Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Semaine du 20 septembre 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 20 septembre 2015

Message par Patrick Ayotte le Mar 22 Sep 2015 - 8:12

Pierre Gaillard St-Joseph Blanc 2013



Couleur paille. La fleur domine les arômes où s’y trouve aussi de l’abricot, de la pêche, du melon, de la pomme et des notes épicées. La maturité de fruit est aussi perceptible en bouche, mais bien supportée par les saveurs de melon, de pommes brunies, de notes finement boisées ainsi qu’une faible impression de noix. Belle acidité, le vin est rond et la fleur qui dominait au nez prolonge sa présence dans une finale élégante. Très bien+ (90)

Composé uniquement de Roussane avec des rendements faibles à 25hl/ha. Élevage de 7 à 8 mois en barriques de chêne à grain fin (Allier et Nevers) avec utilisation de 5 % de barriques neuves. Fait 13,5% d’alcool.
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3003
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Alain Roy le Mar 22 Sep 2015 - 18:01

Anges 2005, St-Joseph, dom.Chèze, acheté en 2008, 45$.

Cette robe me parait bien jeune, d'un grenat moyennement dense et limpide. 1er nez: carrément ça pue (la nouvelle coloc confirme) le fond d'écurie juste avant que le lad passe pour rafraîchir les lieux, qui sont dûs ! 2ième nez: la booze ça sert d'engrais et vivifie les plantes, dont la vigne, apparait donc quelques effluves de petits fruits frais rouges et noirs ! 3ième nez: pétrole et épices, vanille...My God, j'arrête pas de renifler et je ne goûte pas, ce bouquet me fascine ! Complexe et étagé. 1ière gorgée: à terre miam. 2ième gorgée: et que j'aime ça. 3ième gorgée (elles viennent à toute vitesse !): frais, vif, virevoltant, fruité, classy à planche, ciselé, complet, entier. Je suis aux anges, la coloc aussi !
avatar
Alain Roy

Messages : 1942
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Michel Therrien le Jeu 24 Sep 2015 - 20:46

Crémant du Jura Extra Brut Blanc de blancs en Fût BBF, Stéphane Tissot
Raison d'achat: Nous aimons de plus en plus les bulles, on aime Stéphane Tissot, on aime les Blanc de Blancs, et en plus à 39$ on aime encore plus!
La couleur est jaune tirant vers le caramel.
Un bouquet de bonne intensité et complexité avec des pommes chaudes, des pêches, des poires et du pain grillé. C'est mûr. La bulle est abondante et plutôt fine. La bouche offre un beau volume et un bon gras, c'est bien sec (3-4 grammes tout au plus), finale sur les pommes au beurre et les épices avec longue finale.
Un beau 16/20 facile. Bien content de la caisse de 12 en cave...en reste que 11 et je tenterai d'en garder pour le 31 au soir....

Pour conclure, je vous laisse apprécier l'humour du fou du Jura ...... Olif,
http://www.leblogdolif.com/

"cette bulle d'exception récemment sortie de la cave et du cerveau bouillonnants de Stéphane Tissot: BBF!  BBF, pour Bvieilles Bvignes Françaises? Non, ça c'est Kroug! BBF pour Bonne Bourre les Fiancés? Désolé, je n'ai pas pu m'en empêcher. BBF pour Bonnes Bulles Forcément? Ça coulerait de source, mais ce n'est pas ça non plus. BBF pour Bénédicte et Btéphane Ftissot? Non, retire tes doigts de ta bouche quand tu parles. BBF pour Blanc de Blanc élevé en Fût, alors!"

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Alain Roy le Ven 25 Sep 2015 - 17:04

Les Brouillards 2009, Volnay 1er cru, L.Boillot, acheté en 2011, 60$.

Beau rubis peu dense. Quel bouquet...de fleurs ! Si élégant, des baies rouges parmi une roseraie...Palais de verre: fragile, gracile, aérien, vif, d'une douceur de rêve...Ce vin est une femme, elle irait bien avec le Brézé de Philippe G., mais c'est moi, le vieux célibataire, qui vais prendre sans hésiter cette tendresse juteuse comme compagne d'un soir, peut-être deux...Un vin tendre, vraiment, ça se boit tout seul Crying or Very sad
avatar
Alain Roy

Messages : 1942
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Michel Therrien le Ven 25 Sep 2015 - 18:24

Alain Roy a écrit:Les Brouillards 2009, Volnay 1er cru, L.Boillot, acheté en 2011, 60$.

Beau rubis peu dense. Quel bouquet...de fleurs ! Si élégant, des baies rouges parmi une roseraie...Palais de verre: fragile, gracile, aérien, vif, d'une douceur de rêve...Ce vin est une femme, elle irait bien avec le Brézé de Philippe G., mais c'est moi, le vieux célibataire, qui vais prendre sans hésiter cette tendresse juteuse comme compagne d'un soir, peut-être deux...Un vin tendre, vraiment, ça se boit tout seul Crying or Very sad

C'est vraiment bon du Lucien Boillot....de son fils Pierre.
Méconnu et à prix doux.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7630
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Alexandre Trudel le Ven 25 Sep 2015 - 19:39

Michel Therrien a écrit:
C'est vraiment bon du Lucien Boillot....de son fils Pierre.
Méconnu et à prix doux.

Ouin... c'était le cas avant la flambée des prix sur 2013! Evil or Very Mad

Alexandre Trudel

Messages : 982
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Invité le Ven 25 Sep 2015 - 21:54

Hier, avec les deux autres Méchants Raisins pour souligner le pré-lancement de notre Guide 2016:

Laurent-Perrier, Cuvée Grand Siècle, Champagne
La grande cuvée de la maison Laurent-Perrier dont j’aime habituellement le style sérieux, accessible et diablement charmeur. Assemblage de chardonnay (55%) et de pinot noir (45%) provenant de onze grands crus. Doré léger. Bulle très fine. Attaque crémeuse. D’une élégance certaine. Fin, de bonne concentration tout en restant aérien, le vin évoque avec douceur, race et féminité des notes d’acacia, d’abricot et d’amande. Ce n’est peut-être pas la meilleure option à ce prix (question de goût, ici), mais la bouteille se siffle en un rien de temps et le bal est lancé!
17,5/20
 
William Fèvre, Bougros, Côte Bouguerots, Chablis Grand Cru 2008
Avec une exposition plein sud et une inclinaison marquée dépassant les 30%, la Côte de Bougerots est réputée pour donner des vins pleins, riches et structurés. Provenant d’un grand millésime, cette bouteille nous a paru en demi-teinte. Tout en fraîcheur et axé sur la pureté du fruit, le vin donne une impression de richesse contenue. Tonalités de crème, de nougat et de pêche blanche avec un fond salin typique de Chablis un peu en retrait. Bon volume en bouche, concis avec une acidité fine, mais il semble lui manquer de fond et du souffle en finale. Une phase dormante? À revoir, probablement.
16?/20
 
Raveneau, Monts Mains, Chablis 1er Cru 2008
Avec 0,35 ha, c’est l’un des plus petits crus des frères Raveneau. C’est aussi l’un des plus masculins avec ses tonalités épicées et sa structure musclée. Tout de suite au nez, Claude de me dire : « Aaaah, là on sent le chablis ! » Tonalités marines, de poivre blanc et de pêche. Bouche large, enveloppante, lisse et tendue à la fois. Longue finale aromatique et structurelle. Le vin m’a semblé un peu timide, même après 2 heures d’ouverture. À attendre possiblement encore quelques années pour qu’il gagne en poids et en volume.
17-17,5/20
 
Raveneau, Monts Mains, Chablis 1er Cru 2005
Un millésime plus riche dans lequel les Raveneau ont produit de très grands vins. En témoigne cette bouteille d’une grande fraîcheur qui semblait même plus jeune que le 2008. Un grillé très fin et une merveilleuse impression enveloppe, pleine, presque crémeuse, le tout s’articulant autour d’une acidité précise et énergique. Superbe finale, persistante et vaporeuse. On joue dans la cour des grands.
18/20

Robert Mondavi et Baron Philippe de Rothschild, Opus One, Napa 2003
Robe encore jeune, dense aux reflets légèrement rubis. Nez caressant de raisin sec, de cassis mûr, d’encens, de graphite et de poivron rôti. Richesse maîtrisée, des tanins polis, un peu gommeux et restant précis. Du volume, suffisamment de fraîcheur et une finale qui s’étire ajoutent au côté digeste et très agréable du vin. J’ai beaucoup aimé.
17,5/20
 
Château Potensac, Médoc cru bourgeois 2003
Un joli Bordeaux d'un millésime solaire, pas tout à fait fondu de par sa masse tannique encore bien présente se greffant à apport fruité frais et généreux . Finale granuleuse et d’assez bonne persistance. À revoir dans 3 à 5 ans.
16/20
 
Château Rayas, Châteauneuf-du-Pape 1994
Une robe pâle, très légèrement trouble et montrant beaucoup d’éclat. Tout le monde lance pinot noir, sauf moi… Un nez complexe, riche et prenant évoquant des parfums de viande rôtie, de thym, d’encens, de prune, de figue et de canneberge séchée. Bouche magnifiquement tissée, jeune malgré ses tanins fondus. Une impression à la fois onctueuse et énergique. Longue persistance avec une pointe de chaleur évoquant le kirsch et la lavande. Un vin complet, d’esprit et de corps. On voudrait en boire toute la soirée. Superbe, presque sublime.
18,5/20
 
Philippe Bornard, L’Aide-Mémoire, Pinot Noir, Arbois-Pupillin 2013
Tout le monde est en pinot noir, évidemment, mais en Bourgogne, sur un premier, possiblement un grand cru de Côte-de-Nuits. Une robe lumineuse. Nez explosif, beaucoup de fruits, de fraîcheur et un côté à la fois fumé et crayeux. La bouche suit, veloutée par une légère impression de sur-maturité tout en restant ciselée. Tanins fins et précis. Bonne persistance, surtout aromatique, un peu rustique, voire fermier, ce qui ajoute à la personnalité du vin. C’est gourmand, glouglou. Tellement que La bouteille se siffle elle aussi en moins de deux!
17/20
 
Jean-François Ganevat, Grusses en Billat, Chardonnay, Côtes du Jura 2012
Avec les fromages. Un grillé de bonne intensité avec des notes calcaires, de pierre à fusil, de fleurs blanches, et de fruits blancs. Le tout fait rapidement penser à chablis. Bouche énergique, assez grasse et concentrée puis devenant expansive. Longue rémanence des saveurs en finale. Un autre coup de foudre pour l’ensemble des dégustateurs!
17/20
 
Weinbach, Gewürztraminer Grand Cru Furstentum, Vendanges Tardives, Alsace 2012
Du gewürz à son meilleur. Et pourtant, s’il y a un cépage avec lequel j’ai du mal, c’est bien celui-là. De la haute voltige avec un nez finement parfumé. Rose, litchis, cannelle, pierre chaude. Bouche sensuelle, impression sucrée, mais contenue par une acidité d’une grande finesse. Longue persistance. Un petit bijou.
17/20

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Patrick Ayotte le Sam 26 Sep 2015 - 8:42

Luciano Sandrone Barbera d'Alba 2008



Le vin est encore bien foncé et violacé. Arômes puissant de fruits noirs épicés, de fruits séchés, de terre, de fleurs et de poussière. Goûteux et bien épicé avec des saveurs d’anis, de poivre, mais aussi de fruits noirs, de raisins bleus sucrés et de notes florales. Soyeux en bouche, ce vin est bien structuré, affiche une certaine jeunesse et peut donc être garder quelques années supplémentaires. Très bien+ (90)
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3003
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Alain Roy le Sam 26 Sep 2015 - 13:03

Santenots 2009, Volnay 1er cru, Rebourgeon-Mure, acheté en 2011, 50$ !

Superbe rubis étincelant peu dense et clair comme de l'eau de roche. Bouquet de fleurs et de fruits rouges, un peu rude ou moins élégant que Brouillards, pinotant plus terre à terre, le tout demeurant fort avenant. Entrée toute de velours, c'est croquant et ça fait craquer, le fruit rouge frais est juteux, gourmand, c'est frais et la finale s'amène avec de beaux amers bien assis sur le fruité et la soie qui perdurent en bouche. Ce vin n'est pas une femme, mais assurément un homme au coeur tendre. Miam encore Volnay.
avatar
Alain Roy

Messages : 1942
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Patrick Essa le Sam 26 Sep 2015 - 13:34

Ermitage du Pic Saint Loup Guilhem Gaucelm 2000: des vignerons modestes et opiniâtres qui savent depuis plusieurs décennies produire de beaux vins de garde. Cette cuvée qui est leur haut de gamme s'est montrée assez enthousiasmante car fraîche et complexe sur de fines notes de fruits noirs et de camphre. Un bel élevage procure des tanins polis à une finale rémanente. Un grand vin du Sud.

Mas Jullien 2001 et 2006: Tout le monde s'accorde sur les qualités de ce vin que je trouve trop irrégulier. Ici encore si le 2001 plait pour son équilibre souverain et sa race formelle impeccable, le 2006 se montre sec et maigre avec un fruité très en retrait et une complexité moyenne. Deux bouteilles dissymétriques pour un cru que je continue de penser très surestimé...une fois sur deux!

La Grange des Pères 2009: un vin qui est sans doute toujours plus accompli en blanc et qui souvent ces dernières années est marqué par une chaleur que n'avait pas les premiers millésimes. Concentré mais un rien trop sirupeux, il a pour lui des arômes de poivre blanc et d'olives noires entêtants en même temps qu'une touche fumée / zan séduisante. Bu très jeune, sans doute trop, mais il ne fera pas la bouteille grandiose que l'on nous annonce parfois.

Montcalmès 2006 cuvée Grenache: sans surprise cette cuvée G est parfaitement vinifiée et digeste et porte la patte très douée de ses deux concepteurs... Désormais séparés. Un vin parfumé, souple et séducteur qui est marqué par la petite ducrodité naturelle du grenache mais qui n'a pas la densité et la complexité de l'assemblage complet.

Matassa 2005: moins connu que ses pairs mais souvent au même niveau et même mieux. Plus racé qu'eux, plus serré, plus fin et pour tout dire texturé comme un très grand cru frais et complet. Une longueur impressionnante et des tanins polis... Un vin hors norme à la sensualité affolante. Grand vin.


Dernière édition par Patrick Essa le Sam 26 Sep 2015 - 14:05, édité 1 fois
avatar
Patrick Essa

Messages : 968
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Yves Martineau le Sam 26 Sep 2015 - 13:55

Ah mais notre grand Murisaltien joue dans mes plate-bandes!

Bien d'accord avec toi sur la cuvée Guilhem Gaucelm (sauf l'orthographe du nom!) et j'attends encore mon premier grand Mas Jullien....

J'ai en tête une dégustation des grands Languedoc cette automne ou début 2016.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5265
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Yves Martineau le Sam 26 Sep 2015 - 14:00

Domaine de la Janasse Châteauneuf-du-Pape 2007
Nez animal au début, avec des dattes, épices.
La bouche est bien riche, ronde et savoureuse, assez longue. C'est plein et puissant, jeune mais prêt à boire. Assez rustique. 89

Domaine de l'Hortus Coteaux du Languedoc Pic St. Loup Grande Cuvée 2001
Très joli nez de violette, de poivre et fruit noir.
La bouche est légère, tanins fondus, c'est agréable, mais court et plutôt unidimensionnel du point de vue aromatique. Il n'a pas développé de complexité. 88 pts

Mas Martinet Priorat Clos Martinet 2005
Nez chocolaté, fruit noir et épices (garrigue).
Bouche charnue mais souple, au fruit mûr qui évoque le grenache. Goûteux, épicé, longueur moyenne. Bien fait, c'est délicieux, assez complexe, très bel équilibre. 92-93 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5265
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Patrick Essa le Sam 26 Sep 2015 - 14:09

Yves Martineau a écrit:Ah mais notre grand Murisaltien joue dans mes plate-bandes!

Bien d'accord avec toi sur la cuvée Guilhem Gaucelm (sauf l'orthographe du nom!) et j'attends encore mon premier grand Mas Jullien....

J'ai en tête une dégustation des grands Languedoc cette automne ou début 2016.

Oups... Désolé pour le nom écorché mais à ma décharge il est assez compliqué pour un bourguignon!
Sinon oui on était sur une série de 45 LR et encore il a fallu calmer les ardeurs des types qui etaient près à en ouvrir le double! Au passage, une dégustation gratuite ou chacun faisait déguster ses vins sans considération de prix ou de hiérarchie. Un truc que vous ne savez pas trop faire sur ce que je lis...
avatar
Patrick Essa

Messages : 968
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 20 septembre 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum