Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Patrick Essa le Mar 1 Juin 2010 - 13:41

Dégustation du millésime 2009 chez Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin

J'évoquais il ya quelques jours la prestigieuse verticale de Chambertin que nous avons réalisé avec David Rossignol et les oenologues de la maison Faiveley à l'issue de cette seconde session de dégustation du millésime 2009 au domaine Rossignol-Trapet. Celle-ci fut remarquable de cohérence mais n'occulte en rien la très belle réussite d'ensemble que le domaine semble connaître dans cette année irrégulière, capable de donner le meilleur aux côtés de vins minces et sans véritable relief. Après mon "tasting" de Mars me revoicit à appréhender ces vins en Mai et je dois constater avec bonheur que le soutirage qu'ils ont subi depuis les a encore affiné. Je l'avoue je n'en étais guère convaoncu au départ, tant il me paraîssait incongru de les dépouiller de leurs lies alors même qu'ils se montraient sous un jour pur et sans scorie d'élevage. Mais la très grande sûreté de jugement de l'oenologue Pierre Millman a conduit une fois plus les frères vers une décision sage et parfaitement étayée.

Voici mes notes sur chaque cuvée, elles croisent mes impressions sur deux mois:

Les "génériques"

Bourgogne 2009: Elevé partiellement en foudre, ce Bourgogne gégérique produit sur le finage de Gevrey puise une matière intense dans ce millésime fin et bouqueté. La maîtrise des rendements et la culture biodynamique ne sont sans doute pas étranger à sa matière généreuse et parfaitement polie. Un vin de soif qui a tout d'un grand..sauf son prix! Bien + 14

Savigny Les Beaune 2009: Plus fluet que le Bourgogne, il manque un rien de fond mais en revanche se montre parfaitement glissant grâce à ses arômes de fraise très "gourmands".Longueur moyenne. Assez bien. 12.5

Beaune "Mariage" 2009: Un vin tout en finesse qui possède une matière douce et légèrement sirupeuse mais qui traduit parfaitement la nature sablonneuse de ce terroir de pied de coteau. J'aime sa simplicité et sa franchise finale qui persiste. Une réussite! Bien + 13.5

les Crus:

Beaune Teurons 2009 : Profond, concentré et plein, ce vin raffiné plaira aux amateurs de crus denses et droits qui exprime une concentration de fruit sur une nature minérale et sauvage. Un vin énergique, très peu marqué par son élevage qui s'annonce comme un "best seller" de la Côte de Beaune. Très bien+ 15.5

Gevrey-Chambertin VV 2009: Trois origines dégustées avant de voir comment l'assemblage final se comporte. Mélange de finesse et de richesse pour un "village" étonnant car d'une parfaite balance aromatique. Robe rubis foncée, matière souple qui joue le registre de la délicatesse, tanins fins et polis qui magnifient de beaux arômes de fruits rouges et d'épice. Un beau village. Très bien. 14.5

Gevrey-Chambertin "Etelois" 2009:Les vieilles vignes de plants fins de cette petite parcelle donnent depuis 2005 un vin racé, pur et d'une parfaite rectitude. jamais aussi ouvert que le VV en jeunesse, il posssède toutefois plus de richesse tannique et un corps svelte qui évoque la cerise griotte, les épices sur une fine ligne fumée qui annonce le Chambertin voisin. Un très beau vin qui est aujouird'hui sans doute au niveau des cinq meilleurs "village" de la commune. Très bien++ 16

Gevrey-Chambertin Cherbaudes 2009: Peu coloré, très parfumé et d'une grande distinction. Cherbaudes est le plus cambuléen des Gevrey et le prouve encore nettement cette année grâce à ses arômes de prune, de groseille et de griotte. La matière est un rien moins concentrée que sur les autres premiers crus, mais ilgagne en douceur ce qu'il perd sans doute en puissance. 600 bouteilles produites. Très bien. 14

Gevrey-Chambertin Combottes 2009: Une année chaude ne sert pas forcément ce cru situé sur une zone qui souffre de la sècheresse. pOurtant le cru s'exprime avec bonheur cette année et semble même gagner en profondeur de texture et en densité tannique. Couleur rubis moyen, nez sur la framboise, bouche un peu sirupeuse et belle fraîcheur sur la longue finale. 600 bouteilles produites. Très bien. 14

Gevrey-Chambertin Corbeaux 2009: Une réussite qui positionne ce millésime comme la plus abouti produit en Corbeaux par les frères. Le vin est sombre, dense, puissant et très dominateur avec son caractère tannique affirmé. j'ai beaucoup aimé la richesse de sa texture et la race aromatqque tellurique de ce vin droit et intense. Longue finale. Très bien++ 16

Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2009: A bien des égares le clos Prieur ressemble au profil du Chambertin en raison de ses réguliers et intenses arômes de bâton de réglisse et d'épices douces et de sa présence tannique. Ce 2009 ne fait pas exception à la règle et revêt en plus une forme très épurée et élégante qui lui donne une présence formelle réjouissante. Si vous ne pouvez vous offrir le grand Chambertin, misez sur cette bouteille à la forme idéale. Superbe! Très bien ++ 16

Gevrey-Chambertin Petite Chapelle 2009: Cette année le vin a la dimension des grands qui l'entourent et je suis impressionné par le travail que le domaine a réalisé pour parvenir a canaliser sa relative austérité naturelle. Naguère sérieux et droit, il retrouve aujourd'hui la douceur légendaire de ce merveilleux petit cru pour livrer une partition aromatique harmonieuse et altière.Couleur très sombre, nez puissant sur le chocolat amer, la caroube et bouche très concentrée...Un premier cru de très haut vol. Excellent. 17

Les grands crus

Latricières-Chambertin 2009: Comme souvent le cru se livre sur un profil très soyeux avec une douceur de texture qui le "féminise" quelque peu. Très suave avec ses notes aromatiques fumées, il possède une grande séduction immédiate et - comme à l'accoutumée - est une vraie gourmandise dès son jeune âge. Tanins fins, boisé imperceptible et très belle longueur finale, pour ce grand cru de belle origine. Très bien + 15

Chapelle-Chambertin "Grande Chapelle" 2009: Cette année le domaine a décidé de vinifier à part sa Grande Chapelle et les Gémeaux qui ont droit tous deux à la mention grand cru Chapelle-Chambertin. Je m'empresse de signaler ici que ces deux crus constituent des entités à part et qu'il est remarquable de pouvoir ainsi percevoir leurs différences, autant que leurs originalités. Grande Chapelle possède un raffinement de texture et une énergie rare et une dimension assez étourdissante dans ce millésime d'équilibre qui lui sied si bien. La robe sombre, les effluves intenses de fruits noirs, de régisse et de muscade et la bouche ample, concentrée à la douceur infinie composent un ensemble d'une rare plénitude. Longueur magique pour un vin parti pour affronter les décennies. Excellent. 17

Chapelle-Chambertin "Les Gémeaux" 2009: Plus râblé et un rien moins raffiné, les Gémeaux se montrent également un peu plus fougueux et serrés sur des tanins plus fermes mais aussi une matière encore plus compacte et dense. J'aime vraiment la dimension de ce vin rare et je ne peux qu'encourager le domaine à l'isoler lors de la moise en bouteille car sur le long terme il pourrait bien se montrer encore supérieur au précédent. Excellent. 17.5

Chambertin "Parcelle Nicolas" 2009: dense, un peu austère et tannique il se présente avec un caractère froid et énergique qui tend sa trame et lui donne une puissance interne éblouissante. La robe est très sombre et le nez discrètement torréfié introduit une bouche équilibrée et ample qui est "tenue" par une richesse de matière phénoménale. Un très beau vin. Excellent + 18

Chambertin "Parcelle David" 2009: Si proche sur le terrain, il se distingue ici par un supplément de finesse et d'élégance qui magnifie les arômes de réglisse, de zan et de caroube pour livrer un message très sensuel et d'une "précision-terroir"remarquable. La transparence de son fruit associée à la maîtrise de son élevage le positionne désormais au panthéon des Chambertin. Superbe. Hors classe. 19

Chambertin "assemblage" 2009: Le mélange des deux précédents constitue un vin racé, droit et pur qui trouve dans la qualité de ses tanins et sa concentration idéale une fraîcheur remarquable. Cela donnera un Chambertin à juste maturité qui joue dans le registre de l'élégance grâce à un boisé discret et à une nature sans fard et très complexe. Un vin long et distingué qui est potentiellement doté pour atteindre aisément la hors classe de degustateurs.com. 18.5/19.5

Voici pour conclure les impressions de dégustations ressenties après une verticale de Chambertin cloturant la visite:


Chambertin 2008: Construit sur une acidité plus soutenue, il fait preuve cependant d'une belle souplesse en raison d'une abondance tannique remarquable et d'une charpente impressionnante. La matière dompte ici la fougue et les arômes de bâton de réglisse, de zan et de pîvoine résonnent longtemps sur le palais. La finale "sanguine" et montante confirme la classe du cru. Une bouteille juvénile qui sans aucun doute donnera un grand Chambertin dans les 10 années à venir. Excellent.

Chambertin 2007: Finement réduit à l'ouverture, il mettra un peu de temps avant d'affirmer sa vraie nature. Un vin qu'il faut carafer une bonne heure pour en apprécier la tenue. Robe sombre, nez fumé sur des accents de pruneaux et de mélisse. La bouche est souple, élégante et très classiquement "pinot" mais porte un peu moins que les deux vins précédents la marque que lui a imprimée le terroir. Matière fondue, tanins polis et élevage discret pour un Chambertin qui sera prêt assez rapidment et que l'on peu même ouvrir dès aujourd'hui. Très bien +

Chambertin 2006: Un profil médocain affirmé avec des tanins ultra-serrés sur une matière puissante, dominatrice et vraiment athlétique. Il se livre sur une austérité flagrante actuellement mais possède un caractère Chambertin indéniable. J'ai vraiment été séduit par cette expression épurée, rude et quasi "cistercienne" de ce cru si unique en raison de sa puissance tellurique interne. Robe noire, nez sanguin et énergique, bouche pleine et harmonieuse. Un vin à ne pas mettre "entre toutes les mains",tant il pourra dérouter par ce profil torturé et sauvage. Pour moi, une véritable leçon sur le millésime et un vin potentiellement grandissime. Hors classe.

Chambertin 2005: Un vin qui est assez proche de la perfection depuis sa naissance. J'ai dû le déguster une bonne dizaine de fois et à chaque fois je lui trouve une puissance et une énergie interne incomparable. Cependant derrière le 2006 il se ferait presque civilisé et met en évidence un raffinement de texture extrême que je ne lui connaissais pas encore. La robe sombre semble ne pas évoluer depuis la mise en bouteille, le nez réglissé est toujours aussi puissant et domainateur alors que la bouche s'assagit en prenant des accents suaves grâce à des tanins qui se patinent doucement. 2005 est unique autant que ce cru bien né, dès lors l'assemblage a produit une bouteille hors norme qui dépasse aujourd'hui la notion de classe DC. Hors ligne.

Chambertin 1996: Très sombre, peu évolué et marqué par une acidité franche, ce vin concentré et puissant laisse poindre nettement la nature du terroir mais manque un peu de précision face à ses pairs plus récents. Il semble devoir bien évoluer encore de longues années et je recommande un carafage avant le service, mais il n'a pas la grâce ultime qui signe les vins des deux frères aujourd'hui. Bien+

Chambertin 1978: D'une vivacité surprenante dans le contexte de cette année de belle maturité pour le pinot. Il se montre évolué sur des arômes fatigués qui n'ont plus la transparence de la jeunesse et pas - hélas- la noble évolution tertiaire que certains crus savent générer. Un Chambertin en demie teinte sur une bouteille sans doute pas des plus parfaites. Assez bien - pour la race qui pointe toutefois à l'aération - dans le contexte mais très certainement à revoir.
avatar
Patrick Essa

Messages : 969
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Michel Therrien le Mar 1 Juin 2010 - 13:50

Merci Patrick!
Les parcelles David et Nicolas sont-elles "travaillées" exclusivement par l'un et l'autre avec des expositions comparables i:e dans un sens expérimental ou simplement deux noms distincts pour un assemblage de parcelles bien différentes?


Dernière édition par Michel Therrien le Mer 2 Juin 2010 - 11:24, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 1 Juin 2010 - 17:02

Espérons que le domaine conserve sa politique tarifaire raisonnable et que les vins continuent d'être importés au Québec ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Patrick Essa le Mer 2 Juin 2010 - 11:20

Bonjour Michel,

Ce sont deux parcelles distinctes vinfiées à part mais qui seront ensuite assemblées au final.
avatar
Patrick Essa

Messages : 969
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 2 Juin 2010 - 11:52

Vinifiées à part certes, mais différemment ou de la même manière?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Patrick Essa le Mer 2 Juin 2010 - 13:18

Selon les mêmes process mais les parcelles diffèrent quelque peu en terme d'emplacement et d'âge...
avatar
Patrick Essa

Messages : 969
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Stefano Ghisletta le Dim 27 Fév 2011 - 6:38

J'ai gouté les 2009 en novémbre 2010, sont riches, plein d'énergie avec une vif acidité et une qualité de tannin superbe. Super millésime.

Interview avec David Rossignol
avatar
Stefano Ghisletta

Messages : 23
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 57
Localisation : Camorino (Suisse) - TI

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nonsolodivino.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey-Chambertin : Le millésime 2009 et +

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum