Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mar 18 Mai 2010 - 21:32

Le titre dit tout... Un peu dans la même veine que ce qu'Olivier écrivait il y a quelque temps. Je suis quand même étonné de voir que la Bourgogne remplace Bordeaux dans le coeur des jeunes amateurs. Je peux comprendre pour la Loire et l'Italie, mais la Bourgogne? Question

http://www.nytimes.com/2010/05/19/dining/19pour.html?pagewanted=1&ref=dining

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Michel Therrien le Mar 18 Mai 2010 - 21:57

Ludwig Desjardins a écrit:Le titre dit tout... Un peu dans la même veine que ce qu'Olivier écrivait il y a quelque temps. Je suis quand même étonné de voir que la Bourgogne remplace Bordeaux dans le coeur des jeunes amateurs. Je peux comprendre pour la Loire et l'Italie, mais la Bourgogne? Question

http://www.nytimes.com/2010/05/19/dining/19pour.html?pagewanted=1&ref=dining

Salut Ludwig,
Si un jour tu fais un voyage en Bourgogne..........tout sera plus simple à comprendre! Les gens, les resto, les vignerons, le paysage, les visites, le calme, l'histoire..............Souplesse, soyeux, fraîcheur, complexité aromatique..........facile de séduire les jeunes!
L'offre à la SAQ est peu représentative des bons vins bourguignons............beaucoup en IP. Je te ferai boire, un de ces jours, du Chambolle Musigny de Roumier ou Mugnier ou Barthod et tu verras que c'est vraiment très bon!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Franz-E. Schürch le Mar 18 Mai 2010 - 22:39

Michel Therrien a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:Le titre dit tout... Un peu dans la même veine que ce qu'Olivier écrivait il y a quelque temps. Je suis quand même étonné de voir que la Bourgogne remplace Bordeaux dans le coeur des jeunes amateurs. Je peux comprendre pour la Loire et l'Italie, mais la Bourgogne? Question

http://www.nytimes.com/2010/05/19/dining/19pour.html?pagewanted=1&ref=dining

Salut Ludwig,
Si un jour tu fais un voyage en Bourgogne..........tout sera plus simple à comprendre! Les gens, les resto, les vignerons, le paysage, les visites, le calme, l'histoire..............Souplesse, soyeux, fraîcheur, complexité aromatique..........facile de séduire les jeunes!
L'offre à la SAQ est peu représentative des bons vins bourguignons............beaucoup en IP. Je te ferai boire, un de ces jours, du Chambolle Musigny de Roumier ou Mugnier ou Barthod et tu verras que c'est vraiment très bon!

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Michel, pour la jeunesse, la Bourgogne est un peu rébarbative. Personnellement, je me suis toujours frappé à porte close: il faut avoir ses entrées en Bourgogne pour vivre ce que tu décris. C'était beaucoup plus accueillant (bien que ça le soit peut-être moins aujourd'hui) dans le Rhône. Maintenant, ce que l'article décrit me semble plus un effet de mode qu'autre chose, la Bourgogne fait distingué aujourd'hui, comme le Bordelais faisait sérieux à la fin des années 90. Cela dit, j'aime bien les vins de Bourgogne, comme tu le sais (et ce sont peut-être même mes préférés), mais je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de lumière et de transparence dans les réorientations des goûts que cet article relève, et une chose est certaine, la Bourgogne n'est pas à recommander pour la jeunesse ni un exemple à suivre avec aucun vin buvable en bas de 28$ à la SAQ.

Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mar 18 Mai 2010 - 22:54

Michel, je peux très bien comprendre et je suis partant n'importe quand!

Par contre, mon étonnement tenait surtout au fait qu'on semblait attribuer un côté vieillot et trop cher à Bordeaux, ce qui expliquerait le désintérêt des jeunes amateurs. Et bien pour moi la Bourgogne fait aussi partie de ce côté du spectre, moins l'effet Rolex pas si présent que ça quant à moi...

Les jeunes amateurs avec un peu moins d'argent que je connais à Montréal s'intéressent surtout à la Loire en blanc, au Chinon, Saumur-Champigny, Beaujolais, Languedoc et certains Rhône sud en rouge.

Remarque, j'achète toujours du Bordeaux, et je me considère encore jeune. Je dois être ringard!

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mar 18 Mai 2010 - 22:58

Je voulais rajouter, à Paris il y a un phénomène similaire chez les jeunes, mais qui s'articulent autour du vin soi-disant "nature". Les bars à vin qui attirent les jeunes regorgent de vins "nature", quasi-impossible d'y trouver du Bordeaux, méchant vin de capitaliste sinon industriel pour cette faune branchée. Rolling Eyes

D'accord avec Franz pour y voir un effet de mode.

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Olivier Collin le Mer 19 Mai 2010 - 8:57

Je suis également étonné que l'on mentionne la Bourgogne dans une même phrase que la Loire, le Beaujolais ou encore le Piedmont. La Bourgogne est bien belle, bucolique, les vins peuvent y être très bons, mémorables voire historiques, mais en toute honnêteté le prix demandé est souvent trop élevé. Pour peu que l'on intéresse aux différentes régions du monde en matière de vin, on se rend bien compte que rares sont les aubaines en contrée bourguignonne, sans parler de l'oxydation prématurée des blancs, sans parler du fait que, une année sur trois environ, assez rares sont les producteurs qui arrivent à offrir un vin issu de raisins sains et à maturité satisfaisante...

Bien sûr Michel juge surtout cette région avec ses DRC, Roumier, Dauvissat et autres Clos des Lambrays et là on peut difficilement ne pas être admiratif face à ces vins, mais je ne trouve pas que c'est si représentatif de ce qui est réellement offert au commun des mortels, notamment aux jeunes amateurs.

Et puis n'oublions pas : le meilleur marketing est de donner l'impression que l'on n'en fait point. De nombreux domaines bourguignons sont les grands maîtres à ce petit jeu...

Ah j'oubliais, et ce ton souvent initiatique employé par les grands promoteurs de la Bourgogne ("tu verras, un jour tu comprendras... quand tu apprécieras la finesse dans le vin" ou "on te fera découvrir ces secrets...", etc)... c'est à la fois coquasse, un peu teinté de snobisme et finalement ça ne sert pas si bien le travail des vignerons bourguignons.

Olivier Collin

Messages : 1943
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Michel Therrien le Mer 19 Mai 2010 - 10:11

Franz-E. Schürch a écrit:

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Michel, pour la jeunesse, la Bourgogne est un peu rébarbative. Personnellement, je me suis toujours frappé à porte close: il faut avoir ses entrées en Bourgogne pour vivre ce que tu décris. C'était beaucoup plus accueillant (bien que ça le soit peut-être moins aujourd'hui) dans le Rhône. Maintenant, ce que l'article décrit me semble plus un effet de mode qu'autre chose, la Bourgogne fait distingué aujourd'hui, comme le Bordelais faisait sérieux à la fin des années 90. Cela dit, j'aime bien les vins de Bourgogne, comme tu le sais (et ce sont peut-être même mes préférés), mais je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de lumière et de transparence dans les réorientations des goûts que cet article relève, et une chose est certaine, la Bourgogne n'est pas à recommander pour la jeunesse ni un exemple à suivre avec aucun vin buvable en bas de 28$ à la SAQ.

Effectivement plusieurs portes closes en Bourgogne!
Je me souviens bien cependant de grandes visites sans être connu ni attendu (via agence). J'ai visité Burguet, Roty, Jadot, Bouchard, Château Pommard/Meursault, Chartron Trébuchet, Olivier Leflaive, Joblot, Rodet, Girardin, lors de mes premiers voyages en Bourgogne. Bien entendu, plusieurs "grandes portes" se sont ouvertes par la suite étant donné l'amitié ou le fait d'être client de ces grands domaines.

L'offre sous les 28$ est effectivement faible à la SAQ mais on trouve parfois.........difficile!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 10:17

Olivier Collin a écrit:
Bien sûr Michel juge surtout cette région avec ses DRC, Roumier, Dauvissat et autres Clos des Lambrays et là on peut difficilement ne pas être admiratif face à ces vins, mais je ne trouve pas que c'est si représentatif de ce qui est réellement offert au commun des mortels, notamment aux jeunes amateurs.

je ne suis vraiment pas d'accord avec ca. C'est très facile de citer des noms dans toutes régions viticoles, je peux écrire la même chose à Bordeaux, Cos d'Estournel, Angélus, les GCC, Léoville, Ducru et j'en manque. Est ce représentatif de ce qui est offert aux communs des mortels? Chateauneuf du pape et Rhone: Rayas, Guigal, Bonneau. Combien coûtent ces bouteilles??? et même combien coute une bouteille de Clos des papes comparé à un Bonne-Mares de chez Clair...vous seriez étonné de la réponse. oui oui il y a des bourgognes chers, tout comme des bordeaux chers et des landonne de Delas également.

La majorité des cuvées de Dauvissat sont en dessous de 40 euros. On repart de chez Buisson-Charles avec une caisse de Meursault sans avoir tuer son portefeuille, de chez Bret Brothers on repart avec le meilleur du maconnais pour en moyenne 15 euros la bouteille. De même chez Chevillon qui fait parmi les meilleurs Nuits St Georges. Je suis reparti de chez un caviste avec un échezeaux, un VR Gaudichots et un petits monts pour la moitié du prix d'un ducru beaucaillou.

On peut boire d'excellent voire exceptionnel en Bourgogne sans citer toujours les mêmes noms. je ne vais pas commencer à faire un catalogue. Et c'est la même chose à Bordeaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mer 19 Mai 2010 - 11:00

Je ne pense pas que l'idée était d'affirmer que la Bourgogne était plus chère que Bordeaux. On remettait en question le fait de mettre cette région dans le même groupe que la Loire, le Beaujolais ou même certaines régions d'Italie pour leur attrait auprès des jeunes.

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Yves Martineau le Mer 19 Mai 2010 - 11:28

Arnaud Lafaurie a écrit:
Olivier Collin a écrit:
Bien sûr Michel juge surtout cette région avec ses DRC, Roumier, Dauvissat et autres Clos des Lambrays et là on peut difficilement ne pas être admiratif face à ces vins, mais je ne trouve pas que c'est si représentatif de ce qui est réellement offert au commun des mortels, notamment aux jeunes amateurs.

je ne suis vraiment pas d'accord avec ca. C'est très facile de citer des noms dans toutes régions viticoles, je peux écrire la même chose à Bordeaux, Cos d'Estournel, Angélus, les GCC, Léoville, Ducru et j'en manque. Est ce représentatif de ce qui est offert aux communs des mortels? Chateauneuf du pape et Rhone: Rayas, Guigal, Bonneau. Combien coûtent ces bouteilles??? et même combien coute une bouteille de Clos des papes comparé à un Bonne-Mares de chez Clair...vous seriez étonné de la réponse. oui oui il y a des bourgognes chers, tout comme des bordeaux chers et des landonne de Delas également.

Mais bien sûr qu'il y a du vin cher partout, mais une fois qu'on a dit ça on n'a pas prouvé grand chose.

La question: peut-on sérieusement contester que les vins sont en général plus cher et les aubaines plus rares en Bourgogne?

C'est incontestable il me semble. La première raison, toute simple, tient aux quantités disponibles. Il y a des quantités industrielles de bons vins sous les 30$ en Bordeaux, Rhône ou Languedoc. Quand on en trouve un en Bourgogne, on fait neuvaine et on en parle pour des mois, inutilement, car il aura aussitôt disparu vu les faibles quantités offertes. C'est beau l'amour de la Bourgogne, je le partage, mais il faut quand même reconnaître certaines évidences sans qu'on considère porter ombrage à la terre sainte! Wink

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 11:54

Yves,
je ne cherche pas à tout prix à défendre une région contre les autres parce que je l'aime mais quand je vois écris des banalités et généralités ca me dérange.
tu dois nuancer entre offre disponible chez toi et les généralités que tu énonces. je suis d'accord avec toi sur les quantités disponibles OK par contre les légions de bordeaux en dessous de 30$, il y a une légion de bourgogne en dessous du même prix...malheureusement pour toi il reste chez nous, demande à ton monopole de les importer. tous les bourgognes génériques de bons producteur peuvent être excellents, tous villages également et tu trouves aussi des 1er cru en dessous de 30. Les bourgognes génériques sont généralement entre 5 et 10 euros, chez moi ca fait 15 dollars...enfin maintenant 13. Oh oui on peut trouver des bordeaux à 5-10 euros, je doute que tu en ai bu souvent et que tu en achetes à la caisse. et non tu vas pas beaucoup trouver de St Joseph ou de chateauneuf du pape en dessous de 20 euros!

Yves, ou je nie franchement l'évidence ou j'ai de la merde dans les yeux quand je regarde les prix.

tirons des généralités quand on connait exactement les prix et pas basé sur l'offre d'un monopole qui arrive en bourgogne en voulant 1000 palettes. je trouve les même à carrefour à coté des bordeaux tout aussi mauvais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 19 Mai 2010 - 12:00

Deux petites questions pour alimenter le débat ...

L'attrait des jeunes et la question des modes n'ont-ils à voir qu'avec les prix?

Est-ce que la réputation de la bourgogne a surtout à voir avec les disponibilités ici?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 12:02

Ludwig Desjardins a écrit:Je ne pense pas que l'idée était d'affirmer que la Bourgogne était plus chère que Bordeaux. On remettait en question le fait de mettre cette région dans le même groupe que la Loire, le Beaujolais ou même certaines régions d'Italie pour leur attrait auprès des jeunes.

Ludwig
le thread s'est vite tourné là dessus pourtant en parlant de vins non accessible au commun des mortels et en s'appuyant sur des grands noms. quand j'étais plus jeune, j'adorais au bistrot prendre un aligoté (qui je crois est bourguignon Laughing ), tout comme un sancerre ou un saumur mais jamais au grand jamais un chateauneuf du pape qui n'est pas un vin qu'on boit sur une terrasse mais plutot autour d'un repas. en tout cas quand j'étais jeune, j'évitais ce vin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 12:07

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Deux petites questions pour alimenter le débat ...

L'attrait des jeunes et la question des modes n'ont-ils à voir qu'avec les prix?

Est-ce que la réputation de la bourgogne a surtout à voir avec les disponibilités ici?

la réputation que vous en faites j'ai l'impression que oui.

pour l'autre question, un sociologue pourrait peut être plus répondre que moi. je peux te dire que quand j'étais jeune, mes potes et moi préféraient boire un haute cote de nuits ou un cote du rhone avant qu'ils ne connaissent Parker plutôt qu'un bordeaux. Un Chablis ou un vouvray plutot qu'un bordeaux blanc ou un vin du sud blanc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Yves Martineau le Mer 19 Mai 2010 - 12:44

Arnaud Lafaurie a écrit:Yves,
tu dois nuancer entre offre disponible chez toi et les généralités que tu énonces. je suis d'accord avec toi sur les quantités disponibles OK par contre les légions de bordeaux en dessous de 30$, il y a une légion de bourgogne en dessous du même prix...malheureusement pour toi il reste chez nous, demande à ton monopole de les importer. tous les bourgognes génériques de bons producteur peuvent être excellents, tous villages également et tu trouves aussi des 1er cru en dessous de 30. Les bourgognes génériques sont généralement entre 5 et 10 euros, chez moi ca fait 15 dollars...enfin maintenant 13. Oh oui on peut trouver des bordeaux à 5-10 euros, je doute que tu en ai bu souvent et que tu en achetes à la caisse. et non tu vas pas beaucoup trouver de St Joseph ou de chateauneuf du pape en dessous de 20 euros!
Yves, ou je nie franchement l'évidence ou j'ai de la merde dans les yeux quand je regarde les prix.

tirons des généralités quand on connait exactement les prix et pas basé sur l'offre d'un monopole qui arrive en bourgogne en voulant 1000 palettes. je trouve les même à carrefour à coté des bordeaux tout aussi mauvais.

Arnaud, je ne comprends pas ta comparaison entre les prix des Bourgogne génériques et les St-Joseph ou Châteauneuf. Compares plutôt ces mêmes Bourgogne aux Côtes du Rhône génériques ou Villages.

Tu émets toi même des généralités comme "tous les bourgognes génériques de bons producteur peuvent être excellents"...on peut sans doute dire la même chose des bons producteurs de Rhône. La différence est qu'ils en produisent beaucoup plus. Les coûts de production et distribution sont amortis sur une beaucoup plus vaste production, ce qui selon les lois des affaires résulte la plupart du temps en des prix moindres, sauf si d'autres facteurs comme le prestige entrent en jeu. Tous ces facteurs jouent contre la Bourgogne.

J'ai acheté du vin au restaurant et dans les commerces, à la SAQ, la LCBO, USA, un peu partout en France, depuis vingt ans. Je ne pense pas que j'avais autre chose dans les yeux que du regret en constatant que pour qualité équivalente, je devais débourser plus voire beaucoup plus en Bourgogne. J'ajoute que ce sont ces prix qui m'ont découragé de m'intéresser à la Bourgogne pendant trop longtemps.

Diantre, même Patrick Essa trouve la Bourgogne chère! Ce n'est pas faire mauvaise réputation à la région que de le dire. Ce n'est pas non qu'ils sont plus avides, c'est une réalité liée à la faible production et au prestige des appellations.

Si le plus gros acheteur (ou 2e après LCBO) au monde ne parvient pas à nous offrir de meilleurs prix en Bourgogne, c'est plus significatif que tu penses quant aux prix du marché.

Pour moins de 80$ voire moins, je peux acheter ici mais aussi à travers le monde la vaste majorité de la crème des vins de Châteauneuf. Peut-on en dire autant de la Bourgogne? Je ne crois pas.

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 13:50

[quote="Yves Martineau"]

Arnaud, je ne comprends pas ta comparaison entre les prix des Bourgogne génériques et les St-Joseph ou Châteauneuf. Compares plutôt ces mêmes Bourgogne aux Côtes du Rhône génériques ou Villages.
je compare également des bourgogne village, Gevrey, etc à des St Joseph ou même des 1er Cru, je ne trouve pas cela exagéré.


Tu émets toi même des généralités comme "tous les bourgognes génériques de bons producteur peuvent être excellents"...on peut sans doute dire la même chose des bons producteurs de Rhône.
j'ai jamais dis le contraire, je réponds simplement aux posts plus haut où il n'y a soit disant rien de bon en dessous de 30$ ou que si on a pas affaire à Coche Dury et ben c'est pas terrible

La différence est qu'ils en produisent beaucoup plus. Les coûts de production et distribution sont amortis sur une beaucoup plus vaste production, ce qui selon les lois des affaires résulte la plupart du temps en des prix moindres, sauf si d'autres facteurs comme le prestige entrent en jeu. Tous ces facteurs jouent contre la Bourgogne.

J'ai acheté du vin au restaurant et dans les commerces, à la SAQ, la LCBO, USA, un peu partout en France, depuis vingt ans. Je ne pense pas que j'avais autre chose dans les yeux que du regret en constatant que pour qualité équivalente, je devais débourser plus voire beaucoup plus en Bourgogne.
et bien tu vois je persiste à dire le contraire, j'en suis désolé

J'ajoute que ce sont ces prix qui m'ont découragé de m'intéresser à la Bourgogne pendant trop longtemps.

Diantre, même Patrick Essa trouve la Bourgogne chère! Ce n'est pas faire mauvaise réputation à la région que de le dire. Ce n'est pas non qu'ils sont plus avides, c'est une réalité liée à la faible production et au prestige des appellations.
je ne veux pas me mettre à la place de Patrick pour répondre mais c'est le fait de certaines dérives ces dernières années et sur certains producteurs, dérives des marchés spéculatifs, faible offre, forte demande, mais pas plus qu'à bordeaux ou à chateauneuf, tu dois savoir combien coutait un chateauneuf il y a 10ans? mais comme partout tu trouveras des bonnes affaires, il ne faut pas faire la généralité: la bourgogne c'est cher parce que je ne sais pas alors comment tu peux qualifier un St Joseph qui coute 25-35 euros ou un Chateauneuf qui en coute 45, si moi je te dis que je me suis payé un Vosne Romanée 1er Cru à 45 je vois pas bien la différence. Je pense que c'est une histoire de gout, tu aimes chateauneuf donc tu te dis que 40 c'est une super affaire mais qu'un bourgogne à 40 c'est de l'arnaque, à mon avis elle vient de là la dérive de dire que c'est bien trop cher.

Si le plus gros acheteur (ou 2e après LCBO) au monde ne parvient pas à nous offrir de meilleurs prix en Bourgogne, c'est plus significatif que tu penses quant aux prix du marché.

alors là, demande au viticulteur Bourguignon, en dehors de l'achat par importation privée, c'est là que le bas blesse, la SAQ est tellement grosse qu'elle ne peut pas offrir ce genre de cuvée, elle aurait une marge ridicule ou des prix bien trop élevé pour écouler le stock, pourquoi? parce que pas de volume!

Pour moins de 80$ voire moins, je peux acheter ici mais aussi à travers le monde la vaste majorité de la crème des vins de Châteauneuf. Peut-on en dire autant de la Bourgogne? Je ne crois pas.
voilà une vérité qui t'appartient, je ne sais pas ce que cela est la crème de chateauneuf, mais pour moins de 80$, je te fais une excellente cave bourguignonne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mer 19 Mai 2010 - 13:54

Arnaud c'est très relativiste comme point de vue. À la limite on pourrait utiliser les mêmes arguments pour faire paraître aussi le Piémont comme une région offrant d'excellents rapports qualité-prix parce qu'on peut y trouver parfois de bons Dolcetto à 7 euros.

À un moment donné il faut accepter que certaines régions sont moins accessibles en termes de prix surtout quand on veut accéder à des vins typés, et ce sans leur enlever leurs grandes qualités...

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Yves Martineau le Mer 19 Mai 2010 - 14:25

[quote="Arnaud Lafaurie"]
Yves Martineau a écrit:


J'ai acheté du vin au restaurant et dans les commerces, à la SAQ, la LCBO, USA, un peu partout en France, depuis vingt ans. Je ne pense pas que j'avais autre chose dans les yeux que du regret en constatant que pour qualité équivalente, je devais débourser plus voire beaucoup plus en Bourgogne.
et bien tu vois je persiste à dire le contraire, j'en suis désolé

Je pense que c'est une histoire de gout, tu aimes chateauneuf donc tu te dis que 40 c'est une super affaire mais qu'un bourgogne à 40 c'est de l'arnaque, à mon avis elle vient de là la dérive de dire que c'est bien trop cher.

Tu n'as pas à être désolé, il n'y a pas de mal à ne pas être d'accord avec moi....bah si un peu tout de même mais je te pardonne Laughing

Je n'ai jamais dit qu'un Bourgogne à 40 c'est de l'arnaque, attention à ne pas déformer les propos. Un mauvais Bourgogne à 40 tout comme un mauvais Châteauneuf à 40 c'est de l'arnaque, ça oui.
Je pense que ton message sous-jacent est que pour 40$ ou euros tu trouves un Bourgogne que tu préfères à un CNP du même prix. C'est ton droit bien sûr et c'est là que nous divergeons. Je trouve trop souvent que les Bourgognes que j'aime (et il y en a beaucoup) se vendent chers p/r à des vins d'autres régions pour un même niveau de plaisir éprouvé et, j'ose dire, pour un même niveau de qualité même si cet élément est subjectif.

Bien sûr que pour 80$ bouteille tu peux garnir ma cave d'excellents Bourgogne, je pense aussi pouvoir le faire. Mais tu saisis mal mon affirmation, je répète: à ce prix, je passe à coté de la vaste majorité des meilleurs Bourgognes. Zéro grand cru évidemment et beaucoup des meilleurs producteurs en premiers crus en seraient exclus. C'était la seule région dans ce cas mais Bordeaux s'en approche maintenant depuis 10 ans.

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 19 Mai 2010 - 14:41

J’ai comme l’impression qu’on s’est éloigné des propos d’Asimov pour revenir sur le sempiternel débat le bourgogne est le plus cher des vins, excepté tous les autres

Asimov prétend que le Bordelais ne constitue plus le passage obligé pour tout amateur en éveil comme ce fût le cas de ce côté-ci de l’Atlantique pendant des décennies. Plusieurs facteurs y ont contribué : les buveurs de vins sont plus hétérogènes que par le passé, l’offre s’est passablement diversifiée, plusieurs régions du globe, dans l’ancien comme dans le nouveau monde, ont fait des progrès marqués au cours des 20 dernières années. Le fait que la Bourgogne soit maintenant « à la mode » (phénomène passager, espérons-le) fait que certains amateurs commencent par là, mais les problèmes de disponibilité et de prix freinent un peu la chose.

Un autre aspect intéressant de son article concerne la restauration. Avant l’étalon de mesure de la qualité d’une carte tenait à sa section Bordeaux. Ce n’est plus le cas. Avec la hausse des prix et les marges que prennent les restaurateurs, ces derniers offrent maintenant, pour le bonheur de leur clientèle de plus en plus curieuse, entre autres, des vins plus diversifiés. C’est un peu dommage, notamment parce que Bordeaux continue de faire de fort beaux vins de gastronomie, mais également parce que jamais des vins aussi accessibles en jeunesse n’ont été produits dans cette région. Plusieurs de mes connaissances qui aiment de régaler de Bordeaux se montrent souvent déçus devant plusieurs cartes de restaurant, non pas à cause des prix, mais de l’absence de Bordeaux un peu connus et à boire …

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Olivier Collin le Mer 19 Mai 2010 - 15:24

Effectivement Vincent, on dérive un peu du texte et je suis en partie responsable. Je tiens tout de même à faire quelques précisions à propos de la perception qu'Arnaud semble avoir de ce que j'ai écrit.

Je n'ai jamais dit qu'il fait boire réputé pour connaître la Bourgogne. Je disais qu'effectivement je pouvais être en admiration face à ces vins. Ce n'est pas une généralité mais une opinion bien personnelle : la Bourgogne est surtout attirante pour qui est prêt à y mettre les gros dollars.

Bon, on peut ensuite trouver quelques aubaines et, oui, Dauvissat ne vend vraiment pas cher eut égard à la qualité. Mais je pense (encore là pas une généralité mais une constatation comme acheteur depuis plus de 15 ans tant au Canada, aux Etats-Unis qu'en Europe/ que c'est vraiment l'exception. Tu pourras toujours donner des contre-exemples, ou blâmer la SAQ, mais quiconque sait utiliser Winesearcher sait bien que la Bourgogne vend cher... Ou plus simplement : il y a TROP de vins ne valant pas le prix demandé en Bourgogne.

Là où on se rejoint Arnaud c'est sur le fait qu'il y a d'excellents vins légers, aériens qu'il est plus naturel de boire entre potes que des Châteauneuf à 16% en plein été...

Olivier Collin

Messages : 1943
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Olivier Collin le Mer 19 Mai 2010 - 15:27

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Un autre aspect intéressant de son article concerne la restauration. Avant l’étalon de mesure de la qualité d’une carte tenait à sa section Bordeaux.

C'est vrai et il ne faut pas oublier que rares sont les caves qui stockent assez longtemps pour présenter un Bordeaux à maturité - moment où il peut vraiment être apprécié à table. Bien sûr c'est également le cas pour les autres régions, mais je dirais que leurs vins souffrent souvent moins d'être bus jeunes. Les restaurateurs trouvent beaucoup plus facile (et rentable!) d'y aller pour la diversité (producteurs, types de vins, régions, etc) que pour la profondeur en millésimes!

Olivier Collin

Messages : 1943
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 19 Mai 2010 - 15:42

Olivier Collin a écrit:Là où on se rejoint Arnaud c'est sur le fait qu'il y a d'excellents vins légers, aériens qu'il est plus naturel de boire entre potes que des Châteauneuf à 16% en plein été...

Je regoûtais hier le gamay du Domaine de la Charmoise 2009 ... j'en boirais sous la douche tellement c'est bon! Il est même plus aimable qu'à son arrivée il y a deux mois et possède plus de fond que le 2007 ... bien hâte de voir comment la moitié laissée au frigo s'est comportée!!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 16:29

Ludwig Desjardins a écrit:Arnaud c'est très relativiste comme point de vue. À la limite on pourrait utiliser les mêmes arguments pour faire paraître aussi le Piémont comme une région offrant d'excellents rapports qualité-prix parce qu'on peut y trouver parfois de bons Dolcetto à 7 euros.

À un moment donné il faut accepter que certaines régions sont moins accessibles en termes de prix surtout quand on veut accéder à des vins typés, et ce sans leur enlever leurs grandes qualités...

Je me demande si je dois continuer à intervenir, je m'étais dis à un moment donné ca sert à rien d'écrire et de donner son point de vue tu auras toujours tort. Ludwig, ne me dit pas que bordeaux est accessible si tu veux des vins typés?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Ludwig Desjardins le Mer 19 Mai 2010 - 16:39

Arnaud Lafaurie a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:Arnaud c'est très relativiste comme point de vue. À la limite on pourrait utiliser les mêmes arguments pour faire paraître aussi le Piémont comme une région offrant d'excellents rapports qualité-prix parce qu'on peut y trouver parfois de bons Dolcetto à 7 euros.

À un moment donné il faut accepter que certaines régions sont moins accessibles en termes de prix surtout quand on veut accéder à des vins typés, et ce sans leur enlever leurs grandes qualités...

Je me demande si je dois continuer à intervenir, je m'étais dis à un moment donné ca sert à rien d'écrire et de donner son point de vue tu auras toujours tort. Ludwig, ne me dit pas que bordeaux est accessible si tu veux des vins typés?

Arnaud c'est pas moi qui a alimenté cette dichotomie Bordeaux-Bourgogne ici. Bien d'accord que ce sont deux régions très chères pour avoir des vins typés, et ce même si d'un point de vue personnel j'y trouve plus mon compte à Bordeaux dans les prix plus doux. Pour ce qui est de ton point de vue je n'ai aucun problème à le lire et je suis souvent bien d'accord avec toi, et pas seulement à propos du débat sauvignon ligérien VS. chilien! Laughing

Ludwig Desjardins

Messages : 4162
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux Loses Prestige Among Younger Wine Lovers

Message par Invité le Mer 19 Mai 2010 - 16:44

Je n'ai jamais dit qu'un Bourgogne à 40 c'est de l'arnaque, attention à ne pas déformer les propos. Un mauvais Bourgogne à 40 tout comme un mauvais Châteauneuf à 40 c'est de l'arnaque, ça oui.
Je pense que ton message sous-jacent est que pour 40$ ou euros tu trouves un Bourgogne que tu préfères à un CNP du même prix.

NON NON NON NON, je ne suis pas si intégriste que cela! je n'ai jamais dit cela, au contraire de certains, je ne compare jamais un vin d'une région à une autre et on a déjà eu ce débat avec Bandol. ce que j'essaye de défendre ou plutot de critiquer depuis tout à l'heure c'est cet espèce de théorème établi depuis que je fréquente les forums québecois sur le prix des bourgognes et ce qui me hérisse le poil justement c'est de dire je peux avoir 6 cote du rhone pour un bourgogne. Ca veut dire quoi???????????

ce qui me fait réagir c'est d'entendre que pour le commun des mortels il n'y a rien en bourgogne, mais comment peut on affirmer cela. c'est trop facile de dire qu'il n'y a que Lafon, DRC machin bidule truc. c'est ne pas respecter ou simplement ne pas connaitre ou ne pas vouloir connaitre ce qui se fait dans cette région. je n'ai jamais entamé une guerre anti bordeaux ou chateauneuf, je bois du chateauneuf moins du bordeaux car je considère comme les anti bourgogne qu'il faut vraiment chercher pour trouver un bon bordeaux en dessous de 20 euros. si je regarde l'historique des vins bu sur TWA ou la paulée, excusez moi les gars mais les bordeaux ou les chateauneuf en dessous de 30$ il n'y en a pas beaucoup et apres on se plaint que la bourgogne est trop cher...il y a quelque chose qui me dépasse...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum