Derniers sujets
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Semaine du 14 septembre 2014

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 14 septembre 2014

Message par Michel Therrien le Dim 14 Sep 2014 - 12:42



Excellent repas hier arrosé de ces vins.
Une Goutte d'Or à point et délicieuse afin de souligner le début des vendanges chez Buisson-Charles......petit pincement au cœur avec tant de souvenirs!
J'y reviendrai.....

Champagne Brut Blanc de blancs 2004, Joseph Perrier
Puligny-Montrachet Les Enseignères 2008, Prudhon
Meursault 1er cru Goutte d'Or 2008, Buisson-Charles
Chassagne-Montrachet 1er cru Les Boudriottes 2009, Domaine Ramonet
Vosne-Romanée 1er cru Les Beaumonts 2008, Emmanuel Rouget
Corton- Perrières 2005, Vincent Girardin
Sancerre Monts Damnés 2007, Gerard Boulay

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7543
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Pierre Beauregard le Dim 14 Sep 2014 - 14:26

En effet, belle soirée hier entre ami(e)s au cours de laquelle plusieurs bons moments se sont produits, dont entre autres, boire ces excellents vins :



Très beau champagne que la cuvée Brut Blanc de Blancs 2004 de Joseph Perrier.  C'était pour moi une première et assurément pas la dernière considérant l'excellence de cette cuvée et de ce producteur.  Au départ, on est sur la brioche et les figues.  La bouche est expansive et se déguste avec un beau enrobage qui nous tapisse la bouche entièrement.  J'en achète, certain.

À compter d'ici, tous les vins sont servis à l'aveugle.

On attaque le saumon poché avec deux très beaux blancs.  Le premier nez du Prudhon, Puligny-Montrachet Les Enseignères 2008 m'enlignait directement à Meursault avec son côté légèrement beurré et sur la noisette.  Au cours de son évolution, ces notes ont disparu et ont laissé place aux fruits jaunes.  La bouche minérale nous donne beaucoup de plaisir.  Prudhon fait bon ... très bon.

Une autre belle expérience avec la Goutte d’Or 2008 de Buisson Charles que je buvais pour la 2e fois en 3 semaines.  Quelle belle réussite.  Au départ je m’enlignais sur Chablis de par son acidité bien présente mais la bouche le trahit.  Bel ampleur, fruits jaunes, une intensité qui lui donne une grande longueur.  Bravo l’ami !

Le prochain blanc nous dévoile d’entrée de jeu une grande intensité aromatique de fleurs blanches, de pain grillé et un peu d’élevage qui se dissipera à l’aération.  Un vin de plaisir tant il en donne.  Un peu désolant que l’on doive s’expatrier ailleurs pour mettre la main sur une bouteille de Ramonet.  La cuvée hier soir était Boudriotte du millésime 2009 et bien content d’en avoir encore en cave.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1884
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Yves Martineau le Dim 14 Sep 2014 - 14:31

M. Chapoutier St. Joseph Les Granits 2011
Un nez un brin animal à l'ouverture, qui s'estompe et devient très floral ensuite, violettes, cerises. Il y a de l'élevage, mais qui n'écrase pas le fruit. En fait, il pinotte presque!

Un vin de corps léger, parfumé, aérien, tout en finesse. Il y a là une précision des tanins rare et une belle pureté. Un St-Joseph de haute couture, très maitrisé, un peu travaillé, mais c'est diablement bon et charmeur, d'un équilibre magnifique. J'adore! 92 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 5137
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par daniel.seriot le Dim 14 Sep 2014 - 16:40

Pour accompagner le repas d'anniversaire de mon épouse, j'ai ouvert une bouteille de ce cru qu'elle aime beaucoup qui a accompagné  des brochettes de ris de veau maintenus par des bâtons de citronnelle laqués avec un miel de châtaignier, un vinaigre balsamique à la truffe et de l'huile d'olive à la truffe.  
Le bouchon est impeccable, aucun signe d'oxydation, mais en vin en cours d'évolution.

Pessac-Léognan : Domaine de Chevalier blanc 2001
Dégusté à l’ouverture et mis en carafe une heure avant la dégustation
La robe jaune or soutenue est brillante. Le nez intense et net est dominé par de puissants arômes de truffe blanche, à l’agitation apparaissent des parfums de pamplemousse, d’oranges, de fruits de la passion, d’épices orientales et des notes fumées. La bouche est riche, pleine et dense, sans se départir d’un élégant velouté de texture, agrémenté de saveurs très expressives de fruits exotiques et de truffe blanche. La finale est longue, fraîche, intense, très soutenue, soulignée par la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction, avec une expression moins intense de la truffe blanche. Elle est ponctuée par de légers amers nobles (peaux de fruits). Noté 17, même note plaisir. Une évolution aromatique, sans signe d’oxydation, qui peut ne pas plaire à tout le monde et qui fait de ce millésime, désormais un vin de gastronomie.

Des Côtes d'agneau cuites sur les sarments de vigne ont accompagné le plat suivant.

Haut-Médoc : La Lagune 1989
Dégusté et épaulé deux heures avant le service.
La robe est assez profonde, de couleur grenat, évoluée au bord du verre. Le bouquet  intense et séduisant évoque les fruits mûrs et frais (cassis, baies de sureau, et cerises), les épices douces, le sous-bois, le tabac bond, avec des prémices de truffe noire. La bouche est généreuse, les tannins fondus enrobés d’une chair bien formée, sont bien tramés dans corps plein, bien charpenté, rehaussé des fruits intenses. La finale est allongée, avec des tannins au grain un peu plus perceptible, énergique, fraîche, d’une puissance domptée, avec d’intenses et complexes saveurs (très beaux fruits mûrs et « jeunes » notamment) déjà observée à l’olfaction. Noté 17, même note plaisir. A boire sans se presser, si les bouteilles de première main ont été bien conservées
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Pierre Beauregard le Dim 14 Sep 2014 - 20:51

Autour des rouges :

Vosne Romanée Les Beaumont 2008 d'Emmanuel Rouget, la robe est pale, délicate.  Beaucoup de fruits au nez, le vin présente une belle fraicheur et se présente avec une grande amplitude.  Long et fin.  Belle bouteille.

Le Corton Perrières 2005 de Vincent Girardin tant qu'à lui présentait une robe très foncée, on aurait dit un vin du bordelais.  Cependant, les arômes sont sur les fruits rouges tels que la cerise et les fraises et ajouté d'un soupçon de moka.  La buche présente beaucoup de matière et la finale est souple, soyeuse.  Un des premiers grands 2005 accessibles.

Pour terminer, notre Kafir national est vraiment devenu maître du sabre et ce, du premier coup.  Un coup sec et pof.  Quel beau poffff

avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1884
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Stéphanie Chénier le Dim 14 Sep 2014 - 20:59

J'ai osé...
Je suis relativement conservatrice, mais j'ai osé essayer...
Un blanc avec la sauce tomate!
Inspirée d'une chronique passée de Mathieu Turbide le collègue de Patrick des Méchants Raisins, j'ai osé ouvrir un blanc, un sauvignon blanc, avec des pâtes sauce rosée. Chapeau à mon mari qui a fait la meilleure sauce rosée que j'ai jamais goûté, avec de la béchamel au lieu de la crème, et un pincée de cannelle...

Surprenament un accord des plus intéressants avec le Sancerre Moussière d'Alphonse Mellot 2012. L'acidité des tomates semble effacer celle du Sauvignon: on perd les agrumes et on peut mieux apprécier les abricots et pêches, ainsi qu'une rondeur insoupçonnée pour un vin si jeune... Mieux qu'avec la clef des vins ou le petit sou noir. Il ne reste que les fruits, la crème, et les tomates, avec la finale de cannelle. On pense servir le tout en entrée, garnie d'une crevette saisie dans l'huile d'olive et l'ail.
avatar
Stéphanie Chénier

Messages : 1400
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : La Sarre, Abitibi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Patrick Ayotte le Dim 14 Sep 2014 - 21:17

En fin de semaine, un pour accompagner le 1er feu de foyer de la saison fraiche qui s'installe, l'autre pour me jeter à terre:

La Face Cachée de la Pomme Neige Première cidre de glace 2009



Le cidre est ambré et d’une couleur caramel. Nez de pommes bien mûres ainsi qu'un peu d’arômes d'abricot et de caramel. En bouche les saveurs de pommes sont bien présentes avec une touche d'oxydation, l'abricot séché y est aussi tout comme du caramel légèrement épicé et salé. L’acidité vient équilibrer la finale où le sucre se fait sentir, mais sans lourdeur. Très beau produit ! Fait de pomme McIntosh (80%) et Spartan (20%), fait 12% d’alcool et a été élevé 6 mois en cuve de stainless.

Philippe Bornard Le Ginglet Arbois Pupillin 2011



Le vin est grenat très pâle. Nez sur le fruit rouge avec des épices (muscade), un côté animal intriguant, du cuir, mais c’est beau, profond. En bouche, c’est l’équilibre entre la pureté du fruit, de pâte de tomate, un côté aérien bien charmeur et cette rusticité qui apporte une touche d’amertume sur une finale assez longue. Bref, un vin fascinant et délicieux ! Fait de Trousseau et fait 12% d’alcool.
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2964
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 15 Sep 2014 - 9:17

Yves Martineau a écrit:M. Chapoutier St. Joseph Les Granits 2011
Un nez un brin animal à l'ouverture, qui s'estompe et devient très floral ensuite, violettes, cerises. Il y a de l'élevage, mais qui n'écrase pas le fruit. En fait, il pinotte presque!

Un vin de corps léger, parfumé, aérien, tout en finesse. Il y a là une précision des tanins rare et une belle pureté. Un St-Joseph de haute couture, très maitrisé, un peu travaillé, mais c'est diablement bon et charmeur, d'un équilibre magnifique. J'adore! 92 pts

Un premier 2011 qui te fait vibrer et qui semble avoir des airs de 2010! As-tu bien regardé l'étiquette? Laughing
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1415
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Michel Therrien le Lun 15 Sep 2014 - 9:24

Pierre Beauregard a écrit:Pour terminer, notre Kafir national est vraiment devenu maître du sabre et ce, du premier coup.  Un coup sec et pof.  Quel beau poffff


Tu as retrouvé le bouchon en bas du 3 e étage et dans le fleuve.......WOW!
J'aurais aimé te voir en pirogue.....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7543
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Yves Martineau le Lun 15 Sep 2014 - 10:05

Michelle Champagne a écrit:
Un premier 2011 qui te fait vibrer et qui semble avoir des airs de 2010! As-tu bien regardé l'étiquette? Laughing

Michelle,

Mes réserves exprimées sur les 2011 visaient le Rhône sud. Jusqu'ici, je suis plutôt charmé par les 2011 en Rhône nord, mais ce n'est basé que sur quelques vins, comme les très beaux Cornas de Courbis et Allemand. À suivre, the jury is still out!
avatar
Yves Martineau

Messages : 5137
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Yves Martineau le Lun 15 Sep 2014 - 10:10

Stéphanie Chénier a écrit:J'ai osé...
Je suis relativement conservatrice, mais j'ai osé essayer...
Un blanc avec la sauce tomate!
Inspirée d'une chronique passée de Mathieu Turbide le collègue de Patrick des Méchants Raisins, j'ai osé ouvrir un blanc, un sauvignon blanc, avec des pâtes sauce rosée.  Chapeau à mon mari qui a fait la meilleure sauce rosée que j'ai jamais goûté, avec de la béchamel au lieu de la crème, et un pincée de cannelle...

Surprenament un accord des plus intéressants avec le Sancerre Moussière d'Alphonse Mellot 2012.  L'acidité des tomates semble effacer celle du Sauvignon: on perd les agrumes et on peut mieux apprécier les abricots et pêches, ainsi qu'une rondeur insoupçonnée pour un vin si jeune...  Mieux qu'avec la clef des vins ou le petit sou noir.  Il ne reste que les fruits, la crème, et les tomates, avec la finale de cannelle.  On pense servir le tout en entrée, garnie d'une crevette saisie dans l'huile d'olive et l'ail.

Intéressant et pas si ésotérique Stéphanie, à première vue quand il y a de la crème, les accords recommandés sont plus souvent en blanc il me semble (ex. veau ou poulet sauce crème). Alors s'il y a des crevettes en plus, ça règle le cas.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5137
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 11:18

Sauf que Moussière de Mellot 2012, c'est serré pas à peu près en ce moment... Une grande réussite! Vais attendre les miennes encore 3-5 ans. 2013 est plus tendre et accessible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 11:23

Patrick Ayotte a écrit:Philippe Bornard Le Ginglet Arbois Pupillin 2011



Le vin est grenat très pâle. Nez sur le fruit rouge avec des épices (muscade), un côté animal intriguant, du cuir, mais c’est beau, profond. En bouche, c’est l’équilibre entre la pureté du fruit, de pâte de tomate, un côté aérien bien charmeur et cette rusticité qui apporte une touche d’amertume sur une finale assez longue. Bref, un vin fascinant et délicieux ! Fait de Trousseau et fait 12% d’alcool.

En ai ouvert deux bouteilles durant le week-end. Trouvé que le vin avait une "rondeur" que je n'avais pas perçu la première fois. Rien de dérangeant, mais pas aussi "sec" à ce quoi je m'attendais et l'impression d'avoir un poil moins de complexité. Ça reste une superbe aubaine et un vin qui se boit comme du petit-lait. Note revue légèrement à la baisse : 16,5-17/20.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Patrick Ayotte le Lun 15 Sep 2014 - 11:56

Patrick Désy a écrit:
Patrick Ayotte a écrit:Philippe Bornard Le Ginglet Arbois Pupillin 2011

Le vin est grenat très pâle. Nez sur le fruit rouge avec des épices (muscade), un côté animal intriguant, du cuir, mais c’est beau, profond. En bouche, c’est l’équilibre entre la pureté du fruit, de pâte de tomate, un côté aérien bien charmeur et cette rusticité qui apporte une touche d’amertume sur une finale assez longue. Bref, un vin fascinant et délicieux ! Fait de Trousseau et fait 12% d’alcool.

En ai ouvert deux bouteilles durant le week-end. Trouvé que le vin avait une "rondeur" que je  n'avais pas perçu la première fois. Rien de dérangeant, mais pas aussi "sec" à ce quoi je m'attendais et l'impression d'avoir un poil moins de complexité. Ça reste une superbe aubaine et un vin qui se boit comme du petit-lait. Note revue légèrement à la baisse : 16,5-17/20.

J'ai bien aimé son caractère différent et malgré le côté rustique, la grande buvabilité. Bref, content qu'il m'en reste, mais une caisse de 12 aurait été de trop...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2964
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 15 Sep 2014 - 13:28

Patrick Désy a écrit:
Patrick Ayotte a écrit:Philippe Bornard Le Ginglet Arbois Pupillin 2011



Le vin est grenat très pâle. Nez sur le fruit rouge avec des épices (muscade), un côté animal intriguant, du cuir, mais c’est beau, profond. En bouche, c’est l’équilibre entre la pureté du fruit, de pâte de tomate, un côté aérien bien charmeur et cette rusticité qui apporte une touche d’amertume sur une finale assez longue. Bref, un vin fascinant et délicieux ! Fait de Trousseau et fait 12% d’alcool.

En ai ouvert deux bouteilles durant le week-end. Trouvé que le vin avait une "rondeur" que je  n'avais pas perçu la première fois. Rien de dérangeant, mais pas aussi "sec" à ce quoi je m'attendais et l'impression d'avoir un poil moins de complexité. Ça reste une superbe aubaine et un vin qui se boit comme du petit-lait. Note revue légèrement à la baisse : 16,5-17/20.

Alors, il s'agit d'un vin à boire impérativement après un Échezeaux 2005 de Girardin, un Musigny 2008 de Jadot, un Chambertin 2007 de Mortet et un Vosne Beaux Monts 1999 de Leroy......
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1415
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 13:46

Michelle Champagne a écrit:

Alors, il s'agit d'un vin à boire impérativement après un Échezeaux 2005 de Girardin, un Musigny 2008 de Jadot, un Chambertin 2007 de Mortet et un Vosne Beaux Monts 1999 de Leroy......


Ou encore, après un splendide Mouton 1997 et un ratoureux de Sassi 1998 Twisted Evil


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par daniel.seriot le Lun 15 Sep 2014 - 14:30

Patrick,
Tu n'as tout de même pas utilisé Le Ginglet Arbois Pupillin 2011 de Philippe Bornard pour aviner les verres de service du Mouton Rothschild 1997 ?
Une réussite dans ce millésime ( Mouton Rothschild 1997)
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 14:48

daniel.seriot a écrit:Patrick,
Tu n'as tout de même pas utilisé  Le Ginglet Arbois Pupillin 2011 de Philippe Bornard pour aviner les verres de service du Mouton Rothschild 1997 ?
Une réussite dans ce millésime ( Mouton Rothschild 1997)

lol Razz

Sérieux, grande surprise que ce Mouton 97, une première pour moi dans ce millésime. Juste à point. Autour de 18/20.

Sassi 98 plus en retrait avec un côté plus sévère. Autour de 17-17,5/20


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par daniel.seriot le Lun 15 Sep 2014 - 16:40

Pour clôturer le repas évoqué hier, le premier vin commenté a accompagné un dessert à base de fruits exotiques et de léger curry.
Intéressé par le compte rendu d'Yves sur le Rieussec 2003, j'en ai ouvert une bouteille pour voir comment je le percevais.

Les vins ont été mis en carafe une à deux heures avant la dégustation

Sauternes : Lafaurie Peyraguey 1986
La robe dorée assez soutenue est brillante. Le bouquet intense et séduisant évoque l’abricot rôti, la mangue, l’orange, le safran, les fruits secs, les fleurs séchées, avec une pointe de safran. La bouche est onctueuse, le vin se développe avec une puissance maîtrisée, la liqueur est serrée et pure dans un centre dense et ample, rehaussé d’intenses fruits rôtis soulignant un botrytis de qualité. La longue finale est moelleuse, pleine, rayonnante, d’une très bonne fraîcheur qui participe à l’harmonie, savoureuse, et complexe (fruits rôtis, épices orientales, fruits secs). Noté 17,5, même note plaisir

Sauternes : Rieussec 2003
La robe offre une teinte légèrement dorée, le nez est intense et très élégant, avec des arômes de fruits rôtis (abricots et oranges) d’épices orientales (safran dominant) de morilles séchées et de caramel au beurre salé. La bouche est très riche, la liqueur est raffinée, pure et délicate, le milieu de bouche est puissant, concentré, onctueux agrémenté de fruits parfaitement rôtis. La finale est longue, précise, très pure, extravertie, d’une grande harmonie grâce à la fraîcheur de bon aloi, qui donne un superbe équilibre à ce vin issu d’un millésime d’une grande générosité. Elle est soulignée par les intenses et séduisantes saveurs décelées à l’olfaction. Note potentielle 18, voire plus, note plaisir 17,5. Une réussite majeure dans le millésime par sa fraîcheur en finale qui n’est pas la caractéristique principale des Sauternes de ce millésime. A attendre pour davantage de complexité.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 15 Sep 2014 - 21:08

Ce soir, pour le plaisir :

Lucien Boillot Cherbaudes gevrey-chambertin 1er cru 2011 : Belle couleur, jeune, brillante et parfaitement translucide. Nez un peu renfrogné au départ, qui dévoilera une réelle race à l’aération. Fruits noirs frais, lys, épices douces et réglisse signent ce bouquet profond. Bouche ciselée, précise et détaillée, pas des plus amples, mais le grain demeure fin et le milieu de bouche dévoile une réelle concentration. Finale sérieuse, mais sans sévérité, longue et salivante. Je l’ai mieux goûté ce soir que lors de mon passage au domaine en octobre 2013. Pierre Boillot fait des vins classiques, qui demandent un peu d’attention, mais qui possèdent une pureté rare et un caractère envoûtant. Très bien, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7422
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Yves Martineau le Lun 15 Sep 2014 - 21:18

Suite au Saint-Joseph pris samedi, j'ai voulu goûter au Croze-Hermitage

M. Chapoutier Crozes-Ermitage Les Varonniers 2011
Un nez expressif de jambon fumé, cerise plutôt bonbon, vanille, avec des violettes et du poivre. Charmeur, mais moins suave et subtil que mon souvenir du Saint-Joseph.

En bouche, le vin est ouvert et bien savoureux, un peu racoleur, avec une belle concentration, de la fraicheur, un fruit pur. C'est un très bon Croze, forcément plus puissant, mais sans la finesse et la précision du St-Joseph. J'aime ce vin, mais je suis étonné de la note ronflante donnée par Jeb Dunnuck du W.A. et du fait qu'il ait mis un point de moins au Saint-Joseph. 90-91 + pts

p.s.: ceci dit, chapeau à la maison Chapoutier pour ces vins impeccables, j'aimerais beaucoup goûter à leurs grandes cuvées sur ce millésime.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5137
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 15 Sep 2014 - 21:30

Il semble en rester à la SAQ Yves.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7422
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Patrick Ayotte le Lun 15 Sep 2014 - 21:36

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Ce soir, pour le plaisir :

Lucien Boillot Cherbaudes gevrey-chambertin 1er cru 2011 : Belle couleur, jeune, brillante et parfaitement translucide. Nez un peu renfrogné au départ, qui dévoilera une réelle race à l’aération. Fruits noirs frais, lys, épices douces et réglisse signent ce bouquet profond. Bouche ciselée, précise et détaillée, pas des plus amples, mais le grain demeure fin et le milieu de bouche dévoile une réelle concentration. Finale sérieuse, mais sans sévérité, longue et salivante. Je l’ai mieux goûté ce soir que lors de mon passage au domaine en octobre 2013. Pierre Boillot fait des vins classiques, qui demandent un peu d’attention, mais qui possèdent une pureté rare et un caractère envoûtant. Très bien, voire plus.

Seulement le 2010 en cave....et j'ai l'intention de l'attendre un bon moment !
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2964
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Michelle Champagne le Mar 16 Sep 2014 - 8:33

Patrick Désy a écrit:
Michelle Champagne a écrit:

Alors, il s'agit d'un vin à boire impérativement après un Échezeaux 2005 de Girardin, un Musigny 2008 de Jadot, un Chambertin 2007 de Mortet et un Vosne Beaux Monts 1999 de Leroy......


Ou encore, après un splendide Mouton 1997 et un ratoureux de Sassi 1998 Twisted Evil

J'aime bien le Trousseau que j'ai redécouvert cette année. Sa couleur de faible intensité, sa fraîcheur en bouche où les saveurs explosent savamment.  Je trouve très audacieux de le boire après un Pauillac et un Sass. Je comprend mieux maintenant la rondeur perçue.....

C'est un peu comme au hockey, il est facile pour un coach de faire mal paraître un joueur; il suffit de le faire jouer sur la même ligne que Paros.... Laughing
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1415
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Yves Martineau le Mar 16 Sep 2014 - 11:56

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Il semble en rester à la SAQ Yves.

J'ai dit "goûter", pas acheter! Wink
avatar
Yves Martineau

Messages : 5137
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 14 septembre 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum