Derniers sujets
» DRC LCBO
Aujourd'hui à 12:33 par Alain Roy

» Semaine du 15 janvier 2017
Aujourd'hui à 11:36 par PhilippeGingras

» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Aujourd'hui à 11:08 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vos rouges de l’année
Aujourd'hui à 9:21 par Fabien Rosiau

» Arrivage Signature - 19 janvier 2017
Aujourd'hui à 8:57 par Vincent Messier-Lemoyne

» Australian Open 2017
Aujourd'hui à 3:50 par Michel Therrien

» Domaine Buisson-Charles
Hier à 17:25 par Michel Therrien

» IP disponibilités
Hier à 17:00 par Alain Roy

» Iegor en Janvier...
Hier à 6:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vous voyagez en France et vous voulez du...
Mar 17 Jan 2017 - 20:15 par Fabien Rosiau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Mar 17 Jan 2017 - 18:48 par Pierre Beauregard

» Le monde idéalisé de la restauration
Mar 17 Jan 2017 - 17:41 par Alain Roy

» club de dégustation de Mtl : C9P
Mar 17 Jan 2017 - 17:40 par Michelle Champagne

» Semaine du 8 janvier 2017
Mar 17 Jan 2017 - 8:38 par PhilippeGingras

» Liste 2016 de ''NOS'' meilleurs restos...
Lun 16 Jan 2017 - 11:17 par Jonathan Ménard

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 12 juillet 2010

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 12 juillet 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 13 Juil 2010 - 10:30

Petit exercice ludique en compagnie de Martin Loranger hier soir consistant à revisiter des cuvées plus modestes d’un grand millésime :

Charles Joguet Clos de la Cure chinon 2005 : Nez expressif et appétissant sur la fraise fraîche, le tabac, le cuir, ainsi que des nuances de viande crue qui s’affirmeront à l’aération. La bouche est précise, vigoureuse et de longueur correcte. Finale légèrement diffuse. Un vin rafraîchissant et convenablement mûr, avec peu de fond toutefois. Bien.

Bernard Baudry Franc de Pied chinon 2005 : Un vin qui prendra beaucoup de temps à se révéler, mais qui se montrera résolument éclatant en fin de soirée. Alors que le nez était plutôt éteint au début, il s’ouvrira sur des notes d’encre, de violette, de cassis, d’encens, de menthol et de fumée, signant un ensemble complexe, fin et précis. La bouche est ample, très fine, minérale, précise et raffinée. La finale est très longue, détaillée et vaporeuse. Un vin complet qui demande encore du temps et qui nous a complètement ravis! Excellent.

Domaine des Roches Neuves Terres Chaudes saumur-champigny 2005 : Nez plus mûr procurant presqu’une impression crémeuse sur des notes de framboise, de chocolat au lait, de terre noire. La bouche est riche, extraite, avec un fruité encore primaire et enveloppant. La masse fruitée couvre des tanins structurants et abondants. Bonne longueur, davantage structurelle et légère chaleur. Un autre vin à attendre et qui ravira notamment les amateurs de vins plus mûrs. Il serait intéressant de le placer dans une dégustation de Bordeaux! Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7054
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Mar 13 Juil 2010 - 13:38

Quelques vins hier soir avec 2 rosés dont celui de l'Orpailleur.........peu de choses à dire! Cependant, un grand vin à son apogée nous a séduit,
Pomerol Vieux Château Certan 1990
70% Merlot, 20% Cabernet Franc et 10% Cabernet Sauvignon.
Une robe évoluée avec grenat pour un bon cm au ménisque.
Truffe, épices chaudes dont girofle, herbes séchées, sous bois avec un peu de fraises confites.
La bouche est ronde, fondue en milieu de bouche avec une belle mâche à ce moment. Un vin qui demeure bien frais malgré les notes évolutives et qui est surtout fin, élégant et très long.
J'ai d'abord misé sur un sangio d'une vingtaine d'années étant donné sa bonne dose d'acidité puis on me dit non..........je tente vieux CNP 90 vu le clou de girofle et les fraises confites et on me dit non à nouveau. Très surpris!
18/20. Like a Star @ heaven
Merci Élise et Michel.

nb: une bouteille achetée un peu tardivement (les 91 et 92 avaient été déjà en succursale).


Dernière édition par Michel Therrien le Mar 13 Juil 2010 - 13:49, édité 1 fois (Raison : erreur millésime 2000----1990)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Ludwig Desjardins le Mar 13 Juil 2010 - 13:41

Michel le VCC me semblait pas mal évolue pour 10 ans d'âge non?

Ludwig Desjardins

Messages : 4157
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Mar 13 Juil 2010 - 13:51

Ludwig Desjardins a écrit:Michel le VCC me semblait pas mal évolue pour 10 ans d'âge non?

J'ai édité mon CR car le VCC était un 90 et donc de 20 ans. Tout de même évolué pour un grand bordelais 1990 mais une rive droite avec 70% merlot. Une bouteille achetée en 1994 et donc avec un peu de tablette.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Jeu 15 Juil 2010 - 10:17

Un peu de réjouissance autour de la fête des français hier et nous avons ouvert un vin du sud de la France non loin de notre ami Arnaud!

Bandol Spéciale cuvée Migoua 1986, Domaine Tempier
La robe est cerise de moyenne intensité avec un peu de tuile au pourtour.
Très aromatique avec cuir, épices, fourrure, prunes et réglisse.....tertiaire.
La bouche est droite, encore charpentée, bonne acidité, une certaine amertume s'installe et dure un bon moment. Manque de chair.
Moins belle bouteille que celle bue il y a un an lors de la dégustation des vins du Domaine Tempier 2005-2006.
Super accord avec une bavette de boeuf marinée.
16,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Julien Martel le Jeu 15 Juil 2010 - 14:08

2008 Pithon-Paillé Anjou Coteau des Treilles
Domaine mieux connu sous le nom de Jo Pithon, qui fut rebaptisé Pithon-Paillé, suite à la venue au domaine du fils par alliance de Jo, Joseph Paillé. Seulement 3100 bouteilles annuellement de ce cru, issu à 100% du chenin blanc. 53,75$ en IP chez Balthazard. Un nez unique, très racé, aristocratique même, charmeur et complexe, offrant notamment des arômes de menthe, de mangues, de fleurs blanches, de pêches caramélisées et de pommes vertes, doté d’une pureté et une fraîcheur renversantes. La bouche marie à merveille la puissance, les épices, le gras et l’acidité, pour donner un vin doté d’un grand caractère. Sans aucune hésitation le meilleur vin blanc à base de chenin dégusté dans ma vie, et certainement l’un de mes coups de cœur de l’année. Une merveille à boire. 91-93

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Martin Loranger le Jeu 15 Juil 2010 - 14:26

Ayant plusieurs Côte-Rôties 2005 en cave, je voulais voir où celle-ci était rendue: Côte-Rôtie 2005, Pierre Gaillard

Couleur foncée rubis-pourpre, avec un nez qui s'ouvre sur 30 minutes avec du fruit noir bien mûr, de l'encens, du lard fumé et une pointe de menthol qui donner le la fraîcheur à l'ensemble. En bouche, l'aération lui donne du volume, l'acidité est bonne et il y a une trame tannique qui appelle la bouffe. Quand même assez tannique pour une CR. Je ne sais pas si le temps va vraiment atténuer tout ça... même si, au final, c'est loin de me déplaire.


Dans un article de la RVF, Gaillard se targue de n'avoir aucune note de réduction dans ses vins, ce que j'ai pu constater en dégustant cette bouteille.

Pourriez-vous éclairer ma lanterne sur 1 point: d'où vient la réduction?

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Invité le Jeu 15 Juil 2010 - 15:45

L'air de rien, je bois quand même un peu...

Château Sociado-Mallet 1998, Haut-Médoc
Très belle bouteille que celle-là. Nez enjôleur et bien expressif sur des tonalités de cassis, de poivron grillé et une impression minérale qui tend vers les champignons. La bouche offre elle aussi une belle volupté, construite avec une matière de bonne densité autour de tanins élégants et dociles. Jolie finale, de complexité enviable et plutôt délicate pour ce millésime reconnu pour avoir donné des vins parfois durs en jeunesse. Une bouteille qui m’a semblé nettement plus intéressante que le 2001 bu la semaine dernière. 17/20

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Jeu 15 Juil 2010 - 15:59

Martin Loranger a écrit:Ayant plusieurs Côte-Rôties 2005 en cave, je voulais voir où celle-ci était rendue: Côte-Rôtie 2005, Pierre Gaillard

Couleur foncée rubis-pourpre, avec un nez qui s'ouvre sur 30 minutes avec du fruit noir bien mûr, de l'encens, du lard fumé et une pointe de menthol qui donner le la fraîcheur à l'ensemble. En bouche, l'aération lui donne du volume, l'acidité est bonne et il y a une trame tannique qui appelle la bouffe. Quand même assez tannique pour une CR. Je ne sais pas si le temps va vraiment atténuer tout ça... même si, au final, c'est loin de me déplaire.


Dans un article de la RVF, Gaillard se targue de n'avoir aucune note de réduction dans ses vins, ce que j'ai pu constater en dégustant cette bouteille.

Pourriez-vous éclairer ma lanterne sur 1 point: d'où vient la réduction?

Martin

Sujet complexe qui dépasse mes compétences mais de ce que je pense savoir sur la réduction en rouge:
Moins de bois neufs, plus de cuves, plus de soufre (plus de H2s vers mercaptans), moins de soutirage, moins d'exposition à l'air.....et en blanc, surtout plus de lies!
Il y a des vinif plus "à l'air", d'autres plus en vases clos et donc moins d'O2........

Au secours Pat Essa!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Pierre Beauregard le Jeu 15 Juil 2010 - 18:40

Julien Martel a écrit:2008 Pithon-Paillé Anjou Coteau des Treilles
Domaine mieux connu sous le nom de Jo Pithon, qui fut rebaptisé Pithon-Paillé, suite à la venue au domaine du fils par alliance de Jo, Joseph Paillé.

Pas tout à fait ça. Le Domaine Jo Pithon et le Château de Chamboureau ont été acquis (en 2006 ou 2007) par Philippe Fournier, fondateur de la compagnie de téléphone Afone. En 2008 les deux domaines réunis ont changé de nom pour Domaine FL (initiales du nom des parents du nouveau propriétaire Fournier-Longchamps). Jo Pithon, tant qu'à lui, s'est plutôt dirigé vers le monde du négoce en fondant sa propre compagnie mais tout en voulant demeurer producteur de vins. C'est pourquoi il avait exclue de la vente de son domaine la parcelle Les Treilles qu'il a toujours conservé, soit environ 5 hectares. Aujourd'hui, avec la venue du fils par alliance le domaine s'appelle Pithon-Paillé comme tu le mentionnes.

Pierre Beauregard

Messages : 1720
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Julien Martel le Jeu 15 Juil 2010 - 19:18

Tu as parfaitement raison Pierre! Mon intervention voulait davantage faire le lien entre ce qui est connu ici au Québec (Jo Pithon) versus le nom du présent vin qui ne l'est pas.

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Yves Martineau le Ven 16 Juil 2010 - 22:22

Salut les aminches, I'm back!

Plusieurs vins au cours de la dernière semaine de vacances, au bord d'un lac sous la canicule...

2000 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape
Déçu par la dernière bouteille, je voulais en avoir le cœur net.

Nez complexe de réglisse noire avec de la confiture de mûres, des épices et de la lavande.

La bouche est superbe, gourmande et voluptueuse.
Une finale où la rafle me semble évidente, apportant une fraîcheur et un aspect herbacé qui s'intègre bien au coté fruité et gourmand. Ample, fin et complexe, un très beau Charvin. 92-93 pts

Un cran sous le 2001 mais bien supérieur à la bouteille goûtée lors de la verticale de mai dernier.


1990 Château Cos d'Estournel St. Estèphe
Un très beau vin à maturité, qu'il est dommage d'avoir pris un soir de canicule! Un Cos d'une autre époque, classique, de l'ancienne école. Excellent.
92 pts

2004 Château Léoville Barton St. Julien
Un vin d'une belle finesse, séveux, pur et très séduisant. L'élevage est encore présent (vanille) mais pas du tout envahissant. Délicieux. 91-92 pts
Je l'ai préféré au 2002 qui m'a semblé de facture similaire mais un peu mince.

2003 Château Clos Haut-Peyraguey Sauternes
Magnifique Sauternes, dense, complexe et d'un équilibre exemplaire. Je n'y retrouve pas la chaleur du millésime, mais un vin fin et long qui a ravi les convives. 92 pts

Les critiques français sont très entichés de ce vin et je commence à comprendre pourquoi.

Yves Martineau

Messages : 4754
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Richard Philippe Guay le Sam 17 Juil 2010 - 6:47

Yves, soit discret avec CHP, c'est le Sauternes à acheter pour les prochaines années.

Richard Philippe Guay

Messages : 882
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Alain Roy le Sam 17 Juil 2010 - 11:35

En passant Yves, merci pour tes "pluggs" gigondas, je garde ça en note car en ce moment il n'y a rien à la saq sauf quelques st-cômes à l'autre bout de la ville. En attendant, j'ai dégoté celui-ci au hasard :

Domaine de Piauger, gigondas 2007, 24$

J'ai bien aimé, léger et facile à boire, comme un bon beaujolais !

Egalement dégusté cette semaine :

Moulin-à-vent, celui du domaine du Vissoux

J'ai bien aimé aussi, intense et avec beaucoup de matière, comme un bon vin du Rhône ! ah ah !

Alain Roy

Messages : 1658
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Sam 17 Juil 2010 - 13:35

Yves Martineau a écrit:

2004 Château Léoville Barton St. Julien
Un vin d'une belle finesse, séveux, pur et très séduisant. L'élevage est encore présent (vanille) mais pas du tout envahissant. Délicieux. 91-92 pts
Je l'ai préféré au 2002 qui m'a semblé de facture similaire mais un peu mince.


Les préjugés sont difficiles à effacer malgré le gain franc des 3 Léovilles 2002 sur 2000 et 1998.
Faudra-t-il faire une comparaison 2002 vs 2004? Idea

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Sam 17 Juil 2010 - 15:41

Par cette vague de chaleur, un peu de poisson et un bon rosé!

Collioure Rosé Côté Mer 2008, La Rectorie IP Alain Bélanger, 26,80$
Un rosé de presse dont la fermentation se fait en barrique de quelques vins et un élevage sur lies. Un assemblage de différentes parcelles de grenache, carignan, counoise et syrah. Se nommait La Goudie auparavant.
La robe est de couleur fraise et bien brillante.
Un bouquet de fraises confites, quelques épices fines et de la réglisse.
La bouche offre une bonne mâche avec un beau volume, les tannins sont fins, l'acidité est bonne mais le 14% d'alcool apporte une certaine chaleur en fin de bouche ainsi que de l'amertume. La finale est longue et s'exprime sur un fruité plus confit. L'ensemble est bien vineux mais un peu chaleureux. Un fort joli rosé mais un bon cran sous celui de Cotat.............vraiment différent en texture. 16,5/20.
L'accord a été exceptionnel avec un poisson entier (omble chevalier) farçi aux échalottes, coriandre en grain et poivres roses. Un poisson incroyable.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Patrick Essa le Sam 17 Juil 2010 - 16:29


Schématiquement la réduction est le contraire de l'oxydation, il s'agit donc d'un état où le vin est en quelque sorte en manque d'oxygène. Le jeu de l'élevage consiste à la maîtriser car c'est évidemment un état anti-oxydatif qui permet de peu apporter de sulfites durant le passage en grand contenants ( fûts ou cuves). Associés au CO2 résiduel il permet de moins "couvrir" artificiellement les vins non mis en bouteilles.
La réduction peu apparaître lorsque les lies sont assez grossières mais également lorsque les traitements soufrés ont été très nombreux - et surtout rapprochés, réguliers et tardifs- durant la campagne culturale de traitement et qu'il subsiste des mollécules de soufre sur les raisins. Le raisin synthétise lui même du soufre lors de la fermentation mais en dose modeste.
Pour résumer je dirais que la tolérance à la réduction est variable selon les dégustateurs car certains palais apprécient ses notes. Je suis en revanche farouchement contre celle-ci dans les vins embouteillés car il me semble qu'il s'agit surtout d'une "faute" oenologique si elle est détectable...mais ce n'est que mon humble avis.

Patrick Essa

Messages : 929
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Yves Martineau le Sam 17 Juil 2010 - 19:17

Michel Therrien a écrit:
Yves Martineau a écrit:

2004 Château Léoville Barton St. Julien
Un vin d'une belle finesse, séveux, pur et très séduisant. L'élevage est encore présent (vanille) mais pas du tout envahissant. Délicieux. 91-92 pts
Je l'ai préféré au 2002 qui m'a semblé de facture similaire mais un peu mince.


Les préjugés sont difficiles à effacer malgré le gain franc des 3 Léovilles 2002 sur 2000 et 1998.
Faudra-t-il faire une comparaison 2002 vs 2004? Idea

Deux choses Michel:

1- Je n'ai pas de préjugé négatif contre les Médoc 2002, je les trouve plutôt bons dans l'ensemble, un millésime classique et réussi, des vins qui semblent pour beaucoup prêts à boire, ce qui n'enlève rien à leurs qualités.

2- J'ai trouvé Barton 2004 supérieur au 2002, en pure aveugle. Il n'y a pas de quoi tirer de conclusions sur l'ensemble d'un millésime (ni sur le biais du dégustateur!), mais simplement l'opinion du moment pour un amateur du cru et de la région, plus objectif que tu crois Wink

3- Je n'ai rien contre une comparaison avec 2004, un millésime que je connais très peu mais que je devine parfois à l'aveugle par le jeu de l'élimination (facile à différencier des 2003 et 2005)


p.s. si tu comptes bien, ça fait trois choses... Smile

Yves Martineau

Messages : 4754
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Julien Martel le Dim 18 Juil 2010 - 20:57

Quelques vins bus ce week-end:

2007 Domaine Rodolphe Demougeot Beaune Clos St-Désirée
Deuxième rencontre avec ce vin, fidèle à mes notes précédentes : Un très beau vin blanc, avec un nez relativement expressif, frais et pur, qui s’ouvre sur les fleurs blanches, le citron, les coquillages, les pêches et le silex. La bouche est impeccablement équilibrée, intense, ronde, et très savoureuse, avec une prédominance d’arômes métallique, minéral et de clémentines. Les vins blancs de ce producteur, que j’ai eu la chance de rencontrer brièvement en mars dernier, sont de haut niveau et valent les prix exigés. 91

2006 Catherine et Claude Maréchal Chorey-les-Beaune
Troisième expérience avec ce vin, qui continue de s’améliorer avec le temps qui file. Encore une fois un vin parfumé, profond, gourmand, épicé, et fruité. Un superbe accord avec le risotto aux champignons shiitake et pleurotes, et parmigiano reggiano. 90

2008 Les Héritiers du Comte Lafon Mâcon-Villages
Une IP de Séguin Robillard. Un nez discret, délicat, frais, offrant quelques arômes de beurre, de fleurs et une touche minérale. Une bouche de grande classe, réservée, équilibrée, mais quelque peu anonyme et appuyée par une bonne dose d’acidité. Sans surprise, le dernier verre fut le meilleur. Dans le style sans artifice, mais très bien fait. 89

2008 Claude Riffault Sancerre Les Chailloux
Une IP de Séguin Robillard. Un nez initialement réservé, mais d’une grande pureté, fin, minéral, avec des arômes de pétales de roses, de beurre et de silex. La bouche est aromatiquement précise, à la fois ronde, à la fois puissante, concentrée et tendue, appuyée par un fruité délicat et épicé. J’ai beaucoup aimé ce vin. 91

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Michel Therrien le Dim 18 Juil 2010 - 21:53

Julien Martel a écrit:
2008 Claude Riffault Sancerre Les Chailloux
Une IP de Séguin Robillard. Un nez initialement réservé, mais d’une grande pureté, fin, minéral, avec des arômes de pétales de roses, de beurre et de silex. La bouche est aromatiquement précise, à la fois ronde, à la fois puissante, concentrée et tendue, appuyée par un fruité délicat et épicé. J’ai beaucoup aimé ce vin. 91

Merci du CR...............j'en ouvre une sous peu! Un excellent vin dégusté à Sancerre à l'été 2009.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Martin Loranger le Dim 18 Juil 2010 - 22:29

Une p’tite soirée sous le thème du… sucre!

Riesling Spätlese, Norheimer Kirschheck, Nahe, Dönnhoff 2003:
Le nez sur le miel chaud et le citron confit rappelle le millésime, et les épices fines nous situent après quelques années de vieillissement. En bouche, l’équilibre est là, malgré le millésime solaire, avec le sucre qui tapisse la bouche mais aussi l’acidité qui rend le tout fabuleux à l’apéro. Vraiment un très beau vin, et qui me donne envie d’attendre encore un peu les plus beaux crus de ce millésime.

Vouvray « Clos de Bourg », Moelleux 1re trie, Domaine Huet 1989 :
Acheté en Suisse à l’automne 2007, je reluquais depuis bien longtemps cette bouteille poussiéreuse…
La couleur jaune dorée et bien brillante dénote de l’âge mais aussi un peu de botrytis, ce qui se retrouve aussi au nez, avec en plus des notes de gelée de coings, un peu de vernis à ongle. La bouche est volumineuse et bien ronde mais, encore là, l’acidité du chenin rend le tout très digeste. La finale, vaporeuse et fort longue, nous permet d’apprécier encore un peu cette grande dame qui mourut bien vite…

Vin de Paille, Côtes du Jura, Cave de la Muyre 2002 :
Je n’ai pas beaucoup d’expérience avec les vins de paille, mais celui-ci s’est présenté sous un jour différent de ceux bus précédemment, jouant d’équilibre au lieu de vouloir en mettre plein la gueule avec du sucre à revendre. Peut-être aussi que les 2 vins précédents avaient préparé la bouche des convives à recevoir le truck-load de sucre… Belle expérience!

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Martin Loranger le Dim 18 Juil 2010 - 22:39

Hier soir, autour d’un BBQ bien juteux :

Morgon vv 2007 Guy Breton :
2e expérience avec ce vin, qui se présente mieux avec un peu d’air et à l’apéro qu’à table. Digeste et gouleyant tout en étant de qualité.

Côtes-du-Rhône village, Domaine Charvin, 2007 :
YVES!!!! Converti sûrement je ne serai point, mais renversé par la fraîcheur et l’équilibre de cette cuvée je fus. Avec du brontosaure su’l BBQ, ce fut divin. Équilibré, digeste, plein sans être lourd. Rapport Q/P à surprendre Houdini!

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Patrick Ayotte le Lun 19 Juil 2010 - 7:42

Martin Loranger a écrit:Hier soir, autour d’un BBQ bien juteux :

Côtes-du-Rhône village, Domaine Charvin, 2007 :
YVES!!!! Converti sûrement je ne serai point, mais renversé par la fraîcheur et l’équilibre de cette cuvée je fus. Avec du brontosaure su’l BBQ, ce fut divin. Équilibré, digeste, plein sans être lourd. Rapport Q/P à surprendre Houdini!

J'ai découvert ce vin avec ce millésime là et j'en ai fait provision. Vraiment un beau vin pour le prix. Me reste qu'à ouvrir une de mes bouteilles du C9P maintenant Wink

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Yves Martineau le Lun 19 Juil 2010 - 13:31

Martin Loranger a écrit:
Côtes-du-Rhône village, Domaine Charvin, 2007 :
YVES!!!! Converti sûrement je ne serai point, mais renversé par la fraîcheur et l’équilibre de cette cuvée je fus. Avec du brontosaure su’l BBQ, ce fut divin. Équilibré, digeste, plein sans être lourd. Rapport Q/P à surprendre Houdini!

Très heureux que tu aies apprécié Martin, comme plusieurs ici d'ailleurs. Si tu en as d'autres, garde les quelques années, ils deviennent encore meilleurs.

Yves Martineau

Messages : 4754
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 juillet 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 19 Juil 2010 - 14:52

Un de mes incontournables, année après année :

Domaine Goisot st-bris 2008 : Nez plutôt mûr sur les agrumes, les pierres chaudes, une pointe de fumée et d’amande douce. La bouche est volumineuse, plutôt dense, bien éclatante. On sent davantage de gras que sur 2007, avec une expressivité aromatique plus intense également. Belle finale minérale et fumée. Un excellent rapport qualité/prix! Bien hâte de goûter à l’aligoté, ce qui devrait être fait dans les semaines à venir. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7054
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum