Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Semaine du 26 mai 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semaine du 26 mai 2014

Message par Sébastien Desforges le Lun 26 Mai 2014 - 10:36

Bouteille ouverte samedi soir et terminée hier.

2010 Domaine Jean-Louis Chave St. Joseph
Un st-joseph très sérieux avec beaucoup de matière et une trame tannique tout en finesse qui a une élégance quasi-bourguignonne. Le vin est tout de même très agréable à boire en ce moment car il le fruit rouge y est bien présent, en plus des arômes typiques qu'on retrouve souvent à St-Joseph comme le poivre,  la violette, la viande fumée et quelques arômes d'élevage très bien dosé. La finale est longue et précise. C'est un vin d'un grand producteur dans un grand millésime qui possède un potentiel immense. À revoir dans plusieurs années.
avatar
Sébastien Desforges

Messages : 380
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 30
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Invité le Lun 26 Mai 2014 - 11:40

Hummm...


Dernière édition par Patrick Désy le Mar 17 Juin 2014 - 18:13, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Olivier Collin le Lun 26 Mai 2014 - 11:51

Patrick, je te les prends.
avatar
Olivier Collin

Messages : 1984
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Invité le Lun 26 Mai 2014 - 11:51

Hummm...


Dernière édition par Patrick Désy le Mar 17 Juin 2014 - 18:13, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Olivier Collin le Lun 26 Mai 2014 - 11:52

Merci bien.
avatar
Olivier Collin

Messages : 1984
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Lun 26 Mai 2014 - 12:21

Le cinq majeur des Pessac-Léognan (rouges) 2011, dégustés en bouteille à l'UGC.

Domaine de Chevalier 2011
L’olfaction est élégante et expressive, avec des arômes de jus de cassis, d’épices douces, nuancés d’une note de violettes, et un élevage de qualité en retrait. L’attaque est soyeuse des tannins fins et mûrs se trament dans un corps fuselé, plein, délicatement charnu et construit, agrémenté de fruits séduisants. La finale est très persistante, soutenue, fraîche, dynamique, avec des saveurs de fruits noirs, d’épices variées, et une touche florale. Noté 17+


Haut Bailly 2011
Le bouquet est élégant et bien ouvert, avec des arômes de cassis, d’épices douces, de légère réglisse, et de bel élevage,  mais présent. L’attaque est  élégante, les tannins fins et mûrs se trament avec énergie, dans un milieu de bouche à la texture veloutée, délicatement charnu, agrémenté de fruits expressifs. La finale, d’un bon maintien, est allongée, tonique, avec des saveurs fruitées et épicées avenantes. Noté 17/17,5

Malartic-Lagravière 2011
L’olfaction est avenante et expressive avec des arômes de cassis, de cerises, de boite à épices, des notes fumées, et d’élevage de qualité (moka). L’attaque est très veloutée, les tannins fins et mûrs sont enrobés par une chair généreuse, le milieu de bouche, rehaussé de fruits intenses, est plein et ample, tout en conservant un délicieux velouté de texture. La finale est longue, soutenue, satiné, fraîche, savoureuse avec les saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5

Pape Clément 2011
Le bouquet complexe et intense évoque la soupe de fruits noirs mûrs ( cassis, cerises, mûres) les épices douces, avec des notes fumées et de violettes, et un très bel élevage en retrait. La bouche est généreuse, d’un superbe velouté de texture, dense, concentrée dans le contexte du millésime, dotée d’une grande chair, rehaussée de fruits épicés intenses et purs. La longue finale est précise, bien dessinée, très veloutée, affirmée, soulignée par des fruits gourmands, des épices variées des notes fumée et florales. Noté 18

Smith Haut Lafitte 2011
L’olfaction est ouverte et nette, avec des arômes de fruits noirs (jus de cassis et cerises noires), nuancés de fines épices, de notes florales, avec un élevage de qualité. La bouche est portée de l’attaque à la finale, par des fruits mûrs et intenses, les tannins mûrs sont bien tramés  dans un corps plein, dense et charnu. La finale est allongée, élégante, soutenue, fraîche, savoureuse (fruits, épices, et fleurs) avec des notes d’élevage qui se fondra avec le vieillissement. Noté 17/17,5
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 26 Mai 2014 - 13:05

2011 semble bien réussi dans l'Entre-deux-Mers!

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Yves Martineau le Lun 26 Mai 2014 - 13:36

Samedi, en l'honneur d'Iegor, une bouteille achetée lors de ce qui sera peut-être leur dernier encan...

Domaine Joseph Voillot,  Volnay 1er Cru Champans 2003
Un nez un peu oxydatif, un peu de tomates séchées, avec aussi des notes plus agréables de sous-bois, d'épices et d'herbes de Provence.
La bouche est d'une bonne concentration, douce extraction, assez puissant mais avec de la finesse et une belle complexité, une finale suave sur la cerise et des notes de garrigue presque rhodaniennes. Atypique, sans doute à cause du millésime, il reste profond et excellent. 91 pts

Plus tôt:

Claude Riffault Sancerre Les Boucauds 2012
Le nez est bien typé avec ses notes d'agrumes. La bouche est vive et fraiche, tendue, une bonne concentration, une finale de longueur correcte, sur des notes crayeuses souvent associées à Chablis. Certes il n'a pas la profondeur d'un Cotat ou Boulay, mais il n'en a pas non plus le prix et se distingue par un excellent rapport qualité/prix. 89 pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4934
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Lun 26 Mai 2014 - 14:39

Vincent  a écrit "2011 semble bien réussi dans l'Entre-deux-Mers!"

Qu'entends par ce propos Vincent?

Ce millésime plutôt bordelais dans le style ( vins autour de 13,5 % d'alcool) a peut-être été enterré un peu vite par certains critiques. En réalité le seul problème qui limiterait l'achat, ce sont les prix.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 26 Mai 2014 - 14:43

Je me faisais l'idée plutôt faible, dans la lignée de 2007, et vos notes m'ont un peu surpris. Est-ce particulièrement bien réussi dans cette sous-région ou est-ce la cas dans le Bordelais en général?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Lun 26 Mai 2014 - 14:54

Rien avoir avec 2007, Vincent, on est un bon cran au dessus dans les meilleurs régions : rive droite en général, Pessac-Léognan, un peu moins performant en Médoc. D'excellents à grands blancs secs, et de remarquables Sauternes-Barsac et même meilleur à Barsac, avec un somptueux Climens ( j'y reviendrai)


Dernière édition par daniel.seriot le Lun 26 Mai 2014 - 16:58, édité 1 fois
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 26 Mai 2014 - 15:06

Merci Daniel.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Mar 27 Mai 2014 - 12:30

En prélude à un voyage en Alsace, dès demain, pour visiter quelques domaines, nous avons ouvert ce vin issu d'un millésime solaire, qui n'a pas la fraîcheur des millésimes 2007 ou 2008, mais qui s'est fort bien comporté pour accompagner un poulet aux citrons confits

Alsace : Domaine Albert Mann : Riesling Schlossberg 2009
La robe offre une teinte or clair, l’olfaction est pure et intense avec des arômes de citron bien mûr, de fruits de la passion, de cumbawa, d’épices orientales, des notes fumées et très légèrement naphtées. La bouche est moelleuse en attaque, d’une très belle pureté de jus, le vin se développe ample et d’un bon volume dans un centre charnu et très fruitée. La fine acidité sous jacente redonne du pep dans une finale allongée, richement dotée, soutenue, très veloutée, savoureuse ( fruits et épices douces) avec une touche saline en ultime sensation. Noté 16,5, même note plaisir
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Frederick Blais le Mar 27 Mai 2014 - 18:38

Chateau Rauzan-Segla 1995: à chaque fois que j'ouvre mon cellier on dirait que je touche toujours à cette bouteille pour essayer d'en trouver une autre alors finalement elle est ma victime ce soir!  Un des premiers grands vins de Bordeaux que j'ai acheté pour mon cellier en 1999.  À l'époque je me souviens d'un vin masculin et concentré.  Je viens d'ouvrir, je passe en carafe et outre le fruit qui a moins d'éclat, le vin est tout autant masculin!  Couleur d'un rubis dense au reflet grenat sur le disque, très saturé, je ne vois pas mon doigt au travers!  Au nez c'est jeune et évolué avec des saveurs simple mais intense de sous bois, champignons et cassis.  En bouche, l'attaque est rugueuse, beaucoup de mâche, tannins carrés, ici aucun signe d'évolution outre le fruit qui montre moins d'éclat, sur les fruits noirs, pas beaucoup de complexité, finale sur la réglisse, chocolat et de bonne longueur.  Un Bordeaux définitivement rustique que j'aurais pu identifié comme un vin du Douro ou peut-être madiran à l'aveugle.  Difficile à voir où-est-ce qu'il s'en va, c'est tellement robuste et sans  finesse, la matière semble évolué plus lentement que le fruit, mais les deux évoluent très très lentement!  16/20+?
avatar
Frederick Blais

Messages : 1797
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Jean-Guy Mallette le Mar 27 Mai 2014 - 19:19

daniel.seriot a écrit:Le cinq majeur des Pessac-Léognan (rouges) 2011, dégustés en bouteille à l'UGC.

Pape Clément 2011
Le bouquet complexe et intense évoque la soupe de fruits noirs mûrs ( cassis, cerises, mûres) les épices douces, avec des notes fumées et de violettes, et un très bel élevage en retrait. La bouche est généreuse, d’un superbe velouté de texture, dense, concentrée dans le contexte du millésime, dotée d’une grande chair, rehaussée de fruits épicés intenses et purs. La longue finale est précise, bien dessinée, très veloutée, affirmée, soulignée par des fruits gourmands, des épices variées des notes fumée et florales. Noté 18

Merci pour ce cr Daniel, est-ce que les bouteilles ont eu un passage en carafe ou le millésime ce présente bien en jeunesse? Quel serait la plage de dégustation idéale pour ce vin? Merci

Jean-Guy Mallette

Messages : 136
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Michel Therrien le Mar 27 Mai 2014 - 21:00

Frederick Blais a écrit:Chateau Rauzan-Segla 1995:  Un Bordeaux définitivement rustique que j'aurais pu identifié comme un vin du Douro ou peut-être madiran à l'aveugle.  Difficile à voir où-est-ce qu'il s'en va, c'est tellement robuste et sans  finesse, la matière semble évolué plus lentement que le fruit, mais les deux évoluent très très lentement!  16/20+?

Alain Laliberté (C&S) était en stage à Rauzan cette année-là à mon souvenir.

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7423
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Yves Martineau le Mer 28 Mai 2014 - 0:15

Frederick Blais a écrit:Chateau Rauzan-Segla 1995: à chaque fois que j'ouvre mon cellier on dirait que je touche toujours à cette bouteille pour essayer d'en trouver une autre alors finalement elle est ma victime ce soir!  Un des premiers grands vins de Bordeaux que j'ai acheté pour mon cellier en 1999.  À l'époque je me souviens d'un vin masculin et concentré.  Je viens d'ouvrir, je passe en carafe et outre le fruit qui a moins d'éclat, le vin est tout autant masculin!  Couleur d'un rubis dense au reflet grenat sur le disque, très saturé, je ne vois pas mon doigt au travers!  Au nez c'est jeune et évolué avec des saveurs simple mais intense de sous bois, champignons et cassis.  En bouche, l'attaque est rugueuse, beaucoup de mâche, tannins carrés, ici aucun signe d'évolution outre le fruit qui montre moins d'éclat, sur les fruits noirs, pas beaucoup de complexité, finale sur la réglisse, chocolat et de bonne longueur.  Un Bordeaux définitivement rustique que j'aurais pu identifié comme un vin du Douro ou peut-être madiran à l'aveugle.  Difficile à voir où-est-ce qu'il s'en va, c'est tellement robuste et sans  finesse, la matière semble évolué plus lentement que le fruit, mais les deux évoluent très très lentement!  16/20+?

Vraiment étrange, ce n'est pas l'image que j'ai des vins du domaine, ni d'ailleurs d'un Margaux. Penses-tu que la bouteille est représentative et qu'ils ont raté ce millésime?
avatar
Yves Martineau

Messages : 4934
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Mer 28 Mai 2014 - 3:34

Jean-Guy,
Les vins sont dégustés en bouteille, qui sont ouvertes, au fur et à mesure, de la demande des dégustateurs, qui sont nombreux lors de cette manifestation. Donc très peu d'aération, et une grande majorité de vins des différentes appellations bordelaises étaient déjà très accessibles. Il faut souligner que ce n'est pas spécifique au millésime 2011, de très nombreux vins bordelais se goûtent très bien en bouteille dans les 6 à 18 mois qui suivent la mise en bouteille.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Mer 28 Mai 2014 - 9:40

Yves Martineau a écrit:Vraiment étrange, ce n'est pas l'image que j'ai des vins du domaine, ni d'ailleurs d'un Margaux. Penses-tu que la bouteille est représentative et qu'ils ont raté ce millésime?

Ça me semble en fait représentatif du millésime. Je jamais été charmé et ou impressionné par des vins de la rive gauche sur ce millésime. Vrai que je n'ai pas goûté les plus grands, mais beaucoup de bons châteaux m'ont déçu, livrait des vins sévères et ternes.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Frederick Blais le Mer 28 Mai 2014 - 10:19

Yves Martineau a écrit:

Vraiment étrange, ce n'est pas l'image que j'ai des vins du domaine, ni d'ailleurs d'un Margaux. Penses-tu que la bouteille est représentative et qu'ils ont raté ce millésime?

Avec le 83 et 86 bu au début des années 2000 j'ai souvenir d'une certaine rusticité qui a définitivement disparu dans les années 2000.

Pour ce 95, je crois que c'est une bonne bouteille. J'avais souvenir d'un vin très masculin, j'étais curieux de voir comment le vin allait évolué. J'ai gardé quelques ml que je dégusterai à nouveau ce soir.
avatar
Frederick Blais

Messages : 1797
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Frederick Blais le Mer 28 Mai 2014 - 20:31

24h plus tard le vin est toujours rustique, les tannins toujours carrés sont moins agressifs par contre. Sinon peu d'évolution!
avatar
Frederick Blais

Messages : 1797
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Ven 30 Mai 2014 - 16:27

Petite dégustation maison plutôt cette semaine afin de choisir un vin pour un évènement corporatif :

Henri Naudin-Ferrand hautes-côtes-de-nuits 2011 : Couleur un rien plus dense que celle d’un rosé. Nez expressif de fruits rouges frais, de pivoine et de cannelle. Ensemble léger, mais parfumé. Bouche craquante, gouleyante, pure. Fruit net, tanins tendres, de la fraîcheur et des parfums. C’est rare que je me fais plaisir en Bourgogne à ce prix, mais là, c’est vraiment plaisant! Bien, voire plus.

Lorieux Thélème chinon 2010 : Nez intense d’encre, de cendre, d’écorce, de lys et de framboise écrasée. Bouquet complexe, profond et détaillé, étonnant pour un vin de ce prix. Bouche richement fruitée, avec de la mâche, des tanins présents, mais veloutés. Belle longueur, plus discrète aromatiquement, mais très belle structurellement. Je ne serais pas surpris que ce vin se bonifie sur cinq à huit ans. Beaucoup de fond, de race et de complexité pour moins de 30$. J’avais découvert ce vin dans le Guide Chartier sur le millésime 2002. Je ne crois pas l’avoir dégusté depuis et il m’a fait forte impression. Très bien, voire plus.

Château Le Puy bordeaux côtes-de-francs 2008 : Robe trouble. Nez diffus, peu précis, viandeux et brouillon avec du fruit, mais aussi des notes désagréables de sueur. Bouche légère, vive, à la finale piquante …

J’ai finalement opté pour le Hautes-Côtes-de-Nuits à cause du menu (un buffet froid estival) et du fait que ce soit pour le lunch, mais le Thélème m’a beaucoup impressionné … pas souvent goûté des vins de ce niveau à ce prix.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par daniel.seriot le Ven 30 Mai 2014 - 17:07

Pas excitant Le Puy. Mais la description me semble cohérente par rapport aux quelques bouteilles que j'ai eu l'occasion de déguster. Malraux aurait dit : " une illusion lyrique "
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 69
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Yves Martineau le Ven 30 Mai 2014 - 20:28

Peuple assoiffé de vins du Languedoc, heureusement que je suis là pour vous entretenir!  Laughing 

Clos Marie Coteaux du Languedoc Pic St. Loup Vieilles Vignes Métairies du Clos 2009
Un vin très réussi, au plus haut niveau de ce que ce domaine peut offrir. Une bouche fraiche et assez puissante, fougueuse mais avec une texture soyeuse que j’associe souvent aux vins du domaine. Une belle expression du fruit, avec des nuances de viande et d’épices. Bien plein, expressif et fougueux, mais sans excès de concentration, ni d’alcool. Il reste équilibré, avec une bonne longueur et de bons tanins. Il développera sans doute une belle complexité dans quelques années. Excellent. Revoir idéalement dans 4 ou 5 ans. 91+ pts
avatar
Yves Martineau

Messages : 4934
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Sam 31 Mai 2014 - 15:59

Souper entre amis hier soir :

Inflorescence Val Vilaine blanc de noirs brut champagne : Nez brioché, sur le fruit blanc, l’acacia et le beurre chaud. Bouche large, vineuse, où les bulles amènent une réjouissante sensation crémeuse. Finale droite et pure, mais savoureuse. J’aime beaucoup les champagnes de Cédric Bouchard. Excellent.

Antoine Jobard Genevrières meursault 1er cru 2007 : Nez de jolie profondeur, mais simple, sur les fruits blancs, les agrumes, avec une petite trace fumée. Bouche fine, peu complexe, de corps et de persistance moyens. Pas mauvais, mais pas au niveau. Bien que 2007 ne soit pas un grand millésime, je m’attendais à davantage de complexité et de fond compte tenu de la réputation du cru et du producteur. Bien.

Comtes Lafon Genevrières meursault 1er cru 2005 : Couleur un peu plus foncée, mais bien brillante. Le nez est réservé, mais profond. Il s’ouvrira sur des notes de fruits jaunes, de praline, de fleur jaune, de croissant, avec des notes minérales/fumées. L’aération amènera de captivantes nuances épicées de muscade et de poivre blanc. La bouche est proprement magnifique, déliée, mais délicate, combinant merveilleusement moelleux de texture et tenue éclatante comme seuls les plus grands blancs arrivent à le faire. La finale s’épure et devient vaporeuse, avec une persistance aromatique envoûtante. Un vin de race, de finesse et de séduction. Superbe.

Henri Germain Perrières meursault 1er cru 2004 : Nez plus puissant, avec des notes de pêche blanche, de menthol, de fougère, de crème, de réglisse et de pain grillé. Les notes de sésame rôti perçues à l’ouverture se dissiperont. Bouche plus concentrée, plus tactile aussi où la puissance de ce grand terroir se fait sentir dès l’attaque. Vin fougueux, plein, presque sauvage, il possède une tenue exceptionnelle, un caractère vibrant et fait montre d’une superbe longueur doublée d’un caractère salivant. Un peu plus de complexité que le précédent, mais moins de douceur … Le yin et le yang de cette commune d’exception qui ne produit pas, à mon sens, beaucoup plus grand que ces deux vins qui nous ont régalés. Superbe.

Robert Groffier Les Sentiers chambolle-musigny 1er cru 2005 : Dès le départ, le vin dévoile intense, parfumé, profond et enivrant. On y trouve des notes de fruits frais, rouges et noirs, de baies sauvages, de viande rôtie, d’eau de rose, de camphre, d’encens et de fourrure. La bouche est pulpeuse, ample et gourmande tellement elle semble facile. Le grain est incroyablement fin, les tanins sont aboutis. L’ensemble est parfumé, séveux et très long. Un vin au tempérament de feu dont le profil aromatique rappelle les Richebourg et Chambertin. S’il n’en possède pas tout à fait le fond, il ne me semble pas bien loin, ce qui n’est pas peu dire! Un 2005 qui a assurément bénéficié des largesses du millésime, sans en avoir le caractère austère et ténébreux. Je n’ose imaginer à quoi peut ressembler le Bonnes-Mares du même producteur sur ce millésime … Superbe.

Bruno Clair bonnes-mares grand cru 2007 : Pour passer après le cru précédent, il faut monter en grade. Nous décidons donc de traverser le chemin qui sépare les deux crus, mais ça ne suffira pas à ne pas regretter le précédent … Nez de fruits rouges, avec des notes sanguines et d’encre, ainsi que de fleur fraîche. La bouche est puissante, plutôt concentrée pour le millésime, mais paraît austère, repliée sur elle-même, un peu terne et sévère. Ne le soyons justement pas trop, le vin est jeune, possède d’indéniables qualités structurelles et une longueur de grand cru. À revoir, donc.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7276
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 26 mai 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum