Derniers sujets
» Semaine du 28 mai 2017
Aujourd'hui à 22:37 par Derek Nadon

» Dégustation Combat du Sud !
Hier à 20:16 par PhilippeGingras

» Arrivage Signature - 25 mai 2017
Hier à 18:28 par Daniel.Thai

» Semaine du 21 mai 2017
Hier à 14:35 par Alain Roy

» Bouchon DIAM
Hier à 13:13 par Michelle Champagne

» It is happening again...
Sam 27 Mai 2017 - 15:13 par Jonathan Ménard

» Bonne fête Alex Bélanger
Sam 27 Mai 2017 - 10:22 par Alexandre Deslauriers

» Votre plus ancien achat toujours en cave
Ven 26 Mai 2017 - 14:19 par Andrew Nevard

» Arrivage du 25 mai 2017 à la Signature Mtl
Jeu 25 Mai 2017 - 12:00 par Mario Vaillancourt

» Semaine du 14 mai 2017
Mer 24 Mai 2017 - 22:50 par Stéphanie Chénier

» Bonne fête Pat Essa
Mer 24 Mai 2017 - 6:42 par Patrick Essa

» Foillard Côte de Py 2014
Lun 22 Mai 2017 - 19:53 par Patrick Ayotte

» Club des vins d'Abitibi-Ouest
Ven 19 Mai 2017 - 16:08 par Mario Vaillancourt

» Arrivage Signature - 18 mai 2017
Ven 19 Mai 2017 - 16:00 par Mario Vaillancourt

» Courrier Vinicole - Bourgogne 2014
Mer 17 Mai 2017 - 7:07 par Yves Martineau

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Accords Mets/vins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accords Mets/vins

Message par Isabelle Sériot le Sam 12 Juil 2014 - 10:38

Ris de veau de lait et cèpes/Grand Cru Hengst de Josmeyer, Pinot gris 2005





Si les ris de veau aux morilles est un classique de la gastronomie française, il est moins courant de le savourer avec des cèpes. Pourtant...
Les cèpes ont le goût de la noisette fraîche, du pignon de pin, et des parfums de sous-bois. Il est extrêmement délicat, présente une chair dense et moelleuse.
Ils sont certainement plus appropriés aux ris d'un veau de lait que ne l'est la morille qui développe davantage de goût de cire, de viande, et des odeurs de fumée. Celle-ci est extrêmement raffinée mais le cèpe est beaucoup plus délicat.

Notre boucher offre du veau de lait. Ses ris sont donc moelleux au coeur, plus fermes en pourtour, plus marqués du goût du lait et de la noisette et apporte en bouche la texture très particulière d'un lait en poudre. Ils sont d'une finesse rare et sans commune mesure avec les ris de jeune bovin.

Il est question de les accompagner d'un Pinot gris, Grand Cru Hengst 2005 de Josmeyer.
Quinze grammes de résiduel, léger parfum de citron et d'épices douces, de peau d'orange et de camomille. La bouche présente des notes plus marquées de fruits jaunes mais dopées par des impressions de caramel beurre salé, de miel, et de fruits secs et d'amandes.

La chair moelleuse des ris et des cèpes convient très bien à ce Pinot qui imprime en bouche beaucoup de rondeur et les saveurs de fruits secs, le miel, le caramel et les amandes se complaisent naturellement avec celles des cèpes.
Je parfume donc les ris d'un léger voile de poudre de combava.


Je les ai cuits à feu doux dans un beurre clarifié et j'ai ajouté en cours de cuisson les cèpes, cuits une première fois à l'huile d'olive.


Dernière édition par Isabelle Sériot le Lun 14 Juil 2014 - 11:13, édité 1 fois
avatar
Isabelle Sériot

Messages : 4
Date d'inscription : 06/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accords Mets/vins

Message par Invité le Sam 12 Juil 2014 - 21:53

Super Isabelle, merci du partage  Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Accords Mets/vins

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum