Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Côte Rôtie 2010, Jamet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Michel Therrien le Mar 6 Mai 2014 - 18:43

J'ai décidé d'ouvrir finalement cette belle Côte Rôtie d'un domaine que je suis depuis la fin des années 90. Un Domaine dont j'aime beau coup les vins......contrairement à Parker

Patrick Désy a écrit:
Pas le JM Stephen évidemment - quoique toujours bien bon, mais dans un style nature bien marqué. Ce Côte-Rôtie de Jamet, c'est du bonheur à l'état pur! L'impression d'un grand parcellaire de Beaujolais, une fraîcheur déconcertante, un éclat fruité rare, une impression de densité tout en restant gouleyant. Long et follement parfumé en finale. La bouteille s'est sifflée en un rien de temps! 12,5% d'alcool... Wow!
Note: 18/20 Note plaisir 18,5/20

Alain Roy a écrit:
Côte-Rotie 2010, Jamet, acheté en 2014, 100$.

Évidemment la robe est pètante de jeunesse, d'un rubis vif et plutôt profond. Nez puissant, ça sent la bonne puanteur ! Donc un peu de relents animaliers, mais agrémentés surtout d'effluves très cassisiennes et de poivre plutôt blanc. Je qualifierais le bouquet de rude, ou ayant encore beaucoup d'eau dans le nombril. La bouche est étonnamment peu parlante (!?), unidimensionnelle, voire plate. Je ne goûte pas le fruit que j'ai précédemment senti, le vin est très sec, et l'amertume un peu grossière. Par contre la texture est fort belle...Possiblement un infanticide ?



La photo n'est pas très clair mais il est clair qu'elle démontre la séparation des frères Jean-Luc et Jean-Paul Jamet,

Alors que les millésimes 2003-2005 et 2009, en cave, démontre les 2 frères sur l'étiquette, 2010 marque la disparition de Jean-Luc.

Le vin a été mis en carafe large pendant 60 minutes puis remis en bouteille sans le bouchon pour un bon 2 heures. Longuement dégusté et apprécié ensuite.

La robe est cerise foncé à bleu nuit. Le bouquet est fumé, boisé à la Guigal, des olives noires, du poivre noir et une bonne dose animale et de lard fumé. Le fruit est également noir avec cassis mais pas de notes florales? La bouche est charnue, gourmande, veloutée, aucunement lourde, on y croque littéralement puis un vent de fraicheur assure une longue finale plaisante et minérale. 17,5/20. Je m'attendais à moins d'exubérance.

Plusieurs questions!

#1 Un vin sensé être issu de vendanges entières.....la couleur est impressionnante et les notes florales et épicées sont plutôt discrètes à mon nez.

#2 Un vin sensé n'être élevé qu'à raison de 15% futs neufs.....il me semble nettement plus accompagné que cela.

#3 Encore une fois, la VE à raison de plus de 80% usuellement, me surprend énormément compte tenu de la chair du vin, sa plénitude et sa gourmandise en plus de sa robe.

#4 Cette séparation est la résultante de ?

#5 Les notes et le prix de ce Jamet 2010 ont bondi considérablement.

Suggestion

Ouvrez une bouteille et venez partager vos impressions?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Patrick Ayotte le Mar 6 Mai 2014 - 18:57

Pas pu mettre la main dessus (CV il me semble?). De plus, même si semble excellent (et le 2005 bu lors d'un dîner au QG l'était), j'ai une certaine réticence à payer 100$ pour ce type de vin...
avatar
Patrick Ayotte

Messages : 2830
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 37
Localisation : St-Amable

Voir le profil de l'utilisateur http://dansmonverre.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Michel Larouche le Mar 6 Mai 2014 - 22:21

Etrangement, Jamet est absent de ma cave....
Depuis 2-3 ans, l'offre de Cote-Rotie de la SAQ c'est diversifier de maniere impressionnante...Il manque juste Semaska Montlys...est-ce que quelqu'un a deja gouter a ses Cote-Rotie???
avatar
Michel Larouche

Messages : 589
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 53
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par daniel.seriot le Mer 7 Mai 2014 - 6:48

J'achète aussi assez régulièrement les Côtes Rôties de Jamet. Comme le souligne Michel, les prix ayant sérieusement augmentés depuis 4 à 5 ans, j'ai réduit mes quantités, et plus de Côte Brune.
Je vais laisser dormir mes 2010 au vu des commentaires de Michel qui confirment ceux de quelques amis bien pourvus et amateurs des vins du Rhône Nord, et qui en goûtent souvent
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Mer 7 Mai 2014 - 7:56

J'ai gouté à maintes reprises Semaska et les vins présentent des élevages trop appuyés. Les vins sont trop travaillés. Aucun intérêt pour moi sur ce genre de vin prévu pour plaire à Parker.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Michel Therrien le Mer 7 Mai 2014 - 8:01

Christophe Cardona a écrit:J'ai gouté à maintes reprises Semaska et les vins présentent des élevages trop appuyés. Les vins sont trop travaillés. Aucun intérêt pour moi sur ce genre de vin prévu pour plaire à Parker.

Salut Christophe,
Nonobstant la personnalité des frères, comment trouves-tu les vins de Jamet?
Est-ce que tu connais les changement apportés depuis leur séparation?

_________________
WineBoy
La dégustation à l'aveugle est une grande leçon d'humilité.
avatar
Michel Therrien

Messages : 7387
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 53
Localisation : Joliette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 8:35

Christophe Cardona a écrit:J'ai gouté à maintes reprises Semaska et les vins présentent des élevages trop appuyés. Les vins sont trop travaillés. Aucun intérêt pour moi sur ce genre de vin prévu pour plaire à Parker.

Pas certain que c'est vraiment l'élevage appuyé que cherche Parker dans les vins rhodaniens. Il a souvent noté très fort des vins de traditionalistes comme Rostaing et même Jamet à quelques reprises.

Ce qu'il n'aime pas c'est surtout l'acidité.

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Invité le Mer 7 Mai 2014 - 9:18

Michel,

Nos impressions tendent à se rejoindre si ce n'est ce boisé appuyé à la Guigal que j'ai moins perçu.

Je suis heureux d'avoir mis la main sur quelques bouteilles, mais je me questionne sur la pertinence de laisser veillir. À l'exception du 1999, qui me semble évoluer dans une autre ligue, je trouve que les vins des Jamet se boivent mieux en jeunesse.

Au final, c'est bon Jamet!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Mer 7 Mai 2014 - 9:28

Michel, les frères ne s'entendait plus. Un des frères Jamet exploite une partie du Domaine pour la mise en bouteille le second va vendre en vrac.
Je trouve les vins de Jamet dans un style très traditionaliste qui ne me déplaît pas. Par contre j'attends des vins avec un peu plus de concentration sur certains millésimes. Les 2004 m'ont laissé un peu sur ma faim pour un Domaine de ce niveau de réputation.
La Côte Brune est exceptionnelle et est au niveau des lalala.
Ludwig pour te répondre, Parker a toujours aimé les vins travaillés.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par daniel.seriot le Mer 7 Mai 2014 - 10:32

Il est certain que Parker n'aime pas l'acidité, Denis Dubourdieu le rapporte dans le dernier numéro de la RVF. Il suffit de voir ses notations des Bordeaux 2011 en bouteille, paru en début du mois
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Michel Larouche le Mer 7 Mai 2014 - 11:52

Merci Christophe pour le commentaire sur Semaska....jamais eu la chance de gouter ou d'acheter...alors j'etais curieux...
avatar
Michel Larouche

Messages : 589
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 53
Localisation : Rock-Bottom, Waste-Island

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 12:20

daniel.seriot a écrit:Il est certain que Parker n'aime pas l'acidité, Denis Dubourdieu le rapporte dans le dernier numéro de la RVF. Il suffit de voir ses notations des Bordeaux 2011 en bouteille, paru en début du mois

Oui et c'est surtout ça qui détermine ses critiques. La preuve c'est qu'il aura été un des plus grands défenseurs de plusieurs domaines très traditionnels dans le Rhône, qui ne "travaillent" pas les vins outre mesure.

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Mer 7 Mai 2014 - 13:29

Ils ne sont pas très nombreux les Domaines traditionnels qu'il a encensé. Je rejoins Daniel sur l'analyse. Parker n'apprécie pas l'acidité. Il apprécie les vins concentrés et très mûr.

Les élevages prononcés en barrique ont procuré une certaine sucrôsité par les chauffes utilisées en apportant des gras dans les fins de bouche.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 14:11

Christophe Cardona a écrit:Ils ne sont pas très nombreux les Domaines traditionnels qu'il a encensé. Je rejoins Daniel sur l'analyse. Parker n'apprécie pas l'acidité. Il apprécie les vins concentrés et très mûr.

Les élevages prononcés en barrique ont procuré une certaine sucrôsité par les chauffes utilisées en apportant des gras dans les fins de bouche.

Je pense que c'est moi qui parlait d'acidité au départ mais bon...

Je parlais de l'ensemble du Rhône, notamment à Chateauneuf où on ne peut pas dire qu'il a favorisé par biais les vins "travaillés", comme tu le disais. Et si un domaine traditionnel en Côte-rôtie réussi à produire des vins murs de manière traditionnelle, comme Rostaing ou Jamet dans certains millésimes ex. 1999, il les noteras assez haut.

Ça me semble ne pas donner assez de mérite au bonhomme que de le réduire à un amateur de vins boisés travaillés.

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Mer 7 Mai 2014 - 14:40

Ludwig je suis à l'opposé de tes conclusions mais bon chacun son avis.

Parker n'a pas noté aussi bien le Rhône Nord que le sud.
Chateauneuf a tiré profit de notes élevées de Bod: alcool, fruit et bois....ne t'en déplaise. Un lien avec la Rive droite à Bordeaux et Napa.
Tu consulteras les notes de Jamet entre les millésimes 2003 et 2009 en retirant la Côte Brune: un 90 et un vin à 94....Le reste en-dessous des 90 points.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par daniel.seriot le Mer 7 Mai 2014 - 14:43

La question de l'acidité ressentie trop vive pour Parker est globale, aussi bien pour le Rhône ( nord et sud) que pour Bordeaux. L'exemple de haut Brion 2002 est assez caractéristique à ce sujet. C'est aussi le cas pour les Rhône nord 2001. Ludwig, c'est bien toi qui a évoqué cette question d'acidité, je n'ai fait que l'appuyer par les propos de Dubourdieu, rapportant une conversation qu'il a eu avec Parker.
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par daniel.seriot le Mer 7 Mai 2014 - 14:52

Christophe,
Les cépages dominants du Rhône sud ( le grenache notamment) sont potentiellement moins "acides" que la syrah du Rhône nord, donc plus de moelleux, et ça plait plus à Robert
avatar
daniel.seriot

Messages : 854
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 68
Localisation : Saint Emilion

Voir le profil de l'utilisateur http://rivedroite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 14:54

daniel.seriot a écrit:Ludwig, c'est bien toi qui a évoqué cette question d'acidité, je n'ai fait que l'appuyer par les propos de Dubourdieu, rapportant une conversation qu'il a eu avec Parker.

Oui bien sûr, mon commentaire était destiné à Christophe qui s'opposait à ce que j'écrivais en te citant sur l'acidité, alors qu'en fait tu mentionnais être d'accord avec moi!  Very Happy 

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 14:56

daniel.seriot a écrit:Christophe,
Les cépages dominants du Rhône sud ( le grenache notamment) sont potentiellement moins "acides" que la syrah du Rhône nord, donc plus de moelleux, et ça plait plus à Robert


Exactement, et ça n'a rien à voir dans ce cas là avec le boisé. Les domaines préférés de Parker en Chateauneuf utilisent d'ailleurs pour la plupart peu de bois.

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Mer 7 Mai 2014 - 21:23

Tu en parleras à Cambie.

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Mer 7 Mai 2014 - 21:56

Christophe, on dirait que tu omets des trucs volontairement (comme le fait que Parker vante toujours Rostaing en Côte-Rotie), puis que tu cites uniquement ce qui appuie ton propos...

Philippe Cambie conseille autant des domaines traditionnels que modernes, il n'a pas par exemple apporté une approche boisée du grenache chez Mont-Olivet, Saint-Préfert, Bosquet des papes, Sénéchaux, Vieux Donjon et même Clos Saint-Jean où le grenache ne voit jamais de bois...

Fait l'exercice de regarder les domaines les mieux notés en Châteauneuf par Parker et tu verras bien que les domaines qui font dans le boisé sont assez minoritaires...

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Jeu 8 Mai 2014 - 8:20

C'est pas un peu (trop) simpliste de faire équivaloir boisé et moderne/travaillé? Clos St-Jean n'est peut-être pas boisé, mais c'est fichtrement moderne, non? Et par moderne, j'entends riche, concentré, sirupeux, alcooleux ... style plus Parkérien même sans bois non?

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill
avatar
Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7205
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Ludwig Desjardins le Jeu 8 Mai 2014 - 8:36

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:C'est pas un peu (trop) simpliste de faire équivaloir boisé et moderne/travaillé? Clos St-Jean n'est peut-être pas boisé, mais c'est fichtrement moderne, non? Et par moderne, j'entends riche, concentré, sirupeux, alcooleux ... style plus Parkérien même sans bois non?

Tout à fait d'accord! C'est pourquoi je dis que l'élément de base chez Parker est la faible acidité, alliée à des vins concentrés et murs et non le boisé comme tel.

Ceci dit, certains Châteauneuf traditionnels sont "riche, concentré, sirupeux, alcooleux" pour certains palais!

Clos Saint-Jean est classé par Parker dans les domaines progressifs et non modernes car une bonne partie de la vinification est réalisée de manière traditionnelle et il y a absence d'élevage pour le grenache. Un peu comme Barroche Pure.

Pour moi un vrai Chateauneuf moderne c'est par exemple Côte ronde de Paul Autard, Boisrenard, Colombis, Usseglio réserve des deux frères, Sixtine, etc.

Ludwig Desjardins

Messages : 4254
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Christophe Cardona le Ven 9 Mai 2014 - 11:46

Ludwig on s'en reparlera de vive voix à une prochaine dégustation. Tout simplement pas le temps de disserter par écrit.
Les oenologues conseils interviennent à différents degrés dans les domaines en fonction de leur mission.
Clos Saint Jean a bénéficié de l'intervention de Phlippe Cambie dans l'ensemble du process: un domaine qui a présenté des vins complètement à l'opposé d'un millésime à l'autre!

Christophe Cardona

Messages : 194
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Côte Rôtie 2010, Jamet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum