Derniers sujets
» Joël Robuchon ouvre un restaurant à Montréal!
Hier à 17:07 par Yves Martineau

» Semaine du 19 février 2017
Hier à 11:16 par Michel Therrien

» Vente de vins sur IEGOR
Mar 21 Fév 2017 - 22:07 par Yves Martineau

» Dégustation chambolle souper 2 Mars
Mar 21 Fév 2017 - 20:08 par Stéphanie Chénier

» Chablis 2015
Mar 21 Fév 2017 - 16:59 par Yves Martineau

» Semaine du 12 février 2017
Lun 20 Fév 2017 - 9:50 par Patrick Pollefeys

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Lun 20 Fév 2017 - 9:00 par Pierre Beauregard

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

» Semaine du 5 février 2017
Mer 15 Fév 2017 - 0:26 par Frederick Blais

» Weber vs Subban
Mar 14 Fév 2017 - 21:51 par Ludwig Desjardins

» Dégustation du Domaine Michel Lafarge
Mar 14 Fév 2017 - 9:00 par Yves Martineau

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Accords Mets/vins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accords Mets/vins

Message par Isabelle Sériot le Sam 12 Juil 2014 - 10:38

Ris de veau de lait et cèpes/Grand Cru Hengst de Josmeyer, Pinot gris 2005





Si les ris de veau aux morilles est un classique de la gastronomie française, il est moins courant de le savourer avec des cèpes. Pourtant...
Les cèpes ont le goût de la noisette fraîche, du pignon de pin, et des parfums de sous-bois. Il est extrêmement délicat, présente une chair dense et moelleuse.
Ils sont certainement plus appropriés aux ris d'un veau de lait que ne l'est la morille qui développe davantage de goût de cire, de viande, et des odeurs de fumée. Celle-ci est extrêmement raffinée mais le cèpe est beaucoup plus délicat.

Notre boucher offre du veau de lait. Ses ris sont donc moelleux au coeur, plus fermes en pourtour, plus marqués du goût du lait et de la noisette et apporte en bouche la texture très particulière d'un lait en poudre. Ils sont d'une finesse rare et sans commune mesure avec les ris de jeune bovin.

Il est question de les accompagner d'un Pinot gris, Grand Cru Hengst 2005 de Josmeyer.
Quinze grammes de résiduel, léger parfum de citron et d'épices douces, de peau d'orange et de camomille. La bouche présente des notes plus marquées de fruits jaunes mais dopées par des impressions de caramel beurre salé, de miel, et de fruits secs et d'amandes.

La chair moelleuse des ris et des cèpes convient très bien à ce Pinot qui imprime en bouche beaucoup de rondeur et les saveurs de fruits secs, le miel, le caramel et les amandes se complaisent naturellement avec celles des cèpes.
Je parfume donc les ris d'un léger voile de poudre de combava.


Je les ai cuits à feu doux dans un beurre clarifié et j'ai ajouté en cours de cuisson les cèpes, cuits une première fois à l'huile d'olive.


Dernière édition par Isabelle Sériot le Lun 14 Juil 2014 - 11:13, édité 1 fois

Isabelle Sériot

Messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accords Mets/vins

Message par Invité le Sam 12 Juil 2014 - 21:53

Super Isabelle, merci du partage  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accords Mets/vins

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum