Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 1 janvier 2017

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 1 janvier 2017

Message par Yves Martineau le Lun 2 Jan 2017 - 10:26

Cool comme titre de rubrique! La première de l'année.


Quelques-uns des vins de la Saint-Sylvestre, quand j'étais encore assez frais pour prendre des notes... Embarassed

Hartford / Hartford Court Chardonnay Seascape Vineyard Sonoma Coast 2012
Nez boisé avec même des notes de noix de coco, du fruit mûr, très américain, pas trop mon genre. Par contre la bouche impressionne, après une attaque assez riche grasse, exotique, il montre une étonnante et séduisante finale minérale, d'une grande longueur. Encore jeune, prometteur. 92 pts
 
Domaine Paul Autard Châteauneuf-du-Pape Cuvée Juline 2006
La portion élevée de syrah le rend aimable et rond. Le vin préféré du groupe. Fort bien fait, mais un peu atypique. 91-92

M. Chapoutier Hermitage La Sizeranne 2006
Un nez de fruits noirs et rouges entremêlés, avec un peu de menthol. La bouche offre une belle maturité, c'est dense et rond, avec une belle minéralité, des tanins gommeux. Très bon équilibre. Belle bouteille. 92 pts

Yves Martineau

Messages : 4769
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Olivier Collin le Lun 2 Jan 2017 - 12:29

Pégau Cuvée Réservée 2001 Un très beau vin payé... 54$ à sa sortie. Ouvert 2 heures à l'avance, décanté et remis en bouteille, le vin n'avait pas besoin de beaucoup d'air et se montre à point tout en pouvant être conservé encore au moins 5 ans.
Couleur pourpre assez profond au centre pour un vin à dominante grenache, notes normales d'évolution. Le nez est fin, complexe et à pleine maturité: fruits confits, touche sanguine, herbes sèches, notes de dattes, pointe de volatile. Au palais la patine amenée par les années en fait une bouteille très agréable, avec des tanins aujourd'hui assez fondus, dotée d'une certaine retenue charmante par rapport à certains millésimes du domaine. Il y a un petit creux vers la fin, mais la rétro abondante en arômes conclut la dégustation de manière plus que satisfaisante. 92pts

Dönnhoff Normeimer Dellchen Spatlese 2005 Ceux qui ont encavé ces "spat" 2005 devraient commencer à les ouvrir: ils ne seront jamais aussi bons que maintenant! Ce Dellchen était tout simplement spectaculaire.
D'une couleur brillante et dorée avec encore de légères traces de reflets verts, le vin chante dès l'ouverture avec ses notes de citron confit, d'oranger en fleur, de poussière de pierre ainsi qu'une touche fumée distinguée confirmant la maturité du vin. Au palais, le fruité de jeunesse a été amadoué, c'est une caresse tout étant accompagnée d'une jolie tension à partir du milieu de bouche. Tous ceux qui disent que la minéralité dans le vin n'existe pas devraient goûter à ce type de vin dont la finale complète est portée par son fond minéral aromatique et tactile. Ce vin lumineux issu d'une année solaire sur une parcelle protégée transcende très largement son prix. 95pts

Olivier Collin

Messages : 1945
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Stéphanie Chénier le Lun 2 Jan 2017 - 13:26

Hier le Madiran Montus Cuvée Prestige 2000 s'est fait le parfait compagnon du cassoulet: les tannins tenaient la tête au gras du canard. Je l'avais mis en carafe 4 heures et ça lui a fait du bien.

Stéphanie Chénier

Messages : 1146
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 2 Jan 2017 - 18:16

Pas mal de vins ces derniers jours :

Delamotte blanc de blancs brut champagne 2002 : Très joli champagne dans la force de l’âge, sans notes rancio ni d’évolution prononcée. L’âge apporte une certaine patine qui magnifie l’aspect crémeux de l’effervescence. Notes de fruits blancs, d’agrumes et de crème fraîche. Finalement finement crayeuse et citronnée. Bel apéro, sur des huîtres notamment, mais je suis convaincu qu’il aurait pu passer à table … nous avions trop soif toutefois! Excellent.

Ayala Perle brut nature grand cru champagne 2002 : On change ici de registre (80% chardo, 20% pinot), avec une vinosité plus affirmée et un registre plus rancio (élevage de huit ans avant dégorgement). Un champagne de caractère, sérieux avec le côté sauvage conféré par l’absence de dosage. En bouche, notes de fruits secs, d’agrumes confits, de sablé breton et de fumée. Très belle longueur, avec une finale vigoureuse, puissante. J’étais sur VO de Selosse à l’aveugle. Excellent, voire plus.

Salon blanc de blancs brut champagne 1999 : Bouteille reçue en cadeau il y a quelques années. Couleur jaune intense, avec des reflets verts. Nez intriguant et fascinant, profond, sur les fruits jaunes, une minéralité chaude, des notes salines (huîtres, anchois) et de gomme de pin. Rarement ai-je rencontré un tel profil aromatique. Bouche tout aussi fascinante. Attaque large et grasse où l’effervescence est peu présente. Elle s’anime en milieu de bouche, procurant ampleur et impression plus aérienne. La finale est très vineuse, mais fine, sans lourdeur, à la manière d’un grand Puligny. Persistance aromatique rare, fruitée et florale, jeune et sans rancio. Toujours difficile d’aborder un mythe … celui-ci m’a sincèrement impressionné. Superbe.

William Fèvre Preuses chablis grand cru 2007 : Gouté rapidement à La Paulée de Noël, il m’avait fait bonne impression (après quelques bouteilles décevantes ces deux dernières années). J’avais donc envie de le revisiter en petit comité et bien m’en pris! Couleur encore jeune, nez de citron vert, de fougère, de crème fraîche et d’embruns marins des plus classiques. Bouche que le temps a délié et patiné. Éclat, complexité et fine suavité signent ce vin long et pur. Excellent, voire plus.

Buisson-Charles Goutte d’Or meursault 1er cru 2010 : Couleur jaune bien brillante. Nez de fruits blancs et jaunes, de noisette rôtie avec une touche épicée de cannelle/muscade. Bouche pleine et savoureuse, avec une belle tenue et une longue finale. Vin concentré et savoureux, qui n’a peut-être pas l’éclat et la pureté des plus grands toutefois. Un Charmes 2009 bu récemment s’est montré supérieur. Très bien.

Lafon Genevrières meursault 1er cru 2008 : Joli nez de fruits jaunes, de fumée, de nougat, avec une petite touche épicée rappelant les conifères. Bouche plus stricte que ce que le nez annonce, tonique et longue, dégageant une impression presque tannique. Vin qui semble demandé encore du temps par sa structure, mais la finale avec ses légers relents de tire éponge semble indiqué le contraire … dans le doute, ouvrons-les! Très bien, voire plus.

Ramonet chevalier-montrachet grand cru 2004 : Couleur pâle et brillante. Nez de fruits blancs mûrs, de fleur blanche, de menthe douce, profond et fin. Bouche difficile à décrire, toute en contrastes comme c’est souvent le cas avec les plus grands. Elle se montre vineuse et aérienne, concentrée, suave et éclatante. Finale expansive, immensément longue et complexe, racée, douce et salivante à la fois. Très grand vin. Sublime.

Château Sociando-Mallet haut-médoc cru bourgeois 2000
: Couleur sombre et brillante, encore très dense. Nez classique de fruits rouges et noirs, agrémenté de poivron grillé et de cèdre. Bouche fraîche, élancée, aux tanins fins, de bonne longueur, mais un rien creuse en son milieu. Comme souvent (tant sur ce cru que dans ce millésime), c’est la concentration qui fait un peu défaut … Classique et plutôt plaisant néanmoins. Très bien.

Domaine de la Romanée-Conti échezeaux grand cru 2010 : Couleur sombre, brillante et jeune. Nez de fruits noirs, d’anis, de fleur mauve avec le côté mentholé de la vendange entière. Bouche somptueuse, pleine, séveuse, aux tanins veloutés, encore très jeune sans être dur ou fermé pour autant. Classique, sérieux certes, mais sans renier une certaine gourmandise. À l’aveugle, j’étais sur un Clos de la Roche du Dujac. Une concentration comme j’en ai rarement rencontré sur cette cuvée. Superbe, voire plus.

Domaine Leroy Genaivrières vosne-romanée 2011 : Couleur pâle, mais brillante et parfaitement translucide (la bouteille a été mise à la verticale 48h à l’avance). Passé en carafe quelques minutes avant le service pour dissiper la réduction. Nez de petits fruits rouges surets (canneberge, framboise sauvage, rhubarbe) d’une intensité déconcertante, avec de la rose, de l’eau de fleur d’oranger, des pivoines et du poivre blanc. Bouche pimpante, légère et prégnante à la fois. Comment un vin d’apparence si légère peut-il développer à la fois une telle complexité et une persistance telle? Finale envoûtante. Une vraie sorcière cette Lalou … Superbe.

Robert Groffier bonnes-mares grand cru 2005 : Pas facile de passer après les deux précédents. Fruité nettement plus noir, mat aussi, avec des notes complexes et sauvages d’épices et de viande rôtie. Bouche costaude, concentrée, avec du caractère. Tanins abondants, mais relativement fins. Finale persistante, entêtante, très complexe. Pas un vin charmeur, plutôt un dominateur. 24h plus tard le vin a gagné en éclat (et la comparaison avec les deux précédents est nettement moins évidente!!), sur des notes de cannelle, de zan et de cacao amer. Assurément superbe, mais à attendre.

Labet Fleur de Savagnin côtes-du-jura 2008 : Nez de beurre frais, de fumée avec des touches de fruits exotiques. Bouche tonique, mais avec une certaine matière et un gras relatif, bien éclatante et plutôt complexe. Finale presque tourbée, sur une minéralité chaude. Joli compagnon pour les fromages et une sympathique surprise que ce vin vendu moins de 30$ et qui a bien traversé ses quelques années à la cave. Bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7068
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Alain Roy le Lun 2 Jan 2017 - 19:17

La Chapelle 2009, minervois, Château Canet, acheté en 2010, 40$.

Ce vin fort particulier à l'ouverture qui traîne sur mon comptoir depuis 4 jours m'impressionne réellement ce soir. Contrairement à 125$Stephan qui tomba au combat dès son lendemain, ce 40$Canet au bout de 4 jours déploie comme un as ses meilleures cartes, et tout en restant fidèle à sa particularité, me couvre de plaisirs gustatifs jusqu'à m'émouvoir. Un velours de texture angélique, un fruité affirmé, incarné d'une grande sagesse, de doux amers en sourdine, si peu de tension et nulle lourdeur, bref une harmonie savoureuse. Un vin de longue garde j'en déduis...L'avenir me le confirmera ou pas !

Alain Roy

Messages : 1664
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Michelle Champagne le Mar 3 Jan 2017 - 8:56

Hier, une curiosité, Henry Marionnet La Pucelle de Romorantin 2015. 100% Romorantin, un cépage que je ne connais pas vraiment. J'avais bu le Romo de Huard que j'avais trouvé ordinaire mais celui de Marionnet est très convaincant. Agrumes et fleurs blanches au nez, l'acidité en bouche est saisissante sur une finale citronnée à souhait où nous avons l'impression de croquer dans le fruit. Belle découverte! J'ai lu que les vins à base de Romorantin gagnent en complexité après quelques années. Ce vin possèdent tous les atouts pour bien vieillir....

Aussi, ma dernière bouteille du Produttori del Barbaresco Pora Riserva 2004. Un vin que j'ai détesté en jeunesse mais que j'adore à maturité. Cerises confites et pétales de roses au nez, belle rondeur en bouche, acidité bien dosée. Très beau jus!

Michelle Champagne

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Eric Lefebvre le Mar 3 Jan 2017 - 9:09

Petit face à face intéressant:
Marquis d'Angerville Volnay Champans 2005 vs Marquis d'Angerville Volnay Taillepieds 2005.

J'avais ouvert ces deux mêmes vins il y a quelques mois et ils m'avaient paru fatigués... c'était quand même surprenant compte tenu du millésime. Cette fois il n'en était rien: le Champans était pimpant, fruité avec une belle acidité et des tanins biens matures - je boirais des vins comme ça tous les jours! Le Taillepieds était un brin plus évolué, avec des arômes tertiaires qui commençaient à percer, mais quand même un vin en pleine forme. Bref, deux vins qui sont assez proches l'un de l'autre comme on s'y attendrait, mais qui portaient quand même une signature assez différente pour rendre la comparaison intéressante. Verdict en cette soirée: Champans par une longueur.

Eric Lefebvre

Messages : 363
Date d'inscription : 21/02/2010
Localisation : Ste-Dorothée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Yves Martineau le Mar 3 Jan 2017 - 10:36

Merci Éric, tes commentaires illustrent bien mes inquiétudes sur le millésime. J'ai eu plusieurs très beaux 2005 mais aussi certains qui n'étaient toujours pas prêts, alors que d'autres paraissaient déjà fatigués.

Déterminer quand les boire est un vrai casse-tête pour l'amateur!

En contraste, les 2009 ne paraissent jamais s'être refermés, offrant toujours du plaisir. 2012 sera probablement du même genre et peut-être 2015, à cause de l'opulence du fruit qui cache les tanins.

Yves Martineau

Messages : 4769
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Yves Martineau le Mar 3 Jan 2017 - 10:40

Michelle Champagne a écrit:Hier, une curiosité, Henry Marionnet La Pucelle de Romorantin 2015. 100% Romorantin, un cépage que je ne connais pas vraiment. J'avais bu le Romo de Huard que j'avais trouvé ordinaire mais celui de Marionnet est très convaincant. Agrumes et fleurs blanches au nez, l'acidité en bouche est saisissante sur une finale citronnée à souhait où nous avons l'impression de croquer dans le fruit. Belle découverte! J'ai lu que les vins à base de Romorantin gagnent en complexité après quelques années. Ce vin possèdent tous les atouts pour bien vieillir....

Merci. Je n'en avais jamais entendu parler, j'ai du consulter Google:

Romorantin is a traditional French variety of white wine grape, that is a sibling of Chardonnay. Once quite widely grown in the Loire, it has now only seen in the Cour-Cheverny AOC. It produces intense, minerally wines somewhat reminiscent of Chablis.


On en apprend tous les jours et 2017 ne fera pas exception!

Ça pourrait être une alternative à la montée des prix des vins bourguignons, mais l'appellation est obscure, il y a sans doute des raisons pour ça!

Yves Martineau

Messages : 4769
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Michelle Champagne le Mar 3 Jan 2017 - 13:09

Yves Martineau a écrit:

En contraste, les 2009 ne paraissent jamais s'être refermés, offrant toujours du plaisir. 2012 sera probablement du même genre et peut-être 2015, à cause de l'opulence du fruit qui cache les tanins.

Tout à fait d'accord avec toi Yves!


Michelle Champagne

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Patrick Ayotte le Mar 3 Jan 2017 - 13:10

Casanova di Neri Rosso-di-Montalcino 2012

Couleur grenat assez foncé. Arômes de fruits rouges et noirs épicés, de notes terreuses, de cuir et de bois. Dense et profond, très savoureux avec ses notes de baies mélangées, le cuir, les épices et le bois s'y retrouvant à nouveau. Ce vin à la structure pour être mis en cave pour quelques années, mais ayant ouvert la bouteille une heure avant le service, je me suis régalé! Excellent (91)

Patrick Ayotte

Messages : 2735
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Patrick Ayotte le Mar 3 Jan 2017 - 13:15

Cédric Bouchard Roses de Jeanne Côte de Val Vilaine Champagne

Belle couleur dorée, les bulles sont fines et nombreuses. Arômes et saveurs de pain grillé, de pommes, de citron confit, une touche saline et minérale ainsi qu'un soupçon de ce qui semble être du bois. Bien concentré, perdure dans une belle finale et c'est fichtrement bon même si ce champagne n'est pas le meilleur bu de ce producteur. Excellent+ (92)

Dégorgé en avril 2014. 100% pinot noir. Fait 12,5% d'alcool

Patrick Ayotte

Messages : 2735
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par PhilippeGingras le Mar 3 Jan 2017 - 13:19

2015 Domaine les Pervenches Solinou
18$

Vraiment un vin très léger qui se fera boire très rapidement.
Un vin de piscine mais plaisant.
Une bouteille qui me fait penser peut-être au Raisin Gaulois de Lapierre.
Moins dense que celui-ci mais le petit goût de jus de raisin welsh est là avec un petit côté fruits acidulés.
Tire à 11% d'alcool.
15/20

PhilippeGingras

Messages : 670
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Yves Martineau le Mar 3 Jan 2017 - 13:40


Domaine William Fèvre Chablis Grand Cru Les Clos 2005
Nez décevant qui parait un peu fatigué, mielleux, avec des notes de pomme. La bouche montre de belles qualités de concentration et d'équilibre, mais jamais à la hauteur des bouteilles précédentes, laissant encore cette impression de méforme. Grande attentes et grande déception.


Comme la dernière prise en 2015 était magique, voire encore jeune, la conclusion s'impose: bouteille imparfaite à l'évolution prématurée.

Yves Martineau

Messages : 4769
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Michel Therrien le Mar 3 Jan 2017 - 15:03

En accompagnement de calmars et de pieuvres à la plancha,

Piccadilly Valley, Croser Vintage 2012, Petaluma 35 AUD $
Assemblage 60% pinot noir et 40% chardonnay.
La robe est jaune or pâle. La bulle est moyenne mais abondante.
Le bouquet se compose de miel, oui des framboises puis quelques abricots avec petite pointe oxydative. La bouche est tonique et fraîche, beau volume en milieu de bouche, finale plus diffuse avec un peu d'amertume  et un SR de près de 10 gr à mon palais. Manque un peu de dimension mais très bien fait. 16/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7311
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Alain Roy le Mer 4 Jan 2017 - 19:54

Saint-Joseph 2005, J.L.Chave, acheté en 2008, 50$.

Grenat assez dense, brillant, limpide et légèrement tuilé au pourtour.

Bouquet exubérant que je qualifierais de bordelais: poussiéreux, un peu puant, bien élevé (bois), d'un fruité noir dense et cuit, un peu de sucre, un peu de fleurs, un peu de vanille. Ma mémoire olfactive est incapable d'associer ce vin à de la syrah.

En bouche, il me fait de même l'effet d'un jeune et rude bordelais. L'attaque est franche et souple, lui succède un fruité noir tout aussi exubérant qu'au nez. La tension est vive et la finale fort longue, mais assise sur des amers plutôt rudes. Malheureusement c'est une orpheline, je ne pourrai savoir si ce caractère de cochon disharmonieux est dû à son âge (11 ans tout de même, c'est pas si jeune) ou à une cuvée ordinaire. Je boufferais des rognons avec cette brute, mais j'ai pas prévu le coup !

Une heure plus tard: ça sent le fond de basse-cour pas à peu près et ça goûte même un peu le crottin de chevreau. Encore heureux que les crottins aient été largués dans un champs de mûres ! Y fais-tu du vin nature lui Chave ? Laughing Autres nouvelles demain, j'espère qu'il va se replacer.

Lendemain, la demie restante carafée une heure: arômes de proutt proutt drastiquement réduits mais encore présents. Plus civilisé mais encore vachement costaud. Ouais, j'ai affronté une vraie brute ! Pas mon genre de vino...

Alain Roy

Messages : 1664
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Stéphanie Chénier le Mer 4 Jan 2017 - 20:02

Alain Roy a écrit:Saint-Joseph 2005, J.L.Chave, acheté en 2008, 50$.

Grenat assez dense, brillant, limpide et légèrement tuilé au pourtour.

Bouquet exubérant que je qualifierais de bordelais: poussiéreux, un peu puant, bien élevé (bois), d'un fruité noir dense et cuit, un peu de sucre, un peu de fleurs, un peu de vanille. Ma mémoire olfactive est incapable d'associer ce vin à de la syrah.

En bouche, il me fait de même l'effet d'un jeune et rude bordelais. L'attaque est franche et souple, lui succède un fruité noir tout aussi exubérant qu'au nez. La tension est vive et la finale fort longue, mais assise sur des amers plutôt rudes. Malheureusement c'est une orpheline, je ne pourrai savoir si ce caractère de cochon disharmonieux est dû à son âge (11 ans tout de même, c'est pas si jeune) ou à une cuvée ordinaire. Je boufferais des rognons avec cette brute, mais j'ai pas prévu le coup !

Une heure plus tard: ça sent le fond de basse-cour pas à peu près et ça goûte même un peu le crottin de chevreau. Encore heureux que les crottins aient été largués dans un champs de mûres ! Y fais-tu du vin nature lui Chave ? Laughing  Autres nouvelles demain, j'espère qu'il va se replacer.

Lendemain, la demie restante carafée une heure: arômes de proutt proutt drastiquement réduits mais encore présents. Plus civilisé mais encore vachement costaud. Ouais, j'ai affronté une vraie brute ! Pas mon genre de vino...

Peut-être l'effet du millésime qui l'a rendu si costaud?
J'ai bu un 2012 il y a une semaine (épaulé quelques heures) et c'était tannique, soit, mais très bon.


Dernière édition par Stéphanie Chénier le Mer 4 Jan 2017 - 20:45, édité 1 fois

Stéphanie Chénier

Messages : 1146
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Alain Roy le Mer 4 Jan 2017 - 20:35

J'en ai 2 et je vais en ouvrir une dès demain, je suis trop curieux de voir ! Wink

Alain Roy

Messages : 1664
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Alexandre Trudel le Mer 4 Jan 2017 - 20:42

Yves Martineau a écrit:
Michelle Champagne a écrit:Hier, une curiosité, Henry Marionnet La Pucelle de Romorantin 2015. 100% Romorantin, un cépage que je ne connais pas vraiment. J'avais bu le Romo de Huard que j'avais trouvé ordinaire mais celui de Marionnet est très convaincant. Agrumes et fleurs blanches au nez, l'acidité en bouche est saisissante sur une finale citronnée à souhait où nous avons l'impression de croquer dans le fruit. Belle découverte! J'ai lu que les vins à base de Romorantin gagnent en complexité après quelques années. Ce vin possèdent tous les atouts pour bien vieillir....

Merci. Je n'en avais jamais entendu parler, j'ai du consulter Google:

Romorantin is a traditional French variety of white wine grape, that is a sibling of Chardonnay. Once quite widely grown in the Loire, it has now only seen in the Cour-Cheverny AOC. It produces intense, minerally wines somewhat reminiscent of Chablis.


On en apprend tous les jours et 2017 ne fera pas exception!

Ça pourrait être une alternative à la montée des prix des vins bourguignons, mais l'appellation est obscure, il y a sans doute des raisons pour ça!

Fait intéressant: il s'agit sans doute d'un des vignobles pré-phylloxéra les plus anciens de France.

http://www.samyrabbat.com/roger-huet/les-vins-des-vieilles-vignes-de-france.html
http://clubdgv.blogspot.ca/2016/05/la-pucelle-de-romorantin-henry-et.html
http://www.ledevoir.com/plaisirs/vin/487190/le-romorantin


Dernière édition par Alexandre Trudel le Mer 4 Jan 2017 - 20:43, édité 1 fois

Alexandre Trudel

Messages : 904
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Michelle Champagne le Mer 4 Jan 2017 - 20:43

Alain Roy a écrit:Saint-Joseph 2005, J.L.Chave, acheté en 2008, 50$.

Grenat assez dense, brillant, limpide et légèrement tuilé au pourtour.

Bouquet exubérant que je qualifierais de bordelais: poussiéreux, un peu puant, bien élevé (bois), d'un fruité noir dense et cuit, un peu de sucre, un peu de fleurs, un peu de vanille. Ma mémoire olfactive est incapable d'associer ce vin à de la syrah.

En bouche, il me fait de même l'effet d'un jeune et rude bordelais. L'attaque est franche et souple, lui succède un fruité noir tout aussi exubérant qu'au nez. La tension est vive et la finale fort longue, mais assise sur des amers plutôt rudes. Malheureusement c'est une orpheline, je ne pourrai savoir si ce caractère de cochon disharmonieux est dû à son âge (11 ans tout de même, c'est pas si jeune) ou à une cuvée ordinaire. Je boufferais des rognons avec cette brute, mais j'ai pas prévu le coup !

Une heure plus tard: ça sent le fond de basse-cour pas à peu près et ça goûte même un peu le crottin de chevreau. Encore heureux que les crottins aient été largués dans un champs de mûres ! Y fais-tu du vin nature lui Chave ? Laughing  Autres nouvelles demain, j'espère qu'il va se replacer.

Lendemain, la demie restante carafée une heure: arômes de proutt proutt drastiquement réduits mais encore présents. Plus civilisé mais encore vachement costaud. Ouais, j'ai affronté une vraie brute ! Pas mon genre de vino...

Dans "l'autre vie" de Chave, j'étais une fan finie de ses St-Joseph, plus maintenant. Un autre vin que je n'achète plus. Un changement de style que ne vient pas me chercher.

Michelle Champagne

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Alexandre Trudel le Mer 4 Jan 2017 - 20:46

Michelle Champagne a écrit:
Dans "l'autre vie" de Chave, j'étais une fan finie de ses St-Joseph, plus maintenant. Un autre vin que je n'achète plus. Un changement de style que ne vient pas me chercher.

Je ne savais pas que Chave avait à ce point changer de style. Comment comparer le style d'avant avec l'ancien? Comment s'explique ce changement de cap? J'avais tendance à penser que la maison était demeurée plutôt traditionnelle.

Alexandre Trudel

Messages : 904
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Ludwig Desjardins le Mer 4 Jan 2017 - 21:16



J'ai bu le Saint-Joseph du domaine depuis le millésime 2004 et je n'a pas perçu de changement majeur je suis très intrigué par les propos de Michelle.

D'autant plus que le vin goûté par Alain est un 2005, donc changement de style avant?


Dernière édition par Ludwig Desjardins le Mer 4 Jan 2017 - 23:10, édité 1 fois

Ludwig Desjardins

Messages : 4163
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Michelle Champagne le Mer 4 Jan 2017 - 22:46

Alexandre Trudel a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Dans "l'autre vie" de Chave, j'étais une fan finie de ses St-Joseph, plus maintenant. Un autre vin que je n'achète plus. Un changement de style que ne vient pas me chercher.

Je ne savais pas que Chave avait à ce point changer de style. Comment comparer le style d'avant avec l'ancien? Comment s'explique ce changement de cap? J'avais tendance à penser que la maison était demeurée plutôt traditionnelle.

Les St-Joseph de Chave étaient sur l'olive noire et le poivre blanc. Les millésimes qui ont suivi 2001 présentaient beaucoup d'extractions et un manque de définitions. Le 2005 d'Alain illustre assez bien mes impressions de l'époque. Pour moi, ce n'est pas l'expression d'une belle syrah. Peut-être qu'il est préférable de les attendre longtemps mais je n'ai pas de temps à perdre...

Michelle Champagne

Messages : 1211
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Patrick Ayotte le Jeu 5 Jan 2017 - 8:10

Domaine Vincent Dampt Chablis 2014 (375 ml)

Très pale. Nez fin et subtil sur des notes citronnées et salines avec un peu de poire. Affichant initialement une gêne similaire en bouche, ce n'est qu'avec un peu d'aération mais surtout en finale que le vin prend son envol. Cette finale offre une belle concentration suivant un bon niveau d'acidité. Saveurs où le citron côtoie les notes salines, de poires et de pommes vertes. Bon+ (88)

Patrick Ayotte

Messages : 2735
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 1 janvier 2017

Message par Patrick Ayotte le Jeu 5 Jan 2017 - 8:56

Domaine de Rome Sancerre Traditionnel 2014 (375ml)
Couleur pâle avec reflets verts. Arômes de pamplemousse, d'agrumes, de sapinage et de buis, c'est frais, minéral et expressif. Mélange d'acidité et de texture ronde et grasse en bouche, le vin est bien sec avec une belle minéralité en finale qui elle perdure assez longtemps. Très bien (89)

Patrick Ayotte

Messages : 2735
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum