Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Petit midi chez O'Thym

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit midi chez O'Thym

Message par Patrice Breton le Mer 4 Aoû 2010 - 22:17

Encore merci Michel, Vincent, Yves, Jean-Luc et Luc pour un petit (!) midi mé-mo-ra-ble. Votre générosité est sans bornes.

Chablis Les Clos 2007, William Fèvre (Merci Michel) Superbe. Limpide, minéral, tranchant et immensément précis.
Puligny-Montrachet Caillerets 1er Cru, Henri Boillot 2008 (Patrice) Nez boisé mais fin. Superbe bouche minérale.
Grand-Puy-Lacoste 1985 (Merci Yves) Très bon. Nous étions tous en CDR. Très "claret" comme disait Yves.
Beaune 1er cru Les Cras 2002, Château de Chorey (Merci Vince) Très bon. Nez explosif et somptueux. Belle trame tannique, un peu de chaleur en bouche.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Baudes 2004, Ghislaine Barthod (Merci Luc) Très bon. Ça ne "pinote" pas bcp. Bouche particulièrement admirable. Séveux.
Leroy GC 2004 (Merci Michel) Très bon. Robe évoluée mais nette. Le nez offre des notes d'agrumes assez intenses. La bouche est tranchante, séveuse et fine. Atypique. Controversé. J'aime :-) (Je l'ai même identifié immédiatement) ;-)
Clos de La Roche, A. Rousseau 2005 (Patrice) Superbe. Très jeune. Une heure d'oxygène lui confère davantage de race. Framboises, griottes. Bouche subjuguante, séveuse, longue et racée. J'ai adoré.
DRC RSV 2003 (Merci Jean-Luc) Sublime. Liquid gold comme dirait Peter Choo. Sublime à tous points de vues. Nez complexe de griottes et de petits fruits noirs. Racé. Musclé. Généreux. Grand bonheur.



_________________
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.
avatar
Patrice Breton
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 50
Localisation : Longueuil

Voir le profil de l'utilisateur http://www.viceversawine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit midi chez O'Thym

Message par Michel Therrien le Jeu 5 Aoû 2010 - 11:07

Un dîner exceptionnel pour souligner la fête de Patrice.
Un moment particulièrement agréable avec des amis qui étaient en grande forme.
Le thème était : une bouteille pour se faire plaisir!
Tous les vins ont été dégustés en pure aveugle.
Chacun décidait de l'endroit de son vin sans connaître l'identité des autres vins.
Assez incroyable comment l'ordre a été établi...........j'aurais placé les vins exactement comme ils l'ont été.

Un duo de blanc pour débuter.

Chablis Grand Cru Les Clos 2007, William Fèvre
Une robe fort pâle. Un bouquet de faible intenisté. Épices douces, coquillages, iode et quelques poires. Bouche droite et vive qui enrobe un petit volume avec un peu de gras. Vin d'une grande pureté et fort long sur des notes marines! 18/20. Mon offrande.
Puligny-Montrachet 1er cru Caillerets 1er 2008, Henri Boillot
Une robe jaune pâle avec quelques reflets verts. Un bouquet de forte intensité avec des notes grillées et boisées avec un fond d'ananas. Un nez qui annonce "big" et nouveau monde. La bouche est ample, peu grasse mais avec expansion fine et délicate puis une bonne acidité. L'élégance en bouche. Bien typé puligny. 17,5-18/20. Merci Patrice.

Un trio de rouge

Pauillac 5ième GGC Grand-Puy-Lacoste 1985
Une robe évoluée, un centre dense/grenat et bien tuilé sur quelques centimètres. Épices chaudes dont clou de girofle puis cuir..........et au dévoilement un peu de poivron. Vin rond à l'acidité basse, aux tannins fondus sur une jolie longueur quoique un peu de chaleureuse en fin de bouche. Je mise sur Beaucastel 95. Dans le champ. Puis Yves nous dit que mauvais cépages, mauvaise région, mauvais millésime............Vincent part à Bordeaux et je mentionne si Bordeaux alors avant 90 soit 85 ou 89 comme structure au vin. Merci Yves. 16,5/20.
Chambolle-Musigny 1er cru Les Baudes 2004, Ghislaine Barthod
Une robe rubis pâle avec quelques reflets violacés. Fruit noir, pte menthol et de bonnes notes florales. La bouche est droite, un rien mince, tannique en fin de bouche et un peu chaleureuse. Je mise sur nouveau monde en pinot noir d'un millésime jeune come 2006 ou 2007. Très surpris au dévoilement devant le millésime surtout! Lorsque Luc a dit que l'on était en Bourgogne, je me suis dirigé vers la côte de beaune et Pommard 2005. Un vin non typé chambolle..............j'ai deux bouteilles en cave qui vont sommeiller encore un peu. 16/20. Merci Luc.
Beaune 1er cru Les Cras 2002, Château de Chorey
Ça pinotte! Le vin est de bonne ampleur, un certain gras en milieu de bouche mais l'ensemble demeure dense et droit. Ya du vin comme dirait l'autre! Belle longueur sur les fruits des champs. Je pensais à un 1er cru de gevrey en 2002. Merci Vincent. 17/20.

Un dernier trio,..............plus tard!

Gevrey Chambertin 2004, Leroy
Clos de La Roche 2005, Armand Rousseau
Romanée Saint-Vivant 2003, Domaine de la Romanée Conti

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7666
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit midi chez O'Thym

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 5 Aoû 2010 - 11:41

Lunch hallucinant en effet hier, avec des vins de haut vol et un plus que les autres!

William Fèvre Les Clos chablis grand cru 2007 : Nez assez ouvert, profond, mais primaire, sur des notes de fruits blancs et jaunes frais, agrémentées de pointes fumées et crayeuses. Attaque franche, vigoureuse. La bouche s’élargit ensuite, mais me semble légèrement diluée, comme aqueuse. Le tout se rattrape fort bien dans une finale très longue, intense et précise. Un flacon qui se livre avec moins de puissance que dans mon souvenir, comme s’il était en phase de repli. Je suis cependant le seul à l’avoir trouvé de la sorte … Excellent. Merci Michel.

Henri Boillot Caillerets puligny-montrachet 1er cru : Nez tonitruant sur des notes de pêche, de crème anglaise, de fleur jaune, de miel. La bouche est cependant tout autre, puissante et délicate à la fois, suave et raffinée. La présence physique du vin en bouche est cependant étonnante d’intensité, ce qui n’enlève rien à la finesse de l’ensemble. Longue finale où quelques notes d’élevage réapparaissent. Aussi bon soit-il actuellement, et si je crois qu’un court séjour en cave (disons deux à trois ans) l’aiderait à intégrer son élevage, je n’encaverais pas de vins si démonstratifs et impressionnants à un stade si précoce. Excellent. Merci Patrice.

Château Grand-Puy-Lacoste pauillac 5e GCC 1985 : Nez initialement réduit sur des notes insistantes de viande crue (ce qui m’a orienté en Rhône, en plus de l’homme derrière l’offrande!) qui s’ouvrira sur le cuir, le tabac brun, les fruits noirs compotés. L’attaque est d’une richesse étonnante, ample et grasse, mais allègre. Milieu de bouche plein, fondu, tendre. Finale d’excellente longueur, équilibrée et classique. Un superbe vin à maturité que j’ai beaucoup apprécié. Superbe. Merci Yves.

Ghislaine Barthod Les Baudes chambolle-musigny 1er cru 2004 : Couleur peu dense, mais juvénile. Nez de rhubarbe, de canneberge et de framboise. L’ensemble est frais, pur, primaire. L’aération amènera quelques notes florales et terreuses. La bouche est concentrée, contenue, structurée. Légère impression de chaleur en finale. Un vin qui ne porte pas les traces du millésime et qui apparaît particulièrement masculin et structuré pour un vin issu de cette commune si « féminine », comme quoi, rien n’est simple! Très bien. Merci Luc.

Château de Chorey Les Cras Vieilles Vignes beaune 1er cru 2002 : Nez intensément parfumé, sur des notes de petits fruits noirs, d’épices douces, de fleurs mauves, de cacao et de réglisse. La bouche est pleine et offre un fruit mûr volumineux qui dirigera mes pairs vers la côte-de-nuits. Belle intensité aromatique et corps ample. La finale est un rien décousue, mais montre une belle minéralité. Un vin qui commence à bien se livrer et qui devrait continuer d’évoluer paisiblement. Excellent. Mon offrande.

Domaine Leroy gevrey-chambertin 2004 : Couleur peu intense, vieillotte, qui n’est pas sans rappeler un madère (!), mais qui demeure brillante et qui est parfaitement claire! Nez complexe, fumé, sur des notes de liqueur d’orange, de terre brune, de fleur séchée, de fruits rouges compotés. L’ensemble est riche, frais, complexe. La bouche est intensément parfumée, peu structurée, diaphane, vaporeuse. Finale de bonne longueur, sans être grande, sur des notes acidulée. Un vin déroutant, controversé, qui me rappelle davantage ma première expérience avec ces vins plutôt que la dernière où le vin avait résolument déçu. Superbe. Merci Michel.

Armand Rousseau clos-de-la-roche grand cru 2005 : Profil réservé, mais qui témoigne d’une réelle profondeur, sur des notes réglissées, de terre noire, de fruit mûr, mais éclatant de fraîcheur, de tabac à pipe. La bouche est concentrée, richement dotée en tout, mais peu volumineuse ou expressive pour l’heure. Un vin d’avenir dont l’intégration des composantes structurelles et aromatiques étonnent déjà pour un millésime qui se livre si souvent abruptement actuellement. Immense longueur et équilibre idéal. Superbe. Merci Patrice.

Domaine de la Romanée-Conti romanée-st-vivant grand cru 2003 : Une des rares fois où un vin du Domaine m’a été servi à l’aveugle. Nez d’une profondeur inouïe, mûr, riche, complexe, lumineux, chatoyant, sur des notes de cerises noires, d’épices douces, de fleurs fraîches et séchées, de cacao, de réglisse … La bouche est somptueuse, enveloppante, éclatante, tendre, intense, riche et pure. Finale élégante, douce et raffinée d’une persistance ahurissante. Un grand vin, point. Je ne connais aucun domaine qui arrive à produire des vins à la fois si complexes, purs, concentrés, riches, équilibrés, aromatiques et fins. Cette combinaison irréelle de puissance, de richesse et de finesse m’a fait soupçonner la nature de l’offrande! Sublime. Merci (!) Jean-Luc.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit midi chez O'Thym

Message par Michel Therrien le Jeu 5 Aoû 2010 - 15:47

La suite...................

Un dernier trio,

Gevrey Chambertin 2004, Leroy
Vous connaissez l'histoire du déclassement........
Un assemblage des grands crus Latricières et Chambertin avec le 1er Combottes et quelques villages.
Le nez de son millésime avec beaucoup de végétal, géranium, des agrumes et un peu de canneberges. Un nez plus qu'atypique mais réellement intéressant.
Une robe aussi inusitée. La plupart parle du millésime 90. La robe en plus d'être très pâle se veut quasi jaune à son pourtour.
En bouche cependant......c'est la joie. Le vin démontre un beau gras, de la vivacité, un côté craquant puis une belle finale florale de très bonne longueur. La structure acide se prolonge par des amères. Vin controversé, atypique, quasi choquant mais que j'aime bien. 17-17,5/20. Mon offrande.
Comment parvenir à cette couleur et à ce nez puis avoir une excellente bouche??????????

Clos de La Roche 2005, Armand Rousseau
On inverse l'avant-dernier avec le dernier après avoir "senti".
La robe est rubis de moyenne à bonne intensité.
Un bouquet de faible intensité avec des fruits rouges et noirs sur un fond de notes florales et puis ferrugineuses.
La bouche est ample et pleine, un beau volume se déploie avec un caractère séveux à l'évolution. La texture alterne entre "soyeux et velouté" puis la finale démontre une certaine austérité tannique sous une aromatique de fruits "bleus". Un vin pour demain mais qui est déjà accessible...........peut-être 1 heure de carafe! 18/20. Merci Patrice. J'ai misé sur un grand cru de la commune de Morey Saint-Denis 2005..........l'honneur est sauf!

Romanée Saint-Vivant 2003, Domaine de la Romanée Conti
La robe est rubis de bonne intensité avec un peu d'évolution au pourtour.
Le bouquet est riche et intense. Ça pinotte follement avec une pointe chocolatée.
La bouche est magique, ample, séveuse et d'une longueur ébouriffante!
Le touché en bouche est émouvant.
J'ai misé sur un grand cru de Vosne 2002 ou encore Les Amoureuses de Chambolle-Musigny.
Immense plaisir, immense partage, immense offrande........Merci Jean-Luc. 19,5+/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7666
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit midi chez O'Thym

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum