Derniers sujets
» Bourgogne blanc 2011
Aujourd'hui à 7:39 par Yves Martineau

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Hier à 18:30 par Pierre Beauregard

» Grande table japonaise
Hier à 17:03 par Fabien Rosiau

» Dégustation Ligérienne 2009
Hier à 13:39 par Olivier Collin

» Semaine du 19 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 20:10 par Vincent Messier-Lemoyne

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Dim 26 Fév 2017 - 16:42 par André Laurendeau

» 20 fois les points transpire
Sam 25 Fév 2017 - 12:30 par Richard Philippe Guay

» SAQ Inspire
Sam 25 Fév 2017 - 11:17 par Frédéric Bricaud

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Jeu 23 Fév 2017 - 13:35 par Stéphanie Chénier

» Domaine Dujac Chambolle-Musigny 2014
Jeu 23 Fév 2017 - 8:47 par Daniel.Thai

» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Mer 22 Fév 2017 - 17:07 par Yves Martineau

» Vente de vins sur IEGOR
Mar 21 Fév 2017 - 22:07 par Yves Martineau

» Chablis 2015
Mar 21 Fév 2017 - 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


CR Dreamer en Blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR Dreamer en Blanc

Message par Frederick Blais le Mar 4 Aoû 2015 - 2:17

Les vins et le menu:

1- Date medjol avec fromage, pralines, herbes, proscuito
Vin : Jacques Selosse V.O. "Version Originale"
2- Salade avocat, mangue, canneberge, parmesan, basilic, coriandre vinaigrette fraise et sésames grillés.
Vin : Clos Sainte Hune 1999
suivit du Chablis Grand cru Les Clos 2010, Domaine François Raveneau
3- Bar noir avec purée de légumes
Vin : Bâtard-Montrachet 2008, Paul Pernot
Bâtard-Montrachet 2010 du Domaine Ramonet
4- Assiette de fromage Quebec, Espagne, France
vin : Meursault 1er cru Les Perrières 2009 du Domaine des Comtes Lafon
Corton Charlemagne 2008 Roumier
5- Dessert tarte  aux framboises sauvages avec crème glacée fraise maison
vin : Yquem 1996

Je ouvrir le bal avec quelques commentaires rapides.

Je crois que l'on a eu droit à une grande soirée.  L'agencement vin/bouffe a été assez réussi.  Tous les vins étaient de très haut niveau.  Je n'ai pas pris de notes, mais je dirais que ma note la plus faible serait de 16,5-17/20 soit autour de 93/100.

La difficulté de servir des vins blancs en été c'est la température.  On a bien beau servir le vin à 8 degré, après 10 minutes il est à 16.  Ce qui nous permet par contre de découvrir les vins sous différents profils.

Ma surprise vient surtout du fait que je n'ai pas eu un vin qui a survolé tous les autres tant au nez qu'en bouche.  J'ai plutot eu un préféré pour le nez et un préféré pour la bouche.

Jacques Selosse V.O  Un super champagne floral, ouvert, délicat et profond à la fois.  Un grand vin sec avec des bulles fines.

Le Clos St-Hune était le vin sec le plus agé et il nous a livré le profil le plus complexe.

Le Clos de Raveneau pour moi a été le vin le plus profond et long de la soirée et probablement mon meilleur aussi.

Les Batards étaient très distinct.  Effet millésime et producteur, à l'aveugle ne même temps on n'aurait pu dire que les 2 vins étaient de la même commune.  Un Ramonet discret au nez au départ qui a prit du temps à s'ouvrir mais qui fut magnifique après 30 minutes alors qu'un Paul Pernot fut très ouvert et complexe dès le départ et à point en ce moment.

Le Corton Charlemagne De Roumier et Perrière de Lafond furent comparer avec l'assiette de  fromages.  Alors que certains ont trouvé le Perrière trop mur, malgré un nez nettement soufré au départ, la bouche était profonde, minérale et de très bonne longueur.  Le Corton dans un style plus approchable et déjà très ouvert.  On a revu le débat des Batards pour moi, mais ici il y aurait peut-être moins unanimité.

Le Chateau D'Yquem a livré la marchandise d'un vin complexe et puissant comme seul Yquem est capable de le faire à mon avis.  La finale a laissé une note amer dont personne ne s'y attendait et ce fut un élément de surprise pour moi aussi mais je n'ai pas détesté, le tout s'éternisait en équilibre.

Un Niepoort Vintage 1987 fut servi en finale, on ne peut s'en aller de chez moi sans boire de Porto Smile


Dernière édition par Frederick Blais le Mar 4 Aoû 2015 - 15:53, édité 2 fois

Frederick Blais

Messages : 1752
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par daniel.seriot le Mar 4 Aoû 2015 - 7:27

Pour éviter une recherche difficile dans la rubrique ayant pour objet la sélection des vins de ce dreamer, il serait judicieux de donner dans le titre des commentaires les millésimes des vins dégustés.

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 4 Aoû 2015 - 12:01

Merci Fred pour l'organisation et le délicieux repas. Je vais essayer de mettre des commentaires sommaires au cours des prochains jours. Nous avons eu de très, très beaux vins ... et un absolument renversant, une bonne tête au-dessus des autres à mon avis: Bâtard-Montrachet 2010 de Ramonet.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7157
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Olivier Collin le Mar 4 Aoû 2015 - 12:05

Bonne idée Fred de faire un CR pendant que c'est encore bien frais en mémoire.

Tout d'abord merci à notre hôte et cuisto pour un joli accompagnement de grands vins et l'accueil. Ensuite merci à tous les participants pour les offrandes de très haut niveau.

Mes sommets ce soir-là furent sans conteste et dans l'ordre:

Ramonet Bâtard-Montrachet 2010
Comtes Lafon Meursault Perrières 2009
Selosse Champagne V.O.


Tout juste derrière Les Clos 2010 de Raveneau m'a donné l'impression - surtout au palais - qu'il aurait bénéficié d'une aération prolongée à ce stade de sa vie. Mais cette impression était peut-être conséquence de l'effet que m'ont fait le Bâtard de Ramonet et le Perrières de Lafon. Ces deux vins étaient d'une rare plénitude en bouche, beaucoup de puissance alliée à une élégance d'élevage très naturelle. Les années amèneront certainement une palette plus complexe au nez, mais en l'état ils m'ont comblé chacun à sa façon.

Le Selosse lui était d'une vinosité exemplaire, un Champagne de gastronomie avec une réelle profondeur et un profil changeant constamment.

Peut-être que nous aurions pu prendre les deux 2008 ensemble et qu'ils se seraient mutuellement renforcés. Dans le cas du Bâtard-Montrachet de Pernot, c'était une expression très pure du terroir de Bâtard, sans artifices, dans une année où il y a peut-être eu un peu de botrytis. Un vin déjà assoupli par les années mais qui se gardera bien.
Petite déception avec le Corton-Charlemagne de Roumier 2008 : c'était un très bon vin, avec une identité le rapprochant quelque peu du chablisien au niveau aromatique, mais il m'a semblé manquer de précision et d'ampleur en finale pour mériter le qualificatif de grand vin.

J'avais ajouté - après avoir pas très subtilement négocié avec Fred! Very Happy - un pirate qui s'est bien sorti d'affaire à cette table relevée : Le Leeuwin Estate Art Series Chardonnay 2011 issu de Margaret River est considéré comme un des plus grands blancs d'Australie. J'étais curieux de voir si son style détonnerait après les vins de Ramonet et Lafon, dont les élevages sont tout de même présents quoique très chics. Au contraire, le côté marin et frais du terroir ressortait à merveille au niveau aromatique et, s'il n'a pas la profondeur architecturale des deux grands Bourgogne, il est bigrement bien vinifié et vaut amplement ses 90$ (disponible à la SAQ en petite quantité).


Les deux vins vraiment à maturité de cette soirée étaient le Clos Sainte Hune 1999 et le Yquem 1996. Le premier m'est apparu comme l'archétype du grand riesling alsacien patiné par la dernière décennie, d'une grande complexité aromatique et dont le côté tranchant de jeunesse s'est arrondi pour permettre au vin d'aller chercher plus de volume.
Le Yquem 1996 est à point, du moins sur cette bouteille, et je dirais même que ses sucres digérés en font un vin que je ne mettrais pas dans la catégorie "vin de dessert". Il n'a pas la richesse de certains millésimes et une certaine amertume (agréable) s'installe sur le palais.

Comme le dit Fred, un niveau presqu'uniformément haut caractérise cette série de blancs. Ce fut hautement satisfaisant et on est bien content de se réveiller frais comme une rose le lendemain... Cool

Olivier Collin

Messages : 1956
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michelle Champagne le Mar 4 Aoû 2015 - 13:42

Olivier, mettre un pirate australien dans cette liste, c'était très audacieux. J'adore, bravo!




Michelle Champagne

Messages : 1242
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Frederick Blais le Mar 4 Aoû 2015 - 15:45

daniel.seriot a écrit:Pour éviter une recherche difficile dans la rubrique ayant pour objet la sélection des vins de ce dreamer, il serait judicieux de donner dans le titre des commentaires les millésimes des vins dégustés.

J'ai édité le message original et j'ai mis le menu et ordre de service aussi.

Frederick Blais

Messages : 1752
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Mario Vaillancourt le Mar 4 Aoû 2015 - 15:55

Michelle Champagne a écrit:Olivier, mettre un pirate australien dans cette liste, c'était très audacieux. J'adore, bravo!




Effectivement, très bonne idée.

Ça semblait vraiment être une belle soirée, bravo.

Mario Vaillancourt

Messages : 797
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par daniel.seriot le Mar 4 Aoû 2015 - 16:34

Merci, Frédérick

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michel Therrien le Mar 4 Aoû 2015 - 16:46

Une grande soirée où les blancs nous ont, pour une bonne part, émerveillés.
Notre hôte a été plus que généreux et il fait très bien à manger.....un homme à marier ce Kazou!

Il est rafraichissant de constater la non unanimité des amis autour de la table. Des vins ont été placés haut par certains et moins appréciés par d'autres.

Les vins sont dégustés à bouteille découverte et chacun a son propre moment pour briller.

Champagne Extra brut Blanc de blancs Version Originale, Jacques Selosse
La robe est jaune vers or foncé. Les bulles sont abondantes et fines. Un bouquet assez typé Selosse avec son rancio comme des pommes chaudes puis du pain grillé et un peu d'herbes. La bouche est cylindrique et concentrée avec une longue finale sur les noisettes et le pain grillé.
Merci Yves. 17/20.

Alsace grand cru Clos Ste Hune 1999, Domaine Trimbach
La robe est jaune or vers topaze. Ça pétrole avec des notes de thé.
La bouche est ronde avec un gras qui m'étonne, l'acidité et les extraits secs apportent densité et grande longueur avec des notes fumées et de sucre brun. L'ensemble est sérieux mais on y croque. J'ai vraiment beaucoup aimé. Un grand vin. Merci Olivier. 18,5/20.

Chablis Grand cru Les Clos 2010, Domaine François Raveneau
Un simple coup de nez.....embruns marins et notes citronnées. Du Chablis! La bouche offre un petit volume avec rondeur sans vraiment de gras, la densité est bien perçue en milieu de bouche, la finale est plus beurrée et caramélisée mais la salinité commence à se déployer à l'évolution. Grande étiquette mais une certaine déception...pas mal le seul à penser ainsi.
Merci Jérôme. 17-17,5/20.

Un duo de Bâtard...........oui Monsieur!

Bâtard-Montrachet 2008, Paul Pernot & Fils
La robe détonne avec son voisin (Ramonet). Elle est jaune or. Un bouquet de grande intensité avec ses notes florales, son fruité exotique et aussi des agrumes. La bouche est ronde et ample avec un milieu de bouche croquant et plein, la finale est fine, fort longue sur des amères et des notes fumées. Un vin délicat mais aussi charmeur mais qui n'a pas la profondeur du suivant. 17,5-18/20. Mon offrande.

Bâtard-Montrachet 2010, Domaine Ramonet
Un nez fort intense mais peu plaisant avec des notes réduites et grillées avec des notes de sésame. Le fruité blanc est apparu fort tardivement. Si le nez ne me plait pas, la bouche est grande et le facteur WOW est bien présent. Puissance, largeur, concentration et densité en milieu de bouche (au plancher), mâche et longue finale quasi tactile puis les notes racées de pain grillé surgissent. Vin incroyable....Ya du vin en Ta!
18,5-19/20. Merci Jean-Charles.
Un vin qui se méritera une note parfaite possiblement lorsque son nez se placera.

Ça ne sera pas facile pour les suivants....

Corton Charlemagne 2008, Domaine G. Roumier
Pommes et agrumes dont la lime. Bouche droite et délicate, finale de longueur moyenne mais saline. Pas beaucoup de vin ou mauvaise mise-en-scène. Je l'aurais bien vu avec Les Clos de Raveneau.
Merci Vincent. 17/20.

Meursault 1er cru Les Perrières 2009, Domaine des Comtes Lafon
Une robe nettement plus jaune avec reflets verts.
Un bouquet de forte intensité mais peu agréable avec soufre et réduction avec notes boisées vanillées. La bouche est fort différente. Ample et riche avec bonne acidité en équilibre, on y croque mais ça craque aussi. Heureux mélange de gras et de fraicheur. Longue finale avec salinité et un peu de caramel fleur de sel. Une grande bouche. 18-18,5/20. Merci Stéphanie.

Une tarte aux framboises sauvages et sa crème glacée aux fraises......je prends peu de notes ensuite.

Sauternes Yquem 1996
La robe est vieil or, orangé brun....abricot. Un peu de vernis, du sucre brun et des notes fumées pour un bouquet de moyenne à forte intensité. La bouche est ronde et plus que moelleuse, l'acidité est bonne, la finale est de bonne longueur sur des notes plus exotiques.
Pas un grand vin mais fort délicieux en fin de dégustation.
Merci Fred. 17/20.

Un trio de vin bien devant,
Bâtard Montrachet 2010 Ramonet
Clos Ste-Hune 1999, Trimbach
Meursault Perrières 2009, Comtes Lafon


Merci à tous et en espérant une prochaine édition......faudra avoir la bonne fiole pour être élu!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7363
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Stéphanie Chénier le Mar 4 Aoû 2015 - 23:48

Merci beaucoup Fred de nous avoir aussi bien accueillis et nourris: de très beaux plats bien pensés pour accompagner le blanc!

Merci à tous pour la belle soirée.  Quel plaisir et surtout quelle opportunité nous avons eu, JC et moi, de tremper nos lèvres dans des nectars blancs aussi surprenants que complexes, en excellente compagnie!

queen

Quelques notes (pour tenir la promesse faite à Alain Roy!):

-Pour ma part, j'ai été impressionnée par le Clos Ste-Hune 1999 car je n'avais pas eu la chance de goûter un Riesling sec de cet âge et j'ai beaucoup aimé: la minéralité, toujours très présente, s'est faite plus discrète et les arômes plus complexes se sont révélées.  Je bois définitivement mes Rieslings trop jeunes: le tout sera corrigé sans faute!

-Le Clos de Raveneau 2010 était impressionnant par sa droiture, avec une minéralité respectable mais non tranchante.

-Le Bâtard-Montrachet de Pernot 2008: quel nez! Vraiment le pif de la soirée!  À la limite, ces effluves fruités aux notes exotiques m'orientent vers l'Alsace ou même la Loire en demi-sec, mais la bouche est toute autre: les fruits jaunes, certes, mais rien de sucré ou d'épicé.  On croit peut-être à l'effet du millésime.  Un producteur qui me semble très intéressant, à garder en mémoire...

-Le Corton-Charlemagne 2008 de Roumier: le vin qui avait reçu le plus de notes et qui a souffert je crois des grandes attentes que nous avions d'un vin de Christophe Roumier.  Un très beau vin, assez droit, sur les pommes vertes et les agrumes, mais je m'attendais à une complexité, une longueur, un WOW qui se sont faits attendre...

-2 très belles offrandes que le Selosse et l'Yquem: des découvertes pour moi, stratifiés, complexes chacun à sa manière.  L'Yquem résonne encore sur mes papilles le reste de la soirée.  Malgré leur grandeur, je confirme que mon coeur est en blanc tranquille et sec.

À mon avis, j'aurais pu (ou dû?) ouvrir mes bouteilles un peu plus d'avance (ouvertes 1h30 avant le début de la soirée mais ne faisaient pas partie de la 1ère vague donc ont respiré quelques heures en bouteille, sans visite de la carafe).

En conclusion:

La bouche (et mon préféré): Bâtard-Montrachet de Ramonet
Le nez: Bâtard-Montrachet de Pernot
Le vin "à point": Clos Ste-Hune
Le vin "en devenir", à attendre un peu (ou à aérer davantage): Meursault Perrières de Lafon

Stéphanie Chénier

Messages : 1194
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michel Therrien le Mer 5 Aoû 2015 - 14:29

Stéphanie Chénier a écrit:

........  Malgré leur grandeur, je confirme que mon coeur est en blanc tranquille et sec.


L'équilibre de ce dreamers i:e le choix des offrandes, nous a donné une grande soirée.
De plus, ce genre de dégustation nous permet de prendre position face à nos plaisirs.
Moi, c'est bulles et sucres, dans le même vin, que j'apprécient peu.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7363
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Yves Martineau le Mer 5 Aoû 2015 - 22:52

DES VINS DE RÊVE EN BLANC - Aux Délices de Fred (8/3/2015)


Les trois premier vins furent servis en solitaire.

Suivis de deux paires.


Le vin des rois ....et de Churchill (bon... presque)



  • NV Jacques Selosse Champagne Grand Cru Blanc de Blancs Extra Brut V.O. - France, Champagne

    Un champagne austère, très sec et minéral, c'est droit et vineux, de bonne longueur. C'est ample et complexe. Excellent dans un style presque sévère, intellectuel. Beaucoup de vin. 92-93 pts (93 points)


Un prince Allemand



  • 1999 Trimbach Riesling Clos Ste. Hune - France, Alsace

    Une bouche très minérale et sèche, des notes de silex, c'est très complexe et envoûtant, d'une grande longueur. Un vin de belle concentration, avec de la tension, expressif, avec une finale magnifique. Grand vin. 94-95 pts (95 points)


Le Grand Chablis



  • 2010 François Raveneau Chablis Grand Cru Les Clos - France, Burgundy, Chablis, Chablis Grand Cru

    Un nez iodé, de bord de mer, avec citron confit, des notes de crème brûlée.
    La bouche a une concentration et une finesse exceptionnelles. Équilibre idéal, il a du gras pour l'appellation, c'est d'une grande longueur avec une superbe complexité. Il s'est un peu refermé depuis 2012, mais il offre néanmoins beaucoup de plaisir. Un Chablis extraordinaire dans un grand millésime. 96+ pts (96 points)


Maudits Bâtards!!



  • 2008 Paul Pernot et ses Fils Bâtard-Montrachet - France, Burgundy, Côte de Beaune, Bâtard-Montrachet Grand Cru

    Nez de pommes, avec un peu de bois (amandes grillées), des herbes grillées, un peu d'iode. Superbe bouche, puissante, citronnée, avec de la richesse et du gras. Une finale qui allie complexité avec une certaine gourmandise, des notes salines. Vraiment délicieux. 95 pts (95 points)

  • 2010 Domaine Ramonet Bâtard-Montrachet - France, Burgundy, Côte de Beaune, Bâtard-Montrachet Grand Cru

    Le nez m'a paru un peu réduit. La bouche est bien sèche, serrée, finement ciselée, plus austère que celle du Pernot. C'est très concentré, plus profond que le Pernot mais moins charmeur. Encore très jeune, un style très racé, presque intellectuel, beaucoup de classe et de longueur, superbe mais à revoir dans quelques années. À ce stade, je lui préfère le Pernot qui se livre mieux, mais celui-ci sera plus grand à maturité. 97+ pts (97 points)


Chicane de voisins



  • 2008 Domaine G. Roumier / Christophe Roumier Corton-Charlemagne - France, Burgundy, Côte de Beaune, Corton-Charlemagne Grand Cru

    Un nez iodé qui évoque le chablisien. Des arômes de pommes qui évoquent un Muscadet! (sacrilège!), avec aussi des notes de sapin. Jolie bouche fraiche, d'un superbe équilibre, c'est délicieux et élégant, quoique ça manque un peu de profondeur face aux vins précédents. 93 pts (93 points)

  • 2009 Domaine des Comtes Lafon Meursault 1er Cru Les Perrières - France, Burgundy, Côte de Beaune, Meursault 1er Cru

    Nez grillé, beaucoup d'élevage, du fruit mûr. La bouche est grasse, riche, elle manque de tension à mon goût, il est très gouteux, concentré, marqué par un élevage appuyé. Sans doute trop jeune, il m'a paru un peu pataud suite aux grands vins qui l'ont précédé.....et devancé! 92 pts (92 points)


Le pirate venu de loin



  • 2011 Leeuwin Estate Chardonnay Art Series - Australia, Western Australia, South West Australia, Margaret River

    Nez discret finement citronné. Un magnifique vin frais et minéral, pierreux, avec une finale pure, cristalline, saline. Très belle longueur et un équilibre sur la fraîcheur. J'hésitais vers un Puligny, tout en lui trouvant la minéralité d'un grand Chablis. J'aime vraiment beaucoup et j'adore de telles surprises. Personne n'était ailleurs qu'en Bourgogne. 94 pts (94 points)


Point d'orgue



  • 1996 Château d'Yquem - France, Bordeaux, Sauternais, Sauternes

    Beaucoup de botrytis au nez, du poli à ongles (volatile). Une bouche très concentrée, de la richesse, une certaine minéralité en milieu de bouche, puis une finale un peu étrange, funky, lactique, sur les amandes amères, plus austère que charmeuse. Un vin qui montre un très bel équilibre, mais dont le profil aromatique m'a semblé étrange. 94 pts (94 points)



Yves Martineau

Messages : 4826
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Jérôme Berlinguette le Mer 5 Aoû 2015 - 23:21

Merci encore Fred pour l’organisation et un repas de grande qualité! Je ne crois pas avoir encore tout à fait digéré ma portion de bar noir.

Nous avons eu droit à de grands vins et bien que six d’entre eux soient composés à 100% de Chardonnay, il y avait une belle diversité à table.

Le Selosse offrait un léger profil oxydatif avec des notes d’écorce d’orange. Une belle amertume en bouche et un équilibre impeccable entre les bulles, la texture et la droiture d’un vin sec.

Le Ste-Hune montrait un nez parfumé, les notes de pétrole facilement identifiables au nez. En bouche, une belle texture huileuse. Un vin à point avec un bel équilibre.

Le Raveneau a débuté avec un nez plutôt fermé, puis s’est tranquillement ouvert sur les épices avec des notes poivrées. Une texture magnifique qui enveloppe le palais et une grande longueur.

Le Pernot s’ouvrait sur un profil mûr et exubérant. Une grande richesse en bouche. Un vin à point qui offrait beaucoup de plaisir.

Le Ramonet était à mon avis le plus grand vin de la table, mais également celui qui était le plus en jeunesse. Il s’est ouvert sur un léger profil réduit avec des notes d’épices qui apparaissent par la suite. Une texture crémeuse en bouche avec une certaine droiture. Superbe longeur, sans aucun doute voué à un très bel avenir.

Le Roumier s’est livré avec élégance, accompagné d’une belle salinité. Un vin que j’aurais placé à Chablis à l’aveugle.

Le Lafon avait des notes d’élevage au nez. Une belle texture en bouche avec puissance et richesse. Un vin qui n’a pas fait l’unanimité, mais qui sera grand à maturité

L’extra d’Olivier a été le parfait pirate avec un profil tout à fait bourguignon. Une salinité tranchante avec une belle complexité.

Pour Yquem, je m’attendais à un vin riche et botrytisé, mais il s’est plutôt livré avec une belle amertume, une bonne acidité et une texture onctueuse sur la finale. Un très beau vin, dans un style inattendu.

Jérôme Berlinguette

Messages : 246
Date d'inscription : 19/09/2013
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Mario Vaillancourt le Jeu 6 Aoû 2015 - 7:15

Merci à tout le monde pour ces beaux CR, très intéressant. Encire une fois, cela semblait vraiment être toute une soirée et très impressionné aussi Fred par le menu, bravo.

Mario Vaillancourt

Messages : 797
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michel Therrien le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:16

6 CRs complets.......chapeau les gars!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7363
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Stéphanie Chénier le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:30

Michel Therrien a écrit:6 CRs complets.......chapeau les gars!

Euhmmm...

queen

Wink

Stéphanie Chénier

Messages : 1194
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michel Therrien le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:45

Tellement moins fréquent....toi et Michelle seulement.

ps: j'écris souvent les gras au lieu des gars.....consolation! Il ne restera plus que Vince....


_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7363
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Stéphanie Chénier le Jeu 6 Aoû 2015 - 10:47

Michel Therrien a écrit:Tellement moins fréquent....toi et Michelle seulement.

ps: j'écris souvent les gras au lieu des gars.....consolation!

Ouf: merci Michel!
ll fallait bien que je te taquine un peu!

Very Happy

Stéphanie Chénier

Messages : 1194
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 6 Aoû 2015 - 13:04

Voici, voici ...

Jacques Selosse Version Originale grand cru blanc de blancs extra-brut champagne : Couleur finement doré. Nez ouvert et complexe, avec un rancio assumé et de magnifiques notes de pot-pourri, de gingembre confit et de pain d’épices. Bouche large et vineuse, mais sèche, où l’effervescence apporte une grande finesse de texture à cet ensemble sérieux et puissant. Longue finale crayeuse et fumée. Excellent, voire plus. Merci Yves.

Trimbach Clos Ste-Hune riesling alsace 1999 : Belle couleur dorée, mais brillante. Nez de résine de pin, de citron confit, de fumée, de pierre chaude et d’huile à lampe. La bouche est patinée, les années ayant permis à la matière de se déployer et de s’arrondir. L’ensemble est riche, mais sec, tout à fait savoureux et d’excellente longueur en plus. C’est ma deuxième rencontre avec ce millésime de Ste-Hune (l’autre remonte à six ou sept ans) et ça confirme que 1999, qui n’est pas un grand millésime en Alsace, est néanmoins une très grande réussite pour cette cuvée. Superbe. Merci Olivier.

Raveneau Les Clos chablis grand cru 2010 : Nez lacté, d’embruns marins, de citron au sel, avec un peu d’élevage, dégageant une impression crémeuse. La bouche est très jeune certes, mais ravissante en tous points. Séveuse, profonde, longue et large, cristalline, parfaitement ciselée et très longue. Un vin accessible et qui semble parti pour être bon pour plus de 20 ans encore. Superbe, voire davantage. Merci Jérôme.

Paul Pernot bâtard-montrachet grand cru 2008 : Couleur finement dorée, comme c’est souvent le cas sur ce millésime. Nez de fruits exotiques, de pâte à fruits, de miel fin, d’épices douces, profond et charmant. La bouche est ouverte, pleine, savoureuse, un peu plus diffuse que ce que le nez suggérait. Finale soutenue, un rien légère à mon goût pour ce cru. Un vin qui me semble bien représenté le millésime, bien élaboré, dans un style charmeur. Excellent, voire plus. Merci Michel.

Ramonet bâtard-montrachet grand cru 2010 : Couleur passablement plus pâle. Nez pas tout à fait en place au départ que l’aération améliorera considérablement. On y trouve du fruit blanc, des fleurs blanches, d’entêtantes notes de jasmin et un peu de menthe sauvage. La bouche est hors normes : puissante, concentrée, séveuse, à la fois presque sauvage, mais avec un grain poli, le tout magnifié par un éclat rare. Finale interminable d’une ébouriffante concentration. Un vin sidérant qui m’a donné des frissons. Deuxième expérience tout aussi mémorable avec ce vin qui fera date. Sublime. Merci Stéphanie.

Roumier corton-charlemagne grand cru 2008 : Dur, dur de suivre, même pour un seigneur présumé. Bouteille plus fraîche que celle bue en décembre dernier, sur des notes de pomme verte, de yaourt (la malique?), de silex et de fougère. Bouche franche, ciselée et pure, droite, à la finale minérale et saline, mais manquant un peu de coffre et de dimensions pour son rang, son prix et sa réputation. Excellent. Mon offrande.

Lafon Perrières meursault 1er cru 2009 : Nez détestable au départ, évoquant presque la moufette, tant l’élevage, la maturité et la réduction s’amalgamaient en quelque chose de chimique. Le tout se dissipe un peu à l’aération, sans que ça ne devienne réellement aimable … La bouche est une tout autre histoire cependant : baroque, concentrée, texturée et mûre, mais sans excès, avec une magnifique définition et une longueur rare. La finale s’apparente un peu, aromatiquement du moins, au nez. Patience, je suis convaincu que ce vin sera grand. Potentiellement superbe. Merci Jean-Charles.

Leeuwin Estate Art Series chardonnay margaret river 2011 : Nez exotique, finement miellé, avec un élevage en retrait et des notes de pierres chaudes. Bouche plus compacte que le nez, fraîche, avec une finale de jolie longueur, résolument saline. Un nez riche et une bouche chablisienne … je l’ai placé dans le Mâconnais! Très bien, si ce n’est davantage. Merci Olivier.

Château d’Yquem sauternes 1er GCC 1996 : Couleur foncée, mais brillante. Nez intense de botrytis carabiné, fruits rôtis, touches médicinales, champignons séchés, pralines. Bouche d’impression moins sucrée, mais encore résolument riche, avec une texture liquoreuse assumée. Amertume prononcée en finale, témoignant d’une forte structure. Pas le Yquem le plus pur ni le plus séduisant qu’il m’ait été donné de boire, sans puissance était toutefois digne de ce cru de rêve. Excellent. Merci Fred.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7157
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Michel Therrien le Jeu 6 Aoû 2015 - 16:04

Après tous ces CRs élogieux,
Je vais devoir réessayer Clos 2010 Raveneau....en novembre prochain, au Pot d'Étain, je me ferai un devoir!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7363
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Mario Vaillancourt le Jeu 6 Aoû 2015 - 16:36

Stéphanie Chénier a écrit:
Michel Therrien a écrit:6 CRs complets.......chapeau les gars!

Euhmmm...

queen

Wink

Tu fais bien de te défendre Stéphanie!

Mario Vaillancourt

Messages : 797
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Frederick Blais le Jeu 6 Aoû 2015 - 17:20

Michel Therrien a écrit:
Notre hôte a été plus que généreux et il fait très bien à manger.....un homme à marier ce Kazou!élu!

Merci mais tu sais bien que je me réserve pour la Stroumphette Very Happy

Frederick Blais

Messages : 1752
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR Dreamer en Blanc

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum