Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Semaine du 8 février 2015

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 8 février 2015

Message par Michel Therrien le Dim 8 Fév 2015 - 19:31

Gevrey-Chambertin 2007, Domaine Armand Rousseau
Un vin peu en robe.
Bouquet bien expressif avec un fruité noir, des notes fumés, de la réglisse et des fleurs bleus. La bouche offre un petit volume, des tannins fins, l'acidité est également bonne, peu de mâche en milieu de bouche, texture soyeuse mais longueur moyenne. C'est bon, c'est un village mais Dujac et Roumier tout comme Mugnier en offre plus à ce niveau.
15,5-16/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7660
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Patrick Ayotte le Dim 8 Fév 2015 - 21:44

Domaine Langlois-Château Saumur 2013



Couleur rubis. Nez de fruits rouges, d’épices fines avec un trait végétal agréable. En bouche il y a un bon volume, la mâche typique d’un Cabernet Franc, fruits rouges, une touche de poivron rôti / fumé, assez long et assèche un peu en finale. Délice à petit prix! Un des rares produits disponibles en 375ml à la SAQ. Très bien.

avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3011
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par daniel.seriot le Lun 9 Fév 2015 - 10:56

Des vins dégustés en bouteille sur une durée de 24 à 48 heures

Madiran : Montus Prestige 2001
La robe est très profonde, avec un fin liseré de teinte violine. Le bouquet intense et net , évoque la crème de cassis et de myrtilles, les épices variées avec des notes de violettes et de de léger goudron, l'élevage au deuxième plan n'est pas encore complètement fondu. L'attaque est très veloutée, et se développe rapidement dans un centre riche, puissant, très charnu rehaussé de fruits épicés très expressifs. La finale est longue, imposante, d'une bonne fraîcheur, très persistante, avec les saveurs décelées à l'olfaction, elle finit avec des sensations asséchantes et une nette amertume. Noté 15,5, même note plaisir. Un vin qui aurait été excellent sans ces défauts en finale.

Morgon : Jean-Marc Burgaud : Côte de Py 2010
La robe est très soutenue de couleur sanguine, l'olfaction est expressive , après une bonne aération, avec des arômes de cerises noires, de cassis, de boite à épices, nuancés de notes de violettes, de réglisse, et une touche de framboises. L'attaque est délicatement charnue, le vin se développe dans un corps fuselé dense, bien tenu par des tannins mûrs tramés serrés. La finale est allongée, autoritaire, avec des tanins plus granuleux, fraîche, tonique, dotée d'une belle expression aromatique ( fruits noirs, épices, zan) . Note potentielle 16/16,5, note plaisir 14,5
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Sébastien Desforges le Mar 10 Fév 2015 - 15:13

Eric LeVine (créateur de Cellartracker) a récemment effectué un voyage à Chateauneuf et a mis ses notes de dégustations sur le site de Cellartracker:

http://www.cellartracker.com/classic/event.asp?iEvent=27297
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 394
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Alain Roy le Mar 10 Fév 2015 - 20:13

Château Haut-Bages Libéral 2000, Pauillac 5ième GCC, acheté en 2011, 95$.

Beau grenat "pas de 15 ans", assez dense mais limpide. Nez timide mais élégant d'ingrédients magiques en symbiose. Le désir de se fusionner à lui apparait dès le premier toucher, empreint de suavité, de souplesse et provoquant une langueur savoureuse. C'est moi qui fond ici. Quand je bois un vin réconfortant comme ça, je me dis qu'on ne fait pas juste s'entretuer, on crée aussi du beau. Mais je ne suis pas un intégriste du dieu-vin, seulement un petit amant. Puis là le vin est en train de baiser avec un couscous au foie d'agneau façon Olindo, mais c'est ce dernier qui jouit.
avatar
Alain Roy

Messages : 1961
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Yves Martineau le Mar 10 Fév 2015 - 21:25


Château L'Avocat Graves 2010
Offert par un taquin sympa que je remercie!

On ne dit pas assez souvent que Bordeaux offre des rapports q-p excellents et celui-ci en est un autre exemple. Un beau nez de cassis, avec un coté chocolaté apporté par l’élevage.
Une bouche juteuse, large en attaque, un beau fruit mûr qui rappelle le grand millésime, des tanins dodus, une finale qui parait courte mais prend de l’étoffe avec l'aération. Un bon vin qui a tout ce qu’il faut pour vieillir une décennie. 88 pts

Château Guiraud Sauternes 2005
Couleur bien pâle et jeune. Nez discret, de cire, miel, avec des notes de clémentines, d'abricot. La bouche est bien fraiche, d'une pureté cristalline, c'est racé et plein d'énergie, avec une finesse admirable. C'est encore serré mais il a une classe et une longueur de grand vin. Il me semble même au moins l'égal du 2001. Jeune, mais déjà envoûtant. 93+ pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5307
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par daniel.seriot le Mer 11 Fév 2015 - 10:32

Il faudra que j'ouvre une bouteille de Guiraud 2005, car en primeur, il m'avait semblé être un petit cran en dessous de 2001, et même de 2003.
Comment ce vin a-t-il été préparé, Yves ?
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 11 Fév 2015 - 11:51

Bus au cours des derniers jours, trois sympathiques blancs, bien différents :

Domaine Guiberteau Brézé saumur 2009 : Nez de fruits jaunes secs, de fumée, de tourbe, de tabac, avec une petite touche vanillée et une nuance de rhum blanc (pas l’alcool, mais les parfums). La bouche est concentrée, pas mal tout d’un bloc, mais avec de l’éclat, de la tension et une très belle longueur. Un vin blanc puissant, masculin, un peu sauvage même, bourré de caractère. Bien qu’il faille aimer le style, il me semble qu’on ne peut être qu’impressionné par tant de personnalité, d’intensité et de complexité et que toutes les composantes demeurent en équilibre. Excellent.

Niepoort Redoma Reserva branco douro 2011 : Bu juste après le Brézé, on ne pourrait avoir contraste plus saisissant. Ici, la couleur est plus pâle, avec des reflets verts, et une viscosité certaine. Le nez est sur les fruits blancs, le nougat, la gelée de menthe, avec des notes crémeuses d’élevage en second plan. La bouche est large et riche, avec un toucher satiné, dégageant une impression crémeuse. Finale de longueur correcte, caressante. Un vin plaisant, que j’aurais souhaité un rien plus éclatant, avec davantage de peps, notamment en finale. Très bien, mais tout juste!

Clape st-péray 2011 : Je ne savais pas que Clape faisait du blanc! Composé essentiellement de marsanne, ce vin provient d’une parcelle de 0.2ha, vinifié en cuves béton et inox assez brièvement, il fait toutefois sa malo. Couleur dorée, aux reflets gris, mais bien brillante. Nez de fruits jaunes, avec des touches exotiques, du miel chaud, de la fumée. La bouche est texturée, ample, grasse, mais sans être huileuse ou lourde. La finale est suave, mais avec une tenue parfaite, finement amère, mais sans excès, juste ce qu’il faut en fait pour procurer du relief et faire saliver … Un réel vin de gastronomie, qui s’est révélé tout à fait adapté à un menu dégustation élaboré, fait de produits plutôt riches (poissons fumés, foie gras, homard entre autres). Très bien, voire plus.


Dernière édition par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 11 Fév 2015 - 13:08, édité 1 fois

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Yves Martineau le Mer 11 Fév 2015 - 12:13

daniel.seriot a écrit:Il faudra que j'ouvre une bouteille de Guiraud 2005, car en primeur, il m'avait semblé être un petit cran en dessous de 2001, et même de 2003.
Comment ce vin a-t-il été préparé, Yves ?

Ah le pauvre! Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'on lui saute dessus et n'était donc aucunement préparé à cette attaque... Very Happy

C'était une demi-bouteille (375ml), dégustée spontanément dès le bouchon sauté, mais le reste fut terminé le lendemain, il n'avait alors pas tellement bougé. Mes 6 notes antérieures sur les 2001 et 2003 sont sensiblement les mêmes (de 91 à 93), donc il me faudrait vraiment une comparaison côte à côte pour en avoir le cœur net.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5307
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par daniel.seriot le Mer 11 Fév 2015 - 12:27

En demi-bouteille, il doit être plus abordable.
Au lieu de te promener dans le Rhône quand tu viens en France, passe donc par Bordeaux, on peut faire une verticale de Guiraud : 2001,2003,2005,2007,2009,2010,2011 Very Happy
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Yves Martineau le Mer 11 Fév 2015 - 12:44

Je ne crois pas qu'une verticale de Sauternes sera mon premier choix, mais je ne manquerai pas de te faire signe la prochaine fois que je suis dans le Bordelais Daniel! Il parait qu'il font un peu de rouge dans ce coin....Cool
avatar
Yves Martineau

Messages : 5307
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par daniel.seriot le Mer 11 Fév 2015 - 15:58

Tu as raison, c'est fatigant une verticale de liquoreux, mais une verticale de vins rouges sans problème, et même déguster à la barrique, comme chez les Bourguignons Very Happy
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Pierre Beauregard le Mer 11 Fév 2015 - 22:14

Belle dégustation vendredi dernier.  Le thème était Rhône Nord et parmi les offrandes, deux étaient, comme le mentionnait un des participants, des icônes.  Tous les vins seront bus étiquette découverte.



On ouvre le bal avec un blanc rhodanien, digne représentant de ce que sera cette soirée.  Ex Voto 2007 doté de notes florales prononcées, bien gras et d’une acidité relativement basse sans lourdeur.  Personnellement, les blancs issus de cette région doivent être compris pour les apprécier à leur juste valeur ce que je n’arrive pas nécessairement à faire et ce, malgré que je leur reconnaisse une qualité certaine.  Le prix demandé pour y avoir droit contribue assurément au fait que nos papilles sont rarement sollicitées aux blancs de cette région.



On débute les rouges avec une certaine fébrilité.   Premier service, 3 vins : Cornas Reynard 2009 de Thierry Allemand, une bombe de fruits, un nez assez envoutant. Déjà très bien, sera excellent dans 5-6 ans.   Suit l’Hermitage Les Bessards 2005 de Delas.  Est-ce l’effet millésime, toujours est-il que cette bouteille s’est avéré, à mon goût, une belle réussite avec son fruit croquant, son amplitude en bouche et d’une finale bien présente.  Un des vins qui a su se tenir jusqu’à la fin sans perdre de ses qualités.  Un peu le contraire du vin suivant, soit le Jaboulet La Chapelle 2001.  Au départ, celui-ci possédait de belles notes de torréfaction, de fruits rouges et d’une intensité certaine en bouche.  Cependant, au fil du temps il s’est aplati, devenant terne. Fallait le boire sur 1 heure max.



Ensuite, deux vins ont été servis soit le Château d’Ampuis 2007 de Guigal et La Landonne 2001 de Rostaing.  Le premier toujours sur l’élevage, notes de vanille, tabac blond et fraises.  Attaque ample et dotée d’une très longue finale.  Le Rostaing tant qu’à lui possédait un nez un peu bizarroïde mais pas à l’extrême comme il est souvent le cas.  Un vin rond, souple, pointe d’acidité en fin de bouche.



Servi en solo, juste avant les icones, un Cornas 1997 d’Auguste Clape.  Bu à plusieurs reprises ces dernières années, ce fut une des plus belles bouteilles.  Cependant, avec ses débuts de notes tertiaires, il est sur sa phase descendante.  À boire sans tarder pour ceux en possédant.

Nous étions ici pour celles-ci alors dévoilons : Mouline 1985 de Guigal et Jaboulet La Chapelle 1990.  Notre hôte a ajouté une autre Mouline mais 1984 histoire de comparer avec son ainé.  Les trois bouteilles ont été servies côte-à-côte.    Le 1984 a été étonnant.  Tous ont été surpris par ses qualités, devançant même le 1985 au début de la dégustation.  Mais, sans surprise aussi, le 1985 l’a devancé à mi-parcours pour terminer bien avant lui au fil d’arrivée, 1 heure plus tard.  Des vins suaves, précis, élégants, tout en finesse.  Mais que dire du La Chapelle 1990.  Wow !  Le vin de la soirée et pas à peu près.  Quelle bombe.  Un vin débutant son plateau et qui semble vouloir y rester pour plusieurs années encore.  Un marathonien débutant sa course.  Puissant mais fin.  Notes olfactives abondantes qui vont dans plusieurs sens et évoluent à l’aération.  Un vin qui émeut.

Merci à chacun pour les offrandes et à notre hôte pour l'organisation d'une dégustation qui restera en mémoire longtemps.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1976
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Patrick Ayotte le Jeu 12 Fév 2015 - 9:49

Chapelle 1990 de Jaboulet. Un des vins de ma courte "wish-list" ou vin que j'aimerais le plus boire dans la vie de dégustateur...

Belle soirée en tout vas ! Merci pour les notes / CRs !
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 3011
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 12 Fév 2015 - 9:51

Très belle dégustation Pierre, merci d'en rendre compte!

Petite question comme ça ... comment l'ordre de dégustation a-t-il été établi?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Yves Martineau le Jeu 12 Fév 2015 - 10:38

Pierre, quel fut le traitement donné au La Chapelle en termes d'aération et carafe?
avatar
Yves Martineau

Messages : 5307
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Invité le Jeu 12 Fév 2015 - 12:12

Yves Martineau a écrit:Pierre, quel fut le traitement donné au La Chapelle en termes d'aération et carafe?

Ouvert, épaulée (environ 1 heure) et servi.

Dégustation sur 2 heures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Jonathan Marquis le Jeu 12 Fév 2015 - 15:06

Le chapelle 2001 a été ouvert 3h avant environ, bouteille nettoyée et laissé au décanteur 20 minutes environ puis rebouché pour le transport
avatar
Jonathan Marquis

Messages : 967
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 31
Localisation : Morin-Heights

Voir le profil de l'utilisateur http://www.marquisinc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 12 Fév 2015 - 20:38

Domaine Charvin Côtes du Rhône 2012

Nez un peu poussiéreux, pas très fruité malgré la jeunesse du vin. La bouche est d'une grande fraîcheur, mais il subsiste un côté un peu austère qui gâche un peu le plaisir. Je préfère mes Côte-du-Rhône sur le fruit et la gourmandise, donc petite déception ici alors que j'avais adoré les 2007 et 2010. 87

Ludwig Desjardins

Messages : 4482
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Yves Martineau le Ven 13 Fév 2015 - 9:42

essaie 24 heures d'aération Ludwig! Smile
avatar
Yves Martineau

Messages : 5307
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Ludwig Desjardins le Ven 13 Fév 2015 - 10:01

J'ai gardé une demie-bouteille pour ce soir!

Ludwig Desjardins

Messages : 4482
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Olivier Collin le Ven 13 Fév 2015 - 10:04

J'avais personnellement trouvé le 2010 assez austère à l'ouverture à son arrivée. Le 2011 était bien plus gourmand.

Vais tenter le 2012 cette fin de semaine, car à 24$ pour quelques 40 000$ produites, j'aime encourager! Cool
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 13 Fév 2015 - 10:42

Et comment se compare 2012 à 2007 et 2010 en termes de type de millésime?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7537
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Olivier Collin le Ven 13 Fév 2015 - 10:50

A priori le millésime 2012 serait beaucoup plus près de 2010 que de 2007 côté conditions climatiques. C'est aussi l'impression que j'ai eu sur les quelques vins dégustés récemment.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Olivier Collin le Ven 13 Fév 2015 - 10:59

D'ailleurs il est toujours intéressant de voir comment on résume le millésime d'une année. Ainsi sur chateauneuf.com on écrit :

2007 : Des vendanges très saines suite à un été exceptionnellement sec et venté…
2008 : Des vendanges placées sous le signe du Mistral et de très faibles rendements.
2009 : Un état sanitaire exceptionnel grâce à un été chaud et sec.
2010 : Une récolte quantitativement faible mais qualitativement élevée!
2011 : Des conditions de vendanges exceptionnelles.
2012 : Un millésime tout en équilibre.
2013 : 2013, un millésime très "années 80"
2014 : 2014, un millésime de vignerons

Bref, j'achèterai plus de 2010, 2012 que de 2014 ou même 2013... Very Happy
avatar
Olivier Collin

Messages : 2036
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 8 février 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum