Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Souper de Saint-Valentin 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Souper de Saint-Valentin 2015

Message par Michel Therrien le Dim 15 Fév 2015 - 15:52

Alors avez-vous dégusté des Calon Ségur ou des Saint-Amour ou quoi encore?

De notre côté avec nos amoureuses,




Champagne Brut Blancs de Blancs Les Chétillons 2005, Domaine Pierre Péters
Première expérience avec ce domaine. La robe est "teintée".....du pinot ou de l'âge? Bouquet riche et briochée sans notes rancio. Bouche droite et vive, bien saline en finale avec belle longueur. Je pensais à un Extra Brut à base d'une majorité de pinot. En fait, oui un extra brut mais non revendiqué car à 4-5 gr selon leur site. Très beau champagne pure et minéral.
17/20. Merci Vince.

Bourgogne Aligoté 2008, Domaine Leroy
Notes de pierres frottées, de silex et de poires chaudes. Bouche mince, saline, peu longue. Je misais sur un vin de chablis en 1er cru. Pas beaucoup de vin. 15/20. Merci Vince.

Chablis Grand Cru Valmur 2001, Domaine Raveneau
On a cherché longtemps sur cette offrande. La robe est jaune or. Un bouquet d'amande et de botrytis avec fleurs jaunes. Bouche riche et dense, beau volume, acidité moyenne mais suffisante pour accompagner cette richesse avec une texture un peu huileuse. J'étais au départ sur un Hermitage puis un Meursault 2006. Aucunement oxydé et pas trop botrytisé ce superbe vin des frères Raveneau. 17,5-18/20. Merci Félix.

Chassagne-Montrachet 1er cru Les Ruchottes 2005, Domaine Ramonet
Une vieille bouteille, riche, non oxydée à mon nez mais courte. La robe était fort évoluée et donc mal conservée. Plus que rare d'avoir une mauvaise bouteille chez ce très grand Domaine. Dommage Vince.

Chambolle-Musigny 1er cru Les Amoureuses 2009, Domaine Amiot-Servelle
Une petite robe. Nez rhodanien avec épices et fruité noir exubérant. Bouche veloutée et généreuse. Vin gourmand qui fait sourire mais qui manque un peu de profondeur. 17/20. Notre offrande.

Chambertin Clos de Bèze 2005, Domaine Bruno Clair
Une robe nettement plus soutenue avec peu d'évolution. Ça pinotte avec belle intensité. Le fruit est frais, quelques épices dont la réglisse et des notes terreuses. La bouche offre un beau volume en forme cylindrique, une belle densité et mâche en milieu de bouche, des tannins fins et abondants puis une très longue finale plus ferme et sérieuse. Aucunement austère, plutôt profond et dense. Le vin de la soirée. 18-18,5/20. Notre offrande.

Corton 2010, Domaine de La Romanée-Conti
Seul vin non servi à l'aveugle de la soirée.
Une robe mitoyenne aux deux vins précédents. Bouquet épicé au départ puis des cerises et des framboises sur un fond floral. La bouche surprend pour un vin de cette appellation avec certes une belle concentration mais l'élégance et la finesse sont au RDV. Les tannins sont fins et abondants, le support acide apporte fraicheur, belle à grande longueur sur la cerise et une pointe boisée. Beaucoup aimé et vraiment plus bourguignon en 2010 qu'était le 2009 de style rhodanien. 17,5/20. Merci Vince.............extra pour la route!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7542
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper de Saint-Valentin 2015

Message par Stéphanie Chénier le Dim 15 Fév 2015 - 21:52

Merci beaucoup Michel.  Une très belle soirée sans aucun doute!
Ça y est: vous m'avez convaincu pour le Clos de Bèze de Bruno Clair...

Pour notre part, 2 belles soirées:

Hier, avec un pizza bourguignonne (oui, oui!  un peu de sauce béchamel avec des champignons portobello, des lardons, du magret de canard fumé et du chèvre), un duo de jeunes Gevrey-Chambertins:

Domaine Alain Burguet Gevrey-Chambertin Mes Favorites Vieilles Vignes 2010

Un vin gêné, donc probablement réduit et jeune, mais avec un très beau potentiel à mon avis.  Des arômes discrets de mûres et d'épices, une trame modérément tannique où on sent le potentiel des arômes tertiaires sur la terre, une longueur également gênée.  À garder quelques années.
89

Domaine Taupenot-Merme Gevrey-Chambertin 2010

Complètement différent mais tout aussi intéressant.  Un vin plus abordable maintenant, sur les fruits au nez et en bouche (cassis et mûres), plus long que le premier mais probablement moins de potentiel d'évolution, à mon humble avis.  89

Puis ce soir, avec un filet de veau sauce crème, champignons et soupçon de poivre (suite à l'inspiration d'un des derniers billets de Patrick Essa):

Domaine Vincent Girardin Meursault Charmes 2010 (carafé 30 minutes)

Quel vin!  Autant de plaisir au nez qu'en bouche, sur les fruits jaunes: un panier d'abricots avec quelques pêches qui s'y cachent.  En bouche, on ajoute une pointe de noisette et de beurre.  Et puis, les abricots reviennent en finale, sur une longueur persistante.  92
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1400
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper de Saint-Valentin 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 16 Fév 2015 - 17:45

Sympathique souper entre amis, où tous les vins, sauf le dernier, furent servis à l’aveugle :

Pierre Péters Les Chétillons grand cru blanc de blancs champagne brut 2005 : Couleur plutôt dorée, bulles fines. Nez de fruits jaunes, de miel, de pâtisserie et d’amande rôtie. Un bouquet généreux, sans élevage perceptible ni rancio. La bouche est plutôt droite, fraîche, finement crémeuse et longue. Manque peut-être un peu de fond pour réellement prétendre à la catégorie des cuvées dites de prestige, mais ce champagne se montre savoureux et plaisant, tout en demeurant réellement fin. Très bien, voire plus.

Domaine Leroy bourgogne aligoté 2008 : Couleur très pâle, aux reflets verts. Nez grillé/réduit au départ, qui s’ouvrira sur la pomme verte, la crème fraîche et les embruns marins. Un nez à forte parenté chablisienne! Bouche tendue, droite, acide, de longueur correcte, très jeune, mais un peu raide. Pas un vilain aligoté, et d’une étonnante fougue, mais pas au niveau du nom du domaine … ni du prix! Bien, voire un peu plus, mais guère.

Raveneau Valmur chablis grand cru 2001 : Couleur jaune dorée, mais étincelante. Nez mûr et exotique, sur le miel chaud, les abricots secs, l’ananas, la pomme jaune, avec des touches champignonnées et grillées qui ne sont pas sans évoquer les marques du botrytis (ce qui a beaucoup de sens compte tenu du millésime). Bouche large, fondue, suave, avec une fine impression huileuse. Finale longue, patinée, satinée, mais sans lourdeur. Un très joli blanc, réellement, profond et plaisant, mais pas forcément typique. Excellent, voire plus.

Ramonet Ruchottes chassagne-montrachet 1er cru 2005 : Couleur dorée, nez de fruits exotiques et de miel, peu complexe, bouche mate, simple … Pas à la hauteur. Un vin trop évolué. Rare sur ce producteur … comme quoi, pas de certitude en ce bas monde … et encore moins en Bourgogne!

Amiot-Servelle Amoureuses chambolle-musigny 1er cru 2009 : Nez ouvert et séduisant, de fruits rouges, d’épices douces, de pot-pourri et de terre brune. La bouche est tendre, fine, soyeuse. Pas une grande concentration, mais une fort belle longueur et beaucoup de plaisir à l’heure actuelle. Au dévoilement, un peu déçu, je me serais attendu à un peu plus de race et de profondeur compte tenu du cru, mais ne boudons pas notre plaisir (ce n’est pas moi qui l’ait payée!). Excellent.

Bruno Clair chambertin clos de bèze grand cru 2005 : Couleur nettement plus foncée. Nez plus discret, mais plus profond aussi, dans un registre de fruits noirs, de violette, de réglisse, avec des touches ferrugineuses et sanguines en arrière-plan. Bouche costaude, encore assez ferme, mais sans sévérité. Une épaisseur de grand cru en milieu de bouche et une longueur tout aussi conséquente. Encore un vin très jeune, qui passerait pour un 2010 sans problème il me semble, mais sans le caractère cadenassé de certains 2005 ni l’austérité de certains vins de ce producteur. Finale salivante et éclatante. Un vin encore intellectuel, mais doté d’une pureté et d’une profondeur exceptionnelles. Superbe.

Domaine de la Romanée-Conti corton grand cru 2010 : Mes blancs n’avaient pas été à la hauteur … et le temps filait trop vite pour ne pas essayer de le ralentir un peu avec cette folie. Nez tout suite identifiable (c’est toujours plus facile à bouteille découverte …!), avec ce trait vert de la vendange entière, et ces roses fraîches, cette touche de fruits rouges sauvages, d’encens, de poivre blanc et de zan. La bouche est fuselée, juteuse, portée par des tanins conséquents, minéraux, mais sans dureté, grâce à cette inimitable texture satinée. Magnifique persistance aromatique, avec le caractère envoûtant qu’ont les vins de cette propriété. Alors que, tant sur 2009 que sur 2010, je n’ai jamais trouvé cette cuvée renversante lors des horizontales, je dois admettre avoir été agréablement surpris ici de la finesse de cette bouteille, de sa parenté avec les autres crus du domaine de même que de son élevage en retrait et de la finesse de sa texture. Bref, je l’ai nettement mieux goûté cette fois-ci. Excellent, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7422
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Souper de Saint-Valentin 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum