Derniers sujets
» Lunch jeudi 19 janvier au QG 12h
Aujourd'hui à 17:41 par Frederick Blais

» Le monde idéalisé de la restauration
Aujourd'hui à 17:41 par Alain Roy

» club de dégustation de Mtl : C9P
Aujourd'hui à 17:40 par Michelle Champagne

» Semaine du 15 janvier 2017
Aujourd'hui à 13:03 par Eric Lefebvre

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Aujourd'hui à 9:13 par Olivier Collin

» Semaine du 8 janvier 2017
Aujourd'hui à 8:38 par PhilippeGingras

» Iegor en Janvier...
Aujourd'hui à 5:25 par Olivier Collin

» Vos rouges de l’année
Hier à 16:03 par Fabien Rosiau

» Liste 2016 de ''NOS'' meilleurs restos...
Hier à 11:17 par Jonathan Ménard

» Arrivage Signature - 05 janvier 2017
Dim 15 Jan 2017 - 20:06 par Pascal Lapensee

» Droin 2015
Dim 15 Jan 2017 - 19:02 par Jonathan Marquis

» Bonne année
Dim 15 Jan 2017 - 18:16 par Gael Giraud

» Duel rive gauche/droite sur millésime très moyen
Dim 15 Jan 2017 - 15:25 par Alain Roy

» Amateurs de Café (Espresso) dans la salle ?
Sam 14 Jan 2017 - 17:40 par Frederik Boivin

» Soldes du "Directeur"
Sam 14 Jan 2017 - 9:11 par PhilippeGingras

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 10 mai 2015

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 10 mai 2015

Message par Patrick Ayotte le Lun 11 Mai 2015 - 10:18

Nicolas Reau Le Clos des Treilles Attention Chenin Méchant Anjou 2013



Doré soutenu, nez typique du Chenin avec pomme, épices (surtout de la muscade) et poussière de roche. Bouche ou la pomme verte, un poil de noix et de minéralité sur finale avec du mordant venant de l’acidité présente mais non dominante. Rien de méchant là-dedans, moi qui ne suis mais vraiment pas un fan de Chenin à la base! Très bien (89)

Fait de Chenin Blanc et fait 11,5% d’alcool.

Patrick Ayotte

Messages : 2720
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Michel Therrien le Lun 11 Mai 2015 - 10:29

Avec cette étiquette on s'attend à un vin nature et de pays....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7298
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Patrick Ayotte le Lun 11 Mai 2015 - 11:23

Michel Therrien a écrit:Avec cette étiquette on s'attend à un vin nature et de pays....

En effet. Goûté au resto car disponible au verre. Peu d'informations disponibles autant sur le producteur que sur l'agence (ce que je trouve triste - il me semble que faire connaitre les produits devrait être "naturel" pour producteurs et agences).

Pas le style de vin que je recherche ardemment non plus... vu mon opinion mitigé sur le principe du vin nature.

Patrick Ayotte

Messages : 2720
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Yves Martineau le Lun 11 Mai 2015 - 22:14

Un repas avec deux petits formats, 375 ml....

Vincent Dauvissat (René & Vincent) Chablis Grand Cru Les Clos 2006
(Format 375ml)
Nez discret de bord de mer, iodé.
Un vin très sec, dense, l'acidité parait presque basse, mais le vin est pourtant tendu et serré. Muet à l'ouverture, il développe une impressionnante complexité minérale. Le vin possède un style sérieux, austère, intriguant. Beau vin certes, mais pas grand ni à la hauteur de mes attentes. Encore jeune, il aurait bénéficié de davantage d'aération. 91+ pts

Domaine Pavelot (Jean-Marc et Hugues) Savigny-lès-Beaune 1er Cru Aux Guettes 2010
Joli nez qui pinotte, petits fruits rouges, roses.
La bouche est fougueuse et serrée, il a besoin de temps, montrant plus de structure que de fruit à ce stade. Il a un coté sauvage que j'aime bien. 90+ pts

Yves Martineau

Messages : 4752
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Patrick Ayotte le Mer 13 Mai 2015 - 8:52

Duo de Riesling en fin de semaine passée:

Dönnhoff Tonschiefer Riesling Trocken Nahe 2012



À peine coloré, sur un doré doux. Nez citronné, minéral, des agrumes, de la pomme verte, c’est frais et rocailleux. En bouche, le vin a du poids et de la profondeur sur des saveurs de lime et de pomme verte, un soupçon d’épices, une acidité qui balance le vin (et son sucre résiduel), une finale de belle intensité et longueur. Un style de Riesling que j’aime particulièrement (tout comme le producteur!). Excellent (91)

Fait de Riesling à 100% de vignoble sur sol d’ardoise. Fermentation et élevage en cuve en acier inox et larges fûts de chêne. Fait 12,5%

Mesh Eden Valley Riesling 2010



Doré léger avec reflets verts. Nez pétrolé avec de la lime, des arômes de conifère et de pierre. À l’entrée en bouche, c’est assez gras (vaseline?), bonne touche minérale et végétale de sapin et d’herbes séchées, de l’acidité en finale et du fruit. Un style de Riesling que je bois moins souvent dans un style plus opulent, mais tout à fait délicieux. Très bien+ (90)

Vin d’un projet de Jeffrey Grosset et Robert Hill Smith, deux producteurs renommés. Fait de Riesling provenant de 2 vignobles et affiche 12,5% d’alcool.


Au final j’ai préféré l’acidité et la touche de mordant supplémentaire du Dönnhoff versus le Mesh qui a été le préféré de la majorité des convives pour son opulence et son fruit plus mûr.

Patrick Ayotte

Messages : 2720
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 13 Mai 2015 - 12:02

Un CR pour Michelle :

Domaine de la Pépière Clisson muscadet-sèvre-et-maine 2010 : Une des deux cuvées parcellaires du domaine. Ironiquement, son long élevage sur lie (deux ans) fait qu’il ne peut réclamer l’appellation « muscadet-sèvre-et-maine sur lie »! Couleur claire, mais pas blanche, aux brillants reflets jaunes et verts. Nez de pomme et de poire vertes, de citron, avec des touches lactiques de yogourt nature et une minéralité crayeuse/fumée. La bouche est vigoureuse, salivante et pure, mais possède une jolie matière et même une certaine rondeur en son cœur. La finale se resserre, finement patinée par le temps, elle se révèle longue. Pas le vin le plus complexe, mais c’est fort joli, rafraîchissant et d’excellente tenue. Encore jeune, je vais patienter avant d’en ouvrir … et je serais curieux de l’inclure à l’aveugle dans une dégustation de Chablis. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7049
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 14 Mai 2015 - 17:31

Souper hier soir avec la Baronnerie de St-Charles-Borromée en nos roturières terres de Rosemont :

Agrapart Vénus champagne extra-brut 2008 : Issu exclusivement de chardonnay du grand cru Avize. Dosage à 5g. Couleur pâle. Nez très fin, citronné, avec des touches de fougère, de fumée et de crème fraîche. La bouche est droite, la acide et précise. Très longue et minérale, elle présente des nuances salines. Un champagne plutôt intellectuel, pur et ciselé, intense et serré. Une sorte de chablis avec des bulles! Potentiellement excellent, voire plus (mais l’engouement de la RVF qui lui a donné 20/20 à égalité sur la première marche avec le millésimé de Selosse me semble exagéré).

Comparaison de deux demi-bouteilles achetées directement à la propriété :

Vincent Dauvissat Preuses chablis grand cru 2004 : Couleur plus foncée. Nez de fruits secs et confits, d’épices douces, de menthe séchée. La bouche est déliée, large, sans être grasse. Finale longue, légèrement matte, mais résolument complexe, avec quelque chose d’intrigant. Un vin à point, qui commence à montrer ses limites, mais qui a bien tenu dans le verre pourtant. Très bien, voire plus.

Vincent Dauvissat Les Clos chablis grand cru 2004 : Nez pas tout à fait net, comme poussiéreux et un peu champignonné, mais profond et qui semble jeune. Bouche concentrée et puissante, sur des notes de fruit blanc, de fumée, de craie, de fleur blanche et de bord de mer. Très belle texture en milieu de bouche et finale riche et fraîche à la fois, signe d’un vin magnifiquement concentré. Le nez était particulier et pouvait laisser penser à une mauvaise bouteille, mais la bouche était ravissante et dissipait tout doute. Excellent, voire plus.

Bachelet Vieilles Vignes charmes-chambertin grand cru 2003 : Couleur qui commence à évoluer et robe à la texture grasse. Nez qui parle d’un millésime mûr, sur les petits fruits compotés, la viande grillée, les épices douces, les herbes séchées, les olives et la fumée. On trouve également quelques notes boisées, mais je me demande si elles ne sont pas davantage liées à la surmaturité du millésime. La bouche est charnue, pulpeuse et savoureuse. Les tanins sont assagis et le caractère décadent est maîtrisé. La finale est longue, mais plus simple, sur des notes moins nobles de fruits rôtis et de thé fumé. Un vin plaisant, qui affiche de réelle qualité structurelle, sans toutefois contourner certaines difficultés de ce millésime atypique. Très bien, voire plus.

Clos Rougeard Les Poyeux saumur-champigny 2009 : En pure aveugle, et sans indice, le Baron a identifié le producteur. Couleur sombre, mais brillante. Nez magnifique, très jeune, mais profond, puissant et pur à la fois, sur des notes de framboise sauvage, de mûre, d’encre de Chine, de poivron rôti, de tabac frais, de violette et d’encens. La bouche est séveuse, mais structurée, la matière harnachée par des tanins fins, mûrs et minéraux, mais abondants. Finale finement crayeuse, salivante et parfumée, sanguine, très longue. Un vin pénétrant, fougueux et racé qui nous réjouira sur quelques décennies. Assurément superbe à maturité.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7049
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Stéphanie Chénier le Jeu 14 Mai 2015 - 18:12

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
Clos Rougeard Les Poyeux saumur-champigny 2009 : En pure aveugle, et sans indice, le Baron a identifié le producteur. Couleur sombre, mais brillante. Nez magnifique, très jeune, mais profond, puissant et pur à la fois, sur des notes de framboise sauvage, de mûre, d’encre de Chine, de poivron rôti, de tabac frais, de violette et d’encens. La bouche est séveuse, mais structurée, la matière harnachée par des tanins fins, mûrs et minéraux, mais abondants. Finale finement crayeuse, salivante et parfumée, sanguine, très longue. Un vin pénétrant, fougueux et racé qui nous réjouira sur quelques décennies. Assurément superbe à maturité.

Ce n'est pas surprenant: je crois qu'il en met dans son café et dans ses céréales le matin!

lol!

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Michelle Champagne le Ven 15 Mai 2015 - 8:59

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Vincent Dauvissat Les Clos chablis grand cru 2004 : Nez pas tout à fait net, comme poussiéreux et un peu champignonné, mais profond et qui semble jeune. Bouche concentrée et puissante, sur des notes de fruit blanc, de fumée, de craie, de fleur blanche et de bord de mer. Très belle texture en milieu de bouche et finale riche et fraîche à la fois, signe d’un vin magnifiquement concentré. Le nez était particulier et pouvait laisser penser à une mauvaise bouteille, mais la bouche était ravissante et dissipait tout doute. Excellent, voire plus.

Personnellement, j'ai presque plus de plaisir au nez qu'en bouche. J'aurais eu de la difficulté à apprécier ce vin. De plus, je ne suis pas fan des demi-bouteilles où le vin semble évoluer plus vite.

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Clos Rougeard Les Poyeux saumur-champigny 2009 : En pure aveugle, et sans indice, le Baron a identifié le producteur. Couleur sombre, mais brillante. Nez magnifique, très jeune, mais profond, puissant et pur à la fois, sur des notes de framboise sauvage, de mûre, d’encre de Chine, de poivron rôti, de tabac frais, de violette et d’encens. La bouche est séveuse, mais structurée, la matière harnachée par des tanins fins, mûrs et minéraux, mais abondants. Finale finement crayeuse, salivante et parfumée, sanguine, très longue. Un vin pénétrant, fougueux et racé qui nous réjouira sur quelques décennies. Assurément superbe à maturité.

J'aurais probablement eu le même résultat, s'il y avait eu du sanglier au menu! Laughing

Michelle Champagne

Messages : 1205
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par daniel.seriot le Ven 15 Mai 2015 - 12:05

Dégusté à l'aveugle ( spécial Vincent Very Happy )

Champagne Bollinger : Vieilles Vignes Françaises 1999
La robe de couleur or soutenue est traversée par des bulles très fines. Le nez intense et frais évoque les fruits jaunes, les épices douces, l'amande, avec des notes florales, de brioche, et de légers fruits rouges. La bouche est pure, onctueuse, sous une effervescence légère,  dense, vineuse et savoureuse. La finale est longue, fraîche, intense,  expressive et légèrement saline. Note plaisir 18

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Invité le Ven 15 Mai 2015 - 14:07

daniel.seriot a écrit:Dégusté à l'aveugle ( spécial Vincent Very Happy )

Champagne Bollinger : Vieilles Vignes Françaises 1999
La robe de couleur or soutenue est traversée par des bulles très fines. Le nez intense et frais évoque les fruits jaunes, les épices douces, l'amande, avec des notes florales, de brioche, et de légers fruits rouges. La bouche est pure, onctueuse, sous une effervescence légère,  dense, vineuse et savoureuse. La finale est longue, fraîche, intense,  expressive et légèrement saline. Note plaisir 18

Je goûte au 2000 la semaine prochaine, pour se faire les dents avant une "petite" verticale de d'É DRC. cheers Bien hâte!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par daniel.seriot le Ven 15 Mai 2015 - 14:49

Patrick, pas sûr que 2000 soit au niveau de 1999, tu nous le diras.

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Invité le Ven 15 Mai 2015 - 15:30

daniel.seriot a écrit:Patrick, pas sûr que 2000 soit au niveau de 1999, tu nous le diras.

Ce sera difficile puisque je n'ai pas goûté au 1999... Cela dit, d'expérience, 2000 est généralement un brin supérieur à 1999 en Champagne, mais les deux sont assez proches.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par daniel.seriot le Ven 15 Mai 2015 - 16:13

Pas pour moi, j'ai gouté des 1999 supérieurs à 2000 qui a bénéficié plus de l'effet 2000 que de la réelle valeur du millésime

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Michel Therrien le Sam 16 Mai 2015 - 15:41

Excellent repas à la principauté du Nouveau-Rosemont.



Des bulles sous une chaussette pour débuter

Champagne extra-brut Venus 2008, Agrapart
Drôle d'étiquette. Les mentions Blanc de blancs et extra brut sont revendiqués mais pas le statut millésimé et la contre étiquette mentionne mousseux de France??????
Couleur jaune paille, bulles fines et abondantes. Agrumes et poires avec fines épices. Bouche droite, petit volume, belle densité, acidité vive et longue finale agrumée et saline. Un style puligny en bouteille. Moins pure que Comtes de Champagne, un peu comme VO de Selosse mais sans la robe et le côté rancio. J'ai beaucoup aimé. 17,5-18/20.

Comparaison de deux vins blancs mis en carafe (je ne voulais pas démontrer les 375ml!)

Chablis grand cru Preuses 2004, Vincent Dauvissat
La robe est jaune vieil or. Un nez de miel, d'abricots et de croûtes à fromages. Bouche ronde, généreuse, de la mâche, c'est gras et rond sans trop d'épaisseur avec une finale un peu lourde et miellée. Vin à point (provenant d'une demi-bouteille). 17/20.

Chablis grand cru Les Clos 2004, Vincent Dauvissat
La robe est jaune or pâle. Premier nez semble un peu soufré puis des notes minérales de silex (qu'il n'y a pas à Chablis il me semble) de fruits verts comme la lime puis une peu de fumée. La bouche est droite, dense, quasi tannique mais au moins tonique avec longue finale saline et crayeuse (un peu champenois ici). Une préférence pour Clos sur Preuses au vieillissement. 18/20.

2 rouges dans de grands verres à Bourgogne chez le petit prince.

Au premier nez des deux vins......pas de vins bourguignons chez Vince?????

Charmes-Chambertin grand cru VV 2003, Denis Bachelet
Une robe foncée mais qui tuile. Nez sudiste, épicé et viandeux avec encore un fruité noir. Bouche droite, charpentée à l'ensemble frais mais à la chair faible. Finale noire....épices et fruits avec fumée. J'étais en Côte Rôtie 2005 mais ma blonde lance Rousseau et me laisse grandement douté de la possibilité d'un vin bourguignon atypique.....j'aurais lancé Joseph Rôty. Pas le style que je recherche et plutôt à l'ancienne. 16,5/20.

Saumur-Champigny Poyeux 2009, Clos Rougeard
La robe est cerise foncée. Le bouquet est intriguant avec des framboise et des fraises chaudes puis un peu de fumée...........et finalement une infusion de poivrons rouges et verts qui me donne la piste. Bouche veloutée, tannins bien enrobés, ensemble frais et charnu, belle mâche, longue finale épicée et framboisée avec boisé perceptible. Je lance Clos Rougeard Bourg 2007 vs 2008.....pas trop loin. 18-18,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7298
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Alexandre Trudel le Sam 16 Mai 2015 - 23:47

Ganevat Côtes du Jura Les Grands Teppes Vieilles Vignes 2010
Très bien, alliant richesse, opulence et minéralité, aucun boisé perceptible, une légère touche d'oxydation. 91

Torres Cabernet Sauvignon Mas La Plana 1999
Sur son plateau, les notes secondaire et tertiaires émergent, mais il reste pas mal de fruit. Bois fondu, tannins fins, bonne longueur, bon RQP, entre Napa et Bordeaux sur le plan stylistique. Peut attendre encore, mais déjà très agréable. 93

Saint Siffrein Châteauneuf-du-Pape 2007
Riche, épicé, viandeux, sanguin. Encore jeune, riche, assez long, finale capiteuse. Pas dans la finesse, mais authentique. Dépôt bien présent. Pour les amateurs du genre, la caractère solaire du millésime est bien affirmé. 92

Poderi Aldo Conterno Barolo Cicala 1998
Superbe nez sur le cuir, le tabac, les fleurs et l'écorce d'orange, bouche impressionnante mais toute en finesse, tannins fondus, finale longue avec un peu d'amertume. Excellent! 95

Alexandre Trudel

Messages : 904
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Yves Martineau le Dim 17 Mai 2015 - 11:43

Gérard & Pierre Morin Sancerre Vieilles Vignes 2010
Un nez intense de citron confit, le vin est concentré, plein d'extraits secs, dense et salin. Un Sancerre goûteux et très typé, d'un superbe rapport q/p. Pas le plus long, mais très bien. 90 pts

Alain Graillot Crozes-Hermitage La Guiraude 2006
Un nez fumé, avec des notes de caramel, de la cerise rouge, quelques notes de fleurs. Belle texture, c'est moderne et charmeur, un peu trop boisé à mon goût, mais tous ont beaucoup aimé. 89 pts

Paul Jaboulet Aîné Crozes-Hermitage Domaine de Thalabert 2009
Un nez de caramel, avec du fruit noir. La bouche est ronde, avec une texture suave, presque délicate, mais c'est vraiment boisé. L'aromatique est encore imprégnée du bois, il a sans doute besoin de quelques années pour intégrer tout ça. 89+

Yves Martineau

Messages : 4752
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Alexandre Trudel le Dim 17 Mai 2015 - 21:03

Domaine les Aphillanthes Rasteau 1921 2010

90% grenache, issus de vieilles vignes de 1921 (d'où le nom!). Assez riche et opulent, mais la minéralité et la fraîcheur du millésime sont bien mises de l'avant. Intense, épicé et assez long, on est davantage dans la finesse du grenache que dans son caractère capiteux. Très beau vin, encore jeune mais pleinement accessible. 91+

Alexandre Trudel

Messages : 904
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Michelle Champagne le Lun 18 Mai 2015 - 8:50

Hier, un petit blanc qui m'a procuré beaucoup de plaisir: Complices de Loire Pointe d'agrumes 2013. Un beau nez de pamplemousse rose et d'herbes fraîches. Saveurs, que l'on retrouve en bouche, enrobés d'une belle minéralité sur une finale acidulée. Touraine, une appellation dans l'ombre que je néglige malheureusement. Car ce blanc a des allures de Sancerre sans en avoir la richesse. À 17.85 $, il s'agit de tout un rapport qualité/prix. cheers

Dans un autre registre, j'ai ouvert un Nuits-Saint-Georges Clos des Porrets St-Georges 1er Cru 2009 du Domaine Henri Gouges. Un pinot moderne, sans caractère, décevant. Première et dernière rencontre avec ce producteur.

Michelle Champagne

Messages : 1205
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Patrick Ayotte le Mar 19 Mai 2015 - 8:19

Domaine Joseph Chamonard Le Clos de Lys Morgon 2013



Couleur cerise rouge assez foncé. Nez de baies, de fleurs, de pâte à tarte, de viande fumée et d’épices. En bouche, bel aspect fruité, texture soyeuse, ne manque pas de matière, offre une légère amertume, de l’acidité et une agréable fraicheur. Ses saveurs de fruits à noyaux et d’épices font que le vin « Morgonne » quoi! Un style de Beaujolais au fruit mûr, qui tapisse la bouche, tout à fait délicieux. Meilleur après une aération lente en bouteille sur une période de 2 heures. Très bien+ (90)

Patrick Ayotte

Messages : 2720
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Gael Giraud le Mar 19 Mai 2015 - 18:48

"Petite soirée" improvisée hier soir,

Krug 2000, le plus beau champagne que j'ai bu. Très légère oxydation au nez, sur des notes un peu briochées et de rancio, bouche vineuse et ciselée, grasse et tendue à la fois, d'une superbe longueur. Grand

Sassicaia 2010, ouvert depuis 4 jours mais conservé en eurocave sous vide blabla blabla... quelle accessibilité ! Quel fruit, sans notes d'élevage génantes. Grande longueur, bouche soyeuse, élégante. Grand.

Grange des pères 2012, elle aussi ouverte depuis un moment...
Sauvage, épicée, garrigue, fruits rouges... Doit s'assagir un peu mais c'est déjà vraiment très beau.

Chateau Argentier Coteaux du Languedoc, 11 euros... et pas grand chose à envier aux vins précédents... A part une très légère note un peu sucrée en fin de bouche, qui j'espère disparaitra.

Gael Giraud

Messages : 1882
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 96
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Olivier Collin le Mar 26 Mai 2015 - 8:42

Michelle Champagne a écrit:
Dans un autre registre, j'ai ouvert un Nuits-Saint-Georges Clos des Porrets St-Georges 1er Cru 2009 du Domaine Henri Gouges. Un pinot moderne, sans caractère, décevant. Première et dernière rencontre avec ce producteur.

J'avais manqué ce commentaire. Quels éléments à la dégustation te laissent croire que c'est "moderne" comme vin? Je suis un peu surpris étant donné le style usuel des vins et les pratiques vinicoles du domaine : vinification en cuves de béton, peu de bois neuf, etc.

Olivier Collin

Messages : 1941
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Michelle Champagne le Mar 26 Mai 2015 - 8:53

Olivier Collin a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Dans un autre registre, j'ai ouvert un Nuits-Saint-Georges Clos des Porrets St-Georges 1er Cru 2009 du Domaine Henri Gouges. Un pinot moderne, sans caractère, décevant. Première et dernière rencontre avec ce producteur.

J'avais manqué ce commentaire. Quels éléments à la dégustation te laissent croire que c'est "moderne" comme vin? Je suis un peu surpris étant donné le style usuel des vins et les pratiques vinicoles du domaine : vinification en cuves de béton, peu de bois neuf, etc.

Du gros fruit mûr avec une pointe de sucre en final. Mais peut-être que c'est le résultat du millésime. Impossible pour moi de comparer, c'était ma première rencontre avec ce producteur.

Michelle Champagne

Messages : 1205
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Olivier Collin le Mar 26 Mai 2015 - 9:06

Voilà effectivement une piste plus logique : le millésime 2009. Ceci dit, Gouges est rarement impressionnant en jeunesse... et je connais des mauvaises langues qui disent qu'il ne le devient pas vraiment plus par la suite!

Pour ma part je tente de de les garder longtemps en cave, mais une quille de Les Saint Georges 2002 éclusée il y a un peu plus d'un an m'avait ébloui.

Olivier Collin

Messages : 1941
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 mai 2015

Message par Julien Martel le Mar 26 Mai 2015 - 9:51

En effet les vins de Gouges ne font pas l'unanimité. Il faut les attendre longtemps, très longtemps. Si mes souvenirs sont exacts, le style a un peu changé au cours des dernières années, de façon justement à les rendre accessibles un peu plus tôt. C'est peut-être le résultat de ce changement, mais ce n'est qu'une hypothèse.

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum