Derniers sujets
» SAQ Inspire
Hier à 17:00 par Jérôme Berlinguette

» Semaine du 19 février 2017
Hier à 14:41 par Alain Roy

» Bourgogne blanc 2011
Jeu 23 Fév 2017 - 21:39 par Stéphanie Chénier

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Jeu 23 Fév 2017 - 13:35 par Stéphanie Chénier

» Domaine Dujac Chambolle-Musigny 2014
Jeu 23 Fév 2017 - 8:47 par Daniel.Thai

» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Mer 22 Fév 2017 - 17:07 par Yves Martineau

» Vente de vins sur IEGOR
Mar 21 Fév 2017 - 22:07 par Yves Martineau

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Mar 21 Fév 2017 - 20:08 par Stéphanie Chénier

» Chablis 2015
Mar 21 Fév 2017 - 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Semaine du 23 octobre 2016

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 23 octobre 2016

Message par Patrick Ayotte le Lun 24 Oct 2016 - 12:15

Bernhard Ott Fass 4 Grüner Veltliner 2015

Peu coloré avec reflets verts. Arômes de pomme, de citron avec une pointe végétale et un côté salin. Vif avec une bonne acidité à la prise en bouche, le vin, bien savoureux se lance vers une finale tout en rondeur. Saveurs similaires aux arômes perçus, très variétal avec son côté citronné, végétal, frais et vif, on croque presque dans du zeste de lime, bref, c'est du bon jus! Très bien+ (90)

Patrick Ayotte

Messages : 2777
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Patrick Ayotte le Lun 24 Oct 2016 - 12:18

Henri Prudhon & Fils Saint-Aubin 1er Cru Cuvée Les Rouges-Gorges 2009

Couleur rubis moyen. Arômes de fraises poivrées, de canneberge sucrées, d'épices, de terre ainsi que légèrement végétal et animal. L'aspect rustique habituel des rouges de Prudhon est là en bouche avec une maturité de fruit pas très loin de la gourmandise. Bonne acidité, bien épicé et longue persistance en bouche, j'aime bien et aurait facilement pu tenir quelques années supplémentaires en cave. Très bien+ (89)

Patrick Ayotte

Messages : 2777
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par PhilippeGingras le Lun 24 Oct 2016 - 14:11

NV Tissot (Bénédicte et Stéphane / André et Mireille) Crémant du Jura BBF

Une de mes plus belles bouteilles de ce vin bu hier.
Aucune note de Rancio/Oxydation.Ni de pommes poquées.
Ma dernière et je vais sûrement en racheter quelques unes.
Des bulles fines à un prix bien raisonnable.
Elle était parfaite avec le brunch d'hier !
16.5/20

PhilippeGingras

Messages : 689
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 34
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Michel Therrien le Lun 24 Oct 2016 - 14:28

PhilippeGingras a écrit:NV Tissot (Bénédicte et Stéphane / André et Mireille) Crémant du Jura BBF

Une de mes plus belles bouteilles de ce vin bu hier.
Aucune note de Rancio/Oxydation.Ni de pommes poquées.
Ma dernière et je vais sûrement en racheter quelques unes.
Des bulles fines à un prix bien raisonnable.
Elle était parfaite avec le brunch d'hier !
16.5/20

Effectivement, sur mes 12 bouteilles de l'an dernier, une bonne variabilité.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7361
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 24 Oct 2016 - 20:46

Souper en famille hier soir :

Buisson-Charles Les Tessons meursault 2012 : Couleur pâle et brillante. Nez de fruits blancs mûrs, un peu réservé, avec des notes de jasmin et de nougat. Bouche souple et énergique à la fois, avec une belle richesse à l’attaque qui évoque son finage et une finale plus aérienne et pure qui rappelle le cru dont il est issu. Vin encore jeune, qui se complexifiera sûrement, mais il se montre gracile et séduisant, d’une pureté d’école. Très bien, voire plus.

Buisson-Charles Les Tessons meursault 2013 : Couleur similaire. Nez plus puissant, sur des notes de fruits jaunes, avec une touche de pierre chaude et de fumée. Bouche plus compacte, non moins puissante, d’un bel éclat, mais un rien brutale, surtout comparée au 2012. Finale un peu moins longue, mais avec du gnac. Très bien.

Peut-être est-ce qui intellectualise trop, mais je trouvais ces vins assez typiques de ce que je sais de ces millésimes. Un 2012 élégant, poli, de bonne concentration, plutôt classique et un 2013 plus tourmenté, avec une maturité plus froide et une certaine sauvagerie. J’aime bien cette impression de vins qui me parlent de l’année climatique qui a vu murir les raisins qui les composent.

Hospices de Beaune Cuvée Maurice Drouhin La Paulée en ligne beaune 1er cru 2009 : Nez ouvert et gourmand de petits fruits rouges et noirs finement épicés. Bouche moyennement ample, plutôt gourmande, un peu facile, mais sans mollesse. Vin ouvert, plaisant, qui n’a pas réellement la race de son rang, mais qui semble porté par les largesses du millésime sans en montrer toutefois les plus grandes qualités. Bien.

Dupont-Tisserandot Les Cazetiers gevrey-chambertin 1er cru 2009 : Nez plutôt masculin de fruits rouges et noirs, de viande grillée, de réglisse et de fleur mauve. Bouche généreuse à l’attaque, bien en chair, mais l’ensemble est dotée d’une structure conséquente. Finale plus compacte, plus stricte également, dotée d’un bel éclat, salivante et complexe avec des nuances fumées. Un vin encore jeune, athlétique, le cru étant ici plus en évidence que le millésime. Un 2009 à attendre, qui possède l’intensité des grandes années et la race des terroirs nobles. Assurément excellent dans quelques années.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7153
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alain Roy le Mar 25 Oct 2016 - 12:24

Mas de la Rouvière 2004, Bandol, dom.Bunan, acheté en 2008, 25$ affraid

Grenat bien dense, un peu brouille, il fait son âge par son collet tuilé et sa non-rutilance.

Le bouquet est timide, sur du fruit rouge épicé, comme une confiture fine. Belle élégance sudiste.

Impression de linéarité après la première gorgée. La deuxième, hum, pareille...Je ne sais qu'en penser. Léger, bien fruité cuit rouge vieux, proche de la datte...fraîche, aucune tension, amers doux, finale courte. Mes amours de Bandol sont d'habitude plus opulents !

MAIS, avec la bouffe (porc, ketchup vert maison, vieux cheddar) le plaisir décuple, ce vin appelle la bouffe, c'est un vin de bouffe ! Il a pris bien son temps avant de sortir de sa coquille et encore mieux: l'opulence est arrivée ! Genre de vin qui me fait capoter tellement il a évolué vite dans le verre, et pour le mieux. Tout ça me fait penser que c'est peut-être un p'tit jeune au fond. Pour la science, dernière sera ouverte 2024 (mes 60 ans affraid ).

Lendemain: wow miam cochonnement bon. Full fruit confit, pointe sucrée, intense, velouté, savoureux, et sans lourdeur. Vraiment Bandol est une de mes appellations favorites. Qui est prêt à défier cet incroyable rqp de 12 ans Question

Alain Roy

Messages : 1703
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 25 Oct 2016 - 20:30

C'est pas tuable Bandol ... et 2004 est un grand millésime pour la région.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7153
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alain Roy le Mer 26 Oct 2016 - 16:24

Je regoûte à l'Île des Vergelesses 2012, Pernand Vergelesses 1er cru de Rollin, 57$[b], que j'avais bien aimé, en horizontal avec [b]Les Vergelesses 2012, Pernand Vergelesses 1er cru de Rollin, 47$.

Robe: Ce sont des jumeaux c'est sûr ! Deux rubis moyennement soutenus, V une petite affaire de plus et très légèrement brouille, Î est plus rutilant.

Bouquet: V full fruité rouge confit, sucre, fleurs, vanille, cannelle, ça sent bon en titi. Î, bouquet plus discret, dans le même registre que V mais plus fin. La grosse différence: une petite pointe de fumée que V n'a pas du tout. Deux très beaux bouquets. V m'est plus invitant et Î plus austère.

Palais: V: du bonbon...Texture veloutée, explosion festive de baies rouges m'apparaissant fraîches cette fois, un brin sucrées, soutenues par une tension équilibrante, les amers sont doux, la finale salivante. J'a-do-re ! Rien acrroche. Î: texture veloutée, mais ce n'est pas du bonbon ! Plutôt bien costaud, vraiment plus intense, plus long en finale mais sur des amers virils et une petite astringence, la tension entre lui et moi est plus élevée, le fruit bien incarné mais plus sec, autoritaire. Ça demeure fort beau, mais moins gourmand.

Ma conclusion: vin de plaisir versus vin en devenir ! Je sais lequel boire en premier ! Étonnant tout de même comme différences sur 2 deux terroirs qui devraient pourtant avoir beaucoup en commun.


Alain Roy

Messages : 1703
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 26 Oct 2016 - 16:58

Je serais curieux de savoir comment tu les trouverais si tu les goûtais séparément a une semaine d'écart disons ... je crois qu'une comparaison directe entre deux vins très semblables tend à faire sortir davantage les différences que les similitudes.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7153
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Michelle Champagne le Mer 26 Oct 2016 - 17:39

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Je serais curieux de savoir comment tu les trouverais si tu les goûtais séparément a une semaine d'écart disons ... je crois qu'une comparaison directe entre deux vins très semblables tend à faire sortir davantage les différences que les similitudes.

Cela n'est-il pas le but visé? scratch

Michelle Champagne

Messages : 1240
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alain Roy le Mer 26 Oct 2016 - 18:32

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Je serais curieux de savoir comment tu les trouverais si tu les goûtais séparément a une semaine d'écart disons ... je crois qu'une comparaison directe entre deux vins très semblables tend à faire sortir davantage les différences que les similitudes.

Tout à fait. D'ailleurs j'avais été mieux séduit par l'Île dégusté seul:

Re: Semaine du 11 septembre

Message par Alain Roy le Dim 18 Sep 2016 - 11:37
Île des Vergelesses 2012, Pernand-Vergelesses 1er cru, Rollin, acheté en 2016, 57$.

(La demie a été rapidement sifflée le veille, avant ce cr) Rubis tendre peu soutenu. Le bouquet est moins exubérant mais tout aussi séduisant: beaucoup de fruits rouges et frais, une pointe de vanille, de la fraîcheur, du bonheur. En bouche le vin s'exprime avec souplesse, le fruit rouge est frais et acidulé, un brin sucré, et la finale fait littéralement saliver sur fond de beaux amers et la rétro de l'ensemble. Cr classique pour un vin classique...et délicieux !

C'est la magie du vin, jamais pareil ! J'adore faire ces exercices pour, comme le dit Michelle, voir les différences et de cette façon c'est plus facile pour moi. cheers

Alain Roy

Messages : 1703
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 26 Oct 2016 - 19:29

Certes Michelle, c'est le but. C'est que j'aurai plutôt dû dire, c'est qu'une comparaison directe de deux vins si semblables fait exagérément ressortir les différences.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7153
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Mer 26 Oct 2016 - 22:02

Niepoort Redoma Reserva 2010 Une bouteille qui a pris un peu de temps avant de s'exprimer, ou soit qu'il est meilleur à 12 degré qu'à 6(il y avait un creux en milieu de bouche). Couleur vieil or, brillante, nez bien ouvert sur les fruits à chaire blanche, floral, cire d'abeille, minéral. En bouche l'attaque est grasse, par la suite l'acidité, la minéralité rapporte le tout en droiture, fin,élégant et équilibré, jolie finale avec tension sur la minéralité. Bonne longueur, saveurs similaire au nez. 17/20

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alexandre Trudel le Mer 26 Oct 2016 - 22:50

Frederick Blais a écrit:Niepoort Redoma Reserva 2010  Une bouteille qui a pris un peu de temps avant de s'exprimer, ou soit qu'il est meilleur à 12 degré qu'à 6(il y avait un creux en milieu de bouche).  Couleur vieil or, brillante, nez bien ouvert sur les fruits à chaire blanche, floral, cire d'abeille, minéral.  En bouche l'attaque est grasse, par la suite l'acidité, la minéralité rapporte le tout en droiture, fin,élégant et équilibré, jolie finale avec tension sur la minéralité.  Bonne longueur, saveurs similaire au nez.  17/20

Merci pour le CR Fred, j'adore ce vin, qui part malheureusement très vite des tablettes.

As-tu eu l'occasion de goûter le Niepoort Poeirinho Bairrada 2012? La critique qu'en fait le blogueur Jaime Goode pique la curiosité:
http://www.wineanorak.com/wineblog/portugal/lunch-with-dirk-niepoort-including-the-poeirinho-baga-and-a-madeira-from-1795

Alexandre Trudel

Messages : 913
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Mer 26 Oct 2016 - 23:47

J'en ai acheté 8 lors du courrier vinicole, j'avais d’ailleurs encourager tout le monde à en acheter Smile Le 2013 et 2014 sont encore meilleur! Très bientot il va y avoir un Poeirinho 2012 Garrafeira, un foudre qui est resté 2 ans de plus en chais! Malade, mais je ne pense pas que ca va arriver au Québec Sad

J'ai passé 4 jours avec Jaime cette année, super type! Il aime beaucoup ce que Niepoort fait, il a passé plusieurs jours chez Hardie cette année!

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Ven 28 Oct 2016 - 19:18

Morgon 2014, Marcel Lapierre : Couleur d'un rubis clair, reflet rosé, nez ouvert et élégant sur les fleurs, canneberge, pointe sucrée. En bouche l'attaque est ronde, beaucoup de fruit en milieu, fin et floral, finale sur les canneberges et framboise avec dose d'amertume végétale, résine de pin, tannins encore fins et serrés. 16/20

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alexandre Trudel le Ven 28 Oct 2016 - 20:09

Niepoort Poeirinho Beiras Bairrada 2012

Nez très intense et puissant. sur les épices et le cuir. Le fruit est moins présent en bouche, légèrement en retrait derrière la structure ; attaque vive, petit creux au milieu, corps moyen-léger, finale assez longue sur des tannins très fins. Très belle pureté de fruit, ne manque pas d'ampleur pour un vin à 12% d'alcool, on est très loin d'un vin dilué. Me fait penser à un morgon d'un millésime riche et mûr. Quelques similitudes aussi avec le nebbiolo sur le plan aromatique, mais avec un fruit plus riche et gras. Le vin est très charmant maintenant, même s'il semble posséder les qualités pour se maintenir un bon moment ; mais je ne vois pas d'intérêt à l'attendre, surtout considérant que ce jolie fruit risque de s’affadir avec le temps. 92

Alexandre Trudel

Messages : 913
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Ven 28 Oct 2016 - 20:31

Alexandre Trudel a écrit:Niepoort Poeirinho Beiras Bairrada 2012

Nez très intense et puissant. sur les épices et le cuir. Le fruit est moins présent en bouche, légèrement en retrait derrière la structure ; attaque vive, petit creux au milieu, corps moyen-léger, finale assez longue sur des tannins très fins. Très belle pureté de fruit, ne manque pas d'ampleur pour un vin à 12% d'alcool, on est très loin d'un vin dilué. Me fait penser à un morgon d'un millésime riche et mûr. Quelques similitudes aussi avec le nebbiolo sur le plan aromatique, mais avec un fruit plus riche et gras. Le vin est très charmant maintenant, même s'il semble posséder les qualités pour se maintenir un bon moment ; mais je ne vois pas d'intérêt à l'attendre, surtout considérant que ce jolie fruit risque de s’affadir avec le temps. 92

Je ne sais pas si c'est le transport SAQ ou simplement le comportement du vin, mais je le trouve fermé(été 2016) en ce moment en comparaison à ce que j'ai gouté au Portugal(Octobre 2015). De ce que je connais de ce vin, c'est qu'il semble s'améliorer grandement durant les mois suivant l'embouteillage et lors de ma dernière dégustation, il semblait fermé. Mais le but de ce vin est qu'il s'embellisse en bouteille sur plusieurs année. Chez Niepoort on veut faire un vin vieux style mais quand même accessible et pur en jeunesse, donc oui ils croient que ce vin pourra bien vieillir pour les 30 prochaines années. On verra s'ils ont raison ou pas Smile Je vais évidemment garder quelques bouteilles. Le nom Poeirinho est l'ancien nom du cépage Baga.

J'ai ouvert un 2013 en France cette année chez des amis, ils ont capoté, c'était la première fois qu'ils voyaient un vin à 11,5% avoir autant d'exubérance et de complexité.

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alexandre Trudel le Ven 28 Oct 2016 - 21:29

Frederick Blais a écrit: Chez Niepoort on veut faire un vin vieux style mais quand même accessible et pur en jeunesse, donc oui ils croient que ce vin pourra bien vieillir pour les 30 prochaines années.

Merci pour ces infos Fred. Ouf, une garde de 30 ans: une noble intention, mais ça me semble ambitieux! Mais comme tu dis, seule l'expérience pourra nous renseigner là-dessus. Encore une fois, il faut distinguer entre potentiel de garde et potentiel de bonification: je ne doute pas que ce vin puisse se garder de nombreuses années, mais à quel point pourra-t-il gagner en complexité et en profondeur avec le temps? J'ai beaucoup de plaisir maintenant, et pas beaucoup de bouteilles en cave, alors je doute de ma patience... Mais Fred, si l'occasion se présente dans 20-25 ans, quand nous aurons des cheveux tout blanc, et s'il te reste une bouteille, je serais très curieux d'y goûter! Exclamation

Alexandre Trudel

Messages : 913
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Ven 28 Oct 2016 - 22:18

Alex, aujourd'hui on déguste les Bordeaux des années 70, des petites années, 11,5-12,5% d'alcool, des vins fins et minces et pourtant on a encore beaucoup de plaisir à les boire. L'acidité!

Dirk croit que le Barraida est la Bourgogne du Portugal et a donc le potentiel de créer des vins fins qui auront la chance de se développer. J'ai déguster une bonne centaine de vins du Barraida entre 1930 et 1990, je te dirais que plus de 80% étaient encore trippant à déguster et la plusieurs dans ces années viennent de CO-OP. Le terroir a un potentiel énorme! Malheureusement aujourd'hui les choses ont changés. On le voit facilement en se promenant dans les vignes, mais il reste encore plusieurs vignerons sérieux.

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Alexandre Trudel le Ven 28 Oct 2016 - 22:55

Frederick Blais a écrit: J'ai déguster une bonne centaine de vins du Barraida entre 1930 et 1990, je te dirais que plus de 80% étaient encore trippant à déguster et la plusieurs dans ces années viennent de CO-OP.  Le terroir a un potentiel énorme!  Malheureusement aujourd'hui les choses ont changés.  On le voit facilement en se promenant dans les vignes, mais il reste encore plusieurs vignerons sérieux.

Sur le potentiel de ce terroir, Dirk Niepoort semble partager ton point de vue: "Dirk reckons that Bairrada has the best terroirs in Portugal" peut-on lire sur le blogue de Jamie Goode. Pourquoi les choses se sont dégradées à ce point selon toi? En finissant la bouteille avec la douce, elle me mentionne une grande acidité à son palais (cela ne m'avait pas tant marqué). La finale est assez serrée et longue: dans ces conditions, je suis prêt à croire à un bon potentiel de garde, dans la mesure où le vin pourra conserver un peu du croquant de son fruit.

Alexandre Trudel

Messages : 913
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Frederick Blais le Sam 29 Oct 2016 - 1:10

Le Portugal produisait des vins incroyables avant les années 30, leurs terroirs étaient reconnus en Europe!! Par exemple durant la crise du phylloxera, les Français avaient soif des vins de Colares en raison du terroir sablonneux en étant ainsi protégé du puceron.

Par la suite les choses se sont tranquillement gâté, Salazar est arrivé au pouvoir, une dictature, et a promis du pain et du vin à toute sa population.  Ainsi il s'assurait que les gens restaient assis tranquille à la maison.  

Ce qui a poussé vers la quantité et non la qualité.  Plusieurs très bons vignobles, mais pas tous, se sont transformés, des grandes CO-OP son nées.  Les traditions et les styles ont changés.  Facile à dire mais pas facile à comparer, mais tu dégustes un Luis Pato(nouveau genre popularisé), mur, oxydatif, rustique à 14,5% des années 2000 versus un Frei Joao des années 70 à 12% et le Frei Joao a tellement l'air plus jeune et plus généreux.

Quand tu te promènes dans les vignes, tu vois les contrastes des vignes vigoureuses, engraissés, versus les vignes vieux style.  De plus si je te dis, Niepoort est complètement différent des autres, ça va te prendre 5 minutes pour trouver ses vignes.  Canopée basse, peu de densité, de la verdure(ce qui manque terriblement là bas)! Il n'est pas le bienvenue à Barraida(figure de style), il a du succès, il respecte la nature et ses vins sont complètement différents!  Cela met énormément de pressions sur les autres producteurs car il est sous les feux des projecteurs en ce moment.

Du même coup cette isolation de la Nation durant la dictature a sauvé le Portugal, à mon avis, de plusieurs niaiseries vinicoles qui se passaient ailleurs.  Comme la majorité des gens n'avaient pas d'argent et n'avait aucune idée de ce qui se passait ailleurs, plusieurs vieux vignobles ont été préservés.  Dans le Douro par exemple, avec l'arrivé de l'électricité et l'arrimage du Portugal dans l'union Européenne, les choses n'ont vraiment commencé à changer dans les années 80-90.

Frederick Blais

Messages : 1751
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Yves Martineau le Sam 29 Oct 2016 - 13:33

 
Un souper bien arrosé samedi dernier, avec quand même une déception sur le dernier vin que j'attendais depuis longtemps...



Frantz Chagnoleau Pouilly-Fuissé Madrigal 2014
Un vin dense et goûteux, profond et délicieux. Très impressionnant. 92-93 pts
 
Suivi d'un vin rapporté de Nouvelle-Zélande par nos hôtes:
 
Gibson Bridge Pinot Gris Reserve Marlborough 2014
Nez de lichi charmeur. Belle précision, il y a un peu de sucre, mais c'est savoureux et bien équilibré, avec une finale minérale intéressante. Belle découverte. 89 pts

Beringer Vineyards Cabernet Sauvignon Private Reserve Napa Valley  1994
Nez mentholé. Superbe bouche, d'une finesse que la plupart n'attendraient pas, ça reste gourmand et savoureux, d'un très bel équilibre à la bordelaise. Belle longueur, il est à point et en pleine forme. 93 pts
 
Domaine de Beaurenard (Paul Coulon et Fils) Châteauneuf-du-Pape Boisrenard 2003
Bouche puissante et chaleureuse, épicée, il goûte le kirsch. Ça reste simple, manquant de profondeur. Déception. 88 pts

Yves Martineau

Messages : 4824
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Yves Martineau le Sam 29 Oct 2016 - 13:51


c'est bien beau tout ça, mais il faut pas oublier le Rhône!

Rien de mieux pour se réchauffer le cœur en ces froides soirées d'automne

Domaine Gramenon Côtes du Rhône La Sagesse 2009
Un vin riche qui porte clairement les marques du millésime. L’acidité est basse, c’est rond, très gourmand, avec des arômes de mûres et de fruits secs (figues, dattes). Bien savoureux, sans excès d’alcool, il lui manque toutefois la fraicheur des meilleurs vins du domaine. 89 pts
 
Domaine de l'Oratoire St Martin Côtes du Rhône Villages Cairanne Réserve des Seigneurs 2014
Au Leméac, un beau vin charnu et épicé, très bien équilibré, goûteux et réconfortant. 89 pts

Yves Martineau

Messages : 4824
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Michel Therrien le Sam 29 Oct 2016 - 13:56

Yves Martineau a écrit:
c'est bien beau tout ça, mais il faut pas oublier le Rhône!


Châteauneuf n'en fait plus partie?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7361
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 23 octobre 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum