Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Semaine du 3 août 2014

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 3 août 2014

Message par Michel Therrien le Dim 3 Aoû 2014 - 7:57

En accompagnement d'une pizza Gusto!

Fiefs Vendéens- Brem, Cuvée Jacques 2006, Domaine Saint-Nicolas
La robe est cerise moyenne avec fin dégradé grenat.
Le bouquet est de bonne intensité, petits fruits rouges des champs, fines épices et un peu de ronce. La bouche est plutôt droite avec des tannins fins, une belle acidité et une finale plus ferme avec des cerises et un peu de fumée.
Un vin issu de culture biodynamique avec 85% pinot noir et 15% cabernet franc sur un terroir de schiste......rare pour du pinot noir.
Nous avons beaucoup aimé.
17/20.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Dim 3 Aoû 2014 - 12:48

Thierry Michon fait, dans certains millésimes, d' excellents vins. J'ai eu l'occasion de déguster un excellent Poiré 2005 ( 100% négrette) qu'il nous avait servi en magnum, lors d'un séjour d'amateurs passionnés à Saint Jean de Monts en Vendée, en juin 2011.

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 4 Aoû 2014 - 8:59

Michel Therrien a écrit:En accompagnement d'une pizza Gusto!

Fiefs Vendéens- Brem, Cuvée Jacques 2006, Domaine Saint-Nicolas
La robe est cerise moyenne avec fin dégradé grenat.
Le bouquet est de bonne intensité, petits fruits rouges des champs, fines épices et un peu de ronce. La bouche est plutôt droite avec des tannins fins, une belle acidité et une finale plus ferme avec des cerises et un peu de fumée.
Un vin issu de culture biodynamique avec 85% pinot noir et 15% cabernet franc sur un terroir de schiste......rare pour du pinot noir.
Nous avons beaucoup aimé.
17/20.

Ce terroir ne lui a pas apporté de la minéralité?

Michelle Champagne

Messages : 1210
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flaccianello 2004

Message par Yves Martineau le Lun 4 Aoû 2014 - 9:11

Quelqu'un peut me rappeler le débat autour de ce vin il y a quelques années?

Ma bouteille était franchement mauvaise, sans toutefois être bouchonnée.

Fontodi Flaccianello della Pieve Colli della Toscana Centrale IGT 2004

Un nez de raison de Corinthe, un peu d'arômes balsamiques et... des coccinelles? (j'écris ceci car je n'ai jamais senti ni mangé de coccinelles, mais je sais que c'st un terme utilisé à l'occasion à propos de ce vin)

Acidité exacerbée, plutôt mince, aucun plaisir à le boire. Un vin défectueux, sans qu'on puisse parler d'oxydation ni de bouchon. Sans doute le problème souvent évoqué. Il parait légèrement vinaigré.   (?) pts


Dernière édition par Yves Martineau le Lun 4 Aoû 2014 - 10:58, édité 1 fois

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michel Therrien le Lun 4 Aoû 2014 - 9:24

Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:En accompagnement d'une pizza Gusto!

Fiefs Vendéens- Brem, Cuvée Jacques 2006, Domaine Saint-Nicolas
La robe est cerise moyenne avec fin dégradé grenat.
Le bouquet est de bonne intensité, petits fruits rouges des champs, fines épices et un peu de ronce. La bouche est plutôt droite avec des tannins fins, une belle acidité et une finale plus ferme avec des cerises et un peu de fumée.
Un vin issu de culture biodynamique avec 85% pinot noir et 15% cabernet franc sur un terroir de schiste......rare pour du pinot noir.
Nous avons beaucoup aimé.
17/20.

Ce terroir ne lui a pas apporté de la minéralité?

Est-ce la pointe fumée en finale et la belle acidité mentionnée?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michel Therrien le Lun 4 Aoû 2014 - 9:25

Yves Martineau a écrit:Quelqu'un peut me rappeler le débat autour de ce vin il y a quelques années?

Ma bouteille était franchement mauvaise, sans toutefois être bouchonnée.

Fontodi Flaccianello della Pieve Colli della Toscana Centrale IGT 2004

Un nez de raison de Corinthe, un peu d'arômes balsamiques et... des coccinelles? (j'écris ceci car je n'ai jamais senti ni mangé de coccinelles, mais je sais que c'st un terme utilisé à l'occasion à propos de ce vin)

Acidité exacerbée, plutôt mince, aucun plaisir à le boire un vin défectueux, sans qu'on puisse parler d'oxydation ni de bouchon. Sans doute le problème souvent évoqué. Il parait légèrement vinaigré.   (?) pts

Exactement ta description Yves et plusieurs parlaient aussi de fond de cendrier....

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 4 Aoû 2014 - 9:49

Yves Martineau a écrit:Quelqu'un peut me rappeler le débat autour de ce vin il y a quelques années?

Ma bouteille était franchement mauvaise, sans toutefois être bouchonnée.

Fontodi Flaccianello della Pieve Colli della Toscana Centrale IGT 2004

Un nez de raison de Corinthe, un peu d'arômes balsamiques et... des coccinelles? (j'écris ceci car je n'ai jamais senti ni mangé de coccinelles, mais je sais que c'st un terme utilisé à l'occasion à propos de ce vin)

Acidité exacerbée, plutôt mince, aucun plaisir à le boire. Un vin défectueux, sans qu'on puisse parler d'oxydation ni de bouchon. Sans doute le problème souvent évoqué. Il parait légèrement vinaigré.   (?) pts

Est-ce un mal ayant seulement affligé 2004 ou d'autres millésimes ont-ils été touchés?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 4 Aoû 2014 - 10:39

Michel Therrien a écrit:
Michelle Champagne a écrit:
Michel Therrien a écrit:En accompagnement d'une pizza Gusto!

Fiefs Vendéens- Brem, Cuvée Jacques 2006, Domaine Saint-Nicolas
La robe est cerise moyenne avec fin dégradé grenat.
Le bouquet est de bonne intensité, petits fruits rouges des champs, fines épices et un peu de ronce. La bouche est plutôt droite avec des tannins fins, une belle acidité et une finale plus ferme avec des cerises et un peu de fumée.
Un vin issu de culture biodynamique avec 85% pinot noir et 15% cabernet franc sur un terroir de schiste......rare pour du pinot noir.
Nous avons beaucoup aimé.
17/20.

Ce terroir ne lui a pas apporté de la minéralité?

Est-ce la pointe fumée en finale et la belle acidité mentionnée?

Personnellement, ce ne sont pas des éléments que j'associe essentiellement au terroir de schiste. Par contre, la minéralité, assez souvent.

Michelle Champagne

Messages : 1210
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Yves Martineau le Lun 4 Aoû 2014 - 11:02

Vincent, je crois que le débat et le problème étaient spécifiquement liés au 2004, j'avais donc acheté du 2006.

Par contre, j'ignore si ce problème a été expliqué, documenté, ni quelles étaient les hypothèses évoquées. C'est un problème œnologique qui dépasse de beaucoup mes compétences.

Les critiques des pros américains du 2004, rappelons-le, étaient très élogieuses (94 à 96 pts pour les WA, WS et IWC)

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Alain Roy le Lun 4 Aoû 2014 - 13:58

Gevrey-Chambertin 2008, F.Esmonin, acheté en 2010, 27$.

Rubis moussant tout clair peu profond tout rose au collet. Fraises fraîches poivrées au nez. Fruité frais en bouche, rouge rouge, aérien, acidité vive, tellement fruité que c'est dur de dire s'il est sec ou un brin sucré, et malgré le feeling aérien, il en a dedans, sans amertume toutefois, ce qui le rend agréablement estival. Très pinot. RQP imbattable pour un très bon gevrey.

Beaune-Grèves 1er cru 2005, J.Prieur, acheté en 2008, 60$.

Rubis plutôt profond. Nez très poivré, et en confitures de fruits rouges. Intense mais plaisant. Ce vin, je le trouve très corsé. Loin de s'être assagi après 9 ans. La texture fine par contre attendri le tout. Full fruité, emplissant le palais de toutes ses vertus, un brin sucré soutenu par une acidité rafraîchissante, vraiment j'adore cette petite brute. Ça ne me surprendrait pas qu'il se travestisse en jolie demoiselle d'ici une dizaine (d'années).

Deux Mouline en verticale: 2008 à 350$, 2009 à 400$.

Les 3 personnes privilégiées par la vie et reconnaissantes ont à l'unanimité préféré le 2008, beaucoup plus fin, aérien, attendrissant que le 2009, plus pataud, lourdaud, jeunot, moins accessible quoi...Deux cr... de bons vins, mais même si j'en ai acheté, pour moi aucun vin ne vaut ces prix dérisoires.

Clos des Mûres 2006, Ctx-du-Languedoc, Château Paul Mas, acheté en 2007, 20$.

Aucun signe d'évolution à l'œil nu. Rubis mi-profond, c'est clair (la luminosité, pas la couleur !). Superbe nez, floral, doucereux, épicé, et ces arômes échouent sur des vapeurs chaudes de compote de baies rouges dignes d'un confiturier artisanal. L'attendrissement du cœur se poursuit au palais: ce petit vin est à son apogée et il en donne bien au-delà de son prix. Texture de velours, envolée de fruits rouges, sucrosité bien dosée ajoutant à la jouissance, et une légère amertume resserrant le tout en une finale non pas d'une longueur mémorable, mais me faisant saliver pour la prochaine gorgée. Miam miam.

L'Oustal Blanc 2005 La Livinière, Minervois, acheté en 2008, 45$.

Superbe robe étincelante, sans aucun signe d'évolution, d'un petit rubis mi-profond tout à fait clair. Je n'y ai pas encore mis le nez et je le sens de loin ! Je dois être malade, on dirait que ça pinote et y'a pas de pinot là-dedans. Odeurs de petits fruits rouges tout frais un peu poivrés, légèrement vanillés. Wow menum...Tout en velours, très frais, fruité à souhait, à peine amer, comme du bonbon...mais c'est mieux que du bonbon ! À 9 ans, top shape ce petit, même que ça peut "tougher" un autre bon bout je pense.

Gevrey-Chambertin 2011, A.Rousseau, acheté en 2014, 80$.

Avec ce que j'en lis ici-même, pas sûr d'avoir été impartial, en tout cas mes attentes étaient très grandes...Je vous donne le punch tout de suite: j'ai pas été déçu !

Robe des plus élégantes, de soirée de bal, rubis tendre aux teintes rosacées. Par contre le nez me rebute; PNI: puanteur non-identifiée, possiblement dans le registre F: fumée, mais sûrement pas F: fruit. Ces derniers sont enfouis sous le bloc olfactif. En bouche, du bonbon haute-voltige à la cerise sans sucre pour princesse qui surveille sa ligne ! Qu'est-ce que j'aimerais rencontrer une femme qui aime ce genre de vin ! Bon, laissons faire les femmes, parlons du vin: élégance, c'est LA sensation qui me vient. Rien ne jure, c'est aérien dans le sens d'envoûtant, et de légère ivresse, d'un style à se faire siffler en un rien de temps, pas gras mais finement "patiné", bref bref bref c'est une caresse délicate mais bien sentie. Je suis ému !


Alain Roy

Messages : 1664
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michel Therrien le Lun 4 Aoû 2014 - 14:02

Toujours aussi intéressant à te lire Alain.
Comme toi, j'aime bien la fraicheur des 2008.....d'un peu partout dailleurs!

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Lun 4 Aoû 2014 - 14:42

Un vin dégusté en mars 2014, dans une série de Bourgogne.

Jacques Prieur : Beaune Grèves Premier Cru 2005

La robe est assez profonde, de couleur sanguine à pourpre, le nez, s’ouvre à l’aération sur des arômes de fruits noirs (cerises et léger cassis) d’épices douces, avec des notes réglissées, une touche florale, et d’élevage pas encore entièrement fondu. La bouche est puissante dès l’attaque, les tannins fins et mûrs, enrobés par une chair bien formée, se trament dans un corps dense serré et un peu ferme, tout en conservant un élégant velouté de texture, agrémenté de fruits mûrs et expressifs. La finale est longue, bien tenue par la structure tannique un peu ferme dans le cœur du grain, mais au contour velouté, d’une bonne fraîcheur, fruitée, épicée, et finement réglissée. Note potentielle 17/17,5

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 4 Aoû 2014 - 14:47

À une exception près (Chambolle Sentiers de Groffier), je me tiens loin de mes 2005 (de Bourgogne comme d'ailleurs) ... je recommencerai à y faire quelques timides coups de sonde à partir de 2015.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michel Therrien le Lun 4 Aoû 2014 - 15:07

daniel.seriot a écrit:Un vin dégusté en mars 2014, dans une série de Bourgogne.

Jacques Prieur : Beaune Grèves Premier Cru 2005

La robe est assez profonde, de couleur sanguine à pourpre, le nez, s’ouvre à l’aération sur des arômes de fruits noirs (cerises et léger cassis) d’épices douces, avec des notes réglissées, une touche florale, et d’élevage pas encore entièrement fondu. La bouche est puissante dès l’attaque, les tannins fins et mûrs, enrobés par une chair bien formée, se trament dans un corps dense serré et un peu ferme, tout en conservant un élégant velouté de texture, agrémenté de fruits mûrs et expressifs. La finale est longue, bien tenue par la structure tannique un peu ferme dans le cœur du grain, mais au contour velouté, d’une bonne fraîcheur, fruitée, épicée, et finement réglissée. Note potentielle 17/17,5

Ça semble fort bon....et pour encore qques années.
Je commence à boire les 2005 village et 1er cru.
J'essaie de ne pas franchir 20 ans pour la plupart des vins bourguignons rouges alors que les blancs sont depuis longtemps ouverts et partagés.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.

Michel Therrien

Messages : 7309
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 4 Aoû 2014 - 17:11

Entre amis ce week-end :

Vouette et Sorbée Fidèle extra-brut champagne : Issu de pinot meunier. Couleur peau d’oignon, probablement tributaire d’un bref contact entre les peaux et le jus et non d’un ajout de vin rouge. Nez discret, qui s’ouvrira sur des notes d’agrumes, avec un registre racinaire et champignonné. Si l’aromatique n’est pas des plus séduisants ou complexes, la bouche se révèle très belle : pleine et vineuse, assez large, longue et parfaitement sèche. Un Champagne un peu déroutant, mais indéniablement bien fait. Très bien.

François Cotat Culs de Beaujeu sancerre 2005 : Nez qui demandera un peu d’air. Notes d’agrumes mûrs, de poire, de pêche blanche, de fougère, de gelée de menthe, de fleur blanche et de cailloux chauds. La bouche est large, concentrée, mais on sent que l’âge a contribué à cette patine satinée du plus bel effet. Ensemble savoureux, complexe et envoûtant, en plus d’une texture de rêve. Longue finale minérale éclatante où la richesse est parfaitement maîtrisée. Un grand blanc, qui entame sa plénitude, mais dont le potentiel est encore indéniable. Excellent, voire plus.

Bruno Clair Clos St-Jacques gevrey-chambertin 1er cru 2004 : Nez un peu poussiéreux au départ, qui s’ouvrira sur des notes de fruits rouges, de fourrure, d’épices et de fumée, avec une petite trace végétale en arrière-plan rappelant les cornichons à l’aneth! Bouche vigoureuse et droite, puissante et longue, mais peu enrobée. Vin strict et rigoureux, mais équilibré, racé et réellement long, lui permettant d’échapper de justesse à la sévérité. Pas un crowd pleaser, mais un vin captivant qui se révèle être une réelle réussite compte tenu du millésime. Très bien, voire plus.

Comte Liger-Belair Aux Reignots vosne-romanée 1er cru 2006
: Nez ouvert et plaisant, sans aucune trace de réduction comme je le craignais. Nez de cerise, de violette, de terre noire, d’encens et de cacao. Ensemble parfumé, profond et séduisant. Bouche épanouie, pleine et aromatique, assez concentrée, mais tout en finesse. Bonne mâche, tanins veloutés, conférant une réelle impression d’épaisseur. Seul petit bémol, la finale, que j’aurais préféré plus persistante et complète. Mais ne boudons pas notre plaisir, car nous nous sommes régalés. Excellent.

Feiler-Artinger chardonnay/muscat ruster ausbruch 2010 : Nez d’abricot, de pêche en sirop, de tabac blond, avec des notes aromatiques qui rappellent le muscat (eau de fleur d’oranger, fleur mauve parfumée, encens). La bouche est ample, texturée, très riche, mais une impressionnante finesse s’en dégage. Ensemble botrytisé certes, mais d’une précision et d’une fraîcheur réellement impressionnantes. Longue finale caressante, suave et parfumée, lumineuse. Infiniment jeune, je ne serais pas surpris qu’il se révèle encore meilleur dans le temps. Excellent, voire plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Lun 4 Aoû 2014 - 17:14

Pour ce type de Premiers Crus du millésime 2005, Michel, il faudra être plus patient que pour d'autres millésimes plus abordables, sur les quelques vins que j'ai goûtés, sous réserve que je déguste moins de Bourgogne que de Bordeaux, pour un manque d'allocations dans les domaines.

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Pierre Beauregard le Lun 4 Aoû 2014 - 19:36

Alain Roy a écrit:Gevrey-Chambertin 2011, A.Rousseau, acheté en 2014, 80$.

Avec ce que j'en lis ici-même, pas sûr d'avoir été impartial, en tout cas mes attentes étaient très grandes...Je vous donne le punch tout de suite: j'ai pas été déçu !

Robe des plus élégantes, de soirée de bal, rubis tendre aux teintes rosacées. Par contre le nez me rebute; PNI: puanteur non-identifiée, possiblement dans le registre F: fumée, mais sûrement pas F: fruit. Ces derniers sont enfouis sous le bloc olfactif. En bouche, du bonbon haute-voltige à la cerise sans sucre pour princesse qui surveille sa ligne ! Qu'est-ce que j'aimerais rencontrer une femme qui aime ce genre de vin ! Bon, laissons faire les femmes, parlons du vin: élégance, c'est LA sensation qui me vient. Rien ne jure, c'est aérien dans le sens d'envoûtant, et de légère ivresse, d'un style à se faire siffler en un rien de temps, pas gras mais finement "patiné", bref bref bref c'est une caresse délicate mais bien sentie. Je suis ému !


Le plaisir de déguster et le plaisir de lire le plaisir de déguster  Cool

Pierre Beauregard

Messages : 1722
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Yves Martineau le Mar 5 Aoû 2014 - 2:40

J'ouvre environ deux portos par année, mais j'en ai plusieurs qui attendent leur heure.
Celui-ci fut un véritable coup de poing! Quelle révélation.  Cool 
Je croyais le boire sur deux soirs à la pêche mais la bouteille fut plutôt sifflée en quelques heures.

Graham Porto Vintage 1985
Un nez de fruit noir frais (prunes et cassis), de l'anis, un peu d'épices, de toffee. La bouche est onctueuse, c'est dense et fin à la fois, une véritable caresse pour le palais. Il a en fait la texture soyeuse d'un grand Bordeaux, la fraicheur, la jeunesse et l'équilibre d'un vin qui pourrait vivre encore plus de cinquante ans. Le meilleur Vintage que j'ai pris depuis vingt ans. Grand vin. 96 pts

Yves Martineau

Messages : 4768
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Patrick Ayotte le Mar 5 Aoû 2014 - 7:34

Jean-Paul et Benoit Droin Chablis 1er Cru Vaillons 2012

Couleur doré léger. Nez timide, tout comme les saveurs en bouche au début et une aération d’une bonne heure sera nécessaire afin de permettre au vin de mieux s’exprimer. Dès lors, air marin, salinité minérale, citron, fraicheur et pureté. L’acidité est bien présente et moyennement vive, juste ce qu’il faut quoi. Pas le Chablis le plus profond, mais c’est tellement jeune et délicieux !

Patrick Ayotte

Messages : 2734
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Mar 5 Aoû 2014 - 10:57

Côte Rôtie : Rostaing : Cuvée Terroirs 2008
La robe est assez soutenue de couleur pourpre. Le bouquet ouvert et net évoque les fruits rouges mûrs et frais (cerises et fraises) avec des notes florales et poivrées (soutenues). La bouche est élégante, avec des tannins fins enrobés d’une chair délicate, dans une construction fuselée et svelte, rehaussée de fruits frais poivrés. La finale d’une bonne allonge, est élancée, fraîche, d’une belle douceur tactile, très fruitée, florale, et richement poivrée. Noté 16, même note plaisir

Cornas : Robert Michel : Cuvée des Coteaux 2006
La robe est soutenue, de couleur pourpre à rubis sans signe d’évolution. Le nez est expressif avec des arômes de cassis, de cerises noires, de poivre intense, et des notes florales (roses et violettes). L’attaque est assez soyeuse, les tannins tramés serrés habillés par une chair de bon aloi, donnent du corps au vin, dans un centre bien tenu par des tannins un peu plus fermes, agrémentés de fruits épicés. La finale est droite, un peu plus tannique, persistante, d’une bonne fraîcheur, soulignée par les saveurs décelées à l’olfaction, avec une sensation de poivre dominant. Noté 16, note plaisir 15,5

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Patrick Ayotte le Mar 5 Aoû 2014 - 11:24

Château Clerc Milon Grand Cru Classé Pauillac 2004

Le vin est de couleur grenat encore bien foncé. Fait de belles larmes grasses sur les parois du verre Nez timide de fruits noirs, graphite, cuir, épices et un peu de bois. En bouche, les éléments sont bien intégrés et l’air leur donne un peu de puissance. Sinon, le vin montre des tannins polis sur des saveurs de fruits noirs, de tabac, de cuir, d’épices, de graphite / fer et une touche de bois de cèdre. Malgré la finale courte, le vin accompagne à merveille une pièce de bœuf. Entre deux phases ? Aucune idée, mais au final bien apprécié le vin…

Je ne paierais pas le prix demandé pour les millésimes récents par contre...

Patrick Ayotte

Messages : 2734
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 5 Aoû 2014 - 11:42

Daniel, je croyais que Robert Michel avait pris sa retraite après le millésime 2002.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7067
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par Michelle Champagne le Mar 5 Aoû 2014 - 13:27

daniel.seriot a écrit:Côte Rôtie : Rostaing : Cuvée Terroirs 2008
La robe est assez soutenue de couleur pourpre. Le bouquet ouvert et net évoque les fruits rouges mûrs et frais (cerises et fraises) avec des notes florales et poivrées (soutenues). La bouche est élégante, avec des tannins fins enrobés d’une chair délicate, dans une construction fuselée et svelte, rehaussée de fruits frais poivrés. La finale d’une bonne allonge, est élancée, fraîche, d’une belle douceur tactile, très fruitée, florale, et richement poivrée. Noté 16, même note plaisir

Cornas : Robert Michel : Cuvée des Coteaux 2006
La robe est soutenue, de couleur pourpre à rubis sans signe d’évolution. Le nez est expressif avec des arômes de cassis, de cerises noires, de poivre intense, et des notes florales (roses et violettes). L’attaque est assez soyeuse, les tannins tramés serrés habillés par une chair de bon aloi, donnent du corps au vin, dans un centre bien tenu par des tannins un peu plus fermes, agrémentés de fruits épicés. La finale est droite, un peu plus tannique, persistante, d’une bonne fraîcheur, soulignée par les saveurs décelées à l’olfaction, avec une sensation de poivre dominant. Noté 16, note plaisir 15,5

Ces 2 Crs me font saliver! Merci Daniel.

Michelle Champagne

Messages : 1210
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Mar 5 Aoû 2014 - 14:49

Vincent,
Robert Michel a du effectivement prendre sa retraite vers la date que tu mentionnes, la transition s'est faite en douceur vers Vincent Paris, car l'étiquette des Coteaux 2006 porte encore la mention Robert Michel.
La première étiquette qui indique Vincent Paris est celle du millésime 2009, mais je n'ai pas acheté le millésime 2008.

Michelle,
La Côte Rotie 2008 de Rostaing est une assemblage de la cuvée Tradition, de La Blonde, et de la Landonne qui n'ont pas été jugées être suffisamment qualitatives pour être produites à part.

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 3 août 2014

Message par daniel.seriot le Mar 5 Aoû 2014 - 16:20

Castillon Côtes de Bordeaux : Domaine de l’A 2005
Carafé deux heures avant la dégustation et bu pendant le repas
La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine à violine, le bouquet intense et séduisant évoque la soupe de fruits noirs (cerises dominantes, cassis et mûres), de fines épices douces, avec des notes réglissées, et un élevage de qualité pas encore entièrement fondu. L’attaque est très veloutée, presque soyeuse, les tannins mûrs se trament dans un corps charnu, dense, et sphérique, agrémenté de fruits intenses et gourmands. La finale est longue, soutenue, bien tenue par des tanins au toucher légèrement crayeux, d’une bonne fraîcheur, savoureuse (fruits, épices, et légère réglisse, avec une touche de violettes). Note potentielle 17, note plaisir 16,5. A attendre deux à trois ans pour en profiter pleinement.

Castillon Côtes de Bordeaux : Clos Puy Arnaud 2005
Dégusté en bouteille sur une durée de 48 heures
La robe est profonde, de teinte sanguine eu bord du disque. Le nez est net et expressif avec des arômes de cerises burlat, d’épices orientales de roses séchées, des notes réglissées et de léger élevage de qualité. La bouche est très veloutée en attaque, les tannins sont enrobés par une chair de bon aloi, le centre est corsé, assez puissant, avec des tannins un peu plus fermes, rehaussé de fruits expressifs. La finale est allongée, marquée par une acidité ressentie un peu vive, des tannins un peu secs  qui nuisent à l’harmonie du vin, malgré une palette aromatique séduisante. Une bouteille inférieure à celle dégustée précédemment. Note plaisir 14

daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum