Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Dégustation comparative des trois Léoville

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Ven 7 Mai 2010 - 18:33

Pierre Beauregard a écrit:Il semblerait que la date soit également bonne pour le couple Alarie/Beauséjour. De ton côté Olivier ?

Youhou Olivier ?

Je voudrais réserver le resto.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Olivier Collin le Ven 7 Mai 2010 - 18:36

Oui, oui, c'est parfait pour moi Pierre.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Ven 7 Mai 2010 - 18:36

Super !

La réservation est faite. Resto Christophe sur Van Horne. Nous avons un des salons du 2e étage.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Sam 15 Mai 2010 - 20:59

Le 28 mai pourrait être le 7ième "match" Flyers-Canadiens!
De mon côté, pas de problèmes à manquer une partie de hockey vs les copains/grands vins.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Julien Martel le Sam 15 Mai 2010 - 21:47

On va les sortir en 5 ou 6 de toute façon, pas de stress de ce côté farao
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Sam 15 Mai 2010 - 22:31

Michel Therrien a écrit:Le 28 mai pourrait être le 7ième "match" Flyers-Canadiens!
De mon côté, pas de problèmes à manquer une partie de hockey vs les copains/grands vins.

Ça c'est déjà vu 3 séries d'affilées en 7 matchs par le même club ?
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Séguin le Dim 16 Mai 2010 - 20:36

Michel Therrien a écrit:Le 28 mai pourrait être le 7ième "match" Flyers-Canadiens!
De mon côté, pas de problèmes à manquer une partie de hockey vs les copains/grands vins.

Les vins de Benoît Germain n'étaient pas assez grands?
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Lun 17 Mai 2010 - 8:59

Pierre Séguin a écrit:
Michel Therrien a écrit:Le 28 mai pourrait être le 7ième "match" Flyers-Canadiens!
De mon côté, pas de problèmes à manquer une partie de hockey vs les copains/grands vins.

Les vins de Benoît Germain n'étaient pas assez grands?

Activité syndicale obligatoire dans mon cas avec annulation de ma participation plus de 2 semaines avant.
Ce genre de réunion qui me chante........gagner plus et ainsi plus de vins!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Yves Martineau le Lun 17 Mai 2010 - 9:57

Michel Therrien a écrit:Le 28 mai pourrait être le 7ième "match" Flyers-Canadiens!
De mon côté, pas de problèmes à manquer une partie de hockey vs les copains/grands vins.

Rater un match d'une série, d'accord. Mais un 7e match?? Plus encore, le 7e match de la troisième série de sept matchs??

La question sera peut-être théorique mais un rendez-vous avec l'histoire ne se manque pas!

J'ai vérifié et les Flyers refusent de déplacer la date pour m'accomoder, j'espère que les copains seront plus flexibles... Wink
avatar
Yves Martineau

Messages : 5311
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Lun 17 Mai 2010 - 19:40

Bon, 7 des vins sont rendus à bon port ... la cave lanaudoise les dorlotants jusqu'au 28.

Maintenant, pour ce qui est d'un conflit "potentiel" d'agenda (pour une raison qui m'échappe) Wink on fera un sondage le moment venu. Il m'apparaît prématuré de débattre à ce sujet présentement. Si report il devait avoir lieu, je n'ai que le 4 ou 5 juin de disponible avant le mois d'août.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Richard Philippe Guay le Mer 19 Mai 2010 - 13:19

On peut déjà oublier le 7ème match !!!

Bien hâte de voir la différence sur les millésimes. 2001 est-il supérieur au 2002 ainsi qu'au 2000 ???

Richard Philippe Guay

Messages : 925
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Lun 24 Mai 2010 - 22:02

Bon, maintenant qu'on sait qu'il n'y aura pas de 7e match vendredi prochain, voici donc un peu d'histoire :

HISTOIRE – DOMAINES LÉOVILLE
A l'origine, le domaine, qui sera appelé Léoville plus tard, le plus grand du Médoc, appartient à un même propriétaire, la famille Moytie (Moitiers dans certains ouvrages). Peu avant la Révolution la fille Moytie épouse Blaise Alexandre de Gascq, un parlementaire bordelais également propriétaire de la seigneurie de Léoville située en Charente. En 1826 le domaine est divisé : un quart est racheté par Hugh Barton (47 hectares) déjà propriétaire du Château Langoa, le reste revenant à Jean de Las Cases. Quelques années plus tard la fille de ce dernier épouse le baron de Poyferré et lui apporte en dot une partie de la propriété (80 hectares). Le domaine de Léoville-Las Cases (97 hectares) se trouve ainsi différencié des deux autres.

Léoville Las Cases
Le domaine de Léoville-Las Cases est le plus vaste des trois " Léoville ", avec lesquels il partage une histoire commune, soit une étendue de 97 hectares avec une densité de plantation de 8 000 pieds à l’hectare. Dès 1855 il se voit attribuer le rang de second cru classé, comme les deux autres Léoville. A partir de 1900 le marquis de Las Cases cède la propriété à une société civile qui la confie à Théophile Skawinski, viticulteur réputé. Ses descendants veilleront longtemps aux destinées du domaine, entretenant sans cesse sa réputation d’excellence. Le Château appartient aujourd’hui à Jean-Hubert Delon et à sa sœur Geneviève d’Aton. La famille assure elle-même la gestion du domaine avec un succès jamais démenti. Il se situe aujourd’hui, en qualité comme en prix, au niveau des premiers.

Le domaine est délimité au nord par le Château Latour et au sud par le village de Saint-Julien. La proximité de l’estuaire de la Gironde, à moins de deux kilomètres à l’est, contribue à adoucir le climat en limitant les amplitudes de température. Le domaine se présente sous la forme de quatre parcelles disjointes dont la plus importante est entourée d’un muret à la façon d’un clos. Sur ce sol de graves l’encépagement est traditionnel mais Michel Delon, administrateur du Château, accorde une réelle importance au Cabernet Franc (13%), pour sa finesse, et au Petit Verdot, (3%) qui apporte du sucre et de la couleur, le reste étant partagé entre le Cabernet Sauvignon à raison de 65 % et au Merlot (19 %).

Léoville Poyferré
En 1866 le domaine racheté par M. Lalande dont les descendants l'exploitent jusqu'en 1920. Il est alors revendu aux associés de la maison de négoce, H. Cuvelier et fils, qui se transforme en une société civile, les Domaines Cuvelier. Lorsque Didier Cuvelier arrive aux commandes du domaine, le cru a perdu beaucoup de sa splendeur. En une vingtaine d'années il a su redresser la barre de façon magistrale pour produire des vins amples et de longue garde

Malgré son morcellement le vignoble de Léoville-Poyferré bénéficie d'une homogénéité de sol que peu de Saint-Julien peuvent revendiquer. La vigne s'appuie ici sur des graves fines et des dépôts de sables éoliens. Elle profite d'une excellente exposition qui permet au Cabernet Sauvignon, d'âge respectable, de mûrir dans de bonnes conditions. Pourtant ce potentiel n'a pas toujours été exploité au mieux. Son renouveau on le doit à Didier Cuvelier et à Michel Rolland dont la connivence est à l'origine de très beaux millésimes. La construction d'un chais neuf en 1979 permet un élevage de qualité. Portés par le succès, les administrateurs prévoient maintenant un agrandissement du vignoble dans les prochaines années. Cépages : Cabernet Sauvignon 65%, Merlot 25%,Petit Verdot 8%, Cabernet Franc 2%

Léoville Barton
Si l'essentiel de la division du domaine Léoville tomba aux mains de Jean de Lascases, un quart du domaine (48 hectares) fut acheté par un irlandais, Hugh Barton, par ailleurs propriétaire du Château Langoa. La propriété, dès lors baptisée Léoville-Barton, ne quittera plus le giron familial. En 1929 Ronald Barton hérite d'un cru dont la réputation est déjà établie. Il préside aux destinées du domaine jusqu'en 1983 date à laquelle il le confie à son neveu Anthony Barton. Méticuleux et perfectionniste comme beaucoup de ses prédécesseurs, celui-ci donne une dimension supplémentaire au domaine et fait de ce vin l'un des plus élégants du Médoc.

La totalité de la superficie du domaine est consacrée à la vigne. Le Château Léoville-Barton n'a ni château ni bâtiments de vinification. Les raisins sont transportés à Langoa-Barton où sont élaborés les vins. La vinification est menée sous bois On doit la réussite du domaine d'abord à un grand terroir constitué de graves garonnaises d'argile et de calcaire mais également à un savoir-faire familial transmis sans interruption depuis six générations. Anthony Barton tire aujourd'hui le meilleur de vignes âgées de 30 ans capables de produire des raisins mûrs et concentrés. Cépages : Cabernet Sauvignon 72%, Merlot 20%, Cabernet Franc 8%
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Mar 25 Mai 2010 - 8:39

Merci Pierre!
Un lien intéressant tiré du site de Pat Essa, http://www.degustateurs.com/forum/
La Famille Léoville

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Olivier Collin le Mar 25 Mai 2010 - 11:01

Petit problème technique de mon côté : après avoir dû passer au peigne fin mon cellier pour trouver la bouteille de Léoville Poyferré 1998 que je dois amener à la dégustation, je reviens bredouille...

Si un bon samaritain parmi les participants a une bouteille de 1998, on s'arrange et je me propose d'amener une bouteille de Léoville Poyferré 1982 pour finir cela en beauté.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Mar 25 Mai 2010 - 19:00

Toute une surprise !

Compte tenu que les vins seront présentés aléatoirement en 3 services distincts par millésime, voici les options en ordre de préférence :

1-) Tu réussis à mettre la main sur un Poyferré 1998 ;

2-) Tu fournis un St-Julien du millésime 98 (autre que Barton et LLC) ;

3-) Tu fournis un vin équivalent en terme de qualité provenant d'une autre appelllation de la rive gauche mais toujours du millésime 98 ;

4-) Voir les 3 premières options.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Olivier Collin le Mar 25 Mai 2010 - 19:14

Appel à tous donc pour l'option (1) ... Autrement je suis capable de me débrouiller pour (2) (pas mal certain) ou (3) (certain).
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Jeu 27 Mai 2010 - 20:03

Hey ! C'est demain soir au resto Christophe à Outremont à 19h00. Presque 6 mois après en avoir introduit le sujet.

Ne pas oublier vos verres (votre bouteille pour certains) et vos pesos pour le paiement du Léoville Las Cases 2000.

Pour les bouteilles rendus chez Michel, chacun des vins aura préalablement été ouvert (en fin d'après midi), mis en carafe le temps de nettoyer la bouteille des dépots et remise ensuite en bouteille.

Au plaisir de vous revoir demain.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Carl Gauthier le Jeu 27 Mai 2010 - 20:09

super....j'ai bien hâte !!!!!
avatar
Carl Gauthier

Messages : 253
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 44
Localisation : DDO

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Pierre Beauregard le Jeu 27 Mai 2010 - 20:17

J'aurai un vin de mise en bouche ... dans le thème disons
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Ven 28 Mai 2010 - 6:49

19hres Pierre Question

Je vais simplement décanter les vins vers 17hres30 avant de quitter Joliette.
Une bien belle dégustation que nous allons faire. cheers

Il faudrait penser à faire un autre trio sur 3 millésimes comme Montrose-Cos d'Estournel-un autre soit Calon Ségur de la commune ou Pontet vs Lynch vs un des Pichon de Pauillac. Des millésimes comme 90-96-2000.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 28 Mai 2010 - 8:46

Bonne déguste les amis!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7538
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Ven 28 Mai 2010 - 17:28

Je viens à peine de tous décanter les vins.
Gros problème avec le bouchon sec de Las Cases 2002 mais finalement bien extirpé.
Les 3 Las Cases sont parfaits.
Les 2000 et 2002 Barton sont parfaits.
Poyferre 2002 est bouchonné............vous le confirmerez?
Poyferré 2000 est parfait......normal mon vin! Like a Star @ heaven


Dernière édition par Michel Therrien le Ven 28 Mai 2010 - 17:30, édité 1 fois

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Jean-Sebastien Rivard le Ven 28 Mai 2010 - 17:29

Le Barton 98 est parfait également

Jean-Sebastien Rivard

Messages : 131
Date d'inscription : 08/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Michel Therrien le Sam 29 Mai 2010 - 16:10

Un retour sur cette dégustation "Les 3 Léoville".
Merci Pierre pour cette longue mais fructueuse organisation (début en décembre!). Vraiment pas facile de trouver les offrandes et de concilier le tout! Cool Chapeau l'ami.
Pierre avait décidé de procéder par trio mais sans que l'on sache le millésime que l'on était pour déguster. Un peu de difficulté au départ pour la mise en scène mais Mélanie et Olivier ont fait un excellent boulot sous les directives de Pierre.........des A puis B puis C avec des 1-2-3 sur les différents sacs bruns avec porte close. Le sceptique chevalier mentionne qu'il y a trop de dirigeants puis sommeille ou rêve à la défaite du millésime 2002...............quel plaisir de le voir s'émerveiller devant la grandeur des 2002, pris pour 2000! Shocked

Au final, nous avons dégusté les 2000 puis 2002 puis les 1998. Quelques commentaires,

* Malheureusement l'exercice initial, comparaison des 3 Léoville, n'a pu être réalisé en raison de l'absence du Poyferré 1998 ainsi que d'un vin défectueux (bouchonné) pour le Poyferré 2002. Ils ont été remplacés par Gruaud Larose 1998 et Rauzan Segla 2002.

* Certes les 1998 n'ont pas eu de chances ayant été en dégustation après les 2000 et 2002. Ils parurent plutôt minces, quasi osseux mais avec tout de même une belle fraîcheur. Le millésime 98 reconnu en rive gauche comme étant plutôt moyen avec une chair faible et un ensemble tannique s'est révélé bien typé de son origine. Des vins conçus pour la table mais qui passent difficilement en dégustation technique. Le Gruaud Larose avec un nez d'épices chaudes et d'écurie m'a semblé affecté par les "bretts"............un peu le seul à penser à un vin défectueux.

* Le millésime 2002 a brillé comme il se doit! cheers Voir le chevalier estomaqué, bouche bée, m'a fait grandement plaisir ...........depuis le temps que je lui dis qu'il est grand ce millésime en rive gauche! Tous les vins 2002 étaient de haut niveau avec un Barton 2002 séveux, profond et droit tandis que LLC avec race, classe sous un air austère tandis que Rauzan s'exprimait sur l'austérité, la droiture mais avec un équilibre impeccable et sans assèchement.

* Les 2000, Las Cases et Poyferré m'ont vraiment charmé. Poyferré avec un côté aérien et juteux me donnant une belle mâche me confirme la grande réussite du château dans ce millésime tandis que LLC jouant sur la minéralité et la puissance confirme son rang de seigneur dans ce millésime. Je persiste à penser que Barton 2000 était un vin défectueux avec une acidité grimaçante et une bonne amertume en finale.

* Les 2002 ont surpassé les 2000 pour tous les dégustateurs s'étant exprimés et ceci me confirme, une fois de plus, que 2000 n'a pas la grandeur tant lue partout dans les revues ou sur le web. Je continue à penser que le millésime 2000 est surfait et "surpondéré" (un millésime de tournant de siècle qui suit le très moyen 98 rive gauche et le petit millésime 99) tout comme 2002 est minoré. Je pense, par ailleurs, que 2001 est supérieur à 2000 pour l'ensemble du bordelais, grandement supérieur en rive droite à 2002 mais un peu en retrait sur les 2002 en rive gauche.

* Mon podium personnel,
#1: Léoville Barton 2002
#2: Léoville Poyferré 2000
#3: Léoville Las Cases 2000

* Tout de même plus qu'agréable de voir réuni à la même table, plusieurs acteurs importants des forums québécois sur le vin.

Merci à tous!

ps: je vais tenter de faire une dégustation de la commune de Pauillac sur quelques millésimes avec des vins comme Lynch Bages, Pichon Baron, Pontet Canet, GPL.....


Dernière édition par Michel Therrien le Dim 30 Mai 2010 - 11:28, édité 2 fois (Raison : orthographe)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7662
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Franz-E. Schürch le Sam 29 Mai 2010 - 23:12

Je ne comprends pas parfaitement ce que tu dis de 2000 par rapport à 2002, Michel, puisque tu places quand même poyferré et LLC 2000 sur le podium. Pour ces deux vins, t'ont-ils semblé meilleurs que leur correspondant en 2002?
avatar
Franz-E. Schürch

Messages : 447
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dégustation comparative des trois Léoville

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum