Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Alain Roy le Sam 4 Avr 2015 - 13:41

Je t'invite Stéphanie, si tu veux bien contribuer en apportant du vin pour accompagner le plat !


Dernière édition par Alain Roy le Sam 4 Avr 2015 - 20:52, édité 1 fois
avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Stéphanie Chénier le Sam 4 Avr 2015 - 13:50

Ça me ferait plaisir Alain mais svp prend quelque chose de plus standard pour la recette!
Smile

Je partage les 2 versants de la discussion.  Mon côté démocratique et capitaliste endosse la liberté de faire ce qu'on veut chez nous.  Par contre, mon côté idéaliste aime bien savoir que les vins sont bus par des gens, autour d'une table, et qu'il en résulte un peu plus de bonheur sur la terre.
 Embarassed
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1559
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Invité le Sam 4 Avr 2015 - 16:07

Vais aller fouiller un peu nos amis de la SAQ, chose certaine, ce club sélect existe depuis longtemps. La SAQ ne s'en ai jamais caché.

http://www.journaldemontreal.com/2013/01/31/courrier-vinicole-priorite-aux-plus-gros-acheteurs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Ludwig Desjardins le Sam 4 Avr 2015 - 18:05

Patrick Désy a écrit:Vais aller fouiller un peu nos amis de la SAQ, chose certaine, ce club sélect existe depuis longtemps. La SAQ ne s'en ai jamais caché.

http://www.journaldemontreal.com/2013/01/31/courrier-vinicole-priorite-aux-plus-gros-acheteurs

Dans ton article tu parles d'une bouteille par caisse de Rayas allouée aux plus grands acheteurs, est-ce vérifié car de mémoire le nombre disponible dans le CV était un chiffre rond (ex. 12-24)?

Ça demeure très different d'offrir tous les vins de DRC. Si le top 100 a accès à deux bouteilles de Rayas, leur chance d'en obtenir demeure limitée.

Ludwig Desjardins

Messages : 4488
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Frederick Blais le Sam 4 Avr 2015 - 19:53

Bien d'accord avec ce que Alain dit.  Comme Vincent l'a déjà dit aussi, la SAQ a comme mandat de distribuer le vin au Québec de façon démocratique à tous ces clients au même prix et quelque soit la région.  Le client en Gaspésie paye le même prix que celui à Montréal et la SAQ assume le transport.  Un club sélect c'est simplement entretenir le salaire de quelques employés qui n'apporte aucun bénéfice à la SAQ puisque ces vins se vendraient quand même et je suis certains que ces clients achèteraient autant sans être dans ce club.

Deuxièmement, à voir les quantités colossale de vins qui se gardent dans les celliers du Domaine de la Romanée Conti et le control freak qu'elle exerce sur ses allocations, parfois on se demande si elle ne veut pas être la seule à vouloir profiter du marché de la revente, car y'a beaucoup de vins qui se promènes sur les enchères!
avatar
Frederick Blais

Messages : 1883
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Dim 5 Avr 2015 - 3:49

Absolument, c'est d'une opacité rare et c'est scandaleux... entre l'IP qui ne favorise que les amis et la rétention de bouteilles pour les meilleurs clients seulement, on est vraiment de retour dans un système digne de l'apparatchikisme soviétique.

Et malgré tout, j'en veux quand même... je ne suis qu'un petit faible de rien du tout... Embarassed
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Pierre Séguin le Lun 6 Avr 2015 - 0:03

Michel Therrien a écrit:En espérant que ces prix ne perdureront pas comme à Bordeaux...
Arrêtez de rêver. Je n'ai jamais vu les vins de Bourgogne baisser en prix (à la propriété)* depuis que je m'y intéresse...

Bordeaux, c'est les montagnes russes. Là, tout est question de millésime: grand millésime; les clients se les arrachent quelque soit le prix et les Bordelais ne se gênent pas pour vendre au plus offrant. Les Bordelais n’en n’ont rien à foutre de la fidelité des clients! Ce qui compte, c’est le fric!  Millésime moins porteur, personne n'en veut et les prix sont en chute libre.

La Bourgogne c'est différent. C'est une pente ascendante, généralement doucement ascendante. La succession de millésimes à faibles rendements a changé la donne. Avec les petites récoltes de 2010, 2011, 2012 et 2013, les vignerons n'avaient pas beaucoup d'options. Les marges de profit étant très faibles et le prix des loyers (des vignes) constant, une petite augmentation était prévisible.

*Ce que la plupart des amateurs québécois de vins de Bourgogne ignorent (ou ne veulent pas savoir) c'est que les variations (à la baisse) de l'euro ont "gommés" les augmentations des prix au Québec depuis le millésime 2008 jusqu'en 2013.
Aviez-vous remarqué que plusieurs vins du millésime 2007 vendus au Québec étaient plus chers que les 2008, 2009 et 2010?  Ce n'était pas la générosité des Bourguignons ( ou celle de la SAQ) qui était à l'oeuvre mais bien les marchés de change qui jouaient. Alors que les prix départ propriété augmentaient doucement, les prix sur les tablettes de la SAQ restaient constants ou même baissaient!

Maintenant que le dollar canadien a repris sa place normale, nous ressentons pleinement et d'un seul coup, les augmentations de prix, (2 à 5 % par an depuis 2008) et avec la dévaluation du dollar canadien, la variation est énorme, voire choquante! Ce n'est pas la faute des vignerons ou de la SAQ.

La plupart des vignerons bourguignons ne sont pas plus riches aujourd'hui.

Oui,  certains domaines prestigieux et très spéculatifs ont augmenté considérablement leurs prix mais pourquoi pas? Alors que ce sont les intermédiaires que se font des "couilles en or" sur leurs dos, pourquoi pas eux? Que Rousseau augmente le prix de son Chambertin de 125 à 200€, ne changera rien sur le prix "international" de 1500$ la bouteille.  Au Québec, le prix passe d'un coup de 375$ à 600$… C'est dur à prendre comme augmentation, mais à 600$ c'est quand même la moitié du prix ailleurs (MINIMUM comme disait Hi Ha Tremblay).
Nous avons au Québec, le seul marché "transparent" au monde où l'offre et la demande ne jouent pas.  Les prix sont fixés par une “machine”. Cinquante euros, c'est 150$, cent euros, c'est 300$.

Aussi, je me permet un coup de gueule: SVP Arrêter de “faire la baboune” et de chialer au sujet des prix et de la disponibilité des vins qui vous sont proposés dans le "catalogue" de la SAQ! Ne réalisez-vous pas que ce sont les prix les moins élevés de la planète pour les 2012? Et quoi qu'en dises Gaël, il ne trouvera pas mieux en France… s’il en trouve! Et il aura tout intérêt à être ami, voire très très ami, avec les cavistes pour seulement avoir accès à quelques bouteilles de Roumier, Rousseau et co… Pas surprenant que des Français essayent d'obtenir des bouteilles au Québec pour les ramener en France!

En ce qui concerne la disponibilité, la Bourgogne est très petite (et elle produit moins qu’il y a 30-50 ans)  et aujourd’hui à cause de la vitesse à laquelle l’information circule, à cause des “newsletters”, des nombreux blogs dédiés à la Bourgogne et aux forums tel que La Paulée en Ligne, il y a de plus en plus de gens qui s’intéressent aux vins de Bourgogne alors que l’offre n’a pas augmenté…Résultat: la disponibilité diminue et les prix augmentent.

Nota Bene: pour la majorité des vins offerts dans le Courrier Vinicole, la production annuelle ne dépasse pas 2500 bouteilles (en autant que le propriétaire possède 0,5 ha et produit 40hl/ha) pour l’ensemble des amateurs de Bourgogne de la planète… En trouver au Québec, c'est déjà étonnant.
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Ludwig Desjardins le Lun 6 Avr 2015 - 9:57

Je pense que tout le monde ici comprend les principes de l'offre et de la demande, l'effet du taux de change et les petites productions des dernières années.

Par contre beaucoup de vin enregistre des augmentations de loin supérieures à 5% par année, qui est déjà une hausse énorme comparativement à d'autres produits de consommation. Clos des Lambrays, c'est 69% de hausse en deux millesimes, ce n'est qu'un exemple...

Après, les consommateurs ont le bonheur de pouvoir chiâler comme ils le veulent, appelons ça le privilège de celui sort son argent pour acheter le produit qu'un autre lui vend. Wink


Dernière édition par Ludwig Desjardins le Lun 6 Avr 2015 - 10:27, édité 1 fois

Ludwig Desjardins

Messages : 4488
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Olivier Collin le Lun 6 Avr 2015 - 10:23

Ludwig Desjardins a écrit:
Après, les consommateurs ont le bonheur de pouvoir chiâler comme ils le veulent, appelons ça le privilège de celui sort son argent pour acheter le produit d'un autre lui vend. Wink

Oui, mais une version vinicole de Claire Lamarche, appelons-la Chialer pour chialer a quand même ses limites tant pour ce qui est de l'impact que de l'intérêt... Il y a beaucoup, beaucoup de beaux et grands vins à prix correct dans le monde et il est très facile de dépenser ses argents de bon coup en bon coup, sans jamais avoir l'impression de se faire flouer.

Les problèmes commencent quand les gens veulent acheter du statut plutôt que du vin. Le Clos des Lambrays 2012 vous semble bien trop cher à 247$? Vous venez d'économiser pas mal d'argent à mettre sur d'autres quilles qui vous semblent offertes à un prix plus raisonnable. Ce sera peut-être quatre ou cinq Grande Côte 2013 de Pascal Cotat? Un Chave Hermitage blanc 2011? Une Mission Haut Brion 2008? Quatre Charvin Chateauneuf 2012? A chacun de déterminer raisonnablement où il ou elle veut mettre son blé...

Bien sûr, je ne dis pas qu'il ne faut pas faire des folies, mais il faut alors les assumer... du moment qu'on commence à hésiter sur l'achat d'u vin, c'est très probablement que ce n'est plus une bonne affaire, quelque soit le prix demandé.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2037
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Lun 6 Avr 2015 - 10:47

Pierre Séguin a écrit: Et quoi qu'en dises Gaël, il ne trouvera pas mieux en France… s’il en trouve! Et il aura tout intérêt à être ami, voire très très ami, avec les cavistes pour seulement avoir accès à quelques bouteilles de Roumier, Rousseau et co… Pas surprenant que des Français essayent d'obtenir des bouteilles au Québec pour les ramener en France!


C'est justement parce que je sais que je ne trouverai pas mieux qu'au Québec (concernant le DRC) que je "fais la baboune" et que je me plains. Et à juste titre, quand je sais ce que certains ici, ont, et peuvent avoir dans un système pseudo "équitable" de monopole.


Ludwig Desjardins a écrit: Après, les consommateurs ont le bonheur de pouvoir chiâler comme ils le veulent, appelons ça le privilège de celui sort son argent pour acheter le produit qu'un autre lui vend.

Et oui, je ne saurais dire mieux, sans le smiley peut-être, vu le contexte injuste dans lequel on nous vend ces bouteilles en essayant de nous faire croire qu'il est juste.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Pierre Séguin le Lun 6 Avr 2015 - 11:02

Clos des Lambrays...
Pour informations, les prix de départ propriété en € ont été les suivants;
2009=60€
2010=65€ (augmentation de 8,33%)
2011=70€ (augmentation de 7,69%)
2012=85€ (augmentation de 21,43%)
avatar
Pierre Séguin

Messages : 322
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : L'Assomption, Qc.,Canada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Lun 6 Avr 2015 - 11:16

c'est seulement 40% en 3 ans.

Tu appelles ça une pente "généralement doucement ascendante" Pierre ?

J'aimerais bien que mon salaire augmente ne serait-ce que de la moitié de cette gentille ascendance en 3 ans...
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Olivier Collin le Lun 6 Avr 2015 - 11:37

Quel était le prix départ du 2005?
avatar
Olivier Collin

Messages : 2037
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Ludwig Desjardins le Lun 6 Avr 2015 - 13:07

Pierre Séguin a écrit:Clos des Lambrays...
Pour informations, les prix de départ propriété en € ont été les suivants;
2009=60€
2010=65€ (augmentation de 8,33%)
2011=70€ (augmentation de 7,69%)
2012=85€ (augmentation de 21,43%)

Mon exemple était basé sur le prix SAQ, celui qui a vraiment de l'impact.

2010: 145$
2012: 245$
+68,9%

Ludwig Desjardins

Messages : 4488
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 6 Avr 2015 - 13:31

Jean-Philip Journeault a écrit:Ce club "select" existe bel et bien et j'en ai eu la preuve récemment ! Ils ont eu accès à une vente privée de l'ensemble des bouteilles de DRC de la cave de Champlain Charest ou du moins une vente regroupant de vieux millésimes de DRC !!! Cela fonctionne via le site web de la SAQ comme pour les différents courriers vinicoles. Les prix étaient toutefois très élevés et je doute que le commun des mortels auraient été tenté d'en acheter des tonnes de copies.

Une personne que je connais m’a consulté pour l’offre des DRC de Champlain Charest. J’ai vu la liste, les prix et les quantités. Je ne sais pas si l’offre a été faite à 20 personnes, 100 personnes ou 1000 personnes, mais je sais qu’elle a été faite. Je crois que la réponse a été bonne car la personne qui m’a consulté ne s’est rien vu allouer. Ce qui me dégoûte là-dedans, ce n’est pas que la SAQ privilégie ses meilleurs clients, c’est qu’elle se drape de beaux principes de transparence, d’équité et de monopole public dirigé avec le souci du contribuable, alors, qu’au mieux – et ce serait très bien si ce n’était que ça – elle agit comme une bonne entreprise privée en tentant de maximiser ses profits. Or, avec son statut de monopole d’état, rien ne nous garantit qu’il n’y a pas quelques apparatchiks qui essaient de faire la pluie et le beau temps … en s’arrogeant quelques privilèges au retour.

Alain Roy a écrit:Quoiqu'il en soit de cette oligarchie, la polémique part du fait qu'un mec, qui vit également dans un pays démocratique, a une phobie de la revente. Pourtant, dans nos sociétés de consommation, quand on achète un produit, ben on l'achète, ça veut dire qu'on en devient propriétaire et qu'on peut en faire ce qu'on veut. S'il ne supporte pas que sa bouteille à 1000$ se revendre 2000$, il n'a qu'à la vendre lui-même 3000$ ou 4000$ ou 5000$ ! Contrôler les acheteurs, je trouve ça plutôt "control freak".

Dans la mesure où un fournisseur vend à son client un produit moins qu’il pourrait en obtenir auprès de d’autres clients, il y a à mon sens une forme de contrat implicite du genre : « je te l’ai vendu en fonction des représentations que tu m’as faite, respecte ta parole maintenant ». Et je n’ai aucun mal à transposer cette réalité à celle de mon entreprise. Un client fidèle qui bénéficie de meilleurs prix, c’est pour que son entreprise soit plus profitable, pas pour qu’il les revende à d’autres. Si nous apprenions que nos meilleurs clients refilaient à une tierce partie les bons deals qu’on lui propose, en arrêterait de lui en proposer, point.

Alain Roy a écrit:Oui c'est bien beau le principe "le vin est fait pour être bu", mais moi je préfère le principe de liberté, qui s'applique entre autre à la liberté d'acheter et de faire ce que je veux avec mon achat !

Mais tu as toute la liberté du monde d’en acquérir sur le marché de la revente, là où les bouteilles s’échangent à leur juste valeur marchande et d’en faire ce que tu veux! Mais je reviens à mon commentaire précédent, si tu l’achètes en représentant au domaine que tu veux les boire, et donc que tu bénéficies d’une forme de rabais, il me semble alors que c’est la moindre chose que de les boire.

Frederick Blais a écrit:Bien d'accord avec ce que Alain dit. Comme Vincent l'a déjà dit aussi, la SAQ a comme mandat de distribuer le vin au Québec de façon démocratique à tous ces clients au même prix et quelque soit la région. Le client en Gaspésie paye le même prix que celui à Montréal et la SAQ assume le transport. Un club sélect c'est simplement entretenir le salaire de quelques employés qui n'apporte aucun bénéfice à la SAQ puisque ces vins se vendraient quand même et je suis certains que ces clients achèteraient autant sans être dans ce club.

Fred, tu cites correctement mes propos, mais en partie seulement! Je vais donc reprendre l'ensemble de mon propos. J’affirme que c’est le mandat duquel la SAQ se réclame. J’ai par contre deux problèmes avec celui-là : je trouve le mandat questionnable. Il est en fait une justification après le fait pour défendre la présence d’un monopole qui devait servir au départ à contrôler une industrie avec laquelle la société était mal à l’aise. Sa mission première était de défendre la morale publique, point. Mon deuxième problème, c’est qu’elle utilise son pouvoir pour tenter d’exproprier plein de petits entrepreneurs quand sa fait son affaire en plus d’agir de manière hautement questionnable quand il est question de la vente de produits rares et prestigieux du type DRC.

Ludwig Desjardins a écrit:Après, les consommateurs ont le bonheur de pouvoir chiâler comme ils le veulent, appelons ça le privilège de celui sort son argent pour acheter le produit qu'un autre lui vend. Wink

Encore faut-il acheter pour être consommateur … boutade à part, il me semble que la plus efficace (et la seule) manière de chialer est de ne pas acheter …

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7540
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Julien Martel le Lun 6 Avr 2015 - 13:32

Justement Ludwig, l'augmentation ressentie à la SAQ ne s'explique pas uniquement par l'augmentation à la propriété. Les chiffres de Pierre prouvent que le taux de change a eu un impact très important sur le prix final payé ici.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Jonathan Ménard le Lun 6 Avr 2015 - 13:45

C'est un marché qui a, partiellement, migré vers une dynamique de spéculation.

Faut vivre avec cette réalité.
avatar
Jonathan Ménard

Messages : 587
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Ludwig Desjardins le Lun 6 Avr 2015 - 13:48

Julien Martel a écrit:Justement Ludwig, l'augmentation ressentie à la SAQ ne s'explique pas uniquement par l'augmentation à la propriété. Les chiffres de Pierre prouvent que le taux de change a eu un impact très important sur le prix final payé ici.

C'est quand même 31% d'augmentation du prix propriété entre 2010 et 2012, en deux ans, ce qui est énorme. Et 42% en trois ans...

Ludwig Desjardins

Messages : 4488
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Jonathan Ménard le Lun 6 Avr 2015 - 13:51

Millésimes très appréciés voire exceptionnels (2009-2010-2012)
+
Météo difficile, plusieurs années de suite (faible production)
+
Engouement des amateurs
+
Engouements des spéculateurs (motivés par le manque de channels d'investissement et la reprise économique)
+
Faible capacité de production générale de la Bourgogne (microscopique comparativement aux géants sur la planète)
+
Fluctuation des taux de changes
+
Augmentation des coûts de production et de la valeur des terrains

=
Tempête parfaite.
avatar
Jonathan Ménard

Messages : 587
Date d'inscription : 30/06/2014
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Lun 6 Avr 2015 - 13:56

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Encore faut-il acheter pour être consommateur … boutade à part, il me semble que la plus efficace (et la seule) manière de chialer est de ne pas acheter …

Je chiale car justement je n'ai plus la possibilité d'acheter, alors qu'avec le modèle précédent, certes imparfait de la SAQ, je n'avais pas besoin d'être un ultra consommateur ou un fils à papa ou un journaliste réputé pour pouvoir toucher quelques flacons, même si le favoritisme existait encore.

Il est sûr que les privilégiés de l'une de ces 3 catégories peuvent se frotter les mains, les autres, comme on dit à Marseille, peuvent se brosser un saucisson.

C'est la parfaite illustration du scandale de la SAQ.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Alain Roy le Lun 6 Avr 2015 - 14:11

.

Alain Roy a écrit:Oui c'est bien beau le principe "le vin est fait pour être bu", mais moi je préfère le principe de liberté, qui s'applique entre autre à la liberté d'acheter et de faire ce que je veux avec mon achat !

Mais tu as toute la liberté du monde d’en acquérir sur le marché de la revente, là où les bouteilles s’échangent à leur juste valeur marchande et d’en faire ce que tu veux! Mais je reviens à mon commentaire précédent, si tu l’achètes en représentant au domaine que tu veux les boire, et donc que tu bénéficies d’une forme de rabais, il me semble alors que c’est la moindre chose que de les boire.

[/quote]

Ce n'est pas la première fois que l'on me sert cet argument. Désolé Messieurs, si vous pensiez m'apprendre cela...Je n'ai peut-être pas été assez clair, mais mon commentaire ci-haut cité est directement lié à la rumeur voulant que la saq veuille désormais offrir les DRC à un club privé, point à la ligne. Deuzio, quand j'acquiert une DRC auprès de la saq, je ne vois pas ce que les soit-disant "représentations au domaine" et "humilité de boire ce que j'achète" viennent faire là-dedans.
avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Julien Martel le Lun 6 Avr 2015 - 14:15

Gael, es-tu prêt à être loyal et à acheter à chaque millésime, peu importe la qualité? Es-tu prêt à acheter l'ensemble des cuvées d'un producteur, et non seulement celles très prisées? Je ne crois pas. Mais je peux me tromper. Et ÇA, c'est pas le scandale de la SAQ, mais le système bourguignon, auquel j'adhère à 100%.

L'attitude pseudosocialiste où tout devrait nous être dû me révolte mille fois davantage que de savoir que la SAQ récompense des clients importants.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 6 Avr 2015 - 14:18

Gaël, j'adore ton expression!

Je pense que le problème principal est que la SAQ est allée se foutre le nez là où elle n'avait pas affaire. Ce faisant, elle a vendu une sorte de rêve qui ne peut que décevoir dans le temps. Faut pas être naïf non plus, la SAQ n'a certainement pas fait tout ça pour faire plaisir à quelques bons petits Québécois anonymes éparpillés partout au Québec ...

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7540
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Lun 6 Avr 2015 - 16:19

Julien Martel a écrit:Gael, es-tu prêt à être loyal et à acheter à chaque millésime, peu importe la qualité? Es-tu prêt à acheter l'ensemble des cuvées d'un producteur, et non seulement celles très prisées? Je ne crois pas. Mais je peux me tromper. Et ÇA, c'est pas le scandale de la SAQ, mais le système bourguignon, auquel j'adhère à 100%.

L'attitude pseudosocialiste où tout devrait nous être dû me révolte mille fois davantage que de savoir que la SAQ récompense des clients importants.

Et bien pour te répondre, j'ai "juré fidélité" à certains domaines il y a plusieurs années, oui. Et non des moindres. Et cette année ca me tire gros sur le compte en banque, oui.


Si toi tu détestes "l'attitude pseudosocialiste" que devrait avoir une institution qui s'en réclame, du moins dans SA volonté d"offrir à tous les québécois une offre identique, moi je déteste :

- qu'elle nous prenne pour des jambons, en favorisant les riches qui ont des caves superlatives et qui sont eux, certainement les plus grands fournisseurs du marché gris.

- me faire prendre pour un con par des domaines qui eux aussi certainement alimentent la spéculation et les enchères parfois avec des caisses neuves et fermées qu'on retrouve dans les salles de ventes, et en fournissant fonds spéculatifs sur le vin et autres millionnaires privilégiés

- lécher le cul des importateurs et des vignerons alors que je suis prêt à laisser une bonne partie de mon salaire dans leurs flacons et à en faire la promo partout autour de moi, en vrai et sur le net, si le plaisir de la dégustation est là.

Donc, les grands discours sur la fidélité et tout le pipo qui va avec, venant de certains domaines, ils peuvent dorénavant se le placer quelque part, dans un endroit bien précis. Et je suis vraiment épaté qu'il y a encore des pigeons prêts à y adhérer encore et encore...

avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Gael Giraud le Lun 6 Avr 2015 - 16:21

Vincent, avec tout le respect que j'ai pour les difficiles conditions que connaissent les gens de l'IP (qui est aussi un domaine qui m'intéresse, même si fort risqué), la SAQ doit avoir une ligne de conduite ferme et précise en faveur de tous.
Car pour pomper l'impôt, elle le pompe de la même manière à tout le monde je pense.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courrier Vinicole Bourgogne 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum