Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Au diable les arômes, je grume maintenant!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Michelle Champagne le Ven 28 Oct 2016 - 12:52

Après la lecture de l'entretien avec Jacky Rigaux : http://bit.ly/2eXM46E où il mentionne "qu’en mobilisant directement notre cervelle sur les arômes on passe complétement à côté du touché de bouche", je suis perplexe. SVP Dites-moi qu'il a tort! Laughing

Michelle Champagne

Messages : 1210
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Frederick Blais le Ven 28 Oct 2016 - 13:40

S'il veut plutôt dire que l'on met trop d’emphase à détecter les odeurs qu'à savoir si un vin est équilibré en bouche et qu'il donne des sensations, je suis assez d'accord. Autour d'une table avec des amateurs moyens, les gens se mettent le nez dans le verre et jase sur les arômes et une fois en bouche c'est le silence. Il y a aussi plusieurs critiques qui font une liste exhaustive des arômes en passant à coté des sensations, c'est une erreur.

De mon côté, parfois je ne me lasse jamais de sentir un vin, alors je ne m'empêcherai pas de le sentir comme il suggère que la dégustation devrait se faire.

Frederick Blais

Messages : 1723
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Michel Therrien le Ven 28 Oct 2016 - 13:49

Vraiment en accord avec Jacky Rigaux.
Pour moi, ça se passe en bouche. Le nez est secondaire, mais agréable.
Je grume depuis longtemps et mon grand plaisir est la texture du vin, sa longueur aromatique et son équilibre salivant.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Olivier Collin le Ven 28 Oct 2016 - 14:52

Je suis d'accord pour dire que la litanie d'arômes perçus que l'on retrouve dans certains commentaires est inutile.

Par contre, dans mon idée de grand vin il y a le plaisir aromatique très grand avant de porter la coupe aux lèvres, la comparaison des arômes initiaux avec ceux en rétro-olfaction, et puis l'évolution des arômes d'un vin au cours de sa vie est aussi importante à mes yeux que, par exemple dans le cas d'un vin rouge, sa structure tannique.

Ceci dit, ce qui se passe en bouche est essentiel et il me semble important de tâter le vin adéquatement pour en aller chercher le meilleur.

Olivier Collin

Messages : 1943
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Ian Champagne le Ven 28 Oct 2016 - 22:27

De manière très personnelle, quand j'entends Jacky Rigaud faire une sempiternelle allusion à Henri Jayer, je me retiens pour m'ouvrir les veines... Peut-on passer à un autre appel, câlisse!

Bref.

Michel Phaneuf avait publié un fort intéressant article sur la surenchère des arômes il y a plusieurs années. Comme quoi il est approprié de parler d'un vin plus que de le décrire.

Un registre aromatique de fruit rouge, par exemple, peut-être beaucoup plus explicatif qu'une nomenclature de tous les fruits rouges perçus qu'un dégustateur voulant impressionner les Chartier de ce monde.

La note de dégustation est cependant personnelle. J'accorde beaucoup d'importance à l'olfaction (car j'y accorde grand plaisir mais aussi car on peut y établir un contexte millésime/appellation/producteur...etc). Il y a des choses dans le nez du vin qui interpelle.

Hors la bouche est reine. Mais alors qu'on la souhaite équilibrée, telle une est son appréciation globale.



Ian Champagne

Messages : 746
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 42
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Francois Fontaine le Sam 29 Oct 2016 - 9:49

Ian Champagne a écrit:De manière très personnelle, quand j'entends Jacky Rigaud faire une sempiternelle allusion à Henri Jayer, je me retiens pour m'ouvrir les veines... Peut-on passer à un autre appel, câlisse!

Bref.

Michel Phaneuf avait publié un fort intéressant article sur la surenchère des arômes il y a plusieurs années. Comme quoi il est approprié de parler d'un vin plus que de le décrire.

Un registre aromatique de fruit rouge, par exemple, peut-être beaucoup plus explicatif qu'une nomenclature de tous les fruits rouges perçus qu'un dégustateur voulant impressionner les Chartier de ce monde.

La note de dégustation est cependant personnelle. J'accorde beaucoup d'importance à l'olfaction (car j'y accorde grand plaisir mais aussi car on peut y établir un contexte millésime/appellation/producteur...etc). Il y a des choses dans le nez du vin qui interpelle.

Hors la bouche est reine. Mais alors qu'on la souhaite équilibrée, telle une est son appréciation globale.



+1

Francois Fontaine

Messages : 83
Date d'inscription : 26/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au diable les arômes, je grume maintenant!

Message par Michelle Champagne le Sam 29 Oct 2016 - 15:27

Ian Champagne a écrit:De manière très personnelle, quand j'entends Jacky Rigaud faire une sempiternelle allusion à Henri Jayer, je me retiens pour m'ouvrir les veines... Peut-on passer à un autre appel, câlisse!

Bref.

Michel Phaneuf avait publié un fort intéressant article sur la surenchère des arômes il y a plusieurs années. Comme quoi il est approprié de parler d'un vin plus que de le décrire.

Un registre aromatique de fruit rouge, par exemple, peut-être beaucoup plus explicatif qu'une nomenclature de tous les fruits rouges perçus qu'un dégustateur voulant impressionner les Chartier de ce monde.

La note de dégustation est cependant personnelle. J'accorde beaucoup d'importance à l'olfaction (car j'y accorde grand plaisir mais aussi car on peut y établir un contexte millésime/appellation/producteur...etc). Il y a des choses dans le nez du vin qui interpelle.

Hors la bouche est reine. Mais alors qu'on la souhaite équilibrée, telle une est son appréciation globale.



Wow! C'est assez intense ce ressentiment pour Jayer....C'est drôle car j'ai la même réaction lorsque l'on parle du pape Raveneau. Pour le reste, je partage ton point de vue.

Cela dit, hier, j'ai participé à une thématique avec l'amicale des sommeliers: nos coups de coeur et/ou découvertes. N'ayant pas de prix suggéré et ne sachant pas quoi offrir, j'ai choisi d'apporter ma dernière bouteille de Ginglet 2011 de Bornard, histoire de surprendre mes amicalistes un peu coincés dans leurs conformistes.....

J'ai essayé sans succès la méthode Rigaud. Impossible pour moi de faire abstraction du nez au détriment de la bouche lors de la première rencontre avec le vin. Chaque étape de dégustation est importante et il arrive que le nez prend toute la place comme dans le cas du Ginglet. Son régistre d'arômes est tellement large et complexe vs une bouche ronde aux tanins aimables sur une acidité salivante. Ah oui! La rétro: zeste d'orange, vanille et d'épices douces. Une bouche comme bien d'autres vins...Mais le nez a "flabergasté" les dégustateurs. Impossible de ne pas plonger et replonger dans le verre. Un vin déroutant; certains étaient en Barolo, d'autres en Bourgogne et finalement mon collègue de droite et fin dégustateur (que je salue  Wink ) était dans le Rhône avec un vieux grenache. Je crois qu'ici ce n'est pas le nez, ni même la bouche qui a influencé la troupe mais bien la couleur du vin.

Bref, j'ai compris pourquoi Rigaud croit que nous devrions nous concentrer sur la bouche, c'est parce qu'il est bourguigniol! Car c'est en Bourgogne que la bouche est la plus susceptible d'être l'empreinte du terroir plutôt que celle du vigneron.....

Michelle Champagne

Messages : 1210
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum