Derniers sujets
» Semaine du 19 février 2017
Aujourd'hui à 13:44 par Ludwig Desjardins

» Semaine du 12 février 2017
Aujourd'hui à 9:50 par Patrick Pollefeys

» Courrier Vinicole Espagne en vedette
Aujourd'hui à 9:00 par Pierre Beauregard

» Dégustation chambolle souper 23 Février
Hier à 19:29 par Stéphanie Chénier

» Vente de vins sur IEGOR
Ven 17 Fév 2017 - 17:34 par Pierre Cayouette

» Dégustation - Vieille bouette bordelaise
Jeu 16 Fév 2017 - 20:23 par Pierre Beauregard

» Domaine Buisson-Charles
Jeu 16 Fév 2017 - 11:43 par Patrick Essa

» Arrivage Signature - 16 février
Jeu 16 Fév 2017 - 8:42 par Vincent Messier-Lemoyne

» Courrier vinicole mixte
Mer 15 Fév 2017 - 20:10 par Stéphanie Chénier

» Dégustation Ligérienne 2009
Mer 15 Fév 2017 - 13:32 par Michel Therrien

» Semaine du 5 février 2017
Mer 15 Fév 2017 - 0:26 par Frederick Blais

» Weber vs Subban
Mar 14 Fév 2017 - 21:51 par Ludwig Desjardins

» Dégustation du Domaine Michel Lafarge
Mar 14 Fév 2017 - 9:00 par Yves Martineau

» Club de dégustation de Mtl : Dreamer
Mar 14 Fév 2017 - 8:23 par PhilippeGingras

» Hommage aux femmes!
Lun 13 Fév 2017 - 21:27 par Alexandre Trudel

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Semaine du 27 avril 2014

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Semaine du 27 avril 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 5 Mai 2014 - 16:46

Soirée festive entre amis samedi soir en la présence de Didier Delagrange, du domaine Henri Delagrange de Volnay. De mémoire :

Jacquesson Cuvée 736 extra-brut champagne : Base de 2008 avec 34% de vins de réserve de 2007 et 2006. Assemblage de chardonnay (53%), pinot noir (28%) et pinot meunier (19%). Champagne pur et élégant, bulle fine, bouche tendue, de belle longueur. Impression éclatante pour ce superbe apéro. Très bien, voire plus.

Ludovic David Cuvée Lucie extra-brut champagne : L’étiquette ne fait pas mention du millésime, mais le site web du producteur parle de 2005. Peut-être est-ce le seul millésime où cette cuvée a été produite … Assemblage de pinot meunier et pinot noir. Notes de rancio et de pâtisserie. Bouche large et mûre, un peu molle. Finale de jolie longueur, mais matte. Un champagne savoureux, mais un peu mou. Bien, voire plus.

Kistler Vine Hill Vineyard chardonnay russian river valley 2008 : Nez de fruits exotiques confits, de fumée, de réglisse et de caramel. Bouche opulente, texturée, sudiste d’impression sans être chaleureuse. Finale peu gracieuse, sur le beurre d’érable. Pas ma tasse de thé. À sa défense, il semble encore jeune et peut-être a-t-il encore besoin de temps pour digérer sa richesse et son élevage. Bien, voire plus.

Ramonet Les Ruchottes chassagne-montrachet 1er cru 1999 : En magnum. D’une jeunesse incroyable. Complexe et racé, bouche longue, ciselée, minérale. Forte minéralité en finale et impression salivante avec un caractère expansif. Le plus grand domaine en blanc en Bourgogne pour moi. Superbe.

Henri Delagrange Les Vaumuriens Hauts pommard 2011 : Vin épicé, robuste et savoureux. Caractère croquant et juteux, tanins un brin rustiques, mais ensemble équilibré. Bien, voire plus.

Henri Delagrange Clos des Chênes volnay 1er cru 2011 : Fruit noir et floral. Du volume, tanins fins, beaucoup de pureté. Réelle concentration. Long. Très bien, si ce n’est davantage.

Château Rayas châteauneuf-du-pape 2003 : Incroyable nez exotique et parfumé sur la petite fraise, l’eau de fleur d’oranger et le jasmin … ça sent Rayas! Bouche élégante, avec un moelleux à faire rêver, mais une réelle fraîcheur qui garde tout en harmonie. Finale envoûtante, très persistante et parfumée, sur le thé à la bergamote et la mélasse de grenade. Superbe.

Marquis d’Angerville Clos des Ducs volnay 1er cru 1996 : En magnum. Nez de cuir, d’encens et de fruits rouges surets. Bouche athlétique, fraîche et très longue, pure, mais un peu austère. Style cistercien, encore structuré. À attendre, mais ça ne fera jamais un vin opulent. Très bien, voire plus.

Paolo Scavino Cannubi barolo 2006 : Nez intense de liqueur de fruits noirs, de goudron et de menthol. Bouche costaude, richement constituée, mais très structurée. Un caractère épais parle de l’extraction de ce vin que je trouve un peu trop travaillé à mon goût. Pourrait surprendre dans le temps par contre. Très bien.

Château de Beaucastel châteauneuf-du-pape 2001 : Figue, anis, dattes, viande rôtie et garrigue au nez … ça sent Beaucastel! Bouche sudiste, certes, mais élancée, combinant adroitement caractère savoureux, impression sauvage et race certaine. Très belle longueur, suave et fraîche à la fois. Excellent.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7146
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 27 avril 2014

Message par Michelle Champagne le Lun 5 Mai 2014 - 19:03

Vincent Messier-Lemoyne a écrit:

Ludovic David Cuvée Lucie extra-brut champagne : L’étiquette ne fait pas mention du millésime, mais le site web du producteur parle de 2005. Peut-être est-ce le seul millésime où cette cuvée a été produite … Assemblage de pinot meunier et pinot noir. Notes de rancio et de pâtisserie. Bouche large et mûre, un peu molle. Finale de jolie longueur, mais matte. Un champagne savoureux, mais un peu mou. Bien, voire plus.

Kistler Vine Hill Vineyard chardonnay russian river valley 2008 : Nez de fruits exotiques confits, de fumée, de réglisse et de caramel. Bouche opulente, texturée, sudiste d’impression sans être chaleureuse. Finale peu gracieuse, sur le beurre d’érable. Pas ma tasse de thé. À sa défense, il semble encore jeune et peut-être a-t-il encore besoin de temps pour digérer sa richesse et son élevage. Bien, voire plus.

Vincent, dans le cas du Ludovic et du Kistler, j'ai un peu de difficulté à comprendre ton appréciation.  Comment un Champagne mou peut être "bien voire plus"? Et en ce qui concerne, le Kistler, je connais ce vin pour l'avoir dégusté dans d'autres millésimes et son style ne semble pas avoir changé....donc, pour un amateur de Bourgogne comme toi, comment ce vin peut-il être "bien voire plus"? Est-ce que le prix des bouteilles influence ton appréciation?

Note que je veux simplement comprendre!


Michelle Champagne

Messages : 1235
Date d'inscription : 26/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 27 avril 2014

Message par Vincent Messier-Lemoyne le Lun 5 Mai 2014 - 20:21

Michelle, le Champagne n’était pas complètement mou, il l’était un peu. J’ai même pris soin de le préciser deux fois plutôt qu’une. Laissez aux choses que j’écris les proportions que je leur donne!

Pour le Kistler, le voire plus réfère à une possible amélioration dans le temps, si l’élevage s’intégrait davantage. Je n’ai peut-être pas été aussi clair que je l’aurais du là-dessus.

J’essaie que les prix n’entrent pas trop en ligne de compte. Pleins de vins que je catégorise dans le bien voire plus se vendent pour le tiers du prix de ces deux bouteilles (bojo, muscadet, côtes-du-rhône, barbera, jura, bourgogne générique, vin de pays). Ça me semble être là un constat bien assez dur! J’ai beau leur trouver quelques manques, ils présentent quand même des qualités de base qui en font des vins de correcte tenue qui me semblent mériter d’être un tant soit plus que bien.

Ce n’est pas parce qu’un vin n’est pas ma tasse de thé que je suis incapable de lui trouver des mérites. J’essaie, quand je déguste, de prendre un peu de recul par rapport à mes strictes préférences personnelles pour tenter de parler de la chose en soi. Ce n'est pas là déférence envers le prix ou la réputation ni même politesse envers le porteur, mais simplement une modeste tentative d'objectivité et une certaine forme d'humilité.

_________________
"Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu'il y a de meilleur" - Winston Churchill

Vincent Messier-Lemoyne

Messages : 7146
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 32
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 27 avril 2014

Message par Yves Martineau le Lun 5 Mai 2014 - 23:09

Michel Therrien a écrit:
Chambolle-Musigny 1er cru Les Cras 2007, Domaine G. Roumier
Un vin d'après en pure aveugle.
LE bouquet qui pinotte en malade....fines épices, mélange de fruits rouges et noirs, notes florales, un peu de champs ou de ronce. La bouche est à mi-chemin entre la soie et le velours, les tannins sont fins et abondants, la fraicheur est là, le gras s'installe, la finale est longue et porte à l'introspection. Grand vin. Ma blonde lance Roumier rapidement.....je ne suis pas convaincu, je parle plutôt d'un grand cru de MSD comme Clos de la Roche sur 2001 vs 2002. Surprise oui et non au dévoilement car Roumier....c'est toujours grand et même dans les millésimes moins primés. 18,5-19/20.

C'était le rouge que nous avions pris au Pot d'Étain! Quel charme fou.

Yves Martineau

Messages : 4819
Date d'inscription : 07/06/2009
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semaine du 27 avril 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum