Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Semaine du 21 décembre 2014

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Pierre Beauregard le Jeu 25 Déc 2014 - 14:39

Philippe Gingras a écrit:
Avec les papardelles au jarrets d'agneaux : Mon premier Barolo de 15 ans.Cela vaut la peine d'être attendue.Le bouchon est clean comme la bouche d'un dentiste et il est imbibé à 25%.
Ouvert à 16h00 pour être dégusté vers 21h00.La robe est orangée.En bouche,les tannins sont bien fondus,un peu de champignons sêchés et de feuilles mortes.Il y a des prunes là-dedans.Des notes de cassonades et d'épices aussi.Un bien beau vin qui est à son top en ce moment.
93 pts


Philippe, on parle de quel vin ici ?
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1805
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Jeu 25 Déc 2014 - 14:41

Pierre Beauregard a écrit:
Philippe Gingras a écrit:
Avec les papardelles au jarrets d'agneaux : Mon premier Barolo de 15 ans.Cela vaut la peine d'être attendue.Le bouchon est clean comme la bouche d'un dentiste et il est imbibé à 25%.
Ouvert à 16h00 pour être dégusté vers 21h00.La robe est orangée.En bouche,les tannins sont bien fondus,un peu de champignons sêchés et de feuilles mortes.Il y a des prunes là-dedans.Des notes de cassonades et d'épices aussi.Un bien beau vin qui est à son top en ce moment.
93 pts


Philippe,  on parle de quel vin ici ?

Merci Pierre :1999 Luciano Sandrone Barolo Le Vigne

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Jeu 25 Déc 2014 - 14:45

Michel Therrien a écrit:
Philippe Gingras a écrit:Beau souper du 24 avec l'ami Francis Messier et nos douces !!
Avec la tartare de homard:2010 Domaine Leflaive Puligny-Montrachet 1er Cru Clavoillon : Belle robe dorée,au nez c'est très minérale,presque salin.En bouches il y a une belle acidité,zeste de citron,belle bouche grasse mais il manque un petit Oumphh à la fin. 90 pts.


Une bouteille qui semble avoir été moins belle que celle bue en après Paulée?

J'avais les papilles plus fraîches hier disons ! Les pucelles de mémoire était plus complexe.
Et en relisant mes notes de dégustations,oui j'ai mieux aimé...plus complexe,plus longue finale...C'est encore bien jeune par contre pour les deux vins.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Michel Therrien le Jeu 25 Déc 2014 - 15:19

Salut Philippe,
Bel et bien Clavoillon 2010 ensemble.
Après Paulée

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7409
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Jeu 25 Déc 2014 - 15:57

Michel Therrien a écrit:Salut Philippe,
Bel et bien Clavoillon 2010 ensemble.
Après Paulée

J'étais pas là Michel !! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Michel Therrien le Jeu 25 Déc 2014 - 19:04

Philippe Gingras a écrit:
Michel Therrien a écrit:Salut Philippe,
Bel et bien Clavoillon 2010 ensemble.
Après Paulée

J'étais pas là Michel !! Razz

Une d'échappée...

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7409
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Yves Martineau le Ven 26 Déc 2014 - 10:28

Un joyeux souper chez l'ami Christophe lundi... drunken

- (12/22/2014)



  • 1985 Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Malheureusement, cette bouteille issue d'un millésime précoce ne montrait plus que l'ombre du beau vin que fut le 1985. Il a encore une belle texture ronde et voluptueuse mais montre des signes d'oxydation. Dommage.

  • 2010 Henri Germain et Fils Meursault Les Chevalières - France, Burgundy, Côte de Beaune, Meursault

    Joli nez florale et une bouche exubérante, c'est charmeur, un peu court mais d'un très bel équilibre. Très bien fait. 90 pts (90 points)

  • 2010 Domaine Ramonet Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeot Blanc - France, Burgundy, Côte de Beaune, Chassagne-Montrachet 1er Cru

    Belle tension, étonnement ouvert pour un 2010, déjà une belle complexité avec une finale qui me rappelle la fondue au fromage de mon père (!). Excellent vin, précis, 92 pts (92 points)

  • 2004 Domaine Georges Mugneret/Mugneret-Gibourg Ruchottes-Chambertin - France, Burgundy, Côte de Nuits, Ruchottes-Chambertin Grand Cru

    Un vin parfumé, très élégant, aérien (j'étais à Chambolle), subtil et raffiné. C'est d'un charme fou, d'une qualité incroyable pour le millésime 2004. 93 pts (93 points)

  • 2001 Luciano Sandrone Barolo Cannubi Boschis - Italy, Piedmont, Langhe, Barolo

    Un nez de réglisse noire, ferrugineux (mélasse). La bouche est très dense et tannique, austère, mais avec beaucoup de classe et de longueur. Sans doute trop jeune, mais il impressionne et possède beaucoup de potentiel. 92+ pts (92 points)

  • 1999 Poderi Aldo Conterno Barolo Riserva Granbussia - Italy, Piedmont, Langhe, Barolo

    Nez de mélasse, épicé, anis et fruit noir.
    Une bouche plus ronde que le précédent, tout de même bien dense, avec des tanins gommeux, plus moderne et charmeur que le premier. Excellent et un peu plus abouti, quoi qu’encore jeune et sans doute pas à son sommet. 92-93 pts (93 points)

  • 2000 Gaja Langhe Nebbiolo Sperss - Italy, Piedmont, Langhe, Langhe DOC

    Un nez suave d'anis, de fruit noir.
    La bouche est plus évoluée, belle dimension, tanins gommeux, finale saline. Austère, concentré, de la classe. 92+ pt (92 points)

  • 1998 Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape Hommage à Jacques Perrin - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Nez suave de garrigue, de laurier, d'anis.
    Très belle bouche, assez riche mais d'une très belle texture, avec des tanins bien fins, une belle concentration. Le vin est gourmand et puissant, long, avec en même temps une élégance étonnante. Superbe.
    94-95 pts (95 points)

  • 1989 Clos du Mont-Olivet Châteauneuf-du-Pape La Cuvée du Papet - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Nez de garrigue, un peu animal. La bouche est celle d'un Châteauneuf traditionnel, d'un bel équilibre, avec une bonne puissance, concentré avec des arômes de cerises à noyaux, de kirsch. Je croyais à un Ch9 1998. Une tenue étonnante pour le millésime. Excellent! 93 pts (93 points)

  • 1999 Château Pontet-Canet - France, Bordeaux, Médoc, Pauillac

    Un nez mûr, de graphite, fruit noir, charbon.
    C'est dense et serré, avec une finesse de tanin, encore de l'élevage, je pensais à un plus petit vin de grand millésime (2005). C'est étonnant pour le millésime, encore bien jeune, à revoir dans 5 ans. 91+ pts (91 points)

  • 2002 Château Léoville Las Cases - France, Bordeaux, Médoc, St. Julien

    Nez encore marqué par son élevage, encore sec, fruit noir, graphite.
    La bouche est dense, tannique, fine et élégante mais peu abordable en ce moment, un peu asséchante. Je suis certain qu'il se ressaisira mais il ne m'offrait pas de plaisir ce soir, je sentais la fatigue du palais après tous ces vins tanniques. Beau potentiel tout de même, une classe indéniable. 92+ (92 points)


avatar
Yves Martineau

Messages : 4917
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 26 Déc 2014 - 14:29

Pas mal de jolies bouteilles pour fêter Noël … en rafale bien que ces bouteilles aient été bues au cours de quatre repas distincts :

Nicolas Feuillatte Cuvée Spéciale champagne brut 2000 : Ouvert, plaisant, sur des notes de pâtisserie et de fruit blanc. Bouche ample, crémeuse, où l’on sent le dosage, mais sans que ça ne devienne pâteux ou mat. Joli. Bien, voire plus.

Pierre Péters blanc de blancs champagne brut : Nez fin, sur des notes de mie de pain, de yogourt nature et de fleur blanche. Bouche précise et tendue, finement crémeuse. Finale longue et ciselée, comme minérale, presque saline. Comme un beau Chablis avec des bulles. Très bien.

Tarlant Brut Zéro champagne : Composé également de chardonnay et des deux pinots. Couleur plus foncée. Nez plus oxydatif, sur des notes de noisette et de gâteau aux fruits (c’est Noël après tout …). Bouche carrée, d’impression rustique. Finale robuste, quasi tannique. Un vin avec du fond et du caractère, mais manquant de finesse … il me semble qu’un peu de dosage aurait arrondi les angles … Bien.

Laurent Tribut chablis 2012 : Nez qui évoque la maturité du millésime, avec des notes de fruits jaunes et cette minéralité fumée en arrière-plan. Bouche assez pleine, qui gagne en expressivité et en complexité à l’aération. Finale soutenue, fraîche, sans être mince. Bien.

Jean-Marc Brocard Vau de Vey chablis 1er cru 2012 : On change de registre avec ce vin passablement plus pâle et au nez marin, sur des notes d’agrumes verts et de crème fraîche. La bouche est précise, éclatante, assez longue, mais peu dense. Finale sur le coquillage. Bien, voire plus.

Patrick Piuze Butteaux chablis 1er cru 2012 : Nez plus complexe et mûr, avec une pointe exotique, et une touche finement boisée. La bouche est nourrie, mais élancée, assez pleine, savoureuse. Belle finale, harmonieuse et large, sans être pataude. L’élevage se fait un tout petit trop sentir à mon goût, mais j’ai bien aimé. Très bien. Et la comparaison était intéressante avec le Brocard, maison où a longuement travaillé Piuze avant de démarrer sa propre affaire.

William Fèvre Bougros chablis grand cru 2000 : Couleur rassurante, peu foncée et bien brillante. Nez discret de fruit sec, de bord de mer et de poussière de roche. Bouche patinée, de bonne concentration, dont le grain a quelque chose de satiné. Aromatiquement par contre, le vin est discret, voire effacé. Très belle texture, mais manque de saveurs … Bien, voire plus.

La Soufrandière Les Quarts pouilly-vinzelles 2005 : Je n’avais pas trop d’espoirs en ouvrant ce vin, ayant eu mon lot de bouteilles prématurément vieillies. Nez de pêche bien mûre, de miel, avec une pointe d’ananas et de fumée. Bouche ronde et suave, mais avec un éclat certain, d’une gourmandise assumée. Pas le vin le plus complexe ni le plus raffiné, mais une fort jolie bouteille, à point et indéniablement savoureuse. Très bien.

Joseph Drouhin Clos des Mouches blanc beaune 1er cru 2005 : Encore là, avant l’ouverture, j’étais un peu inquiet … mais la couleur est claire et le nez, plutôt discret … bons signes! Le tout est même encore soufré, mais l’aération le déliera. Nez de fruits blancs, de crème pâtissière, de nougat et de fougère. Bouche plutôt mûre, ronde, mais affadie par un élevage trop prononcée à mon goût. Finale un rien pâteuse, aux relents sucrés. Si la jeunesse du vin m’a plu, j’ai été beaucoup moins impressionné par son style. Je dois admettre préférer les rouges de Drouhin. Bien.

Étienne Sauzet Combettes puligny-montrachet 2005 : Après deux belles surprises, c’est la mort dans l’âme que je plantai le limonadier dans le bouchon de ce flacon, étant convaincu d’y trouver un vin mort. J’ai été renversé d’y trouver un vin très jeune, encore sur la réserve, digne de la réputation de ce grand domaine et de ce terroir absolument magnifique. Nez de pêche de blanche, de praline, avec une petite pointe mentholée, qui n’est pas sans rappeler les vins du finage qui le borde au nord. Ce n’est pas pour rien que ce vin, au 19e, était vendu comme Meursault Combettes! Vin racé, raffiné, tout en étant puissant, dévoilant une sève conséquente, de nobles amers et une longueur de grand vin. Excellent, voire plus et un régal avec un foie gras au torchon. Voilà un bail que je n’ouvrais trois bouteilles de Bourgogne blanc sans mauvaises surprises … et il m’en reste de moins en moins!

Armand Rousseau gevrey-chambertin 2009 : Couleur pâle et brillante. Robe grasse. Nez sur la liqueur de fruits rouges, avec une pointe volatile étonnante, puis de réglisse et d’encens. Attaque riche, dotée d’une texture presque sirupeuse. Ensemble gourmand, texturé et plaisant, mais simple et un peu diffus. Ça me chagrine de dire ça, mais une autre relative déception pour ce vin … et pour beaucoup de vins de ce producteur. En fait, à l’exception de ses Chambertin, Clos de Bèze, Clos St-Jacques et Clos des Ruchottes, je trouve le reste de la gamme plutôt quelconque … Bien.

Château Pichon-Baron pauillac 2e GCC 1997 : Nez de fruits rouges et noirs convenablement mûrs, de tabac, avec des touches de poivron grillé et de chocolat au lait. Bouche pleine, de bonne concentration, avec de la mâche, portée par des tanins mûrs. Ce vin n’a pas l’éclat ni la longueur des grands millésimes, mais il se montre classique, de belle facture et encore très jeune après plus de 15 ans en bouteille.

Château Palmer margaux 3e GCC 1990 : On change ici de gamme. Les nez est plus noir, avec de ravissantes notes d’épices, de cuir et même de fleur mauve. Bouche fondue certes, mais avec de l’éclat et un caractère énergique. Finale très longue, sanguine et fumée, d’une race et d’une tenue de grand vin. Un vin qui possède à la fois une grande finesse et un panache d’école.  Pas le vin le plus explosif ou le plus envoûtant, mais si on y porte attention, il se révèle captivant, voire fascinant. Superbe.

Thierry Allemand Chaillot cornas 2007 : Passé en carafe au moment du service, il aurait assurément gagné à voir bien davantage d’air. Réduit au départ, il s’ouvrira lentement sur des notes de viande grillée, de cassis, de charbon, de sang de bœuf, il finira par gagner d’aussi réjouissantes que furtives notes d’encens et de pivoine. Bouche un peu verte et stricte au départ, elle ne s’intégrera vraiment que sur la toute fin, sans jamais rejoindre le nez au plan de la définition et de l’éclat. Bonne longueur, tanins fermes, mais fins. Un producteur qui jouit d’une réputation mondiale et envers lequel j’attends encore mon instant de révélation … Assurément très bien, voire un peu plus, mais pas beaucoup.

Château Lafaurie-Peygrauey sauternes GCC 1997 : Couleur plutôt foncée m’incitant à ouvrir la bouteille. Nez net qui montre de l’évolution sans que ce ne soit excessif. Arômes de fruits rôtis, de fumée, de zestes d’agrumes confits, avec un petit côté tourbé. Bouche qui se révèle riche et digeste à la fois, les sucres de la jeunesse ayant été en partie digérés et sublimés par l’aspect fumé/rôti. À point il me semble. Excellent.


Dernière édition par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 26 Déc 2014 - 14:49, édité 1 fois

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Yves Martineau le Ven 26 Déc 2014 - 14:47

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Armand Rousseau gevrey-chambertin 2009 : Couleur pâle et brillante. Robe grasse. Nez sur la liqueur de fruits rouges, avec une pointe volatile étonnante, puis de réglisse et d’encens. Attaque riche, dotée d’une texture presque sirupeuse. Ensemble gourmand, texturé et plaisant, mais simple et un peu diffus. Ça me chagrine de dire ça, mais une autre relative déception pour ce vin … et pour beaucoup de vins de ce producteur. En fait, à l’exception de ses Chambertin, Clos de Bèze, Clos St-Jacques et Clos des Ruchottes, je trouve le reste de la gamme plutôt quelconque … Bien.


D'accord pour le Villages, mais tu incluerais Mazis et Charmes, Vincent?
avatar
Yves Martineau

Messages : 4917
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 26 Déc 2014 - 14:56

Qu’on me comprenne bien, Charmes et Mazis sont de très bons vins chez Rousseau. Ils ne me semblent toutefois pas être de « bonnes affaires », ni même réellement supérieurs à ceux de d’autres producteurs. Surtout, il ne me semble pas justifier de passer la nuit sur le trottoir pour s’en procurer (et encore moins payer les prix auxquels ils sont vendus chez nos voisins du sud).

Bachelet, Roty, Dugat et Dujac (tous plus chers certes), produisent des vins bien supérieurs sur Charmes-Chambertin et on m’a dit d’excellents choses sur Harmand-Geoffroy et son Mazis. Taupenot-Merme produit aussi un excellent Mazoyères. Et pour des prix similaires à ceux de Rousseau sur ces deux crus, on ferait mieux de choisir Chapelle ou Latricières-Chambertin de Rossignol-Trapet … des vins qui jouent dans une autre ligue.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Michel Therrien le Ven 26 Déc 2014 - 15:04

D'accord avec Vincent pour Village + Gevrey 1er Lavaux + Mazis qui sont souvent quelquonque. J'ai aimé à plusieurs reprises son Charmes et son Mazis alors que je trouve formidable ses Ruchottes, Clos de Bèze et Chambertin! Pour le Clos Saint-Jacques....je ne sais trop......mais celui de Bruno Clair est au top!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7409
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Ven 26 Déc 2014 - 15:12

Vincent :
Patrick Piuze Butteaux chablis 1er cru 2012 : Nez plus complexe et mûr, avec une pointe exotique, et une touche finement boisée. La bouche est nourrie, mais élancée, assez pleine, savoureuse. Belle finale, harmonieuse et large, sans être pataude. L’élevage se fait un tout petit trop sentir à mon goût, mais j’ai bien aimé. Très bien. Et la comparaison était intéressante avec le Brocard, maison où a longuement travaillé Piuze avant de démarrer sa propre affaire.

Quelques années lui feront du bien ??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Michel Therrien le Ven 26 Déc 2014 - 19:01

Pour le soir de Noël, du foie gras!



Meursault 1er cru Bouches-Chères 2010, Domaine Buisson-Charles
Une bouteille significative pour nous, un vin de nos noces.
La bouteille a été épaulée environ 3 heures avant.
La robe est jaune or avec reflets verts. Une belle robe bien jeune.
Poires, ananas frais, fleurs blanches et un peu de fines épices.
Bouche ample et en même temps fine avec un beau gras bien frais.
Le vin est un heureux mélange de finesse et de richesse avec une belle tension et même un côté aérien. Un pur plaisir et la bouteille se siffle en moins d'une heure avec les deux femmes de ma vie soit Tamara et Natacha.
Merveilleux accord avec la terrine de fois gras de canard (1 kg pour 100 ml d'alcool soit 60 ml rhum agricole Guadeloupe et 40 ml de Ruchottes 2009 Ramonet.)
17,5/20.

Pour accompagner le magret de canard

Côte Rôtie Brune et Blonde 2009, E. Guigal
La robe est cerise foncée.
Le bouquet est fort intense avec fruité noir, réglisse, lard fumé et poivre noir.
La bouche est séveuse et juteuse avec fraicheur, tannins un peu dodus puis longue finale lardée et poivrée. Un autre grand plaisir. Le vin est plein et gourmand, fort typé et d'une grande buvabilité. Bien hâte au 2010.
Excellent rapport Q/P pour l'appellation.
17-17,5/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7409
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 26 Déc 2014 - 19:24

Philippe Gingras a écrit:Quelques années lui feront du bien ??

C'est bien possible, voire probable. Toutefois, 2012 a fait des vins plutôt riches et assez ouverts. Fait à noter également, les premiers millésimes de Piuze n'ont pas forcément bien évolué en bouteille ... Ma seconde et dernière bouteille sera bue d'ici deux à quatre ans, maximum.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Patrick Ayotte le Ven 26 Déc 2014 - 22:00

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Qu’on me comprenne bien, Charmes et Mazis sont de très bons vins chez Rousseau. Ils ne me semblent toutefois pas être de « bonnes affaires », ni même réellement supérieurs à ceux de d’autres producteurs. Surtout, il ne me semble pas justifier de passer la nuit sur le trottoir pour s’en procurer (et encore moins payer les prix auxquels ils sont vendus chez nos voisins du sud).

Bachelet, Roty, Dugat et Dujac (tous plus chers certes), produisent des vins bien supérieurs sur Charmes-Chambertin et on m’a dit d’excellents choses sur Harmand-Geoffroy et son Mazis. Taupenot-Merme produit aussi un excellent Mazoyères. Et pour des prix similaires à ceux de Rousseau sur ces deux crus, on ferait mieux de choisir Chapelle ou Latricières-Chambertin de Rossignol-Trapet … des vins qui jouent dans une autre ligue.
.

Et le Clos de la Roche de Rousseau ? Il se classe où dans la gamme de produits de Rousseau?
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2874
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 26 Déc 2014 - 22:10

Au même niveau que Mazis et Charmes ... Alors que c'est une appellation qui me semble être au-dessus en termes qualitatifs ... Et, si mon souvenir est bon, leur parcelle est situé dans la portion historique du Clos de la Roche. Je crois cependant que la cuvée progresse ces dernières années, Eric Rousseau lui conférant les mêmes soins qu'aux crus de Gevrey, ce qui n'a pas toujours été le cas semble-t-il.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Ian Champagne le Sam 27 Déc 2014 - 9:16

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

C'est bien possible, voire probable. Toutefois, 2012 a fait des vins plutôt riches et assez ouverts. Fait à noter également, les premiers millésimes de Piuze n'ont pas forcément bien évolué en bouteille ... Ma seconde et dernière bouteille sera bue d'ici deux à quatre ans, maximum.

Peux-tu apporter des précisions ici Vincent?
avatar
Ian Champagne

Messages : 757
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 27 Déc 2014 - 9:33


_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Ian Champagne le Sam 27 Déc 2014 - 9:54

Admettons que l’échantillonnage est non-significatif pour faire une telle conclusion…

Je partage ici une information recueilli par 2 producteurs chablisiens différents lors de mon récent passage. Lors de la mise en bouteille, les 12 premières bouteilles (et parfois quelques dernières) ne sont pas commercialisées. La raison évoquée? Présence résiduelle d’oxygène dans les tuyaux malgré l’utilisation de sous-vide ou des gas inertes. Ces bouteilles demeurent donc au domaine, et parfois ce sont les visiteurs qui les subissent. J’en ai subi aussi.

Si des membres du forum ont en cave des 2008 et 2009 de Piuze, qu’ils pensent les boire dans un avenir rapproché et partager leurs impressions, je pense que nous pourrions nous faire une opinion beaucoup plus juste quant au potentiel de vieillissement chez ce producteur.
avatar
Ian Champagne

Messages : 757
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 27 Déc 2014 - 11:10

Ian, une portion non-négligeable des bouteilles services (entre deux tiers et trois quarts de mémoire) des millésimes 2008 et 2009 étaient oxydées ... sans que le producteur n'en fasse mention!

Si les échantillons qu'il conserve au domaine sont moins bons que les bouteilles qu'il commercialise, soit, mais qu'il le dise! On ne peut pas présumer que c'est la cas! Je n'ai pas visité autant de producteurs que toi, mais je n'ai jamais remarqué de différence entre le nombre de bouteilles défectueuses servies au domaine vs. celles ouvertes à la maison ... Au contraire, je trouve souvent (et c'est forcément lié au contexte) les vins meilleurs sur place qu'ici.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7271
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Sam 27 Déc 2014 - 11:27

1999 Jacques Prieur Meursault 1er Cru Les Perrières
Vin de la collection de Champlain Charest.

Bouteille d'un ami qui n'était clairement pas à son top.
Un vin qui ne restait qu'un du rancio.
Dommage.

J'ai essayé de voir des notes du 1999 sur le site mais le millésime arrête à 2002.

Ce que j'ai trouvé pour les 99:Les vins blancs sont flatteurs. Ils se caractérisent par leur équilibre et leur fraîcheur mise en relief par une bonne acidité.

Aucune fraicheur et aucune acidité dans ce vin.
Si il vous en reste, à boire le plus tôt possible.
J'ai pas détesté mais je m'attendais à plus
87-88 pts.
Chateau Guiraud 1988 (de la cave à champlain).
Servi avec croutons de foie gras/poires caramélisées et nougat.
Belle couleur tirant sur le doré/orangé.
En bouches: Paff...plein de fruits encore (Nectarines/Abricots).
Sucre d'orge,cassonade.Il n'y a pas de touches de vernis ou à peine.
Il aurait pu vivre bien longtemps...ne montre aucun signe d'essouflement.
92pts +

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Ian Champagne le Sam 27 Déc 2014 - 12:04

La science ne se construit pas sur des anecdotes cependant. Ton propos est définitif alors qu'il devrait être mieux dosé.
avatar
Ian Champagne

Messages : 757
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Sam 27 Déc 2014 - 12:12

Ian Champagne a écrit:La science ne se construit pas sur des anecdotes cependant. Ton propos est définitif alors qu'il devrait être mieux dosé.

Je parle bien de mon expérience perso sur la dite bouteille.
Je n'ai jamais dit que j'avais bu milles bouteilles du millésime 99 non plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Ian Champagne le Sam 27 Déc 2014 - 12:31

Je m'adressais à Vincent, Philippe. Désolé pour la confusion, j'aurais dû utiliser la citation.
avatar
Ian Champagne

Messages : 757
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Invité le Sam 27 Déc 2014 - 13:07

Ian Champagne a écrit:Je m'adressais à Vincent, Philippe. Désolé pour la confusion, j'aurais dû utiliser la citation.

Aucun problème !!

Mais j'aimerais bien t'entendre si tu connais bien le millésime 1999 ??
Des bonnes ou mauvaises expériences ??

Merci

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 21 décembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum