Derniers sujets
» Domaine Buisson-Charles
Aujourd'hui à 2:37 par Patrick Essa

» Bonne Saint-Jean!
Aujourd'hui à 0:57 par Jean-Philip Journeault

» Bordeaux 2016
Hier à 21:28 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 18 juin 2017
Hier à 10:33 par Stéphanie Chénier

» Martin Bouygues nouveau propriétaire du Clos Rougeard
Hier à 9:33 par Stéphanie Chénier

» Le Club Chasse et Pêche
Hier à 7:05 par Vincent Messier-Lemoyne

» Ce qui nous lie
Ven 23 Juin 2017 - 17:14 par Yves Martineau

» Vente de Domaine
Ven 23 Juin 2017 - 11:03 par Stéphanie Chénier

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 23 Juin 2017 - 0:31 par Michel Beauchamp

» Chablis 2015
Jeu 22 Juin 2017 - 23:25 par Yves Martineau

» Arrivage Signature/Cellier 22 juin
Jeu 22 Juin 2017 - 12:41 par Michel Therrien

» Dégustation - Sauvignon blanc de plus de 5 ans
Jeu 22 Juin 2017 - 12:33 par Pierre Beauregard

» Bonne fête des pères
Jeu 22 Juin 2017 - 8:31 par Mario Vaillancourt

» Ne devrait-on pas voir les Raveneau ce jeudi 22 juin?
Mer 21 Juin 2017 - 23:11 par Simon Dagenais

» Les albums de 2016
Mer 21 Juin 2017 - 7:09 par PhilippeGingras

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Yves Martineau le Sam 7 Jan 2017 - 15:12

J'ai malheureusement pris peu de photos de cette visite, la cave est sombre et s'y prêtait mal, voyez par vous-mêmes:




Nous sommes reçu par le sympathique et affable Pierre Clape, un homme doux, aussi modeste que talentueux.





Pierre a fait des études de dessin industriel, mais il n'a jamais exercé ce métier. Il a commencé relativement tard au domaine, soit en 1988, à 37 ans. Son premier millésime vinifié fut 1990. Son fils Olivier l’a aidé à partir de 2002 et il a assume désormais la relève.
 
Pierre et Olivier travaillent environ 8.5 hectares, dont 5.5 sur les coteaux granitiques de Cornas, en terrasses, avec des pentes naturelles allant jusqu'à 50-60%. La vendange est manuelle, le contraire serait d’ailleurs impensable! Les vinifications sont traditionnelles, parcellaires, ainsi que par âge des vignes, avec le moins d’intervention possible. Les Cornas sont élevés 22 mois en foudres de 6 ou 12 hl. Pas de bois neuf, que de vieux foudres de 30 à 50 ans.



Nous commençons la dégustation par le Vin des Amis 2015.
 
Un vin 100% Syrah. 1 hectare de vignes sur 2 parcelles de 5000 m2 chacune. Les vignes sont entre le village et le Rhône, des terroirs plats, plus riches, moins de drainage. C’est l’ancien lit du Rhône. Classé en VDP. Prévision de le faire classer en CDR. Grappes entières, en cuve inox, puis fini en foudres. Le premier millésime fut 1990.
 
Nez floral, une bouche dense et veloutée. Un joli vin fruité et rond, avec une finale un peu courte. Très sympa. 87 pts
 
Nous abordons ensuite différentes parcelles de 2015 sur foudres, en commençant par celles de la cuvée Renaissance.
 
*Cornas Renaissance 2015 - 1/3 de la production - vinification parcellaire -
Assemblage de 4/5 parcelles : Theziers - Patou - pieds de coteaux les Mazards VV de 80 ans - un peu de Sabarottes - un peu de Reynard de milieu de coteaux. Des vignes sur des terroirs profonds, où la vigne ne souffre jamais. Les parcelles sont vinifiées séparément puis assemblées quelques mois avant embouteillage. 22 mois d’élevage en foudre.
 
Le premier millésime de Renaissance fut 1997, mais la production fut presque toute bouchonnée suite à la réception d’un lot de bouchons défectueux (situation réglée à l’amiable avec le fournisseur). Le premier véritable millésime commercialisé fut donc 1998.
 
 
Une parcelle de Renaissance 2015, vignes de 22 ans
Belle attaque, fruit noir, attaque fraiche et gourmande, beaucoup d'éclat, tanins un peu rustiques car il s’agit de jeunes vignes. Beau jus, ce sera bon! 90+
 
2e parcelle sur Reynard, vignes de 25 ans.
Nez fruit noir et charbon, réglisse. Bouche puissante et charnue, juteuse.
 
Mazards et Pied La Vigne plus de 80 ans repartie dans les deux cuvées
Super jus tanins plus fins c'est délicieux, assez puissant. 90-91
 
 
*La grande cuvée Cornas 2015 représente 2/3 de la production
Assemblage de huit parcelles de 35 à 80 ans, sur Petite Côte, Sabarottes, Côte, Reynard VV. On déguste plusieurs parcelles sur fut.
 
Petite Côte vignes 40 ans
Wow, quel bond qualitatif! Nez floral avec du fruit noir (mûres), belle bouche ronde et suave, se goute très bien. Juteux et savoureux, super bon. 92-93 pts
 
Sabarotte, parcelle achetée en 2002 du retraité Noël Verset.
Moins ouvert plus fougueux que Petit Côte. Bonne profondeur, mais moins de charme, plus rustique. 91-92
 
La Côte.
Nez de crayon feutre, de fruit noir. Rond et dense, profond, avec une vraie puissance de Cornas. Très beau. 93+
 
Reynard. Des vieilles vignes de 80 ans, louées très longtemps, achetées en 2004. Les vignes plus jeunes vont dans Renaissance. L'endroit le plus chaud du Rhône Nord selon Pierre.
Un nez floral, tanins veloutés, c'est très soyeux, dense et élégant, avec beaucoup de fruit. 94+
 
Il évoque le 1990 selon Pierre. J’aimerais avoir une opinion sur ce sujet Smile
 
Quelques commentaires de Pierre Clape sur les millésimes récents :
 
2014 : plus frais - moins complexe que 2015. Beaucoup de pluie de début juin à début août. Beaucoup d'herbes, donc de travail du sol. Les baies sont devenues très grosses car riches en eau. Arrêt des pluies début août jusqu'au 11 septembre, jour vendanges. Les pluies ont repris après les vendanges. Ceci a donné des vins moins puissants, mais élégants. Il serait du niveau de 2012, mais supérieur à 2011.  2013 est plus puissant, viril, mais plus accrocheur plus rapidement ouvert. Printemps 2016 fut difficile, car beaucoup de pluie. Cependant pas de gel, ni de grêle (Hermitage a grêlé à la mi-avril 2017).
 
Sans surprise, le millésime préféré de Pierre est 2010! Pour y avoir goûté une fois à l’aveugle au QG, je peux comprendre.
 
Commentaire très intéressant : Longtemps Clape et Allemand ont vendangé les derniers à Cornas. Or, ils sont maintenant parmi les premiers à vendanger, pour préserver la fraicheur.

Malgré ce qu'on pourrait croire à la vue de cette image, les vins ont un grande pureté!


 
Nous poursuivons la dégustation :
 
Vin des Amis 2014
Nez ketchup et cassis!! (la réduction)
Bouche fraîche et ronde, agréable, simple et fruitée. 87
 
Cornas Renaissance 2014
Fruit noir. Belle bouche en finesse fraicheur tanins gommeux, un vin élégant et d'un bel équilibre. 90-91
 
Cornas 2014
Pas encore mis en bouteille.
Nez un peu réduit. Bouche serrée, bien pleine, de corps moyen, un vin qui sera élégant et complet. Petits rendements. Tanins gommeux. Récolté juste avant de grosses pluies.  Très beau vin en devenir, qui sera plus précoce que le 2013. 92-93+
 
Cornas 2013
Bouche puissante, tannique, épicée, moins charmeur que 2014, plus de garde. Bouche réglissée, avec un beau fruit derrière les tanins. Potentiel très intéressant. Il vaut mieux boire le 2014 avant. 92-93 + pts
 
Cornas 2006 (à l’aveugle)
Magnifique nez expressif. Superbe bouche aux tanins soyeux, pas le plus puissant, mais d’un très bel équilibre. C'est déjà bon, mais pas encore à maturité. Très beau. 92 pts
 
Un millésime que Pierre aime car il montre beaucoup de délicatesse, pourtant dit-il, en jeunesse il était un peu insignifiant!
 
Le soir, à l'excellent restaurant Mangevins, à Tain l'Hermitage (un must!), Pierre et sa charmante épouse Geneviève nous apportent une rareté:



Saint-Péray 2014
70% marsanne, 30% roussanne. Fermentation en cuve de ciment, fermentation malo, élevée en cuve inox pour 8 mois. Traditionnellement 0.2 hectare, environ 1000 bouteilles qui allaient presque entièrement aux USA (Kermyt Lynch!), le reste en France. Mais ils ont planté un autre 0.7 hectare il y a quelques années, de sorte que le volume augmentera un peu à partir du 2014. Espérons que quelques bouteilles aboutiront au Québec pour la première fois un jour !
 
Ce 2014 montre un nez de pommes chaudes. Beaucoup de gras, c'est gourmand, fruité, précis, excellent. 90 pts


Dernière édition par Yves Martineau le Dim 8 Jan 2017 - 10:52, édité 7 fois
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 7 Jan 2017 - 15:31

Super CR comme toujours! J'ai bu un St-Péray en restauration à New York il y a quelques années et avais beaucoup apprécié.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7352
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Michel Therrien le Sam 7 Jan 2017 - 15:44

Merci Yves.
Beaucoup de profondeur dans ce CR et donc du temps++
Un producteur que j'aime beaucoup.
2006 est un millésime un peu minoré mais qui est pourtant excellent.

Je saisi mal....Pierre a fait des études de dessin industriel, mais il n'a jamais exercé. Il a commencé relativement (tard ?)au domaine, soit en 1988, à 37 ans. Son premier millésime vinifié fut 1990. Son fils Olivier l’aidait (l'aide?) depuis 2002 et il a pris la relève.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7464
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Yves Martineau le Sam 7 Jan 2017 - 17:03

Merci. J'ai corrigé et clarifié Michel.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Pierre Beauregard le Sam 7 Jan 2017 - 18:09

Intéressante lecture Yves. Merci de nous partager le tout.

En se remémorant l'époque où a eu lieu cette visite, ça nous réchauffe en cette période frisquette Very Happy
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1846
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Stéphanie Chénier le Sam 7 Jan 2017 - 18:10

Yves Martineau a écrit:
*Cornas Renaissance 2015Les parcelles sont vinifiées séparément puis assemblées quelques mois avant embouteillage. 22 mois d’élevage en foudre, pas de bois neuf, que de vieux foudres de 30 à 50 ans.

Merci beaucoup Yves: très intéressant!

J'ai une question: des foudres de cet âge, est-ce que d'autres vignerons en utilisent aussi?  Je n'ai jamais entendu ça - c'est pas mal impressionnant!
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1352
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Ludwig Desjardins le Sam 7 Jan 2017 - 18:16

Superbe!


Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par PhilippeGingras le Sam 7 Jan 2017 - 19:05

Yves ,

Tu es un raconteur hors pair !

Merci beaucoup
avatar
PhilippeGingras

Messages : 811
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 35
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Ludwig Desjardins le Sam 7 Jan 2017 - 22:09

Yves, que dire selon toi de certains qui prétendent qu'il y aurait eu un changement de style drastique chez Clape pour plaire à Parker il y a quelques années?

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Yves Martineau le Dim 8 Jan 2017 - 10:10

Merci beaucoup pour vos commentaires, c'est rassurant d'être lu par des amateurs aussi geeks que moi!  Very Happy

Stéphanie, je crois que beaucoup de domaines dits "traditionnels" utilisent de vieux ou très vieux foudres, qui n'apportent pas de goût boisé (Rayas ou Bonneau par exemple). Je ne crois pas que cet âge soit exceptionnel, mais il faudrait poser la question à d'autres producteurs par curiosité. En fait, je crois qu'ils abandonnent leurs vieux fûts seulement quand ils ne sont plus étanches.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Yves Martineau le Dim 8 Jan 2017 - 10:12

Ludwig Desjardins a écrit:Yves, que dire selon toi de certains qui prétendent qu'il y aurait eu un changement de style drastique chez Clape pour plaire à Parker il y a quelques années?

La question qui tue! Wink

Ludwig, ta question comporte en fait deux sous-questions. D’abord est-ce qu’il y a changement de style et, si oui, ce changement est-il lié à Parker?
 
Je n’ai pas assez de recul sur les vins du domaine pour affirmer avec certitude qu'il y a eu changement. J’ai l’impression qu’on a voulu s’éloigner de l’image du Cornas rustique qui doit attendre vingt ans en cave pour ne pas casser les dents. J’y verrais donc quelque chose de positif. En tout cas, le meilleur Clape que j‘ai pris est le 2010 et c’est aussi le préféré de Pierre Clape. Est-ce dû aux conditions des millésimes récents ou à des changements de pratiques, il faudrait leur demander, ce que je ferai s'ils viennent au Québec, ce qui a été évoqué.

Est-ce que le changement serait influencé par Parker, je n’en sais rien, mais je ne vois pas du tout la famille Clape comme des opportunistes, bien au contraire. Bref ça m’étonnerait, mais je ne verrais pas nécessairement cela comme une mauvaise influence si ça a contribué à amener les qualités qu'on connait aux millésimes récents.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Patrick Essa le Dim 8 Jan 2017 - 10:54

Un bonheur de lire de tel texte! Merci à notre mousquetaire!

Je ne sais si le style a changé mais si tel est le cas je ne vois pas comment un critique pourrait être à l'origine d'une telle orientation! Imaginer que l'on puisse vinifier en fonction du goût d'un journaliste est une pure vue de l'esprit tant leur influence est infime - pour ne pas dire nulle - dans nos choix quotidiens.
Les foudres de quelques hectolitres continuent de servir de contenants aux petites Syrah naturellement très réductrices et les derniers Millesimes assez solaires ont dû laisser une emprunte durable sur les équilibres.,encore que 11/13 et 14 soient assez classiques.
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Ludwig Desjardins le Dim 8 Jan 2017 - 11:17

Mais Patrick peut-on vraiment nier que certains domaines du Rhône où de Bordeaux ont effectué des changements de style durant la période où l'influence de Parker était à son apogée? Bien sûr apres ils disaient que c'est ce que les consommateurs voulaient...

Je comprend qu'en Bourgogne personne ne s'intéressait à lui, mais on ne peut l'associer à un simple "journaliste", il faisait vendre et beaucoup... ce qui n'est le cas d'aucun critique aujourd'hui à ce niveau.

Je faisais référence à Clapet car j'ai souvent entendu cette affirmation, bien que je ne trouve pas que les millésimes récents soient très faciles...

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Yves Martineau le Dim 8 Jan 2017 - 11:52

Ludwig, c'est difficile de débattre sur affirmation aussi large et vague, sans mettre en contexte. Qui a avancé ça, qu'est-ce qui aurait changé et à propos de quels millésimes vs lesquels, voire quelles décennies, etc.

Parker a toujours donné de bonnes notes aux vins des Clape. Ces notes ont augmenté avec les millésimes 2009 et 2010, soit bien après "la période où l'influence de Parker était à son apogée". Dunnuck a repris le collier dès 2011. Si c'était le but (plaire à Parker), ce serait un peu tard non?
avatar
Yves Martineau

Messages : 5036
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Patrick Essa le Dim 8 Jan 2017 - 12:16

@Ludwig, je crois vraiment que le domaines suivent des trajectoires qui leurs sont propres. Et s'il me paraît évident que Parker a toujours surnoté le Rhône par rapport aux autres régions c'est en partie car ces vins correspondaient à son goût initial pour les vins mûrs et concentrés. Et en fait surtout son goût pour les vins rouges de ce type car en blanc j'ai toujours eu l'impression que lui et ses successeurs étaient avant tout "perdus" tant aucune unité ne transparaît dans la logique du WA.
Imaginer qu'il a impulsé des courants de vinification n'a que peu de sens car c'est essentiellement Bordeaux qui l'a instrumentalisé pour mettre en valeur ses crus. Pas l'inverse.
 Michel Rolland, les Boissenot, Jacques Depoizier et les Oeno-conseils du Libournais ont eu bien plus d'incidence que lui je crois. Mais enfin il était temps, car cueillir des raisins mûrs et prendre des risques était devenu impératif...sans parler de principes d'élevages qu'il fallait dépoussiérer.
  Dans le Rhône on a vite compris que la course aux degrés initiées par quelques opportunistes  et les élevages en pièces n'étaient pas du tout plus qualitatif sur le long terme. On s'est aperçu aussi que les gros vins de 15/16 degrés d'un Bonneau n'étaient pas forcément les breuvages les plus délicats de la planète. Et Rayas n'a pas bougé d'un poil depuis 50 ans! Heureuse valeur étalon faites de bon sens et de patience.
avatar
Patrick Essa

Messages : 953
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Ludwig Desjardins le Dim 8 Jan 2017 - 14:33

Yves Martineau a écrit:Ludwig, c'est difficile de débattre sur affirmation aussi large et vague, sans mettre en contexte. Qui a avancé ça, qu'est-ce qui aurait changé et à propos de quels millésimes vs lesquels, voire quelles décennies, etc.

Parker a toujours donné de bonnes notes aux vins des Clape. Ces notes ont augmenté avec les millésimes 2009 et 2010, soit bien après "la période où l'influence de Parker était à son apogée". Dunnuck a repris le collier dès 2011. Si c'était le but (plaire à Parker), ce serait un peu tard non?

J'ai les mêmes doutes que toi sur cette affirmation, je souhaitais simplement valider tes impressions car on l'entend souvent...

Ludwig Desjardins

Messages : 4343
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite au Domaine Auguste Clape (18 juillet 2016)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum