Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 8 mars 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 8 mars 2010

Message par Yves Martineau le Mer 10 Mar 2010 - 11:11

D'abord un retour sur des vins pris samedi, lors d'un souper de fête... très festif (!)...ce qui veut dire sans notes prises, seulement des souvenirs épars issus d'une mémoire un peu embrûmée (hum).


Château Saint-Pierre St. Julien 2000
Nez un peu moderne, café moka, mais rien d'agressant. Un beau St-Julien qui me semble déjà ouvert, souple et bien équilibré, très agréable à table. Beau vin auquel il manque toutefois un peu de profondeur. 88-89 pts

Château Grand-Puy-Lacoste Pauillac 1985
Une autre magnifique bouteille de ce vin, très typé et d'un équilibre magique avec une finale qui me semblait plus complexe encore que la précédente. Il gagne à s'aérer plus d'une heure. Superbe Pauillac à maturité. 92+ pts

Château Lynch-Bages Pauillac 2000
En pure aveugle. Excellent vin aux allures plutôt modernes avec un boisé luxuriant, des tanins fins, un fruit mûr et un superbe équilibre. Très beau vin qui m'évoquait un jeune cabernet mûr...de Toscane (!) 2001 ou 2004. Pas encore typé mais un magnifique vin encore bien jeune et déjà très agréable. 94 pts

Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape 1998
La soirée était très avancée....beaucoup de fruit noir et de réglisse noire dans ce vin plein, large et savoureux. Atypique pour le domaine mais très bon néanmoins et prêt à boire, sans se presser. 92 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Julien Martel le Mer 10 Mar 2010 - 17:51

Château D'Aiguilhe 2006
Ma seconde bouteille de ce vin, dégustée jeudi dernier. La première, prise immédiatement suivant l’arrivée de ce millésime sur les tablettes de la SAQ, m’avait laissée sur ma faim avec un petit déséquilibre probablement dû à sa jeunesse. À l’ouverture, un gros dépôt est visible sur le goulot et les parois de la bouteille. Le nez se fait discret à prime abord, mais s’ouvre après une courte période d’aération, faisant montre d’une grande classe et offrant principalement des cerises noires. La bouche est très soyeuse, équilibrée, et ses tannins sablonneux s’adoucissent en quelques minutes à peine. Une bien meilleure expérience cette-fois; une belle réussite à peu de frais. 89-90
avatar
Julien Martel

Messages : 1697
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Mario Vaillancourt le Mer 10 Mar 2010 - 19:35

Julien Martel a écrit:Château D'Aiguilhe 2006
Ma seconde bouteille de ce vin, dégustée jeudi dernier. La première, prise immédiatement suivant l’arrivée de ce millésime sur les tablettes de la SAQ, m’avait laissée sur ma faim avec un petit déséquilibre probablement dû à sa jeunesse. À l’ouverture, un gros dépôt est visible sur le goulot et les parois de la bouteille. Le nez se fait discret à prime abord, mais s’ouvre après une courte période d’aération, faisant montre d’une grande classe et offrant principalement des cerises noires. La bouche est très soyeuse, équilibrée, et ses tannins sablonneux s’adoucissent en quelques minutes à peine. Une bien meilleure expérience cette-fois; une belle réussite à peu de frais. 89-90

J'ai aussi bu ce vin en in de semaine, j'ai bien aimé aussi, un bon vin à prix correct et le même dépot très important sur les parois et le goulot.

Mario
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 819
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Michel Therrien le Mer 10 Mar 2010 - 20:55

Un CR rapide de la dégustation "Nouveaux Arrivages" du 8 mars 2010. Un club de dégustation qui existe depuis plus de 15 ans qui est animé par Marc Picard (passionné de vins et proprio des "Fromagerie Hamel") et Karl Duval. Le fonctionnement de ce club est vraiment très agréable car la dégustation est en mode semi aveugle.......on connait les vins mais pas l'ordre. Ça peut sembler facile mais souvent fort difficile. Je reviendrai sur la série Pinot Noir où nous avons eu la chance de boire 2 Clos Saint-Denis, le 2006 de Pascal Marchand et le 2003 de Guy Castagnier......un producteur que je ne connaissais pas l'existence et pourtant tout un patrimoine cf du site de Patrick Essa, dégustateur.com.
http://www.degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=6705&PN=1

Une série de 3 vins blancs et un pirate en pure aveugle: Chardonay Burrowing Owl VQA Oganagan Valley 2007 33,75$, un vin moderne très boisé, un soupçon d'agrumes avec une bouche capiteuse et lourde. Vraiment pas dans mes cordes et bien identifié comme pirate chardonnay du nouveau monde. Le second vin a une robe jaune or très intense Chardonnay Mer Soleil Central Coast Californie 2006 37,25$. La bouche est ample avec un beau gras. La rétro sur des fruits exotiques et la vanille nous indique le vin américain. Pas grand ni complexe mais un beau vin. On continue avec un vin au nez déviant Chenin blanc Ken Forrester Western Cape 2008 18,78$. Menthol, savon et poussière au nez suivi d'une bouche acide et amère.......quel gâchis! Heureusement on termine sur un vin Duas Quintas Ramos Pinto Douro 2008 17,90$ au nez d'agrumes, de miel avec des notes d'hydrocarbures dont la bouche droite et rafraîchissante sur une bonne rétro de citron est de bonne longueur.

Une série de 4 vins rouges: Vins de Vienne Saint-Joseph 2007 30$, le premier vin a un nez poivré et viandeux. La bouche est souple et ronde avec un bel équilibre d'ensemble. Un vin de soif et de plaisir. Le second vin, L'Arzelle Les Vins de Vienne St-Joseph 2007 39,75$, est nettement plus complexe avec des olives noires et des violettes sur un fond poivré. La bouche est plus serrée et plus pleine mais demeure un peu monolithique. L'assemblée a facilement identifié les deux vins et la plupart ont préféré le premier au second en termes de buvabilité et plaisir. On continue avec des "pneus chauds" et un fruité confit pour le Zinfandel Ridge Lytton Springs Dry Creek Valley Californie 2007 44,25$ qui est un vin charmeur avec un rétro florale. Un vin de plaisir. Le Château La Louvière Pessac-Léognan 2006 53,75$ avait un nez bien typé bordelais mais avec une robe qui détonnait pour un 2006. Cette robe tuilait déjà sur un cm et était terne. Une bouche sérieuse et austère qui appelle la viande saignante à tout le moins.

Bref, un très beau vin blanc portugais à base de viozinho/rabigato et arinto à découvrir et deux excellentes syrah de Rézin.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 11 Mar 2010 - 8:28

Ça donne envie d'encaver quelques vins de Vienne 2007 ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Yves Martineau le Jeu 11 Mar 2010 - 11:51

Goûtés récemment...

Mas Jullien Coteaux du Languedoc 2004
À l’ouverture, renfrogné et bougon, acidité vive, dissocié, je pensais à un échec. Il fallait être patient.
Nez presque muet, qui ne se révélera pas beaucoup plus à la fin de la soirée.
En bouche, après une heure, la pureté du fruit ressort et laisse derrière les traces d'élevage. Il est alors vif et concentré, presque tranchant, avec de la fraîcheur et beaucoup de fruit qui rappelle la syrah, avec un coté animal, une finale bien équilibrée. Même si l'élevage est encore présent, il n'y a rien d'asséchant en finale. Trop jeune mais beaucoup plus expressif qu'en 2008. Diamond in the rough, je suis confiant qu'il sera très beau dans trois ans. 90-91+


Château Les Ormes Sorbet, Médoc 2000
Joli nez de cassis, de cuir et de crayon de plomb.
Fruit est bien mûr, sucré. Bel équilibre, pas le plus complexe ni concentré, mais une bonne typicité avec le fruit du millésime. Les tanins sont fondus et le vin prêt à boire. Un beau Médoc un peu simple mais savoureux. 88 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Patrick Ayotte le Ven 12 Mar 2010 - 8:53

Dans le cadre d'une dégustation vins et fromages organisée par le bureau (mais dont j'ai choisi vins et une partie des fromages - avec un peu d'aide bien sûr), voici mes commentaires:

Fromage : Migneron de Charlevoix
Vin : Zenato San Benedetto Lugana 2008 , Code SAQ : 10705055
--> Vin offant agrûmes et une certaine minérailté au nez, mais beaucoup plus gras en bouche. A bien accompagné le fromage.

Fromage: La Sauvagine, Alexis-de-Porneuf
Vin: Domaine Henry Pellé Morogues Menetou-Salon 2008 , Code SAQ : 00852434
--> Mon coup de coeur de la soirée. Belle robe pâle avec agrûmes au nez, pomme verte, coquillage et de subtils senteurs de gazon fraichement coupé. La bouche offre des arômes francs d'agrumes encore une fois, une minéralité tout à fait plaisante et une léger côté végétal, le tout sur une finale d'une bonne longeur. Beau produit ! Et que dire du fromage qui allait avec...un accord cochon !

Fromage: Cheddar Rêverie (1-2-3-4-5 ans)
Vin: Sangiovese Monte Fiore Domodimonti Marche i.g.t. 2007 , Code SAQ : 11173177
--> La soirée commence mal avec une première bouteille bouchonnée. Par contre, ensuite il se révelle bien après une période d'aération de 45 minutes...Le vin est sombre et violacé. Le nez offre fruits rouges, épices et un boisé subtil. En bouche, le vin offre les mêmes arômes avec une finale qui assèche un brin, sans que ce soit désagréable. Possiblement trop jeune, mais j'hésiterais à en garder en cave, puisque sur la dizaine de bouteilles ouverte, plusieurs avaient des bouchons à la qualité douteuse...A très bien accompagné les fromages.

Fromage : Ciel de Charlevoix
Vin : Montecorna Ripasso Farina Valpolicella Classico Superiore 2004 , Code SAQ : 00908269
--> Vin sombre avec un nez un peu sucré de pruneau et fruits noir. En bouche c'est une caresse, mais sans que le vin ne soit dépourvu de matière.

Merci à tous ceux qui m'ont proposé accord ou aide avec cet événement !

Patrick
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2835
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Frederick Blais le Ven 12 Mar 2010 - 10:42

En début de semaine à la Signature j'ai dégusté Sociando Mallet et Chateau Batailley 2006. Le batailley était vraiment mince, tannins fin, fruit rouge et vanille au nez, insipide et vert en bouche, très court.

Le sociando avec plus de corp et de texture est probablement dans une phase très fermé, presque aucune expression aromatique. Mais encore, pour du Sociando c'est mince! mais pas de poivron au moins Wink
avatar
Frederick Blais

Messages : 1773
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Franz-E. Schürch le Sam 13 Mar 2010 - 2:23

Frederick Blais a écrit:En début de semaine à la Signature j'ai dégusté Sociando Mallet et Chateau Batailley 2006. Le batailley était vraiment mince, tannins fin, fruit rouge et vanille au nez, insipide et vert en bouche, très court.

Le sociando avec plus de corp et de texture est probablement dans une phase très fermé, presque aucune expression aromatique. Mais encore, pour du Sociando c'est mince! mais pas de poivron au moins Wink

Pour l'instant, mis à part Pontet-Canet, j'ai été déçu par les 2006, surtout les rives droites compte tenu des commentaires laudatifs de Monsieur P. après les dégustations sur füt, commentaires qu'il a revus à la baisse après dégustation en bouteille, toutefois, il faut lui reconnaître cette honnêteté.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Franz-E. Schürch le Sam 13 Mar 2010 - 2:28

Ce soir je bois un Morgon VV 2006 de Breton. Ce n'est pas la meilleure bouteille que j'aie ouverte: le vin de celle-ci a quelque chose d'un peu salace et quelques pointes d'oxydation. C'est toutefois une cuvée que j'aime fort. Le nez est animal, fruité et floral; la bouche est ronde, pleine, glycérinée, gourmande; la finale est fine. Ce vin est globalement assez complexe, très séduisant et allie bien la richesse à la finesse. A ce prix (moins de 30$), ce me semble bien dur à supplanter.
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Patrick Essa le Sam 13 Mar 2010 - 4:07

Gevrey-Chambertin Lavaut Saint Jacques 2003 Domaine Denis Mortet à Gevrey-Chambertin



Le cru de Lavaut est sans doute un des plus difficiles à appréhender sur la commune de Gevrey. Sa situation en sortie de Combe sur une zone ventée et un rien plus froide que ses voisins lui confère une certaine austérité naturelle qui peut aller jusqu'à la "dureté" dans les années de moindre maturité. Situé sur un substrat argileux avec des niveaux marneux et des endroits où se retrouvent des rendzines légères, le climat est orienté quasiment directement vers le sud et présente un profil peu pentu en sa partie basse. Le finage s'élève ensuite et la partie médiane, moins argileuse, plus caillouteuse me paraît être la plus qualitative. Les domaine possèdent souvent des parcelles qui coupent l'ensemble du côteau du bas vers les dessus, il s'agit du cas de la parcelle Mortet.

Le domaine a depuis longtemps érigé des valeurs culturales très exigeantes à l'endroit de ses parcelles. Palissées assez hautes, labourées régulièrement, taillées avec soin; les vignes se présentent très soignées et la plupart des années peu chargées avec des raisins gorgés de suc. Coupé à juste maturité les raisins sont triés, quasi totalement érafflés après avoir été dirigé avec une grande méticulosité vers les cuves de fermentations. Denis Mortet apportait une méticulosité extrême à toutes ses opérations et cela lui a valu une reconnaissance méritée de ses pairs.

2003 est un des derniers millésimes qu'il ait vinifié à une période où son souhait était de revenir à des vins plus élégants, moins sombres et moins extraits, sans pour autant leur faire perdre cette inimitable séduction qui les accompagnait. Des vins boisés intenséments, marqués par une sucrosité naturelle de raisins concentrés et mûrs et par des textures très soyeuses qui évoquent parfois le côté tactile et sensuel des meilleurs grenache du Rhône. L'année chaude, peu productive et récoltée très précocément aurait pu accentuer ces traits, force est de constater qu'il n'en a rien été.

Ce Lavaut 2003 se présente très sombre sur une robe à turbidité assez élevée, de couleur violacée et sans la moindre évolution. Le nez puissant, torréfié et grillé ne plaide pas au début pour une grande complexité racée, mais à l'aération il évolue favorablement vers des notes de prune, de café, de mûre et de chocolat amer. Une fine ligne oblique fumée coupe ses senteurs en rappellant un peu la nature terrienne du terroir et ses accents un peu froids. Au bout de quelques minutes elle rappelle que nous sommes bien sur un vin à "terroirité" affirmée. La trame tannique très douce et même un peu sirupeuse n'est toutefois pas marquée par des arômes confits vulgaires. le boisé grillé est un peu insistant à ce stade et flatte le palais par ses arômes un rien artificiels. Cela n'enlève que peu de précision aromatique à un ensemble puissant, gourmand et marqué par une sucrosité finale importante qui évoque un peu le sud...nous somme bien en 2003! Un vin de style qui ravira les amateurs du superbe "faiseur" que Denis Mortet était, il les séduira pour sa vision soyeuse et suave des vins de sa commune et pour l'accessibilité parfaite dont toutes ses cuvées sont marquées. Une gourmandise. Très bien.

style moderne
avatar
Patrick Essa

Messages : 937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Ludwig Desjardins le Sam 13 Mar 2010 - 21:04

Domaine Charvin Côtes du Rhône Le Poutet 2007

Grande pureté de fruit dans ce vin sans prétention. Un Côte-du-Rhône texturé, aux tanins bien dodus typiques de 2007, mais qui étonne pas sa fraîcheur incroyable. La longue finale culmine sur des notes de chocolat et de kirsch. Très beau vin qui surpasse pour le moment le Coudoulet de Beaucastel dans ce millésime, notamment par son côté très digeste. 91

Ludwig Desjardins

Messages : 4257
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Michel Therrien le Dim 14 Mar 2010 - 9:34

Un duel 2007 en Vallée du Rhône, hier soir, pour accompagner un "haut de surlonge".

VDP Collines Rhodaniennes Syrah La Dernière Vigne 2007, Pierre Gaillard
Une cuvée issue d'un terroir de 0,5 ha à Ternay..........entre Lyon et Vienne (tout juste au nord d'Ampuis).
Une robe cerise, bien éclatante et homogène. Un bouquet de bonne intensité, peu complexe, avec fruits rouges et du poivre, du poivre, du poivre! La bouche est ronde avec des tannins doux et fondus, l'acidité est bonne et l'ensemble gouleyant/bien sec est de longueur moyenne. Un vin vraiment de soif et de plaisir qui pourrait passer pour un bon beaujolais. Un beau plaisir. 15,5/20.

CDR Villages Cairanne Cuvée Maximilien 2007, Domaine des Grands Bois
50% grenache – 35% mourvèdre – 10% syrah – 5% carignan pour ce millésime.
Une cuvée intermédiaire pour ce domaine encencé par Robert Parker......du moins au niveau tarifaire !
http://www.grands-bois.com/commande-domaine-grands-bois.php
Cairanne est une des 18 communes à pouvoir accoler son nom à l'appellation Côtes du Rhône Villages.
La robe est cerise pourpre, dense, brillante avec léger grenat au pourtour. Un bouquet complexe de fruits noirs confits, d'épices, de fleurs mauves, du goudron et du chocolat noir.........un feu d'artifice olfactif! La bouche est particulière.........tannins dodus, acidité moyenne, rondeur, sucrosité gourmande mais alcool imposant en fin de bouche qui donne une impression de vapeur chaude en rétro. Vin avec un bon potentiel sur quelques années contrairement au 1er vin qui est à boire. Cependant, le plaisir d'ensemble est moindre en raison de cette bouche capiteuse. 15-16/20 avec alcool qui devrait se fondre.....on va laisser les 5 autres bouteilles reposées en cave et ce vin devrait être parfait à la Porte Grecque et pour ma chum Dan Daoust tout comme pour un certain chevalier lors d'un dîner O'Thym!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Yves Martineau le Dim 14 Mar 2010 - 22:57

Michel Therrien a écrit:
CDR Villages Cairanne Cuvée Maximilien 2007, Domaine des Grands Bois
.....on va laisser les 5 autres bouteilles reposées en cave et ce vin devrait être parfait à la Porte Grecque et pour ma chum Dan Daoust tout comme pour un certain chevalier lors d'un dîner O'Thym!

Depuis notre rencontre, je crois que Dan connait davantage le vin sérieux que toi...Cool

De mon coté depuis vendredi midi..

Yannick Pelletier Saint-Chinian Coccigrues 2006

Pris à la Montée.
Texture superbe, fraicheur, équilibre magistral pour un vin qui ne manque pas de concentration ni de fruit. La maitrise et l'élégance de l'ensemble m'impressionnent. Très beau vin du Languedoc avec une majorité de Carignan. Un élève de Barral qui me semble n'avoir rien à envier au maître. Un nom à retenir. 92 pts


2007 Alain Graillot St. Joseph

L’acidité dans le vin rouge…

Il y a plusieurs années, mon frère m’avait fait comprendre ce qu’était un vin rouge acide en me faisant prendre pour la première un St-Joseph de Graillot à l’Échaudé. Je ne me souviens plus du millésime, mais encore aujourd’hui, je ne crois pas avoir goûté de vin rouge plus acide. On voit rarement ce St-Joseph au Québec, son Croze est plus répandu. Ce dernier aussi a toujours une bonne acidité mais je crois que c’est plus marqué dans son St-Joseph.

Le nez est joli et très typé, avec des olives et des violettes, un coté presque balsamique.

La bouche est vraiment acide. Ça donne de la fraicheur bien sûr mais on est vraiment à la limite du désagréable, pas un vin pour tous. Il paraît mince et tranchant. Il y a un joli fruit qui peut laisser espérer qu’il vieillira en harmonie mais ce n’est pas gagné. J’ai préféré le Croze 2007. 85 (+?) pts


1998 Château Montus Madiran Cuvée Prestige
J'ai toujours aimé ce millésime du Montus Prestige.
Le nez évoque un joli Bordeaux, avec un peu de sous-bois mais aussi de la fumée, du fruit noir, un peu de réglisse qui fait plus méridional.
Belle fraicheur en bouche, il est droit, avec encore de bons tanins, un vin solide, avec des accents bordelais par sa structure, son bel équilibre et une finale d'une certaine austérité. Plein, vigoureux et expressif, un millésime peu connu mais très réussi pour la maison. 90 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4885
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Michel Larouche le Dim 14 Mar 2010 - 23:07

Bu a L'academie ce samedi soir; Rostaing La Landonne 2003.
Une belle bouteille, tres floral au nez...pas le plus puissant mais tres agreable en bouche...le cote viande est presque absent...Bien aimer...Une legere perception sucree peut-etre a cause du millesime...sur qu'a bouteille decouverte, c'est toujours plus facile de faire des hypotheses..
avatar
Michel Larouche

Messages : 589
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 53
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 15 Mar 2010 - 11:13

Bu ce week-end :

Tissot En Barberon côtes-du-jura 2007 : Un vin issu de pinot noir. Belle couleur juvénile sans être très dense. Nez frais, sur la fraise des bois, avec des notes florales insistantes, et quelques relents végétaux. L’aération amènera des notes poivrées et vaguement animales – qui se confirmeront le lendemain. L’attaque est assez joufflue, fruitée, sans être grasse. Le registre végétal est présent en bouche, sans être dominant. La finale est cependant un peu mince et gagnerait à être davantage intégrée et soutenue. Au final, un vin de soif plaisant qu’on aimerait un peu moins cher. Le 2006 m’avait paru plus plein, avec une finale de meilleure facture. Bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7209
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Mario Vaillancourt le Lun 15 Mar 2010 - 14:08

Hier soir un Gevrey-Chambertin villages 2002 de Harmand-Geoffroy: Voici un vin que j'avais bien aimé en jeunesse, je suis l'évolution de ce vin depuis quelques années et j'ai été un peu déçu par cette bouteille. J'avais aussi moins apprécié la dernière il y a un an environ comparativement aux premières prises il y a quelques années. La bouche est très puissante, l'alcool et les tannins dominent largement, trop en fait, de plus les saveurs ne sont pas nettes, rien de défectueux je crois, plutôt un manque de fruits au niveau de l'équilibre avec l'alcool et les tannins. Bon sans plus, il me reste 1 bouteille que je vais attendre 2-3 ans encore avec peu d'attentes.

Mario
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 819
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Eric Collin le Lun 15 Mar 2010 - 16:18

Bu au cours du weekend:

Caparzo La Casa Brunello Di Montalcino 2003
Brunello de belle facture, plus profond que les autres 2003 dégustés à ce jour, mais toujours cet aspect de fruit cuits caract6éristique du millésime. Tout de même une belle bouteille qui gagnera avec le temps. Un bon 2h de carafe lui a permis de mieux s'exprimer…un vrai délice! La prochaine ne sera pas ouverte avant 2013.

Château d'Aiguilhe 2004
Vraiment agréable à ce stade-ci. Une très belle bouteille pour le prix. Le fruit est encore dominant et les tannins un peu mieux intégrés qu'à ma dernière visite. Pourra sûrement s'améliorer, mais tellement excellent maintenant...pourquoi attendre?

Eric Collin

Messages : 4
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 43
Localisation : Montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Julien Martel le Lun 15 Mar 2010 - 20:28

2007 William Fèvre Chablis Champs Royaux
Ma troisième bouteille de ce petit vin d'apéro, en format 375ml, qui continue de m'épater considérant son prix (13,30$). Simpliste et bon. 88

2006 Catherine et Claude Maréchal Chorey-les-Beaune
2006 Catherine et Claude Maréchal Savigny-lès-Beaune Vieilles Vignes

Avec l’arrivée des 2007, j’ai décidé ce week-end d’ouvrir côte à côte le Chorey-les-Beaune 2006 et le Savigny-lès-Beaune Vieilles Vignes 2006 (IP chez Balthazard) de ce producteur que j’affectionne beaucoup. Premier constat : le Chorey-les-Beaune évolue merveilleusement bien. D’un cru légèrement déséquilibré et acide lorsque dégusté à son arrivée l’an passé, on obtient aujourd’hui un vin au fruité épicé, beaucoup plus profond, parfumé et gouleyant, avec de la fraise fraîche et une pointe de sous-bois. Miam! Le genre de bouteille qui se vide sans qu’on s’en rende compte. Le Savigny-Lès-Beaune s’est offert de façon moins évidente, avec une certaine retenue nous rappelant son âge, encore quelque peu acide, faisant cependant montre de beaux arômes de framboises des champs et d’épices. Un autre cru que je compte acheter millésime après millésime, mais il semble falloir être plus patient pour l’apprécier pleinement.
avatar
Julien Martel

Messages : 1697
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 mars 2010

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum