Derniers sujets
Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 12 octobre 2014

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Michel Larouche le Sam 18 Oct 2014 - 15:12

Ce soir, c'est avec apprehension que j'ouvre Pierre Gaillard Cote-Rotie Rose pourpre 2006...

Michel Larouche

Messages : 588
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 52
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Sam 18 Oct 2014 - 15:26

Alain Roy a écrit:
Château Les Ormes de Pez 1999, St-Estèphe, acheté en 2006, 50$.

Le bouchon pue l'écurie. Jolie robe, moyennement profonde, tout à fait limpide, grenate, peu évoluée pour un p'tit cul, euh, un p'tit cru de 15 ans. Ça sent le bordelais fondu, je me sens invité. Fruits noirs, écurie, sucre et blabla, il sent bon. Pleinement satisfaisant en bouche, doux et plein et goûteux à la fois, amertume noble bien présente, pointe d'acidité rafraîchissante, du fruit, ouais, vraiment pas déçu par ce petit bourgeois de 15 ans. Il se vend toujours dans les alentours de 50$ pour du 2009-2010 en plus !

Merci Alain: ça m'a fait penser d'aller voir si le 2010 était arrivé à la SAQ et oui, donc j'ai pu m'en commander en ligne. J'avais beaucoup aimé tester le 2009 en gardant le reste pour plus tard. J'aime beaucoup le travail de Jean-Charles Cazes ici et au Château Lynch-Bages.

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Julien Martel le Sam 18 Oct 2014 - 16:20

Jeudi soir avec Antoine Larivière et Jonathan Marquis :

Buisson-Charles Meursault 1er Cru Bouchères 2009
Un vin qui ne se laissait pas particulièrement bien dégusté. J’ai cru au départ à un léger bouchon. À revoir.

La Pousse d'Or Chambolle-Musigny 2010
Quel bouquet! Enivrant, complexe et épicé. Un plaisir dont on ne se lasse pas. La bouche n’est pas au même niveau, avec une matière qui parait diluée. Définitivement plus féminin que concentré. Belle gourmandise. Un vin de plaisir immédiat. 89

Domaine Marquis d'Angerville Volnay 1er Cru Champans 2010
Je continue d’être époustouflé par la qualité des vins de ce producteur sur 2010. Très minéral. Fruits rouges mûrs. Explosif et épicé, particulièrement après deux heures d’ouvertures. Il y a beaucoup de vin en bouche, peu aérien, mais soyeux à souhait, rond, et appuyé par une belle acidité. Quel équilibre, quel plaisir. Un grand vin, tout simplement. Et que dire du prix : 90$. 94

Jacques-Frédéric Mugnier Musigny 2008
Cette bouteille était la raison première de notre dégustation. Malgré sa jeunesse, quelques lectures ici et là me permettaient de croire que le vin se laisserait bien dégusté. Les attentes étaient élevées, et elles ont été comblées! Le premier contact offre un vin époustouflant, exubérant, légèrement parfumé et complexe, et fidèle au millésime avec une explosion de fruits rouges et une grande pureté aromatique. Il s’est replié sur lui-même après environ une heure d’ouverture, sans jamais cependant perdre son équilibre magistral et sa texture magique, soyeuse et concentrée. Le fruité acidulé caractéristique des vins de ce millésime n’était pas particulièrement présent. Une grande bouteille, qui pourra vieillir sans difficulté 10-20 ans. 95-96

Julien Martel

Messages : 1692
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 35
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Michelle Champagne le Dim 19 Oct 2014 - 9:13

Hier, un Beaune Marconnets 1er Cru du Domaine Bouchard 2005. Couleur rubis d'intensité moyenne avec un disque légèrement orangé. Je vais vous épargner le nez à l'ouverture. Heureusement, la fraise fraîche est arrivée sur fond de café moka et d'épices douces. La bouche est ronde, le corps est moyen, les tannins sont fondus. De beaux amers en finale qui est cependant un peu chaude. Un vin qui m'a laissé sur ma faim....

Michelle Champagne

Messages : 1204
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Patrick Essa le Dim 19 Oct 2014 - 11:18

Verticale de Beaune Clos Des Mouches Blanc - Joseph Drouhin: au cours d'une éblouissante soirée vineuse bourguignonne où tous les rouges furent des Bordeaux nous eûmes droit à un préambule remarquable fait des fameux blancs beaunois du Clos des Mouches. Sept hectares de bas,milieux et hauts de pentes pour des bouteilles ancrées dans leur époque et toutes porteuses des messages afférents aux caractères de leurs millésimes. Quel plaisir que de boire ce vin franc, mûr et sensuel issu d'un sol calcaires souvent fort maigre et pierreux. Un 2010 ouvert et construit sur une matière svelte et harmonieuse a introduit la série  sur une élégance affirmée et un "touché" de bouche souple et caressant. Sa finale plus vive ne masque toutefois pas une légère touche botrytisée aux accents de mandarine amère très engageant même si un peu "facile". Belle longueur. 2008 plus frais, droit et parfaitement équilibré est une brillante réussite car sa texture dense et son allonge fantastique le positionne au niveau d'un cru de haut vol, ce qu'avouons le je n'imaginais pas...du très bel ouvrage! 2006 est aujourd'hui parfaitement abouti et s'il est construit sur une acidité plus basse, il ne manque pas le moins du monde de fraîcheur. Vin souple et racé à la finesse affirmée et à la viscosité juste. 2005 se montre un peu évolutif - comme de nombreux vins du millésime en ce moment - et ne possède ni la race, ni la complexité des précédents. Déception. 2004 a de la tenue, est pur et se montre équilibré en même temps que bien doté au niveau de sa matière.2001 est moins précis au nez mais a de la tenue et une finale aérienne qui séduit. A carafer. 1992 enfin n'a plus la classe qui a été la sienne et se montre fatigué au niveau aromatique avec des accents rancios qui annoncent son déclin. Pas inintéressant mais bu cinq ans trop tard.

Pomerol - Vieux Château Certan 2005: ce vin est parfois déroutant tant il peut être plus marqué que les autres Pomerol par les Cabernet, rien de tout cela ici où la couleur assez claire et juvénile introduit un cru fruité, souple et plaisant mais assez peu architecturé pour la très grande garde supposée du millésime. Bon vin, voire très bon mais pas du niveau de ses pairs il me semble sur cette bouteille.Bien

Saint Julien - Château Leoville Poyferré 2005: le nez bien que marqué par un chêne de haut vol est d'une rare finesse et m'a immédiatement séduit. Quelle harmonie, quelle structure et surtout quelle énergie mêlant texture douce et arômes puissants de mûre et de cèdre! Je reste toujours impressionné par la facture impeccable de ces vins bâtis pour défier les décennies tout en étant accessible jeune. Excellent

Margaux - Château Giscours 2005: un cru qui a connu bien des vicissitudes et qui n'a pas toujours une exemplaire régularité, mais qui possède un sacré terroir de graves margalaises. Cela se sent ici dans un nez très élégant centré sur le cassis frais, le réglisse en bâton et le chêne neuf. La bouche riche et souple impressionné par sa classe et ses tanins d'une superbe finesse. Longue finale sur des arômes précis de fruits noirs frais, un régal! Excellent

Saint Estephe - Cos d'Estournel 2005: non loin de Lafite et de ses Pauillacs raffinés, Cos nous ébloui très souvent par sa classe mêlée à une intensité tannique sidérante. Encore une fois la magie opère ici avec ce vin au profil idéal concentré, jeune et parfaitement élevé. Point de notes de chêne envahissante ou de poivron vert, non, juste un vin mûr avec justesse et qui semble en début de vie tant ses arômes juvéniles sont éclatants. La très grande classe. Hors Ligne

Pauillac - Pichon Longueville Comtesse De Lalande 2005: naguère considéré comme l'un des meilleurs super seconds, il me semble que tout en restant à un excellent niveau, il n'a pas tout à fait suivi les évolutions remarquées de ses voisins. Le vin est ici un peu anguleux et austère et semble ne pas bénéficier d'un élevage aussi précis que le Cos avant lui. Bonne matière, bonne longueur mais pas le frisson.Bien +

Saint Emilion - Château l'Angélus 2005: si j'adore les vins de cette commune, celui-ci à rarement été mon favori je l'avoue, lui préférant même souvent ses proches voisins. Force est de reconnaître que ce 2005 là joue dans la cours des grands car il a tout pour lui. Un nez très racé très peu marqué par le chêne, une matière forte, des tanins fins, une longueur fruitée magistrale...du bel ouvrage! Excellent

Pessac Leognan - Château Haut Brion 2004: le changement de millésime induit évidemment une lecture un peu différente tant il n'a pas la réputation du précédent. Mais les grands terroirs s'en sortent toujours et celui-ci s'il n'a pas la densité des précédents se montre quand même joliment complexe avec ses accents fumés et ses petites notes d'airelles et de mûre sauvage. Son acidité plus haute il procure une longue finale aérienne. Un sacré vin dans le millésime.Très bien

Pauillac - Château Pichon Longueville Baron 1999: des deux Longueville il ne possédait pas la meilleure réputation en 99 et je me souviens l'avoir dégusté sur fût avec un réel bonheur en 2000. Je le retrouve aujourd'hui sur la ligne qu'il avait à l'époque. Assez souple, délicatement marqué par un chêne un peu vanillé et d'une fort belle longueur. Un vin harmonieux et séducteur. Très bien +

Saint Emilion - Château l'Angélus 1998: dans la lignée du 2005 le 98 impressionne par sa carrure athlétique très svelte et sa remarquable neutralité d'élevage.loin des tanins rudes qu'il revêt parfois en jeunesse il inspire ici l'harmonie sur de superbes arômes de prune, de vanille et de pruneaux. Excellent +

Pauillac - Château Pichon Longueville Comtesse De Lalande 1999: Comme Baron le millésime - qui est simplement bon - a réussi au château et ce vin montre plus de classe sur le 2005 bu ce soir là. Texture souple, bonne concentration, parfums précis sur des accents fumés/ fruits noirs très engageant. Un vin suave et raffiné qui sublime la finesse de ce terroir parfois un peu rude.Très Bien +

Saint Emilion - Château Pavie Macquin 1998: au milieu d'un aréopage prestigieux le petit cru de Macquin s'est bien comporté en jouant un registre intermédiaire entre puissance et souplesse. Sombre, parfumé, sans grandes scories d'élevage, le vin est très fruité et possède une bonne longueur et une séduction évidente. Très bien

Pauillac - Château Mouton Rotschild 1985: les Bordeaux des années 80 sont encore porteur d'une forme classique - pour ne pas dire "vieux style" - qui ne me déplaît pas. Moins mûrs, moins extraits, moins dépendant du chêne neuf qu'aujourd'hui, ils sont aussi un peu plus frais et vifs. Celui-ci ne déroge pas à la règle et poivronne un peu ce qui signale des cabernets cueillis précocement. Son allonge est remarquable et son fruité affirmé nous convainc de sa belle race formelle. Un joli souvenir, une belle bouteille. Excellent

Sauternes - Château Rieussec 1990: les vins de Sauternes se vendent mal et on leur préfère de plus en plus des cuvées plus confidentielles mais souvent moins abouties. Je bois peu de liquoreux mais il reste mes préférés car ils sont pensés pour être bus plus que pour être toujours plus concentrés. Celui ci est superbe passé un moment d'ouverture peu agréable où le vin avait besoin de "respirer" pour être lui même. Doré et jeune au niveau de la robe, visqueux juste comme il faut et magnifiquement tenu par une juste acidité. Un beau vin dans une très grande année. Excellent


Dernière édition par Patrick Essa le Dim 19 Oct 2014 - 12:52, édité 8 fois

Patrick Essa

Messages : 928
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Alain Roy le Dim 19 Oct 2014 - 11:42

Stéphanie Chénier a écrit:
Alain Roy a écrit:
Château Les Ormes de Pez 1999, St-Estèphe, acheté en 2006, 50$.

Le bouchon pue l'écurie. Jolie robe, moyennement profonde, tout à fait limpide, grenate, peu évoluée pour un p'tit cul, euh, un p'tit cru de 15 ans. Ça sent le bordelais fondu, je me sens invité. Fruits noirs, écurie, sucre et blabla, il sent bon. Pleinement satisfaisant en bouche, doux et plein et goûteux à la fois, amertume noble bien présente, pointe d'acidité rafraîchissante, du fruit, ouais, vraiment pas déçu par ce petit bourgeois de 15 ans. Il se vend toujours dans les alentours de 50$ pour du 2009-2010 en plus !

Merci Alain: ça m'a fait penser d'aller voir si le 2010 était arrivé à la SAQ et oui, donc j'ai pu m'en commander en ligne.  J'avais beaucoup aimé tester le 2009 en gardant le reste pour plus tard.  J'aime beaucoup le travail de Jean-Charles Cazes ici et au Château Lynch-Bages.

Il y aussi du Château de Pez 2010, que j'aime bien également, et le fun, c'est de le boire en horizontal avec un Ormes du même millésime. Ça suscite des discussions sur le terroir vs le vigneron !

Alain Roy

Messages : 1652
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Invité le Dim 19 Oct 2014 - 13:06

Alain Roy a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:
Alain Roy a écrit:
Château Les Ormes de Pez 1999, St-Estèphe, acheté en 2006, 50$.

Le bouchon pue l'écurie. Jolie robe, moyennement profonde, tout à fait limpide, grenate, peu évoluée pour un p'tit cul, euh, un p'tit cru de 15 ans. Ça sent le bordelais fondu, je me sens invité. Fruits noirs, écurie, sucre et blabla, il sent bon. Pleinement satisfaisant en bouche, doux et plein et goûteux à la fois, amertume noble bien présente, pointe d'acidité rafraîchissante, du fruit, ouais, vraiment pas déçu par ce petit bourgeois de 15 ans. Il se vend toujours dans les alentours de 50$ pour du 2009-2010 en plus !

Merci Alain: ça m'a fait penser d'aller voir si le 2010 était arrivé à la SAQ et oui, donc j'ai pu m'en commander en ligne.  J'avais beaucoup aimé tester le 2009 en gardant le reste pour plus tard.  J'aime beaucoup le travail de Jean-Charles Cazes ici et au Château Lynch-Bages.

Il y aussi du Château de Pez 2010, que j'aime bien également, et le fun, c'est de le boire en horizontal avec un Ormes du même millésime. Ça suscite des discussions sur le terroir vs le vigneron !


Encépagement très différent avec une dominante Merlot pour de Pez.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Alain Roy le Dim 19 Oct 2014 - 15:50

Ben là là Yvan, tu viens de vendre le punch de pourquoi ils vont pas goûter pareil ! Sérieusement, je ne connaissais pas ce détail.

Alain Roy

Messages : 1652
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Dim 19 Oct 2014 - 21:12

Domaine de la Rectorie Collioure Argile 2012 (blanc; 90% grenache gris, 10% grenache blanc)  Une robe couleur jus de pomme, modérément grasse.  À l'ouverture, un nez de sciure de bois.  Malgré 1h en carafe, je dois dire que l'élevage en fût est omniprésent tant au niveau olfactif que gustatif, donc très agressant.  24h plus tard: ouf, le bois s'est atténué.  Servi avec une lasagne aux fruits de mer le 1er jour: là, enfin , on perd le bois et on goûte le fruit (qu'on goûte encore mieux le lendemain).  Des fruits jaunes mais mûrs, peu d'acidité: le raisin a eu chaud (à Banyuls sur la Méditerranée, j'imagine).  Honnêtement, je reconnais le talent du vigneron, mais ça ne me plaît pas.
J'aime noter sur 10, et être bimodale: j'aime ou j'aime pas.  Ce n'est aucunement une insulte aux artisans du produit, mais si je note tout entre 8 et 10, je ne sais plus ce que j'ai vraiment aimé.  Ici: 3/10.

Domaine de Montcalmès Coteaux du Languedoc Les Terrasses du Larzac 2010 (rouge; syrah 65%, mourvèdre, grenache) carafé 1h, bu sur 2h  Peu de nez, peu de bouche, peu de longueur.  Par contre, bien équilibré et bon.  Peut-être refermé?  J'aurais pu l'aérer plus, mais avec le brouhaha familial, l'aération du vin n'était pas prioritaire.  Intéressant.  Je vais en racheter pour la garde, mais j'avoue que je crois préférer l'expression des cépages dans l'extrémité septentrionale de leur territoire.  5/10

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Yves Martineau le Lun 20 Oct 2014 - 9:37

Wow, Stéphanie, c'est à ton honneur de noter comme tu sens les choses, mais 3/10 pour un vin fait avec un certain talent, ça laisse peu de place pour la gradation des milliers de vins infâmes vendus tous les jours.....Est-ce que ton échelle baissera sous zéro? Very Happy

Peut-être que la notation sur cent ou sur vingt te laisserait plus de flexibilité.

Yves Martineau

Messages : 4752
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Lun 20 Oct 2014 - 10:40

Yves Martineau a écrit:Wow, Stéphanie, c'est à ton honneur de noter comme tu sens les choses, mais 3/10 pour un vin fait avec un certain talent, ça laisse peu de place pour la gradation des milliers de vins infâmes vendus tous les jours.....Est-ce que ton échelle baissera sous zéro? Very Happy

Peut-être que la notation sur cent ou sur vingt te laisserait plus de flexibilité.

Merci du feedback Yves. Je ne voulais aucunement insulter le vigneron ou son maître chai, car ils sont experts en leur domaine et pas moi. J'avais décidé d'utiliser les notes biphasiques dans mon club de vins car l'effet de groupe avait tendance à aplanir les notes, et tout semblait se trouver entre 7 et 9. Je voulais donc que mes amis décident s'ils avaient adoré le vin pour en racheter sans faute, aimé mais à ne pas racheter si jugé trop cher, apprécié l'essai mais sans vouloir en racheter (question de goût personnel), ou trouvé que c'était horrible.

Je vais accepter ta suggestion (qui est probablement celle d'autres collègues sur LPEL également) et soit changer ma gradation, soit ne plus chiffrer mes impressions (comme certains qui doivent travailler toute la journée avec les chiffres et qui ont le goût de privilégier les mots plutôt que les nombres dans leurs passe-temps! Wink ). Bonne journée.

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Yves Martineau le Lun 20 Oct 2014 - 11:13

Ah mais libre à toi de prendre l'échelle qui te convient mieux, même sur 10. Je suis d'accord que l'effet d'aplanissement est à éviter.

Moi j'aime bien l'utilisation complémentaire des chiffres, car ils permettent de saisir l'appréciation relative des vins, ce que les mots ne suffisent pas toujours à exprimer. Ainsi, quant on qualifie deux vins de "très bons" ou "excellents", on ne sait pas toujours si le dégustateur les a jugés égaux ou a préféré l'un des deux, ce que la note permet de clarifier.


Yves Martineau

Messages : 4752
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Jean-Philip Journeault le Lun 20 Oct 2014 - 11:56

Stéphanie Chénier a écrit:J'avais décidé d'utiliser les notes biphasiques dans mon club de vins car l'effet de groupe avait tendance à aplanir les notes, et tout semblait se trouver entre 7 et 9.  Je voulais donc que mes amis décident s'ils avaient adoré le vin pour en racheter sans faute, aimé mais à ne pas racheter si jugé trop cher, apprécié l'essai mais sans vouloir en racheter (question de goût personnel), ou trouvé que c'était horrible..

Alors tu pourrais utiliser une échelle plus simple comme par exemple :

cheers  ---- Magnifique - Hors Classe
Very Happy          ---- Excellent
Neutral           ---- Neutre
No       ---- À éviter

Jean-Philip Journeault

Messages : 177
Date d'inscription : 02/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par daniel.seriot le Lun 20 Oct 2014 - 14:30

Bonjour Stéphanie,
A prendre sans esprit de polémique.
Vous décrivez un vin du Roussillon qui semble avoir des qualités et vous ne l'aimez pas. Rien à redire
La notation des vins n'est pas un exercice obligatoire, on peut utiliser des sensations simples par exemple :
Je n'aime pas ( une justification me paraît nécessaire), j'aime, j'aime beaucoup, j'aime passionnément, j'adore, je me lève la nuit pour en boire ( d'accord j'exagère  Very Happy )

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Invité le Lun 20 Oct 2014 - 15:31

daniel.seriot a écrit: je me lève la nuit pour en boire ( d'accord j'exagère  Very Happy )

Ça m'arrive parfois... Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par daniel.seriot le Lun 20 Oct 2014 - 16:34

Ah bon toi aussi Patrick, en réalité cette dernière expression est celle de mon épouse , je l'ai un peu modifiée. La véritable c'est "je me lèverais la nuit pour en boire" Un gros conditionnel heureusement....

daniel.seriot

Messages : 853
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 20 Oct 2014 - 16:39

Moi aussi je l'emploie au conditionnel cette expression ... car quand c'est si bon, je ne me couche pas avant que le bouteille soit finie!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7049
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Michel Therrien le Lun 20 Oct 2014 - 18:36

Une question de Maître Jules à l'époque (Jules Roiseux) : Docteur, est-ce tu te lèverais la nuit pour en boire?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7297
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Lun 20 Oct 2014 - 18:46

Merci à tous pour vos suggestions: elles m'aideront à être plus juste et précise dans mes rubriques.

Et vous me rassurez: je ne suis pas la seule à rêver au vin la nuit! Laughing

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Michel Therrien le Lun 20 Oct 2014 - 19:02

Stéphanie Chénier a écrit:
Et vous me rassurez: je ne suis pas la seule à rêver au vin la nuit! Laughing

On ne rêve pas....on boit!


ps: J'ai vu un tes plus illustres confrères samedi soir....Champlain Charest. Il a dégusté beaucoup dans sa vie et il est encore droit comme un chêne! Il a, j'en suis convaicu, bu un peu la nuit.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7297
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 12 octobre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Lun 20 Oct 2014 - 20:32

Michel Therrien a écrit:
Stéphanie Chénier a écrit:
Et vous me rassurez: je ne suis pas la seule à rêver au vin la nuit! Laughing

On ne rêve pas....on boit!


ps: J'ai vu un tes plus illustres confrères samedi soir....Champlain Charest. Il a dégusté beaucoup dans sa vie et il est encore droit comme un chêne! Il a, j'en suis convaicu, bu un peu la nuit.

Tant mieux pour lui: je lui souhaite santé et bonheur.
Je n'ai toutefois pas la même philosophie professionnelle. J'admire le personnage (ne l'ayant jamais rencontré personnellement), mais mon parcours est bien différent.

Et c'est encourageant pour nous tous: peut-être a-t-il trouvé la recette de la fontaine de jouvence! Merci Michel! cheers

Stéphanie Chénier

Messages : 1137
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum