Derniers sujets
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Semaine du 10 août 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 10 août 2014

Message par Patrick Ayotte le Mar 12 Aoû 2014 - 20:48

Quelques vins bu lors des derniers jours en camping:

Seghesio Zinfandel Sonoma County 2010 (375ml)
Couleur foncée et violacée. Saveurs de mûres, d'épices, de fines herbes avec une pointe de sucre brun. La matière du vin supporte le 14,8% d'alcool qui n'est pas perceptible. Du plaisir quoi! Un vin pour accompagner les grillages telles que les ribs...

Norman Hardie Cabernet Franc Prince Edward County 2012
Tout simplement incapable de garder mes bouteilles de ce vin. Fruits rouges purs, un délice en bouche, grande buvabilité, le bonheur quoi ! M'en faut d'autres !  Sad 

Vina Chocalan Cabernet-Sauvignon Reserva Maipo 2007
Version classique du cab chilien avec fruits noirs, épices, humus, chocolat amer et une touche de bois. Les quelques années de garde ont polies les coins de ce vin et l'on rendu appréciable et plaisant.

Hier et ce soir:

Remoissenet Père et Fils Savigny-les-Beaune 1er Cru Les Serpentières 2011
Le vin est ruby translucide. Nez tout en finesse avec des arômes de fruits rouges, de fleurs séchés, d'épices et de terre noire. En bouche, la finesse y est aussi et domine sur la densité de la matière, le tout sur une finale fine et longue où l'acidité est en second plan. Saveurs de fraises, de cerises, d'épices et de poussière. Requiert un plat qui n'écrasera pas le vin...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2993
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 13 Aoû 2014 - 12:30

Horizontale minimaliste :

Clos du Mont-Olivet Cuvée du Papet châteauneuf-du-pape 1998 : Nez tonitruant de grenache salace, sur la viande crue et fumée (genre saucisse à hot dog crue!),la confiture de fraise des bois, le tout agrémenté de notes sanguines et épicées … je parierais qu’il y a un peu de brett là-dedans! Bouche ample, aromatiquement décadente, mais peu riche. Finale de longueur correcte, mais étonnamment vive. Genre de vin à l’équilibre précaire, dont le côté intense et pas forcément net n’est pas sans rappeler (bien que je ne crois pas que ça en soit un) les vins natures. Bien, voire un peu plus.

Clos des Papes châteauneuf-du-pape 1998 : On ne pourrait trouver vin plus opposé je crois. Tout ici est maîtrise, pureté et harmonie. Nez de prune, d’anis, d’herbes séchées, de poivre noir et de lys. Bouche séveuse, mais droite, complexe qui donne l’impression d’être aboutie. Si les parfums sont sudistes, la vigueur, l’harmonie et l’éclat de l’ensemble sont très classiques. Finale très longue, avec de la poigne, et une noble amertume qui procure du relief et gomme toute impression de richesse indue. Si ce vin provient indéniablement d’un beau millésime, rien, à la dégustation, n’indique qu’il s’agit d’un millésime forcément très riche. Excellent.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Mer 13 Aoû 2014 - 16:39

Très belle dégustation au domaine Albert Mann, fin mai dernier, orchestrée par Jacky Barthelmé. Nous commençons par les Pinot noirs que j'ai trouvés au-dessus de ceux de Marcel Deiss, goûtés la veille.

Pinot noir : Clos de La Faille 2012
Sols et sous-sols complexes, de zone faillée : conglomérat oligocène, grès roses, grès calcaires, calcaires, etc.
30% de raisins égrappés, et élevage dans des barriques d’un vin


Le nez est élégant et d’une bonne expression avec des arômes de cerises fraîches et mûres, de roses, et de légères épices, avec des notes de fraises sauvages. La bouche est droite, longiligne, les tannins fins et mûrs sont enrobés par une chair délicate et soyeuse, plus pleine et plus serrée dans un centre fruité. La finale, d’une bonne allonge est élancée, un rien plus tannique, d’une bonne douceur tactile, fraîche, d’une agréable expression aromatique ( fruits et fleurs, et notes sanguines) . Noté 15,5/16

Pinot noir : Grand H 2012
Issu de sols et sous-sols marno-calcaires du Hengst : 70% de raisins entiers, élevage 18 mois en barriques d’un vin

Un peu plus fermé à l’olfaction que le vin précédent, l’aération dévoile des arômes de cerises burlat, de fines épices, avec des notes fumées et très légèrement grillées. La bouche est charnue, très veloutée, avec une puissance sous jacente qui muscle le vin dans un milieu de bouche, agrémenté de fruits séduisants. La finale est allongée, d’un très bon maintien, fraîche, délicate, avec la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction (fruits gourmands), elle est ponctuée de notes  salines. Noté 16,5

Pinot noir : Les Saintes Claires 2012
Les vignes, dotées de petits raisins, sont plantées sur une dalle calcaire. Non égrappé à 90%, élevage en barriques d’un vin

Le bouquet est bien ouvert et avenant, avec des arômes de cerises mûres, nuancées de légères framboises,  d’épices douces, avec des notes florales et de léger cassis. La bouche est pure, les tannins fins et racés enrobées par un chair bien formée et quasiment soyeuse se trament dans un corps plein, énergique sans se départir de son élégante douceur tactile rehaussé de fruits purs et expressifs. Le vin s’allonge dans une finale,  très veloutée, bien dessinée, pure,  élégante, d’un très bon maintien, fraîche, parfumée (fruits, épices, notes florales), des notes salines, et de très léger végétal noble ( thé noir) en ultime sensation. Noté 17, voire plus
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Julien Martel le Mer 13 Aoû 2014 - 16:45

Il me reste encore plusieurs quilles de Albert Mann 2008 (Grand H, Grand P et Clos de la Faille). À chaque fois que j'en ouvre une, je suis surpris par la qualité des vins.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 13 Aoû 2014 - 20:31

Daniel, pas de réduction? J'avais goûté quelques 2008 et les avais trouvés incroyablement réduits.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Julien Martel le Mer 13 Aoû 2014 - 21:29

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:Daniel, pas de réduction? J'avais goûté quelques 2008 et les avais trouvés incroyablement réduits.

Cette réduction s'est estompée de façon marquée sur les bouteilles ouvertes plus récemment, bien qu'encore un peu présente.
avatar
Julien Martel

Messages : 1703
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 36
Localisation : Ste-Dorothée, Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Jeu 14 Aoû 2014 - 7:07

Vincent et Julien
Pas de réduction notable sur les trois vins dégustés. J'ai trouvé que les vins ont gagné en précision et en élégance en comparaison des 2008 et 2009 que j'ai pu déguster.
La cuvée "Les Saintes Claires" a trouvé ses marques, depuis le premier millésime 2009, et me parait aller vers un haut niveau dans les futurs grands millésimes alsaciens ( pour cette couleur)
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Jeu 14 Aoû 2014 - 13:10

Suite de la dégustation au domaine Albert Mann

Nous avons, lors de cette dégustation obtenu les valeurs en sucre résiduels de certaines cuvées. La propriété préfère utiliser un indice d’expression que je rapporte ci-dessous :
Indice 1 : sec
Indice 2 : d’esprit sec
Indice 3 : demi-sec
Indice 4 : moelleux
Indice 5 : liquoreux

Les vins blancs
Les robes sont de teintes jaunes pale à or soutenu

Muscat sec 2013
Sucres résiduels : 4,5 grammes, indice d’expression : 1
Le nez ouvert évoque le raisin frais, la pêche, l’abricot, avec des notes florales. La bouche est souple longiligne, très fruitée, avec dès le milieu de bouche une fraîcheur de bon aloi qui persiste dans une finale aromatique et fraîche. Noté 14.

Riesling : Cuvée Albert 2013 : sélection de vieilles vignes
Sucres résiduels 13 grammes : indice 1
Des arômes de citron, de fruits de la passion, de cumbawa, de léger safran avec des notes florales soulignent une olfaction expressive et séduisante. La bouche associe une tonicité évidente, avec une chair veloutée, le milieu de bouche est plein, d’une bonne densité, rehaussé de fruits variés et expressifs. La nette acidité gustative (malique) donne de l’allonge, et beaucoup de fraîcheur à une finale dynamique, pure, droite, avec des saveurs fruitée dominées par des agrumes (citron), et des notes florales. Noté 16/16,5. Se goûte sec .

Riesling Schlossberg 2012 ( dégusté deux fois , à la propriété et en bouteille)
Indice d’expression : 1
L’olfaction pure et ouverte, évoque le citron et le pamplemousse bien mûrs, agrémentés   des notes florales (fleurs blanches et une touche de camomille), avec des notes légèrement fumées. La bouche est droite, pure, très charnue, d’un séduisant velouté de texture, dense et serrée dans le milieu de bouche, frais, agrémenté de fruits bien en chair et gourmands. La finale est allongée, soutenue, épurée, délicate et énergique à la fois, à l’aromatique expressive (palette affriolante d’agrumes) et notes florales, très saline dans son ultime sensation. Note 17,5 . Le vin se goûte sec.

Riesling : Furstentum 2012
Indice d’expression : 2
Nez très intense d’oranges confites, avec son jus, de citron, d’épices orientales, nuancés de notes florales. L’attaque est pleine, franche, bien en chair, le vin se développe avec générosité, ampleur,  et rondeur, dans un centre très aromatique (fruits épicés). L’acidité gustative bien présente donne de l’allonge et de l’harmonie à une finale, riche, mais raffinée, très parfumée, légèrement naphtée et très saline. Noté 17.

Riesling Rosenberg 2011
Sucres résiduels 64 grammes, indice d’expression : 4
Le bouquet est intense et avenant, avec des arômes de fruits de la passion, d’agrumes confits (oranges dominantes), d’épices douces (muscade et très léger curry), et des prémisses de truffe blanche. La bouche est charnue, presque grasse, avec du volume et de l’ampleur, fruitée et épicée, l’acidité gustative sous jacente maintient un équilibre et une harmonie de bon aloi dans une finale riche, savoureuse, avec une sensation de sucre raffiné et des notes de miel qui évoque une vendange tardive. Noté 16
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Alexandre Trudel le Sam 16 Aoû 2014 - 0:21

Avec ma douce au restaurant AVV Grenadine, pour accompagner un excellent menu dégustation 5 services:

Domaine Ganevat Côtes du Jura Les Chalasses Vieilles Vignes 2009
Un des grands vins du domaine Ganevat, avec des vieilles vignes de chardonnay plantées en 1902. J'ai lu que le producteur n'était pas un grand fan de ses 2009. Après ma 1re bouteille que je trouvais excellente, j'étais septique, l'aspect atypique ne me dérangeait pas vraiment, j'appréciais sa richesse, son aspect presque exotique pour la région et son gras. Après cette 2e bouteille, je retrouve les qualité autrefois appréciées mais je commence à comprendre les limites du millésime, surtout après avoir goûté au 2011, plus représentatif. Si le vin demeure excellent, long et très dense, on sent clairement la chaleur en finale, et l’équilibre semble quelque peu précaire. Le vin développe aussi des notes légèrement oxydatives, et bien qu'on sente l'acidité, il manque un peu de tension pour supporter la richesse du fruit sur le long terme. Bref, on sent que la vigne a un peu souffert de la chaleur. A boire en jeunesse donc, en entendant les 2010 et les 2011. Demeure hors norme, on sent le talent du producteur et la grandeur du terroir, mais c'est sans doute un vin qui n'est pas fait pour durer très longtemps. 92

Domaine Courbis Cornas Les Eygats 2010
Très jolie vin, belle densité, petit creux en milieu de bouche, belle finale tannique mais en finesse. C'est un excellent vin, mais je suis loin des 99 points de Parker. Mes petits reproches: malgré l'acidité appuyée et la belle longueur, on sent que le vin manque un peu de fruit et de gras: on a clairement affaire à un millésime 2010 moins riche que 2009 (pour ma part j'aime exubérance de la syrah dans les années plus chaudes). Au début, le vin me semblait très accessible, presque trop, mais avec le temps et l'aération le vin a pris de l'ampleur et la structure s'est mieux manifestée. Malgré tout, il reste qu'on a clairement affaire ici à un producteur moderniste: le tout est très poli, voire policé, surtout si on considère la rusticité et la robustesse souvent associées aux vins de Cornas. Le bois est très bien intégré, mais l'aspect sauvage et funky de la syrah est volontairement altérée. Où sont les épices, la garrigue, les olives noires, les herbes et le bacon? On a certes un aspect poivré et légèrement floral, mais c'est assez sage. Bref, le vin est excellent mais dans un style assez convenu, quoique sa fraîcheur et son aspect très digeste l'éloignent certainement de certains exercices de style qu'on retrouve souvent dans le Nouveau monde (et aussi assez souvent dans le Rhône). En conclusion, c'est excellent mais ça manque un peu de singularité. Je ne regrette pas du tout d'en avoir en cave cependant, je suis persuadé que le vin évoluera favorablement dans les prochaines années. 92+

Alexandre Trudel

Messages : 976
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Michelle Champagne le Sam 16 Aoû 2014 - 9:22

Alexandre Trudel a écrit:

Domaine Courbis Cornas Les Eygats 2010
Très jolie vin, belle densité, petit creux en milieu de bouche, belle finale tannique mais en finesse. C'est un excellent vin, mais je suis loin des 99 points de Parker. Mes petits reproches: malgré l'acidité appuyée et la belle longueur, on sent que le vin manque un peu de fruit et de gras: on a clairement affaire à un millésime 2010 moins riche que 2009 (pour ma part j'aime exubérance de la syrah dans les années plus chaudes). Au début, le vin me semblait très accessible, presque trop, mais avec le temps et l'aération le vin a pris de l'ampleur et la structure s'est mieux manifestée. Malgré tout, il reste qu'on a clairement affaire ici à un producteur moderniste: le tout est très poli, voire policé, surtout si on considère la rusticité et la robustesse souvent associées aux vins de Cornas. Le bois est très bien intégré, mais l'aspect sauvage et funky de la syrah est volontairement altérée. Où sont les épices, la garrigue, les olives noires, les herbes et le bacon? On a certes un aspect poivré et légèrement floral, mais c'est assez sage. Bref, le vin est excellent mais dans un style assez convenu, quoique sa fraîcheur et son aspect très digeste l'éloignent certainement de certains exercices de style qu'on retrouve souvent dans le Nouveau monde (et aussi assez souvent dans le Rhône). En conclusion, c'est excellent mais ça manque un peu de singularité. Je ne regrette pas du tout d'en avoir en cave cependant, je suis persuadé que le vin évoluera favorablement dans les prochaines années. 92+

Ce n'est pas le vin que j'ai dégusté il y a quelques mois. Allons y d'une théorie passes-partout: le vin est probablement dans une phase ingrateVery Happy
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1445
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Alexandre Trudel le Sam 16 Aoû 2014 - 9:47

Michelle Champagne a écrit:

Ce n'est pas le vin que j'ai dégusté il y a quelques mois. Allons y d'une théorie passes-partout: le vin est probablement dans une phase ingrateVery Happy

En quoi le vin que tu as bu était-il différent de celui que je décris Michelle? Je doute pour ma part que le vin soit dans une phase ingrate ; il se boit déjà très bien!

Alexandre Trudel

Messages : 976
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Invité le Sam 16 Aoû 2014 - 10:27

2010 Bodegas Breca Garnacha Old Vines
94 pts Robert Parker l'an passé !!
C'est un 20$ bien investi selon moi

100% Grenache
Beau vin à la robe rubis et à un goût de prune et de boite à tabac.
Boisé mais pas désagréable...un peu de vanille aussi.
Un gout légèrement austère avec une bonne acidité mais très buvable pour un 15.5%.
Une belle finale qui a une belle longueur
88 pts.
Avec pasta filet de porc et curry maison citronelle/Galanga/Ail/Curcuma/Huile d'olive/Feuille de Kéfir/Jus de lime.
Aucun wine pairing ici.

Cheers!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 16 Aoû 2014 - 11:33

D’autres vins durant les vacances :

Droin Montée de Tonnerre chablis 1er cru 2005 : Bu deux bouteilles sur deux jours, impressions similaires. Nez de citron vert, de cailloux frottés, de yogourt, avec une petite touche exotique d’ananas et de fins relents épicés, probablement hérités de l’élevage. La bouche est large, sans être grasse, dotée d’une belle tension. La richesse du millésime se fait moins sentir que sur les Clos et la bouche semble plus « typiquement » chablisienne en termes d’équilibre. À mon goût, ça manque un rien de complexité pour ce magnifique terroir, mais ça demeure fringant, très bien construit et de longueur appréciable. Très bien, voire un peu plus.

Droin Clos chablis grand cru 2005 : Bu deux bouteilles sur deux jours, impressions divergentes. Première bouteille à la couleur dorée et mate. Accents rhumés au nez, bouche avec du volume et une bonne longueur, mais le spectre aromatique est réduit. Les affres de l’oxydation ont commencé à faire leur (basse) œuvre. Deuxième bouteille à la robe claire. Nez profond et complexe sur les agrumes confits au sel, le mousseron, la fumée et la crème fraîche. La bouche est pleine, vineuse. La richesse héritée du millésime, la concentration du cru et la fraîcheur du terroir se combinent à merveille. Finale longue, douce et fougueuse à la fois. Excellent.

Clos des Papes châteauneuf-du-pape 2006 : En magnum. Couleur sombre, mais translucide. Un vin qui semble nettement plus dense et mûr que le 1998 bu quelques jours plus tôt … mais qui conserve une complexité, un naturel et une classe que je trouve des plus impressionnants. Nez de charbon, de crème de cassis, de violette, de sauce hoisin, de viande grillée et de confiture de mûre. La bouche est corpulente, riche et concentrée, mais conserve un sens de proportions plutôt classique, beaucoup de verve et une réelle complexité. Finale sauvage, finement amère, dotée de beaucoup de longueur et de dimensions. Un vin qui m’avait beaucoup impressionné à son arrivée et qui n’a rien perdu de son effet! On s’approche du grand vin … et on y sera probablement à maturité. Excellent, voire plus.

Moulin Touchais coteaux-du-layon 1993 : Je n’attendais strictement rien de ce vin et était en fait plutôt disposé à ne pas vouloir l’aimer … que j’ai été surpris! Nez ouvert, pur et séduisant, sur des notes de fleur blanche, pomme golden, pêche en sirop, miel de sarrasin, houblon et hydrocarbures. Bouche moelleuse, richesse parfaitement intégrée sans que tous les sucres n’aient été digérés, dotée d’un magnifique éclat. Ensemble harmonieux, parfumé, moyennement complexe, mais réellement savoureux. Je m’incline … Excellent.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Sam 16 Aoû 2014 - 12:56

Dégustation au domaine Albert Mann

Des vins de Pinot gris de très belle facture.

Pinot gris 2013
Indice d’expression : 2
La mirabelle, les fruits blancs nuancés de notes de fleurs séchées s’invitent dans une olfaction bien ouverte. La bouche très veloutée associe avec bonheur suavité et fraîcheur agrémenté de fruits gourmands. La finale, d’une bonne tenue est élégante, fraîche et très aromatique. Noté 14,5.

Pinot gris : Furstentum 2011
Indice d’expression : 2
Le nez intense et séduisant évoque les fruits exotiques, la mirabelle chaude, les épices orientales, les fleurs séchées, avec des notes de miel et de pierres chaudes. La bouche est moelleuse, sans mollesse grâce à l’acidité gustative de bon aloi qui maintient une fraîcheur suffisante dans un centre ample et volumineux, dynamique, agrémenté d’intenses fruits épicés. La longue finale, harmonieuse, riche pure, précise, est soulignée par les séduisantes saveurs décelées à l’olfaction, ponctuée de notes salines qui participent à l’équilibre. Noté 17,5.

Pinot gris : Hengst 2011
Indice d’expression : 3
Le bouquet est expressif, avec des arômes de citrons bien mûrs, de fruits jaunes, d’épices douces, de camomille et verveine séchées, et des notes fumées. L’attaque est franche, droite, dense, puissante, dans une construction allongée, avec une sensation presque tannique dans un  milieu de bouche très aromatique, la richesse du vin est maîtrisée dès l’attaque par une sensation d’acidité bienvenue. La longue finale, intense, soutenue, pure, offre une harmonie avenante, et une complexité aromatique déjà présente, avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Ian Champagne le Sam 16 Aoû 2014 - 15:19

avatar
Ian Champagne

Messages : 782
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 43
Localisation : Varennes

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lefrancbuveur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 16 Aoû 2014 - 16:53

Superbe témoignage Ian. Merci du partage.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7492
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Pierre Beauregard le Sam 16 Aoû 2014 - 17:45

Ian, c'est assurément ton meilleur ami.
avatar
Pierre Beauregard

Messages : 1932
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Michelle Champagne le Sam 16 Aoû 2014 - 18:38

Ian, tu es chanceux que je ne sois pas ta femme!......
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1445
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Michelle Champagne le Sam 16 Aoû 2014 - 21:00

Ce soir, nous sommes en Bourgogne, tout d'abord, un beau chablis du Domaine Christian Moreau 1er cru Vaillon 2012.  De couleur jaune paille, le nez s'ouvre sur le citron frais, légèrement floral sur fond anisé. La bouche est ronde et saline soutenue par une belle acidité où l'on retrouve le citron en rétro. Longueur plus que respectable. C'est frais, c'est bon!

Ensuite, le Givry 1er cru Clos de la Servoisine 2009 du Domaine Joblot, d'un beau rubis clair, le nez est vraiment sur le fruit rouge, fraise poivrée, pivoine et une pointe de cassonade. La bouche offre de beaux tanins, du fruit et une finale légèrement amère.  C'est croquant, c'est très bon!

Bonne soirée!
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1445
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Yves Martineau le Sam 16 Aoû 2014 - 22:16

Aaaaah les Joblot 2009!  Cool 
avatar
Yves Martineau

Messages : 5225
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Sébastien Desforges le Dim 17 Aoû 2014 - 8:22

J'ai ouvert une servoisine 2012 hier soir. Plein de fruit croquant. Bien ouvert et donne beaucoup plus de plaisir que les 2011 qui sont encore grogons !
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 390
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Alain Roy le Lun 18 Aoû 2014 - 16:01

Teurons 2009, Beaune 1er cru, Bouchard, acheté en 2011, 45$.

C'est ma 3ième bouteille, et la magie opère à chaque fois...Miam miam miam que c'est bon...J'en boirais à tous les jours...C'est son incroyable "soyeuseté" qui frappe comme un coup de foudre.

Teurons 2009, Beaune 1er cru, R.Trapet, acheté en 2013, 60$.

Robe pas mal pareille. Bouchard sent vraiment meilleur parce que dans Trapet y'a du fuel albertain et de la fumée israëlienne. Ça s'assoupit vite cependant, pour laisser la place à la paix: fruits frais, abondance, nature, fraîcheur, simplicité, buvabilité, bref, Teurons et moi, on est fusionnels ! Mais Bouchard l'emporte haut la main à cause de sa "patine" hallucinante et si réconfortante.

En Barberon 2007, pinot noir du Jura, S.Tissot, acheté en 2010, 35$.

Ouille, la robe m'apparait pas mal évoluée pour 7 ans d'âge...Peu profonde, claire, elle est orange en son centre et tire vers le brun au collet. Le nez confronte mes références. Légère puanteur de gazoline, de champignons pourris, petites baies rouges confites et vanillées, il me déboussole mais j'avoue qu'il me laisse une certaine impression de finesse. La bouche suit mal. L'impression de vieux, trop vieux, me revient. J'ai le flash d'une Digoine de 30 ans ! L'acidité tient tête au fruité sous-jacent, ce qui me désole, mais le vin demeure frais, léger, et en même temps il me semble éteint, comme un jeune aux reins brisés. Il me rend confus, or la confusion ne fait pas partie de mon registre "plaisir". Avec la bouffe c'est pire. Ça fait longtemps que je n'ai pas fait ça, mais c'est l'évier qui l'a bu. Puis je me suis servi un bon verre de moelleux rosé de la Gallo Family: là tu parles !
avatar
Alain Roy

Messages : 1920
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Lun 18 Aoû 2014 - 16:23

Fin de la dégustation au domaine Albert Mann ( Alsace)

Gewurztraminer, Vendanges Tardives, et Sélections de Grains Nobles


Gewurztraminer 2013
Indice d’expression : 2
Nez fin un peu discret (le vin vient d’être embouteillé) de fruits jaunes et de notes florales. La bouche est délicate veloutée, finement charnue, élancée, avec des goûts de roses et de léger poivre, très fraîche dès l’attaque, et dans une finale, délicate et gouleyante, d’une bonne expression aromatique (fruits, et fleurs). Noté 14

Gewurztraminer : Steingrubler 2011
Indice d’expression : 3
L’olfaction est séduisante et expressive, avec des arômes de fruits de la passion, de mangues, de léger melon, nuancés d’épices douces et de notes florales (pivoine). La bouche est pleine, bien en chair, avec de la rondeur et du volume dans un centre rehaussé de fruits épicés avenants, La finale est allongée, très persistante (fruits exotiques, épices, et notes florales) élégante, soutenue, d’une fraîcheur très satisfaisante pour le cépage. Noté 16,5

Gewurztraminer : Furstentum : Vieilles Vignes 2011
Indice d’expression : 3
Le bouquet  intense et pur évoque les fruits exotiques ( mandarines, oranges ) agrémentés de parfums floraux complexes ( violettes, pivoines, roses ) et de notes épicées. La bouche est très veloutée, avec une énergie et une belle concentration sous-jacente, modulées par une fine acidité qui épure le vin, très fruité et floral. La finale est longue, pure, harmonieuse, savoureuse, et très saline (fruits, fleurs, et fines épices). Noté 17/17,5.

Pinot gris : Altenbourg : Vendanges Tardives 2009
Indice d’expression : 4
Des fruits confits (mirabelles dominantes), de gelées de coings, d’épices orientales et de fruits secs soulignent une olfaction généreuse. La bouche est riche, onctueuse, presque grasse, dense et pure, avec des fruits épicés intenses, l’acidité gustative en arrière plan, maintient un bon à excellent équilibre, dans une finale, très persistante, généreuse, très aromatique ( fruits et épices ) . Noté 17

Gewurztraminer : Altenbourg : Vendanges Tardives 2012
Indice d’expression : 4
Le nez intense et raffiné évoque les épices orientales, les fruits confits (dont la pêche et la mangue) avec des notes florales (déclinaison de roses), et une pointe de violettes. la bouche est onctueuse, d’une délicieuse douceur tactile, pure, ample et concentrée, très charnue, complexe dans son expression aromatique, tant dans son centre que dans la longue finale, intense portée par une superbe acidité gustative, qui contrebalance le sucre en apportant une sensation plus sèche, avec de fines notes salines. Noté 17,5/18

Gewurztraminer : Sélection de Grains Nobles : Furstentum 2011
Sucres résiduels : 145 grammes
Superbe nez intense de fruits rôtis (pêches, abricots dominants), d’ épices douces, fleurs (roses) notes de fraises et de miel fin. La bouche est concentrée, associant une puissance maîtrisée avec un grand velouté de texture, onctueux, fin et délicat, ample dans un milieu de bouche rehaussé d’une généreuse expression aromatique. La finale est longue, précise, pure, d’une grande harmonie (heureuse fraîcheur)  et complexe avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 18

Pinot gris : Furstentum : Le Tri 2011
Sucres résiduels : 270 grammes
L’olfaction est intense et éblouissante avec des arômes de fruits confits et rôtis (mirabelles, coings, abricots ) d’épices douces variées, de champignons nobles (morilles), de dattes, de fruits secs, et de miel des Vosges. La bouche, d’une concentration extraordinaire, est dotée d’une chair dense et serrée, le centre est très moelleux et puissant, agrémenté de saveurs complexes. La très longue finale, à la liqueur éblouissante, d’une remarquable et complexe expression aromatique grâce à la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction, est tenue par une fine et nette acidité de bonne aloi, qui offre une remarquable harmonie, et ne laisse pas supposer une telle richesse en sucres résiduels. Noté 18,5/19

Riesling : Epicentre 2013
Sucres résiduels : 135 grammes
Le bouquet est intense et frais, avec des arômes d’agrumes confits (citrons et oranges), de pêches, d’épices orientales, de notes fumées, et de léger miel. La bouche associe, richesse et concentration, avec une épatante fraîcheur, la liqueur est pure, et racée, d’une séduisante douceur tactile, rehaussé de superbes fruits éclatants et finement épicés. La longue finale, d’un équilibre magistral, est intense, précise, dense, appétante, soulignée par les affriolantes saveurs décelées à l’olfaction. Noté 18,5, voir plus
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par daniel.seriot le Mer 20 Aoû 2014 - 13:04

Un de nos amis, nous convie à une dégustation à l'aveugle complet, lors d'un repas chez lui. Les vins issus de magnum et mis en carafe son servis par paire.
Premier service

Fronsac Les Trois Croix 2002
La robe est assez profonde de couleur pourpre à rubis, l’olfaction s’ouvre avec la remontée  la température sur des arômes de cerises, de léger cassis, des notes florales et très légèrement épicées, et une petite note végétale. La bouche est longiligne, assez svelte, les tannins sont enrobés d’une chair fine dans un centre, un peu rond et d’un ton au dessus de l’attaque, rehaussé de fruits frais. La finale est allongée, soyeuse, fraîche, élégante, fruité et florale. Note plaisir 15,5

Châteauneuf du Pape : Bosquet des Papes 2001
La robe est soutenu de couleur pourpre est légèrement orangée sur les bords du disque. Le bouquet est séduisant et expressif avec des arômes de cerises kirschées, d’olives noires, d’épices, et de chocolat. La bouche est riche généreuse, assez puissante dans un centre souligné par des fruits épicés expressifs. La finale est persistante, d’un bon équilibre, assez opulente, un peu « sèche » dans le toucher de bouche (léger manque de chair), néanmoins d’une très bonne expression aromatique avec les saveurs mises en valeur à l’olfaction. Note plaisir 16
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Richard Philippe Guay le Mer 20 Aoû 2014 - 14:38

Cos d'Estournel 2004:

Bouteille bue dès qu'ouverte sur une période de 75 minutes. Quel beau vin de couleur grenat foncé avec un léger nez de cèdres. Je crois que les Riedel Vitis ont aidé à ce nez...
En bouche, les fruits noirs, le moka, tabac, cèdres et un peu d'épices orientales. Bonne longueur sans être extravagante. A boire dès maintenant et pour quelques années. Plus complexe que le 2002 selon mes souvenirs (93-95).

Richard Philippe Guay

Messages : 920
Date d'inscription : 03/06/2009
Localisation : Lévis

Voir le profil de l'utilisateur http://rpgavocats.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 10 août 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum