Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Semaine du 5 février 2017

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 5 février 2017

Message par Ludwig Desjardins le Dim 5 Fév 2017 - 21:20

Piuze Chablis grand cru Blanchot 2012

Quelle déception, un vin plat, sans vie et tout simplement "dull". Du niveau d'un Chablis de base d'une année chaude, sans aucun lien avec sa noble origine. Et je suis généreux... Une seule bouteille excellente sur trois il y a deux ans, pour moi c'est terminé avec ce producteur en premiers et grands crus. 87

Château Tire-Pé La Côte 2014

Un Bordeaux gorgé de fruit croquant, sur la mûre et les fruits noirs. Belle densité, de la fraîcheur et un côté un peu "nature" par son fruit primaire. Très belle découverte et un Bordeaux différent, sur la fraîcheur et l'accessibilité. 89

Ludwig Desjardins

Messages : 4471
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Alexandre Trudel le Lun 6 Fév 2017 - 13:40

2 morgon de Daniel Bouland sur 2015.

Attention: ce producteur a diversifié ses étiquettes pour désormais indiquer le climat en plus du parcellaire (du moins en France)... mais il ne fait la même chose partout! Et même en France, Bouland ne semble pas se soucier beaucoup de l'uniformité de ses étiquettes. Bonjour la confusion!

J'ai un énorme respect pour ce producteur, mais je ne peux que souhaiter plus de transparence et d’uniformité de sa part quant à la nomination de ses différentes cuvées sur le marché mondial. Ce récent changement aurait été provoqué par la retraite du frère de Daniel, Raymond Bouland. Daniel dispose maintenant d'une superficie de production passablement plus grande, ayant hérité du terroir de son frère.

Voici les infos glanées sur un forum français, et confirmées ailleurs:
http://www.lapassionduvin.com/forum/bourgognebeaujolais/14183-domaine-daniel-bouland-villie-morgon.html?start=510
"Avant 2016, Il y avait 3 cuvées de Morgon : Corcelette, Vieilles Vignes et la cuvée Schiste était à la marge (destinée à l'export).
Cette année, refonte des cuvées. Il y a 2 cuvées de vieilles vignes : Corcelette Vieilles Vignes et Delys Vieilles Vignes (Les Delys est un lieu-dit faisant partie de Corcelette) et une seule autre cuvée qu'on trouve soit étiquetée Bellevue Schiste (Bellevue est un autre lieu-dit qui fait aussi partie intégrante de Corcelette), ou bien étiquetée Corcelette. C'est un peu la surprise pour les étiquettes, moi j'ai eu les bouteilles étiquetées Bellevue Schiste en Mai et les magnums que j'ai récupérés plus tard étaient étiquetés Corcelette. Daniel Bouland m'a assuré qu'il s'agissait exactement du même vin".


La cuvée Corcelette provient de vignes âgées entre 50 et 80 ans (si mes infos sont bonnes) sur un terroir de schiste.

La cuvée Delys, un lieu-dit sur Corcelette (aussi appelé "Bois de Lys"), provient de vignes plantées en 1926 par le grand-père de Daniel (donc des vignes de + de 90 ans), sur un terroir de sable granitique, avec un rendement de 15-20 hl/ha.

Au Québec, nous avons bien reçu un "Corcelette Vieilles Vignes", mais la cuvée Delys conserve la terminologie à laquelle nous étions habitués, soit "Morgon Vieilles Vignes". ouf...


Daniel Bouland Morgon Corcelette Vieilles Vignes 2015
Nez plus ouvert que le Delys, plus piquant et exubérant, sur les fruits rouges bien mûrs (cerises et fraises), les épices et les fleurs. La bouche est plus chaude et plus généreuse, on pourrait presque évoquer du grenache! Ça reste très riche pour la région (14,3% d'alcool), mais c'est équilibré - du moins à mon palais -, avec un peu moins de matière et de tannins, et un aspect plus solaire. Paradoxalement, malgré la chaleur supplémentaire, le Corcelette semble plus acide que le Delys... Un vin plus ouvert et accessible, certainement, mais avec une structure tannique très solide et un bon potentiel de garde. La question est: qui sera assez patient pour attendre longtemps quand c'est si bon maintenant? 92

Daniel Bouland Morgon Delys 2015
Là on tombe clairement dans un vin construit pour la longue garde. Nez beaucoup plus timide et fermé que le Corcelette, sur les fruits noirs plutôt que les rouges. La tannins sont plus denses et puissants, mais d'une belle finesse. C'est un vin long, ficelé, élégant, moins chaud, mais un peu fermé sur lui-même à ce stade. Un vin qui fait Barolo, alors que Corcelette fait davantage Croze-Hermitage. Potentiel énorme, mais sans le charme immédiat de l'autre, qui titille le palais avec son fruit primaire si intense. La comparaison avec de très bons crus de la Côte-de-Nuit n'est peut-être pas stupide ici... faudra voir dans 10-15 ans. 94

Je boirai mes Corcelette sur un horizon de 5 ans et mes Delys sur un horizon de 20 ans.

Alexandre Trudel

Messages : 982
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 6 Fév 2017 - 14:04

Je reste encore interrogatif quant à l'intérêt de garder ces vins ... je vais boire mon dernier Morgon Vieilles Vignes 2011 avant de décider quoi faire avec mes 2015.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Yves Martineau le Lun 6 Fév 2017 - 14:20

Ludwig Desjardins a écrit:
Château Tire-Pé La Côte 2014

Un Bordeaux gorgé de fruit croquant, sur la mûre et les fruits noirs. Belle densité, de la fraîcheur et un côté un peu "nature" par son fruit primaire. Très belle découverte et un Bordeaux différent, sur la fraîcheur et l'accessibilité. 89

Bien heureux de te lire sur cette cuvée chouchou, Ludwig.


Merci pour les cr et infos Alexandre, c'est dommage cette confusion et j'ose croire qu'il corrigera le tir.

J'ai bien aimé les vins de Bouland dans le passé, mais je n'ai pas pas goûté aux '14 ni '15. Histoire de situer ton appréciation, as-tu déjà donné de plus hautes notes à des Bojos, ou est-ce que ils correspondent à un sommet de la région pour toi?

J'ai goûté deux cuvées de Lafarge-Vial samedi et constaté le grand pottiel de ce millésime 2015, pour peu qu'on ait évité la surmaturité.


Dernière édition par Yves Martineau le Lun 6 Fév 2017 - 14:25, édité 1 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5269
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Alexandre Trudel le Lun 6 Fév 2017 - 14:23

Yves Martineau a écrit:

J'ai bien aimé les vins de Bouland dans le passé, mais je n'ai pas pas goûté aux '14 ni '15. Histoire de situer ton appréciation, as-tu déjà donné de plus hautes notes à des Bojos, ou est-ce que ils correspondent à un sommet de la région pour toi?

Jamais donné de plus hautes notes. Au sommet c'est clair, transcendé par le millésime.

Alexandre Trudel

Messages : 982
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Yves Martineau le Lun 6 Fév 2017 - 14:31

Ludwig Desjardins a écrit:Piuze Chablis grand cru Blanchot 2012

Quelle déception, un vin plat, sans vie et tout simplement "dull". Du niveau d'un Chablis de base d'une année chaude, sans aucun lien avec sa noble origine. Et je suis généreux... Une seule bouteille excellente sur trois il y a deux ans, pour moi c'est terminé avec ce producteur en premiers et grands crus. 87


C'était plutôt en novembre 2013, à l'Os, avec Gaël notamment, belle bouteille. Ensuite chez Vincent, le 1 août dernier, le Blanchot et le Butteaux 2012 étaient désatreux....
avatar
Yves Martineau

Messages : 5269
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Ludwig Desjardins le Lun 6 Fév 2017 - 14:35

Exactement!

Ludwig Desjardins

Messages : 4471
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 6 Fév 2017 - 15:59

Pour souligner quelques anniversaires entre copains :

Selosse Initial brut blanc de blancs grand cru : Dégorgé en octobre 2013. Couleur jaune doré, mais brillante. Nez de brioche, de fruits jaunes mûrs, de fumée, avec du miel. Attaque pleine et vineuse, milieu de bouche dense et finale ciselée et longue, fraîche, au rancio maîtrisé. Ensemble puissant et fin à la fois où l’effervescence sert à alléger le tout, tout en donnant davantage de relief à l’expression aromatique. Peut-être la plus belle bouteille d’Initial que j’ai bue. Excellent, voire plus.

Vincent Dauvissat Forest chablis 1er cru 2007 : Un peu d’air dissipera la réduction initiale. Nez de citron confit au sel, de bords de mer, de fougère et de crème fraîche on ne peut plus typique. Bouche vigoureuse, mais concentrée, où les sent que les angles ont été quelque peu arrondis par le passage du temps. Finale tonique de belle longueur. Un vin classique et typé, encore jeune. Excellent.

Raveneau Montée de Tonnerre chablis 1er cru 2007 : Les grands esprits se rencontrent, alors que nous ne nous n’étions pas consultés, on se retrouve avec les deux meilleurs premiers crus deux plus grands producteurs sur le même millésime! On change de registre ici, avec des fruits blancs, une pointe florale et de la pierre frottée au nez. La bouche est plus suave, satinée, moins concentrée, mais plus ample. La finale est tout aussi longue, finement saline, très harmonieuse. Un vin plus séduisant et prêt, pas forcément plus grand. Excellent.

Jamet côte-rôtie 2003 : Nez de fruits rouges et noirs, assez sauvage, avec des touches de poivre concassé et de viande fumée. Bouche plutôt riche, de bon volume, structurée certes, mais enrobée. Le tout se révèle toutefois mat, voire terne, manquant de précision et d’intensité. Longueur correcte avec une fraîcheur des plus adéquates, surtout en considérant le millésime caniculaire. Un vin au final imprécis et un peu ennuyant … je n’ai pas de souvenir franc de ma précédente bouteille. Je sais que ce vin avait fait jaser tant les critiques ne s’entendaient pas sur sa qualité … je suis aujourd’hui davantage du côté des pessimistes le concernant. Bien, sans plus.

Klein Constancia vin de constance 1999 : Couleur foncée, fauve. Nez de raisin sec, de marmelade d’orange, de mélasse, de tabac, de menthe poivrée et d’encens. Bouquet exotique, complexe, enivrant. La bouche a mangé une partie de ses sucres. Elle se révèle savoureuse, avec une jolie fraîcheur, du tonus et une bonne longueur. Voilà un bail que je n’en avais bu et ce fût des retrouvailles des plus heureuses! Excellent aussi.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Eric Lefebvre le Lun 6 Fév 2017 - 16:45

Pour le Superbowl, mon plus jeune descend au cellier et remonte avec un Domaine Auguste Clape Cornas 2013. Je pensais la garder, mais bon c'est le superbowl alors faut bien célébrer ce que je croyais être une victoire des Falcons.

Dès l'ouverture, la pièce se remplit d'odeurs tellement magnifiques! Nez sur les violettes "écrapous", vieille selle en cuir, gras de bacon cuit, herbes de provence, groseilles, etc. Vraiment, assez renversant comme nez, ça a dû me prendre au moins 30 minutes avant de m'y tremper les lèvres.

En bouche, c'est la texture veloutée qui frappe. Un peu comme un potage pas tout à fait lisse. Rien d'agressif toutefois, on reste du côté plaisant de cette texture. On ne retrouve pas la tension que le nez annonçait, ça manque légèrement de précision. Tout de même un finale superbe, longue et complexe.

Dommage que ce vin soit devenu si populaire, c'est plus difficile qu'avant d'en avoir des quantités intéressantes.


Eric Lefebvre

Messages : 433
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Richard Philippe Guay le Lun 6 Fév 2017 - 17:18

Gruaud-Larose 2001.

Aucun signe de vieillesse dans ce vin aux couleurs
pourpres sur une nez de cuir et de tabac.

En bouche, des notes de cèdre, un peu de cuir et de noyau de cerises tout en ayant un bon goût de fruits rouges.

Ce magnum aurrait aisément pu attendre aisément un bon 10 ans          (92-94/100)

Richard Philippe Guay

Messages : 921
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Alain Roy le Mar 7 Fév 2017 - 12:26

Les Picasses 2012, Chinon, O.Raffault, 26$.

Carafé 2 heures. Beau rouge vif assez dense et limpide.

Pas de crottin ni de poivron vert, à la fois surpris et ravi suis-je ! Plutôt un fruité bien noir/mûres et un peu rouge/fraises/poivré, un certain sucre, un peu de bois, aussi bizarrement le vin me semble gras au nez. C'est bien tentant tout ça.

Et en effet l'entrée, d'un gras tendre, caresse le palais d'emblée. Suit un fruité toujours noir, assez sec, confit, sans exubérance mais doucereux et classy. La tension est molle (lire parfaite pour moi !) et la finale carrément salivante, rappelant la soie et le fruit tout en les bonifiant d'un spleen léger. Une belle harmonie, j'adore ça.
avatar
Alain Roy

Messages : 1944
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Patrick Ayotte le Mer 8 Fév 2017 - 9:27

Hier s’est tenue l’événement Somewhereness, une dégustation des produits d’un regroupement de 12 producteurs ontarien. Voici mon top 5 des vins goûtés, selon mes préférences personnelles bien sûr!

Malivoire Small Lot Gamay VQA Beamsville Bench 2015
Super vin de gamay, goûteux, épicé et doté d’une belle acidité, mon style de vin!

Malivoire Old Vines Foch VQA Ontario 2015
Le style de vin qui déroute, mais pour les bonnes raisons! Fruits noirs, très texturé, profond, viandeux. Un vin issue de vignes de Maréchal Foch de 45 ans, ça ne court pas les rues Wink

Hidden Bench Chardonnay Tête de Cuvée VQA Beamsville Bench 2011
Salin avec des notes de poires et de boisé fin, du niveau d’un excellent Bourgogne!

Norman Hardie County Chardonnay VQA Prince Edward County 2013
Parfait amalgame de rondeur, d’acidité, de cette impression minérale typique du County, en plein de style de chardo que j’adore

Bachelder Wismer Parke Vineyard Pinot Noir VQA Twenty Mile Bench 2014
Profond, rustique et sanguin, délicieux, du beau Pinot et pas cher pour la qualité! (sera dispo en SAQ sous peu pour 45$...)
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3005
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 10 Fév 2017 - 20:39

Ce soir :

Dujac morey-st-denis 2008 : Je me suis souvent montré critique des villages des grandes maisons. Celui-ci s’est révélé être au-delà de mes attentes. Couleur encore très jeune et plutôt dense. Nez de petits fruits noirs (cerise, framboise) avec une touche poivrée et de vendange entière. Bouche assez nourrie, tonique et éclatante. Longueur correcte et complexité adéquate pour un village. Comme c’est souvent le cas avec les vins élaborés avec une généreuse portion de vendange entière, il semble avoir pris du poids en bouteille. Alors qu’il m’arrive parfois de trouver avoir attendu trop longtemps des villages, je regrette un peu ne pas avoir davantage attendu celui-ci. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Michelle Champagne le Sam 11 Fév 2017 - 9:38

Alain Roy a écrit:Les Picasses 2012, Chinon, O.Raffault, 26$.

Carafé 2 heures. Beau rouge vif assez dense et limpide.

Pas de crottin ni de poivron vert, à la fois surpris et ravi suis-je ! Plutôt un fruité bien noir/mûres et un peu rouge/fraises/poivré, un certain sucre, un peu de bois, aussi bizarrement le vin me semble gras au nez. C'est bien tentant tout ça.

Et en effet l'entrée, d'un gras tendre, caresse le palais d'emblée. Suit un fruité toujours noir, assez sec, confit, sans exubérance mais doucereux et classy. La tension est molle (lire parfaite pour moi !) et la finale carrément salivante, rappelant la soie et le fruit tout en les bonifiant d'un spleen léger. Une belle harmonie, j'adore ça.

Je partage en partie tes commentaires et probablement au complet si j'avais carafé le vin 2 heures. De mon côté, à l'ouverture, j'avais des notes animales, de poivrons verts et d'élevage. Avec l'aération, le tout s'est fondu pour laisser la place à des notes empyreumatiques de café moka avec toujours le poivron et l'élevage perceptibles mais en équilibre appuyés par une belle acidité pour ne pas dire minéralité. Dans mon cas, j'aurais aimé plus de fruits rouges à ce stade. Un vin jeune qui doit impérativement être carafé. Intéressant.
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1463
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Pierre Beauregard le Sam 11 Fév 2017 - 15:04

Bu sur quelques jours au courant de la semaine.

Copain Wines Baker Ranch Syrah 2009.  Robe foncée, reflets violes.  Beaucoup d’arômes, principalement sur les olives, bacon, poivre blanc et fruits rouges.  La bouche est souple, très fruité, bonbon (pas nécessairement positif) la rétro s’exprime sur les fleurs, principalement la violette et les fraises.  89 pts.  Le vin n’est pas mauvais en soi, c’est juste pas dans ma palette.  J’étais peut-être trop à la recherche du Rhône nord mais je lui reconnaît de belles qualités dont entre autres, sa souplesse tout en ayant une belle intensité.

Après cette mi-déception, j’ai décidé d’ouvrir quelque chose qui m’apporterait assurément du plaisir bachique, c’est-à-dire Léoville Barton 2003.  Registre complètement différent.  Un vin sombre, pas de trace d’évolution.  Le nez nous renvoie des notes de feuille de tabac, de cassis, de mûres et de mine de crayon.  Le vin tapisse le palais abondamment en nous renvoyant des notes de cuir et de chocolat.  Les tanins sont toujours bien présents mais ne sont pas agressants.  Sera encore meilleur dans 5-7 ans, mais pour l’instant ça vaut un 93 pts.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1954
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Michelle Champagne le Sam 11 Fév 2017 - 16:19

Pierre Beauregard a écrit:Bu sur quelques jours au courant de la semaine.

Copain Wines Baker Ranch Syrah 2009.  Robe foncée, reflets violes.  Beaucoup d’arômes, principalement sur les olives, bacon, poivre blanc et fruits rouges.  La bouche est souple, très fruité, bonbon (pas nécessairement positif) la rétro s’exprime sur les fleurs, principalement la violette et les fraises.  89 pts.  Le vin n’est pas mauvais en soi, c’est juste pas dans ma palette.  J’étais peut-être trop à la recherche du Rhône nord mais je lui reconnaît de belles qualités dont entre autres, sa souplesse tout en ayant une belle intensité.

Sur le site de la SAQ, il y a le compte-rendu de vinous qui parle beaucoup:

« Le Syrah Baker Ranch 2009 de Wells Guthrie a été sans  aucun doute l’un des vins les plus discutés de l’après-midi scratch . Comment un vin peut-il être aussi fruité tout en demeurant si léger ? Shocked  Cela s’avère un grand mystère… Il a fallu beaucoup de temps aux dégustateurs pour se faire une idée du Copain Baker Ranch Suspect , mais il semble y avoir  eu consensus : c’est un vin époustouflant. »

Ton compte-rendu vient confirmer le tout: un vin qui en donne beaucoup au nez et peu en bouche. Je ne crois pas que ta palette soit en jeu! Laughing
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1463
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Richard Philippe Guay le Dim 12 Fév 2017 - 6:59

Quel plaisir de lire ton commentaire sur Barton 2003 sur un tel millésime..

Richard Philippe Guay

Messages : 921
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Michel Therrien le Dim 12 Fév 2017 - 13:15

Meursault Les Tessons 2010, Buisson-Charles
Couleur jaune or pâle bien brillante.......moins foncée que les robes usuelles. Le nez est vraiment agréable avec ses notes de noisettes, un peu d'agrumes et des pêches jaunes, des fleurs blanches et un je ne sais quoi.....La bouche allie bien le gras, la rondeur avec la tension et sa vivacité. Longue finale de cailloux chauds et de pêches. Nous avons beaucoup aimé tout comme nos amis amateurs de bons vins.
17-17,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7632
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Stéphanie Chénier le Dim 12 Fév 2017 - 13:41

Jean-Paul & Benoît Droin Chablis 1er cru Vaillons 2014
Quel vin!  Déjà beau sur les 2 millésimes précédents, ici c'est une bombe!  Pas de soufre perceptible après l'avoir ouvert 30 minutes.  Beaucoup de complexité tant au nez qu'en bouche, des fruits jaunes du verger à point, un peu d'épices douces, un superbe équilibre entre la matière et l'acidité qui se fond très bien dans l'ensemble malgré le millésime, et quelle longueur...  

Domaine Christian Moreau Chablis 1er Vaillons 2014
Le Moreau est plus discret, et se révèle plus doucement.  Ouvert 30 minutes à l'avance, un court séjour en carafe l'aurait aidé car il s'améliore et se complexifie en cours de soirée dans le verre.  L'ensemble est très équilibré, pas de notes d'élevage à outrance ici non plus, ni d'acidité tranchante.  

Je recommanderais le Droin quand vous recevez un grand groupe car il attirera l'attention malgré le bruit et l'action autour de vous, puis le Moreau quand l'atmosphère est plus calme afin de pouvoir lui donner toute votre attention. Tous deux d'excellents vins, et encore plus à ce prix!
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1533
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 13 Fév 2017 - 16:29

Hier soir, je pensais tenir là un bon accord vin/température :

Pierre Usseglio châteauneuf-du-pape 2010 : Couleur sombre, plutôt opaque, mais assez brillante. Nez de fruits noirs très mûrs, avec des touches de charbon et d’herbes séchées. La bouche est charnue, assez puissante, mais sans rusticité ni chaleur. Longueur correcte, fine amertume, mais le tout manque cruellement de complexité, de précision et d’éclat. Un vin qui sans être pataud se révèle plutôt ennuyant. Peut-être est-il encore fermé … j’attendrai ma deuxième et dernière sans trop d’espoir. Bien, sans plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Eric Lefebvre le Lun 13 Fév 2017 - 17:38

Domaine Jamet Côte Rotie 2011.  Au nez on a affaire à un vin pour le moins déroûtant (dans le bon sens du mot), avec des groseilles bien mûres, des poivrons rouges farcis, du pamplemousse rose (un peu étrange dans un rouge mais c'était vraiment plaisant) et une touche d'asperges.  C'est très prometteur, alors on plonge!  En bouche, c'est fin et texturé, en parfaite harmonie avec le nez, c'est très long et complexe.  L'acidité est parfaitement dosée, ce qui donne une belle fraîcheur à ce vin qui a une intensité aromatique qui aurait pu être écrasante autrement.  Vraiment une superbe réussite.  On siffle la bouteille a deux dans le temps de le dire, ça aurait pris un mag!

Paranthèse: je n'ai jamais trop allumé sur les vins de Jamet quand ils ont plus de 10 ans (contrairement à plusieurs de mes amis), mais en jeunesse c'est tellement bon!

Eric Lefebvre

Messages : 433
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 14 Fév 2017 - 10:45

À l'exception des La La La de Guigal, rares sont, à mon avis, les Côte Rôtie qui vieillissent admirablement sur plus de 10 ans.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7522
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Ludwig Desjardins le Mar 14 Fév 2017 - 12:53

Mais j'ai quand même goûté au Jamet 2009 récemment et c'est loin d'être à son apogée selon moi. Chanceux seront ceux qui en ouvriront à 13-15 ans d'âge.

Ludwig Desjardins

Messages : 4471
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Michelle Champagne le Mar 14 Fév 2017 - 13:56

Eric Lefebvre a écrit:Domaine Jamet Côte Rotie 2011.  Au nez on a affaire à un vin pour le moins déroûtant (dans le bon sens du mot), avec des groseilles bien mûres, des poivrons rouges farcis, du pamplemousse rose (un peu étrange dans un rouge mais c'était vraiment plaisant) et une touche d'asperges.  C'est très prometteur, alors on plonge!  En bouche, c'est fin et texturé, en parfaite harmonie avec le nez, c'est très long et complexe.  L'acidité est parfaitement dosée, ce qui donne une belle fraîcheur à ce vin qui a une intensité aromatique qui aurait pu être écrasante autrement.  Vraiment une superbe réussite.  On siffle la bouteille a deux dans le temps de le dire, ça aurait pris un mag!

Paranthèse: je n'ai jamais trop allumé sur les vins de Jamet quand ils ont plus de 10 ans (contrairement à plusieurs de mes amis), mais en jeunesse c'est tellement bon!

Poivrons rouges farcis, pamplemousse rose et une touche d'asperges; même déroutant dans le bon sens du mot, ce vin ne semble pas très net, mauvaise bouteille? scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1463
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Eric Lefebvre le Mar 14 Fév 2017 - 21:22

Michelle Champagne a écrit:
Eric Lefebvre a écrit:Domaine Jamet Côte Rotie 2011.  Au nez on a affaire à un vin pour le moins déroûtant (dans le bon sens du mot), avec des groseilles bien mûres, des poivrons rouges farcis, du pamplemousse rose (un peu étrange dans un rouge mais c'était vraiment plaisant) et une touche d'asperges.  C'est très prometteur, alors on plonge!  En bouche, c'est fin et texturé, en parfaite harmonie avec le nez, c'est très long et complexe.  L'acidité est parfaitement dosée, ce qui donne une belle fraîcheur à ce vin qui a une intensité aromatique qui aurait pu être écrasante autrement.  Vraiment une superbe réussite.  On siffle la bouteille a deux dans le temps de le dire, ça aurait pris un mag!

Paranthèse: je n'ai jamais trop allumé sur les vins de Jamet quand ils ont plus de 10 ans (contrairement à plusieurs de mes amis), mais en jeunesse c'est tellement bon!

Poivrons rouges farcis, pamplemousse rose et une touche d'asperges; même déroutant dans le bon sens du mot, ce vin ne semble pas très net, mauvaise bouteille? scratch

Non, c'était clairement impec. Un grand vin, rien de moins.

Eric Lefebvre

Messages : 433
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 5 février 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum