (plusieurs m'étaient connus mais je n'avais jamais eu la grâce d'y tremper mes lèvres, encore une fois mille merci), mais cette première expérience avec vous fut très formatrice pour moi. À vous écouter parler, on en apprend déjà beaucoup !

Le clou de la soirée pour moi (et pour tous semble-t-il !), et dès la première "sniff" ça se pressentait : Château Lafite...Hallucinant comme il se démarquait des quatre autres ! J'ai aussi bien aimé Pontet et Montrose.

Quant à la deuxième vague, quoiqu'elle fut fort différente de la première à la robe, au nez et au palais, elle n'a pas du tout choqué mes papilles ! J'ai trouvé ces vins plus fins, plus matures, en tout cas moins costauds. Ils m'ont paru prêts à boire alors que ceux de la rive gauche semblent avoir besoin d'évoluer encore un peu...Mais il ne faut pas oublier que l'on compare ici des vins à forte proportion en cabernet sauvignon avec des vins à forte proportion en merlot !

Espérant arriver avec un vin plus "solide" que Bélair lors d'une future dégustation... ciao a tutti ! alain

ps: avons-nous oublié pomerol en rive droite ?
ps: Quartier Général, un resto que je recommenderais sans hésiter.
ps: Merci à Michel Therrien pour l'organisation !

avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Michel Therrien le Dim 29 Aoû 2010 - 16:05

Alain Roy a écrit:
Ce n'est pas évident de s'immiscer dans un groupe de gens qui se connaissent, de forts habiles dégustateurs par surcroît, mais franchement je ne regrette pas de l'avoir fait ! Merci de votre acceuil, de votre bonhomie et de votre extraordinaire générosité...Quelles offrandes !

ps: avons-nous oublié pomerol en rive droite ?


Ça prend toujours une première! Il faudra maintenant récidiver. Cool

Pour Pomerol, le jeu des offrandes n'a pas été dans ce sens tout simplement.




_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Pierre Beauregard le Dim 29 Aoû 2010 - 19:59

À mon tour de donner mon avis.

Les vins ont été servis en semi-aveugle :

1-) Ducru Beaucaillou : Nez puissant sur le cèdre, vanille et prédominance de moka. La bouche est granuleuse, les tanins râpeux mais on y dénote une grande matière qui nous laisse penser que celui-ci n’est vraiment pas près. J’ai cru que c’était le Cos

2-) Cos d’Estournel : nez sur la fumé principalement et cassis, la bouche est plus soyeuse mais la masse tannique est importante et pas encore assagie.

3-) Sociando-Mallet : Arômes sur le tabac blond et les fruits rouges. Bouche est grasse, tanins fermes, droit et élégant.


4-) Pontet Canet : Fruits rouges, mures, cuir. L’attaque est franche, tanins fermes, bonne mâche. Beau vin, dans mes préférés.

5-) Lafite Rothschild : Quoi dire de plus ? Un vin dans une classe à part. Si ses voisins possédaient des qualités sans équivoque, cependant rien de vraiment comparable et du même niveau que celui-ci. Puissance au nez, gracieux en bouche avec une longue finale.

6-) Montrose : Vraiment mon meilleur vin (après l’autre avant). Dans un premier temps, il a pris un certain temps avant de livrer ses arômes. Un beau mélange d’agressivité (l’attaque en bouche) et de tendresse (la grâce et l’élégance de la bouche). Un vin droit, une masse tannique importante mais en même temps qui se fond en bouche. Une vraie joie. Heureux d’en posséder. Les critiques avaient raison. Un grand vin.

2e service, toujours en semi-aveugle :

1-) Bélair : La robe la plus pâle de l’ensemble des vins. Un beau nez porté sur les fruits rouges et un peu de moka. C’est en bouche que ça se gâte un peu. Beaux tanins fins mais le tout s’estompe très rapidement avec une certaine verdeur et un goût métallique en bouche.

2-) Valandraud : Vanille, cèdre, mures. Belle attaque, matière importante, gras et une très belle longueur. J’ai bien aimé ce vin et au dévoilement j’ai été bien content de son identité en ayant en cave.

3-) Pavie-Maquin : fruits rouges et tabac blond. La bouche s’exprime lentement et sans excès. Un vin intéressant mais sans se démarquer. Un vin près à boire, déjà sur son plateau.

4-) Pavie : Oh quel vin. En bout de ligne, mon préféré de ce service et arrive tout près du Montrose du premier line-up. Peut être est-ce dû à ses voisins mais celui-ci se démarquait sans aucun doute. Des arômes de tabac blond, de café même d’eucalyptus, le seul vin de la soirée où j’ai ressenti cet arôme. Un vin d’un bel équilibre, matière imposante mais tout en finesse en bouche. La bouche ne cesse de s’allonger me donnant l’occasion de l’apprécier encore et encore. Un grand vin.

5-) Angelus. Même si ce vin s’est avéré légèrement bouchonné je tiens tout de même à raconter comment sa préparation s’est déroulée. Premièrement, à la maison, le tire-bouchon s’est enfoncé tout en douceur, sans résistance et le bouchon s’est laissé tirer tranquillement. Wow, un bouchon d’une longueur rarement vu. Au nez, aucune odeur suspecte. Tant mieux. Ensuite, en carafe, au passage je me verse une larme dans un verre et laisse dormir le tout pendant 1 heure tandis que le nettoie la bouteille des lies qui s’y trouvent. Je goute le vin et celui-ci semble parfait, surtout le nez qui est vraiment explosif. L’heure passée, je remets le tout en bouteille et me dirige au resto.

Lors du service, j’ai été le premier (je crois) à caller que le vin en position 5 était défectueux, oui moins important défaut que le Poyferré d’avant mais tout de même pas nette. J’ai été très surpris au dévoilement de constater que c’était mon vin. Comme quoi qu’en le comparant aux autres à ses côtés que rien ne laissait place au doute mais que déguster seul, sans comparaison, celui-ci n’avait rien dévoilé de ses défauts. L’avoir remarqué, il est certain que j’aurais ouvert une autre bouteille puisque j’en avais deux. Désolé les potes.

Mon top 3 et si on fait exception du Lafite qui était hors catégorie :

1-) Montrose

2-) Pavie

3-) Pontet Canet

Pour le resto, pour un groupe qui fait une dégustation c’est un peu difficile mais à deux couples c’est certain que je vais répéter l’expérience tant les plats servis étaient délicieux et à bons prix.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Michel Therrien le Lun 30 Aoû 2010 - 8:45

Quelques commentaires généraux p/r à cette dégustation

* Merci à tous pour la participation à la dégustation et, également, au suivi écrit de plusieurs.

* Je pense que les vins auraient mérité plus de considération. Une récolte des vins préalablement afin d'avoir une même température et un même temps de décantation/carafe serait à considérer à l'avenir.............d'ailleurs très souvent fait mais pas à cette dégustation.

* La rive droite semble souffrir dans ce millésime.

* La plupart des vins de la rive gauche dégusté en pure aveugle ne m'aurait pas fait dire le millésime 2003...........mauvais dégustateur ou vraiment un grand millésime?

* RP avec des notes entre 93-100 points pour la bonne majorité des vins me semble avoir "surpondéré" nettement les vins. Des notes entres 90-95 points seraient plus juste.........à mon avis!

* J'aimerais bien comparer Bélair à des vins de son rang mais non "parkérisé"..........style Figeac, Clos Fourtet, Canon La Gaffelière.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Yves Martineau le Lun 30 Aoû 2010 - 9:46

Pierre Beauregard a écrit:
J’ai été très surpris au dévoilement de constater que c’était mon vin. Comme quoi qu’en le comparant aux autres à ses côtés que rien ne laissait place au doute mais que déguster seul, sans comparaison, celui-ci n’avait rien dévoilé de ses défauts. L’avoir remarqué, il est certain que j’aurais ouvert une autre bouteille puisque j’en avais deux. Désolé les potes.[/color]

Pierre, ne t'en fais pas, ç'est arrivé aux meilleurs d'entre nous déjà.

Et d'ailleurs, les gars ne sont pas du genre à en parler longtemps.
Il y a même des chances que la sixième génération des Beauregard n'en entende presque plus parler s'ils se tiennent loin de Joliette pour les deux prochains siècles... Wink
avatar
Yves Martineau

Messages : 5310
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Yves Martineau le Lun 30 Aoû 2010 - 9:52

Michel Therrien a écrit:
* RP avec des notes entre 93-100 points pour la bonne majorité des vins me semble avoir "surpondéré" nettement les vins. Des notes entres 90-95 points seraient plus juste.........à mon avis!

Surpondéré....? Outre que ça écorche mes chastes oreilles, je ne crois pas que ton intention soit de dire que Parker a trop nuancé ou suréquilibré ses notes, ce que ton nouveau mot voudrait pourtant dire...

Surévalué? Ah, peut-être. Mais sur le fond du sujet, je dois dire que j'étais sceptique quant à la qualité du millésime et que je fus confondu par ces excellents vins du Médoc. Bien sûr certains millésimes ont plus de fraicheur mais l'acidité m'a semblé adéquate et surtout, pas d'excès d'alcool ni de fruit cuit.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5310
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Michel Therrien le Lun 30 Aoû 2010 - 10:05

Yves Martineau a écrit:
Michel Therrien a écrit:
* RP avec des notes entre 93-100 points pour la bonne majorité des vins me semble avoir "surpondéré" nettement les vins. Des notes entres 90-95 points seraient plus juste.........à mon avis!

Surpondéré....? Outre que ça écorche mes chastes oreilles, je ne crois pas que ton intention soit de dire que Parker a trop nuancé ou suréquilibré ses notes, ce que ton nouveau mot voudrait pourtant dire...

Surévalué? Ah, peut-être. Mais sur le fond du sujet, je dois dire que j'étais sceptique quant à la qualité du millésime et que je fus confondu par ces excellents vins du Médoc. Bien sûr certains millésimes ont plus de fraicheur mais l'acidité m'a semblé adéquate et surtout, pas d'excès d'alcool ni de fruit cuit.

La raison d'ailleurs de "......". De toute façon, "surpondéré" en rapport avec des notes d'autres millésimes pourrait être approprié même si ce terme est économique! La prochaine fois j'économiserai mon vocabulaire pour ne pas t'écorcher ou te grafigner.........laissons aux dames ou aux jeunes avocats ce privilège! scratch

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Olivier Collin le Lun 30 Aoû 2010 - 10:45

Michel Therrien a écrit:

* Je pense que les vins auraient mérité plus de considération. Une récolte des vins préalablement afin d'avoir une même température et un même temps de décantation/carafe serait à considérer à l'avenir.

Quand j'ai vu le très beau line-up mais que les vins n'allaient pas être traités correctement, je n'ai pas eu envie de me mettre comme réserviste pour cette dégustation. Je sais que les gens me trouvent trop technique, mais pensez-y bien : quand vous avez la chance de mettre côte-à-côte une telle brochette de vins - très rarement pour à peu près tout le monde - il me semble qu'une aération convenable, une température de service adéquate et un certain recueillement sont de mise. C'est aussi cela la passion du vin. Ceci dit, Michel a tenté de sauver le tout en jouant le rôle de releveur en 9ème, donc certainement pas sa faute.


* La rive droite semble souffrir dans ce millésime.

La sélection des vins, outre le Belair, explique en partie cette impression. Avec des vins tels Lafleur, Trotanoy, Clos Fourtet, Figeac, etc la rive droite aurait paru plus en harmonie avec les vins présentés en rive gauche.


* La plupart des vins de la rive gauche dégusté en pure aveugle ne m'aurait pas fait dire le millésime 2003...........mauvais dégustateur ou vraiment un grand millésime?

Le fait que les vins montrent une belle fraîcheur et trompent le dégustateur est une bonne nouvelle qui n'abaisse pas mais rehausse le millésime à mes yeux... La magie des cabernets semble opérer ici et il me semble que tes très bonnes notes (Pontet et Montrose 18/20, Lafite 19/20) confirment la qualité attendue du millésime. Pour le reste, on en saura plus vers 2018-2023!


avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Gael Giraud le Mar 31 Aoû 2010 - 19:41

Bonnes remarques Olivier, mais la soirée fut très belle malgré tout et je ne regrette pas d'y avoir participé. Perso, je ne suis pas un fan des dégustations trop techniques, je leur préfère 5/10 minutes d'analyse puis la convivialité et la camaraderie.

Mêmes impressions que tout le monde sur la 1ère vague.

Je pensais au début que la deucième bouteille de Franz était un Barton (qui était sa seconde proposition je pense). Et comme les autres, j'ai été tout de suite scotché par le nez de Lafite, un peu réduit au début puis MONSTRUEUX' en bouche, au nez et au reste... Very Happy

J'ai adoré Montrose, 2ème puis Pontet Canet.

Enorme déception sur Ducru, moderne, boisé, vanille...

La deuxième vague m'a beaucoup plus déçu.
Porto, Madère, confiture, élevage, aucun vin n'a vraiment trouvé grâce à mes yeux mais les commentaires admiratifs de certains mettent mes convictions en doute.

Ce que je retiens :

- si j'avais plus d'argent, j'aurais plus de Bordeaux,

- J'ai définitivement du mal avec les élevages "appuyés"

- Au-delà de 8 vins, j'ai vraiment du mal à gouter.


Resto toujours aussi bruyant... et bon.

avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 14 Sep 2010 - 13:14

Martin avait amené Montrose 2003 à la Paulée de juin et le vin m'avait incroyablement impressionné.

Je trouve par ailleurs le commentaire d'Olivier d'une rare pertinence. C'est passablement difficile de faire une dégustation technique dans un resto. Le seul qui le permette à mon sens est le Steak Frites.

Je n'avais pas acheté beaucoup de rive droite 2003 ... mais Certan de May pris au printemps m'avait vraiment impressionné.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horizontale Bordeaux 2003: Compte-rendu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum