Derniers sujets
» DRC LCBO
Aujourd'hui à 12:33 par Alain Roy

» Semaine du 15 janvier 2017
Aujourd'hui à 11:36 par PhilippeGingras

» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Aujourd'hui à 11:08 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vos rouges de l’année
Aujourd'hui à 9:21 par Fabien Rosiau

» Arrivage Signature - 19 janvier 2017
Aujourd'hui à 8:57 par Vincent Messier-Lemoyne

» Australian Open 2017
Aujourd'hui à 3:50 par Michel Therrien

» Domaine Buisson-Charles
Hier à 17:25 par Michel Therrien

» IP disponibilités
Hier à 17:00 par Alain Roy

» Iegor en Janvier...
Hier à 6:35 par Vincent Messier-Lemoyne

» Vous voyagez en France et vous voulez du...
Mar 17 Jan 2017 - 20:15 par Fabien Rosiau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Mar 17 Jan 2017 - 18:48 par Pierre Beauregard

» Le monde idéalisé de la restauration
Mar 17 Jan 2017 - 17:41 par Alain Roy

» club de dégustation de Mtl : C9P
Mar 17 Jan 2017 - 17:40 par Michelle Champagne

» Semaine du 8 janvier 2017
Mar 17 Jan 2017 - 8:38 par PhilippeGingras

» Liste 2016 de ''NOS'' meilleurs restos...
Lun 16 Jan 2017 - 11:17 par Jonathan Ménard

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Michel Therrien le Lun 24 Mai 2010 - 20:06

Les jours à plus de 30° appellent trois types de vins pour nous : rosé, chablis ou sancerre! Bien entendu un kabinett ou un spatlese sur le bord d'une piscine peuvent aussi avoir leurs places............mais pas de piscine chez nous!
Deux vins en confrontation, 2 terroirs différents, même producteur, même millésime. On travaille un peu.

Sancerre Les Boucauds 2008, Domaine Claude Riffault
Issu de sols calcaires sur des terres blanches (kimméridgiens/fossilles) comme Monts Damnés, Grande Côte ou Culs de Beaujeu.
Robe pâle, jaune paille avec reflets gris.
Nez d'agrumes et de coquillages.
Bouche vive, bien droite, finale saline de bonne longueur.
Vin typé d'un bon sancerre "nerveux" et l'entrée de gamme au domaine.
15,5/20. Vin parfait pour l'apéro.

Sancerre Les Chasseignes 2008, Domaine Claude Riffault
Issu de sols argilo-calcaires de la partie "caillottes" et donc pierreuses, peu riches.
Fruits exotiques, pointe de miel chaud et de fleurs jaunes......plus riche.
La bouche se veut pleine et ronde en même temps. Un beau mélange de gras et d'extraits secs. Bien typé de son terroir mixte i:e les caillotes donnent des vins droits et fruités mais la zone argileuse apporte gras et rondeur.
16/20. Bel accord avec l'Orange Roughi aux amandes grillées.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Yves Martineau le Mer 26 Mai 2010 - 14:20

Quand un vin de ce prix reçoit 93 pts du Pape, il est tentant de prêter l'oreille et le palais à ses propos!

Domaine Grand Veneur Lirac Clos de Sixte 2007
Nez de charbon et de fruit noir.
La bouche est dense, le fruit très mûr, l'alcool néanmoins discret. Un élevage de qualité donne une texture assez veloutée, sans toutefois lui enlever un coté rustique en finale. C'est un vin minéral, très bien fait même si un peu trop moderne à mon goût pour susciter la passion. Qualité technique irréprochable, ne lui manque qu'un peu d'âme provencale. 89 pts

Yves Martineau

Messages : 4754
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Martin Loranger le Mer 26 Mai 2010 - 14:52

Nous fêtons notre arrivée à St-Jorioz, près du lac Annecy en Haute-Savoie, après un long détour par Lausanne (…) un peu malheureux, pour notre dernier arrêt avant notre retour à Montréal le 30 juin. La montagne est belle et le vin aussi!

Vincent Gaudry, Sancerre rouge « Vincengétorix » 2008 :
Acheté (ainsi que le riesling ci-bas) à la boutique « Vin Libre » de Neuchâtel en Suisse, où le proprio est un vrai trippeux de vins natures. Je me laisse souvent tenter par ces vins plus fragiles lors de mes séjours en Europe, le transport dénaturant certains d’entres-eux en route vers le Québec.

J’adore le pinot noir, et l’expression de ce cépage à Sancerre m’intrigue depuis quelques temps. J’avais essayé des vins de Vincent Pinard l’an passé (en IP chez Balthazard) avec grand plaisir, et comptait bien continuer l’exploration.

Cette fois, l’expérience fut moins convaincante, avec un nez un peu animal et difficile à caractériser «pinot noir », une bouche qui « pique » le bout de la langue en finale. Le domaine est certifié Ecocert et Demeter. J’y ai retrouvé l’énergie de la biodynamie, mais il reste du travail à faire au chai pour ce jeune vigneron.

Pierre Frick, Riesling « sans souffre » 2007 :
WOW! À moins de 20$, quel beau vin tout en pureté. Et quelle énergie! C’est frais, vif, équilibré et inspirant. Un vin de trippeux (biodynamie, capsule biz, etc.) certes, mais le mec s'y connaît.

La capsule « style coca-cola » fait rigoler, mais le vigneron prend le soin d’écrire à l’endos de la bouteille qu’il ne veut pas teinter ses vins de TCA…

Le Corton, Bouchard et fils 2006 :
Là, c’est le pinot noir comme ma blond l’aime : raffiné mais énergique. Le nez est sur les fruits rouges avec une touche ferrugineuse agréable. La bouche est dynamique avec des tanins qui rappellent que Corton n’est pas Vosne. La finale est très longue avec une légère pointe d’alcool (mon seul bémol sur cette belle harmonie). On pourra être patient, mais il est très beau actuellement pour ceux (ou celles) qui aiment le muscle en Bourgogne.

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 26 Mai 2010 - 14:58

Qu'il fait bon te lire!

À la "revoyure", qui approche drôlement!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7054
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Patrick Ayotte le Mer 26 Mai 2010 - 22:25

Domaine La Moussière Sancerre 2007 , Code SAQ : 00873182

Bu ce soir en format 375ml...

La robe est assez pâle, à peine un peu de coloration (vert pâle). Au nez je percois pomme verte, citron, herbe fraichement coupée et une belle fraicheur. En bouche, beaucoup de pomme granny smith bien mûre, des agrumes (citron), fines herbes, un peu de minéralité sur une acidité qui apporte beaucoup de fraicheur à l'ensemble. Fut le parfait compagnon de ma soirée Wink

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Martin Loranger le Ven 28 Mai 2010 - 11:08

Bordeau est en mutation, nous le savons tous, mais un domaine comme Chasse-Spleen démontre, à mon avis, qu'on peut changer tout en ne vendant pas son âme...

Chasse-Spleen, Moulis-en-Médoc rouge, 2006:
Du temps de TWA, nous avions organisé une p'tite verticale de ce cru. Le tournant du millénaire semblait avoir marqué l'évolution du domaine, se tournant un peu vers un profil plus accessible en jeunesse.

Ce 2006, avec un nez typé (correction: cabernet) sauvignon mais avec une touche boisée de bon aloi, une bouche avec des tanins présents mais fins et une finale assez longue sur la cerise noire, montre que le tournant est bel et bien terminé.

J'ai beaucoup aimé ce vin, payé autour de 35$ en Suisse, classique mais accessible en jeunesse (avec un peu d'aération), qui a su nous donner bien du plaisir à table. Mes parents ont bu ce même vin dans les millésimes de la fin des années 80 en jeunesse, et sa constitution était bien plus sévère.

Ça nous a donné le goût de réintégrer davantage Bordeau à table. Demain, ce sera Sociando-Mallet 2007 (payé 27 euros en France).

On verra bien...

Martin


Dernière édition par Martin Loranger le Ven 28 Mai 2010 - 12:12, édité 1 fois

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Patrick Ayotte le Ven 28 Mai 2010 - 11:20

Martin Loranger a écrit:Chasse-Spleen, Moulis-en-Médoc rouge, 2006:
Du temps de TWA, nous avions organisé une p'tite verticale de ce cru. Le tournant du millénaire semblait avoir marqué l'évolution du domaine, se tournant un peu vers un profil plus accessible en jeunesse.

Martin

Combien de temps encore avant qu'il soit à son mieux ? Vaut-il la peine d'être attendu quelques années ?

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Michel Therrien le Ven 28 Mai 2010 - 11:21

Martin Loranger a écrit:Bordeau est en mutation, nous le savons tous, mais un domaine comme Chasse-Spleen démontre, à mon avis, qu'on peut changer tout en ne vendant pas son âme...

Chasse-Spleen, Moulis-en-Médoc rouge, 2006:
Du temps de TWA, nous avions organisé une p'tite verticale de ce cru. Le tournant du millénaire semblait avoir marqué l'évolution du domaine, se tournant un peu vers un profil plus accessible en jeunesse.

Ce 2006, avec un nez typé sauvignon mais avec une touche boisée de bon aloi, une bouche avec des tanins présents mais fins et une finale assez longue sur la cerise noire, montre que le tournant est bel et bien terminé.

J'ai beaucoup aimé ce vin, payé autour de 35$ en Suisse, classique mais accessible en jeunesse (avec un peu d'aération), qui a su nous donner bien du plaisir à table. Mes parents ont bu ce même vin dans les millésimes de la fin des années 80 en jeunesse, et sa constitution était bien plus sévère.

Ça nous a donné le goût de réintégrer davantage Bordeau à table. Demain, ce sera Sociando-Mallet 2007 (payé 27 euros en France).

On verra bien...

Martin

Tu en as trop pris en Nouvelle-Zélande! lol!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Martin Loranger le Ven 28 Mai 2010 - 12:11

oups... j'ai oublié cabernet!

Patrick, je ne suis pas expert en la matière, et nous nous sommes d'ailleurs tiré aux cartes une partie de la soirée à ce sujet!! Je dirais qu'il est très bon maintenant mais qu'il gagnera en complexité probablement sur 2-3 ans, pour se maintenir ensuite pendant quelques années. Ouvres-en une dans 18-24 mois et fais-toi une idée.

Martin

Martin Loranger

Messages : 579
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Patrick Ayotte le Ven 28 Mai 2010 - 21:20

Martin Loranger a écrit:oups... j'ai oublié cabernet!

Patrick, je ne suis pas expert en la matière, et nous nous sommes d'ailleurs tiré aux cartes une partie de la soirée à ce sujet!! Je dirais qu'il est très bon maintenant mais qu'il gagnera en complexité probablement sur 2-3 ans, pour se maintenir ensuite pendant quelques années. Ouvres-en une dans 18-24 mois et fais-toi une idée.

Martin

Je n'ai qu'un magnum de ce vin, d'où la question...

Merci !

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 28 Mai 2010 - 21:38

À attendre, donc ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7054
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Franz-E. Schürch le Ven 28 Mai 2010 - 23:08

Patrick Ayotte a écrit:
Martin Loranger a écrit:Chasse-Spleen, Moulis-en-Médoc rouge, 2006:
Du temps de TWA, nous avions organisé une p'tite verticale de ce cru. Le tournant du millénaire semblait avoir marqué l'évolution du domaine, se tournant un peu vers un profil plus accessible en jeunesse.

Martin

Combien de temps encore avant qu'il soit à son mieux ? Vaut-il la peine d'être attendu quelques années ?

Patrick

Un Bordeaux vaut toujours la peine d'être attendu plusieurs années. Moi, à ta place, je garderais ça au moins pour 2018.

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Patrick Ayotte le Sam 29 Mai 2010 - 7:41

C'est entendu ! Wink

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Mario Vaillancourt le Sam 29 Mai 2010 - 15:50

Veuillez noter, j'affiche maintenant ce message dans le ''thread''l de a bonne semaine.

Fait l'essai hier de l'Hermitage 2005 de Louis Belle qui est arrivé sur les tablettes Jeudi le 27 mai dans le cadre des 2e arrivages du magazine Cellier: Carafé 3 heures avant de commencer à le boire. Un nez très typé syrah, très floral, violette, poivre, épices et un peu de fruits rouges. La bouche est savoureuse, riche et puissante, structurée, le boisé n'est pas tout à fait intégré, la finale est aussi de longueur moyenne à mon sens avec une fin un peu abrupte au niveau de la persistance aromatique. Une assez belle bouteille, j'ai quand même bien aimé, mais on n'est pas dans la cour des plus grands.

Mario Vaillancourt

Messages : 797
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Michel Therrien le Sam 29 Mai 2010 - 16:16

Mario Vaillancourt a écrit:Veuillez noter, j'affiche maintenant ce message dans le ''thread''l de a bonne semaine.

Fait l'essai hier de l'Hermitage 2005 de Louis Belle qui est arrivé sur les tablettes Jeudi le 27 mai dans le cadre des 2e arrivages du magazine Cellier: Carafé 3 heures avant de commencer à le boire. Un nez très typé syrah, très floral, violette, poivre, épices et un peu de fruits rouges. La bouche est savoureuse, riche et puissante, structurée, le boisé n'est pas tout à fait intégré, la finale est aussi de longueur moyenne à mon sens avec une fin un peu abrupte au niveau de la persistance aromatique. Une assez belle bouteille, j'ai quand même bien aimé, mais on n'est pas dans la cour des plus grands.

Nous dégusterons ensemble un 2003 un de ces jours..........une très belle bouteille achetée en IP via Roucet.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Michel Therrien le Sam 29 Mai 2010 - 20:07

Sancerre 2000 Cuvée Edmond, Alphonse Mellot
Cette cuvée est issue des vignes vignes du terroir de La Moussière qui se compose de caillottes surtout.
J'en ai dégusté souvent de cette cuvée et de ce millésime! cheers
Certes boisé en jeunesse (60% fûts neufs), le côté vanillé / beurré n'est nullement présent maintenant. Une belle part aux pêches et aux abricots sous un fond anisé/pierre à fusil nous donnent un bouquet de bonne complexité. La bouche est ample et peu grasse, une belle tension anime encore le milieu de bouche puis la finale sur des notes de poivre blanc est étonnante et saline. Une très belle bouteille qui fait un beau mariage avec un saumon sauvage cuit à l'unilatérale. 17/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7302
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 30 Mai 2010 - 15:05

Hésitant entre les cuvées Boucauds et Chassaigne pour accompagner des darnes d’espadon grillées et salsa fruitée, j’ai relu les commentaires de Michel. J’ai porté mon choix sur Chassaigne en raison du gras et de l’exotisme rapportés par Michel.

Claude Riffault Chassaigne sancerre 2008 : Nez intense de citron frais, de roche humide, de fumée, avec une pointe de carambole. La bouche fait montre d’un bon volume, dans un registre vigoureux, avec un certain gras en milieu de bouche. On y trouve d’ailleurs des notes plus exotiques de miel fin et de litchi. La finale est marquée par un retour acide qui fait claquée la langue. Longueur correcte, mais grande persistance acide. Un vin vif et jeune qui tient bien à l’air et qui a bien accompagné le plat. Très bien.

Alors que le commentaire de Michel me faisait croire à un vin plus riche, c’est probablement la comparaison avec une cuvée encore plus vive qui a engendré cette différence de perception. Bien hâte de goûté aux Boucauds pour voir!

Si je réserve habituellement les grandes bouteilles (les dispendieuses, en fait) aux soupers avec les copains vins, les dégustations ou les grands évènements, j’ai opté pour une bouteille plus dispendieuse qui me narguait en cave depuis un bail, et ce, sans raison outre que celle de nous faire plaisir. Le vin m’avait été recommandé par Ludwig à la Signature et je l’avais acheté à cause de cela, les vins de cette région sur ce millésime ayant une réputation plutôt controversée … j'aurais du en acheter plus d'une!

Château Certan de May pomerol 2003 : Nez d’une puissance rare! En versant le premier verre, la cuisine s’est embaumée de cerise rouge et noire, de terre noire, de prune bleue, d’épices exotiques, d’iris … À l’aération (ou à l’habituation …), le bouquet s’est assagi, mais s’est complexifié de notes de thé fumé, d’encre de chine, de chocolat amer, de soja, d'olive noire. C’était complexe, raffiné, profond et invitant! La bouche était concentrée, ample et riche, d’une grande jeunesse. L’ensemble était voluptueux, souple et caressant. Finale de bonne longueur, finement tannique, avec une pointe amère faisant doucement saliver … Pomerol est probablement l’appellation bordelaise dont je dispose le moins de bouteilles et mon expérience d’hier soir m’a donné envie d’y remédier. Superbe.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7054
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Julien Martel le Dim 30 Mai 2010 - 16:50

2007 Laurent Tribut Chablis
Une IP de Séguin Robillard. Le nez s’ouvre de façon très expressive et parfumée sur le citron, le zeste d’orange, la pierre humide, la banane, le silex et la pâte d’amende; une pointe de champignon (!?) fait son apparition après 90 minutes d’ouverture. Le tout est pur, en parfaite harmonie, et s’avère très invitant. La bouche est initialement amère, sévère, et déficiente en fruits. On parle d’un tout autre vin après à peine 30 minutes d’ouverture, alors que le fruit sort et l’ensemble devient rond et savoureux, tout en conservant une belle acidité rafraîchissante. Il a paru très prometteur lorsqu’il s’est assagit, surtout considérant l’appellation et le prix. À carafer ou laisser reposer en cave. 88-90.

2007 Huët Vouvray Sec Le Haut-Lieu
Code SAQ : 00871814, 29,70 $

Deuxième expérience avec ce vin. Le nez me semble plus réservé, tout en étant complexe, offrant des arômes de citron, de fenouil, d’épices exotiques, de pommes McIntosh, en plus d’une pointe métallique. Le nez respire la richesse et l’opulence. Contrairement à la cuvée Le Mont du même producteur sur 2007, la bouche du Le Haut-Lieu est loin d’être sévère et tranchante; elle demeure savoureuse, ronde, sur la pâte d’amende, le citron et la pomme McIntosh. Un très bel achat. 89-90

2007 William Fèvre Chablis Champs Royaux
D’un format 375 ml. Ma sixième et dernière bouteille de ce beau petit vin, pris en cuisinant samedi soir avec une grande amie. Perceptions identiques à mes notes précédentes : un nez simpliste, mais des plus agréables, avec une pointe de citron et des coquillages. À la bonne température, la bouche offre une minéralité rafraîchissante, entremêlée par les saveurs de pommes vertes et de lime/citron. Très équilibrée. Simple, sans prétention, mais très bon et idéal pour un apéro avec des invités. Ce vin est l’exemple parfait d’un Chablis à prix ridiculement faible pour la qualité (payé 13,30$ en demi format). 88

2005 Joseph Drouhin Savigny-lès-Beaune
Deuxième expérience avec ce vin, près d’un an après la première. Je n’ai pris aucune note, le souper ne s’y prêtait pas. Mais on a affaire ici à un vin beaucoup plus facile d’approche qu’à mes souvenirs, avec une matière dense qui se livre sans retenue, en équilibre (l’acidité a grandement diminué) et qui me confirme que les 2005 en Bourgogne seront grandioses dans quelques années.

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Frederick Blais le Dim 30 Mai 2010 - 17:58

La Ferme des Sept Lunes, St-Joseph Blanc, 2007 : Un vin blanc de culture biologique. Je n'ai jamais vu un vin blanc avec autant de dépôt en suspension, vraiment de gros morceaux au fond de la bouteille en plus. On décante! Heureusement car le vert est légèrement perlant à l'ouverture. Finalement après avoir bien respiré un bon 30 mins le vin se stabilise pour nous offrir un bouquet aux fruits blancs très murs ainsi que des notes de miels. La bouche en contraste était fraîche, acidité vive, grande minéralité, finale longue sur les fruits et les fleurs blanches. Servi avec un risotto à la courge musquée, très bien!

Domaine de L'Escalette, Le Grand pas 2007 Toujours aussi bon, servi avec un canard laqué, l'accord était vraiment très intéressant! j'avais peur qu'un des deux prenne le dessus mais la fraicheur et la maturité du fruits du vin ont bien complémenté.

Donnhoff Oberhauser Brucke Auslese 2007 : Merci Michel! Un vin très pur aux définitions de saveurs incroyables! Miel, fleur d'orangé, papaye, citron confit soupçon pétrolé, onctueux et droit en même temps, très longue finale La bouteille s'est vidée dans le temps de le dire! Servi avec les fromages et macaron givré à la lime, miam miam!

Frederick Blais

Messages : 1718
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Julien Martel le Dim 30 Mai 2010 - 19:52

Frederick Blais a écrit:
Domaine de L'Escalette, Le Grand pas 2007 Toujours aussi bon, servi avec un canard laqué, l'accord était vraiment très intéressant! j'avais peur qu'un des deux prenne le dessus mais la fraicheur et la maturité du fruits du vin ont bien complémenté.

J'en ouvre une d'ici une semaine ou deux. L'as-tu aéré 30 minutes d'avance comme tu suggérais il y a quelques jours?

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Frederick Blais le Dim 30 Mai 2010 - 22:47

Julien Martel a écrit:
Frederick Blais a écrit:
Domaine de L'Escalette, Le Grand pas 2007 Toujours aussi bon, servi avec un canard laqué, l'accord était vraiment très intéressant! j'avais peur qu'un des deux prenne le dessus mais la fraicheur et la maturité du fruits du vin ont bien complémenté.

J'en ouvre une d'ici une semaine ou deux. L'as-tu aéré 30 minutes d'avance comme tu suggérais il y a quelques jours?

Pas cette fois-ci et cela m'a surpris comment il était bon aussi vite, peut-être en raison de la bouffe.

Frederick Blais

Messages : 1718
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 24 mai 2010: la fin des Glorieux!

Message par Patrick Ayotte le Lun 31 Mai 2010 - 7:04

Shiraz/Grenache d'Arrys Original McLaren Vale 2006 , Code SAQ :10346371

Bouteille ouverte 30 minutes avant le service

Le vin est rubis bien foncé, laissant à peine traverser la lumière. Le nez offre dès le départ un bel aspect floral, suivi d'arômes de fruits rouges, d'épices et de poivre. La bouche s'ouvre sur le fruit, avec encore là des saveurs d'épices, un peu de poivre, l'aspect floral percu en bouche y est aussi et le tout se termine sur une belle longueur dans un ensemble soyeux. Je me serais cru devant un bon vin du Rhône Sud d'appellation Côtes-du-Rhône ou Côtes-du-Rhône-Villages. Je fus agréablement surpris par ce vin. Je vais probablement me laisser aller a essayer d'autres vins de ce producteurs...

Cépages: 50% Shiraz et 50% Grenache
Élevage: 12 mois de barrique francaise et américaine neuve et de plusieurs usages
Taux d'alcool: 14,5%


http://www.darenberg.com.au/products/the-four-musketeers-red/2006-d-arry-s-original

Patrick

Patrick Ayotte

Messages : 2725
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum