Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Olivier Collin le Ven 18 Juil 2014 - 11:32

Ce fut une très belle rencontre avec Laurent Charvin, un vigneron qui m'a donné vraiment l'impression d'apprécier les échanges autour de ses vins, malgré nos nombreuses questions qu'il aura certainement entendu mille fois déjà… Il avait recommandé à Yves d'ouvrir tous les vins la veille, goûter et laisser en cave pour service le lendemain. Cela fonctionne bien sur plusieurs Châteauneuf, mais il me semble que c'est tout particulièrement vrai sur les vins du domaine Charvin et Rayas, le profil aromatique gagnant en complexité sans entamer le tonus des vins en bouche.

Laurent Charvin n'aime pas trop que l'on s'attarde à un élément en particulier dans son travail : oui il a certains terroirs plus frais, oui il laisse la rafle, oui c'est un adepte de la cuve de béton du début à la fin de l'élaboration du vin, etc… mais une explication de ses vins à partir de l'une ou l'autre pratique le laisse dubitatif. Toujours est-il que parmi les vins que nous avons l'occasion de déguster de ce côté-ci du monde, les vins de Laurent Charvin sont particulièrement marqués par la fraîcheur et l'équilibre, des qualités que l'on semble moins trouver sur l'appellation depuis une bonne décennie.

La série de Côtes-du-Rhône Le Poutet comprenait les millésimes 2011, 2010 et 2007. Les deux premiers - de qualité très proche - avaient des profils aromatiques vraiment exubérants, dans des registres différents cependant. Un côté très jeune pour le 2011, presque comme un vin présenté en primeur, avec de jolies notes de fraise en avant-plan, alors que le 2010 m'a semblé avoir plus d'intensité encore et une palette déjà plus complexe avec un bel équilibre fruits/épices douces. Au palais les deux vins sont fort digestes, précis et d'une belle longueur, la structure tannique du 2010 étant plus affirmée sans que cela ne diminue le plaisir. Avec le 2007 on est dans un autre registre, nez sur des notes plus solaires, du fruit très mûr sans être compoté. L'impression est confirmée au palais avec un une structure plus large, une acidité qui semble plus basse et quelques notes mentholées. Dans l'ordre mes préférés furent 2010, 2011 et 2007.

La série des Châteauneuf-du-Pape comprenait quant à elle les millésimes 2011, 2010, 2007, 2006 et 1999. En fait, à la dégustation on avait deux séries dans une! Le trio 2011, 2010 et 2007 se dégustait sur la jeunesse, alors que le duo 2006 et 1999 - malgré les 7 années de différences - offraient des vins épanouis avec un merveilleux toucher et des palettes aromatiques autrement plus complexes que le trio de jeunesse. Sur 2011 et 2010 on a des contrastes similaires à la série précédente, mais comme amplifiés. L'élégance et l'accessibilité du 2011 s'opposent à la rigueur et la compacité du 2010. Par contre, il m'a semblé que le 2011 avait également une certaine chaleur en fin de bouche (15% d'alcool déclaré) là où le 2010 avait une finale très, très longue et équilibrée. Le 2007 est un vin qui s'éloigne un peu des équilibres perçus sur les autres vins. Des notes de kirsch, de réglisse et de poivre marquent le nez, le vin tapisse le palais de saveurs gourmandes et on a l'impression que les tanins - pourtant abondants - sont cachés sous la dominante fruitée. On perçoit assez peu d'évolution dans ce vin, qui m'a semblé se complexifier moins que les autres Châteauneuf au cours de la dégustation d'environ une heure. Outre le 2010, ma préférence dans cette série est allée au 2006 et au 1999. Le 2006 présente un superbe équilibre ainsi qu'une densité assez surprenante, la palette aromatique tire plutôt sur les fruits rouges et des notes florales très fines. Le 1999 était en parfaite forme, dentelle en bouche, tanins assouplis et profil aromatique avec le même fond que 2006 auquel on aurait ajouté un peu d'herbes séchées, des fleurs fanées et une touche d'orange confite.

Il y avait plusieurs autres très beaux vins servis lors de cette soirée au resto À l'Os sur lesquels j'essaierai de revenir brièvement plus tard. Merci à Yves et Lucie pour l'organisation et à tous les participants pour leurs offrandes.


Dernière édition par Olivier Collin le Ven 18 Juil 2014 - 20:30, édité 1 fois
avatar
Olivier Collin

Messages : 2030
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michelle Champagne le Ven 18 Juil 2014 - 12:32

Merci Olivier pour ce CR qui offre, encore une fois, un portrait informatif de qualité.  Mise à part le Poutet qui reste un Côte-du-Rhône, je m'interroge sur les Châteauneufs, ils semblent de facture moderne et ne démontrent pas le niveau de complexité attendu de cette appellation.  scratch
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1447
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Yves Martineau le Ven 18 Juil 2014 - 12:43

C'est que tu les bois trop jeunes Michelle. Ou encore, essaie en un ouvert 24 heures à l'avance et tu m'en reparleras.

Il n'y a pas plus traditionnel que ce domaine: tout est en cuve de béton, pas d'éraflage, etc..

Merci pour le beau cr Olivier, je ferai le mien cette fin de semaine.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5227
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Olivier Collin le Ven 18 Juil 2014 - 12:45

Il est difficile de voir Charvin comme offrant des Châteauneuf de "facture moderne"... Maturité pratiquement jamais excessive, pas d'éraflage, cuves béton, peu d'extraction, alcool typiquement à 14-14.5%, aucun bois à l'élevage, etc...

La question du niveau de complexité est tout autre par contre. Pour moi, la recherche de protection des vins en cuve de béton, la vinification avec rafle, donne des vins avec un profil en jeunesse qui n'annonce pas vraiment ce que le vin offrira un fois à maturité. Les quelques fois que j'ai pris des 1998, 1999, 2000, c'était rendu très complexe et le 1999 hier soir nous en a donné une autre illustration.

Par ailleurs, parmi tous les CNdP vendus au prix de Charvin ou moins, je n'en vois pas vraiment qui vers 10-15 ans offrent le même niveau d'intérêt et de singularité.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2030
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Ludwig Desjardins le Ven 18 Juil 2014 - 13:00

Michelle j'ai l'impression que tu confonds la richesse du cépage grenache avec un style "moderne", c'est un commentaire que tu sembles faire souvent à propos des vins à base de ce cépage.

Ludwig Desjardins

Messages : 4448
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par daniel.seriot le Ven 18 Juil 2014 - 13:35

Un compte rendu fort intéressant, et qui met en relief les pratiques et les conceptions du vin de Laurent Charvin. Les vins sont tout à fait de facture classique, et effectivement pour qui a la patience de les attendre, ils offrent un équilibre et une harmonie que l'on ne trouve pas toujours dans les vins de style plus moderne. Quel excellent rapport qualité/prix! Nous avions ouvert un 2007, dans une dégustation dédiée à Châteauneuf du Pape, il n'a révélé tout son potentiel qu'après presque une journée de carafe.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michelle Champagne le Ven 18 Juil 2014 - 13:39

Ludwig Desjardins a écrit:Michelle j'ai l'impression que tu confonds la richesse du cépage grenache avec un style "moderne", c'est un commentaire que tu sembles faire souvent à propos des vins à base de ce cépage.

C'est vrai, j'ai de la difficulté avec le grenache lorsqu'il est trop en fruit. Ok, je bois peut-être trop jeune.....

avatar
Michelle Champagne

Messages : 1447
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Sébastien Desforges le Ven 18 Juil 2014 - 21:02

Merci Oliver pour le compte rendu très intéressant. Je trouve que le CdR 2011 de Charvin est un excellent vin. Certes, peut-être une pointe de chaleur en finale, un excellent rapport qualité/prix dans la région et Déjà bien ouvert en plus. J'ai également quelques 2010 que j'hésite à ouvrir car lorsque le vin était arrivé en succursale, le vin était encore très serré et pas très expressif. Tu sembles dire qu'il est très ouvert et plus intéressant que le 2011 en ce moment, dirais-tu qu'il est assez ouvrir pour le boire maintenant ou est-ce qu'il mérite de reposer encore quelques années ?

Également, combien de temps de repos donnerais tu au chateauneuf 2010 ?
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 390
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Patrick Ayotte le Ven 18 Juil 2014 - 21:41

Goûté au Côtes-du-Rhône 2011 cette semaine et c'est accessible maintenant, mais le vin à de la matière ! Fruits cuits (garniture de tartes), épices (poivre et anis) et côté végétal (dans le bon sens). Peut prendre plusieurs années de garde...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2994
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 38
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Olivier Collin le Ven 18 Juil 2014 - 21:55

Sébastien Desforges a écrit:J'ai également quelques 2010 que j'hésite à ouvrir car lorsque le vin était arrivé en succursale, le vin était encore très serré et pas très expressif. Tu sembles dire qu'il est très ouvert et plus intéressant que le 2011 en ce moment, dirais-tu qu'il est assez ouvrir pour le boire maintenant ou est-ce qu'il mérite de reposer encore quelques années ?

Également, combien de temps de repos donnerais tu au chateauneuf 2010 ?

Salut Sébastien,

Effectivement le CdR 2010 de Charvin est encore assez tendu à l'ouverture, comme je l'ai constaté il n'y a pas longtemps (j'en avais acheté une dizaine!). Mais en ouvrant la veille, goûtant un bon verre avec remise en bouteille pour le lendemain - ce que Yves avait fait hier - ça donne un vin déjà accessible. Il se gardera de nombreuses années, mais je ne dirais pas qu'il ne faut pas en ouvrir dès maintenant.

Pour CNdP 2010, c'est une autre paire de manches : si tu n'as pas de problème avec des vins présentant une certaine austérité (e.g. Barolo) tu pourras le boire assez rapidement. Mais perso je viserais plutôt 2020 pour une première éclusion pour ce grand vin de garde.
avatar
Olivier Collin

Messages : 2030
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Ludwig Desjardins le Ven 18 Juil 2014 - 23:19

Excellente soirée, je reviens avec mes commentaires quand je trouverai un peu de temps.

Merci à Yves pour l'organisation!

Ludwig Desjardins

Messages : 4448
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michelle Champagne le Sam 19 Juil 2014 - 9:48

Petite question: est-ce que le CdR et le CdR Le Poutet sont deux cuvées différentes?
avatar
Michelle Champagne

Messages : 1447
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Sébastien Desforges le Sam 19 Juil 2014 - 10:23

Merci Olivier pour les precisions, j'en prends note
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 390
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 31
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Alexandre Trudel le Sam 19 Juil 2014 - 10:24

Michelle Champagne a écrit:Petite question: est-ce que le CdR et le CdR Le Poutet sont deux cuvées différentes?

Non.

Alexandre Trudel

Messages : 976
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michel Therrien le Sam 19 Juil 2014 - 13:53

Michelle Champagne a écrit:Petite question: est-ce que le CdR et le CdR Le Poutet sont deux cuvées différentes?

Même vin.....protection vs privilège d'un importateur et souvent écrit sur les Magnums.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7620
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michel Therrien le Dim 20 Juil 2014 - 16:40

Un peu de temps pour un bref CR.

* Merci Lucie et Yves pour l'organisation et les vins.

* Un resto À L'Os où tout est bon mais dont l'atmosphère est trop imprégné des odeurs de la cuisine.....les vapeurs d'ail étaient vraiment difficiles à surmonter.

* Un vigneron généreux et sympathique qui n'aime pas trop être "comme" le juge de ses vins et qui ne veut surtout pas nous influencer pour nos goûts et préférences. Il se fait souvent l'avocat du diable et prend son vin comme un ensemble qu'il peine à morceler dans son élaboration.



Quelques constats de la part d'un amateur non gagné d'avance aux vins du sud de la vallée du Rhône.

* Le Côte du Rhône est vraiment un excellent rapport Q/P. Nettement plus étoffé et charpenté que celui de Guigal qui demeure une référence. Le 2011 à la robe la plus claire était le plus épicé et poivré tout en demeurant bien frais. Un 2010 plutôt fermé, charpenté, un brin trop sérieux alors que le 2007 est charmant et gourmand.

* La série des CNP a été en 2 phases. Les structurés et puissants 2011-2010 avaient les mêmes profils que leur petit frère soit le CdR. Les 2007-2006-1999 démontraient des vins en texture surprenante pour la région. Une aromatique complexe (1999>2006), un milieu de bouche velouté, une fraicheur toujours présente et des finales plus fermes mais jamais sans excès de chaleur chaleur.

* Surpris des notes mentholées souvent perçues mais charmés par les notes de différents poivres....noir, blanc et gris!

* Ce qui me séduit chez ce domaine : texture et pas d'agression capiteuse.

* Mes préférences :
CdR : 2007-2010-2011
CNP: 2006 et 1999 Ex aequo puis 2007-2010-2011

* J'ai été moins emballé par les 2010 aux structures imposantes et aux aromatiques fermées malgré le 24 heures d'ouverture préalable. Certes du potentiel mais la notion plaisir à ce stade ne me rejoint pas.

Merci encore à tous pour les vins de partage avant et après.


Dernière édition par Michel Therrien le Lun 21 Juil 2014 - 10:43, édité 1 fois (Raison : orthographe....)

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7620
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 54
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Yves Martineau le Dim 20 Juil 2014 - 18:53

À mon tour de livrer mes impressions sur cette belle soirée.

C'était un immense plaisir de retrouver Laurent et encore davantage de le voir chez nous, pour la première fois, entouré de plusieurs de mes grands copains de dégustation.


SOUPER AVEC LAURENT CHARVIN - Restaurant À L'Os (7/17/2014)


Les Côtes du Rhône



  • 2011 Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) - France, Rhône, Southern Rhône, Côtes du Rhône

    Un nez avec de l'anis et des épices (laurier), du fruit rouge.
    La bouche a une belle fraicheur, c'est un beau vin pimpant et fruité, avec une petite verdeur noble en finale (la rafle). Joli vin gourmand, sur les fraises, qui me confirme la sagesse d'ouvrir cette bouteille 24 heures à l’avance. 90 pts

  • 2010 Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) - France, Rhône, Southern Rhône, Côtes du Rhône

    Un beau nez de garrigue, floral, avec des mûres.
    Beaucoup de volume et de fruit, avec plus de profondeur que le 2011 bien sûr. Il est voluptueux, très pur, avec de beaux tanins, un équilibre magnifique pour un vin de ce prix. Mini-Chateauneuf à prix d'ami. 91+ pts

  • 2007 Domaine Charvin Côtes du Rhône (Le Poutet) - France, Rhône, Southern Rhône, Côtes du Rhône

    Au début je me demandais si le nez ne montrait pas une petite trace d'oxydation, un peu trop d'air, car au-delà des arômes de petit fruit rouge, de laurier, je percevais de la tomate séchée. Mais la bouche me convainc du contraire: ronde, riche et épicée, c'est le plus gourmand des trois. Long et opulent, cochon, j'adore. 91-92 pts


Les Châteauneuf du Pape



  • 2011 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Un nez épicé avec du laurier, du fruit, garrigue.
    Une bouche ronde et savoureuse, voluptueuse, avec un brin de minéralité, un taux d'alcool plus élevé qu'à l'habitude, qui n'empêche pas de trouver son équilibre, dans un style un peu plus "sudiste". Très bien, à attendre quelques années. 90-91 + pts

  • 2010 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Un nez avec de l'anis, des petits fruits (rouge et noir), même une touche de menthol. Une bouche dense et longue, aux tanins soyeux, avec une belle fraicheur et une densité impressionnante. Un vin plus droit, plein et séveux, moins ouvert. Il se referme après deux heures. Même s'il se livre moins, son grand potentiel est évident. Un des plus grands millésimes de la propriété à mon goût, on a peine effleuré son potentiel ce soir là. Peut-être le plus grand en devenir. 93-94 + pts

  • 2007 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Un nez discret, avec fruit rouge, kirsch et garrigue.
    La bouche la plus riche et opulente, très gourmande avec une belle fraicheur. C'est un fruit presque sucré, mais sans qu'il perde de l'équilibre malgré un coté plus chaud. Finale avec des notes végétales nobles intrigantes, qui participent à la fraicheur. Magnifique potentiel, il faut l'attendre encore quelques années. 93+

  • 2006 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Un superbe nez frais, avec des notes de sous-bois, de la fraise et des herbes de Provence. Alors que ce millésime fut historiquement assez viril, la bouche commence à tendre vers le coté classique du domaine, très civilisé. La bouche est ample et épicée, gourmande, mais le vin développe une finesse et un profil aromatique qui rappelle le fameux trio 1999-2001. Magnifique bouteille, le meilleur 2006 que j'ai pris, il approche la maturité mais sera encore mieux dans deux ou trois ans il me semble. 93-94 pts

  • 1999 Domaine Charvin Châteauneuf-du-Pape - France, Rhône, Southern Rhône, Châteauneuf-du-Pape

    Un nez charmeur et envoûtant, floral, avec du sous-bois, de la framboise et des fraises, très bourguignon. La texture est aérienne, magnifique, avec une finesse que bien peu de vins de l'appellation peuvent atteindre. Voici le genre de vin qui fait dire aux critiques que le domaine ressemble parfois à Rayas. Un millésime très réussi, frais et fruité, tout en délicatesse et cette bouteille l'exprime particulièrement bien. La meilleure bouteille que j'ai prise de ce millésime. 94 pts



Bilan:

Comme plusieurs l'ont déjà dit, il n'y a aucun doute que les vins de ce domaine offrent un rapport qualité-prix exceptionnel, avec un très beau potentiel de garde. Le temps leur apporte une dimension et une palette aromatique très rares dans la région.

L'idée d'ouvrir les vins 24 heures à l'avance donne des résultats merveilleux. À refaire!

Quant au restaurant: j'ai vraiment très bien mangé, c'était en fait mon meilleur repas à cet endroit depuis fort longtemps, j'ai déjà hâte d'y retourner.
avatar
Yves Martineau

Messages : 5227
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Dim 20 Juil 2014 - 20:33

Merci pour vos CRs messieurs!

À partir de quand et jusqu'à quand devrais-je boire mes Châteauneuf 2007?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7496
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 33
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Yves Martineau le Dim 20 Juil 2014 - 23:53

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:
À partir de quand et jusqu'à quand devrais-je boire mes Châteauneuf 2007?

Ce serait dommage de ne pas attendre 2017, Vincent. Et sans problème jusqu'à 2027, puisque le 1993 bû à 20 d'âge était superbe et que 2007 est un bien meilleur millésime...
avatar
Yves Martineau

Messages : 5227
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Gael Giraud le Lun 21 Juil 2014 - 3:42

Belle dégustation, super sympa ce gars en plus.
avatar
Gael Giraud

Messages : 1891
Date d'inscription : 07/06/2009
Age : 97
Localisation : Mtl-Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Ludwig Desjardins le Lun 21 Juil 2014 - 13:09

Gael Giraud a écrit:Belle dégustation, super sympa ce gars en plus.

Il prétend pourtant le contraire! Mais je suis assez d'accord avec toi, un chic type.

Ludwig Desjardins

Messages : 4448
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Michel Larouche le Lun 21 Juil 2014 - 13:10

Ludwig Desjardins a écrit:
Gael Giraud a écrit:Belle dégustation, super sympa ce gars en plus.

Il prétend pourtant le contraire! Mais je suis assez d'accord avec toi, un chic type.


On parle de Yves ici...lol
avatar
Michel Larouche

Messages : 595
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 53
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Alexandre Trudel le Jeu 24 Juil 2014 - 21:49

Ce fut une superbe soirée en effet, un gros merci à Yves et Lucie pour l'organisation, et merci naturellement à Laurent Charvin de nous avoir fait l'honneur de sa présence. Comme dit Gaël, Laurent est vraiment un chic type, un vigneron passionné et déterminé dans sa voie.

Olivier Collin a écrit:
Laurent Charvin n'aime pas trop que l'on s'attarde à un élément en particulier dans son travail : oui il a certains terroirs plus frais, oui il laisse la rafle, oui c'est un adepte de la cuve de béton du début à la fin de l'élaboration du vin, etc… mais une explication de ses vins à partir de l'une ou l'autre pratique le laisse dubitatif.

Au départ en effet, Laurent semblait réfractaire à aborder de front ses pratiques de vigneron dans les détails, et cela pouvait passer pour une sorte d'évitement. Mais avec le temps, on a compris que cette attitude correspond à une vision particulière du vin selon laquelle ce dernier est toujours davantage que la somme de ses parties. Ce qui compte pour Laurent, c'est le résultat final, point, et la façon dont les gens vont apprécier le résultat de son travail. Bref, décortiquer chaque aspect de sa pratique vinicole lui semble trop analytique si j'interprète bien ses propos. Ses choix (laisser la rafle, les cuves de béton, etc) reflètent uniquement son propre idéal de CNP (fraîcheur, pureté, extraction modérée) en fonction de son terroir. Dans cette perspective, il est compréhensible que M. Charvin refuse de devenir le défenseur ou le porte-parole de la raffle entière ou des cuves en béton (par exemple), ses choix n'étant nullement de nature idéologique: ce sont selon lui des paramètres qui pris isolément signifient peu de choses; c'est leur combinaison qui parvient au produit escompté. Charvin possède donc un vision holistique du métier et du produit pourrait-on dire!

Sur les admirables vins de Charvin dégustés ce soir là, je n'ai rien à ajouter aux commentaires déjà faits et si bien écrits. Je suis en général d'accord avec les interprétations et les appréciations précédentes: dans les plus jeunes, 2010 se présente comme un millésime magistral et exceptionnel qui va demander du temps pour se révéler (quoique je les adore déjà!), tandis que 2007 est délicieux dès maintenant mais un peu atypique, chaud et flatteur. Le 2006 m'a surpris par son équilibre et sa plénitude irréprochables, tandis que le 1999 a démontré hors de tout doute quel niveau de beauté peuvent atteindre les vins de Charvin avec le temps.

Sur les autres offrandes, je n'ai pas pris beaucoup de notes (pratiquement aucune en fin de soirée), je n'étais pas toujours très concentré (et je me suis souvent gouré!), mais voici néanmoins mes très brefs commentaires.

On a débuté la soirée avec trois blancs de haut niveau à mon palais:

R. López de Heredia Rioja Blanco Reserva Viña Tondonia 1999 :
semble très jeune malgré son âge, très légères notes d'oxydation. Attaque vive et acide, mais le tout prend pas mal d'amplitude en bouche, se terminant sur une longue finale minérale et de beaux amers. Boisé fondu. Excellent, assez unique en son genre.

Didier Dagueneau Pouilly-Fumé Silex 2004:
L'acidité si tranchante en jeunesse semble s'être assagie, le vin a pris du gras et de l'amplitude. Très beau sauvignon.

Ganevat Côtes du Jura Les Grands Teppes Vieilles Vignes 2011:
100% chardonnay (vignes de 1919). Nez très discret, miel, fleurs blanches. La bouche est ample et assez grasse, longue finale minérale, Un vin salin, tendu et large, sur la structure bien plus que sur le fruit. très chablisien.

Les rouges:

Clos Rougeard Saumur-Champigny Le Bourg 2008:
Un vin assez unique, avec un fruit qui semble très riche et concentré, mais marqué également par une verdeur évidente, presque végétale. Les soupçons se dirigent assez vite sur le cab franc ligérien...Ce vin m'a semblé néanmoins assez chaud et riche, avec une finale légèrement tannique mais le tout demeure souple et élégant, au point d'évoquer un bordeaux d'une année chaude voire un calicab modéré. Très distinctif pour la région.

Fratelli Alessandria Barolo Gramolere 2009:
Ah le nebbiolo! Sa robe pâle et ses arômes si particuliers m'ont fait croire à un vin plus âgé (j'étais sur le Rhône nord). Peu de notes, mais je me souviens d'un vin très accessible pour un barolo aussi jeune, avec des tannins assez souples pour l'appellation - le tout est sans doute caché derrière le fruit mûr de cette année solaire -, et une finale un peu chaude qui trahit le millésime. Très bien.

Giuseppe Quintarelli Valpolicella Classico Superiore 2006:
Pas de notes, désolé, souvenir d'un vin riche, gras, un peu sucré, mais avec une belle complexité et une élégance certaine.

Dujac Morey St. Denis 2008:
Pas de notes, mais bon souvenir, un vin épicé et parfumé, délicieux.

Merci à tous pour vos généreuses offrandes et votre bonne humeur. Et merci encore à Laurent Charvin d'avoir partagé ses conceptions du vin à nos côtés.

Alexandre Trudel

Messages : 976
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Alexandre Trudel le Ven 25 Juil 2014 - 9:23

Ah j'oubliais! Ludwig a ouvert pour la science un Barroche pure 2007, qui a confirmé nos craintes: refermentation en bouteille. Toutes les bouteilles arrivées au Québec semblent touchées par le problème. À moins d'aimer les Shiraz mousseaux d'Australie, ce n'est pas vraiment agréable en bouche. Je plains tous ceux qui se sont battus pour en avoir (100 points Parker oblige!).

Alexandre Trudel

Messages : 976
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 37
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Olivier Collin le Ven 25 Juil 2014 - 9:57

J. Barrot avait dit qu'aucune bouteille envoyée au Québec ne faisait partie du lot problématique. C'est clairement faux, puisqu'à quelques semaines d'intervalle Ludwig et moi en avons débusquées deux bien pétillantes!

Alexandre Trudel a écrit: Toutes les bouteilles arrivées au Québec semblent touchées par le problème.

Ceci, par contre, me semble trop fort comme affirmation...
avatar
Olivier Collin

Messages : 2030
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CR : Dégustation avec Laurent Charvin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum