Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Semaine du 26 février 2016

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Olivier Collin le Jeu 2 Mar 2017 - 10:19

Absolument pas d'accord avec toi Michelle sur le Bouquet des garrigues 2014. C'est un vin délicieux et qui a le rare mérite de pinoter, un exploi dans la région. Ceci dit, on ne joue effectivement pas sur la concentration tannique ou en alcool sur ce vin.

Nous avons sifflé une bouteille en 45 minutes à deux à la maison.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2009
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 2 Mar 2017 - 11:00

Michelle Champagne a écrit:Tranche de vie Very Happy  Mon chum travaille dans le fibre de verre toute la journée et ce depuis plus d'une trentaine d'années. Ce qui a contribué à développer une hypersensibilité à l'odorat et au goût. La rangée des savons au supermarché, ce n'est pas pour lui...Hier, j'ai ouvert le petit Côtes du Rhône Le Clos du Caillou Bouquet Des Garrigues 2014. Cerise très pâle presque diluée :scratch  pourtant constitué à 85% grenache. Le nez est sur le zeste d'Orange, la canneberge et une pointe florale. La bouche est diluée comme la couleur, le vin passe à la vitesse de l'éclair en laissant un peu d'épices au passage en rétro. Moi: y a pas grand chose là-dedans! Mon chum: ah non! Au contraire, je le trouvais assez goûteux! Moi: affraid hein, je le trouve pas mal mince....mon chum: tu as peut-être raison, j'ai été dans le fibre toute la journée! Mon dernier verre, sans lui donner tout à fait raison, s'est révélé davantage et démontrait une certaine complexité. Je m'en veux toujours d'être à retardement comme ça...Cela dit, le vin ne vaut pas les 27$ à moins de travailler dans le fibre de verre! Laughing

Qu'est-ce qui est anormal avec une robe pale pour un Grenache? "Pourtant constitué à 85% de grenache"


Ludwig Desjardins

Messages : 4361
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Olivier Russell le Jeu 2 Mar 2017 - 11:54

Olivier Collin a écrit:Absolument pas d'accord avec toi Michelle sur le Bouquet des garrigues 2014. C'est un vin délicieux et qui a le rare mérite de pinoter, un exploi dans la région. Ceci dit, on ne joue effectivement pas sur la concentration tannique ou en alcool sur ce vin.

Nous avons sifflé une bouteille en 45 minutes à deux à la maison.

Je plussoie. C'est un des rares vins que j'ai acheté un 6 pack...et j'ai du en racheter un autre car j'ai tout bu! Je trouve que son rapport qualité/prix est vraiment solide et que, comme Olivier mentionne, ça se boit tout seul. J'ai perçu le côté dilué au niveau visuel...mais en bouche aucunement.
avatar
Olivier Russell

Messages : 81
Date d'inscription : 02/03/2015
Age : 31
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Patrick Ayotte le Jeu 2 Mar 2017 - 12:01

Domaine Catherine et Pierre Breton Avis de Vin Fort Bourgueil 2015

Couleur rubis brillant semi opaque. Arômes de baies écrasées, puis de notes d'épices, de cuir, de viande avec un aspect herbacé qui tire sur le poivron frais. Saveurs similaires en bouche, le vin se boit assez facilement, est savoureux et pourvu d'une bonne acidité. La finale s'étire sur des notes de poivre noir et de poivron vert. Bien+ (88)
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2950
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Patrick Ayotte le Jeu 2 Mar 2017 - 12:02

Stéphanie Chénier a écrit:
Olivier Russell a écrit:J'en profite pour saisir la balle au bond et de poser cette question qui me chicote depuis longtemps concernant le fait de boire le reste d'une bouteille le lendemain.

Selon mes lectures du forum...la plupart des gens semblent ne pas utiliser de système Vacuvin et préfère la méthode "remettre le bouchon" et laisser en cave. Y a-t-il une raison précise?

Exemple fictif..(!) : ma blonde est enceinte de 8 mois et 1 semaine, je prend un petit Pic Saint-Loup pour accompagné un steak BBQ, je veux finir ça le lendemain, et peut-être le surlendemain.

Vacuvin ou "seulement bouchon" ou "ça change presque rien, slack un tour!" ? Rolling Eyes

Moi j'utilise le Vacuvin si je pense que le vin ne résistera pas à une aération supplémentaire.  Par contre, certains n'aiment pas du tout le concept et trouvent que ça nuit au vin.

J'utilise régulièrement le Vacuvin et je n'ai jamais senti que ça nuisait au vin...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2950
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Alain Roy le Ven 3 Mar 2017 - 11:51

Château Puygueraud 2005, bordeaux côtes de francs, acheté en 2008, 20$.

Un p'tit cul, euh cru que j'aime bien habituellement. Grenat assez soutenu mais limpide, un peu fatigué au pourtour seulement (légère tuile). Le bouchon sentait pas bon, j'ai aussi un doute sur le bouquet qui ressemble pas mal à du bouillon de poulet en poudre. Je devine tout de même de beaux fruits rouges confits et de la vanille. Moins pire en bouche que ce à quoi je m'attendais: texture grasse, fruité rouge généreux, saine nervosité mais amers qui font ressurgir le doute. Et pis là, je me suis acheté un steak à vingt piasses, vais-je l'accompagner d'un vin à vingt piasses que je suis pas sûr qu'il est net ? Non ! Je le refile à neveu...Next !

Château Grand-Mayne 2008, Saint-Émilion GC, acheté en 2011, 55$.

Grenat jeune et opaque. Pas de doute sur le bouquet, ça sent très bon. Subtil mais élégant est-il, en fruité rouge confit avec une pointe noble de caramel. En bouche, le vin tapisse le palais de ses fluides bienveillants. La texture est souple, le fruit rouge gourmand et un brin sucré, pas de stress avec la tension, une bonne fraîcheur et de beaux amers. La finale ajoute une légère astringence probablement due à la jeunesse du vin, mais je chipote là car j'adore ce vin et ouf je peux cuire mon steak à vingt piasses.
avatar
Alain Roy

Messages : 1849
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michelle Champagne le Ven 3 Mar 2017 - 12:29

Olivier Collin a écrit:Absolument pas d'accord avec toi Michelle sur le Bouquet des garrigues 2014. C'est un vin délicieux et qui a le rare mérite de pinoter, un exploi dans la région. Ceci dit, on ne joue effectivement pas sur la concentration tannique ou en alcool sur ce vin.

Nous avons sifflé une bouteille en 45 minutes à deux à la maison.

Olivier"s"...vous avez le goût aiguisé pour des gars bureau! Laughing  Perso, j'ai perçu les épices qu'en rétro pas au nez. Effectivement, le vin est plus près d'un pinot que d'un Rhône sud. En sachant cela, les stéréotypes peuvent tomber avant d'attaquer ce type de vin. Très goulayant, je considère qu'il en donne peu pour 27$ et probablement que le millésime 2014 y ait pour quelque chose. Beaucoup de pluie de l'aveu même du producteur.....

Ludwig, du grenache "clair" comme celui du Clos, c'est à mon avis atypique pour le sud du Rhône.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michelle Champagne le Sam 4 Mar 2017 - 9:46

Hier, c'était journée de ravitaillement où les nouveaux arrivages cellier nous permettent de faire "parfois" de belles découvertes. Je vois donc le beaujolais du Domaine J. Chamonard Fleurie La Madone 2015. Hum! 35$...ce n'est pas dans mes habitudes pour un bojo. De plus, il n'est pas en dégustation, ce qui plus souvent qu'autrement, me permet de faire des économies comme de ne pas acheter le Juliénas Loron du Domaine de la Vieille Eglise 2015....Mais, j'ai tellement lu de belles choses concernant les vins de Chamonard. Donc, je me lance: et up dans le panier! Trop impatiente d'y goûter, j'ai ouvert la bouteille hier. Ah! Nonnnnnnnnn! Pas encore un vin pour la génération Y! affraid Rouge cerise assez profond, le nez et la bouche sont sur la petite cerise.....aucune définition dans le fruit. Je serais curieuse de goûter à toutes les cuvées de Chamonard côte-à-côte afin de déterminer si elles ont une personnalité distincte....Je n'arrive pas à aimer ce style de vin. Est-ce que tous les vins natures doivent être carafé 2 jours à l'avance pour goûter quelque chose? Aussi, je me questionne sur le millésime 2015 en beaujolais. Aucun bojo 2015 bu jusqu'à maintenant n'a révélé la matière tant annoncée.....Dure semaine, je vais essayer de me reprendre en fin de semaine.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Ludwig Desjardins le Sam 4 Mar 2017 - 10:03

Michelle si le Beaujolais 2015 manque de matière je me demande bien quel millésime en a produit assez selon tes standards. Pas goûté ce Chamonard mais la plupart des 2015 que j'ai dégusté étaient des bombes de fruit avec... pas mal de matière.


Ludwig Desjardins

Messages : 4361
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 4 Mar 2017 - 10:21

Hier, au cours d’un lunch :

Jean-Louis Chave blanc hermitage 1999 : Couleur dorée, mais brillante. Nez oxydatif au départ (pomme blette, tire éponge) qui évoluera magnifiquement, quittant tout à fait ce registre en fait, pour révéler des nuances de fruits exotiques séchés (ananas, mangue et papaye), d’abricot, de fumée et de cannelle. Bouche riche, combinant merveilleusement puissance et patine, avec beaucoup d’éclat. Finale superbe, incroyablement longue, envoûtante, harmonieuse et parfaitement équilibrée. Un grand vin à maturité, mais à voir comment il a « rajeuni » au cours de la dégustation, il aurait pu attendre encore longtemps et aurait probablement du être carafé. Superbe, voire davantage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7382
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Mario Vaillancourt le Sam 4 Mar 2017 - 12:10

Bu hier soir quelques belles bouteilles en famille dont :

Meursault 1er cru Genevrières 2013, Rémi Jobard:  Le nez était peu jasant et pas très expressif. La bouche était tranchante, voire amer en finale, on l'a carafé afin de lui donner de l'air sans grand résultat, l'acidité trop présente et l'équilibre ne se faisait pas. Bouteille décevante sans avoir de défaut apparent, on ne l'a pas bue au complet et on va revisiter ce soir juste pour voir.


Meursault 1er cru Bouches Chères 2012, Buisson-Charles: La couleur est prononcée, aucune trace d'oxydation cependant mais la couleur me semblait plus foncée qu'habituellement. Nos premières impressions étaient mitigées car nous avions bu une bouteille formidable dans le temps des fêtes, mais une fois carafée et une fois que le vin a pu respiré et se réchauffer un peu, tout s'est replacé et j'ai comme d'habitude très apprécié ce cru au final. Le nez une fois ouvert un peu était beau avec des notes de fruits  blancs, poire entre autres et des notes assez mures. La bouche est très belle, une certaine rondeur, un petit côté miel, l'acidité est là et un bel équilibre. Finalement, très belle bouteille. Très Bon.

Côte-Rotie Côte Blonde 2006, René Rostaing: Un nez expressif avec des notes épicées, olives noires, du cuir un peu et des notes de sous bois, un nez complexe. La bouche est superbe, les tannins sont soyeux, très équilibré et une longueur franchement impressionnate. Nous avons tous adoré, une superbe bouteille et le seul dommage était de ne pas l'avoir en magnum! Excellent.

Lupicaia 2001: Un super toscan pour terminer et déjouer les jeunes car nous dégustions à l'aveugle, pas très habitué avec ce vin qui semble peu présent au Quebec et que j'avais acheté il y a un bout et oublié un peu dans ma cave. Je n'ai pas déjoué personne, ils ont flairé les cépages Bordelais (85% Cabernet Sauvignon, 10%Merlot et 5% Petit Verdot). La couleur n'est pas très évolué. Le nez est classique, du bois, vanille un peu et des notes tertiaires.  Belle attaque en bouche avec des tannins présents mais assez fins, assez équilibré et bon mais il manque pour moi un petit quelquechose comparativement à un bordeaux. Bon.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 870
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Yves Martineau le Sam 4 Mar 2017 - 14:01

C'est toujours un plaisir de te lire Mario, mais sur une terrasse à 20 degrés avec un latte, encore davantage! Cool

Pour les BC je crois que les 2011 sont à boire bien avant les 2012 voire  2009 ou 2010, je commenterai sous peu sur un beau Cras 2011.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5087
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michel Therrien le Sam 4 Mar 2017 - 14:22

Mario Vaillancourt a écrit:

Meursault 1er cru Bouches Chères 2012, Buisson-Charles: La couleur est prononcée, aucune trace d'oxydation cependant mais la couleur me semblait plus foncée qu'habituellement. Nos premières impressions étaient mitigées car nous avions bu une bouteille formidable dans le temps des fêtes, mais une fois carafée et une fois que le vin a pu respiré et se réchauffer un peu, tout s'est replacé et j'ai comme d'habitude très apprécié ce cru au final. Le nez une fois ouvert un peu était beau avec des notes de fruits  blancs, poire entre autres et des notes assez mures. La bouche est très belle, une certaine rondeur, un petit côté miel, l'acidité est là et un bel équilibre. Finalement, très belle bouteille. Très Bon.


Raison pour laquelle je donne très souvent de l'air aux vins de Pat Essa.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7502
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michelle Champagne le Sam 4 Mar 2017 - 14:45

Ludwig Desjardins a écrit:Michelle si le Beaujolais 2015 manque de matière je me demande bien quel millésime en a produit assez selon tes standards. Pas goûté ce Chamonard mais la plupart des 2015 que j'ai dégusté étaient des bombes de fruit avec... pas mal de matière.


Des suggestions?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Ludwig Desjardins le Sam 4 Mar 2017 - 15:13

Michelle Champagne a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:Michelle si le Beaujolais 2015 manque de matière je me demande bien quel millésime en a produit assez selon tes standards. Pas goûté ce Chamonard mais la plupart des 2015 que j'ai dégusté étaient des bombes de fruit avec... pas mal de matière.


Des suggestions?

Bouland, Lapierre, Descombes... pour ce que j'ai bu.

Ludwig Desjardins

Messages : 4361
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michelle Champagne le Sam 4 Mar 2017 - 16:52

Ludwig Desjardins a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Ludwig Desjardins a écrit:Michelle si le Beaujolais 2015 manque de matière je me demande bien quel millésime en a produit assez selon tes standards. Pas goûté ce Chamonard mais la plupart des 2015 que j'ai dégusté étaient des bombes de fruit avec... pas mal de matière.


Des suggestions?

Bouland, Lapierre, Descombes... pour ce que j'ai bu.

Suite aux commentaires de Michel, j'avais essayé de mettre la main sur les Morgon de Lapierre sans succès. Bouland, probablement en IP? Et pour Descombes, est-ce son Brouilly ou en IP ?  Dans les 3 cas, il s'agit de très bons producteurs, c'est donc sans surprise que je reçois tes suggestions. Plus difficile à trouver dans les disponibilités de la SAQ. scratch Cela dit, même pour un petit producteur avec ou sans notorité, il me semble que nous devrions trouver un semblant de matière dans les vins issus du millésime 2015?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Ian Champagne le Sam 4 Mar 2017 - 17:41

Michelle Champagne a écrit:Hier, c'était journée de ravitaillement où les nouveaux arrivages cellier nous permettent de faire "parfois" de belles découvertes. Je vois donc le beaujolais du Domaine J. Chamonard Fleurie La Madone 2015. Hum! 35$...ce n'est pas dans mes habitudes pour un bojo. De plus, il n'est pas en dégustation, ce qui plus souvent qu'autrement, me permet de faire des économies comme de ne pas acheter le Juliénas Loron du Domaine de la Vieille Eglise 2015....Mais, j'ai tellement lu de belles choses concernant les vins de Chamonard. Donc, je me lance: et up dans le panier! Trop impatiente d'y goûter, j'ai ouvert la bouteille hier. Ah! Nonnnnnnnnn! Pas encore un vin pour la génération Y! affraid Rouge cerise assez profond, le nez et la bouche sont sur la petite cerise.....aucune définition dans le fruit. Je serais curieuse de goûter à toutes les cuvées de Chamonard côte-à-côte afin de déterminer si elles ont une personnalité distincte....Je n'arrive pas à aimer ce style de vin. Est-ce que tous les vins natures doivent être carafé 2 jours à l'avance pour goûter quelque chose? Aussi, je me questionne sur le millésime 2015 en beaujolais. Aucun bojo 2015 bu jusqu'à maintenant n'a révélé la matière tant annoncée.....Dure semaine, je vais essayer de me reprendre en fin de semaine.

Je suis à boire ce vin depuis la dernière heure car très curieux de ta note de dégustation.

Ma bouteille semble bien meilleure que la tienne. Je trouve le nez riche et très élégant et floral. Le milieu de bouche est tout sauf mince et l'allonge persistante et saline. Je suis agréablement surpris et la bouteille vaut son prix selon moi.

Pourrais-je te suggérer d'essayer un bojo de vinification traditionelle (non semi-carbonique) comme le Moulin-à-Vent Les Vieilles Vignes de TLB. Le 2014 est dispo. C'est 42$ je sais mais peut-être que cette méthode un peu moins technique est plus en accord avec ton palais.
avatar
Ian Champagne

Messages : 775
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Alexandre Trudel le Sam 4 Mar 2017 - 18:03

Michelle Champagne a écrit:
Bouland, probablement en IP?

Il reste le Brouilly 2015 de Bouland en IP chez Vinealis. Les prix de ce producteurs défient toute concurrence.

Alexandre Trudel

Messages : 960
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Ian Champagne le Sam 4 Mar 2017 - 22:06

Chablis 1er Cru Vaucoupin 2013 Gilbert Picq et ses Fils


(0.5 ha, vignes plantées en 1989)


2013 est un millésime difficile et complexe. Qualitativement, je le trouve hétérogène d'un producteur à l'autre, et parfois, d'un cru à l'autre chez un même producteur.

Vaucoupin est aussi particulier comme terroir: solaire avec des sols riches, argileux et profonds, il est étonamment fin, voire aérien.

Cette cuvée est presque divine. Pas de notes exotiques ou botrytisées qui marquent plusieurs vins. On est ici sur des arômes salins, citronnés et de fruits blancs. Le millésime est au service de la bouche avec un peu plus de gras ou de volume que d'habitude, mais elle demeure fort bien conduite et bâtie sur une tension saline lui procurant une allonge fraîche et persistante. Au final, le terroir est aussi au service du millésime en procurant une certaine apesanteur au vin. Une grande réussite. 3*+
avatar
Ian Champagne

Messages : 775
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Patrick Ayotte le Sam 4 Mar 2017 - 22:15

Ludwig Desjardins a écrit:Michelle si le Beaujolais 2015 manque de matière je me demande bien quel millésime en a produit assez selon tes standards. Pas goûté ce Chamonard mais la plupart des 2015 que j'ai dégusté étaient des bombes de fruit avec... pas mal de matière.


Goûté au Morgon de CHamonard et je l'ai trouvé frais, délicieux, beaucoup plus près de 2014 en terme de style que 2015... ce qui m'a beaucoup plus!

Je dois quand même dire que lorsque la maturité de richesse de fruit est bien équilibré, ça donne du bon jus...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2950
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Mario Vaillancourt le Dim 5 Mar 2017 - 8:01

Yves Martineau a écrit:C'est toujours un plaisir de te lire Mario, mais sur une terrasse à 20 degrés avec un latte, encore davantage! Cool

Pour les BC je crois que les 2011 sont à boire bien avant les 2012 voire  2009 ou 2010, je commenterai sous peu sur un beau Cras 2011.


En ce matin très froid, ça fait rêver aux terrasses!!

Je suis d'accord pour le millésime.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 870
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Mario Vaillancourt le Dim 5 Mar 2017 - 8:02

Michel Therrien a écrit:
Mario Vaillancourt a écrit:

Meursault 1er cru Bouches Chères 2012, Buisson-Charles: La couleur est prononcée, aucune trace d'oxydation cependant mais la couleur me semblait plus foncée qu'habituellement. Nos premières impressions étaient mitigées car nous avions bu une bouteille formidable dans le temps des fêtes, mais une fois carafée et une fois que le vin a pu respiré et se réchauffer un peu, tout s'est replacé et j'ai comme d'habitude très apprécié ce cru au final. Le nez une fois ouvert un peu était beau avec des notes de fruits  blancs, poire entre autres et des notes assez mures. La bouche est très belle, une certaine rondeur, un petit côté miel, l'acidité est là et un bel équilibre. Finalement, très belle bouteille. Très Bon.


Raison pour laquelle je donne très souvent de l'air aux vins de Pat Essa.

Tu as raison Michel. Je n'étais pas un fan de carafer les blancs auparavant mis juste un petit coup d'air fait du bien parfois et c'est un peu ce que ce BC avait besoin à mon humble avis.
avatar
Mario Vaillancourt

Messages : 870
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Richard Philippe Guay le Dim 5 Mar 2017 - 10:17

Suivant le commentaire d'Olivier, j'ai acheté Le Clos du Caillou Bouquet Des Garrigues 2014. Wow.

Toute une structure de vin qui se termine sur un léger pinotage. Je cours en acheter un 6 pack, surtout à ce pirx. Hâte de voir le millésime 2015.


Richard Philippe Guay

Messages : 913
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Patrick Ayotte le Dim 5 Mar 2017 - 10:48

Domaine Jean-Paul Dubost, Cuvée Les Monthieux Beaujolais-Villages 2014

Couleur violacée, fait plus 2015 que 2014! Arômes de fruits rouges et noirs écrasés, d'épices, de terre et un peu de fleur. Bonne concentration de saveurs en bouche avec des notes de baies, d'épices, de terre avec une amertume que j'aime bien et que l'on retrouve surtout en finale. Je suggère aussi d'aérer le vin car il y avait une légère effervescence à l'ouverture de la bouteille qui s'est dissipée par la suite, rendant le vin beaucoup plus agréable. Bien+ (88)
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2950
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Michelle Champagne le Dim 5 Mar 2017 - 10:57

Ian Champagne a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Hier, c'était journée de ravitaillement où les nouveaux arrivages cellier nous permettent de faire "parfois" de belles découvertes. Je vois donc le beaujolais du Domaine J. Chamonard Fleurie La Madone 2015. Hum! 35$...ce n'est pas dans mes habitudes pour un bojo. De plus, il n'est pas en dégustation, ce qui plus souvent qu'autrement, me permet de faire des économies comme de ne pas acheter le Juliénas Loron du Domaine de la Vieille Eglise 2015....Mais, j'ai tellement lu de belles choses concernant les vins de Chamonard. Donc, je me lance: et up dans le panier! Trop impatiente d'y goûter, j'ai ouvert la bouteille hier. Ah! Nonnnnnnnnn! Pas encore un vin pour la génération Y! affraid Rouge cerise assez profond, le nez et la bouche sont sur la petite cerise.....aucune définition dans le fruit. Je serais curieuse de goûter à toutes les cuvées de Chamonard côte-à-côte afin de déterminer si elles ont une personnalité distincte....Je n'arrive pas à aimer ce style de vin. Est-ce que tous les vins natures doivent être carafé 2 jours à l'avance pour goûter quelque chose? Aussi, je me questionne sur le millésime 2015 en beaujolais. Aucun bojo 2015 bu jusqu'à maintenant n'a révélé la matière tant annoncée.....Dure semaine, je vais essayer de me reprendre en fin de semaine.

Je suis à boire ce vin depuis la dernière heure car très curieux de ta note de dégustation.

Ma bouteille semble bien meilleure que la tienne. Je trouve le nez riche et très élégant et floral. Le milieu de bouche est tout sauf mince et l'allonge persistante et saline. Je suis agréablement surpris et la bouteille vaut son prix selon moi.

Pourrais-je te suggérer d'essayer un bojo de vinification traditionelle (non semi-carbonique) comme le Moulin-à-Vent Les Vieilles Vignes de TLB. Le 2014 est dispo. C'est 42$ je sais mais peut-être que cette méthode un peu moins technique est plus en accord avec ton palais.

Merci pour la rétro. En fait, comme je le mentionnais, c'est une question de style. Je n'arrive pas à aimer les vins "natures" axés sur le fruit comme La Charmoise de Marionnet, le Ptit Poquelin de Perraud, Cambon récolte, Fleurie de Chasselay, fleurie de Chamonard etc....pour moi, ils se ressemblent tous. Je n'y retrouve pas une réelle définition du fruit "miroir du terroir"...Mon problème, c'est que j'aime le gamay lorsqu'il pinotte ou lorsqu'il s'approche d'une belle syrah tout en gardant son caractère d'origine comme pour Lapierre et Foillard....

Je n'ai pas acheté TLB en pensant qu'il pouvait être marqué par le bois, ai-je raison?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1396
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 février 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum