Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Julien Martel le Mar 16 Juin 2009 - 18:39

J'ai organisé cette dégustation il y a quelques temps sur FDV et un participant a dû annuler cette semaine. Il nous reste donc une place de libre si quelqu'un ici souhaite se joindre à nous.

Quand: Jeudi 18 juin, à 18h30
Restaurant Christophe

Première vague: 4 vins de Bourgogne (rouge ou blanc)
Seconde vague: 4 vins de Bordeaux (rouge)
Prix des bouteilles: 50 à 100$

À l'aveugle. Les participants ici ne font que déclarer s'ils compte apporter un Bourgogne ou un Bordeaux.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Ludwig Desjardins le Mar 16 Juin 2009 - 19:26

Vous êtes les bienvenus!

Ludwig Desjardins

Messages : 4469
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Julien Martel le Ven 19 Juin 2009 - 16:48

Retour sur une très belle dégustation hier.

Vague de vins blancs, à l’aveugle. Les participants savaient uniquement qu’il y avait un vin blanc de Bourgogne, sans connaître l’origine du second. Les vins ici n’ont pas été notés par le groupe.

1. Domaine Jo Pithon Anjou Les Blanches Bergères 2006. Citron, fleurs blanches et pain grillé au nez. Belle minéralité, sans être trop expressive. Je croyais avoir affaire à un Chablis d’entrée de gamme ou un Chenin. Un peu de sucre résiduel. Mon préféré des deux.

2. Pierre André Corton-Charlemagne Grand Cru 2000. Était malheureusement un peu oxidé; cela n’a pas semblé déranger la plupart des participants, mais pour ma part c’était assez désagréable. Une belle rondeur malgré tout, pas du tout beurré.

***

Vague ensuite de Bourgogne rouge. À l’aveugle. Seul celui qui offrait la bouteille connaissait la position de son offrande. De façon générale, ces trois Bourgogne auront surpris l’ensemble des participants par leur masculinité, particulièrement lorsqu’on s’attend à la délicatesse du pinot. À quelques occasions on entendait des participants dire que ces vins, à l’aveugle dans la même vague que des Bordeaux, auraient pu en surprendre plus d’un.

1. Domaine du Château de Chorey Beaune 1er Cru Les Cras VV 2005. À son meilleur après 30 minutes dans le verre. Le nez se révèle plus expressif et délicat. Fraises et fraises dans la crème au nez. Un fruit très pur et frais en bouche. Ce vin est très jeune et mérite d’être couché 3 à 4 ans encore. Très beau vin pour le prix. Mon préféré de la vague.

2. Domaine Taupenot-Merme Nuits St. Georges 1er Cru Les Pruliers 2003. On sent la chaleur du millésime en bouche et au nez. Malgré tout, il possède un nez envoûtant, profond et complexe. L’acidité balance bien le tout. Malheureusement c’est plutôt anonyme en bouche. Viril.

3. Domaine Patrice Rion Nuits St. Georges 1er Cru Les Cailles 2005. La plupart des participants diront de ce vin qu’il est actuellement un monstre, mais qu’il a un superbe avenir devant lui. Assez fermé et tannique.

Score des participants (1ère position : 3 points; 2e position : points; 3e position : 1 point)
Domaine du Château de Chorey Beaune 1er Cru Les Cras VV 2005 : 18 points
Domaine Taupenot-Merme Nuits St. Georges 1er Cru Les Pruliers 2003 : 13 points
Domaine Patrice Rion Nuits St. Georges 1er Cru Les Cailles 2005 : 11 points


***

Finalement, la vague de Bordeaux.

1. Château d'Issan Margaux 2000. Belle complexité au nez, touches animales subtiles, figues, fruits noirs. Plus accessible que tous les autres. On comprendra par la suite en découvrant le millésime. Demeure encore très jeune et a un superbe avenir devant lui. Mon préféré de la vague, comme 5 des 7 participants.

2. Château d'Armailhac 2004. Frais et fringant. Tannique et riche. Certains diront qu’il fait un brin trop moderne, mais je n’ai pas senti ce côté. Tous les participants l’ont placé en dernier, mais cela ne réflète pas son réel potentiel puisque tous les vins de la vague étaient intéressants.

3. Château Léoville Barton 2004. Fruits murs et secs, cassis, épices et cuir subtil. Costaux, mais étonnement bien balancé et structuré en bouche. Encore bien trop jeune.

De façon générale, la plupart des participants s’entendaient pour dire qu’aucun de ces vins n’étaient à maturité.
Château d'Issan Margaux 2000 : 19 points
Château d'Armailhac 2004 : 7 points
Château Léoville Barton 2004 : 16 points


***

En définitive, les 6 rouges en compétition n'ont déçu personne. Au delà des classements, il n'y avait aucun navet et ils étaient tous très beaux.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Frederik Boivin le Ven 19 Juin 2009 - 20:03

merci pour les notes Julien.
très instructif comme type de dégustation...
avatar
Frederik Boivin

Messages : 1801
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 43
Localisation : montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Julien Martel le Ven 19 Juin 2009 - 20:37

Je vais en surprendre plus d'un, mais la déception de la soirée pour moi a été le restaurant... Christophe! C'était ma première fois à ce resto et les attentes étaient élevées. Tout était très bien, rien n'était extraordinaire. Je préfère grandement O'Thym ou même le Flambard pour la moitié du prix.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Olivier Collin le Ven 19 Juin 2009 - 21:33

Au contraire... Christophe peut être un bon restaurant, mais cela fait 6 ans que je le fréquente et environ une fois sur trois plusieurs personnes sont déçues des plats lors de nos dégustations. Par contre le salon est superbe, le personnel très sympathique et deux fois sur trois tout se passe très bien.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2033
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Guest le Ven 19 Juin 2009 - 21:45

Julien,

De par son titre, on peut supposer que votre dégustation visait un objectif précis. Lequel, et quelles en furent vos conclusions ?

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Michel Therrien le Ven 19 Juin 2009 - 21:58

Merci Julien du partage!
Quelques petites remarques,

* En accord avec Arnaud.....vous n'étiez pas dans la dentelle avec des NSG et un Beaune!

* Bien content d'avoir 4 bouteilles des Cras de Germain en cave!

* J'aimerais bien faire l'exercice mais avec une thématique plus précise...
Nous pourrions prendre une seule commune dans un millésime comparable pour chaque région viticole. Je verrais bien la commune de Saint-Julien vs la commune de Gevrey dans un millésime atypique comme 2003 ou dans un bon millésime pour chaque région comme 2002 ou 2001.

* Je partage l'avis d'Olivier sur l'inégalité des soirées Chez Christophe mais quel endroit pour la logistique avec le salon du haut (à droite en montant).

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Julien Martel le Sam 20 Juin 2009 - 7:31

@ Michel et Stéphane. Bien que le titre de la dégustation pourrait en indiquer autrement, l'idée n'était pas vraiment de mettre en compétition les deux régions, mais plutôt de les boire côte à côte et de voir comment nos palais allaient se comporter. Le plaisir de découvrir, et en sus, dans mes deux régions vinicoles préférées...

L'idée de Michel d'y aller de façon plus précise est très intéressante, mais la sélection des régions et des vins est primordiale si l'on souhaite faire une réelle comparaison.

@ Oliver. Puisque j'y suis allé qu'une fois, je ne peux me prononcer. Mais compte tenu de la réputation de ce resto, je ne serais pas surpris d'être tombé sur une soirée ordinaire. Mais ordinaire serait trop critique... Tout est très bien. Le service était impéccable.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Yanouk Lévesque le Dim 21 Juin 2009 - 10:28

Bon, un peu de temps pour revenir sur la très belle soirée. Une belle brochette, beaucoup de vins jeunes, impressionnants maintenant et devraient évoluer pour le mieux. J'aime bien les bourgognes avec de la matière, j'ai été servi! Merci encore à BigJul et Gelco pour l'organisation, merci à tous pour les offrandes ... une autre belle soirée en agréable compagnie! Mes notes :

Jo Pithon, Anjou Les Blanches Bergères, 2006
Très beau nez complexe. Au début, arômes de crème brûlée, banane, miel, j'étais presqu'en rhône. Puis davantage vers la poire, fleurs blanches, un poil de souffre. Acidité saine, bonne concentration ainsi que la longueur. Un peu de sucre résiduel mais qui n'est pas mauvais. J'opte finalement pour la Loire avec peut-être un demi-sec. Beau vin. 16.5/20

Pierre André, Corton-Charlemagne Grand Cru, 2000
Légère évolution. Le nez démontre une légère oxydation mais qui ne me dérange pas trop, ananas, salade fruits, costarde, bonne fraîcheur. Assez goûteux, léger creux en milieu puis finale de bonne longueur. Quand même bien même si un peu décevant compte tenu de l'appellation, peut-être le producteur/millésime. 15/20

Château de Chorey, Beaune 1er cru Les Cras, 2005
Ça commence fort. Superbe nez classique, ça pinotte, griotte, légèrement animal, réglisse, un peu de lilas. Suit très bien en bouche, c'est jeune mais c'est bon, équilibré malgré sa puissance, long. On peut commencer à l'ouvrir malgré qu'il devrait se bonifier pour encore quelques années. Excellent. 17.5/20

Domaine Taupenot-Merme, Nuits-St-Georges 1er cru Les Pruliers, 2003
Un brin brouillé. Le nez est profond, cerises noires, cassonade, un peu confituré (le dévoilement du millésime fait du sens), un peu d'écurie. Costaud, dense, léger sucré en fin de bouche. Très long! Soyez patient pour laisser fondre sa masse tannique et adoucir son boisé. 16.5/20

Patrice Rion, Nuits-St-Georges 1er cru Les Cailles, 2005
Le nez n'est pas net, des notes de souffre/alumette m'agacent, on voit quand même de belle notes en arrière-plan, floral, fraises, poivre, un peu de vapeurs d'alcool. Attaque mordante, beaucoup de matière, petits fruits rouges, long. Pas encore placé selon moi, à attendre définitivement et en espérant que les notes souffrées disparaissent. Présentement 14.5/20

Château d’Issan, Margaux GCC, 2000
Foncé. Bien ouvert, c'est agréable au nez, mûre/cassis, moka, pointe mentholée, minéral. Très bien dosé en bouche, concentré, le fruit est mûr, digeste. Encore jeune et devrait se complexifier. M'apparaît comme un très beau rive-gauche, excellent. 17-17.5/20

Château d’Armailhac, Pauillac GCC, 2004
Jeune et le moins foncé des 3. Le nez n'est pas très expressif, on y détecte quand même un boisé élégant, fruits noirs un peu confiturés, sirop d'érable, très léger poivron, classique. Assez goûteux en bouche, léger sucre résiduel, longueur fort appréciable. J'y vais pour une rive-droite dans un millésime classique. 15-15.5/20

Château Léoville-Barton, St-Julien GCC, 2004
Foncé+. Minéral, profond, serré, espresso/moka, cassis, quand même une belle fraîcheur, une trace de végétal. Dense en bouche, tissé serré, beaucoup de matière, long, le fruit est mûr. Commence à être accessible, mais on devrait l'attendre et devrait durer longtemps. Présentement 17/20.

Château Peybrun, Cadillac, 2005
Bien apprécié, notes de marmelade, crème brûlée, on sent un brin de botrytis et de vernis. Très bel équilibre, goûteux, longueur moyenne à bonne. C'est bien fait et un excellent rapport q/$. 15.5-16/20

Yanouk


Dernière édition par Yanouk Lévesque le Dim 21 Juin 2009 - 10:30, édité 1 fois
avatar
Yanouk Lévesque

Messages : 29
Date d'inscription : 09/06/2009
Localisation : Rive-Sud Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Yanouk Lévesque le Dim 21 Juin 2009 - 10:30

Je te trouve sévère Julien pour le resto, j'ai trouvé que la bouffe était très bien ... et égale aux 3 autres fois que j'ai été. Selon moi une coche en haut (un peu plus cher aussi) des Infidèles/Entrepont/Pégase/YoYo/OThym.

Yanouk
avatar
Yanouk Lévesque

Messages : 29
Date d'inscription : 09/06/2009
Localisation : Rive-Sud Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum