Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 19 juillet 2010

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Pierre Beauregard le Sam 24 Juil 2010 - 19:01

"L’ampleur de nez ne se retrouve pas en bouche sur cette bouteille qui n’atteint pas le niveau de celle bue à l’automne dernier." en parlant du Boulay 98, était-ce dû au fait que celui-ci se retrouvait parmi des bourgognes de bonne facture ? Le contexte traçant souvent nos appréciations.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1790
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 24 Juil 2010 - 19:52

Ce n'est pas impossible Pierre, mais la dernière fois il avait également été servi dans un contexte relevé (Dauvissat et Dönnhoff).

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7213
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Martin Loranger le Sam 24 Juil 2010 - 22:41

Pour continuer la folie du retour...

Bouchard, Corton-Charlemagne 2002:
4e de 6 bouteilles, celle-ci, à la différence de 2 de ses prédécesseures, est parfaite, sans trace d'oxydation. Ouf! À plus de 125$ la quille, on espère que ça serait impec...

Le nez prendra de la carafe pour s'ouvrir, refusant obstinément de le faire dans le verre! Pierre chaude (merci Vincent!), miel, tilleul, citron confit... c'est vraiment complexe et ça bouge sur les 90 minutes de dégustation. En bouche, il y a une sorte de tension dans ce vin difficile à décrire. C'est une présence. La finale est longue avec un retour salin. WOW, grand vin!

Marquis d'Angerville, Volnay "Clos des Ducs" monopole 2002:
Pas facile de faire suite au précédent... mais chose faite avec brio!

À l'ouverture, c'est un peu fluette, mais après 20-30 minutes en carafe, le nez prend de l'ampleur mais surtout la bouche prend du poids. Incroyable ce que peut faire l'oxygénation sur ces vins somme toute délicats.

On se sent en Côtes de Beaune, avec une bouche appuyée mais en finesse, mais aussi un peu comme plus au nord, avec un nez envoûtant sur des épices fines, de la griotte et du poivre blanc.

La succession de ces 2 vins fut une très belle expérience de ce que la Bourgogne peut offrir, à prix élevé il faut le dire, avec une finesse et un raffinement difficilement égalé ailleurs.

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Invité le Sam 24 Juil 2010 - 22:53

Couple de vins fermés, je semble lire.

Shoot from the hip du tire bouchon. Evil or Very Mad

Même problème ce soir avec un Duas Quitas Resera Especial 2003 - muet, sur le fruit sec et l'alcool. Peu vibrant. Grrrrrr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Marc-Antoine Paquin le Dim 25 Juil 2010 - 3:58

Yves Martineau a écrit:On l'a pas assez barbouillé le Vince pour qu'il fasse ces descriptions aussi précises...il m'épuise, il faudra quoi pour lui faire perdre ses moyens!!

C'est parce que vous ne m'avez pas invité... ;-)
avatar
Marc-Antoine Paquin

Messages : 146
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Carl Gauthier le Dim 25 Juil 2010 - 10:38

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Enterrement de vie de garçon hier soir … Alors, avant les vodka-jus d’orange, cognac, champagne et tutti quanti, quelques fort jolis vins, sans prise de notes, il va sans dire, mes quelques impressions tout de même :

Rémi Jobard Les Genevrières meursault 1er cru 2007 : Bouquet discret, racé, sur des notes de poire fraîche, de menthe douce et de crème fraîche. Bouche contenue, tendue, de belle longueur, retenue aromatiquement. Excellent.

Albert Grivault Clos des Perrières meursault 1er cru 2002 : Nez ouvert sur les agrumes, les pierres chaudes, le miel et quelques relents exotiques. Bouche opulente, ample et grasse. Richesse impressionnante et belle longueur sur des amers fins. Une belle bouteille de ce cru irrégulier (sur ce millésime du moins) qui affiche un profil nettement riche qui tranche avec l’idée que je me fais des Perrières. Excellent.

Gérard Boulay Clos de Beaujeu sancerre 1998 : Belle complexité aromatique sur des notes d’agrumes frais, de fruits secs, de fumée et d’épice évoquant la cannelle et la muscade. Attaque vive, vin droit et sec, un peu court. L’ampleur de nez ne se retrouve pas en bouche sur cette bouteille qui n’atteint pas le niveau de celle bue à l’automne dernier. Bien.

Jacques-Frédéric Mugnier Clos de la Maréchale nuits-saint-georges 1er cru 2006 : Nez pur, finement fumé et minéral, sur des notes de fruits noirs frais et de réglisse. La bouche est concentrée, mais serrée, peu expressive. Finale de très belle longueur, fraîche et minérale. Un cru qui s’est considérablement refermé et qui appelle maintenant à la patience! Excellent.

Château de Beaucastel châteauneuf-du-pape 2001 : Nez profond mais peu expressif avec quelques relents chaleureux sur la viande grillée, les hebres, la réglisse, la mélasse et les fruits rouges compotés. Bouche vigoureuse, structurée, dense. Acidité élevée et tannins très abondants se répondent dans une finale très longue, mais essentiellement structurelle pour l’heure. Un vin qui se livre moins bien que le 2000 à l’heure actuelle, mais dont les capacités au vieillissement apparaissent encore intactes. Superbe.

pas de commentaire sur le blanc Château Taillefer Lafon ?? Smile
avatar
Carl Gauthier

Messages : 253
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 43
Localisation : DDO

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 25 Juil 2010 - 11:00

Martin Loranger a écrit:À l'ouverture, c'est un peu fluette, mais après 20-30 minutes en carafe, le nez prend de l'ampleur mais surtout la bouche prend du poids. Incroyable ce que peut faire l'oxygénation sur ces vins somme toute délicats.

Je garde un souvenir mémorable de la verticale de Clos des Ducs d'Angerville à l'hiver dernier ... Le 1996 me hante encore tellement il était exceptionnel. Je m'étais, à ce moment là, juré de ne pas boire ma seule 2002 avant 2015 - 2020 ... mais j'y pense souvent!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7213
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 19 juillet 2010

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum