Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Semaine du 7 juillet 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 8 Juil 2014 - 13:44

Hier, chez Jun I :

FX Pichler Loibner Klostersatz grüner veltliner federspiel wachau 2011 : Couleur pâle aux reflets verts et gris. On voit du gaz carbonique perler à la surface du vin dans le verre. Nez un peu soufré au départ qui demandera une bonne agitation en carafe, ce qui permettra de dissiper totalement tant le soufre que le gaz. Nez de limette, de poussière de roche, de gelée de pétrole complété par des touches végétales qui évoquent l’estragon et le romarin. Ensemble net, moyennement expressif. Bouche assez pleine, mais éclatante. Finale un peu mate que j’aurais aimé soit plus vigoureuse et salivante, soit plus riche et aromatique, tant elle semble tomber mollement entre deux chaises. Bien, voire un peu plus.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Frederick Blais le Mar 8 Juil 2014 - 13:54

Toujours aussi bon chez Jun-I? ca fait trop longtemps que je n'y suis allé!
avatar
Frederick Blais

Messages : 1772
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mar 8 Juil 2014 - 14:02

C'est la deuxième ou troisième fois que j'y vais ... et je suis toujours un peu tiède quand je sors de là. C'est précis, bien exécuté, mais plutôt cher il me semble et le décor et le service ne sont pas transcendants, loin de là ... Probablement le resto le plus réputé de Montréal qui me fait le moins tripper.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Olivier Collin le Mar 8 Juil 2014 - 14:06

Faut y aller le midi...
avatar
Olivier Collin

Messages : 1971
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Mar 8 Juil 2014 - 14:52

Des finales un peu molles sur les vins blancs du millésime 2011 même en France septentrionale ce n'est pas rare...
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Invité le Mar 8 Juil 2014 - 15:39

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:C'est la deuxième ou troisième fois que j'y vais ... et je suis toujours un peu tiède quand je sors de là. C'est précis, bien exécuté, mais plutôt cher il me semble et le décor et le service ne sont pas transcendants, loin de là ... Probablement le resto le plus réputé de Montréal qui me fait le moins tripper.

Je partage tes impressions. Le resto surf pas mal sur sa réputation...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Mar 8 Juil 2014 - 17:58

Deux vins à prix abordables et même très doux pour le second

Montlouis : François Chidaine : Les Choisilles 2008
La robe or assez soutenue est brillante. Le nez intense évoque la poire William, le tilleul, la camomille, avec des notes de coing, de miel, et d’épices douces. La bouche est charnue, veloutée, d’une belle pureté, bien tenue dans son centre plein par une acidité gustative mûre, agrémentée de fruits avenants. La finale est allongée, très persistante, fraîche, délicate, soutenue, avec la rémanence des saveurs mise en valeur à l’olfaction, et ponctuée de note salines. Noté 16, même note plaisir

Muscadet : Domaine Bossard : Expression de Granite 2008
La robe offre une teinte or soutenue ; l’olfaction est nette et ouverte, avec des arômes de citron jaune, d’algues, de fleurs blanches, et de camomille. La bouche est droite, le vin se développe, avec un chair de bon aloi, dans un milieu de bouche d’une bonne densité rehaussé de fruits expressifs (agrumes). La finale d’une bonne allonge est fraîche, tonique, tout en conservant un caractère charnu, citronnée, minérale (roche broyée et saline ). Noté 16, même note plaisir
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Yves Martineau le Mer 9 Juil 2014 - 21:47

De beaux vins au cours des 10 derniers jours....dont quelques américains pour le 4 juillet  Cool 

Domaine Jamet Côte-Rôtie 2005
Superbe vin au nez de violette et de jambon fumé, très classique.
La bouche est fruitée ( cassis, framboise) avec une vivacité et une grâce naturelle. Belle fraicheur, pas très long mais délicieux. 91 pts


Château Langoa Barton St. Julien 2001

Ma dernière de ....12!
Un vin rond et plaisant mais plutôt simple, il est prêt à boire. Un bon Bordeaux classique, mais qui aura toujours manqué de profondeur pour un cru classé de ce bon millésime. Heureusement, le prix était dérisoire à l'époque. 88 pts


L'Aventure Côte-à-Côte Estate, Paso Robles 2004
Un vin charnu, à la texture ronde et veloutée, avec des notes épicées, qui évoquent un Châteauneuf. Il serait difficile de deviner son origine à l'aveugle, car il montre aussi des notes mentholées qui feraient penser à un Shiraz Australien. C'est un vin plein et puissant, mûr mais tout de même bien équilibré. Impressionnant et savoureux, certes, mais il lui manque toutefois la complexité pour pouvoir se qualifier comme grand vin. Tout de même une belle découverte pour moi. 93 pts

Anderson's Conn Valley Vineyards Éloge 2003
Joli nez de cerises de terre, de tabac, caramel brûlé et, avec l'aération apparaissent des notes de menthol.

La texture est veloutée, les tanins fondus. C'est un vin rond et charmeur, mais le le trouvais plutôt simple et trop riche à mon goût, presque racoleur. Il a fallu trois heures d´aération pour qu'il développe une belle finesse que je n'attendais plus. Il devient alors beaucoup plus impressionnant. 91 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Ludwig Desjardins le Mer 9 Juil 2014 - 22:07

Le Jamet était à point j'imagine Yves selon ce que je comprend de ton CR. Pas encore ouvert une de mon côté...

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Yves Martineau le Mer 9 Juil 2014 - 22:51

Oui, sans se presser. J'ai eu la chance d'y goûter 3 fois cette année. En mars je m'étais attardé davantage à son stade d'évolution:

3/30/2014 -
Un nez bien poivré, avec un peu d’élevage, de la liqueur de mûres qui ne nous amènerait pas nécessairement à Côte Rôtie.
La bouche est bien juteuse avec des tanins encore présents mais dociles, qui donnent une belle vigueur au vin. L’acidité apporte fraicheur et vivacité à ce vin qui ne manque pas de fruit ni de charme. De bonne concentration, il est puissant pour l’appellation, mais pas complexe mais bien expressif et très savoureux, avec un petit coté viande fumée. Il me semble commencer à peine sa phase de maturité, avec encore plusieurs années devant lui et la possibilité de développer davantage de complexité aromatique. Délicieux en l'état. 92+ pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 9 Juil 2014 - 23:50

C'était lors d'un dîner au QG, non?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Yves Martineau le Jeu 10 Juil 2014 - 0:27

non le lunch au QG était le 12 février
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 10 Juil 2014 - 11:20

Un des rares 2005 à m'avoir donné du plaisir à date.

Je pense à organiser une dégustation de Rhône nord 2005 en 2015 pour voir s'ils commencent à sortir de leur coquille.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Michel Therrien le Jeu 10 Juil 2014 - 11:33

Bolgheri DOC Rosso Superiore Ornellaia 1997
Dégusté en pure aveugle hier....dans une bouteille blanche et avec bouchon de verre!
La robe est cerise avec fin dégradé vers le grenat 1-2 mm.
Un premier nez de poivrons et de tabac puis des notes balsamiques et de fleurs séchées. La bouche offre un beau volume, les tannins sont abondants et fins, l'acidité est moyenne, la longueur est plus que longue avec une texture fine et veloutée en même temps. La rétro sur les poivrons....un peu dominants.
Je mentionne pas assez austère pour un grand Bordeaux, ça pourrait être Clos Rougeard des années 90 vs un Bolgheri comme Sassi 97 ou moins. Pas trop loin et un grand vin. 18/20 facile!
Assemblage de 65% CS / 30% Merlot et 5% CF

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Jeu 10 Juil 2014 - 11:36

Comme dans de nombreuses régions françaises les vins du millésime 2005 sont richement dotés en tannins. Je n'ai encore ouvert aucune bouteille du Rhône nord, en Côte Rôtie notamment, même à Châteauneuf du Pape.
Une première dégustation en 2005 semble une bonne idée, à condition d'avoir plusieurs bouteilles d'une même cuvée, car en fonction du producteur, le niveau d'accessibilité ne sera pas le même.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 10 Juil 2014 - 12:01

Michel Therrien a écrit:Bolgheri DOC Rosso Superiore Ornellaia 1997
Dégusté en pure aveugle hier....dans une bouteille blanche et avec bouchon de verre!
La robe est cerise avec fin dégradé vers le grenat 1-2 mm.
Un premier nez de poivrons et de tabac puis des notes balsamiques et de fleurs séchées. La bouche offre un beau volume, les tannins sont abondants et fins, l'acidité est moyenne, la longueur est plus que longue avec une texture fine et veloutée en même temps. La rétro sur les poivrons....un peu dominants.
Je mentionne pas assez austère pour un grand Bordeaux, ça pourrait être Clos Rougeard des années 90 vs un Bolgheri comme Sassi 97 ou moins. Pas trop loin et un grand vin. 18/20 facile!
Assemblage de 65% CS / 30% Merlot et 5% CF

Content de voir que ce ne sont pas tous les toscans 97 qui ont séché.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Patrick Essa le Jeu 10 Juil 2014 - 13:05

Mâcon Les Combettes 2010 - Guillot-Broux: étonnante bouteille que ce vin dynamique et frais que l'on pourrait aisément positionné sur un terroir élevé du Beaunois. Floral, pur et élégant pour un vin sans quasiment de soufre ajouté. Cela donne à réfléchir...
avatar
Patrick Essa

Messages : 937
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 54
Localisation : Meursault

Voir le profil de l'utilisateur http://www.degustateurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 11 Juil 2014 - 11:40

Plus tôt cette semaine :

Domaine de Bellivière L’Effraie côteaux-du-loir 2010 : Petite sœur de la cuvée Vieilles Vignes Éparses, celle-ci étant élaborée avec les vignes de moins de 40 ans. Nez assez complexe de pomme verte, de pomme confite, de miel chaud, avec des notes assez typiques de céréales, d’houblon et de tisane en arrière-plan. Attaque assez riche, mûre et juteuse, au grain suave, mais l’acidité et la minéralité du vin se feront davantage sentir à partir du milieu de bouche. Aromatiquement, la bouche est plus monolithique que le nez, mais se révèle de belle tenue, longue et savoureuse. Très bien.

Pierre Usseglio châteauneuf-du-pape 2007 : Nez de mûre, de crème de cassis, de charbon, de lilas, de viande séchée et de sauce hoisin. La bouche est baroque, pulpeuse et charnue, mais sans excès. D’une gourmandise assumée, mais avec une réelle complexité et un fond conséquent, on se régale, mais sans facilité. Finale un brin chaleureuse, mais une noble amertume garde le tout bien vigoureux et procure du relief, sur des notes de prune et de poivre concassé. Très bien.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Ven 11 Juil 2014 - 12:07

Vincent,
Vous n'avez pas eu de sensation de sucres résiduels sur cette bouteille l'Effraie 2010 ?
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Yves Martineau le Ven 11 Juil 2014 - 12:38

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Pierre Usseglio châteauneuf-du-pape 2007 : Nez de mûre, de crème de cassis, de charbon, de lilas, de viande séchée et de sauce hoisin. La bouche est baroque, pulpeuse et charnue, mais sans excès. D’une gourmandise assumée, mais avec une réelle complexité et un fond conséquent, on se régale, mais sans facilité. Finale un brin chaleureuse, mais une noble amertume garde le tout bien vigoureux et procure du relief, sur des notes de prune et de poivre concassé. Très bien.

Merci pour le cr, j'étais récemment tenté d'en ouvrir une....on se fait déjà plaisir alors?
avatar
Yves Martineau

Messages : 4880
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Alain Roy le Ven 11 Juil 2014 - 13:09

Caillerets 2008, Volnay 1er cru, Bouchard, acheté en 2011, 100$.

Robe peu profonde, déjà un peu d'orangé au collet. Nez peu exubérant, registre fumé, poivré et fraisé frais. Quand même un très beau nez, séduisant. En bouche, virilité. Juteux, fruité à souhait, acidité balancée, noble amertume en finale. Beaucoup de présence, ce n'est pas aérien mais viril et intense avec classe. Pas de wow cependant.

La Dominique 2011, St-Émilion GC, acheté en 2014, 55$.

Un cru, mésestimé, que j'achète millésime après millésime. Jamais déçu, celui-là m'a fait mal. Un petit bébé bien sûr, dans son bain moussant ! Robe opaque et grenat. Nez très élevé, pourtant il est si jeune ! Vanille, bois, confitures, verdures et tout le tralala. Infanticide, oui, et déplaisant: astringent, sûrette, caramel, lourd, amer...no fun.

Château du Cèdre "Prestige" 2001, acheté en 2004, 25$.

Wow...Robe sans pratiquement aucun signe d'évolution, si ce n'est qu'il est moins violacé que son émule de 2010 qui siège à côté. Un nez subtil et tout en élégance, une tendre confiture de mamie. En bouche, une caresse pour le gosier. Rond, fruité, fondu, équilibré... Vachement impressionné par ce petit cahors de 13 ans tout à fait délicieux, et quoique je pense qu'il ne sera pas meilleur qu'il l'est maintenant, il est encore en pleine forme.

Gevrey-Chambertin 2001, Sylvie Esmonin, acheté en 2003, 50$.

Première réaction en le versant: ouch ! La robe est bien évoluée, rouge fatigué tirant sur le brun. Le nez est +ou- agréable, tertiaire comme diraient les Pauléens: champi, bois, feuilles mortes, pas de fruit. En bouche: acide, amer, pas de fruit, très sec, très bof.

Deux jours plus tard, après un verre de cahors, il passe mieux. J'y reviendrai donc.

Donc: rouge fatigué mais pas si pire. Nez qui s'est amélioré avec le temps: le fruit apparait, les champis se calment, ça pue quand même un peu. Pas si pire en bouche également, mais vraiment rien d'exaltant...L'amertume et l'acidité me dérangent...Je donne la bouteille au neveu qui a apporté le cahors 2010 !

Les Lavières 2008, Savigny-les Beaune 1er cru, H.Boillot, acheté en 2011, 65$.

Suite au don précédent, je poursuis avec ce petit jeunot. Alors belle robe de jeunot, rubis tapant et clair clair. Nez des plus subtils: un peu de puanteur ...de jeunot ! avec soupçon de fruits. En bouche, acidité de jeunot et manque de fruits de jeunot. Rafraichissant comme la jeunesse, mais avec l'immaturité qui vient avec. Il se cherche, et moi je ne le trouve pas. Bof...On verra quand il aura pris du galon.

avatar
Alain Roy

Messages : 1734
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : montreal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 11 Juil 2014 - 13:53

daniel.seriot a écrit:Vincent,
Vous n'avez pas eu de sensation de sucres résiduels sur cette bouteille l'Effraie 2010 ?

Je dois admettre ne pas être le plus sensible des dégustateurs en ce qui a trait aux sucres résiduels. Ce vin n'était probablement pas sec techniquement (l'attaque riche et le grain suave), mais le tout demeurait tendu avec un éclat et une fraîcheur qui faisaient que ce vin, quoiqu'un peu riche, se goûtait, à mon sens, comme un sec.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 11 Juil 2014 - 13:56

Yves Martineau a écrit:Merci pour le cr, j'étais récemment tenté d'en ouvrir une....on se fait déjà plaisir alors?

Tout à fait. Un peu d'air et hop ... mais il a bien tenu à l'air sur 24 heures. Il ne semble donc pas y avoir de presse. Dans un autre ordre d'idée, ta question m'interroge un peu ... les 2007 se sont-ils refermés?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7206
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Ven 11 Juil 2014 - 15:52

Merci , Vincent pour votre réponse. J'évoquais cette question des sucres résiduels, car les vins d'Eric Nicolas, sensés être vinifiés en vin sec, ont toutefois des sucres résiduels dans certains millésimes. J'avoue que ses vins moelleux et liquoreux me plaisent davantage.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par daniel.seriot le Ven 11 Juil 2014 - 16:30

Des Riesling du Grand Cru Osterberg au Domaine Louis Sipp à Ribeauvillé

Le Grand Cru Osterberg borde le village  de Ribeauvillé uniquement. Les coteaux sont exposés Est, Sud-Est à une altitude de 250 à 350 m sur des pentes moyennes à fortes profitant d'un excellent ensoleillement. Les sols sont argileux, assez profonds par endroit, caillouteux. Leur substrat est formé essentiellement de terrains du Muschelkalk moyen marneux et, à l'Est, de la Lettenkohle à calcaires dolomitiques et marnes bariolées. De par leur orientation Est Sud-Est et la présence plus importante d'argile, ils ont pour caractéristique d'être plus froids que ceux du Kirchberg de Ribeauvillé.

Riesling Osterberg 2010
La robe offre une teinte or clair, le bouquet expressif et séduisant, évoque l’orange, les fruits jaunes (mirabelles), le citron mûr, avec des notes de camomille et de léger miel. La bouche est bien en chair, pleine, dans un centre dense et très fruité, puis le vin se tend et s’allonge dans une finale longue, droite, pure, très fraîche, soulignée par les saveurs décelées à l’olfaction, ponctuée de notes salines. Noté 17/17,5, le vin se goûte sec.

Riesling Osterberg 2009
La robe est caractérisée par une couleur or assez soutenue, le nez est bien ouvert, avec des arômes de fruits mûrs (agrumes variés dominants), de légères épices douces, avec des notes florales de miel et de léger naphte. L’ attaque est généreuse, avec des rondeurs avenantes, le vin se développe ample, avec des fruits expressifs, et une fraîcheur sous jacente de bon aloi, qui maintient un bon équilibre, et qui s’intensifie dans une longue finale appuyée, bien dessinée, tonique, soulignée par des saveurs d’agrumes et des notes salines qui participent à l’harmonie générale du vin. Noté 17 . Une belle réussite dans ce millésime.

Riesling Osterberg 2008
La robe de couleur jaune or est brillante, le bouquet net et bien ouvert évoque les mirabelles chaudes, les agrumes (mandarine dominante), les épices orientales, avec des notes de safran, et de léger naphte. L’attaque est très charnue, le vin se développe avec énergie et une puissance maîtrisée dans un milieu de bouche plein, d’une très bonne densité, velouté, mis en valeur par des fruits gourmands et une fraîcheur de bon aloi et nette qui porte et allonge la finale tonique, soutenue, bien dessinée, dominée par des saveurs d’agrumes ( citron dominant), une pointe de miel et très salines. Noté 16,5/17

Riesling Osterberg 2007
La robe offre une teinte or vif, l’olfaction est assez intense, avec des arômes de citron, de pamplemousse, nuancés de notes florales, de très léger naphte, et une pointe de truffe blanche. La bouche est pure, élancée, délicatement charnue, droite, avec un jus dense, très bien mise en relief par une grande fraîcheur et des fruits mûrs et toniques. La longue finale est dynamique, cristalline, d’une belle rectitude, très saline, avec la rémanence des saveurs ressenties à l’olfaction. Noté 17/17,5. A attendre encore un peu

Une propriété qui mérite, à mon avis, d'être regardée de près, si les vins sont distribués au Québec
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 7 juillet 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum